Inscription
Connexion
16 juin 2019, 11:13
 22/05/2044  Les tribunes
Conditions météorologiques
Un léger vent souffle sur les tribunes. Le soleil tape fort en cet après-midi. Le thermomètre affiche une température de 25°.
Commentatrices du match
Geneva King & Norma Sutherland

110 mots minimum par post

PNJ du Maître du Jeu (contacter directement le Maître du Jeu)
16 juin 2019, 11:39
 22/05/2044  Les tribunes
Première arrivée dans les tribunes, Emelyne s'installe au premier rang pour la première fois. Aujourd'hui, c'était un match important : le dernier de l'année, qui détermine le gagnant de la coupe de Quidditch. Et il se jouait entre Serpentard et Pouffsoufle... Alors évidemment comme elle ne connaissait aucun des joueurs des Crochets d'argent, elle arborait les couleurs des frelons. Surtout qu'il y avait son ami Rey. Et ça plus que tout l'avais motivée à venir assister au match malgré les évènements du début du mois.
Car ils avaient tous besoin d'oublier momentanément le danger que courrait l'école.

Pas d'écharpe ni de gants car il faisait plutôt chaud en cette belle journée ensoleillée. Mais un t-shirt jaune rayé noir avec un énorme "19" dessus, un drapeau avec le logo des frelons, et même une pencarte avec écrit "Allez les Frelons !!!"... Elle pensait avoir fait le maximum pour soutenir l'équipe des jaunes et noirs.

Emy, 3A RP, 2A devoirs - JFF - Ma Noona : Taylor <3 - Vive Gryffondor !
Ex-membre du MERLIN : Ayden
16 juin 2019, 11:46
 22/05/2044  Les tribunes
Solenn était arrivée pour la première fois dès le début du match. Elle n'avait pas prévu au départ venir encourager les Crochets d'Argent, mais les quelques leçons qu'elle essayait de faire entrer dans sa tête ressortaient aussitôt d'une oreille. La rousse avait compris que forcer ne servirait à rien et était donc sortie assister au match. Elle n'était pas une grande fan du Quidditch, mais commençait de plus en plus à comprendre les règles. 
Il faisait une chaleur presque accablante, et la crème solaire qu'elle s'était appliquée sur le visage restait collante sur ses mains. Faute de n'avoir de pancartes comme la fille qui était arrivée depuis quelques minutes, elle avait mis un pins du serpent de l'équipe sur un T-shirt blanc.
Tout était parfait, et un discret sourire s'afficha sur son visage alors que la Serpentard profitait du soleil caressant son visage.

Si vous souhaitez interagir avec Solenn, vous êtres libres ! 

sixième année rp • filière tronc commun • #6aa84f
16 juin 2019, 12:25
 22/05/2044  Les tribunes
Tally pénétra dans les tribunes parfaitement sereine. Elle carra ses épaules et releva le menton, défiant quiconque du regard qui oserait remettre en doute le trophée des Ailes d'Airain. Cette année, c'était eux les champions et ça, personne ne pouvait leurs enlever. Enfin... Si. Sauf si l'équipe d'Eastwood les prenaient de cours. Maudite Eastwood, toujours pour lui mettre des bâtons entre les roues. Mais, bon, Jenkins relativisait. 330 points d'écart. Ils devaient gagner avec 340 points d'avance face aux Poufsouffle s'ils voulaient l'emporter face aux bleus. Poudlard n'avait jamais connu pareil écart. Voici pourquoi la Capitaine des Ailes d'Airain n'était pas inquiète.

Ella afficha donc un sourire serein et se déplaça agilement dans les tribunes. Elle était sur son terrain, personne ne pourrait l'ébranler. Elle prit place dans les premiers rangs, zieutant si ses coéquipiers étaient présents ou non. Son regard tomba sur Norma qui commentait et elle lui fit un signe de la main tout en déposant Qirn sur sa propre épaule. Le Boursouflet était fan de Quidditch, pour une raison inexpliquée.

Puis, elle se concentra sur le match en mettant ses mains en porte-voix.

" _ VAS-Y REY ! P'TIT CHAMPION ! "

Et il choppa le Souafle dans la foulée. Tally se mit à réfléchir stratégie, les Crochets étaient redoutables mais les Frelons avaient d'autant plus la rage de vaincre. L'issu du match était difficile à imaginer. Peu de doute : cela se jouerait sur le vif d'or.

Résumé :
- Tally est fière comme un paon
- Dérangez-la, vous ne serez pas déçus !

4ème année RP |
#Aïe aïe aïe | Honneur, force et persévérance.
Tallaze et Blally le couple naze en carton
16 juin 2019, 20:06
 22/05/2044  Les tribunes
En me rendant au Stade de Quidditch, je suis encore indécise concernant l'équipe que je vais encourager. Je n'ai pas de préférence, même si mon cœur penche davantage pour les Poufsouffle. Mais non, je me suis promise d'être impartiale, et de profiter de regarder ce sport sans avoir le stress d'un perdant ou d'un gagnant.

Je me suis installée au fond des tribunes, et à peine me suis-je assise que je ressens déjà la forte chaleur du soleil sur mon épiderme. Ma peau n'est pas habituée, car après tout, ce n'est pas pour rien que j'ai des origines Slovaques, et que je suis également irlandaise. Ce qui m'embête le plus, c'est que je n'ai pas prévu de quoi me protéger et je sais que dans quelques minutes, ma peau aura pratiquement la même teinte que mes cheveux roux. Je crains la chaleur, et même si je me suis vêtue de mon plus beau débardeur blanc, je préfère largement mes gros pulls en laine qui grattent pendant l'hiver. 

Les joueurs sont déjà sur le bord du terrain, et les supporters forment une masse mouvante colorée de jaune et de vert. Moi, je me contente d'applaudir, me rappelant sans cesse que je suis venue pour le plaisir du sport, et non pas pour soutenir une équipe en particulier. En un coup de sifflet par l'arbitre, le match commence. Ce bruit strident me fait grincer des dents, et maintenant que grâce à lui, j'apporte une pleine attention à ce qui se déroule sur le terrain, je remarque un des joueurs des Frelons - qui me semble être le capitaine de l'équipe - qui est le premier à s'élancer pour s'emparer du Souafle, une action qui semble être décisive pour la suite du match. Statiquement parlant, je n'y connais rien, mais pour avoir assister aux matchs des Gryffes Ardentes contre les Ailes d'Airan, ce saisir de cette balle peut être bénéfique. A voir comment les Crochets d'Argent vont réagir. 

Le soleil tape de plus en plus fort sur ma tête, et je crains à présent l'isolation. Je n'ai pas non plus pensé à prendre de quoi m'hydrater, et je ne demande qu'une seule petite goutte d'eau, tant ma bouche est bien pâteuse. A présent ma vision se fait trouble, je regarde à ma droite, puis à ma gauche, mais tous sont prit par l'euphorie du match pour remarquer que je commence à vaciller. Tout le monde bouge, saute, et crie, sauf une personne... enfin deux, en comptant le fait que je commence à tout voir en double. J'aperçois donc cette jeune fille qui me fait étrangement penser à moi. Elle aussi est rousse, elle aussi à un t-shirt blanc, et... et je pense que c'est tout, mais on pourrait presque s'y méprendre. 

Cette dernière est à quelques mètres de moi, et j'entame ce trajet dans l'espoir qu'elle me vienne en aide. Je ne sais pas pourquoi elle en particulier, mais c'est la seule qui ne semble pas trop agiter si on la compare aux autres, et j'imagine qu'elle saura quoi faire. Ces quelques mètres m'ont parut interminable et particulièrement pénible, j'espère juste qu'ils n'auront pas été fait pour rien. Quand j'arrive à sa hauteur je tente d'être claire malgré les différents obstacles qui m'en empêchent :

"Tu as.. Salut. Tu aurais de quoi boire ? Je ne me sens pas très bien." Evidemment que je ne me sens pas très bien, ce n'était d'ailleurs pas nécessaire de le rajouter car je pense que cela peut se voir à ma tête décomposée. Je sens même ma transpiration dégouliner sur mon front, auquel ma frange vient se coller, pour rester agripper à cette flaque humide. 

@Solenn Cooper + qui d'autres voudraient se joindre à nous. 

Plutôt Oompa Loompa qu'Amidala
16 juin 2019, 21:06
 22/05/2044  Les tribunes
Rufus se digira vers le stade. Il avait passé une grosse heure dans la salle de bain pour me dessiner un le blason de serpentard sur chaque joue avec du maquillage qu'il a prêté à quelques ami.e.s pour qu'ils fassent leur maquillage en l'honneur de l'équipe des crochets d'argent. En plus, un joli colovaria sur les cheveux et sa chevelure prit une teinture gazon. Ça devenait de plus en plus tentant de la rejoindre. Au fil  des matchs auxquels il a assisté l'attirait de plus en bonus vers ce sport. 

En hésitant, il se rapprocha de Solenn Cooper, une fille qui partageait la plupart de ses cours. 

Salut Solenn ça va ? 

Une fille qui  n'avait pas vraiment l'air bien demanda de l'eau. Il lui fit non de la tête avant d'encourager Serpentard de plus belle. 

@Solenn Cooper @Hazel Roskam

5ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.
16 juin 2019, 21:21
 22/05/2044  Les tribunes
Maël s'knstalla sur le banc des tribunes de poufsouffles. Il avait emmené une bannière. Il l'a brandissant avec un autre pouffis.

Image


Le soleil tapait fort. Les joueurs entrèrent sur le terrain et les capitaines se serrèrent la main. Le SOUAFFLE fut lancé et le match fut parti. Le cognard était déchaîné et les traînées jaunes et vertes filaient devant ses yeux  à toute vitesse. Un vent frais passait sur le stade et heureusement car il permettait la ventilation des joueurs car si ce vent était inexistant les joueurs et les spectateurs auraient la sensation d'être dans un four. Mael regarda les joueurs de poufsouffle et cria:

-allez les Frelons ! Piquez ces serpents avec vos dards!


Gérant du club échec, rédacteur au Merlin et représentant des rédacteurs du Merlin au conseil du Merlin
16 juin 2019, 21:32
 22/05/2044  Les tribunes
Avec les mois qui passaient, j'avais fini par me laisser conquérir par le quidditch. Je n'étais pas une fan inconditionnée du spot, mais j'aimais venir voir les match. Et parfois même, j'avais l'audace d'encourager l'équipe de ma maison.
D'un même temps je m'étais proposée comme commentatrice à une précédente rencontre et avait pu apprendre les règles dans leur intégralité. Du moins presque, car la liste des infractions était longue. Mais je connaissais désormais ce sport sur le bout des doigts et je devais avouer que j'appréciais l'ambiance qu'il créait les jours de match.

Je choisis une place dans les tribunes, le plus prêt possible du terrain pour admirer les joueurs. Je m'assis aux côtés d'une inconnue à qui je n'avais jamais parlé. Elle semblait captivée par le match alors qu'il n'avait même pas commencé. Je crus reconnaître une joueuse, mais je n'avais pas retenu tous les noms... Ce qui me marqua le plus chez elle, c'était sans aucun doute le boursouflet sur son épaule. Il pépiait comme si il était lui aussi heureux de voir le match.

Soudain on siffla la mise en jeu et un hurlement me fit sursauter. La fille au boursouflet criait à travers ses mains pour encourager un jaune. Ah si elle ne me laissait pas un peu de calme ça n'allait pas le faire ! Surtout si c'était pour encourager l'adversaire ! Je n'hésitais pas une seule seconde à l'interpeller : "Eh bien... Tu ne cries pas très fort, même ton boursouflet semble ne pas avoir entendu."

Soudainement mal à l'aise d'avoir intervenu avec un tel manque de courtoisie elle baissa le ton et continua pour elle-même : "Ah les poufsouffles...bien trop doux, ils manquent de combativité. Et de voix par la même occasion."

@Tally Jenkins

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."
16 juin 2019, 22:09
 22/05/2044  Les tribunes
Le match commençait tout juste, et Solenn ne participait pas aux encouragements. Elle n'avait pas envie de crier, et préférait regarder les autres s'époumoner sous le délicieux soleil. Le vent faisait danser ses bouclettes rousses sur le haut de la tête. 
Elle aperçut dans sa vision périphérique une silhouette s'avancer, et en tournant la tête aperçut Rufus, un troisième année avec qui elle partageait des cours. Les deux s'entendaient plutôt bien, même s'ils ne passaient pas réellement de temps ensemble en dehors des cours. Le cours de Divination était par contre un lieu d'échange, comme la première fois qu'ils s'étaient adressés la parole. 
Solenn lui lança donc un petit sourire, et répondit à sa question :

-Plutôt bien, oui. Et toi ?

Au même moment, une fille apparut devant elle, l'air vraiment mal en point. Solenn fronça ses sourcils tout en s'excusant :

-Non, désolé...

Elle ne souhaitait pas laisser cette fille risquer une insolation, mais que faire ? Elle n'avait ni eau, ni couvre-chef, ni éventail... Quoi que...
Elle sortit une feuille pliée en quatre de sa poche arrière, et oubliant le dessin d'une fille ressemblant bien trop à Cassiopée, la plia de façon à ce qu'elle ressemble à une sorte d'éventail. 

-Tiens, si ça peut aider, elle lui tendit le bout de papier avec un air désolé

@Hazel Roskam @Rufus Williams

sixième année rp • filière tronc commun • #6aa84f
16 juin 2019, 23:04
 22/05/2044  Les tribunes
Mal en point, je ne remarque même pas l'autre personne qui se tient à côté de la jeune fille, pour la simple et bonne raison que ma vue n'est pas encore très nette pour que j'aperçoive une quelconque silhouette. Ce n'est que lorsque cette personne lui adresse la parole, que je me rends compte qu'il y a quelqu'un, alors je le détaille, et tente de discerner quelques uns de ses traits. J'arrive enfin à définir son genre, et ça ne fait aucun doute : c'est un garçon, lui aussi aux couleurs de Serpentard, du moins je le devine. Cette situation m'incommode, j'ai le sentiment d'être impuissante et de tout perdre. La vue est l'un des cinq sens que je préfère, et de loin. A choisir, je suis capable de perdre l'ouïe, l'odorat, le goût, tout... mais surtout pas la vue. Elle m'est vitale. J'ai besoin de voir l'horizon parsemé de nuages cotonneux, la lumière orangée du soleil couchant qui se reflète dans le lac en contrebas, et les hectares de plaines s'étirant à n'en plus finir. 

J'adresse un doux sourire au garçon qui semble très exciter par le match. Inutile de lui demander quelle équipe soutient-il, ce dernier a la panoplie entière d'un vrai supporter : les cheveux, la peau, tout en vert. Cette couleur m’écœure presque. Puis, par réflexe, je me frotte les yeux, et une légère amélioration se fait ressentir. J'aperçois mieux les deux Serpentard, ainsi que la feuille de papier que me tend la rousse. Je m'en empare, et me ventile habilement, afin de faire redescendre la température de mon corps. 

"Merci" balbutié-je timidement. Je retente ma chance en me montrant plus ferme pour que ma voix résonne davantage. "Merci beaucoup...heu..?" Ne connaissant pas son prénom, je m'arrête ici en espérant qu'elle puisse compléter ma phrase. 

@Solenn Cooper @Rufus Williams

Plutôt Oompa Loompa qu'Amidala