Inscription
Connexion

5 août 2019, 12:57
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
Depuis quelques temps, le domaine de Poudlard se trouvait sur une île. Les eaux sombres du lac noir étaient semblables aux impassibles barreaux d'une prison. Impossible de s'échapper sans monter dans ces barques ridicules.

Lucas aimait venir se promener sur les rives du lac. Surtout, comme c'était le cas ce jour là, à six heures du matin. Si tôt, il n'y a personne. C'est l'heure idéale pour échapper à ces hordes d'incapables qui envahissent habituellement les couloirs de Poudlard afin de s'adonner à leur activité favorite consistant à colporter des ragots.

La foule était quelque chose que Lucas méprisait profondément. D'après lui, les rassemblements de nombreuses personnes dans un même lieu était propices à transformer les personnes en acteurs. Propulsés sur une scène sociale dans laquelle ils jouent le rôle d'observateurs et d'observés, les gens ne sont plus véritablement eux-mêmes. Ils portent sur leur visage le masque du théâtre de la société. 

À l'inverse, il considère que l'on peut percer la véritable nature des gens que lorsqu'ils sont seuls. C'est pourquoi Lucas aimait venir ici. Pour en apprendre davantage sur lui-même. Les rares fois où il rencontrait quelqu'un, il se contentait de l'observer sans être vu. 

Mais ce jour-là, Lucas avait la tête ailleurs. Le parc était totalement désert car il était très tôt, et la nuit dernière, des litres d'eau avaient traversé le ciel et le sol était encore humide. Le ciel demeurait très sombre. Il s'agissait du temps idéal pour s'assurer la plus parfaite tranquillité. En général, les gens ressentaient du dégoût pour l'odeur succédant à l'orage. Pour Lucas, il s'agissait de la meilleure odeur du monde.

Mais comme nous l'avons dit, Lucas avait la tête dans les sombres nuages dont le ciel était envahi. Depuis quelques temps, il ne pensait plus qu'à Margot. Elle était partie. Loin. 

Lucas marchait vite, tête baissée. Il s'approchait de son coin préféré, celui où se dressait un petit promontoire rocheux. Cet endroit était particulièrement calme et donc très agréable. Contrairement à la plupart de ses congénères, Lucas était, sans aucune prétention, très travailleur. Il s'asseyait souvent sur ces rochers afin de rédiger des devoirs. Parfois, lorsqu'il était en proie à une humeur mélancolique, il apportait son petit carnet noir dans lequel il écrivait de longs poèmes romantiques. La vue sur l'étendue infinie du lac était pour lui une source d'inspiration sans cesse renouvelée.

Lucas marchait vite. Il était descendu de la tour de Gryffondor au pas de charge et il semblait déterminé à s'isoler dans son endroit favoris. Enfin. Après ces longues journées passées dans les salles de cours et à la bibliothèque, il avait besoin de repos, de sérénité. Le plus vite possible car il se sentait étouffer. 

Windsor.
Never complain, never explain.

7 août 2019, 23:35
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
Lili avait passé une très mauvaise nuit, elle ne faisait que se réveiller toutes les heures et prendre presque autant de temps pour se rendormir. Son sommeil était très agité mais les cours faisaient qu'elle était assez fatiguée pour pouvoir mieux dormir mais il fallait croire qu'il fallait bien une exception pour confirmer la règle.

La jeune sorcière regarda sa montre, elle indiquait cinq heures et demi, ce qui était plutôt tôt, même pour elle qui aimait se lever tôt et prendre du temps pour soi. Elle resta un moment dans son lit, ne voulant pas réveiller les autres filles de son dortoir.

N'ayant pas envie de retenter de s'endormir, elle sortit de son lit et alla regarder par la fenêtre. Etonnamment, elle vit quelqu'un dehors, au niveau du lac. Elle décida de se préparer pour aller prendre de l'air frais, ayant en tête de pouvoir rejoindre l'autre élève qu'elle avait vu mais elle ne mettait pas cela comme son idée fixe, elle se doutait qu'il voulait un peu de solitude.

Lili emprunta les couloirs silencieusement et alla en direction du parc. Elle n'y vit personne et se dit qu'elle allait finalement aller au lac, elle aurait peut-être de la compagnie et si ce n'était pas le cas, ça ne la dérangeait pas, la solitude lui faisait du bien. Penser un peu à soi, contrairement à quand elle est avec d'autres personnes. Lili aime faire sourire les gens et savoir qu'ils peuvent compter sur elle, c'est pour ça qu'en général, elle parle peu d'elle, surtout si elle est triste. Elle est capable de tout garder pour elle.

Elle se pose beaucoup de questions aussi et c'est dans ces moments-là qu'elle se rend compte que ces moments toute seule lui sont bénéfiques.

Arrivée au lac, elle ne pouvait pas s'empêcher de contempler la vue. Il était six heures du matin et elle n'avait jamais rien vu d'aussi beau. Le soleil se levait à peine, le meilleur lever de soleil qu'elle avait vu jusqu'à présent.

Elle s'approcha des rives du lac et vit à nouveau l'élève qu'elle avait aperçût depuis son dortoir. Il était de dos mais Lili pouvait presque affirmer qu'il était plus grand qu'elle, il ne lui semblait pas de l'avoir croisé lors de cours.

Elle ne bougea plus, elle ne savait pas si elle voulait aller vers lui ou rester seule, de son côté. Elle ne voulait pas le déranger mais elle se disait aussi que de rester aussi proches mais en même temps chacun de leur côté pouvait sembler ridicule d'un oeil extérieur, bien que Lili ne se fie pas à ce genre de chose.

Elle n'eut pas le temps de se décider qu'elle venait juste de marcher sur une brindille, ce qui fit assez de bruit pour que le garçon se retourne, du moins, c'est ce que Lili se disait car le ggarçon n'avait pas bougé.

Pas encore, se disait Lili.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

8 août 2019, 00:41
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
Lucas se tenait debout face au lac, le regard plongé dans l'espace infini qui s'offrait à lui. Le silence était presque total. Le seul bruit audible était celui de l'eau qui venait, doucement, lécher le rivage rocheux. Le calme et la sérénité incarnés. 

Soudain, un élément perturbateur se fit entendre. Un son presque inaudible pour qui ne possèdait pas l'oreille absolue. Celui d'un craquement de brindille. Lucas tourna imperceptiblement la tête et il aperçut, à l'extrémité périphérique de son champ de vision, une jeune fille vêtue d'une cape de Serpentard. Ce ne pouvait être qu'une Serpentard pour venir gâcher une pareille quiétude.

Bien sûr, Lucas la connaissait. Il connaissait presque tout le monde dans le château car il passait beaucoup de temps, silencieux, à observer les gens. La jeune fille s'appelait Lili. Il ne l'avait jamais vu de près mais son nom lui était déjà parvenu, un jour, alors qu'elle se trouvait dos à lui à une table de la Grande Salle. Mais il ne connaissait toutefois pas son nom. Il faudrait, plus tard, remédier à cette défaillance. 

Désormais, sa tranquillité perturbée, Lucas ne savait plus que faire. Il ressentait une vive colère envers la jeune fille mais il se demandait aussi ce qu'elle pouvait bien faire là à cette heure. Peut-être était-elle, comme lui, à la recherche de solitude. Ou peut-être cherchait-elle au contraire à se faire de nouveaux amis. Pourtant, les Serpentards sont chauvins, et n'ont généralement pour amis que leurs congénaires. Lucas en conclut donc que les intentions de la jeune fille ne pouvaient qu'être mauvaises. 

Quoi qu'il en soit, son esprit n'avait pas atteint l'état d'ataraxie dans lequel il aimait habituellement se plonger, et la présence de cet intrus l'empêcherait désormais de le faire. Pris d'un accès de colère, Lucas se retourna brusquement et marcha en direction du château, car il n'avait, pensait-il, plus rien d'autre à faire que de rentrer. La jeune Serpentard se trouvait en plein milieu de sa trajectoire, mais il ne comptait pas en dévier et marchait tête baissée. Lucas ne la voyait pas, mais il pensait qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres.

Néanmoins ce sourire dû vite s'estomper car au lieu de s'écarter du passage, elle n'avait pas bougé d'un cil et Lucas la heurta de plein fouet. La jeune fille poussa alors un léger cri et Lucas entendit un grand splash. Elle venait de tomber dans le lac depuis le petit promontoire rocheux sur lequel elle se trouvait.

Lucas en fut tout étonné car on lui avait dit que les Serpentards étaient ingénieux et il pensait donc qu'elle aurait l'ingéniosité de se pousser. Reprenant ses esprits et son mauvais caractère, Lucas s'écria alors

-Tu ne pouvais pas faire attention ! Tu as éclaboussé toute ma robe en tombant dans ce lac ! Aller, donne moi ta main, je vais quand même t'aider à sortir de là même si tu as perturbé ma tranquillité en débarquant ici et en te jetant à l'eau. 

Windsor.
Never complain, never explain.

9 août 2019, 11:16
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
Tout s'était passé si vite, Lili n'avait pas eu le temps de totalement se rendre compte des choses.

Après avoir fait craqué la branche, le garçon se retourna mais plutôt de mauvaise humeur. Lili comprit assez vite la raison.

D'accord, il voulait bien être seul...

Sûrement fâché, il se retourna pour aller en direction du château et Lili était paralysée, elle ne savait pas quoi faire. Qu'avait-elle fait de mal ? Elle n'en avait aucune idée mais une chose était sûre, c'est que ses intentions étaient loin d'être mauvaises, mais le garçon ne devait pas en être au courant.

Il heurta la jeune sorcière, qui, très surprise, poussa un cri avant de tomber dans l'eau.

Depuis petite, Lili avait peur de l'eau. Oui, elle pouvait prendre des bains mais si elle ne connaissait pas la profondeur, elle paniquait. C'était le cas aujourd'hui. Petite, celle-ci a failli se noyer dans la mer, son frère l'avait sauvé de justesse.

Prise d'adrénaline, la jeune Serpentard atteignit la surface et sa tête sortit enfin de l'eau. Elle vit que le garçon lui tendit la main mais ce qui étonna le plus Lili, c'était ses paroles.

- Attends, tu te plains d'avoir ta robe un peu trempée alors que c'est de ta faute ? Sérieusement ? Je ne cherchais pas à t'énerver, j'aurais pu rester toute seule et toi aussi !

Lili ne comprenait pas la réaction de ce garçon, mais quelle mauvaise foi ! 

Elle s'allongea dans l'herbe, bien contente de retrouver la terre ferme. Elle était trempée mais cela ne faisait rien. Ce qui était fait, était fait.

- J'ai eu si peur... dit-elle en soupirant, à voix basse.

Elle ne savait pas si le garçon en face d'elle l'avair entendue mais elle s'en moquait. Elle assumait sa peur., peu importe devant qui elle est.

Elle le regarda et vit facilement à sa robe qu'il était Gryffondor. Elle fit rapidement le lien en se disant qu'il aurait pu faire la même conclusion pour elle.

Attends, ne me dis pas qu'il a encore en tête ce cliché...

Elle s'assit et lui parla, sans trop savoir s'il écoutait :

- Ta réaction.. elle est liée au fait que je sois une Serpentard ? Ou bien, c'est ton caractère habituel ? Dans tous les cas, sache que les Serpentard ne sont plus comme ça, ou en tout cas, pour la plupart. On sait être gentils et une maison ne veut pas dire qu'on sera forcément méchants avec les autres ou que nous leur voulons du mal.

Lili ne cherchait pas la bagarre, elle finit donc par se lever et regarda une dernière fois cet élève qui lui était inconnu. S'il avait compris ce qu'elle avait dit, tant mieux, ce n'était pas le seul à penser comme ça malheureusement..


- Bon, je pense que c'est mieux si je rentre au château, à quoi bon de rester dans un état pareil.. au fait, tu es ?

Malgré son comportement, Lili ne pouvait s'empêcher d'être gentille avec lui, c'était dans sa nature.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

9 août 2019, 12:17
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
Après avoir aidé la jeune fille à s'extraire de l'eau, elle s'allongea dans l'herbe, totalement trempée. Son corps était secoué de légers tremblements, certainement liés au froid. Lucas songea à lui donner sa propre cape, qui, en réalité, n'était pas si mouillée que cela. Cependant, face aux interminables plaintes de la jeune fille, il décida qu'il n'en ferait rien. 

La chute qu'elle venait de faire ne semblait pas l'avoir effrayé au point d'en perdre ses mots. En effet, elle n'arrêtait pas de parler. Lucas l'écoutait vaguement, le regard fixé au loin, au-delà du lac. Seuls quelques mots lui parvenaient comme mauvaise foi, peur. Ne va-t-elle pas enfin cesser ces jérémiades pensait-il.

En même temps, il commençait à s'en vouloir. Il aurait tout à fait pu l'éviter ou au moins reconnaître sa faute. Sa réaction, en l'aidant à sortir de l'eau, avait peut-être été exagérée, mais il ne pouvait s'empêcher d'être quelque peu arrogant. Il s'agissait vraisemblablement d'un héritage familial. Toutefois il n'était pas dans la nature de Lucas de s'excuser. Il ne savait donc plus quoi faire.

Elle pensait que sa réaction était liée au fait qu'elle venait de chez Serpentard. Elle n'y était pas du tout. Certes les Serpentards n'étaient pas les personnes pour lesquelles il avait la plus grande affection mais il aurait eu la même réaction avec n'importe qui. Sa maison n'était qu'un prétexte facile pour l'accabler d'accusations.

Toute la famille de Lucas était passée par Gryffondor et ce, depuis des générations. Ses grands-parents ne portaient pas les Serpentards dans leur cœur et Lucas avait hérité d'un certain chauvinisme. Néanmoins, il sentait une faille chez la jeune fille. Elle n'était pas comme les autres Serpentards qu'il avait croisé jusqu'alors. Sa façon de parler indiquait en effet qu'elle avait un certain courage, ce qui était rare (mais pas inexistant) dans la maison d'où elle venait. 

Puis la jeune fille se leva, regarda Lucas dans les yeux, et dit qu'elle ferait mieux de partir. Ce regard troubla profondément Lucas. Il voulut parler mais aucun son ne parvint à sortir de sa bouche. Il connaissait ces yeux, ces yeux magnifiques, ces yeux gris qui donnaient un caractère hypnotique au regard de la jeune fille.

Soudain, cette dernière se mit à dire qu'elle n'avait plus rien à faire ici, elle qu'elle allait rentrer au château. Avant de partir elle demanda à Lucas qui il était. Étonné de cette question il répondit :

-Je m'appelle Windsor. Lucas Windsor. Je suis en troisième année à Gryffondor. Et vous vous êtes Lili Cooper. Je vous connais. Vous avez les yeux de Blair. À la seule différence que les vôtres sont bien plus beaux. 

Windsor.
Never complain, never explain.

9 août 2019, 15:02
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
La réponse du jeune sorcier étonna Lili. Bien sûr, elle savait que sa soeur n'était pas du genre à passer inaperçue mais d'un côté, elle savait que le garçon n'était pas beaucoup plus âgé qu'elle et que donc il ne devait pas trop la connaitre.

Lili ne savait pas quoi répondre. Il n'avait pas parlé jusqu'à maintenant - avait-il même écouté ? - et là, grosse bombe en une poignée de secondes.

- C'est bien ça, je suis la petite soeur de Blair, et de Dylan, tu le connais peut-être. Merci du compliment, c'est effectivement ce qui nous lie toutes les deux, le reste de la famille a des yeux marrons. Tu la connais ? Je veux dire, personnellement ? Et tu peux me tutoyer, tu sais, je suis plus jeune que toi.

Depuis petite, elle s'était assurée d'être à Gryffondor, tout comme le reste de la famille mais le choixpeau en avait décidé autrement.

- Toute ma famille est ou a été à Gryffondor, je suis l'exception. Quand le choixpeau n'a pas annoncé cette maison, je n'ai pas compris. Il m'a simplement dit que j'avais les mêmes qualités que mon frère et ma soeur mais il a pu cerner de l'ambition en plus. Je ne sais pas comment mes grands-parents vont réagir face à ça, je suis un peu comme une trahison pour la famille. Ce qui est ridicule, vu que je suis toujours la même Lili.

Lili s'arrêta un instant.

- Mais ça ne doit pas t'intéresser, et c'est normal. Désolée.

Le garçon semblait assez charmeur quoique le caractère que Lili avait pu voir chez lui en premier ne semble pas coller avec cela.

Il n'avait qu'à se défouler sur elle, Lili n'en avait rien à faire, tant que ça lui fait du bien, elle sait ce qu'elle vaut et ça, rien ni personne ne peut le changer. Si elle est elle-même, elle n'a rien à se reprocher. Être elle-même voulait dire penser aux autres avant elle et ne pas hésiter à les aider, même s'il n'avait pas réellement besoin d'aide.

Elle aurait pu lui demander des excuses pour son comportement mais Lili n'insista pas, ce n'était pas si important à ses yeux, le principal c'est qu'elle aille bien.

Elle se dit que finalement, elle allait peut-être rester et elle lui demanda :

- Qu'est-ce que tu sais d'autres sur moi ou ma famille, Lucas ?

Allait-il répondre ? Allait-il ignorer ? Lili n'en avait aucune idée mais elle se dit qu'elle aimerait bien passer plus de temps avec lui et plus lui parler, malgré ce début de rencontre catastrophique.

Toujours trempée, elle se rassit et attendit la réaction du jeune Gryffondor. Allait-il partir ou rester ? Lili préférait évidemment une des deux solutions mais ne pouvait prévoir les futures actions de Lucas.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

9 août 2019, 16:57
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
La jeune fille était bel et bien une Cooper. Malgré tous les efforts de Lucas pour se débarrasser de ses préjugés à l'égard des Serpentards, il n'y parvenait jamais. Mais cette fois, en apprenant que la jeune fille était la sœur de Blair, toute la méfiance qu'il éprouvait pour elle s'évanouit automatiquement.

Elle lui demanda ce qu'il connaissait sur sa famille. Lucas ne savait pas que répondre car il était désormais vraiment honteux de l'avoir traité avec autant de mépris. La jeune fille s'assit sur un rocher, trempées. Ses longs cheveux bruns tombaient sur ses épaules. Elle était vraiment magnifique. Reprenant confiance en lui Lucas dit :

- Je suis navré d'avoir été si arrogant avec toi. Tu dois être frigorifiée. 

Lucas ôta alors sa cape ainsi que son pull. 

-Enfile ça, ils sont secs, cela te fera du bien. Je ne pense pas que tu auras honte de porter sur ton cœur l'écusson de Gryffondor. Je connais un peu Blair. Elle était en sixième et septième année alors que j'étais en première et deuxième. Certes il y avait une grande différence d'âge mais ta sœur était toujours là pour chaque Gryffon. C'était une personne pleine d'attention, toujours à l'écoute, travailleuse. Elle était aussi absolument splendide et son charme ne laissait personne indifférent à Poudlard. 

Lucas marqua une pause. Il avait peur de créer de la gêne chez la jeune fille qui semblait l'écouter avec attention. Après quelques secondes il reprit son discours. 

-Tu sais, lorsque je te regarde, lorsque je t'écoute parler, j'ai l'impression de revoir Blair. En mieux. Tu es, je crois, une fille merveilleuse et tu n'as aucune raison de t'inquiéter de la réaction de tes grands-parents qui doivent être très fiers d'avoir une petite fille aussi splendide. 

À ce moment là, Lucas crû voir un léger sourire se dessiner sur le visage de la jeune fille. 

- Je connais aussi un peu ton frère qui est, je crois, en cinquième année. Lui aussi a beaucoup apporté à Gryffondor. Si tu es comme eux, c'est bien dommage. Du moins pour Gryffondor car les Serpentards doivent être très satisfaits de t'avoir parmi eux. 

Tout à coup, Lucas ressentit un sentiment qu'il n'avait jamais ressenti jusqu'alors. Il regrettait presque de faire partie de Gryffondor et aurait aimé avoir été à Serpentard pour pouvoir mieux connaître Lili. 

- Tu sais, contrairement à ce que je laisse croire, je ne suis pas quelqu'un de méchant et de terriblement arrogant. Mais aujourd'hui, j'avais besoin de m'isoler, de me retrouver seul avec moi-même après la disparition d'une amie. J'étais très triste jusqu'à ce que mon regard se plonge dans l'envoûtant abysse de tes yeux. En venant ici, alors que je pensais que personne ne viendrait ici à cette heure, tu as enlevé une part du désespoir qui m'accablait. Tu ne le sais peut-être pas Lili, mais tu possèdes un charme fou et j'aimerais beaucoup que nous puissions devenir plus intimes. 

Windsor.
Never complain, never explain.

9 août 2019, 17:51
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
Le fait que Lili confirme qu'elle soit une Cooper semblait avoir changé quelque chose en Lucas. Blair était exactement comme il la décrivait, elle était un peu l'amie de tous, ou du moins des Gryffondor. C'est quand on lui raconte ce genre de choses que Lili se rend encore plus compte qu'elle lui ressemble, même si elle ne se l'avouerait jamais. Lili est du genre modeste et minimise au mieux les choses qu'elle fait.

Contrairement à son frère, elle n'a pas pu passer beaucoup de moments avec sa soeur ou en tout cas, des moments dont elle se rappelle car elle est entrée à Poudlard alors que la petite Lili n'avait que 4 ans.

Lucas semblait désolé pour tout ce qu'il lui avait dit et s'excusa.

- Ce n'est pas grave, ça arrive, les excès de colère, on ne peut pas tout contrôler. Je ne t'en veux pas en tout cas, le seul problème c'est que je suis plus que trempée haha.

Le garçon lui tendit sa cape et son pull et Lili les enfila à toute vitesse. Même si elle supporte beaucoup mieux le froid que la chaleur, personne ne peut supporter l'eau glacial du lac. Elle le remercia.

Elle l'écouta attentivement et profita du fait qu'il se sentait enfin à l'aise à parler.

Elle reconnut facilement la façon de faire avec les Gryffons. Elle reconnut aussi le charme de Blair, mais Blair ne voulait pas une histoire de quelques semaines ou quelques mois, et Lili se dit qu'elle devait être comme ça aussi.

Lucas s'arrêta et Lili le regarda pour lui indiquer qu'il pouvait continuer, il ne la dérangeait pas, pas du tout même.

Il continua et Lili prit avec joie tous ses compliments, cela la faisait sourire. Mais elle avait peur de se dire que le garçon ne voyait qu'en elle une autre version de Blair et non une Lili à part entière. Le temps fera sûrement les choses.

- Merci, j'espère que tu dis vrai pour mes grands-parents, à vrai dire, je n'en sais rien du tout.. Ça me fait un peu peur d'imaginer comment ils pourraient réagir mais d'un côté, je sais que je n'ai pas changé.

Lili apprit qu'il connaissait aussi Dylan, c'est dans ce genre de cas que Lili comprend mieux que sa maison est comme une deuxième famille. Tout le monde connait tout le monde, au moins de vue.

Dylan est tellement travailleur, Lili voulait vraiment être comme lui. Elle ne l'avourait jamais à Lucas mais il était bien vrai qu'elle faisait de son mieux pour beaucoup apporter à Serpentard. Être la meilleure ne lui fait pas du tout envie, elle préfère se mesurer à elle-même et elle se rendait bien compte que depuis le début de l'année, elle n'avait fait qu'évoluer dans le bon sens du terme.

Lili écoutait encore le jeune Gryffondor et en apprit un peu plus sur lui. Elle aimerait en savoir davantage, mais ça ne semblait pas être une tâche facile, Lili semblait cerner qu'il aimait bien avoir une part de mystère.

- Je me doutais bien que la première impression sur toi était loin d'être la vraie. Tu peux m'en parler si tu veux, je t'écoute. Et j'aimerais bien en savoir plus sur toi, tu veux bien ? Merci, vraiment mais je pense qu'apprendre à se connaître et plus se fréquenter serait un bon début, qu'en dis-tu ?


Il était sept heures du matin et Lili venait de vivre la rencontre la plus improbable de sa première année. Improbable, mais pas horrible.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

10 août 2019, 13:39
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
Aux mots de Lili, Lucas esquissa un sourire en coin. Il s'inquiétait que cette approche quelque peu cavalière n'eut effrayé Lili et que cette dernière décide de partir, le laissant dans une profonde solitude et une tristesse dont son seul désir était de s'extraire.

Lucas s'assit calmement aux côtés de Lili et admira la vue sur le lac pendant de longue seconde sans prononcer un seul mot. Cette posture mélancolique n'était pas un masque avec lequel Lucas camouflait son identité profonde. Il s'agissait chez lui d'une posture naturelle.

- Peut-être t'ai-je paru arrogant ou méchant, mais en réalité je ne suis pas du tout comme cela. Il s'agit seulement d'une apparence que je me donne car derrière ce masque d'austérité les gens ont peur et me laissent généralement en paix. En effet, j'ai une tendance à détester tous ces gens qui se vautrent sans cesse dans la frivolité et pour qui la vie n'est qu'amusements et joie.

Lucas marqua une pause. C'était la première fois qu'il se livrait à quelqu'un depuis la disparition de Margot. 

-Souvent les gens ne comprennent pas la douleur que représente la perte d'un être que l'on aimait de tout son cœur. Ils ne comprennent pas le désespoir face à une telle disparition. Ma seule amie est partie et depuis, sans cesse, j'erre dans Poudlard son souvenir se rappelant toujours à mon esprit. Avant qu'elle ne parte, j'étais quelqu'un de joyeux moi aussi. Mais depuis, personne ne comprend ma douleur. 

Lucas marqua une nouvelle pause, plus longue cette fois. Il avait presque envie de verser une larme mais il ne le ferait. 

-Aujourd'hui, j'apparais comme quelqu'un de sûr de lui, arrogant. Ce n'est qu'une technique pour faire croire que je vais bien mais c'est faux. Ta sœur comprenait cela. Elle était la seule. Et je pense que toi aussi, même si tu n'es pas comme elle, que tu n'es pas une pâle copie de Blair, tu peux comprendre cette douleur.

Cela apaisait Lucas de se confier à quelqu'un pour la première fois et ce, de son plein gré.

-La seule personne, outre ta sœur, à avoir perçu ma tristesse est ma mère. Néanmoins, elle n'est pas du genre à écouter calmement et veux tout savoir, tout de suite, et déteste que l'on montre une quelconque émotion. Ne parvenant pas à apprendre la cause de mon changement, Mafalda a fait usage de ses pouvoirs sur moi.

C'est alors qu'une larme coula sur la joue de Lucas. 

-Elle est Legilimens tu sais. Elle a pénétré dans mon esprit sans que je puisse rien faire. Cela partait d'une bonne intention car elle a tout fait pour m'apporter du réconfort mais j'ai ressenti cette intrusion dans mon esprit comme une véritable trahison. Et aujourd'hui, je crois que j'ai besoin de quelqu'un pour surmonter tout cela. Quelqu'un à qui je peux accorder une entière confiance. Et je crois que cette personne, c'est toi Lili. 

Windsor.
Never complain, never explain.

10 août 2019, 18:10
 Terminé  Une rencontre renversante.  PV L. C. 
Lili était à l'écoute du jeune Gryffondor, ce qu'elle faisait de mieux. Parler plus que les autres ne l'intéressait pas, elle savait qu'elle était là pour les autres, surtout après ce que Lucas lui avait raconté.

Lili comprenait son manque et sa façon de le gérer mais elle ne savait pas si elle était légitime à le comprendre. Le simple mot "partie" émettait des doutes à Lili, elle ne savqit pas quoi comprendre..

Lucas avait fini de tout lui raconter et Lili lui était reconnaissante, elle pouvait voir que leur relation avait changé du tout au tout. En une fraction de secondes, Lili avait percé sa carapace et elle espérait vraiment pouvoir l'aider.

Quand elle ne voit pas de solution, elle fait de son mieux pour être auprès de ceux qui ont besoin d'aide, surtout s'ils lui accordent leur confiance.

Lili réfléchit un peu puis finit par dire :

- Wah c'est.. j'avoue que je ne comprends pas en quoi je suis plus légitime qu'une autre personne à savoir tout ça mais en tout cas, merci de me faire confiance. Je ne suis pas sûre d'avoir compris le sens du mot "partie", donc je ne sais pas si je peux parfaitement comprendre ce que tu ressens mais depuis petite, mon seul ami était un moldu. Nous étions meilleurs amis en fait, ma maison est.. enfin était en face de la sienne et nous nous voyions souvent. Mon père était contre cette amitié mais ma mère me laissait faire. Deux semaines avant ma rentrée à Poudlard en première année, je vois un camion de déménagement devant chez lui. Tu ne peux pas savoir à quel point j'étais choquée, je ne savais pas où il allait, tout ce que je savais c'est que son père avait été muté pour le travail. La dernière fois que j'ai vu Thomas, il m'a promis qu'on se reverrait. Ce qu'il ne savait pas, c'est que la veille j'avais reçu ma lettre pour Poudlard. Je voulais m'habituer à moins le voir et en moins de 24h, voilà que j'apprends que je ne le reverrai sûrement pas de sitôt...

Lili se ravisa, ils n'étaient pas là pour parler d'elle ou du moins, elle n'en avait pas l'habitude. Elle avait tout lâché comme ça et on peut affirmer que c'est rare, surtout avec quelqu'un qu'elle connait à peine.

- Je suis désolée pour tout ce qui t'es arrivé, vraiment, ce n'est vraiment pas cool pour toi. Ma soeur ne m'en a jamais parlé, sûrement pour ton bien mais n'hésite pas à m'en parler vraiment, je peux comprendre et encaisser tes sautes d'humeur, ça peut arriver à tout le monde mais je dirais même à toi, car c'est totalement compréhensible. C'est pour ça que je ne juge pas les gens sans en savoir plus sur eux. Ta colère n'était pas sans raison, même si en soi je ne t'ai rien fait. Il n'y a aucun soucis pour moi.

Quatrième année RP - Préfète InRP | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.