Inscription
Connexion

11 juin 2019, 11:58
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
Mars 2044 - Salle de DCFM

Quand il entra dans la salle de classe de Défense Contre les Forces du Mal ce jour-là, Jeffrey eut immédiatement une exclamation ravie, comme nombre d'élèves qui entrèrent en même temps que lui. Voir les tables mises de côté pour laisser un grand espace libre ne pouvait signifier qu'une chose : aujourd'hui serait un cours pratique. Cela tombait plutôt bien pour le Poufsouffle, qui avait besoin de se défouler ces derniers temps. Entre la frustration du Quidditch, les péripéties du vestiaire qui en avaient résultées et l'arrivée de cette Dai Hong Dao à Poudlard, le garçon de douze ans était plus nerveux que d'ordinaire et la pratique de la magie pouvait se révéler être un bon exutoire, il en était convaincu.

Le regard du jeune anglais se porta rapidement sur le centre de la pièce, où était dessiné au sol un grand cercle blanc au centre duquel trônait une boîte qui semblait s'agiter et se secouer de plus en plus au fur et à mesure que le brouhaha des élèves s'intensifiait en attendant que Miss Holloway ne prenne la parole. Les élèves continuaient d'arriver, comme en témoignait le groupe de Serdaigle qui entrait. Bien entendu pour passer le temps qui le séparait du début du cours, Jeffrey chercha ses plus proches amis Cal, Chems et Kevin du regard ou sa petite amie Maddie. Mais son regard se porta sur Eileen Shelby, une proche amie de Maddie qu'il connaissait encore assez peu finalement. La brune était seule et le jeune anglais décida alors de changer ses habitudes pour aller l'aborder.

« Salut Eileen tu vas bien ? Prends pas peur hein, j'ai pas de souafle dans les mains cette fois ahah. Dis, tu crois qu'il s'agit du cours sur les Epouvantards ? » dit Jeffrey à la fois excité et un brin anxieux. Il ne put s'empêcher d'ajouter une plaisanterie en riant pour paraître parfaitement à l'aise, ce qui n'était en soit pas totalement le cas. « Je te préviens, si c'est bien ça je t'utilise comme bouclier humain ! »

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

14 juin 2019, 12:56
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
    Eileen était l’une des premiers élèves à pénétrer dans la salle de Défense contre les Forces du Mal en ce jour, non pas parce qu’elle était pressée d’assister au cours, enfin si, elle adorait les cours pratique où elle pouvait se servir de sa baguette, ça lui donnait un sentiment de liberté, d’expression différent que ceux qu’elle trouvait à travers tout ce qu’elle connaissait d’autre. Mais, si elle en croyait le cours logique de son manuel, le cours d’aujourd’hui allait porter sur les épouvantards et le sortilège Riddikulus. Et alors que le sortilège n’allait sûrement pas lui poser grand problème, c’est ce pourquoi elle et ses camarades allaient l’utiliser qui la mettait mal à l’aise. Alors, elle savait que si elle n’arrivait pas en avance, elle aurait sûrement du mal à trouver le courage de se présenter à ce cours. Mais elle était là, et elle n’avait plus le choix que d’endurer ce qui allait se passer.

   Pour faire passer le temps en attendant que tous les élèves soient là, Eileen détailla la pièce autour d’elle, les chaises et les tables avaient été poussées sur le côté, un cercle sûrement tracé à la craie blanche sur le sol et au milieu duquel se trouvait une boîte délabrée qui semblait bouger par moment. Contenait-elle l’épouvantard ? Le regard concentré sur la boîte, l’Irlandaise commença à se demander ce qu’elle allait voir lorsqu’elle se trouverait face à la créature ; Dai Hong Dao et ses deux tigres, des araignées dont elle avait la phobie ou bien...

   Ses pensées furent interrompues lorsqu’elle entendit son prénom être prononcé, la faisant sursauté légèrement tellement elle était plongée loin dans le fin fond de son esprit. Se retournant, elle vit Jeffrey qu’elle avait rencontré l’année précédente.

- Oh ! Salut Jeffrey, je vais bien et toi ? Tout va bien alors si tu n’as pas de souafle ahah, et oui, certainement, confirma-t-elle à Jeffrey en jetant un coup d’œil appréhensif vers la boîte avant d’entendre les mots "bouclier humain". Qui te dit que ça sera pas l’inverse ? Toi qui serais mon bouclier ? Commenta Eileen avec un sourire en coin.

    Et alors que la brune allait renchérir sur une autre chose, Miss Holloway s’approcha de la boîte et s’appuya dessus avant de commencer ses explications et de leur demander de sortir leur baguette, ce qui fit l’Irlandaise. C’était donc parti.

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête

14 juin 2019, 15:13
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
Eileen avait confirmé ses soupçons concernant le sujet du cours. Bon, il s'en était fortement douté mais quelque part le garçon avait espéré que ce ne soit pas le cas. Combattre des cognards il pouvait faire ça toute la journée mais affronter ses peurs demandait vraiment du courage et le jeune anglais n'était pas certain d'en posséder à revendre. Jeffrey lâcha un « Ca va être cool ! » désinvolte afin de faire bonne figure puis répondit d'un air faussement inquiet à la pseudo menace d'Eileen « C'est que des mots Shelby, t'oserais jamais m'faire ça hein ?! T'en prendre à un Frelon te vaudrait beaucoup d'ennemis dans la salle co. Réfléchis bien. » ajouta le garçon en pouffant de rire avant de s'interrompre aussitôt.

Miss Holloway venait de s'avancer et Jeffrey se tut aussitôt. D'une part car il voulait absolument réussir ce cours pratique mais aussi car le garçon avait à cœur de se racheter vis à vis de l'enseignante. A la fin de l'année dernière le Poufsouffle et un Gryffondor du nom de Clement Downing s'étaient fait surprendre en train de faire du chahut à la bibliothèque et les deux enfants avaient été dans le collimateur de Miss Holloway depuis. Depuis le garçon tâchait de se montrer tout particulièrement appliqué et respectueux pendant ses cours. Très rapidement la théorie des Poufsouffle fut confirmée car le cours portait bien sur les Epouvantards. Jeffrey écouta avec sérieux la partie théorique et se joignit aux autres élèves pour s'entraîner à prononcer la formule pour se débarrasser de sa plus grande peur.

« RI-DDI-KU-LUS ! » articula consciencieusement, et à plusieurs reprises, le Poufsouffle en même temps que tous ses camarades. Il se tourna brièvement vers Eileen pour lui souffler discrètement « J'espère surtout que je serai pas ridicule, moi... » d'un ton un peu plus inquiet.

Avant la première partie du cours pratique, un passage collectif face à l'Epouvantard, Jeffrey écouta nerveusement les mises en garde de son Professeur. Puis ce fut - bien trop vite à son goût - le moment d'attaquer l'exercice collectif face à l'Epouvantard. Le Poufsouffle ne se sentait absolument pas prêt quand ce dernier prit la forme d'une grosse sauterelle face à un Serdaigle avant de rapidement se changer en Inferius face à un Gryffondor. Tout cela allait bien trop vite au goût du jeune anglais qui vit avec horreur l'Epouvantard déjà arriver vers lui.

Jeffrey avait l'impression d'avoir le cœur dans la gorge quand l'éruptif devant lui se matérialisa en sa plus grande peur. Un énorme insecte ailé, gigantesque que Jeffrey ne connaissait que trop bien : il s'agissait d’une guêpe gigantesque, de la taille d'un homme adulte ! Son corps tout allongé et bariolé était affreux et son dard vraiment immense, aussi grand qu’un balai. On pouvait voir plein de gros poils dégoutants sur ses pattes et ses ailes vibraient tellement qu’elles produisaient un bourdonnement entêtant. On pouvait même sentir les vibrations dans l’air.

« Ridd... Ruddikulis ! Rid... Riddikulus ! » baragouina le Poufsouffle pris de panique.

Jeffrey ne put savoir s'il avait réussit ou pas car déjà un Gryffondor avait attiré l'attention de l'Epouvantard et se changea en une grosse limace géante. La créature semblait commencer à perdre pied face à tant de cibles potentielles et se dirigeait maintenant vers Eileen. Le garçon regarda sa camarade, un vif sentiment de honte l'habitant après son passage désolant.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

19 juin 2019, 01:41
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
   Eileen ne laissait rien paraître, mais le "ça va être cool" que venait de prononcer Jeffrey la laissait intérieurement incrédule. Cool ? C’était pas le mot que la jeune brune aurait utilisé, après tout, ils étaient sur le point de montrer et de tenter, et sûrement échouer pour sa part, d’affronter leur plus grande peur devant leurs camarades. Et il n’y avait rien de cool à ça, surtout que la jeune fille ne savait pas quel forme l’Epouventard, si c’est bien ce qu’ils allaient devoir affronter, allait prendre devant elle. Si c’était son père, et bien que personne ne saurait qui l’homme devant elle sera, elle n’a pas envie d’être la cible d’une ribambelle de questions après ce cours.

   Mais malgré le tourbillon d’émotions qui semait la panique en elle, Eileen sourit à Jeff en guise d’acquiescement.

- Ne me tente pas Jeff, tu pourrais être surpris, lui répondit la brune, un sourire en coin, non forcé cette fois-ci. Et puis je connais au moins une personne qui pourrait devenir ton ennemi si jamais je te sers de bouclier, alors à toi de bien réfléchir aussi, conclut Eileen avant de rejoindre Jeffrey à rire.

   Rire qui s’arrêta brusquement lorsque Miss Holloway prend la parole, voulant écouter attentivement ce que leur professeure disait d’une part car les Défenses contre les Forces du Mal étaient l’une de ses matières préférées et que par conséquent elle ne voulait rater aucun passage de ces cours-là, de plus, elle voulait être capable de se servir du sortilège Riddikulus pour pouvoir se débarrasser le plus rapidement possible de ce fichu Epouventard.

   Lorsque leur professeur leur demanda de répéter après elle l’incantation. Elle se la répéta plusieurs fois dans sa tête, puis se racla la gorge avant de prononcer "Riddikulus" jusqu’à ce que l’incantation sorte naturellement et qu’elle soit à l’aise avec, ce que semblait faire également Jeffrey à côté d’elle qui, du coup de l’œil, le vit se tourner vers elle, fronçant les sourcils à ses mots.

- On sera ridicule tous les deux alors, tenta de le rassurer Eileen en lui lança un petit sourire bienveillant.

   Puis vint le temps de mettre en pratique ce qu’il venait d’apprendre. Eileen s’avança d’un pas peu rassuré pour se tenir sur le cercle de craie tracé au sol. Son malaise grandit au fur et à mesure que les élèves autour d’elle affrontait un à un leur peur. L’Epouventard se trouvait maintenant devant Jeffrey, l’interaction n’avait duré quelques secondes, mais elle se doutait que pour son camarade cela avait duré en apparence bien plus longtemps, le Poufsouffle avait l’air pétrifié à la vue de la guêpe géante qui venait d’apparaître devant lui. Eileen voulait s’assurer qu’il allait bien, mais l’Epouventard qui s’était dirigé vers un Gryffondor était maintenant devant elle. L’abysse vertigineux pour représenter la peur du vide de ce dernier commençait peu à peu à prendre la forme de... Heureusement, et elle ne savait pas par quel miracle, l’Epouventard fut rappeler dans la boîte par Miss Holloway qui leur demanda maintenant de se mettre en file indienne. Cette fois-ci, Eileen allait devoir l’affronter, elle n’allait pas avoir le choix.

   A son plus grand bonheur, les deux Poufsouffle se trouvait au fond de la file indienne tandis que les premiers élèves commençait à faire face à la sombre créature qui prenait tour à tour l’apparence d’un clown, d’un profond étendu d’eau, d’un crapaud géant.

- Comment tu te sens ? Demanda Eileen alors que la file indienne se raccourcissait.

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête

19 juin 2019, 18:37
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
Eileen avait échappée à la confrontation avec l'Epouvantard. Le garçon n'aurait su dire si à sa place il aurait été soulagé ou frustré. En tout cas Jeffrey préféra choisir le fond de la file d'élèves pour avoir le temps de se remettre de ses émotions. Il ressentait encore un désagréable sentiment d'inconfort et avait les jambes qui flageolaient comme s'il avait subi le maléfice de Jambencoton. Eileen s'était placée à côté de lui et semblait avoir remarquée que le garçon n'était pas au top de sa forme puisqu'elle vint lui demander comment il se sentait.

« Là tout d'suite, c'est pas l'feu » dit Jeffrey en abandonnant toute tentative de bravade devant sa camarade. Déjà il n'aurait pas été très crédible et puis Eileen ne semblait pas du tout mal attentionnée, ni moqueuse à son égard. Le jeune anglais n'était pas très fier de lui mais il avait déjà envie d'affronter à nouveau sa peur. Maintenant qu'il était préparé à ce qu'il devait affronté, ce serait sans doute plus simple. Du moins il l'espérait.

Jeffrey adressa un sourire à sa camarade de Poufsouffle comme pour la rassurer avant de lui poser sa question. « Et toi ça va ? Pas trop déçue de pas avoir pu essayer ? En tout cas tu vois, y a que moi qui ait été nul de nous deux. » Le Poufsouffle sentit la honte l'envahir et sa fierté en prendre un coup. Il ne voulait plus que ça arrive et le jeune anglais réfléchissait déjà à la manière dont il pourrait combattre son Epouvantard et le rendre grotesque.

Pendant que le Poufsouffle réfléchissait, les élèves avaient commencé à passer individuellement devant l'Epouvantard, avec plus ou moins de succès. Un Serpentard s'était liquéfiée de trouille devant une grosse araignée alors qu'une camarade de la même Maison avait réussi avec brio face à un squelette. Mais d'autres élèves avaient des peurs beaucoup plus, disons, originales… Ainsi l'Epouvantard avait pris la forme de Miss Loewy, d'une montre, d'un balai volant ou même… d'un pied poilu et sale ! Quand il avait vu ce dernier Jeffrey n'avait pu s'empêcher de rigoler discrètement tant la surprise avait été grande parmi toutes les choses affreuses dont l'Epouvantard prenait la forme.

Le garçon glissa discrètement à sa camarade de Poufsouffle, un air amusé sur le visage « T'as vu le pied ? Trop bizarre, y en a qui ont de ces peurs... ». Bon, ce n'était pas un modèle de tolérance de dire ça et d'habitude Jeffrey se gardait bien de se moquer des autres. Mais, tandis que la file avançait lentement mais doucement, toute chose qui pouvait le décontracter avant son passage devant l'Epouvantard était bonne à prendre.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

25 juin 2019, 01:49
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
   La réponse que Jeffrey venait de donner à la jeune Irlandaise ne l’étonnait pas vraiment. Eileen se doutait bien que d’affronter sa peur n’était pas anodin et sans conséquences ; et sa question lui semblait être bien ridicule désormais, mais c’était la seule phrase qui lui était venue en premier pour prendre des nouvelles de son binôme d’aventure pour ce cours. Mais le petit sourire que lui adresse le garçon la rassure quelque peu.

« J’imagine, » répond Eileen en posant une main qui se voulait réconfortante sur l’épaule de Jeffrey, tandis que le sourire que venait de lui adresser le garçon la rassura un peu. « Et tu sais, c’est normal, c’est pas tous les jours qu’on affronte sa plus grande peur. Mais je suis sûre que tu t’en sortiras mieux à ton prochain essai. »

   Puis ce fut au tour de Jeffrey de poser une question à la brune qui la plongea dans un moment de réflexion. Était-elle déçue ? Oui, c’était évidemment, elle était déçue de ne pas avoir pu tenter sa chance car elle ne savait donc pas à quoi s’attendre. Elle était également déçue de ne toujours pas savoir pour sûr quel était sa plus grande peur malgré qu’elle ait une bonne idée de ce qu’elle pourrait être, mais d’un autre côté, elle était soulagée de ne pas avoir eu à affronter l’épouvantard, mais à demi-mesure, car maintenant elle redoutait de se ridiculiser devant toute la classe.

« Pour tout te dire, je sais pas si je suis déçue ou soulagée. Soulagée car, ça peut te paraître bizarre, mais je ne suis pas sûr de savoir la forme que va prendre l’épouvantard devant moi, et hum… J’ai pas trop envie de savoir. Et déçue de pas avoir pu essayer parce que maintenant je sais que je vais me ridiculiser, » explique Eileen en se grattant le dessus de sa tête tout en essayant de se cacher derrière ses cheveux car elle sentit ses joues rougir d’embarras, avant de se souvenir de la dernière phrase que venait de dire Jeffrey. « T’as pas été nul, on peut pas tous tout réussir du premier coup, surtout quelque chose d’aussi compliqué que ça. »

   Alors qu’un silence s’installa entre les deux Poufsouffle, peut-être de peur de se faire prendre par Miss Holloway dans leurs bavardages, ou bien parce que les deux s’étaient replongés dans leurs pensées ; Eileen avait son regard fixé devant, les yeux dans le vide, ne se préoccupant pas le moins du monde de ceux qui passaient devant la créature. Elle n’avait qu’une chose en tête, le fait qu’elle allait sûrement être, dans peu de temps, la risée de la classe.

   Cependant, cela n’empêcha pas l’Irlandaise de hocher la tête avec un petit rire lorsque Jeffrey évoqua le gros pied sale et poilu qui occupa le temps d’un instant le milieu de la salle. Et alors qu’elle allait commenter le zombie plus squelette que chaire qui était apparue devant un Serdaigle, qui lui fit d'ailleurs tirer une grimace de dégoût, la jeune fille se ravisa en s’apercevant que plus qu’une seule personne ne se trouvait entre elle et l’épouvantard ; Jeffrey.

 « Bonne chance, et ait confiance. Moi je crois en toi, » chuchote la jeune fille.

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête

25 juin 2019, 11:15
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
Les mots d'encouragements d'Eileen firent du bien à Jeffrey même si ses jambes tremblotantes n'en ressentaient nullement les bienfaits. Tandis que son tour approchait il repensait aux mots de sa camarade. Au moins lui savait à quoi s'attendre et n'aurait pas à tout découvrir devant l'ensemble de la classe. Lui, il savait ce qu'il affronterait contrairement à Eileen. Quand vint enfin son tour Jeffrey répondit brièvement aux mots d'encouragement de sa camarade « Merci, toi aussi. »

S'avançant avec précaution le jeune anglais déglutit avec difficulté en regardant l'Epouvantard qui avait désormais la forme d'un gigantesque précipice. Jeffrey expira longuement, pensant aux cinq étapes du lancer de sort, se concentrant particulièrement sur la visualisation de la forme que prendrait l'Epouvantard une fois ridiculisé. Ce travail était d'autant plus facilité que le jeune anglais savait désormais exactement à quoi sa plus grande peur ressemblait. S'il parvenait à maîtriser ses nerfs et a bien visualiser il savait que ce serait gagné.

L'Epouvantard se transforma devant le jeune anglais et ce dernier sentit immédiatement son souffle devenir court. L'énorme guêpe était vraiment hideuse et il ne savait pas ce qui le terrifiait le plus entre son corps élancé et bariolé, son dard démesuré, ses longues pattes jaunes et velues ou bien ce vrombissement entêtant produit par ces ailes gigantesques... Le jeune Hunter entendit parler au loin mais il l'entendait sans l'entendre, comme en écho, trop obnubilé par sa plus grande peur. Peut-être était-ce un encouragement mais peut-être aussi que s'il attendait davantage Miss Holloway interviendrait et qu'il se couvrirait ainsi de honte devant toute la classe pour n'avoir rien pu faire et ça c'était hors de question.

L'orgueil du Poufsouffle reprit le dessus et il se concentra pour essayer de faire le vide, visualisant la forme qu'allait prendre son Epouvantard. Jeffrey tendit son bras vers la guêpe géante qui avança d'un air menaçant. Ne voulant pas la laisser l'intimider, le garçon prononça distinctement :

« Riddikulus ! »

Jeffrey vit immédiatement qu'il avait réussi. La guêpe s'était ratatiné avant d'enfler jusqu'à devenir sphérique pour former un ballon de baudruche bariolé qui flottait tranquillement, sans le moindre bruit, tandis que le long dard s'était transformé en ficelle. Le détail qui faisait toute la différence provenait des yeux qui était aplatis à la surface de manière grotesque, donnant au ballon un regard totalement ahuri.

Jeffrey rigola de bon cœur avec ses camarades, soulagé d'avoir vaincu sa peur mais aussi fier de s'en être pas mal sorti. Le jeune anglais s'empressa de retrouver le fond de la classe non sans avoir lancé un regard appuyé à Eileen, dont c'était maintenant le tour, et qui signifiait "Tu vas y arriver".

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

5 juil. 2019, 00:44
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
   Eileen observa le passage de Jeffrey en silence, grimaçant lorsqu’il semblait se faire submerger par sa peur de la guêpe qui se trouvait devant lui. Ne doutant pas des aptitudes de son camarade Poufsouffle, la jeune fille ne pouvait s’empêcher d’être appréhensive. Un petit « Aller Jeff, tu peux le faire. » chuchoté sorti de sa bouche, suivi d’un soupir de soulagement lorsqu’il réussit à lancer le sortilège. Amusée, la brune regarda la guêpe grossir de plus en plus, comme si elle avait subi un Gonflus, jusqu’à devenir un gros ballon de baudruche et dont les yeux étaient comiquement écarquillés.

   Mais le regard que le Poufsouffle lui lança avant de regagner l’arrière de la file lui fit ravaler son sourire et la ramena bien trop rapidement à la réalité. Car si Jeffrey retournait au fond de la salle de classe, cela voulait dire que c’était désormais à son tour à elle de passer devant l’Epouvantard. Expirant une respiration chevrotante, l’Irlandaise s’avança alors timidement au bord du cercle de craie blanche, se retrouvant désormais seule, au milieu de la salle avec le ballon-guêpe devant elle.

  Seulement, quelques secondes plus tard, l’Epouvantard entama sa transformation, sondant au plus profond d’Eileen pour prendre la forme de sa plus grande peur. Là, où se trouvait auparavant un gros ballon rayé aux couleurs de sa maison, se dressait désormais un homme d’une quarantaine d’années aux cheveux d’un brun profond, qui tirait sur le noir et dont les yeux possédaient sensiblement la même teinte, faisant d’eux deux abysses dont on avait aucune chance de s’échapper. Devoir soutenir ce regard était un enfer pour la jeune Irlandaise que si sentait comme prisonnière, elle s’empressa alors de fermer ses orbes gris, n’ayant pas besoin d’avoir les yeux ouverts pour deviner la barbe qui allait venir compléter le visage de l’homme. Son père.

  La jeune fille était livide, son teint bien plus blanc qu’à l’habitude. Elle ne voulait pas l’affronter, car elle savait pertinemment qu’elle n’en était pas capable. Comment pourrait-elle si elle n’arrivait déjà pas à le regarder dans les yeux alors que ce n’était qu’un Epouvantard ? Puis un ricanement familier parvint à ses oreilles, le même qu’il utilisait pour se moquer d’elle. Son premier réflexe fut de reculer d’un pas, de mettre le plus de distance entre elle et la créature, mais, elle se rappela qu’elle était en classe, que beaucoup de ses camarades avaient leurs yeux fixés sur elle, sûrement ceux de quelques de ses amis qu’Eileen n’avait pas vus, et certainement ceux de Jeffrey. Elle ne pouvait pas paraître faible devant, enfin, pas plus qu’elle n’avait déjà dû paraître.

   Elle s’enferma alors dans ses pensées, tentant de s’imaginer ce qui pourrait la faire rire lorsqu’elle lancerait le sortilège. Et plusieurs idées lui vinrent plus vite qu’elle ne l’avait anticipé. Derrière ses paupières closes, elle voyait le même homme dont l’Epouvantard avait pris la forme, mais avec des cheveux fuchsias et une coupe au bol, ainsi qu’un déguisement de bébé avec la tétine dans la bouche qui allait avec.

   Une fois la vision bien ancrée dans son esprit, elle ouvre doucement les yeux, les levant lentement vers l’Epouvantard, se préparant tant bien que mal à ce qu’elle allait voir. Mais même préparée, la peur était présente, elle sera toujours présente, mais c’est avec un semblant de conviction qu’Eileen parvint tout de même à lever sa baguette devant elle, la pointant vers Aed… l’Epouvantard qui s’avançait vers elle, essayant par tous les moyens de la faire craquer. Mais Eileen s’efforça de voir ce qu’elle s’était imaginé quelques secondes auparavant. Elle essaya une fois, puis deux fois, mais toujours rien.

   Une troisième fois, « Riddikulus », puis apparu devant elle le fruit de son imagination. Son père avec une coupe au bol violette et déguisé en bébé. Ce qui eut le don de lui faire lâcher un petit rire, suffisant pour qu’elle puisse rejoindre le fond de la classe, ce qu’elle s’empressa de faire alors que la personne qui était derrière elle allait à son tour s’essayer. Une fois au fond de la classe, elle s’adosse au mur à côté de Jeffrey, s’accroupissant pour reprendre son souffle qu’elle avait par mégarde bloqué.

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête

8 juil. 2019, 11:33
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
Encore un peu tremblant Jeffrey était pourtant euphorique d'avoir réussi son passage devant l'Epouvantard. Le jeune Poufsouffle ressentait beaucoup de fierté d'avoir ainsi fait face à sa plus grande peur, à plus forte raison devant tous ses camarades. Il ne s'en serait pas forcément cru capable et intérieurement il se dit que s'il n'était pas d'un tempérament aventureux, il possédait finalement peut-être plus de courage qu'il n'avait bien voulu le croire. Mais le garçon n'eut pas le loisir de continuer à penser à tout cela car sa camarade Eileen était à son tour face à l'Epouvantard.

Tandis que la fillette faisait face au ballon de baudruche grotesque et bariolé, Jeffrey se demandait bien quelle forme allait prendre la plus grande peur d'Eileen. A la grande surprise du jeune anglais se fut en humain que le ballon se transforma. Il ne savait pas pourquoi mais il aurait parié sur une grosse araignée ou quelque chose dans le genre. L'homme était il un mage noir célèbre dont Jeffrey ignorait l'existence ? Peu probable. Du fond de la classe il était difficile de voir les détails de l'Epouvantard mais Eileen semblait tétanisée face à lui, à part pour amorcer un mouvement de recul. Il vit néanmoins nettement la Poufsouffle tenter d'affronter sa peur, toutefois sans succès à deux reprises. Jeffrey l'encourageait mentalement, bien conscient de l'inutilité de la chose. Mais le deuxième année ne pouvait rien faire d'autre et il ne voulait pas qu'Eileen échoue. Heureusement la troisième tentative fut la bonne et l'homme au regard sévère se vit affublé d'une coupe ridicule et de cheveux violets, agrémentés d'accessoires de bébé. Jeffrey éclata de rire comme l'ensemble de la classe face à un tel ridicule. L'homme ne faisait plus du tout peur.

Quand sa camarade vint au fond de la classe Jeffrey voulu la féliciter pour sa réussite en tapant dans sa main mais il n'en eut pas l'occasion. Eileen semblait éprouvée par son face-à-face et s'adossa contre le mur avant de s'accroupir pour reprendre son souffle. Le garçon lui tapota l'épaule puis lui laissa un peu de temps, détournant pudiquement le regard. Il regarda une Gryffondor faire face à son Epouvantard, qui avait l'apparence... d'une boule de cristal. Décidemment les élèves avaient des peurs bien différentes... La Gryffondor transforma la boule de cristal en boule à facettes disco, assortie d'une petite musique qui eut le mérite de détendre l'atmosphère et sur laquelle Jeffrey se dandina brièvement, faisant le pitre comme d'autres élèves, sans pour autant savoir si Eileen l'avait vu faire.

La rouge se dirigeait à présent vers le fond de la file et Jeffrey se tourna alors vers sa camarade irlandaise. Il ne voulait pas que d'autres camarades la voient prostrée ainsi. Le Poufsouffle lui parla alors avec énergie.

« Hey Eileen, la file avance, debout. » dit il en proposant sa main avant de poursuivre. « Ta transformation était top j'ai trouvé, très réussie. On s'est bien soutenus tous les deux, tu trouves pas ? On fait un bon binôme je trouve... » ajouta l'anglais dans un sourire.

Le garçon mourrait d'envie de demander qui était l'homme qui faisait tant peur à sa camarade mais il se retint, surtout en la voyant si marquée par l'affrontement. Toutefois il espérait que la fin du cours qui s'approchait serait propices aux confidences...

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

17 juil. 2019, 01:48
Peur d'être riddikulus  PV Eileen Shelby 
   Les quelques minutes que la jeune fille s’était octroyées, accroupie contre le mur, lui avaient permis de retrouver peu à peu une respiration régulière quoique toujours légèrement fébrile. Fébrile, c’était comment elle se sentait à ce moment. Elle n’avait qu’une envie, que la journée se termine pour pouvoir s’enrouler dans sa couette tel un burrito. Mais la petite tape qu’elle sentit sur son épaule qui provenait sûrement de Jeffrey et qui se voulait, elle supposa, rassurante, la ramena bien vite à l’instant présent, à ce qu’elle venait d’affronter. Eileen ne bougea cependant pas, toujours dans l’incapacité de bouger, tout du moins de répondre au geste du garçon.

   Car malgré le fait qu’elle n’ait que peu extérioriser lors de l’exercice, hormis son mouvement de recul, la jeune Irlandaise était éreintée. Physiquement et moralement. Elle n’avait peut-être affronté « qu’un » Epouvantard, mais comme l’avait dit Miss Holloway, c’était plus complexe que ça en avait l’air et puis chaque confrontation qu’elle a pu avoir avec son père, que ce soit dans la réalité ou dans ses cauchemars, elles étaient toujours très difficiles pour elle. Eileen dut puiser au plus profond d’elle pour ne pas s’écrouler devant lui, et cela se voyait par les quelques gouttes de sueur qui perlaient sur son front et qu’elle essuya d’un revers de manche.

  L’Irlandaise était tellement occupée à reprendre ses esprits qu’elle ne vit pas le passage de la Gryffondor, ni n’entendit pas l’interlude musical qui en découla. Elle ne vit pas non plus un Serpentard s’avancer pour s’essayer lui aussi face à sa plus grande peur. Même le fait que Jeff prenne la parole la surprit. Elle leva alors d’abord sa tête vers le garçon avant de poser ses yeux gris sur la main qu’il lui tendait. Reconnaissante, elle s’en saisit et se redresse, non sans lui glisser un petit « Merci. »

   Lorsque son visage retrouva l’éclat de la lumière du jour qui filtrait par les nombreuses fenêtres de la salle, on pouvait voir que le visage de la jeune fille était toujours quelque peu pâle même si elle avait repris des couleurs qui s’accentuèrent un peu lorsque le Poufsouffle à côté d’elle la félicita pour son passage. Elle ne savait pas ce qu’il y a avait à féliciter, elle avait eu besoin de trois essais pour réussir, ce n’était pas fameux. Mais un nouveau merci, plus fébrile que le premier, s’échappa à nouveau de ses lèvres ; suivi d’un sourire lorsqu’il évoqua que les deux Poufsouffle formaient un bon binôme.

« Je trouve aussi, oui. Un beau binôme, » confirme-t-elle.

   Puis, en regardant devant elle, vers l’Epouvantard d’un autre Serpentard qui représentait un tigre qui ressemblait à l’identique à ceux de Dai Hong Dao qu’elle avait aperçue dans la Grande Salle il y a quelques semaines, elle voulu aborder ce sujet avec Jeffrey. Tout d’abord pour détourner par précaution la conversation de son passage, de qui pouvait être l’homme et tout ce qui s’en suivait ; mais aussi car plus elle y pensait, plus elle était sincèrement curieuse de savoir ce qu’il pensait de cette situation. Car elle-même ne savait pas quoi penser de tout ça, qui était cette mystérieuse femme, la « deuxième-née des trois calamités » et surtout que venait-elle faire à Poudlard ? Eileen se doutait que ce n’était pas pour une visite de courtoisie, mais elle aimerait connaître l’avis d’autres personnes sur le sujet.

   Mais elle fut interrompue dans son élan par l’annonce de la fin du cours qui était leur dernier de la journée, et bien heureusement ; la brune ne se sentait pas d’affronter un autre cours aujourd’hui. Mais la fillette était tout de même déçue de ne pas avoir eu une dizaine de minutes de plus, peut-être là aurait-elle eu l’occasion de lui poser la question, sûrement la chance lui sourira sur le chemin vers la salle commune.

« On retourne ensemble à la salle commune ou tu as d’autres choses à faire avant ? » Demanda Eileen après avoir récupéré ses affaires.

4e année RP, Capitaine des Hel’s.
« Free will does exist, it's just fucking hard.» « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. »
A Aliénor : T'es extra bête