Inscription
Connexion
13 mai 2019, 01:54
05/04/2044 Ton pire cauchemar dans mon armoire  PV 
@Lahira Holms


En ce mardi après-midi, Irene patientait devant la porte de Défense Contre les Forces du Mal. Elle aimait beaucoup avoir ce premier cours dans la journée : leur Directrice de Maison, Mrs Holloway, avait toujours d'excellentes idées farfelues pour faire ses cours. Cela plaisait énormément à Irene qui attendait souvent avec impatience ces cours là. 

Ce jour-là, la fillette était encore en avance, se trouvait donc adossée au mur près de la porte, regardant ses camarades arriver. Quand ses amis furent là, elle écouta distraitement leur conversation, faisant quelques commentaires. Ils en vinrent à spéculer sur le contenu du prochain cours, mais furent interrompus par la porte qui s'ouvrait. Irene pénétra la première dans la spacieuse salle de classe. Elle remarqua immédiatement les tables et chaises poussées le long des murs et sentit l'excitation prendre possession de son corps. Ils allaient pratiquer sur presque tout le cours, c'était certain ! 

Avec enthousiasme, Irene s'installa au bord d'un grand cercle de craie et observa avec curiosité la grosse armoire se trouvant au centre. Leur Professeur, accoudée dessus, regardait patiemment les élèves entrer et s'approcher. Irene, ne tenait plus, sa curiosité était à son paroxysme, si le cours ne démarrait pas tout de suite, elle allait exploser. Frémissante, elle observait, tantôt presque suppliante sa professeur, tantôt la boîte, comme si elle pouvait voir au travers. Comme si elle répondait à la soif de connaissance de la fillette, Amy Holloway entama enfin son cours, avec énergie. 
Dernière modification par Irene Gates le 18 août 2020, 19:32, modifié 1 fois.

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
22 mai 2019, 14:45
05/04/2044 Ton pire cauchemar dans mon armoire  PV 
Lahira adorait la Défense Contre les Forces du Mal. Cette matière, avec les Sortilèges, étaient ses préférées. Dans ce cours, on apprenait à se défendre, certes, mais parfois aussi à attaquer, on agrandissait sa culture en travaillant contre différentes créatures... Bref, c'était un cours très complet, qui convenant parfaitement au caractère parfois un peu fort de Lahira.

Ce matin, la jeune Serdaigle arriva en avance au cours de Défense Contre les Forces du Mal. Elle faisait des efforts pour être à l'heure, maintenant, surtout pour ce cours. Elle essayait d'être plus discrète, de moins se faire remarquer par les professeurs. A part en métamorphose, la matière qu'elle aimait le moins.
Elle aperçue Irene qui patientait devant la porte, et, comme d'habitude, les deux filles s'ignorèrent royalement. Elle ne pouvait se parler sans se hurler dessus, et chacune faisait tout son possible pour éviter une nouvelle confrontation comme il y en avait tant eu.

Amy Holloway, leur professeur et également directrice de Serdaigle, leur ouvrit enfin la porte, et la classe de deuxième année rentra dans la grande salle. Tous les élèves comprirent tout de suite qu'aujourd'hui, ils allaient pratiquer un sortilège : les tables et les chaises avaient été poussées, et une grande et vieille boite tronait au milieu d'un cercle tracé à la craie.
Sans trop attendre, la directrice rousse commença son cours. Les élèves sortirent leur baguette et répétèrent la formule demandée :
- Ri-ddi-ku-lus !

Les élèves s'agitèrent un peu, car ils comprenaient tous où voulait en venir leur professeur. Lahira sourit : elle avait toujours rêvé d'affronter un Epouvantard ! Mais elle était aussi anxieuse. Affronter sa pire peur n'était pas un si gros problème, car ça permet de rendre plus fort, mais de le faire devant les autres la mettait très mal à l'aise.

Son regard noir se posa sur la chevelure rousse d'Irene, qui était devant elle. Lahira ne voulait surtout pas dévoiler son pire cauchemar à cette fille. Cela devait sûrement être pareil du côté d'Irene.
Lahira avait hâtes de commencer la pratique, autant pour découvrir sa peur que celle de son ennemie rousse.

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, troisième année RP.
Team Marchombre !
25 juin 2019, 03:25
05/04/2044 Ton pire cauchemar dans mon armoire  PV 
Ri-ddi-ku-lus !
Irene souriait de toutes ses dents, enfin ça avait commencé ! En revanche, elle mis un peu de temps à se souvenir de la  créature contre lequel ce sortilège était effectif. Un épouvantard. La pire créature qu'Irene aurait croisé de toute sa vie, ce soir en se couchant. Voir son pire cauchemar sortir de l'armoire. En lisant rapidement son manuel, elle avait vu une seule chose correspondre à la définition correspondant à la forme que prenait cette créature. La foule. Mais elle s'était obligée à attendre le cours pour creuser plus profondément la question. 

La fillette ne s'était pas imaginée devoir affronter l'épouvantard en public, mais de toutes façons, sa phobie de la foule n'était pas bien dure à voir, malgré ses efforts pour le masquer. Elle allait donc vers l'exercice le coeur presque léger, les pensées de foules et les images qui en découlaient dans son esprit avaient accéléré légèrement son pouls. Elle secoua la tête pour se remettre les idées en ordre et dans le mouvement, elle aperçu Lahira en retrait. Cette dernière fixait Irene. L'expression du visage de la jeune rousse changea du tout au tout, rendant son regard noir à son ennemie. Ah oui, le cloporte était là. Mais, un méchant sourire s'esquissa su le visage de la petite Gates. Elle pourrait savoir une des plus grandes faiblesse d'Holms. Et c'était loin d'être rien. "Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis", là allait être l'occasion de vérifier ce proverbe. Mieux elle connaîtra l'autre, mieux Irene saura se défendre et la faire souffrir si besoin. Elle nargua sa camarade avec un sourire et se reconcentra sur le cours. Ne pas faire de vague maintenant, c'était important, mais si Lahira répondait à la provocation, Irene pouvait toujours jouer la carte de l'innocence et la regarder se faire punir injustement. 

Au signal de Mrs Holloway, Irene se resserra autour du cercle blanc en se demandant comment ridiculiser une foule. L'exercice se déroula tranquillement, sans qu'Irene n'ait pu voir la forme que prenait l'épouvantard face à elle. Il changeait régulièrement de forme et les élèves étaient trop nombreux pour qu'Irene puisse déterminer quelle forme était à qui. De toutes façons, elle était trop tétanisée par l'idée de plus en plus importante qu'une foule apparaîtrait sous ses yeux. Peur augmentée par ses deux camarades qui l'entourait et dont elle sentait les épaules contre les siennes. Pour se donner du courage, Irene essaya de se rassurer en se concentrant sur la sensation de la douce main chaude de son frère. Il lui tenait toujours la main dans une foule. Mais là il n'était pas là. Pourtant, en rouvrant les yeux, elle croisa son regard. Il était devant elle. 
-D... Devon ?
Irene eut un choc que faisait Devon dans cette salle de classe ? L'échange de regard fut bref, et très vite, avant qu'elle n'ait pu faire quoi que ce soit, l'épouvantard se tourna vers un autre élève et se métamorphosa en note de musique, laissant la petite rousse dans l'incompréhension totale. 

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
28 juil. 2019, 10:07
05/04/2044 Ton pire cauchemar dans mon armoire  PV 
La jeune Serdaigle vit son ennemie rousse lui lancer un regard noir, auquel elle répondit par un sourire un peu suffisant. Si Irene pensait qu'elle allait perdre ses moyens pour un simple regard, devant son professeur de Défense Contre les Force du mal et sa directrice de Maison, elle se trompait.
La deuxième année aux cheveux noirs préféraient regarder les peurs de chacun, voir comment les élèves réagissaient... Elle suivait activement les mouvements de ses camarades de classe pour déterminer qui se battait contre la créature.

Enfin, l'épouvantard se tourna vers Irene. Il avait jusque là la forme d'un être malingre, démesurément grand et couvert de bandages sales, puants dont du pu s'écoulait parfois. Lahira ne fit pas attention à qui appartenait cette peur, concentrer sur le visage d'Irene qui semblait crispée. Lahira la vit fermer les yeux, peut-être se détendre pendant une seconde... Retour à la réalité, la rouquine fit face à la créature qui se changea devant elle. Un garçon, à peu de sa taille, et qui lui ressemblait étrangement, la regarda. Lahira voyait mal le visage du garçon, mais en revanche, elle vit très bien les yeux d'Irene s'écarquiller.
- D... Devon ?

Et l'épouvantard se tourna, et se retransforma. La curiosité sans fin de Lahira avait été piquée.
Mais maintenant, l'épouvantard commençait à s'approcher d'elle, et avec lui, sa plus grande peur. Malgré l'envie d'en connaître en peu plus sur elle-même, Lahira sentit une petite boule de stress se former dans sa gorge. Comment allait-elle ridiculiser quelque chose qu'elle ne connaissait pas ?
Son tour vint plus vite qu'elle ne l'aurait cru. La bestiole informe se transforma, devant elle, en un groupe de personne. Son entourage se trouvait autour d'elle, souriant, confiant. Lahira vit Kylie, Ivan, Holly... Ses parents étaient là, aussi. Ses amis, Kaya, Cassiopée, Jeffrey... Ils étaient là.

Pourquoi est-ce que c'était un cauchemar ? Sa plus grande peur ne pouvait pas être un moment heureux. Soudain, les visages de ses proches se brouillèrent, comme si un feu les consumait.
- Riddikulus ! s'exclama Lahira.

Le sort ne marcha pas. Peut-être parce que Lahira n'avait pas su comment ridiculiser cette scène, ou peut-être que l'épouvantard en avait déjà finit avec elle. Les visages finirent de se consumer, laissant que des cendres et de la fumée, qui disparurent ensuite elles aussi, car la créature changea de cible.
La jeune Serdaigle était perplexe. Cette scène lui avait sembler interminable, mais elle savait bien que pour Irene et les autres, cela n'avait durer quelques secondes. La deuxième année n'eut même pas envie de vérifier si son ennemie l'observait. Elle réfléchissait juste, sans arriver à une conclusion.

Je suis vraiment désolée de ce retard, j'espère que ça ne t'as pas trop gêner. :sweatingbullets:
Dernière modification par Lahira Holms le 23 mars 2020, 12:55, modifié 1 fois.

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, troisième année RP.
Team Marchombre !
2 nov. 2019, 12:35
05/04/2044 Ton pire cauchemar dans mon armoire  PV 
Vu mon propre retard, je te retourne plutôt la question ^^' désolée Lahira !
Comment son frère avait pu se retrouver ainsi dans cette classe ? Comme l'épouvantard avait-il seulement pris la forme de son frère ?! Irene resta quelques secondes abasourdie. En rien Devon ne lui faisait peur... Et puis une pensée un peu folle traversa l'esprit de la jeune rousse... Peut-être pouvait-elle combler le vide de la présence de Devon comme cela, à l'aide d'un épouvantard ? Peut-être qu'elle pouvait le faire venir à Poudlard ? Cet espoir, si douloureux, la fit chuter plus bas que terre en voyant la nouvelle forme immonde et effrayante qu'avait prit la créature. *Idiote !* Les larmes montèrent à ses yeux, mais elle les ravala bien vite, furieuse contre elle-même. Si l'épouvantard avait pris cette forme là, il y avait bien une raison ! Et Irene devait la trouver, comprendre à quoi elle devrait faire face quand elle croiserait un épouvantard. 

Alors que la Deuxième Année réfléchissait, elle ne vit pas à qui appartenait la famille qui partait en fumée. Pourtant, cela lui donna une piste. Une idée se formait et se frayait doucement un chemin dans sa tête.  Et si, ce dont elle avait le plus peur... Si ce dont elle avait le plus peur c'était... de perdre Devon ? La fillette frissonna si fort à cette idée, les larmes remontaient à ses yeux. Son corps lui confirmait sa pensée. Mais pourtant, la fillette n'en était pas plus avancée. Il y avait plein de façons différentes de perdre quelqu'un... Par la... par la mort. Par une simple disparition. Par un éloignement commun. Ou pire, dans ce cas là, par un rejet. Et si c'était de ça dont elle avait le plus peur ? Que Devon la rejette parce qu'ils ne se connaissaient plus ? Mais comment ridiculiser ça ?! 

La professeure et les autres élèves de la classe interrompirent les pensées de la petite Irlandaise. L'exercice changeait, il fallait à présent affronter l'épouvantard seul. Instinctivement, pour s'accorder plus de temps de réflexion, Irene se plaça en arrière de la file. En fait, elle s'installa en toute dernière. Comme ça elle avait plus de temps pour réfléchir et avec un peu de chance, elle n'aurait pas le temps de faire son passage devant toute la classe. Elle pourrait peut-être même essayer de négocier avec Mrs Holloway de revenir plus tard pour s'essayer à l'exercice, prétextant qu'il ne fallait pas qu'elle soit en retard en cours ! oui, c'était une bonne idée ! Mais on ne savait jamais, peut-être qu'Irene aurait quand même le temps de faire son passage avant la fin du cours. Elle continua donc à réfléchir, observant distraitement les cheveux bruns de Lahira, pas si éloignée d'elle que cela. 

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
18 janv. 2020, 17:17
05/04/2044 Ton pire cauchemar dans mon armoire  PV 
Mrs Holloway changea l'exercice, et les élèves se placèrent en file indienne. Lahira avait mis du temps à réagir, et elle se trouvait donc parmi les derniers. Mais Irene se plaça délibérément tout au bout. La jeune fille brune trouvait son amie peu courageuse. Mais pas le temps de le lui faire remarquer. Décidée à trouver une solution à son épouvantard, Lahira réfléchit intensément.

Sa plus grande peur devait être de perdre son entourage, où de se retrouver toute seule. Ça paraissait plutôt logique, oui. Elle fit une grimace, et eut une pensée absurde : pour une phobie, c'était...nul ! Lahira pensait pouvoir ressortir plus forte de cette épreuve, triompher et ne plus jamais être surprise par le sentiment désagréable. Elle aurait voulu trouver une solution ! Mais comment ne pas être terrifiée de la disparition de sa famille ? De la mort de ses amis ?
Ce problème pouvait être facilement résolu : il suffisait de couper tous les liens, de ne plus avoir d'attaches. Mais pouvait-on s'y résoudre, et encore plus sans remords ? Surtout après avoir goûté à la dureté de la solitude, et également au bonheur d'être entouré. Et même après s'être isolé, on pensait sûrement encore à sa famille. Faire ce sacrifice valait-il le coup ?

Lahira n'en était pas sûre, et ne s'en sentait encore moins capable. Et les élèves passaient devant le monstre, c'était bientôt au tour de l'aiglonne. Comment ridiculiser des personnes qui partent en fumée ? Décidément, ce cours donnait mal à la tête.
La Serdaigle se retrouva nez à nez à la créature avant d'avoir trouvé quelque chose de convenable. Alors, quand elle vit sa petite sœur et son petit frère être consumés par des flammes invisibles, son réflexe fût d'éteindre le brasier. Elle cria la formule, et un déluge d'eau s'écrasa sur l'épouvanteur. Lahira eut un sourire gênée devant les regards étonnés de ses camarades, et s'écarta pour laisser place à la personne suivante.

Bon, au moins, elle avait réussit à réagir et avait...à peu près...déstabilisé la créature. Restait à voir la prestation de son ennemie. Lahira était curieuse de revoir le garçon, et de l'identifier.

Enfin la suite ! Je suis plutôt contente, et j'ai hâte de voir le tour d'Irene :biggrin:

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, troisième année RP.
Team Marchombre !
16 févr. 2020, 02:14
05/04/2044 Ton pire cauchemar dans mon armoire  PV 
Malgré sa place dans la file, Irene n'avait toujours rien trouvé pour ridiculiser sa peur. Le fait était qu'elle était tétanisée rien que par l'idée d'y faire face. Ses pensées allaient plus lentement, elle qui habituellement faisait des connexions assez rapidement, elle se trouvait si mal en point là. 

Le passage du Cloporte distraya quelques instant la jeune rousse. Le groupe de gens partant en fumée qu'Irene avait remarqué lors de l'exercice précédent était donc l'épouvantard d'Holms ? Avaient-elle donc peur que ces gens partent en fumée ? Irene présumait qu'il s'agissait de sa famille vu les ressemblances qu'on pouvait voir entre Lahira et certains d'entre eux. Sa rivale avait-elle peur que sa famille ne brûle dans un incendie ? Si elle n'avait pas été préoccupée plus que cela par son passage imminent, Irene aurait réfléchi à un moyen de se servir de cette information contre l'autre aiglonne. 

Pourtant, une trombe d'eau s'écrasa sur la créature et la main passa à un autre élève. Irene stressait de plus en plus. Quand enfin elle fit un petit pas vers l'armoire, dernière personne à passer, elle avait la gorge nouée, le coeur battant à tout rompre et qu'une envie, fuir avant de devoir ouvrir les yeux sur sa peur. Elle déglutit difficilement et leva une baguette tremblotante alors que devant elle, l'épouvantard tourbillonnait. 

Quand enfin la créature se stabilisa, Irene resta immobile, comme hypnotisée. Ses yeux vert amandes ne pouvaient s'écarter de ceux, identiques, de son "frère". Sans s'en rendre compte, la fillette retint son souffle. Dans son esprit, un combat acharné avait lieu. Elle devait se convaincre que ce n'était pas Devon. Il lui ressemblait tellement pourtant. Il semblait encore plus vrai que dans ses souvenirs. Sa mâchoire se serra, seul signe trahissant la lutte que la jeune rousse effectuait en elle même pour ne pas se jeter dans les bras de son frère. Juste le voir comme ça lui déchirait le ventre. 

Le "garçon" pencha alors légèrement la tête sur le côté, fixant Irene en retour. Ce petit mouvement fit glisser une mèche ondulée et brune le long de l'épaule du garçon. Une expression mauvaise s'inscrivit doucement sur le visage juvénile, qui continuait d'observer Irene, comme en la jaugeant. Le coeur de la jeune Serdaigle s'accéléra et elle utilisa toute sa volonté pour ne pas reculer devant cette expression qui l'effrayait. Sa baguette se mis à trembler plus fort au bout de son bras alors que la fillette resserrait sa prise dessus. 
Ca fait mal, tu sais...
Irene ouvrit les yeux en grand en entendant la voix de son frère. Les intonations étaient si proches, seule la méchanceté, sous-jacente comme contenue, laissait place au doute. La créature reprit, une profonde déception couvrant son visage poupin :
-De te voir partir. Une sorcière. Tu nous as abandonnés pour cette école de magie
Certains mots étaient appuyés, accompagnés d'un rictus de dégoût. 
Tu avais le choix. Mais tu es partie. Tu m'as laissé tout seul. Tu m'as abandonné
Les lèvres d'Irene tremblèrent. Entendre ces reproches qu'elle se faisait parfois, prononcés par son frère, c'était trop dur. 
-Tout ça pour quoi ? pour t'amuser à faire sortir des étincelles de ta baguette. Tu m'as abandonné, pour ça... Tu m'as sacrifié juste pour faire joujou... Mais tu n'es même pas une vraie, qu'est ce que tu attendais ?
Devon eu l'air déçu plus que jamais, son expression blessant Irene au plus profond d'elle même alors que les larmes commençaient à couler. Elle pouvait deviner la suite, mais se refusait d'y penser. Le visage du garçon se tordit d'un coup, exprimant une rage sans nom, un dégoût sans limites et il s'approcha de la fillette rousse en hurlant :
- NE T'APPROCHE PLUS JAMAIS DE MOI ! JE NE VEUX PLUS TE VOIR ! JE NE TE CONNAIS PLUS !
Il s'avançait vers elle de plus en plus menaçant. Elle était tétanisée. Elle ne pouvait rien faire, chaque geste, chaque mot, chaque expression de l'épouvantard s'imprimant dans l'esprit d'Irene, faisant des ravages. "Devon" continua, chaque mot emprunt d'une rage telle que jamais Irene ne l'aurait cru capable, elle avait du mal à tenir sur ses jambes, les larmes coulaient sur ses joues.
-TU N'ES PAS MA SOEUR, TU N'AS JAMAIS ETE MA SOEUR !
Le "garçon" s'arrêta si proche qu'Irene aurait presque pu le toucher. Il regarda la baguette tendue, remonta le long du bras avant de dévisager la fillette avec une expression entre la pitié et le dégoût. Il murmura terriblement :
Tu n'en vaux pas la peine. Tu ne vaux plus rien...
Il se retourna, tournant ostensiblement le dos à Irene, s'éloignant littéralement d'elle. La deuxième année gémit alors, le choc arrêtant ses larmes. 

Elle cru alors entendre des chuchottements, la ramenant à la réalité : 
-Epouvantard, c'est qu'un épouvantard... soufla-t-elle pour elle même, comme si s'entendre parler la pouvait la faire se sentir moins seule.
Avec peine, elle tenta d'imaginer l'épouvantard poser le pied sur une surface glacée et se mettre à patiner sur place pour éviter de tomber en faisant des mouvements ridicules. Elle gargouilla avec difficulté, entre deux reniflements :
- R... Riddikulus...
Rien ne se passa. Elle devait faire le vide, lentement Devon continuait de s'éloigner la blessant de plus en plus. Son regard devint déterminé. Non, ça ne devait pas arriver. Ni pour de vrai, ni pour de faux ! Sa respiration ralentit alors que ses yeux lançaient presque des éclairs tant elle se concentrait, ignorant les hoquets qui la secouaient. 
- Riddikulus ! 
Alors la vision qu'elle visualisait apparu. L'épouvantard marcha sur une flaque glacée et se retrouva à glisser dessus en battant des bras pour ne pas tomber. Bien qu'elle n'en eut pas envie, Irene se força à rire. Elle savait que c'était l'arme contre la créature. 

L'épouvantard maîtrisé, la petite rousse serra les dents et lança un regard de défi à quiconque croisait son regard. Elle se débrouilla pour s'isoler un peu le temps que la fin du cours n'arrive, le regard rivé sur sa professeure qu'elle faisait semblant d'écouter, priant pour que le cours s'arrête enfin pour pouvoir aller se cacher dans un coin tranquille et évacuer la tension. 

Et voilà ! :) Je pense qu'on ne va pas tarder à finir du coup ? a voir si les filles s'abordent à la fin du cours ;) 

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
4ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés
23 mars 2020, 12:54
05/04/2044 Ton pire cauchemar dans mon armoire  PV 
Les pensées négatives et complexes de Lahira furent momentanément dissipées par la nouvelle apparition du garçon, "la plus grande peur" d'Irene. Cette fois, la jeune fille brune avait une bien meilleure vue sur le "combat". Lahira, grâce à sa mémoire photographique et son coup d’œil de dessinatrice, relevait les points communs physiques entre son ennemie et le garçon : elle trouvait d'ailleurs que l'expression mauvaise de ce dernier ressemblait à celle d'Irene quand elle regardait "le cloporte". Elle parvenait à la conclusion qu'ils étaient probablement, voir sûrement, de la même famille, quand l'Epouvantard parla.

Lahira fut... surprise. Il y avait tant de rage dans ses paroles qu'elle ne fut pas surprise de voir la jeune fille rousse pleurer. Et pour une fois, elle ne s'en réjouit pas. Irene finit par vaincre l'Epouvantard, lançant un regard de défi à la ronde. Mrs Holloway reprit ses explications, mais l'aiglonne n'écoutait pas et gardait le regard fixé sur la chevelure d'Irene Gates, tout en réfléchissant.
"Tu nous as abandonné pour cette école de magie." ... "Mais tu n'es même pas une vraie" ... "TU N'ES PAS MA SŒUR" ...
Remuant ces phrases dans sa tête, Lahira finit forger son hypothèse : Irene avait peur que le garçon, sûrement son frère, la rejette parce qu'elle est une sorcière ? Etait-elle d'origine moldue ? Avait-elle une relation compliquée avec sa famille ?

La sonnerie l'a ramena à la réalité. Lahira sortit vite, en coup de vent, comme à son habitude. Elle eut le temps d'apercevoir Irene, mais aller la provoquer ne la tentait pas. Pendant ce cours, elle avait autant montrer ses faiblesses que son ennemie... Et cela était mal.

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, troisième année RP.
Team Marchombre !