Inscription
Connexion

20 mars 2019, 16:00
Un problème épineux  PV Sigmund Charleston 
Janvier 2044


Emmitouflé dans sa cape et son épaisse écharpe noire à fines bandes jaunes Jeffrey quittait le froid glacial et sec qui s'était installé dans les couloirs de Poudlard. La mauvaise nouvelle c'est qu'il sortait dans le parc et  qu'il du affronter une bourrasque particulièrement vivifiante. La bonne c'est qu'il prenait le chemin de son cours de Botanique et ses serres magiquement chauffées, pour le bien-être des plantes et indirectement celui de ses élèves. Ce ne serait pas une chaleur tropicale mais ce serait toujours mieux que le gel et la neige. Foutu hiver pensa le deuxième année en rentrant la tête encore plus dans les épaules et en plongeant son nez et sa bouche dans son écharpe.

Le jeune anglais détestait l'hiver et le froid. Et les vacances de Noël qui venaient de passer n'avaient même pas réussies à lui apporter un peu de baume au cœur. Enfin si, forcément un peu. Revoir sa famille et notamment sa petite sœur Olydia avait été vrai bol d'oxygène. Les repas de fêtes et les cadeaux de Noël qui lui avaient permis d'augmenter considérablement ses collections de badges, musiques, magazines de Quidditch et Comics. Ce qui avait évidemment fait plaisir au garçon de douze ans. Mais malgré tout ces vacances conservaient une certaine amertume à cause de Jessica.

Tandis que ses pas, s'enfonçant dans la neige, le guidait machinalement vers les serres de Botanique, Jeffrey se renfrogna en enfonçant profondément ses mains dans les poches de sa robe de sorcier. Il repensait à sa meilleure amie moldue Jessica. Enfin... Ex-amie... Le garçon avait bien du mal à s'y faire, bien que cela fasse maintenant plus d'un an. Les deux enfants avaient tout partagé depuis leurs  premiers jours d'école et ne s'étaient jamais lâchés. Jeffrey s'était toujours dit que rien ne viendrait les séparer. Et pourtant l'impossible - aux yeux de Jeff du moins - s'était produit... Lors de ces vacances de Noël il aurait espéré que les choses s'arrangeraient, qu'ils parviendraient à s'expliquer mais non. Elle n'avait pas donnée le moindre signe de vie et quand Jeffrey était passé la voir il avait toujours trouvé la porte close, alors que la maison était manifestement habitée.

Le jeune anglais avait beau tourner le problème dans tout les sens il ne trouvait pas de solutions pour que cela change. Il aurait aimé soumettre ce problème épineux à quelqu'un mais qui pourrait bien à la fois être dans le secret et assez sage pour le conseiller ? Là encore le problème était insoluble pour le jeune Poufsouffle. Sans même s'en rendre compte Jeffrey était arrivé dans les serres et aussitôt il en apprécia la chaleur relative mais réconfortante. Le grand brun chassa la neige de ses cheveux avant de les remettre en bataille. Il était en avance, bien en avance même, puisqu'il était seul. Le garçon essuya bruyamment ses pieds à l'entrée. Inutile de répandre de la neige partout, Miss Kwon n'apprécierait pas.

Soudain, un bruit attira l'attention du jeune Hunter. Il n'était pas seul en fin de compte. Non loin de lui se trouvait un adulte. L'homme lisait, assis sur un tabouret, le dos droit. Et un chat dormait sur ses genoux. Il était plutôt grand et élancé, brun avec les cheveux soignés de manière à dissimuler une calvitie... Jeffrey ne l'avait pas reconnu immédiatement sans ses lunettes. Mais que faisait il ici ? « Désolé Professeur. J'voulais pas vous déranger... ».

Sigmund Charleston, Professeur d'Etude des Moldus, en serres de Botanique. Voilà qui avait pris le jeune batteur des Frelons de cours... Alors qu'il s'apprêtait à s'éloigner de lui pour ne pas le déranger davantage, Jeffrey marqua une pause. Et si ? Pouvait il l'aider ? Après tout qui d'autre que lui pour apporter des solutions ? Le garçon fit demi-tour et se présenta de nouveau devant Mr Charleston. Son regard s'attarda un instant sur le livre de l'adulte. Était ce une BD ? Un Comics ? Il verrait ça plus tard, peut-être...

D'une voix un peu craintive d'abord puis déterminée ensuite, Jeffrey s'adressa à lui. « Tout compte fait m'sieur j'aurai une question à vous poser si vous le voulez bien ? J'ai un... problème, et je crois que vous pourriez beaucoup m'aider. ». Le Poufsouffle se tritura les mains d'un air anxieux en attendant la réaction du Professeur.

Description de Sigmund Charleston vue par hibou au préalable avec lui

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

25 mars 2019, 15:04
Un problème épineux  PV Sigmund Charleston 
Assis sur un petit tabouret, dans un coin de l’une des serres de Botanique de Solar, Sigmund était totalement plongé dans la lecture de l’un de ses comics favoris. Il adorait les aventures de Barry Allen, alias Flash, même s’il avait une légère préférence pour Jay Garrick, et lisait avidement tout ce qui lui tombait sous la main et qui pouvait lui apprendre des informations supplémentaires sur ses héros préférés. Aussi, s’il aimait le calme de son bureau ou la chaleur de son petit appartement à Poudlard, il affectionnait tout particulièrement les serres de Botanique. Certes, les plantes y étaient pour quelque chose, mais ce n’était pas son unique centre d’intérêt. Parfois, entre deux cours ou à la pause du midi, il aimait à trouver une occasion de croiser les doux yeux de Solar.  Elle était, à Poudlard, ce qu’il aimait le plus après le petit-déjeuner et le pain aux œufs. Ainsi, il relevait souvent le nez de sa bande-dessinée dans l’espoir d’apercevoir la jeune professeure. Pour elle, il avait même enlevé ses traditionnelles lunettes qu’il portait habituellement plus pour habiller son visage que pour de réels problèmes de vue, et il essayait de nouvelles coiffures pour cacher sa calvitie.

Un coup d’œil rapide à sa montre lui indiqua qu’il n’avait plus beaucoup de temps avant ses propres cours, et ceux de Solar. Il choisit donc de terminer sa page tranquillement, pour ensuite quitter les serres. A nouveau plongé dans sa lecture, il ne vit pas arriver le jeune garçon, probablement présent pour un cours. Il sursauta en entendant des pieds bruyamment essuyés près de l'entrée. Ce jeune élève avait-il marché dans une bouse de dragon avant de venir en classe, pour faire autant de vacarme ? 

Il hocha la tête et adressa un sourire au garçon lorsqu’il s’excusa.

« Ce n’est rien. » assura-t-il avant de reposer ses yeux sur son ouvrage. A l’approche de l’élève, il releva à nouveau le regard. Le garçon semblait assez anxieux et intimidé, ce qui n’était pas inhabituel mais faisait toujours autant sourire Sigmund. « Bien sûr. Je n’ai pas beaucoup de temps à vous consacrer, je vais bientôt retourner en classe. Mais je suis tout disposé à écouter votre question, et vous aider si je le peux. »

Il referma son livre puis gratta la tête de son chat, qui se mit à ronronner. Il le caressa derrière les oreilles puis le chatouilla plus vigoureusement jusqu’à ce qu’un ou deux miaulements plaintifs se fassent entendre. « Descends, Moustache, je vais me lever. » susurra-t-il. Le chat le regarda d’un air mauvais puis sauta avec toute sa grâce féline. Sigmund se leva de son tabouret et posa son regard sur le garçon, attendant sa question.

27 mars 2019, 14:39
Un problème épineux  PV Sigmund Charleston 
L'attitude bienveillante du Professeur rassura Jeffrey, qui acquiesça en l'entendant lui dire qu'il avait peu de temps devant lui. De toute façon le Poufsouffle ne comptait pas s'éterniser sur le sujet ni prendre le risque que ses camarades de classe ne surprennent cette conversation pour le moins très personnelle. Malgré tout Jeffrey restait un peu intimidé par son Professeur, qu'il trouvait très grand maintenant qu'il s'était mis debout devant lui. Il eut néanmoins le courage de se lancer sous le regard interrogateur de l'adulte, bien qu'il ne sache pas vraiment par où commencer.

« Et bien voilà, je suis rentré chez moi à Nottingham pour Noël et j'ai pu retrouver toute ma famille. Je voulais aussi profiter de ces vacances pour voir Jessica, mon amie d'enfance quand je vivais côté moldu... ». Le deuxième année marqua une pause, un peu mal à l'aise et attristé. Il allait aborder le cœur du problème. « Le soucis c'est qu'elle n'a pas voulu me voir. Ca fait un an maintenant qu'elle ne m'adresse plus parole. En fait, au départ, elle m'en voulait de l'avoir abandonné. »

Jeffrey fit une légère pause, l'évocation de la situation rendait la chose plus douloureuse, plus présente. Mais l'anglais se dit aussi que le Professeur Charleston se lasserait bien vite de tout ça s'il pensait qu'il devait s'occuper d'une simple dispute entre deux enfants. Aussi le Poufsouffle accéléra quelque peu ses explications.

« A mon départ pour Poudlard je lui ai expliqué que je partais dans une école privée réputée et que j'y serais en pension et que je ne rentrerai que pour certaines vacances. J'ai réussis à me faire pardonner de ne pas avoir donné de nouvelles... Sauf que pendant un repas en sa compagnie ma petite sœur a faillit prononcer Poudlard devant mon amie moldue et s'est fait reprendre par ma mamie assez brusquement. A ce moment là Jessica a compris que je lui cachais des choses et comme je n'ai pas pu lui donner d'explications elle a décidée de ne plus jamais me parler... »

Voilà, c'était dit. Jeffrey en avait le cœur et la gorge serrés. Il se força néanmoins à poursuivre. « Chez les moldus je n'avais aucun ami, à part elle. On a grandit ensemble. Alors j'aimerai que... ». Il aurait voulu continuer afin de mieux se faire comprendre mais à présent le garçon n'arrivait plus à parler, trop occupé qu'il était à ne pas laisser les larmes qui lui montaient aux yeux se déverser.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

30 mars 2019, 15:14
Un problème épineux  PV Sigmund Charleston 
Le garçon expliqua sans plus tarder ce qui le tracassait. Sigmund l’écouta avec attention, hochant la tête plusieurs fois tout en passant ses doigts dans sa moustache, pensif. Il comprenait la peine que pouvait ressentir le Poufsouffle et n’était pas vraiment certain de pouvoir l’aider et de lui apporter une solution satisfaisante, mais il pouvait toujours essayer. Partager cette histoire semblait coûter au garçon qui semblait très attristé, ce qui était parfaitement compréhensible. Sigmund avait eu la chance –si on pouvait appeler cela ainsi, de ne pas avoir d’amis dans son école moldue, avant de rejoindre Poudlard. Il n’avait jamais connu ce problème, même si par la suite au cours de sa vie, il avait maintes fois menti à ses connaissances moldues. Il était particulièrement doué pour inventer des explications parfois improbables ; si bien qu’il en avait persuadé certains qu’il était en fait un agent secret, ce qui permettait d’expliquer ses silences concernant sa vie professionnelle.

Ce n’était toutefois pas une explication plausible pour un enfant de douze ou treize ans. Lorsque le jeune Poufsouffle acheva ses explications, le sorcier prit un petit moment pour réfléchir.

« …vous aimeriez retrouver votre amie ? » acheva-t-il à sa place. C’était une évidence. Ce qui semblait un peu moins évident, c’était la manière par laquelle ils pourraient renouer tous les deux. Sigmund n’avait pas de recette miracle ou d’une solution prémâchée ; un mensonge de plus pour rassurer la fameuse Jessica.  « Parfois, nous n’avons pas le choix de mentir. Vous ne pouvez dire la vérité à votre amie concernant Poudlard ou votre nature de sorcier. Malheureusement, il faut composer avec, et j’espère sincèrement que vous saurez la retrouver et gagner à nouveau son amitié. » dit-un avec un soupir désolé. Il ne lui apprenait rien. « Cette jeune fille tient peut-être tout autant à vous que vous tenez à elle. Dans ce cas, le temps pourra peut-être guérir les choses, ainsi que quelques attentions pour lui montrer combien elle est importante pour vous. Je ne sais pas trop comment communiquent entre eux les jeunes de nos jours… peut-être des lettres par la poste moldue ? Montrez-lui qu’elle est importante pour vous. » Il marqua une pause. « Et dans le cas où elle désirerait complètement mettre fin à votre amitié, ce sera douloureux mais il faudra la laisser partir. » Il se tut, un peu gêné de ne pas pouvoir aider davantage l'élève.

1 avr. 2019, 10:00
Un problème épineux  PV Sigmund Charleston 
Jeffrey s'était attendu à ce que le Professeur Charleston trouve la solution à tout ses problèmes, comme s'il avait pu tout résoudre d'un coup de baguette magique... Il avait tendance depuis son arrivée à Poudlard à voir ses professeurs comme des genres de super héros, capables de tout gérer. Et là ce n'était pourtant pas le cas. Le Poufsouffle sentit son cœur se serrer quand l'adulte compléta sa phrase et il peina à ravaler ses sanglots. L'entendre dire par la suite que la barrière entre les mondes magique et moldu était un problème incontournable sonna comme une sentence aux oreilles du jeune Hunter, marquant la fin d'une belle amitié avec son amie d'enfance.

Pourtant l'empathie témoignée par son enseignant faisait du bien au deuxième année. Le voir le réconforter et chercher des solutions malgré tout fit naître un faible sourire sur le visage du batteur des Frelons. Ce n'était pas un sourire forcé mais de la reconnaissance. Pouvoir se confier sur la situation sans craindre de moqueries sur ses larmes était déjà un poids en moins pour lui. En revanche l'idée de laisser partir Jessica fut totalement occultée par le cerveau du garçon, niant pleinement ce risque bien présent.

« Pour l'instant toutes mes lettres sont restées sans réponses mais c'est vrai que je ne lui ai pas fait de grand discours... J'ai juste pris des nouvelles quoi. » dit Jeff en haussant les épaules. « Je déteste l'idée de devoir lui mentir, elle est bien trop maline pour n'y voir que du feu de toute façon... Je vais sans doute devoir lui dire tout ce que je pense d'elle. Si elle ne réagit pas à ça je vois pas quoi faire d'autre... »

Jeffrey avait encore des questions qui lui brulaient les lèvres. Ce n'était pas le moment de faire le timide, il ne savait pas s'il aurait de sitôt l'occasion d'être seul à seul avec le Professeur Charleston. Alors autant foncer.

« Euh M'sieur ? Et vous ? ... J'veux dire... Vous vous êtes déjà retrouvé dans cette situation ? J'suis sûr que vous vous en êtes sorti ! » dit le jeune anglais avec un regard d'où perçait l'espoir. « Et au pire il doit bien y avoir des genres de dérogations sur le secret magique, n'est-ce-pas ? »

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

4 avr. 2019, 16:54
Un problème épineux  PV Sigmund Charleston 
Comme il s’y attendait, le jeune Poufsouffle sembla assez déçu pour sa réponse. Malheureusement, il n’avait pas de réelle solution à apporter, même s’il aurait beaucoup aimé pouvoir aider davantage le garçon. Malgré tout, il fut surpris d’apercevoir un sourire sur ses lèvres Celui-ci lui confia alors que ses lettres étaient restées sans réponse, mais qu’il prévoyait –s’il avait bien compris, de lui en envoyer une nouvelle à cœur ouvert.

« J’espère pour vous que cela portera ses fruits. Peut-être pouvez-vous la revoir une nouvelle fois pendant les vacances ? »

Sigmund garda un instant le silence, gêné. Il était lui-même désespéré par sa propre inutilité. Il faisait un bien piètre professeur d’étude des moldus ! Enfin, aider les autres et apporter des conseils avisés n’avaient jamais été son point fort. Le garçon lui posa de nouvelles questions. Il esquissa un léger sourire, repensant à quelques souvenirs de jeunesse.

« Assez rarement. » avoua-t-il. « Enfin, je n’ai jamais eu d’amis proches moldus. Quand c’est juste des connaissances, c’est tellement plus facile de mentir. Je leur mentais souvent sur mon métier ou sur mes occupations ; je prétendais aussi souvent que je passais mes journées entières devant la télévision pour éviter les questions trop poussées. » Ce n’était pas très glorieux. Lorsqu’il usait de ce genre de mensonge, les moldus le regardaient souvent avec un regard peiné et compatissant –ou méprisant au choix, selon les personnes. Dans un cas, on l’interrogeait sur ses programmes favoris : il inventait alors le nom de chaînes et de programmes méconnus pour s’expliquer puis il s’efforçait de changer de sujet de conversation. Dans d’autres cas, les personnes changeaient de sujet par eux-mêmes. A la dernière question du Poufsouffle, Sigmund afficha un sourire navré. « Oui, bien sûr. Enfin, sauf pour quelques cas spéciaux, généralement, les moldus peuvent avoir connaissance de l’existence de la magie si leur enfant est un sorcier, ou bien s’ils épousent un ou une sorcière. »

Sigmund lança un regard en direction de la porte. Quelques élèves arrivaient. Le cours allait probablement bientôt commencer, et lui aussi devait se rendre dans sa salle de classe.

« Votre amie devra apprendre à accepter votre différence, même si elle ne pourra pas en comprendre les raisons. Ecrivez-donc lui cette lettre ! Bonne chance, jeune homme. Une autre question ? »

5 avr. 2019, 01:09
Un problème épineux  PV Sigmund Charleston 
Malgré la déception et une certaine forme de résignation devant l'absence de solution miracle de la part du professeur Charleston, Jeffrey sentait peu à peu un poids s'envoler. Se confier lui avait fait le plus grand bien et quelque part il conservait un espoir que sa lettre fasse mouche et touche la corde sensible chez Jessica, que tout allait s'arranger. « Non m'sieur, à priori je ne rentrerai pas chez moi avant les vacances d'été maintenant. Mais vous avez raison, je vais lui écrire et je verrai bien. » dit Jeffrey en levant les yeux vers l'adulte en se trouvant animé par une vigueur nouvelle, qui ressemblait malgré tout à l'énergie du désespoir.

Entendre son enseignant parler de sa propre expérience avait été à la fois rassurant et follement déprimant. Rassurant car lui aussi, bien qu'expert en matière de moldus, n'avait pu éviter de se heurter à cette barrière entre le monde magique et celui des moldus. Et déprimant car il n'avait pas décrit des situations qui auraient pu l'aider avec Jessica. Elle le connaissait trop bien pour pouvoir lui mentir de façon évasive. Jeffrey serait bien obligé de lui révéler une part de vérité, sans toutefois lui révéler exactement la raison exacte. Sans doute qu'une belle déclaration d'amitié permettrait à son ex-amie de faire à son tour un pas vers lui et d'engager à nouveau le dialogue entre eux pour une discussion qui ne le prendrait pas de cours cette fois-ci.

« Merci beaucoup de m'avoir écouté professeur. » dit Jeff en réponse à son enseignant en se précipitant aussi. Au loin des voix se faisaient entendre, signe que dans quelques minutes la discussion serait close. Une autre question ? Oh il aurait aimé en poser bien davantage. La première qui lui vint à l'esprit fut "Pourquoi vous portez une moustache ? C'est pas très beau et ça doit tremper sans arrêt dans votre verre...". Oui assurément s'il voulait se montrer ingrat et malpoli avec une retenue à la clef ce serait la question à poser.

Mais non, le jeune anglais était reconnaissant envers son professeur. Il avait plutôt envie de lui montrer cela. Le regard du batteur des Frelons se porta sur la BD de l'adulte et en fin connaisseur il reconnut immédiatement Flash. Incapable de tenir sa langue, Jeffrey se lança. « Oui j'ai une dernière question Professeur… Pourquoi avoir choisi de lire une BD de Flash ? ». Soucieux de ne pas paraître impoli il précisa le sens de son questionnement. « J'veux dire… Vous qui aimez les moldus, il y a un superhéros moldu par excellence, qui n'a pas besoin de pouvoirs magiques. Vous le connaissez forcément… Batman ! J'ai plein de BD de lui si ça vous intéresse de les lire m'sieur. »

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

14 avr. 2019, 16:18
Un problème épineux  PV Sigmund Charleston 
Les élèves allaient bientôt entrer dans les serres de Botanique. Peut-être que si Sigmund restait suffisamment longtemps, il apercevrait Solar. C’était tentant, mais il devait rester sérieux : il risquait d’être en retard pour ses propres cours. Pour le peu de temps qu’il lui restait devant lui, il préférait se concentrer sur le garçon qui avait demandé son aide. Celui-ci le remercia pour l’avoir écouté, et le professeur lui répondit avec un sourire. 

« C’est tout naturel, jeune homme. Je suis navré de ne pas avoir été d’une très grande aide. »

Alors qu’il venait de demander au deuxième année s’il avait une dernière question, il s’attendait à ce qu’il l’interroge à nouveau sur les relations entre sorciers et moldus, ou qu’il lui demande des conseils sur d’autres sujets. Il fut très surpris par la question du garçon et éclata de rire. Visiblement, l’élève était aussi un connaisseur, ce qui arracha un nouveau sourire à Sigmund. Il était depuis toujours passionné par les super-héros et avait lu au cours de sa vie de nombreux comics. Discuter avec des personnes qui partageaient les mêmes centres d’intérêt était toujours agréable. Il jeta un œil à la couverture du livre qu’il tenait toujours dans sa main, réfléchissant à sa réponse.

« En fait, j’ai déjà lu toutes les aventures de Batman. Les BD de Flash, cela fait bien trente ans que je n’y ai pas touché ; j’ai oublié pas mal de choses. J’aime bien aussi voir comment les moldus imaginent la magie. » expliqua-t-il. Il hésita un instant puis tendit le livre au garçon. « Prenez-le. Vous verrez, c’est très intéressant. » Sur ces mots, il rangea ses affaires puis se tourna une dernière fois vers l’élève. « Bonne journée à vous, jeune homme. J’espère que tout se passera bien avec votre amie. » Ensuite, il chercha son chat du regard. « Viens avec moi Moustache, ne reste pas là, je te vois venir avec Shelob… ».

Suivi par son chat qui le devança rapidement, Sigmund quitta les serres de botanique sans avoir aperçu ne serait-ce qu’un cheveu de Solar. Pas déçu pour autant, il passa un très bon après-midi –débarquant à son cours presque en retard, mais il préférait se dire qu’il était tout juste à l’heure.


Fin

23 avr. 2019, 13:18
Un problème épineux  PV Sigmund Charleston 
Jeffrey écouta le point de vue de son professeur avec intérêt, notamment le passage durant lequel il parla de Batman, dont le jeune Poufsouffle adorait les aventures. Il sourit à Mr Charleston quand ce dernier lui confia déjà les connaître sur le bout des doigts. En revanche Jeffrey ne put réprimer une réaction de surprise par la suite. Trente ans, c'était une éternité pour le garçon mais après tout peut-être lui aussi serait il un jour assez vieux pour oublier certaines de ses lectures et prendre plaisir à les redécouvrir des dizaines d'années plus tard... Mais à l'heure actuelle cela semblait improbable pour le jeune anglais qui se contenta de sourire et d'accepter, un brin gêné, le geste du professeur.

« Oh... Merci m'sieur ! J'en prendrai bien soin j'vous l'jure. » dit il en tenant le Comics comme une relique, provoquant sans doute un air amusé chez l'adulte. Mais Jeffrey ne pouvait rien en voir car il s'occupait à ranger soigneusement la bande dessinée dans son sac tout en continuant de parler. Hors de question qu'un camarade lui emprunte ou qu'une quelconque plante de la serre de botanique ne l'abîme. « Je connais pas trop trop Flash. J'essayerai de voir le point de vue moldu sur la magie, ça doit être intéressant c'est vrai. Et puis ça me changera sûrement les idées après ma lettre... »

Le jeune Hunter n'ajouta pas un mot de plus, désireux de ne pas se replonger dans ses problèmes, d'autant plus que le professeur prenait congé de lui peu avant l'arrivée de ses camarades de classe. « Merci de votre aide m'sieur. Et je vous rendrai la BD dès que je l'aurai terminée. »

Il regarda Mr Charleston et Moustache s'éloigner et commença à sortir ses affaires pour le cours de botanique qui allait suivre. Cours durant lequel Jeffrey n'écouta pas grand chose, trop absorbé qu'il était à réfléchir à ce qu'il pourrait dire à Jessica dans sa lettre. Cela lui valut plusieurs blessures superficielles à la main mais le jeune anglais n'en avait cure, ce qu'il y avait de plus épineux là tout de suite n'était nullement une plante de la serre de botanique mais bien sa relation conflictuelle avec Jessica. Et cela n'avait que trop duré.

Fin de ce RP.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !