Inscription
Connexion
16 nov. 2019, 19:52
Tirer les vers du nez
Fin Octobre 2044
@Elina Montmort

Rufus était nonchalement appuyé contre le mur, juste à côté de l'entrée de la salle d'histoire de la magie. Depuis qu'il avait abandonnée cette matière en début d'année, Rufus ne pensait pas avoir à revenir dans cette salle de classe. Pourtant, il devait laisser ses pieds fouller à nouveau ce sol, son nez respirer à nouveau cet air. Il serra un peu plus la boîte de fondants aux chaudron qu'il avait pris avec lui. Il se doutait bien que la professeure resterait indifférente à ce geste mais avec ce qu' il comptait lui demander, il fallait bien quelque chose pour faire passer la pilule. Rufus avait pensé à mettre un sérum de vérité dedans, ou même un philtre de réjouissance pour la laisser plus encline à la conversation, mais si il se faisait prendre, le renvoie était assuré. Il ne comptais pas se faire renvoyer tout de suite, cela reviendrait à rater sa vie. Pas avant sa sixième année. 

Habillé d'un pantalon en tissus slim dans lequel était rentré sa chemise blanche pour qu'elle lui aille bien à la taille. Sa cravate verte et argent n'était pas très serrée, il avait besoin de ne pas être étriqué par ce morceau de tissu. Ses cheveux, très courts sur les côtés, plus longs sur le dessus tiraient très TRÈS légèrement sur le vert, vestige d'un ancien sortilège de coiffure raté, mais étaient partiellement cachés par un bonnet gris, mis un peu en arrière pour que ses cheveux dépassent sur le devant. Son sac eastpak bleu, celui avec un dragon avec un casque (pour écouter de la musique) sur les côtés de sa tête pendait à son épaule droite. Il portait quelques bracelets à sa main gauche, des bracelets brésiliens, des bracelets à perle taillées dans des minerais exotiques allants du noir au rouge en passant par le bleu et le vert. Une chevalière en argent représentant un serpent aux yeux d'émeraude ornait sa main droite. Il regarda sa montre. Pendant la dernière minute du cour, il se passa un fil dentaire à la menthe entre les dents. La sonnerie retentit.

Il attendit cinq minutes supplémentaires, le temps que la salle de vide, puis il donna trois petits coup sur la porte pour annoncer sa présence. Il entra puis parcourut la pièce à grand pas silencieux. Il posa d'un petit geste simple la boîte de fondants au chaudron sur le bureau. 

Bonjour. Dit-il de sa voix de gorge. 

Il s'appuya légèrement contre une table d'élève du premier rang, celle où il y avait gravés en dessous les initiales des amoureux. 

J'aurais quelques question d'histoire à vous poser si cela ne vous dérange pas. Dit-il pour introduire le sujet sans se faire rejeter à l'entrée.

Bien sûr que ça allait la déranger .
Dernière modification par Rufus Williams le 29 nov. 2019, 15:17, modifié 1 fois.

6ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.
19 nov. 2019, 21:56
Tirer les vers du nez
Elina venait d'achever son cours avec les troisièmes années. Elle n'avait pas de classe durant l'heure suivante et elle comptait la passer à corriger les copies qui s'accumulaient sur son bureau. Les élèves les moins pressés quittaient la salle tranquillement, se livrant à des bavardages jusqu'à ce que la jeune professeure se décide à les chasser. Sa tranquillité fraîchement retrouvée ne fit malheureusement pas long feu car quelques minutes à peine s'étaient écoulées lorsque l'on vint frapper à sa porte. Occupée à ranger certains ouvrages prêtés aux plus étourdis, Elina autorisa la personne qui se tenait sur le pas de la porte à entrer, ce qu'elle fit rapidement. La jeune professeur acheva de remettre les livres sur leurs étagères avant d'accorder son attention au visiteur. Il s'agissait d'un élève de Serpentard qui déposa une boîte de fondants du chaudron sur son bureau. Elina le regarda faire, haussant un sourcil avec perplexité. Elle ne fit pas mine d'y toucher, observant son interlocuteur.

« Bonjour monsieur... Williams. »

Cet élève ne suivait plus les cours d'Histoire de la Magie et il lui avait fallu un instant de réflexion pour retrouver son nom. Le jeune garçon agissait avec nonchalance, visiblement très sûr de lui. Elle voyait mal cependant pour quelles raisons il s'était senti obligé d'accompagner sa demande d'une boîte de confiserie. Relativement familière des Serpentard, cela ne pouvait que vouloir dire qu'il avait un objectif précis.

« J'imagine bien que vous n'êtes pas là pour me demander des conseils en divination. De quoi s'agit-il ? »

Elle n'avait guère besoin d'être informée que les questions du sorcier portaient sur sa matière. Pourquoi se serait-il donné la peine de venir la trouver autrement ? La jeune femme espérait qu'il en viendrait rapidement au sujet de sa visite car elle avait du pain sur la planche et peu de temps à lui accorder.

21 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤
22 nov. 2019, 22:26
Tirer les vers du nez
Rufus eut un petit sourire. Il profitait de pouvoir encore sourire. Ça ne durerait pas longtemps. Il se redressa un peu plus, il fallait être un minimum sérieux. Il n'allait pas tourner autour du pot longtemps, il fallait bien y aller. Il n'avait pas vraiment préparé ce moment, il s'était dit qu'il y irait au feeling, préparer des centaines de tournures différentes pour cette situation aurait été vainc étant donné qu'il ne pouvait se vanter de connaître bien sa professeure d'histoire de la magie. 

Et bien j'étais en train d'étudier et je suis tombé sur un mot que je ne suis pas sûr d'avoir bien compris: lignée. Pourriez vous m'en dire plus ? Demanda t-il sur un ton cordial

Il avait été assis loin de la table des professeurs le deux mai, ce jour là il avait eu envie de frapper ceux qui chuchotaient. Il avait cependant entendu, comme les autres élèves avaient pu entendre. Ce genre de réunion entre directeurs d'écoles, enfin entre gens importants,  aurait dû être fait en petit comité. Pas devant une foule d'élèves de 11 À 18 ans. Mais Rufus devait déjà savoir si cette histoire de lignée du nord était sérieuse. Il avait retenu quelques noms mais sans plus. Remdanni, Sepulveda, Ferovetchico... le plus gros sortirait de sa bouche, qu'elle le veuille ou non.

6ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.
24 nov. 2019, 19:34
Tirer les vers du nez
Le jeune Serpentard afficha un petit sourire avant de poser sa question. Avec l'impression d'être prise pour un dictionnaire ambulant, elle réfléchit au contexte dans lequel pouvait apparaître ce terme.

« Eh bien, de manière générale, une lignée désigne tous les descendants d'un ancêtre commun. Tout ce qui vie peut appartenir à une lignée. Cela peut aussi concerner un courant de pensée ou artistique par exemple auquel cas, ce n'est plus à proprement parler un ancêtre qui en est l'origine, mais plutôt un précurseur. »

Difficile de répondre autrement avec aussi peu de précisions. Elle serait plutôt courroucée si elle avait été dérangée pour une simple définition. Le jeune Williams lui faisait perdre un temps précieux si c'était le cas.

« Si vous voulez des réponses plus précises, il me faudra davantage d'informations sur le contexte dans lequel vous avez trouvé ce terme. Quel livre consultiez-vous ? »

Elle espérait bien pouvoir couper court à cette conversation qui ne s'annonçait pas des plus passionnantes. Elle se remis à ranger les ouvrages d'histoire et à trier les parchemins disposés en piles sur son bureau en prévision de la séance de corrections qui s'en suivrait. Ses journées étaient bien assez chargées à son goût. Sans compter que ses activités nocturnes lors des pleines lunes lui coûtaient bien des heures de sommeil. Elle faisait de son mieux pour cacher les cernes qui se dessinaient sous ses yeux durant ces périodes afin d'éviter l'apparition de rumeurs gênantes, mais sa fatigue pouvait être perceptible pour un œil averti ayant l'habitude de la voir enseigner. Si tant est que cet élève perspicace ne soient pas endormi ou trop occupé à contempler le vol d'une mouche. Il y avait définitivement peu de chance que qui que ce soit s'en aperçoive, mais elle ne voulait pas prendre de risque. Raison de plus de s'organiser pour profiter d'un sommeil réparateur lorsqu'elle en avait l'occasion. Pas question cependant de laisser traîner les corrections urgentes. Elle ne pouvait qu'espérer que le Serpentard ne la retarderait pas outre mesure.

21 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤
30 nov. 2019, 09:41
Tirer les vers du nez
Rufus avait fait exprès de ne donner que le mot lignée. Juste pour la faire patienter un peu. Ce mot devait avoir une consonance particulière à son oreille. Le deux mai, elle avait parlé. Mais quand avait elle été détenue ? Et puis surtout, à quoi ressemblait cette académie des arts obscures ? Parmi le peu de chose qu'il savait -donc qui avaient été dites d'une façon outreusement désinvolte le 2 mai avec les notes qu'il avait prise-, si ces gens pouvaient orchestrer un enlèvement, il n'y avait pas de doutes qu'ils se retiennent d'aller plus loin -surtout si ils connaissaient les arts obscures, fascinante magie que c'était.. 
Dorénavant, il fallait être cash.

Je consultait mes notes du mai. Donc, les 7 lignées du Nord ont toutes des ancêtres en commun ? C'est peut-être la consanguinité qui fait être assez fou pour enlever une professeur qui a fait le tournois des trois sorciers.

Rufus soutient le regard du professeur. Il commença à faire les 100 pas en réfléchissant à haute voix, cherchant dans sa mémoire des indices, des choses insignifiantes qui lui auraient passé sans importance au moment de leur déroulement puis soudain... Le géni.

Je suppose que cet enlèvement s'est déroulé -il chercha dans ses souvenirs- vers la semaine du... 13 Novembre ?

Cette fameuse semaine où les cours d'histoire de la magie avaient été suspendus. Jamais il n'avait jamais était aussi en avance dans ces devoir avec ce temps libre, et une grasse matinée n'avait pas été de trop. Cette semaine, l'annonce de la possession de la baguette de sureau par miss Loewy avait fait fureur. Il vaut encore l'article de presse dans ses affaires. 

6ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.
2 déc. 2019, 23:10
Tirer les vers du nez
Elina tournait le dos au jeune Williams, rangeant les derniers ouvrages encore hors de leur étagères, lorsque celui-ci décida de changer d'approche. Ainsi, l'arrogance qui transparaissait dans l'attitude de ce gamin ne se limitait pas à ça. Grand bien lui fasse, s'il s'entêtait sur cette voie, il ne ferait pas de vieux os. De toute évidence, il était persuadé d'être très malin. Mais fallait-il l'être pour poser de telles questions ? Quant à tirer ces conclusions, certains étaient parvenus aux mêmes des mois auparavant. Cela n'était pas a proprement parler une preuve de la force de déduction du jeune homme. Nora avait même soupçonné la chose bien avant d'en avoir la confirmation en mai. La Gryffondor était d'ailleurs l'une des seules personnes du château qu'Elina pouvait accepter de voir aborder le sujet du fait de son implication dans son sauvetage. Personne d'autre n'avait eu le cran, ou plutôt l'inconscience, d'aborder le sujet devant elle. Cela n'empêchait pas la jeune professeure d'être au courant des rumeurs qui circulaient dans les couloirs à son propos. Les élèves avaient tendance à oublier qu'elle habitait Poudlard depuis bien plus longtemps qu'eux et qu'elle s'était lié d'amitié avec beaucoup de ses occupants, tableaux compris.

Lorsqu'elle se retourna, Elina n'affichait d'autre expression qu'un sourire dangereux et sans joie. Elle soutint le regard du Serpentard sans ciller. Il s'imaginait peut-être lui soutirer des informations ? Si les chefs des Sept Lignées n'y était pas parvenus, ce n'était certainement pas lui qui y arriverait. Il était bien loin de disposer de leurs moyens de pression ou de leurs capacités dans quelque domaine que ce soit. Elle garda un visage inexpressif. La petite Poufsouffle expressive qui avait mis les pieds à Poudlard pour la première fois il y a des années était bien loin désormais.

« Vous ne devriez pas vous mêler des choses qui vous dépassent. Je suis certaine que vous avez suffisamment de quoi vous occuper avec vos devoirs à rendre. »

C'était là une façon polie de le congédier. Il ne savait strictement rien de plus que ce qui avait pu être dit le 2 mai, c'était là tout ce qu'elle avait besoin de savoir. Elle ne prendrait pas même la peine de corriger le fait qu'elle ait soit disant été enlevée. Personne ne l'avait enlevée. Ils s'étaient contenté de tirer les bonnes ficelles pour la faire venir à eux. Il n'y avait aucune raison de répondre aux questions de l'impudent.

21 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤
6 déc. 2019, 15:38
Tirer les vers du nez
Ce qu'il disait n'importe qui le savait ou en tout cas pouvait le savoir. Ce n'était là qu'une réflexion digne d'un première année. Il ne s'était jamais vraiment questionné sur sa professeur d'histoire la magie, la voyant comme n'importe quel professeur, un zombi condamné à tour jamais à enseigner à des gamins braillards dont une bonne partie donnaient l'impression d'avoir des problèmes mentaux. Le professeur Montmort aboyait beaucoup mais Rufus sentait qu'elle morderait si il la tentait trop.

Les nombreuses rumeurs qui circulaient sur le profil d'Elina Montmort étaient si populaires qu'il aurait été idiot de penser qu'elles n'avaient pas atteint ses oreilles. Entre les fantômes du château qui pouvaient se rendre invisible, les tableaux qui avaient toujours une oreille qui traînaient et les possible élèves fayots qui seraient prêts à tout pour bien se faire voir, les professeurs devaient savoir tout ce qui se passait à Poudlard. Ce serait d'ailleur un bon moyen de lancer une fausse rumeur pour les maintenir dans l'ignorance.

Et vous avez totalement raison, cepandant, quand une professeur a une absence inexpliquée et qu'on l'aperçois à son retour à l'infirmerie, on peut se questionner sur la dangerosité de ces personnes qui me dépassent moi, simple élève inconscient. Vous n'êtes pas sans savoir les rumeurs qui circulent à votre sujet. Nous ne somment peut-être que des élèves, mais il faudra bien nous donner une réponse, qu'elle soit vraie ou fausse.

Il se fichait de prendre une heure de colle, des points en moins pour sa maison ou encore un avertissement. Il savait pertinament qu'elle ne lui lâcherait rien, même pas une bribe d'information, tel un chien avec son os. Mais lui faire une piqûre de rappelle sur le fait que les élèves aussi avaient un cerveau -bien que ce n'était pas flagrant dans certains cas- et que la vérité était réclamée par plusieurs bouches ne pouvait lui faire de mal. Il ne souriait plus, un faux-air d'assurance ne servait à rien. Il était simplement neutre, gris. Il cilla une fois et dirigea ses yeux vers la porte avant de reporter sur regard sur sa professeur.

6ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.
12 déc. 2019, 20:22
Tirer les vers du nez
Elina observait en silence l'élève trop curieux. Pour peu, elle avait l'impression qu'elle aurait pu entendre les rouages de son cerveau et de la fumée sortir par ses oreilles. Pourtant lorsqu'il ouvrit de nouveau la bouche, elle eut l'impression que peu d'idées avaient réussit à faire leur chemin.

« Donc selon vous une information erronée vaut mieux que pas d'information du tout ? »

Ridicule. Elle ne pouvait adhérer à la manière de penser de ce gamin. Une information erronée pouvait coûter la vie tandis que l'absence d'information ne ferait qu'encourager à l'inactivité. Cette discussion ne mènerait à rien, elle en avait la certitude et cela lui donnait une idée assez précise du caractère du Serpentard. Un gamin arrogant qui se prenait pour un adulte et qui était bien trop sûr de lui pour sa propre sécurité.

« Vous savez déjà tout ce que vous avez à savoir. Vous n'êtes pas en position d'exiger des réponses et je vous conseillerais de ne plus jamais, ne serait-ce que mentionner leur existence. »

Le peu qu'il savait était déjà trop selon elle, mais qui était-elle pour remettre en cause la décision de Kristen de tenir cette réunion devant Poudlard au grand complet ? Elle-même n'avait pu faire autrement que d'intervenir lorsqu'ils avaient parlé d'inclure Stanislav Stoyanov à cette réunion. Elle avait une profonde aversion pour cet homme datant de leur première rencontre et ne lui en voulait que davantage de lui donner l'impression de se servir d'elle depuis qu'il lui avait donné la stèle inversée. Ce n'était d'ailleurs pas qu'une impression. Pour l'instant elle lui était utile, mais viendrait le jour où il ne serait plus de cet avis. Elle ne perdait pas cela de vue.

« Parfois, le meilleur moyen de ne pas présenter d'intérêt aux yeux de certaines personnes est tout simplement d'ignorer leur existence. Pour venir me poser ce genre de question,vous devez être bien convaincu que vous ne risquez rien de ma part. Mais qu'est-ce que vous en savez réellement ? Vous accordez votre confiance bien trop facilement et vous êtes trop peu précautionneux. »

Il n'y avait que deux types de personnes auprès desquelles il pouvait glaner des informations. Les Lignées elles-mêmes ou ceux qui tentaient de s'opposer à elles. Dans ces deux catégorie, personne de répondrait à un gamin trop curieux. En revanche si c'était aux Lignées qu'il avait affaire, elles se débarrasserait de lui comme d'un misérable insecte. Ils n'étaient pas du genre à laisser vivre quelqu'un qui en savait trop, quand bien même il serait inoffensif.

21 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤
12 déc. 2019, 22:00
Tirer les vers du nez
La professeur, décidée à rester fermée à toute conversation le regardait avec un mélange d'amusement et de pitié vu à quel point il devait sembler ridicule à ses yeux. Rufus n'en éprouvait aucune gêne, le ridicule ne tuait pas. 

Non, selon moi un bon mensonge vaut mieux qu'un manque de réponse. Corrigea t-il pour sa première question. Surtout que je suppose qu'un mensonge bien préparé et poffiné est plus sûr qu'une vérité déformée qui pourrait mener à plus dégâts que ne l'aurait causé un mensonge n'est-il pas ? Demanda t-il d'un air pensif

Rufus partait du principe que ne donner aucune information motivait à vouloir en savoir plus et a faire des choses stupides -stupides comme cet interrogatoire.  Rufus se tut. À quoi bon délivrer des paroles sans intérêt ? Parler pour parler ne servirait qu'à alimenter une conversation stérile qui ferait perdre du temps aux deux partis de cette entrevue.  

Vous avez sûrement raison... dit-il d'un ton songeur. Je trouve néanmoins que c'est assez osé de me réprimander sur des questions de confiance quand on a participé à une réunion devant l'ensemble de Poudlard avec l'ensemble des directeurs des écoles de magie ainsi que le ministre de la magie Bulgare. Dit-il d'un ton plus sec qu'il ne l'aurait voulu. 

Il n'avait rien appris et se retrouvait à la case départ avec nulle autre chose à lancer qu'un dé truqué. Il commençait à regretter de ne pas avoir mis un sérum de vérité dans ses fondants au chaudron à se bercer l'illusion qu'elle les mangerait sans mefiance. 
Il se retourna sans montrer de signe émotionnel flagrant si ce n'est un regard hébété.

Autant ne plus déborder sur votre temps, désolé de vous avoir dérangé.

Il dit un "au revoir" indifferent avant de se diriger vers la porte de la salle, son sac sur le dos. 

fin du RP pour moi je suppose, c'était très agréable  :D

6ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.
14 déc. 2019, 22:24
Tirer les vers du nez
Le jeune garçon était si concentré sur son objectif qu'il ne comprenait que ce qu'il voulait bien comprendre. Et s'il y avait bien une chose qu'Elina ne supportait pas, c'était les gens qui portaient des oeillères. Finalement elle l'avait peut-être surestimé. Être arrogant et imprudent étaient de moindre maux en comparaison du fait d'être obtus. Elle n'avait jamais parlé d'information partielle mais avait opposé un mensonge à l'ignorance la plus totale. Qu'il le veuille ou non, il était encore classé dans la case de l'ignorance. Non seulement il avait les prédispositions pour se mettre dans l'embarras, mais en plus il n'avait pas l'attitude indispensable pour espérer s'en sortir. Elle allait devoir revoir son espérance de vie à la baisse.

« Pas si le peu d'information que vous avez ne peut vous mener nul part. »

Elina avait au moins appris une chose. Il était inutile de chercher à protéger des gens déterminés à se mettre en danger. Or, c'était précisément le cas du Serpentard. Il était néanmoins hors de question qu'elle l'aide à se mettre en danger.

« Pour ma part ce que je trouve particulièrement osé c'est que vous vous permettiez de jouer les moralisateurs. Non seulement vous n'en avez aucun droit, mais en plus vous vous ridiculisez en prouvant que vous n'êtes pas capable de déterminer votre cible. Aux dernières nouvelles ce n'est pas moi qui prend les décisions dans cette école et ce n'est pas vous non plus. Si vous avez des remarques a faire, je vous invite a vous adresser directement à la première intéressée. »

Nul doute qu'il serait merveilleusement accueillit, mais cela ne lui ferait certainement pas de mal. Pour faire entrer quelques chose dans le crâne de personnes qui, comme lui, ont la tête dur, une expérience douloureuse est parfois la meilleure des méthodes.

« Sur ce, fermez la porte derrière vous et n'oubliez pas ceci. »

Obéissant à un geste de la baguette de la jeune professeure, la boite de fondants du chaudron fila en direction du Serpentard. Elina était désormais franchement agacée. Tournant les talons, elle regagna son bureau.
Dernière intervention pour moi. Merci pour ce RP!

21 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤