Inscription
Connexion
19 janv. 2019, 18:22
 RPG  Les étoiles me regardent
23 Novembre

Avec Elianna Hastings, Irene Gates et Lily Smith

20 h 15

C'était la première fois que je venais dans la tour d'astronomie en dehors des cours. J'avais besoin de décompresser, d'avoir une occupation instructive et rien de mieux que regarder les étoiles pour répondre à tous ses besoins.

J'étais monté dans la tour d'astronomie avec une couverture en laine emprunté dans les dortoirs de Serdaigle et j'avais pris une de mes boîtes de dragées de Bertie Crochue. Le lieu était vide et je m'installais par terre enveloppé dans la couverture en posant la boîte à mes côtés sans l'ouvrir. Une brise très fraîche me toucha et je frissonnai. Le mois de décembre approchait à grand pas et le climat devenait de plus en plus froid. 

Ce soir, le ciel était bien dégagé et les différentes étoiles étaient si belles. Je sortis mon manuel d'astronomie que j'avais gardé dans mon sac pour l'occasion et observai les constellations écrites sur le livre en essayant de les retrouver dans les cieux. Je passais le temps en feuilletant le livre mais je me sentais un peu seule. En plus, je ne m'y connaissait pas plus en astronomie que cela. Juste quelques termes, constellations et puis c'était tout. J'avais toujours trouvé cette matière ennuyante quand mon père essayait de m'apprendre de petites choses et désormais je regrettais. 

Soudain des bruits de pas m'indiquèrent que quelqu'un montait les marches et je me tournais vers l'entrée des escaliers.
Dernière modification par Maude Bailey le 9 mai 2019, 22:57, modifié 3 fois.

Mau'
*Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.*
*Nous sommes tous des étoiles, il nous suffit juste d'apprendre à briller*
*Écrire c'est ranger le désordre que l'on a dans la tête*
19 janv. 2019, 19:14
 RPG  Les étoiles me regardent
          J'avais fait le tour de mes bouquins, j'étais allé à la bibliothèque. Il n'y avait pas moyen de comprendre quelque chose à l'astronomie. Après un petit moment de reflexion, et après m’être convaincu de ne pas abandonné après ce premier cours, je me suis dit qu'il fallait que je remonte dans cette tour afin de pouvoir observer les étoiles. Apprendre à les dessiner, parce qu'avec ma curiosité j'ai dévoré pas mal de livre, mais je ne pensais pas que dessiner serai aussi important dans cette matière. Je pris donc mon bouquin d'astronomie, une feuille et mon crayon, et je me dirigeais vers la tour d'astronomie.

En traversant les couloirs, certains élèves me disaient bonjours en me croisant. Comme à mon habitude, je baissais la tête et les yeux. Je ne répondis rien.  Une fois seule, je soupirais et me disais qu'un jour il allais bien falloir que j'arrête d'être aussi timide. En attendant je serrais fort mon livre, comme pour me rassurer et me dire qu'un jour j'arriverai à me faire une amie, ou au moins avoir une conversation autre que des questions à mes professeurs.
        
        En réfléchissant à tout ça je continuais d'avancer dans le château en direction de la plus haute tour. Je montais ses marches, ses centaines de marches qui paraissent interminable. Au loin, j'entendis des filles rire. Je me surprenais à soupirer. Décidément, cette solitude étais bien plus pesante que je me le faisais croire. 
 "Il faut que ça change, il faut que ça change" je me disais à voix basse. 
En fin bon ça ne sera pas pour ce soir en tout cas, qui pourrais-je croiser à la tour d'astronomie à cette heure-ci. .
 C'est en me disant cela que j'ouvre la porte, et là une fille me regarde. Pétrifié, je n'avais qu'une envie, faire demi-tour.
Je me fis violence, pour rester. Un timide "bonjour", presque inaudible sortie de ma bouche.
Comme à mon habitude, la tête baissé, je m'assis dans un coin et commença à sortir mes affaires.
Dernière modification par Lily Smith le 19 janv. 2019, 20:05, modifié 1 fois.
19 janv. 2019, 19:48
 RPG  Les étoiles me regardent
Une marche après l'autre. Irene était épuisée, elle avait réussi à convaincre un camarade de lui prêter son balai pour s'entraîner avec. Peut-être qu'un jour elle pourrait tenter de faire partie de l'équipe de Quidditch, au moins pour essayer ? Toujours était-il que là, maintenant, elle peinait à monter les marches de la tour d'astronomie, les jambes arquées, les lèvres tendues dans une grimace peu avenante. Elle se donnait du courage en se disant qu'au moins, elle avait moins d'escalier à monter que si elle avait été à Serpentard. 

Elle aimait tant les lumières du ciel, et pour une fois, depuis quelques jours, le ciel était dégagé. Il allait faire froid le lendemain, mais au moins, ce soir, elle pourrait se retrouver en tête à tête avec les lucioles astrales. Une pensée la fit sourire : le couvre-feu n'était pas encore en place. Donc, théoriquement, pour une fois elle pourrait regarder les étoiles sans risquer la punition. Que l'hiver était bien pour cela ! Toute heureuse, elle s'emmitoufla dans sa cape et enfonça son bonnet sur sa tête avant de passer à l'extérieur. 

D'abord, elle fut grisée par la brise glaciale qui lui claqua à la figure. Sa peau la brûla tant le froid mordant tranchait avec la douce chaleur intérieure. Elle sourit. Le froid ne la gênait pas trop, elle aimait presque ça, mais surtout cela lui évoquait de plus en plus ses nuits à observer les astres. Puis, après avoir refermé le battant, elle entreprit d'avancer vers le centre. Elle s'arrêta alors brusquement en apercevant une petite silhouette emmitouflée dans une couverture d'un bleu vif. La petite rousse se surprit à remarquer que la couverture venait probablement des dortoirs de Serdaigle. Elle avait donc affaire très sûrement à un élève de sa maison. Bien sûr, comme à son habitude, la fillette aurait préférée être seule, mais bon au moins l'autre était un ou une aiglon ou aiglonne. Ça aurait donc pu être pire. Et puis au moins ce n'était pas Lahira : Irene l'avait aperçue de loin dans un couloir, quelques minutes plus tôt. ; elle ne s'était, naturellement, pas attardée. 

En s'approchant encore un peu, l'Irlandaise reconnu une petite première année avec des yeux très particulier... Maude ? Oui c'était cela ! Son regard avait surprit la deuxième année plus d'une fois. Mais jamais elles ne s'étaient vraiment parlé. D'un autre côté, elles n'étaient pas dans la même année, elles n'avaient donc pas tant d'occasion de discuter. Et de toutes façons, Irene avait souvent plein d'autres choses à faire que de perdre du temps en simagrées avec des "inconnus". Une deuxième silhouette, dans un coin semblait vouloir se fondre dans le décors, tout en sortant ses affaires. En apercevant le coin du visage de la petite timide, Irene reconnu une autre de ses soeurs de maison, une certaine Lily. Jamais elle ne l'avait vue ouvrir la bouche, celle-ci. En fait, la petite rousse n'avait même jamais vu ses yeux, en y réfléchissant bien. En quête d'une autre personne la faisant fuir de ce lieu qui deviendrait alors bien trop peuplé, la petite fille balada ses yeux sur le reste de la tour. 

Le regard de la jeune Irlandaise tomba sur un livre, posé au sol près de Maude. Elle y reconnu une constellation et en déduisit donc qu'il parlait des étoiles. Immédiatement, la fillette senti la curiosité la pousser vers sa camarade. Si cette dernière s'intéressait bien aux étoiles, alors peut-être pourraient elles avoir un chemin d'entente ? Une lueur d'espoir brilla dans les yeux de la jeune Gates qui, pour une fois, entreprit d'ouvrir la conversation avec une certaine avidité : 
-Salut ! Cria-t-elle presque, pour couvrir les sifflements du vent qui commençait à se lever. 
Elle ajouta en désignant le livre d'un geste du menton : 
-T'aimes les étoiles ? 
C'était un peu rapide et abrupt comme entrée en matière, mais, comme à son habitude, la fillette était allée à l'essentiel. Pourquoi perdre du temps et de l'énergie en mots inutiles ? Et puis au moins, elle avait dit bonjour. 

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
20 janv. 2019, 00:02
 RPG  Les étoiles me regardent
      Que de monde ce soir, en haut de cette tour. "Est-ce toujours comme ça ?" Me demandais-je les doigts crispé sur mon crayon. Si c’est le cas, je ne reviendrais pas d’aussitôt. Me mordillant la lèvre, je me rappelle de ma réaction cinq minutes plutôt, lorsque j’entendis, en montant les marches, ses filles rires au loin. Une petite pointe de jalousie où de tristesse. Je ne savais pas vraiment quels mots mettre sur ce que j’avais ressentis, mais ce qui est sûr c’est que ce n’était pas positif. Je regardais au loin ces deux filles.

     J’avais envie de m’ouvrir à elles, mais mes jambes s’y refusaient. J’étais comme paralysé. J’affichais alors un sourire crispé et les fixais comme si elles ne venaient pas de la même planète que moi. Alors que ces deux filles avaient l’air de discuter je sentis la mine de mon crayon se casser. En les observant, je n’avais même pas remarqué que je faisais des gribouillages sur ma feuille, qui avait fini par avoir un trou tellement j’appuyai fort.

      « Il fallait que ça cesse » pensais-je. « Je suis une sorcière, je lance des sorts et je ne suis pas capable de parler à quelqu’un… définitivement ce n’est pas normal. Courage Lily, courage. Vas-y lance toi. Tu te lèves tu te présentes et puis tu discutes avec elle. C’est facile. »

    Je pris mon courage à deux mains. Et avant que j’ai eu le temps de rassembler mes affaires et de cacher cette feuilles pleines de gribouillis, je me suis demandais de quoi j’allais leur parler. « Très bonne question… N’y pense pas, tu trouveras déjà » 

      Allez c’est partis, je me lève et j’avance vers elle. Elles ont l’air sympa. La fille assise avec sa couverture bleue ne peut être qu’une Serdaigle. Entre Serdaigle, on devrait avoir des points communs.  Avançant doucement, de manière maladroite je m’approche. J’espère qu’elle ne voit pas mes jambes tremblés. J’essuie mes mains moites sur mon pantalon avant d’arriver au niveau de la  fille rousse encore debout. 

    «  Euh…Salut, je suis Lily… première année… à Serdaigle. Je, enfin, on ne se connait pas, mais je ne connais pas beaucoup de monde, en fait je ne connais personne. J’étais venus ici étudié les étoiles, mais je ne comprends rien et en plus je n’ai plus de feuille ni de crayon. Mais bon peu importe, je ne comprends pas grand-chose dans cette matière, contrairement aux autres matières où je suis quand même assez doué. Je suis désolé, je raconte un peu n’importe quoi,  je suis timide, et d’habitude je ne parle pas sauf maintenant apparemment… » 

     Un monologue sortis de ma bouche, comme une fusée, comme si tous ce que j’avais gardé en moi sortaient en une fois. Je mis un doigt dans la bouche, et commença à me ronger les ongles.  Instinctivement, je baissais les yeux. Pendant une seconde qui me parut une éternité je me suis dit qu’elles devaient me prendre pour une folle.


     « Et…et vous ? »
22 janv. 2019, 22:50
 RPG  Les étoiles me regardent
Une fille de Serdaigle apparaît alors. Elle a l'air pétrifié, intimidé lorsqu'elle me voit et je ne comprends pas pourquoi. Elle fait un pas en arrière puis s'abstient, me marmonne un vague "Bonsoir" que j'accueille avec un sourire en répondant. Puis elle s'éloigne de plus en plus de moi et va s'installer un peu plus loin. Après avoir cherché durant quelques instants dans ma tête son prénom, je me souviens qu'elle s'appelle Lily. Pourtant, elle a l'air très timide, et je ne l'ai jamais vu tenir une conversation avec personne. Je décide d'aller la voir quand je vois une nouvelle fille apparaître de l'escalier. Je la reconnais tout de suite après l'avoir vu de nombreuses fois dans la salle commune. Irene, une petite rousse de deuxième année, qui était très sympa selon mes souvenirs venaient d'apparaître.

Elle semble scruter un peu la tour avant de venir vers moi. Elle regarde mon livre et me dit :

"Salut ! Puis elle désigne mon livre du menton en s'asseyant. T'aimes les étoiles ?"

Je lui réponds alors en souriant, contente qu'elle est engagée la conversation.

"Salut, tu es Irene, n'est-ce pas ? Je t'ai déjà vu plusieurs fois dans la salle commune de Serdaigle ! Je fais une petite pause avant de continuer. Pour répondre à ta question, depuis mon arrivée à Poudlard et le premier cours d'astronomie, j'aime de plus en plus cette matière. C'est vrai que Mr Biggs fait tout pour... Par contre, on ne peut pas dire que je sois une experte.. Alors là pas du tout !


Et je fais un petit rire naturel après ma phrase. Nous discutons un peu d'étoiles durant quelques temps lorsque soudain, Lily s'approche de nous et balbutie un long monologue :

  «  Euh…Salut, je suis Lily… première année… à Serdaigle. Je, enfin, on ne se connait pas, mais je ne connais pas beaucoup de monde, en fait je ne connais personne. J’étais venus ici étudié les étoiles, mais je ne comprends rien et en plus je n’ai plus de feuille ni de crayon. Mais bon peu importe, je ne comprends pas grand-chose dans cette matière, contrairement aux autres matières où je suis quand même assez doué. Je suis désolé, je raconte un peu n’importe quoi,  je suis timide, et d’habitude je ne parle pas sauf maintenant apparemment… »  elle reprend alors son souffle et nous demande  « Et…et vous ? »

À la fin de sa longue parole, je lui réponds en souriant, heureuse d'avoir quelqu'un de plus avec qui discuter :

"Salut Lily ! Moi, c'est Maude également de première année à Serdaigle. Je dois t'avouer que je n'y connais pas grand chose non plus en astronomie mais je commence à beaucoup apprécié cette matière alors j'essaye quand même d'en apprendre plus. Et Lily, ne te fait pas de soucis sur ce que tu racontes, je pense être une personne qui aime la spontanéité et je trouve super que tu es fait le premier pas et dépasser ta peur de parler aux autres. Je laisse une petite pause avant de continuer à parler. Je désigne du nez mon livre en disant avec un petit rire dans la voix. D'ailleurs, Irene ou Lily si vous vous y connaissez un peu, connaîtrais-tu un peu cette constellation ?"

Je montre alors mon cahier à la page où je cherchais précédemment la constellation du "Taureau" dans le ciel. Je désignais le ciel :

"Je cherche la constellation du taureau depuis quelques temps et je ne la trouve pas. Ça vous dirait qu'on la cherche un peu ?"

Puis, voyant ma boîte de Bertie Crochue dépasser de ma couverture, je suis illuminée et je leur demande :

"Je propose un jeu. Que je vous explique un peu : Pendant que l'on cherche une constellation on doit plonger la main dans la boîte de dragées de Bertie Crochue. Donc on ne voit pas ce que l'on prend et on peut tomber sur une saveur délicieuse ou au contraire dégoûtante. Je laisse une petite pause avant de reprendre. Ça vous dit ?"

Je les regarde alors les yeux pétillants d'excitation et je me demande comment elles doivent me trouver en ce moment folle ou complètement saine d'esprit, ce qui serait un comble et je ris dans ma tête.

Mau'
*Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.*
*Nous sommes tous des étoiles, il nous suffit juste d'apprendre à briller*
*Écrire c'est ranger le désordre que l'on a dans la tête*
8 févr. 2019, 18:06
 RPG  Les étoiles me regardent
La première année au regard doré donna des explications sur son lien avec les étoiles. Si le regard d'Irene s'alluma à l'évocation du professeur d'Astronomie, qu'elle admirait beaucoup et appréciait particulièrement, elle devait s'avouer un peu déçue par la réponse. Elle s'efforça néanmoins de sourire, et chercha à regarder sur quelle page le livre était ouvert. Peut être pourrait-elle éclairer sa cadette ? Des points liés étaient visibles donnant une forme très reconnaissable. *Taureau* devina la petite Irlandaise. Elle s'apprêtait à faire une réflexion à Maude quand la petite Lily les interrompis. Irene se tendit un peu. Trop de monde bientôt dans cette conversations, trop d'inconnus, trop de faux pas possibles. Elle écouta toutefois attentivement le long discours peu assuré que la jeune fille leur servit. 

Etonnée, Irene resta bloquée sur une phrase. Comment pouvait-on ne pas comprendre cette matière ? Il n'y avait rien de moins Sibyllin, tout était basé sur ce qu'on pouvait observer. C'était ce qu'il y avait de plus rationnel ! Même la botanique c'était plus difficile, c'était pour dire. Certes, l'Astronomie demandait de la rigueur, mais rien n'était mystérieux. Curieuse, la jeune rousse dévisagea la petite timide. Sans un mot. Maude n'avait pas tardé à prendre le relais de la conversation de toutes façons.  Le mot constellation fit revenir Irene sur Terre, oui, bien sûr qu'elle connaissait celle du Taureau ! 

Elle ouvrit la bouche pour répondre mais Maude poursuivit en proposant de piocher dans un paquet de Dragées Surprises de Bertie Crochue. La vision de ces bonbons la ramenait toujours à sa rencontre avec Imal, et la fillette gardait toujours une certaine appréhension à l'idée d'en manger une au hasard. La petite rousse soupira et regarda le ciel, attendant la réponse de Lily. Bien vite, Orion sauta à ses yeux, aussitôt, elle retrouva la constellation du taureau, juste au dessus. Elle pointa le doigt vers le haut, manquant d'accrocher le cahier de Maude au passage et annonça :
-Là ! 
Elle baissa ensuite les yeux vers les deux premières années, le bras toujours en l'air et répondit, peu convaincue :
-ok... 
*Au premier goût champignon je crache !* pensa-t-elle en réprimant un frisson. 

Navrée pour l'attente

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
12 févr. 2019, 00:41
 RPG  Les étoiles me regardent
j'espère qu'il est pas trop tard pour s'incruster :sweatingbullets:

C'est le soir et Eliana ne sait où aller. Dans son dortoir, tout n'est que bruit et chahut et elle ne parvient pas à se concentrer sur sa lecture. La bibliothèque ne la tente pas, trop peuplée à cette heure-ci, d'élèves venus faire leurs devoirs. Alors elle pense à la tour d'astronomie. Peut-être est-ce un bon endroit? Il ne doit pas s'y trouver beaucoup de monde en raison du froid. Et en haut d'une tour elle n'ose imaginer! D'ailleurs, elle même doute. Mais l'envie de se poser est plus forte alors elle part en direction de ladite tour. Elle espère être assez couverte car ne porte en plus de ses habits, qu'une cape et son écharpe aux couleurs de sa maison qu'elle quitte que très peu. Mais ne sachant pas quand sera le couvre-feu elle préfère se hâter, son livre à la main.

Marches après marches, celles-ci sont montées lentement, puis presque dans un défi mental, elles sont parcourus dans une course effrénée afin d'arriver le plus haut possible, le plus tôt.
Et c'est ainsi qu'elle déboule au sommet et aperçoit 3 personnes déjà installées.
"zut, je pensais qu'il y aurait personne" pense-t-elle surprise de voir autant de personnes au sommet d'une tour au mois de novembre.

<<oh! désolé! je pensais qu'il y aurait personne! je vous dérange?>>

La jeune Serdaigle observe les autres filles, car il n'y a que des filles et apparemment que des Serdaigle si elle ne se trompe pas. D'ailleurs, elle reconnaît celle assise car elle n'est autre que Maude, sa camarade de dortoir.

<<Qu'est ce que vous faites?>>

En posant la question, la jeune irlandaise voit une boite de ce qui semble être des dragées ainsi qu'un livre posé à terre. Elle n’a surtout pas envie envie de déranger ses camarades et elle est prête à repartir s'il le faut mais elle préfère largement rester même si pour cela, elle doit parler.

ça va déchirer! (mais pas du papier)
première année RP