Inscription
Connexion

15 mai 2020, 18:40
Suivez la recette à la lettre  PV 
Octobre 2042
@Chems Daley

La sonnerie avait retenti à peine quelques secondes après que Miss Holloway ait terminé de présenter les devoirs que Noah et ses camarades devaient faire pour la prochaine fois. Le Serpentard s’était rapidement emparé de son sac pour se diriger à son prochain cours, les potions. Les discussions allaient bon train et le trajet entre les deux salles de cours n’en fut que plus rapide. Les premiers années arrivèrent devant la salle de Potions dans les cachots en même temps que les élèves de Poufsouffle qui partageaient ce cours avec les Serpentard. Cela faisait maintenant quelques semaines que les élèves avaient fait leur rentrée à Poudlard et Noah ne connaissait pas encore tous ses camarades, il savait les reconnaître quand il les voyait mais n’avait pas parlé avec tout le monde. Il salua poliment ceux qui se trouvaient près de lui et les suivit ensuite dans la salle de cours.

Depuis son arrivée à Poudlard, Noah avait fait quelques rencontres au sein de sa maison avec sa cousine Harper qui avait été envoyée elle aussi à Serpentard. Ensemble, ils avaient tissé des liens avec deux autres premiers années qui avaient le même fonctionnement que les deux cousins. Cependant, depuis la veille, la cousine de Noah ne se sentait pas très bien et après avoir passé plusieurs heures à se plaindre de ses douleurs abdominales, elle avait suivi les conseils de son cousin et s’était rendue à l’infirmerie. Le petit garçon lui avait rendu visite dans la matinée avant les cours et elle lui avait expliqué qu’elle devait rester en observation la journée complète et que selon son état de santé, elle pourrait sortir dans la soirée. Noah se retrouvait donc seul pour ce cours de potions, ses deux amis s’étant installés l’un à côté de l’autre et Noah regarda autour de lui pour savoir auprès de qui il allait pouvoir s’installer.

Beaucoup d’élèves s’étaient déjà assis quand il remarqua une place libre à gauche du bureau de leur professeur. Il identifia la personne installée comme étant un garçon de Poufsouffle mais il n’était pas sûr de se souvenir de son prénom, s’il ne se trompait pas, il ne portait pas un prénom anglophone. Tout en se rapprochant, le petit Serpentard réfléchissait pour retrouver le prénom de son camarade mais en vain. Cela faisait quelques cours qu’ils partageaient ensemble mais sa mémoire lui jouait des tours. Comprenant qu’il ne trouverait pas son prénom, Noah décida de compenser par sa bonne humeur et son dynamisme. Il arriva d’un pas plus assuré que quelques secondes plus tôt et avec un grand sourire il se plaça dans le champ de vision de son camarade et se présenta:

« Bonjour, je sais pas si tu vois qui je suis, moi c’est Noah. Je suis tout seul pour le cours aujourd’hui et j’ai l’impression que toi aussi. Je me demandais si je pouvais m’asseoir ici ou si la place était réservée. »

Le sourire toujours bien accroché à son visage, Noah jeta un rapide coup d’œil autour de lui pour vérifier si quelqu’un s’approchait. Mais les élèves semblaient déjà avoir trouvé leur place pour la plupart et il ne restait plus grand monde debout.

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F

31 mai 2020, 03:43
Suivez la recette à la lettre  PV 
Chems était terriblement distrait, gravement obnubilé… et non, ce n’était pas à cause des ingrédients impressionnants de l’armoire soigneusement gardé par le professeur Van Drecken…

Il y a deux semaines jour pour jour que Chems avait goutté à la terre du parc après s’être prit une branche du saule cogneur. Résultat des courses, dans les jours qui avaient suivit cette rencontre avec le sol, une de ses canines du bas s’est mise à bouger. Depuis, le poufsouffle ne mâchait que du côté gauche, évitait pomme et autres délices croquants et allait jusqu’à siroter pour boire un verre d’eau parce que sentir sa propre dent danser dans sa bouche, retenu à sa gencive par le saint esprit, était aussi agréable que d’entendre une craie crissé sur un tableau noir. Et tout ces efforts pourquoi? Pour se faire atomiser par une farfalle dur comme la pierre ce midi. Et dire qu’il s’était cru tranquille, il avait fallu que la seule pâte pas cuite des trente six plat posé sur la table atterrisse dans son assiette. Le destin avait décidé de faire tomber sa dent de lait aujourd’hui que Chems soit d’accord ou pas. Qu’il en soit ainsi, mais ça sera probablement au détriment de ce cours de potion. Le deuxième depuis la rentrée. Le garçon ne savait pas encore bien quoi pensée de cette nouvelle matière dont l’introduction, bien qu’impressionnante, lui faisait peur. Rigueur, attention, patience, concentration, autant de mots qui faisaient parti du descriptif et qui le rendait nerveux. Il se serait bien remit à focaliser sur sa dent pour ne pas y penser sans l'intervention d'un autre garçon. Chems détailla l’emblème sur fond vert sur la robe avant de voir le visage sympathique demandant la place et rendit le sourire, lui tirant la chaise.

- C’est pas pris, tu peux t’asseoir. Le temps de le dire et la professeure appelait déjà au silence sans qu’il n’ait eu le temps d’en dire d’avantage. Bravant la consigne, le poufsouffle ajouta donc à voix basse : « Je m’appelle Chems »

Puis le cours démarrait sous les bruissements de page. Celui-ci traitait sur la préparation d’une potion de soin: “La pimentine" qu’écrivait le professeur sur le tableau tandis qu’un élève précisait sa drôle de particularité. Le poufsouffle avait bien ouvert le livre parce qu’il fallait les faire, mais ne déposa pas assez longtemps son attention dessus pour étudier correctement son contenu, trouvant le tripotage des ingrédients sur le bureau bien plus distrayant jusqu’à ce qu’arrive la consigne du “travail par deux“. Du coin de l’oeil, Chems scruta son voisin, et maintenant binôme par la force des choses, tandis que les dernières recommandations étaient posés —recommandation qui passèrent bien au dessus de sa tête— Noah avait l’air tout de même assez attentif… sérieux? Il paraissait cool au début... enfin pas que le fait d'être studieux soit incompatible avec le fait d'être cool non... où peut être un peu alors. Représentait-il une chance que Chems s’en sorte? À un cours de potion? L'espoir renaissait doucement dans son coeur résigné à recevoir des trolls pour cette matière.

La partie pratique était à peine annoncé que, ni une, ni deux, le poufsouffle se redressait. Enfin du mouvement ! Se suffisant de la première directive de miss Van Drecken, il enlaça le chaudron pour deux sans lire la recette ni laisser le temps à son partenaire dans placer une.

- J’vais aller chercher l’eau !

Arriver si vite au lavabo donnait l'avantage de ne pas se retrouver coincé dans la file indienne et, quelques minutes à peine après l'avoir laissé, Chems revenait déjà au bureau qu’il partageait avec Noah, présentant le contenu en basculant légèrement le chaudron en étain. « C’est bon comme ça? »

In my defense, I was left unsupervised
5ème année RP - Game On

3 juin 2020, 16:17
Suivez la recette à la lettre  PV 
Noah, comme à son habitude, transpirait la bonne humeur et son sourire restait inébranlable. Il regarda le Poufsouffle le détailler rapidement et quand celui-ci eut terminé son analyse, il lui répondit que la place était libre et la professeure ne laissa pas le temps à plus de conversation, quémandant à ses élèves le silence. Noah s’empressa alors de s’asseoir à la place qui était désormais sienne et une fois qu’il fut installé, il entendit dans un murmure la voix de son voisin de table. Il s’appelait donc Chems, une chose était sure, Noah ne se souvenait pas de son prénom mais il fit l’effort de le graver dans sa mémoire pour ne pas l’oublier.

Très vite, le cours commença et la professeure de potions commença à expliquer le sujet de ce cours en écrivant les éléments essentiels sur le tableau. Le cours du jour portait sur une potion appelée pimentine, Noah avait vaguement entendu parler de cette potion, ou peut-être l’avait-il déjà lu dans son livre, il ne savait plus trop. Dans le doute, il s’empara, comme son voisin, de son livre et trouva la page expliquant la préparation de la potion. Il essaya de lire les instructions écrites sur le livre mais son regard ne cessait de voyager entre son livre et les mains de son voisin. Ce dernier était certainement hyperactif, il ne semblait pas tenir en place et touchait à tout ce qui se trouvait à porter de mains. Après avoir détaillé les mouvements de son voisin, Noah reprit sa lecture en se concentrant sur chaque consigne et chaque ingrédient.

Les potions était une matière qui l’intéressait beaucoup, il avait l’impression de faire de la cuisine en suivant une recette. De nature consciencieux, Noah pensait pouvoir être bon dans cette matière. Alors qu’il terminait sa lecture, il entendit Miss Van Drecken leur révéler que cette potion serait à faire en groupe de deux. Aussitôt, Noah se retourna vers Chems et lui fit un sourire encourageant, il espérait que son voisin était aussi impliqué que lui. Après quelques explications, leur professeure leur expliqua qu’ils pouvaient commencer à réaliser leur potion. Sans perdre une seconde, Chems s’empara du chaudron et courut presque pour aller chercher de l’eau. Noah ne put s’empêcher de rire devant l’entrain de son binôme.

De son côté, il entreprit de faire de la place sur leur bureau, il regarda les flacons qui se trouvaient sur le bureau et compara avec la liste d’ingrédients écrits sur le livre. Il trouva rapidement les feuilles de menthe et l’huile essentielle et en regardant autour de lui, il aperçut près de la table de leur professeure une table avec d’autres ingrédients. Il y alla rapidement et trouva alors le sang de salamandre et les piments d’oiseau. Il revint rapidement et étala tout ce dont ils avaient besoin sur le bureau et vérifia une nouvelle fois sur le livre de potions.

Chems revint ensuite avec le chaudron qu’il avait remplie d’eau. Il semblait être le premier à s’être servi car une file d’attente s’était déjà formée au robinet. Une fois qu’il eut posé le chaudron, Chems demanda à Noah s’il y avait suffisamment d’eau. Le Serpentard regarda la recette puis le chaudron et répondit:

« Oui, je pense que c’est ce qu’il fallait! »

Noah se demanda comment avait fait le Poufouffle pour revenir avec la bonne quantité d’eau sans avoir regardé au préalable les instructions. Il était presque sur que cet excitation témoignait d’une chose, Chems avait déjà préparé cette potion et savait comment faire. Fier d’être tombé avec un maître des potions, Noah relu l’instructions suivante et dit à son voisin:

« Ok ! Du coup maintenant, il faut rajouter dix gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus. Si tu veux je les rajoute et toi tu mélanges. »

Motivé à montrer ses talents à la professeure de potion, Noah s’empressa de s’emparer du flacon et l’ouvrit. Il vérifia le nom du flacon et une fois qu’il fut persuadé d’avoir le bon ingrédient, il se positionna en face du chaudron et fit couler les gouttes d’huile. Les comptant dans sa tête, arrivé à dix, il releva la tête et retourna le flacon qu’il reboucha aussitôt. Sans perdre une seconde, il se retourna vers son binôme et lui dit:

« Bon maintenant il faut mélanger la potion, trois fois dans le sens des aiguilles d’une montre.  »

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F

11 juin 2020, 13:12
Suivez la recette à la lettre  PV 
De voir les yeux de Noah migrer entre le chaudron et la recette qu'il tenait en main, déstabilisa Chems. Y'avait un volume précis? Il préféra ne pas montrer sa "surprise", déposant le chaudron sur le réchaud, acquiesçant à la répartition des tâches: « D'accord on fait comme ça » puis attendit que Noah entame son affaire pour jeter un coup d'oeil rapide à son livre de potion. Oh... la première ligne d'instruction indiquait bien que la quantité de liquide avait son importance. Il pensait pas que, enfin... c'était de l'eau quoi! Qu'il ait ramené la bonne quantité était un heureux hasard qu'il serait le seul à savoir. Attrapant la longue louche en bois accoudé à leur bureau, le poufsouffle guetta la fin du compte-goutte avant de plonger la cuillère. Même en ayant passer sous silence son manque de rigueur, Chems pu constater que le serpentard répétait les instructions de toute façon. Trop consciencieux? Et bien c'était tout bénef pour lui qui ne les lisait pas mais c'est que ça laissait de gros blanc. Le jeune garçon n'aimait pas trop ça de laisser le silence gouverner à ce point —oui, même en cours, il ne se retint donc pas de l'écraser.

- J'me sens comme panoramix mais avec la barbe en moins. Ne pas sortir ses références alors que l'occasion était sous son nez, c'était pas possible pour lui ça. « Peut être que si on tombe dans un chaudron de pimentine, on pourra plus jamais tomber malade. Tu me suis ? »

Une fois les trois tours terminés, Chems délaissa la louche dans le chaudron pour rejoindre son livre à leur bureau, parcourant le reste de la recette qu'il n'avait jamais vraiment lu au final. Prochaine étape : menthe poivrée et sang de salamandre. Levant les yeux du bouquin, il attrapa le flacon rouge et le bouquet de menthe ramené par son partenaire et les lui passa l'un après l'autre en fonction de l'autre d'ajout sans se lever de sa chaise. « Tiens, met ça en premier, il tendit la menthe. Et ça ensuite, puis le sang. En attendant, je vais écraser les piments comme ça c'est déjà fait » acheva-t-il en se ramenant le bol de petit légume. Ne put-il s'empêcher d'en sortir un du lot, et après de longue minute à loucher dessus :

- Dis, il tendit le mini poivron à Noah, une lueur malicieuse au fond des pupilles. T'as chiche d'en gouter un comme ça cru? »

Au final, Chems en dégagea quelques uns du lot, les laissant de côté pour satisfaire ses motivations ultérieurs plus tard. Ne restait qu'à trouver comment écraser les autres pour la pimentine. Machinalement, le garçon se gratta légèrement la tempe en réfléchissant, sans jamais vraiment chercher loin. Comment écraser ça? Il tenta d'abord avec son poing fermé directement dans le récipient puis opta pour une approche différente en constatant que ses jointures n'étaient pas un broyeur des plus efficaces; renversa le contenu du bol sur le bureau et se servit du dos du premier livre fermé qui lui passa sous la main pour réduire le reste des piments en bouillie. Voi-la. Y'en avait partout mais au moins, il n'y avait pas un bout qui n'était pas écrasé. Récupérant la purée formée pour la remettre dans le bol avec la tranche de sa main, il laissa le récipient bien en évidence, tout gras de chair de piment, avant de rejoindre Noah au abord du chaudron, attrapant la cuillère pour entamer le second mélange dès que son camarade en aurait terminé avec les deux autres ingrédients.

Son regard, se baladant sur les autres groupes pendant la tâche de son collègue, repéra rapidement, dans les mains de quelques camardes, des pilons de bois. « Eh mais! On pouvait utiliser ça pour... il soupira. J'ai tout dégueulassé pour rien. Et puis c'était où d'abord ces trucs ? » siffla-t-il pour lui-même en cherchant les paillasses latérales.

Si se précipiter et faire n'importe quoi était un art, Chems en maîtrisait tout les aspects. Il en serra les dents dans sa moue, touchant au passage celle qui ne tenait plus qu'à un nerf et projeta ses préoccupations sur elle, jouant à la faire balancer d'avant en arrière avec sa canine du dessus en bougeant sa mâchoire.

In my defense, I was left unsupervised
5ème année RP - Game On

28 sept. 2020, 11:38
Suivez la recette à la lettre  PV 
Noah n’avait pas eu l’opportunité, jusqu’à maintenant, de montrer aux professeurs de quoi il était capable. Ce comportement n’était peut être pas bien perçu par tout le monde mais il ne pensait pas à mal, il voulait seulement montrer qu’il méritait sa place à Poudlard. Ses parents lui avaient souvent rappelé qu’il devait travailler dur pour obtenir ce qu’il voulait et ce, dés sa première année dans le château. La réalisation de cette potion était pour lui un bon exercice pour prouver ce dont il était capable. Par chance, il était en binôme avec un élève qui semblait savoir ce qu’il faisait. Ce dernier s’empara de la louche comme convenu quelques minutes plus tôt et commença à remuer la potion tout en parlant d’un panorama ou quelque chose comme ça.

Ne comprenant pas très bien pourquoi le Poufsouffle parlait de panorama, Noah fronça les sourcils en essayant de comprendre. Il devina que son camarade essayait de faire une blague, son sourire en témoignait, mais Noah n’arrivait pas à la comprendre. Ne voulant pas le vexer, le première année sourit à son interlocuteur en acquiesçant. Il imagina que c’était la meilleure chose à faire dans cette situation. Sans perdre de temps, Chems lâcha la cuiller et se concentra de nouveau sur le livre pour savoir ce qu’il fallait faire ensuite. Il expliqua alors les prochaines étapes à son camarade et Noah lui fit confiance. Il avait lu la recette quelques minutes plus tôt et il n’y avait nul doute que le Poufsouffle savait ce qu’il faisait.

Chems lui tendit les ingrédients qu’il devait ajouter l’un après l’autre et Noah s’empressa de s’en emparer. Le Serpentard jeta un regard à la potion présente dans le chaudron sans réellement savoir si elle avait la bonne couleur ou la bonne consistance. Ne l’ayant jamais faite, il imagina qu’ils faisaient ce qu’il fallait. Il laissa donc tomber la menthe dans le chaudron et la regarda fondre lorsqu’elle entra en contact avec le liquide brulant. Avant qu’il n’ait pu verser le sang de salamandre, Noah entendit Chems lui lancer un défi.

Noah tourna la tête pour regarder ce dont l’autre garçon parlait. Il le mettait au défi de goûter un mini poivron cru, le Serpentard était persuadé que cela allait lui bruler la langue mais il détestait refuser un défi. Son côté consciencieux s’évaporait petit à petit pour laisser place au garçon joueur et téméraire. Avec un sourire il répondit discrètement au Poufsouffle.

« Pfff ! Évidemment que je suis cap de faire ça!  » Il vie son camarade mettre de côté des poivrons et lui demanda alors: « Tu veux faire ça maintenant ou à la fin du cours? »

Noah avait complètement laissé tomber la potion pour se concentrer sur le défi proposé par son camarade. Un sourire espiègle s’était dessiné sur son visage et il n’attendait qu’une chose; s’amuser. Mais c’était sans compter sur leur professeure qui passa près d’eux à ce même moment. Noah s’empressa de s’emparer du sang de salamandre qu’il ajouta à la potion. Il fit mine de s’intéresser à ce qui était écrit sur son livre mais il n’arrivait pas à se concentrer. Il regarda de nouveau la potion sans but précis. Bien qu’il ne comprenait pas, il entendit son camarade murmurer quelque chose et le Serpentard le regarda avant de lui dire:

« Voilà! J’ai tout ajouté, c’est à ton tour.  »

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F

15 oct. 2020, 19:53
Suivez la recette à la lettre  PV 
Tout s'était passé très vite... Trop vite.... Mais la chute, oui la chute, Chems l'avait vu au ralenti.

Dans la fraction de seconde durant laquelle la professeure leur donna son dos et où Noah avait encore les yeux baissés sur son bouquin, sa terrible, insupportable, exaspérante, dent de lait, s'était libéré de ses chaînes nerveuses, poussée par l'ennui qui avait conduit le garçon à jouer avec.

Chems s'en gifla les lèvres, mais trop tard. Ce qu'il avait voulu empêcher de sortir de sa bouche volait déjà en un parfait arc de cercle directement dans le chaudron. *Ploff*. Voila que s'ajoutait une dent à la recette. Le poufsouffle écarquilla tant les yeux que ses deux globes oculaires auraient eut vite fait de rejoindre la dent si la voix de son camarade ne s'était pas chargé de lui projeter une décharge d'effroi avant, le faisant précipitamment relever les yeux sur le visage serein et pas du tout énervé du serpentard. Chems déchanta. Il n'avait pas vu. Noah n'avait pas vu, il n'avait rien... La cuillère à sa charge, le poufsouffle la plongea à boule vue sur la tâche blanche d'émail et d'ivoire à l’intérieur du chaudron pour entamer les ultimes mélanges de la recette dans l'espoir de noyer l'élément de trop -le cacher au fond de la mixture pour que plus jamais il ne revienne à la surface. Noah n'en saurait rien. Personne. Chems déglutit nerveusement en voyant qu'il dispersait un peu plus le sang de salamandre récemment ajouté, rendant le liquide plus opaque à chaque mouvement. La dent ne revenait pas, mais le poufsouffle n'était pas tranquille. Aussi, en amont du troisième et dernier mélange, Chems montra du doigt le petit bol de piment broyé sur le bureau qui n'attendait qu'à être ajouté au chaudron.

- L-le... Le piment est, puis alors il faut euh- Il se racla la gorge et... « ...l'ajouter. »

Le temps de retrouver son anglais, Chems repéra aussi la distraction qui pourrait potentiellement dévier assez longtemps la vigilance de son partenaire autre part que sur sa bêtise. Un coup d'œil vers la professeure au fond de la classe et le garçon se rasséréna. Aucun obstacle à l'horizon, son idée de diversion se présentait bien. « T'as dit cap alors prouve-le. On doit laisser la potion sur le feu cinq minutes après l'ajout des piments. » L'irlandais amorça son dernier mélange en essayant de ne pas montrer avec combien de tension il tenait la cuillère et força un sourire qui se voulait désinvolte en attendant que le brun incorpore le dernier ingrédient. « J'ai laissé des piments intacts à côté du bol. On dit que le premier qui finit le sien avant le temps de pose de la potion gagne. Et faut mâcher sinon ça compte pas, c'est de la triche. »

Chems allait sans doute regretter de l'avoir pensé si cela s'avérerait vrai, mais ces piments feraient bien d'être forts histoire de passer l'envie à Noah de regarder nul part prêt du chaudron.

In my defense, I was left unsupervised
5ème année RP - Game On

15 oct. 2020, 23:13
Suivez la recette à la lettre  PV 
Noah pensait réellement que leur potion allait être dans les meilleures, elle lui semblait fluide et il n'y avait pas de fumée étrange comme celle du binôme installé juste derrière eux. Le Serpentard ne s'était pas rendu compte que certains de ses camarades peinaient à réaliser la potion. Le binôme de Serpentard assis à leur droite ne cessaient de faire des allers-retours entre le livre et la potion, une chose était sûre, il n'avait pas confiance en leur potion contrairement aux deux Poufsouffle assis derrière eux. Ils semblaient avoir terminer la potion et attendaient la fin du cours. Noah se concentra de nouveau sur sa paillasse, il ne devait pas se laisser distraire par les autres élèves.

Il regarda son coéquipier du jour s'emparer de la cuiller puis mélanger la potion comme il était indiqué sur le livre. Noah regarda l'intérieur du chaudron, tout semblait parfait et il était désormais presque certain d'obtenir une bonne note pour les efforts qu'ils avaient faits pendant ce cours. Il se retourna ensuite vers Chems qui n'avait pas oublié le défi qu'il avait lancé à son camarade. Il lui fit d'abord comprendre qu'ils devaient laisser la potion au repos pendant cinq minutes et Noah comprit qu'il fixait ainsi le temps pour réaliser ce défi. Il lui expliqua ensuite qu'il avait mis de côté des piments et ajouta quelques règles.

Noah remarqua que le jeune Poufsouffle semblait légèrement anxieux et il se demanda alors s'il avait déjà goûter à ces piments. Si c'était le cas, ça ne devait pas être dangereux car il prévoyait de le refaire. Le Serpentard acquiesça pour montrer qu'il était d'accord avec ces règles puis s'empara des piments que Chems avait préparé. Il répondit ensuite a son camarade:

« D'accord ça me va! Donc dés que je repose le bol de piments écrasés, on peut commencer. Tu vas perdre! » ajouta-t-il sur un ton de défi.

Noah versa ensuite les piments écrasés dans la potion et ils laissèrent ensuite la potion reposer. Il jeta un regard autour de lui pour s'assurer que personne ne regardait dans leur direction et une fois rassuré, il regarda son acolyte et lança le top départ en posant le bol de piments. Aussitôt, il s'empara du petit piment et sans prendre le temps de l'examiner, il de déposa sur sa langue. La sensation n'était pas désagréable dans un premier temps, le piment était frais et seul un léger fourmillement se fit ressentir sur la langue du Serpentard. Il pensa alors que le défi serait facile et sans hésiter une seule seconde, il commença à mâcher le piment.

À la seconde ou ses dents libérèrent le jus dans sa bouche, une chaleur se répandit dans toute sa bouche et sur sa langue en passant par ses lèvres et sa gorge. Il avait l'impression d'avoir déclenché un incendie dans sa bouche et il n'avait qu'une envie; l'apaiser avec de l'eau. Il jeta un regard à son camarade mais il eut l'impression qu'il ne ressentait pas les mêmes brûlures. Peut-être ne l'avait-il pas mâché, ou bien, il était très fort. Noah ne pouvait pas perdre ce défi, il ferma les yeux et continua à mâcher dans l'espoir que la brûlure diminue, en vain. C'était pire à chaque bouché, il sentit alors ses yeux se remplir de larmes et son nez le piquer. Il n'avait pas besoin de miroir pour savoir que son teint était désormais de la même couleur que les piments. Tant bien que mal il essaya de parler pour expliquer à Chems qu'il avait besoin d'eau mais aucun son ne sortait.

Il récupéra deux bols propres sur leur paillasse et s'empressa d'aller les remplir d'eau. Tant pis si la professeure le voyait, il devait se rafraîchir. Dés qu'il fut arrivé, il s'empressa de remplir le bol d'eau et l'avala directement, lui permettant ainsi d'avaler les morceaux de piments qu'il n'arrivait pas à avaler jusque là. Il en but deux autres directement et revint ensuite à sa table avec deux bols remplis. Il en rapprocha un de son camarade et après s'être assuré que la professeur ne dirait rien, il souffla à son camarade:

« Bois! Ça va t'aider! »Impatient de savoir s'il avait gagné il ajouta: « J'ai gagné non? Dis moi que tu n'as pas finis? »

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F

3 nov. 2020, 03:10
Suivez la recette à la lettre  PV 
- C'est ce qu'on va voir ! surenchérissait Chems en voyant Noah si sûr de lui, n'ayant envie que de mettre cette confiance à l'épreuve.

Il fit sauter le petit fruit dans sa bouche et se mit à le mâcher du côté gauche tout en baissant discrètement les yeux sur la potion entre eux, distrait malgré lui par la pimentine en cours de finalisation. C'était comme si la concentration généré par la crainte de voir sa dent réapparaître dans le chaudron le préservait de ressentir le feu qui se déclarait progressivement dans sa bouche. De ce fait, il put voir les effets du piment bousculer Noah avant de les sentir lui-même, lui étirant un rictus victorieux qui n’avait comme avenir que de disparaître dans les secondes qui suivirent lorsqu’un morceau de pulpe s’intercala dans l’espace, maintenant vide et à vif, de sa dent de lait tombé. Un spams nerveux agita ses jambes, lui faisant taper des pieds sur le sol tandis qu’il improvisait deux éventails de ses mains. Qu’est-ce que c’était que ça ? La piqûre cuisante du regret instantané irradia du même épicentre d’ou émanait toute sa souffrance depuis le début du cours et bien avant encore.

Tout ça pour une dent. Non… plutôt une épine dans sa gencive depuis qu’elle s’était mise à bouger et en passe de devenir une colossale prise de tête.

Chems ferma les yeux pour tenter de l’oublier et continuer de mâcher, recevant volontier -et avec une pointe de culpabilité- l’attention de son partenaire pour faire passer le piment. Il ne put s’empêcher cependant de tiquer à la remise en question de victoire, retenant l’impulsion qui voulu instinctivement le pousser à contester. L’effet apaisant de l’eau sur sa gorge et le trou laissé par sa dent l’aida à concéder.

- Oui oui c’est bon… t’as gagné... Un peu maussade d’avoir à se l’admettre, il reposa son bol vide sur leur bureau, essuyant ses lèvres avec le dos de sa main.

Mais qui avait gagné en réalité ? Est-ce que c’était Noah pour le défi, ou Chems pour avoir détourner son attention ailleurs ? L’irlandais tourna les yeux sur la recette et sur ses étapes bien précises qu’il avait bafoué de l’ajout d’un ingrédient. Les potions étaient un art infaillible pour peu que l’on suive les consignes à la lettre. Ça n’incluait donc pas une dent entre le sang de salamandre et les piments. La vérité, c’est que Chems les avait fait tout les deux perdre et qu’il ne savait plus comment l'avoure à Noah. Il s’en pinça les lèvres, l’estomac noué de voir la satisfaction sur le visage de son partenaire mais toujours incapable d’avouer son erreur.

La fin de l’heure approchant à grand pas, Chems, avec d’autre élèves, se redressa vers une des armoires de la salle pour aller récupérer la fiole vide dans laquelle se ferait prochainement évaluer leur potion après avoir adressé à Noah un : « Laisse, j’y vais » qui avait au moins le mérite de ne pas trahir sa réticence palpable à l’idée de rendre leur travail à la professeur. Laissant à la charge du serpentard la récupération d’un peu de leur potion dans un petit récipient pour le transfert dans la fiole, Chems attrapa sa plume pour noter leur nom sur l’étiquette accroché au goulot. "DALEY" le poufsouffle l’écrivit vite comme pour s’en débarrasser, et dieu qu’il aurait voulu le laisser juste comme ça. « Tu m’épelle ton nom ? » lança-t-il par dessus son épaule à la place, signant le partage de la responsabilité.

Cela fait, il retira le bouchon de liège de la fiole, maintenant en place le récipient au dessus du chaudron pour que son camarade puisse y verser leur pimentine.

Il scellera la fiole avec son mensonge en silence, témoin et coupable, faisant de Noah un complice inconscient.

In my defense, I was left unsupervised
5ème année RP - Game On

10 nov. 2020, 17:00
Suivez la recette à la lettre  PV 
Depuis sa plus tendre enfance, Noah avait toujours un esprit de compétition qu’il avait développé au fil des années. Très proche de sa cousine, il avait toujours voulu gagner lorsqu’ils jouaient ensemble, il en était de même quand il apprenait à joues aux échecs version sorcier avec son père, tout était prétexte à faire un défi. La proposition de Chems avait donc été une nouvelle raison de défier quelqu’un et Noah espérait bien avoir gagné, d’autant plus qu’il avait suffisamment mal à la langue, il ne voulait pas, en plus, avoir perdu ce défi.

Il regarda son nouveau camarade boire le verre d’eau qu’il avait été lui cherché et attendit sa réponse. Était-il possible que le Poufsouffle ait avalé son piment bien avant lui? Noah ne savait pas trop. C’est alors que Chems ouvrit la bouche pour lui faire comprendre qu’il avait perdu et que Noah avait gagné. Un sourire se dessina sur le visage du Serpentard mais très vite, l’enseignante les ramena à la réalité. Elle leur montra l’endroit où il pouvait récupérer une fiole pour y verser un petit peu de potion pour être évalué. Avant même que Noah ne puisse y aller, Chems se proposa et sans attendre la réponse du Serpentard se leva.

Il revint ensuite s’asseoir à sa place avec une fiole en verre suffisamment grande pour contenir une louche de leur potion. Chems se chargea d’écrire son nom sur un bout de papier pendant que Noah s’emparait de la louche pour recueillir la potion. Le Poufouffle lui demanda d’épeler son nom et le garçon s’empressa de le faire.

« H-I-L-T-O-N. »il fit une petite pause le temps que l’autre écrive et ajouta: « Tiens vas-y approche la fiole avant que j’en mette partout. »

Noah jeta un dernier coup d’œil à la potion qui était dans le chaudron et il sourit, il était sur qu’ils avaient réussi la potion avec brio. Ils avaient respecté toutes les consignes et il était encore persuadé que son camarade était un professionnels des potions. Il se concentra ensuite sur la fiole pour éviter d’en verser à côté. Il se montra plus précis qu’il ne l’avait été durant tout ce court et versa sans problème la potion. Il laissa Chems refermer la fiole et avant que celui-ci ne l’emporte, Noah ne put s’empêcher d’exprimer son assurance.

« Je suis sur qu’on va avoir une bonne note! C’était cool de travailler avec toi Chems. »

5ème année Rp— Promo 2042 - 2049
BBcode : #00734F

17 nov. 2020, 19:18
Suivez la recette à la lettre  PV 
- Ouuuaais, dit Chems au travers d’un sourire tordu, emportant la fiole à la professeur. « Vraiment cool... »

Au bureau, personne ne cachait ses coups d'œil de côté, tout le monde comparait ses résultats avec tout le monde. Entre les mixtures orangés, voir jaunes pour quelques binômes qui partageaient leur inquiétude à la professeur au rendu de leur potion, le produit de la majorité avait une teinte aussi rouge que le sang de salamandre. Chems trouva là une maigre consolation de voir que leur potion ne différait pas sur ce critère. Secouant légèrement la fiole et s’attendant presque à la voir changer d’avis pour devenir aussi blanche que du lait, rien de la sorte ne se produisit le temps que son tour de rendu n’arrive. Ne souhaitant alors plus que de s’en débarrasser, il claqua rapidement la concoction sur la surface du bureau avant de donner le dos à la préparation.

Pas une seule fois pendant le nettoyage du matériel, Chems n’osa regarder Noah dans les yeux, encore moins lui parler. L’emplacement de sa dent manquante le lançait encore à cause du piment, autant que le souci qu’il avait sur la conscience. Il en devenait froid, ignorant volontairement les tentatives des autres groupes pour attirer leur attention pour ne pas trahir son scepticisme sur un bégaiement idiot. En fond d'ambiance, les remarques n'arrêtaient pas de s'enchaîner pour autant : "Vous avez réussi ?" "C'était cool quand même." "J'crois que j'ai pas bien touillé la deuxième fois."

Si seulement y'avait que ça...

Soudain, toute la classe leva les yeux en même temps au bruissement jaillissant de au-dessus de leur tête. Un essaim de copie de devoir tournoyait dans les airs et se dissociait progressivement chaque fois qu’un parchemin volait devant des mines tantôt éblouies, tantôt déconfites lorsqu’elles réalisaient le travail restant. Bientôt, il ne resta plus rien du nuage de feuille tandis que la voix de leur professeur prenait le relais pour lire les questions sur la copie et demander si les élèves en avaient pour eux-même.

Chems ne grimaça même pas d’entendre que les premières questions impliquaient un aller-simple sans doute très long pour la bibliothèque, il était trop distrait. « Noah… » chuchota-t-il au milieu des recommandations pour la rédaction du compte rendu. Comment elle sait qu’on a réussi la potion la prof ? Était-il sur le point de demander. Toutefois, il avait suffit que le serpentard retourne ses deux billes larges et curieuses à son appel pour que Chems regrette instantanément d’avoir ouvert la bouche.

Un moment de flottement plus tard, le poufsouffle vira complètement de bord, pastichant de l’assurance :

- On va carrément avoir une bonne note.

Qu'ce soit vrai, faux... peut importe. Il soupira en relâchant les épaules alors que Noah reportait son attention sur miss Van Drecken. Les jeux étaient faits de toute façon.
Au moins, dans toute cette catastrophe, il pourra recommencer à manger normalement.

FIN

In my defense, I was left unsupervised
5ème année RP - Game On