Inscription
Connexion
23 juil. 2018, 14:00
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
    Encore une de ses nuits où elle n’arrivait pas à dormir. Elles étaient rares, ces nuits, mais lorsqu’elles se manifestaient, Eileen n’avait qu’une seule envie : trouver par n’importe quel moyen le sommeil. Malheureusement, elle n’y était jamais parvenue jusque-là, et ce n’était pas en cette froide nuit d’octobre qu’elle allait réussir. C’était, cependant, la première fois que ça lui arrivait depuis son arrivée à Poudlard. 
    Ne sachant quoi faire et en ayant marre de remuer dans son lit, mais aussi par peur de réveiller ses camarades à cause ses mouvements incessants, Eileen se leva le plus silencieusement possible de son lit, attrapa un châle noir qu’elle enroula autour d’elle, enfila ses chaussures et pris la direction de la Tour d’Astronomie.

    *Qu’est-ce qu’il fait froid* C’est la première chose que l’Irlandaise pensa en sentant l’air froid s’engouffrer à travers les interstices des fenêtres qui ornaient la cage d’escalier lorsqu’elle monta les marches menant au haut de la tour. Elle fut, à ce moment-là, bien contente d’avoir pensé à prendre le châle avec elle. Au moins, il la protégerait un peu du froid de cette nuit d’octobre.

  Une fois en haut de la Tour d’Astronomie, elle fut accueillie par une bourrasque de vent qui fouetta son visage, balayant ses cheveux bruns derrière elle. Elle s’emmitoufla alors un peu plus dans le gros châle noir et s’allongea à même le sol, de manière à ce qu’elle puisse observer le ciel si dégagé qu’elle pouvait observer les étoiles. Et même en se concentrait un peu, elle pouvait apercevoir une longue bande blanchâtre dans le ciel ; la Voie Lactée et toutes les étoiles qu’elle contient.  

  Observer les étoiles était l’une des activités préférées d’Eileen, surtout lorsqu’elle n’arrivait pas à dormir où qu’elle avait besoin de canaliser ses émotions. Elle avait pris cette habitude lorsqu’elle commença à en vouloir à son père de ne jamais être là. Habitude qui s’intensifia lorsqu’elle rencontra des problèmes à l’école moldue dans laquelle elle a étudié avant de venir à Poudlard.

    Le ciel était magnifique ce soir, les étoiles brillaient de mille feux, et la Lune éclairait d’une douce lumière la Tour d’Astronomie. Si elle le pouvait, elle resterait là pendant un nombre incalculable d’heures. C’était dire la beauté du spectacle qui s’offrait à elle.

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête
23 juil. 2018, 18:36
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
L'été avait lentement fait place à l'automne, la douce chaleur des fins d'après-midis avait été remplacée par la brise fraîche du crépuscule. Les nuits du mois d'octobre se faisaient de plus en plus froides, et les élèves de Poudlard avaient troqué leurs chemises des saisons chaudes contre des pulls un peu plus épais. Depuis quelques semaines déjà, Clément Downing s'était peu à peu habitué à dormir moins longtemps afin d'avoir plus de temps pour profiter du château et des nombreux secrets qu'il recelait. Il passait certes la plupart de ce temps supplémentaire à parcourir dans un coin de son dortoir les grimoires empruntés à la Bibliothèque, mais il aimait également sortir en pleine nuit pour se promener au clair de lune.

Cette nuit-là, le jeune lion avait décidé de sortir de sa tanière pour observer le ciel étoilé. C'était une idée qui germait dans sa tête depuis quelques temps, mais il n'avait jamais sauté le pas. Pourtant, il s'était emmitouflé dans sa cape de sorcier et avait pris la direction de la Tour d'Astronomie. Il s'était décidé à s'y rendre maintenant car il avait lu dans l'édition du jour de la Gazette du Sorcier que Jupiter et certaines de ses lunes seraient visibles au télescope. Le garçon portait avec lui sa fidèle besace en cuir contenant un télescope rétractable et quelques cartes du ciel qu'il s'était fait livré par sa mère quelques jours plus tôt. Il avançait progressivement dans les couloirs, n'allant pas très vite pour éviter de faire trop de bruits. A force de se promener les nuits, il commençait à connaître les marches sur lesquelles il ne fallait pas marcher pour ne pas provoque un craquement sonore: il ne voulait pas se faire surprendre par un professeur et risquer de finir en retenue. Il en entendrait parler pendant des semaines et des semaines si jamais sa mère apprenait qu'il sortait en dehors du couvre-feu.

Arrivé en haut de la tour d'Astronomie, il dû faire grincer la lourde porte en bois qui le mènerait au promontoire d'où il pourrait observer le ciel étoilé. Son cœur fit un bond lorsqu'il vit une personne allongée sur le sol se retourner vers lui à cause du bruit qu'il avait fait. Clément pria intérieurement pour que ce ne fut pas un enseignant, et remarqua rapidement, bien que la seule source de lumière présente fut la Lune, qu'il s'agissait d'une jeune fille de première année qu'il avait déjà pu croiser en cours de Botanique ses deux derniers mois. Après avoir fermé doucement la porte pour limiter le bruit, il s'approcha de la fillette les mains dans les poches et le sac par dessus l'épaule.

- Tu viens observer les étoiles, toi aussi? Le ciel est parfaitement dégagé ce soir, dit Clément en contemplant le ciel étoilé d'un air émerveillé.

Clément Downing | 3ème année
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte
24 juil. 2018, 22:09
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
    Eileen était toujours allongée sur la pierre froide du sol du dernier étage de la tour d’astronomie, le regard toujours plongé dans les étoiles, emmitouflée dans son châle noir. La jeune Poufsouffle s’amusait à tracer les constellations qu’elle trouvait à l’aide de son index : Cassiopée, et sa forme en W ; la constellation de sa fille, Andromède, qui possède une forme allongée ; ou encore la constellation du phœnix. Elle les traçait toutes dans le vide. Mais après une vingtaine de minutes à chercher les étoiles, elle reposa sa main sur son ventre, en dessous du châle qui lui servait de couverture, et se contenta d’observer le ciel. Ce moment de calme lui faisait le plus grand bien, c’était un moment dont elle avait besoin, même si la brune ne s’en rendait pas compte. Depuis la rentrée, le 1er septembre, les cours s’enchaînaient les uns après les autres, et les devoirs se succédaient sans relâche. Cette insomnie n’était, en fin de compte, peut-être pas une si mauvaise chose que ça.

    Mais le silence qui régnait en haut de la tour fut bientôt rompu. Un grincement sourd résonna dans le promontoire où était allongée Eileen. La jeune fille, qui était paisible allongée, se releva précipitamment en s’emmêlant un peu avec sa couverture, elle avait sûrement l’air ridicule, mais comme elle savait très bien qu’elle n’avait pas le droit d’être là, elle prit immédiatement peur. Peur que ce soit un professeur qui vienne la réprimander et punir d’être en dehors de son dortoir à cette heure tardive.

    Cependant, après s’être retournée, elle lâcha un soupir de soulagement. Cela ne pouvait pas être un adulte si elle en jugeait de la taille de la personne qui venait de passer la porte. Elle se désenroula de son châle, en se redressant de façon à ce qu’elle soit assise plus confortablement. En même temps, elle observait la personne qui avait brisé le silence et, grâce à la lumière de la Lune, elle se rendit compte que c’était un garçon avec qui elle avait les cours de Botanique en commun, mais dont elle ne connaissait pas le nom, ou bien alors elle ne s’en rappelait plus, peu importe. Lorsqu’il se rapprocha d’elle, après avoir fermé la porte bien sûr, se doutant que lui non plus ne voulait pas être vu par un professeur ou pire encore, la Directrice, Eileen put mieux voir son visage pâlit par la lumière blanche de la Lune. La deuxième chose qui brisa le silence cette nuit-là, fut la voix du garçon aux cheveux bruns.

- Tu viens observer les étoiles, toi aussi ? Le ciel est parfaitement dégagé ce soir, observa le première année en face d’elle alors qu’il contemplait le ciel étoilé.
- Oui, je n’arrivais pas à dormir, commença la jeune Shelby. Du coup, je suis venue ici profiter de la vue, et on dirait que je ne suis pas la seule, sourit-elle.

   Elle quitta alors le garçon des yeux pour replonger son regard dans le ciel étoilé, un air admiratif dans ses yeux gris, tout en rajustant son châle pour la énième fois. Le vent qui s’était alors calmer jusque-là, se réveilla, faisant frissonner la Poufsouffle.

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête
26 juil. 2018, 18:38
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
Seul le clair de lune éclairait le haut de la tour d'Astronomie; aucune torche n'était allumée pour éclairer le sommet de Poudlard, ce qui permettait de faciliter l'observation des étoiles. En un instant, Clément admira la Voie lactée qui s'éparpillait dans le ciel comme une traînée de nuages lumineux, et trouva rapidement sa constellation préférée, celle d'Orion, reconnaissable avec son emblématique ceinture. Non loin de là, se trouvait facilement une fois son œil accommodé, l'amas d'étoiles constituant les Pléiades était particulièrement visible en cette période-là de l'année. Ces deux groupes d'étoiles étaient liés par une légende moldue commune que le garçon trouvait particulièrement intéressante.

- Oui, je n’arrivais pas à dormir. Du coup, je suis venue ici profiter de la vue, et on dirait que je ne suis pas la seule, lui dit la fille de Poufsouffle d'un air amusée.

Il était toujours en train de contempler le ciel étoilé lorsque la fille lui répondit, et malgré son inattention, il avait décelé dans sa voix une légère pointe de bonne humeur comme si elle venait de lui adresser un sourire. Son attention se reporta alors vers la fille dont il n'arrivait pas à se rappeler son prénom. Pourtant, il était presque sûr d'avoir déjà entendu son prénom à maintes reprises. Était-ce Hélène, Hayley ou un autre prénom bien différent?  Il avait toujours eu du mal à retenir correctement les prénoms du premier coup et il lui fallait bien plusieurs rappels pour s'en rappeler parfaitement.

- Oui, c'est la première fois que je viens ici pour observer les étoiles, dit-il en s'ébouriffant les cheveux de sa main droite. J'ai lu dans la Gazette ce matin que Jupiter était en opposition dans la constellation de la Balance ce soir, elle serait plus facilement observable qu'à n'importe quel autre moment, reprit le garçon d'un ton passionné.

Il déposa son cartable sur le sol en pierre de l'observatoire de la tour d'Astronomie et se baissa pour en fouiller son contenu sans se soucier de ce que la fille de Poufsouffle était en train de faire. Quelques secondes plus tard, il en sortit le télescope rétractable qu'il avait dû acheter pour les cours d'Astronomie, et après avoir repéré rapidement où se situait la constellation de la Balance, commença à installer son télescope dans cette direction. Il se rappela alors qu'il ne s'était toujours pas présenté formellement à la jeune fille, même si ils avaient eu cours ensemble depuis plusieurs mois. Outre les formalités et même si elle connaissait peut-être son prénom, ça lui permettrait également de savoir quel était le prénom de la Poufsouffle.

- Je m'appelle Clément au fait. Clément Downing. On suit tous les deux le cours du professeur Gleann, lui dit d'un ton joyeux le Gryffondor, délaissant l'installation de son télescope pour quelques secondes.

Clément n'avait jamais vraiment été un manuel et se trouvait assez maladroit pour le positionnement du télescope. Il n'arrivait pas à le stabiliser sur ses trois pieds qui ne faisaient que chanceler et assuraient un équilibre précaire au télescope.

Clément Downing | 3ème année
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte
29 juil. 2018, 17:16
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
    Eileen avait écouté attentivement le garçon à côté d’elle, la brune était passionnée par le ciel et ne manquait alors aucune occasion d’en apprendre plus sur lui, les étoiles, les planètes, et tout ce qui touchait au domaine de l’astronomie. Jupiter en opposition dans la constellation de la Balance ce qui ferait qu’elle serait plus facilement observable ? C’était un événement auquel la Poufsouffle ne s’attendait pas, mais qu’elle avait vraiment hâte de pouvoir observer, se doutant que c’était un événement rare qu’on ne pouvait voir que tous les quelques milliers d’années. 

    Lorsqu’il eut fini de parler, la jeune Poufsouffle entendit une sorte de cliquetis lorsque le brun posa son sac sur le sol en pierre de l’observatoire de la tour duquel il sortit quelques secondes plus tard un télescope rétractable que chaque première année avait dû acheter en vue de leurs cours d’Astronomie. Mais Eileen replongea rapidement son regard dans les étoiles, tentant de trouver la constellation de la Balance. Lorsqu’elle la trouva, comme lorsqu’elle était seule, et sans la peur de paraître ridicule, la fillette traça la constellation avec son index, allant d’étoile en étoile. Puis elle remarqua une grosse étoile blanche dégageant une lumière éclatante à l’intérieur de la constellation… Se pourrait-il que ce soit Jupiter ? Elle n'avait jamais eu l'occasion d'observer cette planète, peut-être que soir sera la première fois.

- Je m’appelle Clément au fait. Clément Downing. On suit tout les deux le cours du professeur Gleann, entendit-elle le garçon se présenter d’un ton assez joyeux.

    Clément. C’était donc ça son prénom. Eileen était soulagée qu’il se présente parce que même si elle l’aurait sûrement fait, elle se trouvait assez maladroite dans les présentations lorsqu’elle prenait la parole en premier. 

- Eileen Shelby, se présenta à son tour la Poufsouffle. Oui, je me rappelle t’avoir croisé plusieurs fois dans les serres pendant les cours, sourit-elle légèrement.

    Et alors qu’elle répondait au Gryffondor, elle observa ce dernier qui semblait avoir quelques difficultés à régler la position des trois pieds du télescope qu’il avait auparavant sorti de son cartable.

- Tu as besoin d’aide pour installer ton télescope ? Demanda la jeune Shelby en se levant et resserrant autour d’elle sa « couverture ».

    Attendant la réponse du première année, Eileen se rapprocha doucement de l’endroit où Clément avait commencé à installer son télescope, espérant que le Gryffondor accepte son aide. 

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête
1 août 2018, 15:42
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
Le garçon avait été le premier à se présenter à sa camarade, et il espérait qu'elle ne lui tienne pas rigueur qu'il le fasse. Après tout, cela faisait plus d'un mois qu'ils avaient cours ensemble, et peut-être qu'elle, connaissait déjà son prénom et trouverait ça offensant que Clément, en se présentant à elle, ne connaisse pas le sien. Dans tous les cas, il valait mieux faire connaissance dès le début pour éviter d'arriver à une situation délicate et gênante plus tard où ils se rendraient tous les comptes qu'ils ne connaissaient le prénom ni de l'un ni de l'autre.

- Eileen Shelby, lui répondit alors la fille de Poufsouffle en lui souriant. Oui, je me rappelle t’avoir croisé plusieurs fois dans les serres pendant les cours.

Ouf, elle ne semblait pas avoir mal pris le fait qu'il commence les présentations. Elle non plus ne devait pas connaître son prénom, mais maintenant, c'était chose faite. Ils pourraient peut-être passer un agréable moment ensemble, si bien entendu, elle acceptait sa présence en haut de la tour d'Astronomie. Après tout, elle était là la première. Mais étant timide, il n'avait pas osé lui demander si il la dérangeait, préférant commencer à installer son télescope pour l'observation de Jupiter. Si sa présence était indésirable, elle n'avait qu'à lui dire, non?  Le garçon était occupé à rétracter son télescope et essayer de faire tenir ses trois jambes sur le sol pour qu'il tienne parfaitement sur le sol. Il avait néanmoins du mal à le faire, les jambes vacillant entre elles et Clément s'y prenant assez mal.

- Tu as besoin d’aide pour installer ton télescope ? demanda Eileen en voyant qu'il avait du mal à positionner son télescope.

Clément n'avait pas l'habitude d'assembler son télescope pour observer les étoiles. A vrai dire, il ne l'avait jamais utilisé puisque les cours d'Astronomie avaient pour l'instant été assez théorique. Lorsqu'il observait les étoiles étant petit, mais n'avais jamais employé de télescopes. C'est sûr qu'il n'aimait pas demander de l'aide, aimant bien se débrouiller tout seul mais aussi étant réservé, et c'est pour ça qu'il n'avait pas demandé assistance auprès d'Eileen. Pourtant, si il voulait faire son observation, il devrait faire une concession car il n'y arriverait pas tout seul.

- Oui, s'il te plaît. Je n'ai jamais utilisé ce télescope auparavant, tu saurais comment le positionner pour qu'il soit en équilibre? demanda Clément d'une voix assez faible, honteux de devoir demander de l'aide.

Il passa sa main dans les cheveux pour les ébouriffer. Ce geste était assez fréquent quand il était soit nerveux, soit dans le cas présent gêné. La jeune fille s'était approchée de lui entièrement recouverte de son châle. Faisait-il si froid pour qu'elle reste emmitouflée sous cette montagne de draps? Peut-être venait-elle d'une raison plus ensoleillée, mais Clément, en tant que Britannique, n'avait pas vraiment froid hormis lorsque quelques bourrasques de vent passaient.

Clément Downing | 3ème année
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte
4 août 2018, 16:18
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
  Le regard encore et toujours plongé dans les étoiles, la jeune Eileen faillit bien ne pas entendre la réponse du Gryffondor. Elle était tellement plongée dans sa contemplation admirative du ciel que la voix de Clément ne lui avait pas parut être plus bruyante que le souffle du vent qui balayait de temps à autre le promontoire de la Tour d’Astronomie.

- Oui, s’il te plaît. Je n’ai jamais utilisé ce télescope auparavant, tu saurais comment le positionner pour qu’il soit en équilibre ? Demanda Clément avec une petite voix.

  Ce n’était donc pas le fait qu’elle avait son attention tournée vers les étoiles qui faisait qu’elle n’avait presque pas entendu le garçon à côté d’elle, mais bien lui qui avait parlé d’une petite voix, presque inaudible. En observant les traits fins de son visage, elle remarqua, avec un peu de surprise, qu’il éprouvait de la honte. Pourquoi ? Elle ne le savait pas, mais elle espérait vraiment qu’elle ne l’avait pas mis mal à l’aise en lui proposant son aide.
  De plus, elle non plus ne s’était jamais servi d’un télescope que celui-là. Cependant, elle avait un télescope moldu chez elle, en Irlande, qu’Eileen et ses frères utilisaient assez souvent pour observer le ciel et ses nombreux phénomènes. Elle se disait alors que positionner le télescope sorcier ne devrait pas être si différent que de positionner le sien.

- Je vais essayer en tout cas, j’ai un télescope chez moi. Il ne doit pas être plus compliqué à régler que ça, répondit Eileen.

  L’Irlandaise s’accroupit alors, posant son châle qui allait sans doute la gêner à côté d’elle, puis s’attela à régler le télescope du Gryffondor. Comme elle l’avait supposé, cela ne changeait pas beaucoup d’un télescope moldu. Eileen, après avoir replacé une mèche de cheveux châtains lui étant tombé devant les yeux, elle se saisit de l’un des trois pieds, l’avança, en recula un autre, et ainsi de suite jusqu’à ce que le télescope soit complètement stable.
  La jeune brune se releva doucement, après s’être assuré que l’objet d’observation ne vacillera pas pendant leur observation, se redressant complètement avant de reprendre la parole.

- Voilà, maintenant tu peux utiliser ton télescope sans te soucier de savoir s’il va bouger ou pas, sourit gentiment la Poufsouffle avant que le promontoire de la Tour d’Astronomie ne replonge dans un silence que la jeune fille trouvait apaisait même si quelque peu gêné.

    Silence qu’Eileen rompit, elle voulait apprendre à connaître le garçon à côté d’elle, il avait l’air gentil et un ami de plus ne ferait pas de mal à la jeune Shelby. Ce n’était pas qu’elle avait absolument besoin d’ami puisqu’elle avait passé quelques années seule sur les bancs de son école moldue ; mais en dehors des élèves de sa maison, Eileen ne connaissait pas grand monde et elle voulait remédier à cela. 

- Toi aussi tu es passionné par les étoiles ?

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête
6 août 2018, 14:18
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
Il avait fini par demander de l'aide à Eileen, malgré ses quelques réticences. On lui avait toujours appris à se débrouiller tout seul, même si il devait passer des heures sur sa réalisation. C'était donc très peu naturel pour lui d'accepter qu'on l'aide, mais il se disait qu'après tout, ce serait plus facile pour lui d'apprendre si sa camarade de Poufsouffle lui montrait comment installer le télescope. La fillette finit par lui dire « Je vais essayer en tout cas, j’ai un télescope chez moi. Il ne doit pas être plus compliqué à régler que ça ». Clément ne connaissait pas du tout si il y avait de grandes différences de montage entre les diverses sortes de télescopes; peut-être qu'Eileen n'arriverait pas à assembler et positionner le télescope. A ce moment-là, l'observation de ce soir pourrait être compromise. Il espérait que les télescopes étaient assez similaires, vu qu'ils avaient le même fonctionnement, et que la Poufsouffle pourrait facilement le mettre sur pied. Downing regarda presque religieusement la fille s'affairer à la tâche, épiant ses moindres faits et gestes pour apprendre à son tour. Il n'hésita pas une seule seconde à se positionner à quelques centimètres d'Eileen pour avoir une meilleure vue sur ce qu'elle faisait. Quelques dizaines de secondes plus tard, il la vit s'arrêter, se relever doucement et lui dire d'un fier sourire:

-Voilà, maintenant tu peux utiliser ton télescope sans te soucier de savoir s’il va bouger ou pas.

Le garçon oublia toutes les règles de politesse et oublia de remercier la fille pour son aide dans l'installation du télescope tellement il était excité de pouvoir observer les étoiles de plus près. Profitant de l'espace qu'elle avait laissé entre elle et le télescope, il s'inséra entre les deux et se pencha en avant pour regarder le ciel au travers de l'oculaire du télescope. Quelle ne fût pas sa déception lorsqu'il ne vit que des tâches lumineuses très floues sur le télescope: même si le Gryffondor ne s'attendait pas à voir les étoiles de très près, il pensait qu'elles seraient au minimum plus nette que ce qu'il pouvait observer sans télescope. Clément se releva en laissant transparaître sa gène sur son visage. Il n'eut pas le temps de commenter ce qu'il venait de voir qu'Eileen en profita pour lui poser une question.

- Toi aussi tu es passionné par les étoiles ?

Était-il vraiment passionné par les étoiles comme le demandait la jeune fille? Pas vraiment non. Ca lui arrivait d'être perdu dans la contemplation des étoiles durant les longues nuits étoilées, mais il ne connaissait presque rien sur ce domaine très étendu. La preuve: il ne s'était auparavant jamais servi d'un télescope et ce n'est pas le peu de cours théoriques d'Astronomie qu'ils avaient pu avoir avec le professeur Briggs qui l'avaient aidés. Il avait néanmoins quelques notions sur les constellations par rapport à ce que d'autres personnes avaient pu lui raconter, mais chez les Downing, l'Astronomie était un domaine pour les "lunatiques".

- Disons que j'essaye de m'y passionner. On ne m'a jamais appris quoi que ce soit sur les étoiles; tout ce que je sais, je l'ai lu dans les livres, dit Clément sur un ton assez gêné en se mordant la lèvre inférieure. Je comptais sur ce soir pour en apprendre un peu plus avec mes yeux.

Et voilà qu'il s'ouvrait de plus en plus et perdait le contrôle de sa nature impassible. Il n'aimait certes pas se faire aider, mais le jeune Downing aimait encore moins montrer ses faiblesses. Qu'est-ce qui lui prenait de baisser ses gardes? Il était peut-être soit trop tard et la fatigue commençait à le submerger, ou bien peut-être qu'Eileen le mettait suffisamment en confiance pour qu'il ouvre sans avoir peur qu'elle ne le juge ouvertement. Son attention revint alors sur ce qu'il avait aperçu grâce au télescope.

- Je crois que le télescope n'est pas réglé, je ne vois pas très clair au travers de cet embout, raconta le garçon en pointant l'oculaire du bout de son index.

Clément Downing | 3ème année
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte
8 août 2018, 14:47
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
   À peine Eileen eue le temps de lui dire que le télescope était stable et qu’il pouvait s’en servir que le Gryffondor se dirigea vers l’outil d’observation, apparemment pressé de pouvoir observer les multiples étoiles et autres corps célestes résidant dans le ciel. Cela apporta un sourire aux lèvres de la brune, ça lui rappelait la réaction qu’elle avait eu lorsque Jonathan lui avait annoncé qu’ils avaient achetés un télescope pour la maison et qu’elle pourrait désormais observer les étoiles quand elle le voudra. Elle avait été tellement impatiente de pouvoir s’en servir qu’elle avait tenu compagnie à ses deux grands frères pendant qu’ils installaient le télescope, leur posant pleins de questions sur les différentes planètes, les étoiles… C’était de cette réflexion qu’Eileen avait demandé à Clément s’il était passionné par les étoiles. Il devait l’être, ou du moins, il voulait en apprendre plus sur elles s’il était ici, avec elle, alors que c’était interdit d’être en dehors de son dortoir à cette heure tardive.

- Disons que j’essaye de m’y passionner. On ne m’a jamais appris quoi que ce soit sur les étoiles ; tout ce que je sais, je l’ai lu dans les livres. Je comptais sur ce soir pour en apprendre un peu plus de mes yeux, sa réponse confirmait bien ce qu’elle pensait, il voulait en apprendre plus.

   Mais le ton de la voix de Clément l’avait laissé quelque peu perplexe. Il avait parlé d’une voix faible et s’était mordillé la lèvre inférieure, comme s’il était… Gêné. Pourquoi devrait-il être gêné ? Elle n’en savait rien, mais après tout, Eileen ne le connaissait pas vraiment non plus, il s’était croisé quelques fois en cours de botanique sans se parler ; et cela faisait à peu près une heure qu’il parlait. Ce n’était pas assez de temps pour pouvoir apprendre à connaître une personne. Peut-être que chez lui, il s’était passé quelque chose qui faisait qu’il n’avait jamais pu acter sur son intérêt pour l’astronomie.

   Mais qui était-elle pour juger une personne qu’elle ne connaissait qu’à peine ? De plus un garçon qu’elle trouvait vraiment sympathique. Elle n’en avait aucun droit, et puis, de toute manière, ce n’était pas les habitudes de l’Irlandaise de juger les gens. À quoi bon ? Tout le monde est différent et c’est cela qui fait la beauté du monde à ces yeux.

- Je crois que le télescope n’est pas réglé, je ne vois pas très clair au travers de cet embout, l’informa Clément alors que l’Irlandais fronça les sourcils.
- Vraiment ? Attends laisse moi voir, proposa Eileen qui se mit à genoux au derrière le télescope afin d’être au niveau de l’oculaire.

   En regardant à travers, elle se rendit compte de ce que le Gryffondor lui disait. Les étoiles n’étaient que des points lumineux flous sans réelle forme. Se grattant le front, montrant qu’elle réfléchissait, Eileen chercha sur le télescope ce qui lui permettrait de régler les lentilles afin d’avoir une vision optimale du ciel. Une fois qu’elle eut trouvé les espèces de petites molettes sur le côté, la Poufsouffle recolla son œil à l’oculaire et entreprit de les tourner jusqu’à ce que le ciel qui s’offrait à elle ne soit plus flou, et les étoiles nettes et claires. Elle y passa quelques minutes, des minutes d’extrême concentration pour la jeune Shelby, mais qui devait sembler être une éternité pour Clément. Encore un peu et… Voilà ! Tout était parfait.

- Et voilà, tu devrais pouvoir mieux observer maintenant, sourit Eileen après avoir expiré un petit soupir de soulagement.

   Mais cette fois-ci, Eileen ne se releva pas, elle se décala légèrement vers la droite pour laisser la place à son camarade devant le télescope. Elle retrouva son châle qui avait été laissé à l’abandon. Elle le déplia sur le sol et s’assit dessus, ce n’était pas très confortable, mais au moins c’était plus agréable que de s’asseoir sur la pierre froide du sol du promontoire.

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête
10 août 2018, 18:17
Ode aux étoiles  Privé Clément Downing 
Quelle idée avait-il eu de vouloir observer Jupiter et ses lunes ce soir alors qu'il ne savait toujours pas régler le télescope acheté sur le Chemin de Traverse par lui-même ? Si Eileen n'avait pas été là, jamais il n'aurait pu observer le ciel étoilé et aurait fait le trajet jusqu'à la tour d'Astronomie en risquant de se faire surprendre par un adulte pour rien. Il ne savait pas du tout comment mettre au point, affiner la résolution du télescope pour pouvoir observer les objets situés à l'infini. Pour lui, il ne savait même pas pourquoi les étoiles paraissaient aussi floues au travers de l'objectif du télescope, pensant que la mise au point était automatique. Lorsqu'il lui avait indiqué qu'il ne voyait rien au travers du télescope, la fille de Poufsouffle lui avait répondu « Vraiment ? Attends laisse moi voir. ». Le garçon laissa alors le champ libre à Eileen pour qu'elle puisse voir ce qu'il en retournait et peut-être résoudre ce problème. Elle s'affairait à tourner des molettes sur le bord du télescope, dans un sens puis dans l'autre. Clément ne comprenait pas du tout ce qu'elle était en train de faire ni l'effet qui résultait de l'actionnement de toutes ces molettes.

- C'est quoi le problème avec le télescope ? Il est cassé ? Tu es en train de faire quoi ? dit Downing pour essayer de meubler l'attente qui lui semblait interminable.

Le télescope se présentait pour lui comme une boîte noire: il ne savait pas comment fonctionnait chacun de ses constituants ni comment les arranger entre eux. Il ne pouvait que regarder à sa "sortie" pour voir ce que le télescope faisait de l'"entrée" qu'il recevait. Etant tellement absorbé par ce que faisait sa camarade de Poufsouffle, le Gryffondor ne portait plus du tout attention au ciel étoilé qui l'avait envoûté quelques minutes plus tôt. Au bout de quelques minutes d'attente, il entendit la fillette soupirer de soulagement, et sans se retourner vers lui, lui dit:

- Et voilà, tu devrais pouvoir mieux observer maintenant.

La jeune fille délaissa le télescope pour se reasseoir sur le sol de pierre du sommet de la tour d'Astronomie, laissant Clément libre champ pour regarder au travers du télescope. Le garçon posa son œil droit contre l'objectif du télescope et fut réjouit de voir les étoiles nettement.

- Merci beaucoup Eileen, je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi! dit Downing d'une voix surexcitée. S'apercevant qu'il ne lui avait pas retourné sa dernière question, il lui demanda: Si ce n'est pas trop indiscret, comment ça se fait que tu sois passionnée par les étoiles ?

Il espérait ne pas trop empiéter sur la sphère privée de la jeune fille et que sa question ne la dérangerait pas. Après tout, elle lui avait posé la même question, et il était normal de lui la retourner. En attendant sa réponse, Clément colla son œil contre l'objectif pour observer ce qui se trouvait dedans. Les étoiles étaient vraiment magnifiques et plus facilement distinguables qu'à l’œil nu où il ne pouvait pas toutes les voir.

Clément Downing | 3ème année
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte