Inscription
Connexion
19 janv. 2013, 12:34
 Saison 1  - Poufsouffle vs Serpentard
Image
Dernière modification par Arseni Stoyanov le 12 mars 2016, 12:17, modifié 2 fois.
19 janv. 2013, 12:35
 Saison 1  - Poufsouffle vs Serpentard
Let the fight begin!

Le dernier match de Quidditch de la saison résonnait aux oreilles de la préfète en une musique hard rock. Puissant. Esprit tordant à travers l’irrésistible envie de batailler sur le terrain ayant pour seul but de gagner à tout prix la guerre contre les Poufsouffle, encore fallait-il qu’ils la signent, Elaya poussa un soupir, allongée sur son lit, ses mèches cachant partiellement son visage reposé, baladant ses doigts sur son ventre. Le calme avant la tempête. Le soleil rayonnait les visages emprunt d’une joie et excitation sans égal, tandis que celui de la vipère s’assombrissait inlassablement. Mordre était son instinct, elle n’allait pas la louper, elle…la capitaine de l’équipe adverse. Elaya passa sa langue sur la canine aiguisée, lame tranchante coupant tout liens. Un filet de sang s’échappa de sa langue, goutte par goutte teintant son esprit en fins ténèbres, délivrant son essence qui lui était le plus précieux. Alléchant, laissa-t-elle ce liquide rouge s’infiltrer au fond de sa gorge. Rouge sang qu’était le souaffle, cette balle permettant le tout dans ce match. Le vif d’or, si il était attrapé d’avance par les Poufsouffle, ne déterminait pas la sortie victorieuse de la saison, c’était bel et bien les buts qui feraient la différence entre victoire et défaite. Lumière ou ombre.

Elaya se leva, s’étira, passa instinctivement sa langue ensanglantée sur ses lèvres qui virèrent au rouge, rouge combatif. Son sang délivrait l’essence de guerre divine. Le poids de ce match reposait en grande partie sur ses épaules et elle le porterai volontiers. Dans l’ombre tiré par ses rideaux, seule dans le dortoir, Elaya porta ses yeux émeraudes sur sa cape au chiffre 7 reposant sur sa chaise. Le 7, c’était un chiffre merveilleux qui représentait celui de Potter durant sa scolarité, et c’était le nombre qui suivait le dernier chiffre des dés. Sept était un mot à prononcer d’un ton sec et tranchant et c’était un nombre aux traits réguliers: 7.

Bien, Elaya saisit sa cape et d’un geste fut-elle mise en place. Prête, mâchonnant un réglisse, la préfète en chef s’en alla par les chemins sinueux permettant l’accès au stade. Son ventre était plein, et c’était ainsi, cape verte et cheveux rebelles voletant au fil du vent, visage légèrement baissé et pupilles fixant le chemin enneigé avec dédain, qu’elle se prépara mentalement au déroulement du match.

Elle allait l’attraper en première ce souaffle, le sort de la détermination en avait décidé autrement. Quelques flocons de neige s’échappèrent du ciel, s’écoulant sur ses cheveux et elle s’empressa de mettre sa capuche. Pas de blanc, seulement le rouge coexistait aujourd’hui. Empoignant une petite poignée de neige au sol, mastiquant sa friandise de réglisse, elle le laissa fondre entre ses mains, délivrant la fraîcheur pure et l’eau s’infiltrant dans sa peau. Laissant échapper la buée par son souffle dans cet air glacial, Elaya porta ses pensées sur la finisseuse des Jaunes, ayant remporté un match, brillamment et perdu un autre, lamentablement. Egalité. Quelle est donc cette douceur d’une blancheur pure neige qui se marie à son âme, connotant les effets à ses cheveux, brillants d’une lune soudaine et infinie? Le mystère teintant l’esprit de cette Poufsouffle. D’une blancheur épousant non sans peine sa gentillesse et sa loyauté. Quelques traces noirâtres empiétant ce champ donné, prenant possession parfois de cet esprit neige? Non, Elaya n’y croyait pas, fixer les yeux était la seule porte ouverte qui s’offrait au mystère. Seul la neige tombait en flocons dans l’âme de la Poufsouffle. Grande âme de gentillesse qui pouvait aujourd’hui, tout donner pour essayer de gagner le match? C’est bien ce que nous verrons.

Son éternel sourire diabolique reprit place sur son visage, aisé, serrant dans sa main le balai en se dirigeant vers les vestiaires, attendant l’ouverture des portes sur le stade.
Aucun stress, aucune émotion ne ravivait le cœur de la vipère et c’est d’un air neutre qu’elle alla se placer derrière les portes, attendant qu’elles s’ouvrent, laissant apparaître les nuées et foules dans les tribunes, ainsi que la voix du commentateur qui résonna comme diable dans le terrain. Une seule chose attirait son regard, fixant au loin l’équipe posté à terre. Un regard de flamme incendiant ses victimes, Elaya laissa tomber à terre son bâtonnet de réglisse, elle n’en aurait pas besoin. Elle avait quelque chose d’autre de plus préoccupant à faire.

Enfourchant son balai, Elaya se posta en face de la capitaine de Quidditch, le diable reprenant possession de ses traits, elle fixa dans les yeux, son adversaire afin de la déstabiliser, petit sourire prônant son visage. L’obscurité de ses pupilles dégageant le mal, obstruant la vue de la Poufsouffle et Elaya attendit le coup d’envoi avant de s’élancer dans les airs. Rapidité, détermination et victoire. Elle allait attraper ce souaffle, il le fallait et elle le savait.


Action: Attraper le souaffle.
Dernière modification par Elaya Turner le 19 janv. 2013, 12:35, modifié 1 fois.
19 janv. 2013, 12:35
 Saison 1  - Poufsouffle vs Serpentard
C'était le dernier match pour l'équipe des Poufsouffle mais aussi le premier de leur nouvelle capitaine, Rose. La jeune fille, déjà anxieuse d’habitude, était stressée, si stressée qu'elle avait beaucoup de mal à s’endormir la veille du match. Elle savait très bien qu’une victoire était plus que nécessaire si elle voulait que son équipe ait une chance de gagner le championnat. Pour elle, l'essentiel était certes de participer mais une victoire était toujours agréable.

Pourtant, ce matin, elle s'était réveillée dans son dortoir sans être le moins du monde fatiguée. Elle avait salué les autres Poufsouffle, s'était lavée, habillée et avait pris un petit déjeuner assez copieux pour être fin prête lorsque le coup d'envoi serait donné. Puis elle sortit de la grande salle et si dirigea d'un pas rapide vers le stade. Elle avait beau être anxieuse, c'était maintenant l'impatience qui dominait et lui donnait envie de tout donner.

Une fois dans le vestiaire avec ses coéquipiers elle leur avait rappelé la stratégie qu'ils avaient prévu d'adopter. Elle enfila ensuite la tenue magnifique de son équipe, portant le numéro 21. Elle n'avait absolument aucune idée de la raison qui l'avait poussé à choisir ce numéro pourtant elle sentait qu'il allait lui porter chance. Une fois qu'elle eut fini de se préparer, ayant à la main son balai, elle sortit dans vestiaire en retenant son souffle.

La réaction fut immédiate, elle était déjà venue dans le stade lors des entrainements mais en ce moment l'ambiance était tout à fait différente. Les gradins, habituellement vides, étaient maintenant remplis aussi bien d’élèves que de professeurs de toutes les maisons. Celles faisant partie du match bien sur mais aussi les deux autres qui venaient pour observer le match mais aussi connaitre le résultat. Rose prit une grande respiration et se mit en position. Elle attendait maintenant le coup d'envoi avec impatience, voulant enfin jouer ce match qu'elle avait tant attendu. Lorsque l'arbitre porta enfin le sifflet à sa buche la souaffle vola et Rose s'élança, espérant de tout cœur l'attraper.


Action : Prendre le souaffle

Élève du mois de juillet 2013
Sorcière la plus supporter - Magicawards 2015
Capitaine des Frelons de Poufsouffle
Poète en chef
Fière propriétaire d'Oylegulka
19 janv. 2013, 13:00
 Saison 1  - Poufsouffle vs Serpentard
C’était le jour J, Le jour du match contre les Serpentard, le match décisif, il décidera le classement final. Tous cela n’avait rien de rassurant pour le jeune Aaron, qui allait vivre son troisième match, et pour une fois pas dans le rôle du capitaine. Il avait en effet cédé son poste à Rose Moane, une jeune Poufsouffle très sympathique.

Ils entraient à présent sur le terrain, d’abord les verts, puis les jaunes. Cela allait être un match splendide, qui se solderait il l’espérait par une victoire des Poufsouffle, s’ils voulaient garder leur seconde place ou passer premier ! Ils avaient une chance, même si elle n’était pas très grande car il rencontrait certainement la meilleure équipe du tournoi. Le coup de sifflet retentit dans le stade et donnant un coup de pied sur le sol après avoir enfourché son balai, Zeidel décolla et se dirigea vers la moitié du stade destiné au Poufsouffle. Pendant qu’il montait, il surveillait la jeune capitaine, qui tentait d’attraper le souaffle. Mais… Mais, ce fut la poursuiveuse des Serpentard qui l’attrapa en première. Rose devait être déçue, elle était passée à deux doigts du souaffle. Alors, Zeidel, comme pour la venger un peu, décida de partir rapidement à la recherche du cognard.

Il ne le trouva pas tout de suite, il cherchait pourtant dans tous les recoins, volant à gauche à droite, faisant de temps en temps un looping pour changer de direction. Il l’aperçu grâce à un rayon du soleil qui c’était reflété dans la balle destructrice. Il fonça donc en se penchant en avant pour aller plus vite, oui c’était pour que l’air prenne la forme de son corps et pas que son corps bloque le vent, ce qui le faisait accélérer. Tout en accélérant, il arma son bras, qui était lui – même armé de sa batte pour pouvoir cogner le cognard. Il observait les joueurs autour de lui, pour choisir sa cible, et la personne qui prendrait peut – être le cognard dans les côtes ou dans le bras, enfin quelques part quoi. Il opta donc pour la personne la plus proche de lui. Tendant bien son bras, il frappa de toutes ses forces vers la personne espérant de tout cœur la toucher…

Action : Cogner Cheryl Woletsky
Serie : [4 – 5 – 6]
19 janv. 2013, 13:05
 Saison 1  - Poufsouffle vs Serpentard
Samedi, troisième match de la saison, mais aussi le dernier. Serpentard vs Poufsouffle. Victoria est stressée comme à son premier match car non seulement elle le faisait contre la pire maison a ses yeux mais surtout contre Zeidel Aaron le batteur ennemi de Vicky. Sans compter que l'équipe qui gagne le match gagne la coupe, enfin elle avait de grande chance.

Victoria avait prit vite fait un petit déjeuner, sa tenue dans une main, sa batte dans l'autre. Elle allait au placard à balai, pour prendre le balai de l'école, oui elle ne possède pas encore son véritable balai... peut-être un jour ? Bref, elle allait ensuite dans les vestiaires pour se changer, enfiler sa robe verte et argent de Quidditch avec « Pidloux » écrit en gros derrière. Le nombre 50 visible de très loin, prenait beaucoup de place dans le dos du mayot.

Une fois enfilé, avec un sourire radieux, elle sortit sur le terrain pour son troisième match. Elle s'envola aussitôt, s'échauffant en faisant quelques tours de terrain. En croisant les Poufsouffles elle se demanda comment les cogner parfaitement et surtout sans les rater. Ce serait dommage de viser à côté. Le match démarre, Victoria se lança aussitôt à la recherche du cognard, armé de sa batte fétiche. Pendant ce temps, Elaya attrapa le souafle, youpis.

Victoria chercha pendant quelques instants. Elle vit que Zeidel Aaron l'avait trouvé, zut. Le match démarre bien pensa-t-elle. Elle vola vers ses coéquipiers et voyant le regard du batteur jaune sur la capitaine Cheryl, Victoria su exactement ce qu'il faut faire. Elle fonça sur la finisseuse de son équipe et tenta de dévier ce cognard de malheur à l'opposé du terrain. Elle espéra réussir, ce serait dommage de rater le premier événement du match.


♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Dévier cognard [1-2]
19 janv. 2013, 14:30
 Saison 1  - Poufsouffle vs Serpentard
Un petit rayon réussit à s’infiltrer par les masses de nuages encombrant le ciel. Vraiment? Elaya avait saisit le souaffle avant la capitaine des Poufsouffle. Un millième de seconde avait suffit, seulement le temps de percevoir un léger souffle glacial percer cette sensation vivace qui s’enflammait dans le cœur de la vipère, tandis qu’elle tendait sa main vers la balle rouge qui l’appelait. Piégée, petite Poufsouffle. Le match ne fait que commencer, mais que diable, c’était ce qui faisait ravir les émotions refoulés de la Serpentard. Serrant contre elle le souaffle, elle regarda du haut de son balai son adversaire avec dédain, Elaya pouvait bien reconnaître que sur le coup, Rose avait pourtant assez bien réussi son plan d’attaque, presque qu’aussi rapide qu’Elaya, elle était un tantinet moins rapide.

L’attaque des Crochets d’argent aiguisait ses crocs envenimés, elle sentit alors cette infime flamme incendiant son esprit, le besoin de gagner traçait le plan de la détermination. Once vivace de chaleur errant dans son corps, perduré dans les airs glacials. C’était vital, ainsi Elaya chercha de son regard perçant sa capitaine, attendant son lancer. Bien, puisse la marée verte engloutir les blaireaux. L’avenir nous réserve bien des surprises, mais seule la volonté de gagner peut la contrôler.

Jetant rapidement un coup d’œil aux tribunes en furie, Elaya resserra sa cape, décidant d’agir et d’envoyer le souaffle sur Cheryl, non loin. Probablement que cette Rose bien douillette allait intervenir rapidement et tenter de lui chiper le souaffle et montrer ses preuves. Elaya esquissa un sourire, le froid engourdissait les membres, mais l’ambiance était électrique, d’une chaleur sans défaut. Le match commençait de plus belle, et les As de Quidditch se démenèrent pour la victoire. C’était ça qu’elle voulait, et c’est d’un esprit combatif que la préfète prit de l’élan, souaffle sous son emprise, se dirigeant vers sa capitaine qui se faisait menacer par le cognard d’Aaron, Victoria se précipitant pour défendre Woletsky. Bon, Elaya comptait sur la batteuse et elle dévia le regard sur la 3ème année, prête à lui envoyer le souaffle.

Elle avait bossé dur pendant les entraînements, elle pouvait lui envoyer le souaffle sans problème et avec suffisamment de force pour contrer le vent qui brisait toute once de chaleur développée par le soleil. Go on! Elaya, désormais proche d'elle, aggripa le souaffle d'une main et le lança en direction de sa capitaine. Ils allaient gagner ce match, il le fallait...car le prochain match se jouait contre les professeurs. Si les Jaunes ne venaient pas à marquer un nombre élevé de buts, la chance leur souriait et elle pourra batailler contre l'équipe des Professeurs. Intéressant. Encore fallait-il réussir la première passe.


Action: Faire une passe à Cheryl Woletsky. [4-5-6]
19 janv. 2013, 14:31
 Saison 1  - Poufsouffle vs Serpentard
Le commentaire avait annoncé le début du match, Rose avait décollé à toute vitesse. Malheureusement cela n'avait pas été suffisant. La poursuiveuse adverse avait saisi le souaffle alors que celui-ci était sous ses yeux, à portée de main. Il est vrai que la jeune fille s'en voulait, elle était même assez énervée seulement elle avait l'esprit sportif et n'allait surement pas se laisser démonter au moindre raté. Elle se lança donc à la poursuite de la Serpentard. Elle devait absolument récupérer le souaffle, non seulement pour elle mais aussi et surtout pour son équipe. Avant de commencer réellement la poursuite, elle lança un regard à ses coéquipiers qui étaient tous en place, prêts à défendre mais surtout à repasser à l'attaque dès que cela serait possible.

En équilibre sur son balai, Rose accéléra autant qu'elle put, essayant d'arriver au niveau de la poursuiveuse adverse. Son esprit de compétition, qui était d'ailleurs très développé, lui criait de se bouger et prendre tous les risques pour arriver à ses fins pourtant la Poufsouffle savait qu'elle devait par dessus tout faire attention. Si elle se blessait, avoir le souaffle ne lui serait d'aucune utilité et elle mettrait toute son équipe en danger.

Rose avait donc à une allure tout à fait honorable et se rapprochait peu à peu du souaffle. Elle se sentait bien dans les airs et, une fois le coup de stress passé, elle prenait du plaisir à être dans le stade, surtout qu'il s'agissait de représenter sa maison. Maintenant qu'elle avait quitté le sol et surtout cette herbe grasse qui était tout à fait désagréable pour marcher et surtout pour courir. Elle avait toujours détesté courir, préférant largement nager ou encore mieux, voler tel un oiseau dans le ciel.

Le souaffle était à sa portée et elle n'avait plus qu'à attendre qu'une occasion se présente à elle. Celle-ci allait bientôt arriver, à n'en pas douter. Elle arriva une minute après environ lorsque Elaya fléchit le bras pour se préparer à faire la passe à Cheryl, la capitaine de l'équipe. Rose était prête à passer à l'action et tendit le bras pour essayer de saisir le souaffle en plein vol.


Action : Voler le souaffle
Série : [3-4]

Élève du mois de juillet 2013
Sorcière la plus supporter - Magicawards 2015
Capitaine des Frelons de Poufsouffle
Poète en chef
Fière propriétaire d'Oylegulka
19 janv. 2013, 15:33
 Saison 1  - Poufsouffle vs Serpentard
Ariane était tranquillement endormie dans son lit, lorsque beaucoup de bruits en provenance de la salle commune la réveillèrent. Agacée d’être ainsi dérangée, elle s’apprêtait à se rendormir lorsqu’elle entendit vaguement parler de Quidditch et d’un match qui allait bientôt avoir lieu. Son esprit avait l’aire de comprendre quelque chose… Balais, terrain, coéquipiers, anneaux dorés, coupe et… Match contre les crochets d’argent ! C’était aujourd’hui, et très bientôt même, qu’allait se jouer un autre match afin de déterminer quelle maison, cette année, aura le privilège de se voir remettre la coupe de Quidditch ! Et… Elle commença à se rendormir. Comme toujours, elle n’aimait pas être le centre de l’attention. Or, lorsque vous êtes sur le terrain, avec sept autres joueurs, vous faites partis du centre de l’attention, et si vous êtes gardienne et que l’on tente de marquer un but à travers vos anneaux, on devient vraiment le centre de l’attention. Ariane n’avait pas encore digérer son dernier match. Elle avait réussie à arrêter un but sur trois, et même si personne ne lui en avait voulut, elle s'était tout de même sentit un peu ridicule. Enfin bref, c’est avec peu de conviction qu’elle finit par se lever, avant de se rappeler sa promesse à Zeidel. En moins de deux secondes, elle fut prête. Elle ne se perdit pas, et réussit à arriver à temps pour le match. Cheveux tressés, tenue des frelons sur le dos avec son numéro, le quatre-vingt-dix-neuf, balais en main, et coéquipiers à ses côtés. Elle était prête à affronter les verts pour ce match.

Ils entrèrent sur le terrain. Toujours aussi grand ce dernier… Ariane n’avait l’impression de n’être qu’une petite fourmi sur le terrain. Oui, mais une fourmi avec un balais volant ! Aussi, lorsque l’on lui dit, elle alla se plaça comme il convenait, devant ses anneaux. Et le match se commença. Si la jeune fille était en train de se rendormir à cause du froid, elle ne pourrait désormais plus fermer l’œil. Les poursuiveurs de chaque équipes avaient foncés sur le souaffle très rapidement, si bien que Ariane se demandait de quelle manière la balle rouge s’était retrouvée entre les mains de la verte, et non pas entre celles de sa Capitaine. Après, le match débuta. Elle voyait tout le monde en train de se préparer à une action bien précise et, comme une idée lui trottait dans la tête, elle décida à son tour de faire quelque chose : Narguer. On se rappelle très bien ce que ça avait donné la dernière fois, elle avait plus encouragé que déstabiliser son adversaire. Mais cette fois-ci, ce furent ces mots qui lui virent à l’esprit, et qu’elle prononça par la suite à haute voix en direction de la jeune fille qui possédait la balle rouge éspérant dépasser ce vent qui balayait l'air au dessus du terrain :


-" Quelle vitesse ! Dommage que ce ne soit que le vent qui t'ai poussée..."

Elle était devenue folle. Oui, il n'y avait aucune autres raisons pour que ce mots aient franchit ses lèvres sinon. Elle voyait déjà Turner enchaîner des buts à travers ses anneaux, et se moquant d'elle. Bah, elle réussirais au moins à arrêter une balle sur trois.

Action : Narguer Elaya Turner