Inscription
Connexion

24 juin 2019, 00:03
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
Dimanche 12 Juin 2044 - Aux abords du lac


Jeffrey sentait son retour à Nottingham arriver à grands pas car l'année scolaire touchait à sa fin. La veille il avait reçu comme chaque élève de Poudlard les résultats de ses examens. Ce qui marquait vraiment le début des vacances, bien qu'il reste quelques jours à passer au château encore. Et le jeune anglais comptait bien en profiter. Cette après-midi il avait prévu d'aller voler un peu sur son balai et de passer du temps avec son groupe d'amis. Le Poufsouffle savait qu'ils allaient tous lui manquer alors il s'efforçait de ne pas trop faire le sauvage comme il en avait pris l'habitude dernièrement. Mais pour l'heure le garçon avait tout de même envie de profiter un peu seul de l'air relativement frais qu'offrait la matinée pour aller se promener aux abords du Lac Noir. Mais pouvait on seulement encore l'appeler lac maintenant qu'il entourait totalement Poudlard ? Jeffrey avait encore du mal à s'habituer à tous ces changements de ce Poudlard transformé. Mais malgré tout le paysage restait magnifique et le garçon de treize ans prenait plaisir à en profiter au maximum avant son retour dans les rues bétonnées de Nottingham.

Tandis qu'il marchait le long de la rive, le Poufsouffle constata qu'il y avait déjà pas mal de monde pour une heure si matinale. On trouvait de tout. Des amoureux qui se bécotaient, d'autres qui s'amusaient avec des farces et attrapes alors qu'au loin un groupe de garçon semblait jouer Bavboules. Jeffrey fut un bref instant tenté d'aller les observer. En deux années ici il n'avait toujours pas pris la peine d'apprendre le fonctionnement de ce jeu. Il faudrait qu'il s'y mette un jour mais pas aujourd'hui, la flemme était trop grande...

Poursuivant donc son chemin Jeffrey aperçut alors une silhouette familière qui dessinait : une Serpentard aux cheveux roux à qui il n'avait pas parlé depuis l'épisode de la Beuglante. Mal à l'aise le Frelon poursuivit sa route, passant discrètement dans le dos d'Eileen, mais marqua finalement un temps d'arrêt. Quelques jours auparavant la rouquine lui avait offert un cadeau d'anniversaire anonyme mais que le garçon avait identifié tout de suite comme étant de la part de la Serpentard. Son écriture avait marqué Jeffrey, qui avait reconnu le "J" majuscule du "Joyeux anniversaire", semblable aux nombreux "Jeffrey" griffonnés sur le mot d'amour qu'il avait découvert et avait provoqué l'éloignement des deux amis. Le Poufsouffle se devait de la remercier pour son cadeau et ce serait peut-être même l'occasion de briser la glace. Mais aussi de mettre les choses au point, suite à l’incident des cachots entre elle et sa petite amie Maddie. On lui avait rapporté la scène et le garçon en avait marre des commentaires des autres élèves. Il fallait que cela cesse.

Avec la ferme intention d’en finir avec toutes ces histoires et de mettre les choses au clair, le Poufsouffle fit demi-tour et signala sa présence : « Salut Eileen… Je peux t'parler deux secondes ? ». Simple question rhétorique. Le garçon de désormais treize ans vint s’installer auprès de la rousse. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet il tenait déjà à montrer qu’il venait en paix. « C'est pour décompresser des exams que tu dessines ? Ça s'est bien passé ? »
Dernière modification par Jeffrey Hunter le 15 oct. 2020, 14:12, modifié 3 fois.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

25 juin 2019, 00:08
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
Enfin les vacances. Les examens étaient passés, les résultats étaient même déjà tombés. Ils n'étaient pas fabuleux mais, pour l'heure, Eileen s'en moquait bien. Oh bien sûr, elle aurait sûrement à expliquer son bulletin de notes à sa mère mais elle verrait ça dans quelques jours. Tout ce qu'elle voyait, pour le moment, c'était le soulagement que cette horrible année se termine enfin. Franchement, si elle en faisait le bilan, y'avait pas grand chose de positif qui en ressortait. Et les évènements du 2 mai n'avaient rien fait pour arranger les choses, au contraire. Elle ressentait une sorte de clivage dans le château et craignait de perdre certains de ses amis quand ils comprendraient que elle, elle n'avait rien contre les Moldus, bien au contraire.

Alors voilà, une fois encore, elle se retrouvait seule. A croire que c'était devenu sa caractéristique en une seule année, à l'opposé de ce qu'elle était en entrant à Poudlard. Comme à son habitude depuis plusieurs semaines, elle s'était levé tôt. Très tôt même mais c'était le seul moyen d'être sûre de ne croiser personne dans la Grande Salle. Sauf que là, elle n'avait pas eu envie de s'y enfermer. Il faisait beau et c'était les derniers jours avant le retour chez elle, Eileen voulait en profiter. Elle avait donc pris de quoi prendre un petit déjeuner dehors - tartine et fruits - et était sortie du château, direction le lac. Même avec les changements suite à l'attaque, elle trouvait la surface paisible de l'eau reposante. Et elle trouva rapidement un coin un peu plus loin de là où les élèves allaient en général et s'installa en tailleur sur le rivage.

Elle croqua alors dans une première tartine et sortit de son sac son éternel carnet à dessin. Elle n'avait pas encore pris le temps de croquer le nouveau paysage et la luminosité s'y prêtait bien. Et comme toujours, elle partit dans ses esquisses, oubliant tout le reste si ce n'est ce qu'elle avait sous les yeux. Autant dire qu'elle n'avait pas conscience des élèves autour d'elle et elle sursauta lorsqu'elle entendit une voix derrière elle, faisant un énorme trait sur son carnet. Non pas une voix mais LA voix. Elle se retourna brutalement et oui, elle ne rêvait pas, Jeffrey était bien là, devant elle. Les joues d'Eileen se parèrent aussitôt de rouge mais elle respira calmement. Certes, son cœur battait la chamade, autant pour les sentiments qu'elle ressentait toujours que pour les souvenirs de ce qu'elle avait vécu comme une véritable trahison de la part de son "ami" mais elle ne voulait pas qu'il puisse interpréter ça de quelque façon que ce soit. Il lui manquait mais elle était aussi terriblement blessée.

"Coucou... Le nouveau paysage. Histoire de ne pas oublier, avant de partir."

Histoire de ne pas oublier si elle ne revenait pas aussi mais elle se passa bien de le dire. Elle craignait simplement la réaction de sa mère mais ne pouvait être sûre de rien. Elle ne préférait donc pas se laisser miner par ça. Et surtout pas en discuter avec Jeffrey. Pas après tout ce qu'il s'était passé et certainement qu'il se moquait bien de ses états d'âme de toute façon.

"Bof pour les exams. Et toi, ça va ?"

Oh ce qu'elle aurait donné cher pour qu'ils soient comme avant sans cette rage qu'elle ressentait. Elle marchait sur des œufs, ne sachant pas trop quoi dire. Et surtout, elle n'avait pas franchement envie de lancer les hostilités et attendait donc de savoir ce qui lui valait cette rencontre après tout ce temps.
Dernière modification par Eileen Eastwood le 19 sept. 2019, 22:35, modifié 1 fois.

25 juin 2019, 01:29
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
Se signaler soudainement dans le dos de quelqu'un qui dessinait n'était clairement pas l'idée du siècle, le Poufsouffle s'en rendant compte en voyant le trait grossier qui était venu barrer le carnet de croquis d'Eileen. Belle entrée en matière… Mais la Serpentard ne semblait pas encore colère pour autant, bien qu'un peu renfrognée peut-être. S'il en jugeait les pommettes qui s'étaient colorées de rose sur son visage, Eileen était tout autant gênée que lui pouvait l'être. Rien de bien surprenant. Après tout, c'était la première fois qu'ils se revoyaient depuis la Beuglante et la découverte malheureuse du mot d'amour d'Eileen pour le jeune anglais. S'il était content quelque part de la revoir, Jeffrey se rendit bien vite compte que la conversation serait moins naturelle et spontanée. Que les choses avaient changées.

« Désolé pour ton dessin… C'était beau ce que tu avais fait. Enfin, avant que j'arrive quoi. » dit Jeffrey avec un rictus maladroit. « Les exams ça va, même si bien moins bons que l'an dernier. J'ai complet foiré l'Astronomie comme d'hab' mais j'ai même failli me rater en Métamorphose. J'crois que tout ce qui s'est passé depuis quelques mois a affecté un peu ma magie ou un truc comme ça...  » poursuivit Jeff en haussant les épaules d'un air las. Ces variations de niveau quand à sa magie le préoccupait un peu, il devait bien l'avouer. Mais pour l'heure il n'avait pas envie de rentrer dans ce genre de pensées. Surtout qu'il sentait que le moment de la mise au point approchait. Le Poufsouffle n'en avait pas envie car au fond il considérait toujours Eileen comme son amie. Mais la situation ne devait pas rester en l'état.

Le jeune anglais pivota dans l'herbe pour faire face à la Serpentard et arbora un visage plus fermé et sérieux avant de prendre la parole. Il n'y avait probablement pas de bonne façon d'aborder le sujet alors autant ne pas y aller par quatre chemins.

« Tu crois pas qu'il faudrait qu'on parle de ce qu'il s'est passé dans les cachots avec Maddie ? J'en ai marre qu'on me rapporte cette histoire et j'aimerai mieux avoir ta version. »

A présent le jeune Hunter devait réprimer une colère froide et espérait au fond de lui qu'Eileen lui sortirait une explication qui parviendrait à l'apaiser.
Dernière modification par Jeffrey Hunter le 19 sept. 2019, 23:06, modifié 1 fois.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

26 juin 2019, 00:24
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
"J'en ferais un autre" répondit aussitôt Eileen en haussant les épaules à la mention de son dessin, déglutissant avec difficulté en sentant une tension s'installer.

Ce n'était pas la première fois qu'elle se faisait ainsi surprendre et, de toute façon, elle avait bien autre chose en tête pour le moment qu'un malheureux dessin. Pourtant, avant, tout était si simple, naturel entre eux et elle aurait aimé que ce soit toujours le cas mais la colère prenait le dessus. Elle soupira et, plutôt que de se perdre dans ses pensées au risque de les dévoiler, elle se concentra plutôt sur ce que disait le Poufsouffle. Et justement, il y avait matière à réflexion... et inquiétude surtout. Il n'avait vraiment pas l'air d'aller bien, même s'il essayait de minimiser les choses et instinctivement, malgré son ressentiment, elle aurait aimé pouvoir l'aider et ne put s'empêcher d'échapper un :

"Depuis l'attaque ou.. y'a autre chose ?"

Elle n'était plus légitime pour poser cette question mais elle n'avait pas pu faire autrement. D'autant que ça faisait écho à la promesse qu'elle lui avait faite, malgré tout. Elle faisait une bien piètre amie, c'était certain. Elle aurait sûrement pu mettre de côté ses propres sentiments, mais c'était avant son altercation avec Maddie. En aurait-elle seulement été capable ? Elle n'en savait rien et tout avait changé. Elle rangea son carnet et en profita pour sortir les fruits qu'elle avait pris pour le petit déjeuner. Deux pommes. Elle allait en tendre une au jeune homme en signe... en signe de quoi d'ailleurs, apaisement ? Non, elle n'en avait pas vraiment envie, ne savait pas trop ce qu'elle voulait même... lorsqu'elle le vit s'installer face à elle, le visage fermé. Il ne tarda pas à mettre les pieds dans le plat et Eileen sentit aussitôt ses joues se parer de rouge. Rien à voir cette fois-ci avec un quelconque sentiment amoureux. C'était un mélange entre la honte de ce souvenir et la colère.

"Tu as déjà eu la version de Maddie, non ? Qu'est-ce que je peux bien dire de plus ?" se braqua-t-elle.

Parce qu'à part lui dire qu'elle était malheureuse comme les pierres de toute cette histoire, qu'elle se sentait trahie qu'il n'ait pas gardé ça secret, elle ne voyait pas trop quoi lui dire.

Surtout, elle se doutait bien que la version de la blonde n'avait pas été glorieuse pour elle. Elle devait y tenir le mauvais rôle alors qu'elle n'avait que chercher à calmer une situation qu'elle n'avait pas déclenchée. Mais ça, jamais Jeffrey ne voudrait le croire non ? Seulement, elle avait promis à Cassandre d'essayer de ne plus se faire marcher dessus, elle ne pouvait donc pas juste se taire et encaisser, aussi difficile que cela soit. Elle soupira, profondément, tenta de se calmer sans succès avant de reprendre, sur la défensive.

"Je suppose qu'elle a dû te dire que je l'avais provoqué, c'est ça ? Et peu importe ce que je vais dire, de toute façon, tu t'es déjà fait ton avis donc dis-moi plutôt ce que tu as à me dire."
Dernière modification par Eileen Eastwood le 19 sept. 2019, 23:42, modifié 1 fois.

27 juin 2019, 07:59
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
Eileen sembla s'intéresser aux raisons qui altéraient la magie du Poufsouffle par moments et ce dernier en fut quelque part soulagé. Cela voulait au moins dire qu'elle se souciait encore de son bien-être et peut-être même qu'ils pourraient rester amis. Jeffrey répondit en essayant de minimiser ce qui le préoccupait depuis maintenant quelques jours. Après tout, il y avait pire que lui de ce qu'il avait pu entendre.

« J'imagine que ça vient de là ouais… Paraît qu'il y a des élèves qui en pleurent ou qui font des cauchemars même. Moi au final ça me fait rater quelques sorts de temps en temps. C'est pas un drame non plus. »

Il avait esquivé volontairement les évènements chez son oncle et la tension qui en résultait avec son père. Jeffrey était sûr que ses ratés en magie provenaient de là mais voilà maintenant presque deux mois que le jeune garçon vivait centré sur ces émotions et il avait plutôt envie de se sortir de tout ça, du moins essayer. De plus le jeune anglais s'en était déjà confié à Maddie et il ne voulait pas que tout le château soit au courant. D'autant plus qu'il ne voulait pas trop en dire à Eileen, au cas leur conversation tournerait mal. Et justement... Bien lui en avait pris car de toute évidence la rousse se montra bien vite réticente à s'expliquer sur les évènements du cachot. La Serpentard ne tarda pas à se mettre sur la défensive. Le jeune anglais voyait bien qu'elle essayait de garder son calme et de discuter posément, comme en témoignait son soupir. Mais la réponse de la jeune fille ne fut pas du tout au diapason. Elle eut même le don d'agacer Jeffrey et de le faire gentiment monter en pression.

« Oh bah très bien alors si tu sais déjà ce que Maddie m'a dit et que tu sais mieux ce que je pense que moi alors on a même pas besoin de parler alors, c'est parfait. » s'enflamma Jeffrey d'un ton sarcastique. « Pour ton info Maddie n'est pas venue m'en parler du tout. J'ai du lui tirer les vers du nez pour savoir en gros ce qu'il s'était passé. Et on en a pas reparlé depuis. Et non j'me suis pas fait mon avis, sinon je te demanderai pas ta version des faits ! »

L'anglais inspira brièvement, tentant de ne pas hausser le ton. Au prix d'un grand effort il essaya de reprendre calmement.

« Donc tu ferais mieux d'cracher ta dragée. Qu'est ce qu'il y a ? C'est le moment de parler, si ça reste en l'état tu te doutes bien qu'on pourra plus trainer ensemble sans que ça crée des problèmes de mon côté avec Maddie. »

Réaction de Maddie vue avec sa joueuse

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

20 sept. 2019, 20:29
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
Posts précédents mis à jour pour respecter la cohérence avec ce rp.


Eileen n'aurait pas su dire pourquoi mais elle ne fût pas convaincue par la réponse que lui donna le Poufsouffle. Oui, certains avaient été particulièrement affectés par les nouvelles du monde extérieur et l'attaque de Poudlard mais, en même temps, comment cela aurait pu être différent en sachant que nombreux étaient ceux dont les parents travaillaient au Ministère ? Pourtant, la jeune rousse ne voyait pas le Poufsouffle comme quelqu'un se laissant perturber par ça. D'autant qu'il n'y avait pas que ça... elle avait aussi été particulièrement surprise de le voir sur le banc de touche lors du dernier match. Non, elle en était certaine, il y avait bien plus que ça derrière sa réponse et il ne voulait pas lui en parler, une preuve de plus que leur relation avait évolué, malheureusement pas dans le bon sens. Et une blessure de plus sur le cœur de la jeune fille, une mais qui semblait dérisoire face au reste. La confiance n'était plus là, pourrait-elle revenir un jour ?

La question ne se posait pas, pour l'heure, au vu de la tournure des évènements. Et aussi désagréable que cela soit, il fallait se faire une évidence : la jeune rousse avait besoin de vider son sac. D'autant qu'elle n'avait plus rien à perdre puisqu'ils ne se parlaient déjà plus. Ses craintes de le perdre semblaient s'être déjà réalisées alors, au moins, pourrait-elle enfin donner son point de vue plutôt que de tout encaisser en silence. Voir que Jeffrey s'agaçait ne lui faisait même plus peur, elle était elle-même bien trop en colère pour ça. "Qu'est-ce qu'il y a ?" Sérieusement, il posait la question ? Ça ne lui paraissait donc pas évident ? Et comme ça, Maddie n'avait pas voulu lui expliquer d'elle-même, hein ? Tu m'étonnes... Elle étouffa un ricanement qui n'aurait fait qu'empirer la situation mais elle n'en pensait pas moins.

"Ce qu'il y a ? Je me suis fait agressée par ta petite amie alors que je n'avais rien demandé. J'ai même cherché à calmer le jeu mais non, il fallait m'humilier. Voilà ce qu'il y a... Parce que ça ne devait pas être suffisant que mon mot te fasse rire, non tu t'es dit qu'en plus, il fallait que tout le monde soit au courant, c'est ça ?"

Sa voix se cassa autant sous l'effet de la colère que de la blessure encore béante qu'elle ressentait, lui refusant toute possibilité de continuer à s'exprimer pour le moment. Elle aurait aimé lui dire qu'elle avait cru naïvement qu'il la considérait comme son amie mais alors pourquoi lui avoir fait ça ? Pour avoir trahi sa confiance ? Au lieu de ça, elle gardait toute son énergie pour ne pas pleurer. Non pas, cette fois-ci, de tristesse même si elle l'était pas bien de colère.

27 sept. 2019, 17:18
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
Quand il était allé voir Eileen à l'infirmerie en début d'année suite à une blessure causée par un cognard Jeffrey avait trouvé la rouquine plutôt courageuse. Alors certes, elle n'avait eu de cesse de pleurer pendant un moment avant de se montrer particulièrement déprimée. Mais il fallait bien avouer qu'il y avait eu de quoi accuser le coup et se morfondre sur le moment. Le Poufsouffle avait même trouvé la Serpentard dure au mal le lendemain malgré à sa blessure et il s'était dit qu'elle devait être mentalement très costaud pour réussir à reprendre si vite le dessus, ou du moins faire face.

A présent son impression sur la fillette était toute autre et on ne pouvait pas dire que cela jouait en faveur de la rouquine. Il trouvait qu'elle exagérait clairement les choses et rendait la situation bien plus dramatique qu'elle n'aurait du l'être. Quand Eileen employa le mot "agressée" le garçon n'en crut pas ses oreilles et réagit dès l'explication de la Serpentard terminée.

« Agressée ? Non mais t'es sérieuse là ? » dit Jeffrey en peinant à se contrôler. Ce mot employé si légèrement par la rousse avait vraiment heurté le jeune garçon car il faisait remonter les souvenirs des dernières vacances. Son père l'avait empoigné et plaqué violemment contre un mur, prêt à le frapper sans l'intervention de son oncle. Il serrait la mâchoire pour essayer de ne pas se montrer trop blessant, par égard pour leur amitié à présent bien mise à mal. « Moi pendant les dernières vacances j'me suis vraiment fait agresser alors arrêtes un peu tes conneries. Plusieurs élèves m'ont raconté la scène et parait que t'es tombée comme une mouche. Et c'était pas que des Poufsouffle. Et Maddie est pas comme ça et je la crois. OK elle met pas toujours les formes et elle t'a peut-être abordée en te parlant pas super bien mais elle ferait jamais de mal à quelqu'un. Puis de son point d'vue ça peut se comprendre qu'elle soit énervée, tu crois pas ? »

Le jeune anglais respira profondément pour se calmer, essayant de faire en sorte que la conversation reste constructive. Que les choses puissent encore s'arranger. Puis il reprit.

« Et pour le mot ouais j'ai rigolé mais c'était nerveux. Je te l'ai dis le jour même, ça m'avait surpris et je m'en étais excusé. Je t'avais dis que j'étais désolé mais après tu m'as fuis pendant des semaines. Et j'ai tenu le secret tout ce temps, comme je t'avais promis. Seulement... Maddie a finit par avoir des doutes. Dans les tribunes du match Gryffondor contre Serdaigle elle a remarquée que quelque chose n'allait pas quand j'ai refusé qu'on aille te voir. Et comme elle avait devinée qu'il y avait quelque chose j'voulais pas lui mentir et qu'elle se fasse des idées. Tu vas quand même pas me reprocher de pas avoir voulu mentir à ma petite amie ? »

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

28 oct. 2019, 21:02
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
Alors qu'Eileen pensait que la situation ne pourrait pas être pire entre Jeffrey et elle, elle se dégrada encore plus. Quelque chose semblait brisé entre les deux enfants ou, en tout cas, ils ne se comprenaient plus. A peine eut-elle une légère inquiétude quand elle entendit que le jeune homme s'était fait agressé pendant ses vacances. Oui, certainement qu'elle aurait voulu en savoir plus dans une toute autre situation mais là, tout ce qui ressortait pour elle, c'était qu'une fois de plus, le Poufsouffle se moquait de ce qu'elle ressentait. Ainsi, elle était donc tombée comme une mouche ? Ben oui, bien sûr, c'était avec plaisir qu'elle s'était trouvé les fesses par terre devant un attroupement d'élèves. Ça n'avait rien à voir avec ce qu'elle vivait à ce moment-là. Et pire que tout, Jeffrey insistait bien sur le fait que c'était la version que plusieurs personnes lui avaient donné. Évidemment, Sainte Maddie n'avait rien fait, c'était elle qui était la cause de tous les malheurs. Et il semblait vouloir lui faire comprendre que tout le monde était d'accord avec ça, ajoutant à la douleur de la Serpentard.

Donc, résumons : non seulement, elle avait perdu son ami, elle souffrait d'avoir des sentiments qui n'étaient pas partagés et dévoilés à la face du monde entier et voilà qu'en plus, tout le monde trouvait qu'elle était une pauvre naze, fragile qui en faisant bien trop. Donc, elle, on ne pouvait pas se mettre deux secondes à sa place pour comprendre ce par quoi elle passait mais par contre, Maddie, elle, avait tous les droits. Que pouvait-elle bien répondre à ça puisqu'il était évident que le Poufsouffle était fermé à toute discussion ? Elle faillit bien en rester là avant de se souvenir de la discussion qu'elle avait eu avec Cassandre. Ne plus se laisser marcher dessus, hein ? Elle n'avait plus rien à perdre de toute façon alors au moins, pouvait-elle peut-être vider ce qu'elle avait sur le cœur.

"Je suis désolée que tu te sois fait agressé mais ça ne change rien à ce que j'ai vécu. Tu peux voir les choses comme tu veux, il n'empêche que je n'ai pas fini par terre toute seule. Mais je ne vois même pas pourquoi tu me demandes ma version puisque, de toute façon, tu as déjà ta propre opinion. Et ta copine a raison d'être énervée ? Et pourquoi ça ? Tu crois que je l'ai fait exprès, que j'ai choisi d'avoir des sentiments ? Et mieux encore que j'ai voulu que tu le saches alors que je savais que ce n'était pas réciproque ? Il s'est rien passé et je me suis même tenue à distance pour être sûre de ne pas faire plus de dégâts alors désolée mais non, ça ne la regarde pas."

Eileen ne prêtait même pas attention aux larmes de rage qui coulaient sur ses joues. Elle se doutait parfaitement que Jeffrey ne voudrait pas comprendre son point de vue à elle mais, au moins, elle pourrait se dire qu'elle avait tout fait pour. Elle, elle avait maintes fois essayé de se mettre à leur place à tous les deux mais, de toute évidence, elle était bien la seule à avoir tenté de comprendre l'autre point de vue.

"Sérieusement, dis-moi, tu voulais que je fasse quoi de plus ?"

29 oct. 2019, 13:03
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
La réponse de Eileen et son attitude ne permirent en rien au Poufsouffle de se calmer, bien au contraire. Dès le début de sa justification Jeffrey en avait été agacé car la Serpentard ne semblait pas réellement s'inquiéter ou être désolée pour ce qui était arrivé au Poufsouffle pendant les vacances, signe d'un fossé qui s'était creusé entre les deux amis.

Les larmes qui roulaient sur les joues de la rousse n'arrangeaient rien. "Elle a un stock illimité de larmes ou quoi ?" pensa avec agacement le garçon. D'ordinaire Jeffrey était dans l'empathie et aurait certainement été dans le réconfort et l'écoute. Mais là il avait bien trop de problèmes en tête pour cela et il était énervé qu'Eileen se soit montrée fuyante. Sans compter qu'elle voyait Maddie comme une peste ou une caïd, ce qu'elle n'était sûrement pas. Le jeune anglais resta donc totalement hermétique aux arguments de la Serpentard. Il les ressentait comme un sorte de bourdonnement qui lui tapaient sur le système. Les deux enfants parlaient comme rarement ces dernières semaines et pourtant jamais le dialogue n'avait semblé à ce point rompu. Chacun campait sur sa perception des choses sans réellement s'écouter et tout cela semblait voué à l'échec. Qu'il était loin le temps de l'infirmerie...

Quand la Serpentard le questionna, Jeffrey afficha un air las. Il était agacé certes, mais surtout désolé que les choses aient pu prendre une telle tournure, pour si peu au final. Son père avait porté la main sur lui et Poudlard était entouré par des forces obscures qui les mettaient tous en danger. Alors ces histoires de cœur il n'avait plus tellement d'énergie à y consacrer, bien qu'il reconnaissance qu'une peine de cœur n'avait rien d'agréable.

« Rien. Tu as été parfaite et j'ai eu tout les torts avec Maddie. C'est ce que tu voulais entendre ? J'ai aussi essayer d'arranger les choses mais visiblement on se comprend pas. Ou plus. Donc autant arrêter toutes ces histoires et ne plus se voir. Ca sert à rien d'insister de toute façon on finirait par se détester, si c'est pas déjà le cas de ton côté me concernant. Donc autant couper court. »

L'anglais ramassa son sac et le mit en bandoulière. Avant de partir il se tourna une nouvelle fois vers Eileen, sa désormais ex-proche amie. Jeffrey avait la mine fatiguée par tout ça et était vraiment peiné.

« Ca vaut ce que ça vaut mais j'suis réellement désolé de t'avoir fait de la peine. Salut. »

Puis le garçon partit sans un mot de plus, le cœur encore plus lourd qu'il y a quelques minutes.

Fin du RP, merci. :) Toujours un plaisir d'écrire avec toi même si ils ne peuvent plus se piffrer. :LOL:

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c - Recherche avec désespoir la carte 8 Or !

24 nov. 2019, 22:30
En eaux troubles  PV Eileen Eastwood 
Naïvement, Eileen avait encore espéré que les choses pourraient s'arranger. Peut-être pas au point que les deux enfants redeviennent les amis qu'ils avaient été mais au moins que la tension entre eux s'apaise. La réponse de Jeffrey coupa court à toute possibilité. La rancœur qu'elle perçut tout autant que les mots prononcés étaient autant de signe d'une époque révolue et malgré sa rage, elle sentait à nouveau la douleur s'emparer de son cœur tout autant que la détresse d'avoir tout gâché. Elle n'avait jamais pensé que tous les torts étaient de l'autre côté... bien au contraire même, ce n'était pas pour rien qu'elle s'en voulait autant et qu'elle était restait à distance mais oui, elle estimait ne pas avoir mérité un tel traitement. Était-ce si puéril de sa part ?

"Non, c'est pas ce que je veux entendre..." finit-elle par lâcher, par dépit.

Que pouvait-elle bien dire de plus ? Elle rejoignait au moins Jeffrey sur une chose : ils ne se comprenaient plus. Ce fichu papier tombé de sa poche avait tout gâché, mis à terme à la plus belle amitié qu'elle avait eue à Poudlard. Et elle savait déjà qu'elle ne pourrait jamais détester le jeune homme. Elle s'en voulait à elle-même... d'avoir été aussi nulle, de ne pas avoir su arranger les choses, d'avoir perdu le respect de celui qui était si important pour elle. Et de ne pas savoir quoi dire pour le retenir.

"Je... salut." fût tout ce qu'elle put dire, complètement abattue.

Finalement, ses pires craintes voyaient le jour et, à part trouver un retourneur de temps pour effacer ce moment gênant où le Poufsouffle avait découvert son secret, elle ne voyait pas ce qu'elle aurait pu faire différemment. Elle le regarda donc partir, sans un mot, le cœur lourd. Une fois qu'il eut disparu de son champ de vision, elle jeta un oeil alentour mais la beauté du lac avait perdu tout son charme. Elle prit alors le chemin du château et alla s'enfermer dans son dortoir.

Fin du rp. Merci à toi et j'espère qu'on trouvera le moyen de faire qu'ils se reparlent un jour.