Inscription
Connexion

30 mars 2020, 19:35
Lac étoilé
Tandis qu’ils avaient parcouru le château ensemble, Ella avait senti Eugène se détendre. Personne ne les prendrait en flagrant délit de destruction de rideaux, et personne ne viendrait s’aventurer vers le lac à une heure aussi tardive. Après s’être assise au bord de l’eau, la Gryffonne se laissa tomber en arrière, sa tête heurtant l’herbe.

Quand elle était petite, elle passait des nuits entières à regarder le ciel. Les étoiles. La lune ; qui à Poudlard se reflétait dans l’eau. Oubliant presque qu’Eugène était là, elle s’imagina, légère comme une plume, s’envoler. Se laisser porter par le vent, qui l’amènerait vers des contrées tranquilles aux paysages magnifiques. Elle avait toujours eu trop d’imagination ; et avait l’habitude que ses rédactions soient notées… hors-sujet.

Redescendant brusquement sur terre, Ella jeta un coup d’œil au Pousfouffle, qui était assis sur sa droite.

- Est-ce que ta famille te manque ? laissa-t-elle échapper dans un murmure.

Quelle question ridicule… Pourtant, c’était la première chose qui lui était venue à l’esprit. Les vacances de Noël venaient de se terminer. Les vacances de Noël… Qu’elle avait passées à Poudlard, loin de tous ceux qu’elle aimait. En y repensant, la petite fille en avait presque les larmes aux yeux. Un voyage à New York, hein. Un voyage à New York.

Mais elle ne pleurerait plus. Au lieu de ça, elle sourit.
Et admira les étoiles.
@Eugène Harlow

Avatar réalisé par ~ en commun avec ~ l'incroyable Eugène Harlow. "Laissez passer les queen !"

2 avr. 2020, 19:10
Lac étoilé
Eugène la suivit en silence et bien que sa posture portait à croire qu'il était tendu, il n'en était rien. La crise passée, l'angoisse dormait au lieu de vriller son estomac comme à son habitude. Pendant qu'ils arpentaient l'école, son regard se tarda sur tous les petits détails qui juste ici, lui était inconnu : un tableau noyait dans la masse, une colonne fissure, une gravure ou bien une statuette. Sous le couvert de la lune, beaucoup de choses lui apparaissaient et avec amusement, Eugène les nota mentalement, gardant son esprit éveillé.

Les deux gamins arrivèrent au lac où la lune se reflétait, pleine et lumineuse, couvrant les alentours de sa douce lueur pâle. Ella s'allongea et sans perdre de temps, Eugène fit de même, dévorant le ciel scintillant. S'était magnifique à voir, des milliards de diamants s'offrant à leurs yeux.

- Est-ce que ta famille te manque ?

La question était inattendue et Eugène laissa passer un ange entre eux. Il opina du chef, ne détournant pas son regard du ciel.

- Ouais... On s'écrit beaucoup et des sms quand j'ai un peu de réseaux... Ce qui est plutôt rare... Mais ils manquent. Et les tiens ?

Il tourna sa tête vers elle et nota son sourire, bien qu'il décela une certaine tristesse que la jeune fille semblait dissimuler.

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras

3 avr. 2020, 12:12
Lac étoilé
Ella aperçut du coin de l’œil Eugène hocher lentement la tête, sans quitter le ciel des yeux. La petite fille se sentait mal d’avoir posé cette question ; c’était beaucoup trop personnel, mais elle ne l’avait même pas vu arriver.

- Ouais... On s'écrit beaucoup et des sms quand j'ai un peu de réseaux... Ce qui est plutôt rare... Mais ils manquent. Et les tiens ?

La Gryffondor continua de sourire pour masquer sa peine. Elle aimait de tout cœur sa famille. Mais elle avait très mal vécu l’arrivée de la lettre, un jour avant les vacances, lui annonçant qu’elle ne pourrait pas rentrer chez elle durant les vacances de Noël. Le sourire enfantin de son petit frère lui manquait, le regard fier de son père lui manquait, la tendresse de sa mère lui manquait, tout lui manquait. Elle s’était sentie trahie. Ils étaient tout ce qu’il lui restait. Elle avait passé des heures dans les toilettes abandonnées, à déchiqueter ce morceau de papier ; heureusement que Lana Corson était arrivée, lui remontant un peu le moral.

- Oui, beaucoup. Enormément. Parfois, j’aimerais rentrer chez moi. Mais d’autres fois, je me dis que je suis à ma place ici. Quand je danse. C’est toute ma vie. Mais je ressemble plus à un éléphant maladroit qu’autre chose, rit-elle doucement, tu as dû le remarquer.

Repérant l’étoile du berger, la petite fille mit ses mains en coupe afin de fabriquer de fausses jumelles ; pour cerner seulement Vénus. Ils avaient eu un cours d’Astronomie sur cette planète en début d’année, par ailleurs.

- Tu as une passion ? Quelque chose qui te rend vraiment heureux, quand tu t’y mets ? Où tu ne vois pas le temps passer… dit-elle dans un murmure, curieuse de savoir si elle n'était pas la seule.
@Eugène Harlow

Avatar réalisé par ~ en commun avec ~ l'incroyable Eugène Harlow. "Laissez passer les queen !"

5 avr. 2020, 23:43
Lac étoilé
Eugène l'écouta avec attention, opinant parfois du chef et les yeux rivés vers ce ciel offrant un sublime spectacle. Il finit par secouer de la tête et affirma tout timidement :

— C'est... C'est faux.. Tu dance réellement bien. Il se tritura les doigts. Tout à l'heure. Il tousse pour donner un peu plus contenance à sa voix. S'était beau à voir, vraiment captivant.

Eugène ne pouvait pas être plus sincère que maintenant et qu'importe, le gamin ne savait pas mentir de toute manière. Le gamin se souvenait sans mal que c'était fluide et aérien, donnant l'impression qu'elle volait.

— Tu as une passion ? Quelque chose qui te rend vraiment heureux, quand tu t’y mets ? Où tu ne vois pas le temps passer…
— Oui.
Il n'avait pas besoin de réfléchir.
— L'écriture en général... J'aime bien inventer des histoires... Je... Je peu passer des heures à confectionner un univers... Me déconnecter simplement. Ça, j'ai aussi appris à tirer les cartes et j'adore l'Histoire.
Eugène se gratta l’œil, plus pas nervosité.
— Je... Mon papa et ma maman sont collectionneurs et font de la reconstitution... J'en fais avec eux et parfois, je les accompagne à des événements. C'est très important pour nous...
Il la regarda timidement.

— Dis-moi, tu ne peu pas rentrer chez toi ? Je veux dire, durant les vacances ? Enfin... Si ce n'est pas trop indiscret.

Eugène ne voulait surtout pas s'imposait, surtout qu'ils se connaissaient à peine !

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras

6 avr. 2020, 11:54
Lac étoilé
@Eugène Harlow

— C'est... C'est faux.. Tu dance réellement bien. Tout à l'heure. S'était beau à voir, vraiment captivant, dit-il en toussotant.

Ella retint son souffle, gardant les yeux rivés sur l’étoile qui brillait le plus, dominant le ciel. C’était vraiment gentil de la part d’Eugène, bien qu’elle soit consciente qu’il disait cela pour lui faire plaisir. Néanmoins, elle sourit au Poufsouffle pour le remercier. Après lui avoir posé sa question, la petite fille n’eut pas le temps d’attendre sa réponse ; il avait déjà affirmé :

- Oui.

Ella attendit, la tête tournée vers Eugène. Il avait l’air beaucoup plus serein à présent.

— L'écriture en général... J'aime bien inventer des histoires... Je... Je peu passer des heures à confectionner un univers... Me déconnecter simplement. Ça, j'ai aussi appris à tirer les cartes et j'adore l'Histoire.

Elle hocha la tête ; elle comprenait totalement. Petite, elle adorait beaucoup écrire également, mais tout s’était bloqué dans sa tête quand elle avait perdu l’intégralité de son innocence. Quand les problèmes avaient commencé. Quand ils lui avaient une partie de son enfance.

— Je... Mon papa et ma maman sont collectionneurs et font de la reconstitution... J'en fais avec eux et parfois, je les accompagne à des événements. C'est très important pour nous...

Le Poufsouffle lui jeta un coup d’œil et elle répondit, sincère :

- Ça a l’air génial… Tu dois partager beaucoup de choses avec eux. Et… tu sais tracer des cartes ?Ou tirer les cartes, comme les voyants? Dans les deux cas, c'est super stylé ! Je comprends comment tu sens quand tu écris, c’est comme si… tu étais transporté dans un autre monde, non ?

Ella rougit dans l’obscurité, par peur de s’être confiée trop ouvertement. Il ne ressentait peut-être pas ça du tout ! Elle ne pouvait sans doute pas comprendre… Après avoir écouté sa réponse, elle l’entendit ajouter d’une petite voix :

— Dis-moi, tu ne peu pas rentrer chez toi ? Je veux dire, durant les vacances ? Enfin... Si ce n'est pas trop indiscret.

Le visage de la petite fille se voila légèrement, et elle redirigea son regard vers le ciel. Pour autant, elle se surprit elle-même à ouvrir la bouche :

- Eh bien, disons que… Je devais rentrer, à la base. Mais j’ai reçu hibou la veille des vacances. Ils devaient partir pour New York. Congrès très important. Mon frère a passé Noël tout seul chez Grand-Mère, et moi… Je suis restée ici. Mais ils auraient préféré qu’on passe les vacances en famille, ajouta-t-elle, pas du tout convaincue par ses propres paroles.

Elle omit le fait avait passé la moitié des vacances à hiberner, avant qu’une amie de Gryffondor l’oblige à sortir de sa caverne. Mais ça faisait du bien d'avoir quelqu'un à qui parler, quelqu'un qui savait écouter, comme Eugène.

- En fait, j’ai tendance à tout exagérer, parce que j’ai peur que…

Elle ne réussit pas à terminer sa phrase.

Avatar réalisé par ~ en commun avec ~ l'incroyable Eugène Harlow. "Laissez passer les queen !"

10 avr. 2020, 23:54
Lac étoilé
Il ne mentait pas pourtant et c'était bien une chose qu'il ne savait pas faire ! Sa nervosité n'aidant pas de base, elle l'obligeait à être honnête. Trop même et ça pour son propre bien.

— Ça a l’air génial… Tu dois partager beaucoup de choses avec eux.

Il hoche timidement de la tête, ses doigts venant arracher quelques bouts d'herbe ici et là.

— Beaucoup, oui... Enfin, sauf ça, par contre.

Eugène fit un vague mouvement de main pour montrer le château non loin. Cela l'intriguait énormément. Comment était-ce possible ? La famille ne possédait pas la moindre source de magie et quand bien même, pourquoi lui ? Il était tout à fait banal, vous savez ? Le genre de personne à la petite bien rangé et qui ne changeait pas ainsi au lendemain de son anniversaire !

— Et… tu sais tracer des cartes ? Où tirer les cartes, comme les voyants? Dans les deux cas, c'est super stylé ! Je comprends comment tu sens quand tu écris, c’est comme si… tu étais transporté dans un autre monde, non ?
— Tirer, comme les voyants. Il rit à la comparaison. Je... Possède trois Tarots : un Tarot d'Or, un Oracle de vie antérieure et un Tarot Astral. Je me sens également pareille... Ailleurs, seul avec ceux que je créais. C'est une sensation agréable.

Du coin de l'œil, il la vit se tourner vers le ciel et un instant, Eugène crut ne recevoir aucune réponse. Il n'allait aucunement s'en offenser ! Bien qu'il était curieux, le gamin ne voulait pas être intrusif et indiscret. Tout naturellement, il aurait compris si Ella passait sous silence sa question. Pourtant, la jeune fille répondit :

— Eh bien, disons que… Je devais rentrer, à la base. Mais j’ai reçu hibou la veille des vacances. Ils devaient partir pour New York. Congrès très important. Mon frère a passé Noël tout seul chez Grand-Mère, et moi… Je suis restée ici. Mais ils auraient préféré qu’on passe les vacances en famille.
Eugène était peiné pour elle et en partie, il comprenait son ressentit.
— Oh... Je vois... Je ne vois pas souvent mon père... Encore plus maintenant.

Il triturait le malheureux bout d'herbe arraché. Ayant des obligations dû à son grade, son père avait moins de permission que les autres. Mais maintenant que lui était à l'internat ici et son père déployé à l'étranger, ils n'allaient guère se revoit avant un bon moment. Enfin... S'il revenait dans un premier temps.

— En fait, j’ai tendance à tout exagérer, parce que j’ai peur que…
— Que tu sois abandonnée ?

Eugène avait demandé tout bas, incertain si c'était ça qu'Ella ressentait.

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras

12 avr. 2020, 16:57
Lac étoilé
— Beaucoup, oui... Enfin, sauf ça, par contre.

Ella suivit des yeux le geste vague d’Eugène, qui désignait sûrement la magie. Ses parents étaient donc moldus. Sincèrement, la lionne ne comprenait pas les élèves qui haïssaient ceux qui n’avaient pas de pouvoirs magiques. Qu’avaient-ils fait ? Rien. Ils étaient détestés pour leur différence, mais sincèrement… Ella les pensait bien plus intelligents. Les sorciers se croyaient supérieurs, avec leur baguette magique, mais les moldus, eux… Ils créaient. Inventaient. Inventaient des choses pour améliorer leur quotidien dépourvu de magie, tandis que les sorciers n’étaient que des fainéants ; un petit coup de baguette magique et POUF, tous les soucis étaient réglés. Les moldus étaient bien plus méritants à ses yeux.

- Ils doivent être fier de toi, sourit-elle dans le noir. Mon père est un moldu, lui aussi. Il était tellement heureux.

Elle commençait à avoir froid ; on était en janvier, après tout, et ça n’était pas exactement la période pour s’allonger dans l’herbe du parc. La température ne devait pas dépasser les 2°C, et elle frissonna.

— Tirer, comme les voyants. Je... Possède trois Tarots : un Tarot d'Or, un Oracle de vie antérieure et un Tarot Astral. Je me sens également pareille... Ailleurs, seul avec ceux que je créais. C'est une sensation agréable.

Ella esquissa un sourire en entendant le rire de son camarade. Il paraissait tellement plus détendu que ça lui faisait chaud au cœur.

- Euuuuh… Je vais te paraître idiote, mais je n’ai aucune idée de ce qu’est un tarot, ni un Oracle de vie supérieure, rigola-t-elle.

Elle fut attentive à sa réponse, et écouta la suite :

— Oh... Je vois... Je ne vois pas souvent mon père... Encore plus maintenant.

Son cœur se serra à cette idée. Elle comprenait totalement, et murmura :

- Ah oui… ? Pourquoi ?

Elle serra les dents et baissa le regard ; c’était peut-être trop personnel.
Puis, ouvrit grand les yeux, elle se tourna vers lui. Comment avait-il…

- Comment as-tu deviné ? J’ai peur, j'ai peur chaque jour de ma vie. Abandonnée, trahie, je…

Soudain, l'angoisse la saisit. Elle hésita à lui parler de ce qu’elle avait vécu. Des cauchemars qui la réveillaient chaque nuit à présent. De son innocence envolée trop tôt. Elle ressentait tout à coup le besoin de se confier, tout à coup. Elle ne l’avait jamais dit à personne, mais… la petite fille avait comme l’impression que le Poufsouffle comprendrait.

Avatar réalisé par ~ en commun avec ~ l'incroyable Eugène Harlow. "Laissez passer les queen !"

17 avr. 2020, 18:18
Lac étoilé
- Ils doivent être fier de toi. Mon père est un moldu, lui aussi. Il était tellement heureux.

Oh pour l'être, il l'était et Eugène n'avait aucun doute dessus ! Suite au passage du personnel de l'école, ils ont tenu à fêter la nouvelle en bonne et due forme. Sa tante et son cousin furent prévenus et, bien que sceptique, on finit par y croire. S'il s'en souvenait bien, ils avaient mangé japonais ce soir-là, cuisine qu'Eugène adorait. Il sourit en retour à Ella et opina du chef :

- Ouais... Nous avons toujours cru au paranormal et le surnaturel, nous baignons dans un monde "magique" bien différent d'ici. Mon père est réceptif à beaucoup de choses et je le fus très tôt... Cela devait sûrement arriver ? Que l'un de nous soit un réel sorcier ?

Il n'avait pas bégayé, ni même gêné d'exposer ses croyances familiales à quelqu'un. Il se sentait à l'aise en sa compagnie, sans savoir si s'était causé par la franchise de la lionne ou bien du fait qu'ils avaient quelques similitudes.

- Euuuuh… Je vais te paraître idiote, mais je n’ai aucune idée de ce qu’est un tarot, ni un Oracle de vie supérieure.
Il rit également, bien plus timidement.
- Oracle de vie Antérieur. Une vie antérieure est une vie que tu as vécue avec celle actuelle... Et le tarot se présente comme des cartes et sa composition dépend de son thème. Tu peu avoir les arcanes majeurs : Le Fou, Le Magicien, L'Empereur... Mais aussi le Tarot des Anges, de l'Amour... C'est large et beaucoup trop vaste !
Elle semblait écouter avec attention et rebondie sur le sujet de son père :
- Ah oui… ? Pourquoi ?

Un instant, Eugène hésita de s'avancer sur ça, mais il était comme poussé à lui parler. Peut-être que mettre des mots sur ses craintes, pourrait l'aider à se sentir mieux ? Il se détourna d'elle et se concentra sur le ciel qui lui faisait face. Ce dernier s'était couvert durant leur conversation et Eugène ne serait guère étonné si la pluie commençait à tomber.

- Il est... Militaire. Parachutiste. Sa compagnie fut envoyée à l'étranger au début du mois de décembre... Je n'ai pas pu le voir une dernière fois.
Eugène rit nerveusement.
- Ce n'est pas quelque chose de rare, de le voir partir sans avoir le temps de lui dire au revoir. Je... J'ai grandi en grande partie sans lui, mais quand il est là, il essayait de tout rattraper.
- Comment as-tu deviné ? J’ai peur, j'ai peur chaque jour de ma vie. Abandonnée, trahie, je…
Eugène n'hésita pas :
- Je ressens la même chose ?

Ce n'était pas vraiment une interrogation. Il savait que sa tête était remplie de doute et de tourment, qui lui vrillait trop souvent l'estomac. Qui le rendait malade, au point d'en faire des crises et de les enchaîner, si vraiment la situation est extrême - à ses yeux, donc tout est relatif. Il vit son propre doute à se confier totalement dans les yeux de l'autre gamine. Après une longue inspiration, Eugène décida de faire le premier pas :

- Au désarroi de ma pauvre mère, j'ai longuement cru à tort que... mon père m'avait abandonné. Que s'il était toujours si loin... C'est parce qu'il ne m'aimait pas. C'est stupide parce que ce n'est pas le cas... Q-Que cela serait jamais le cas. Mais...

Il haussa les épaules et se tue sur l'instant. Ses pensés allers et venait dans un maelström des plus incontrôlables, qu'il était incapable de finir sa phrase. Trop de choses d'un coup, trop de mots et de ressentiment enfouit, de crainte de sembler stupide en les expriment clairement.

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras

18 avr. 2020, 18:49
Lac étoilé
- Ouais... Nous avons toujours cru au paranormal et le surnaturel, nous baignons dans un monde "magique" bien différent d'ici. Mon père est réceptif à beaucoup de choses et je le fus très tôt... Cela devait sûrement arriver ? Que l'un de nous soit un réel sorcier ?

Ella, intéressée, le regarda droit dans les yeux en déclarant :

- Eh bien… Je pense que la magie a toujours dû être présente dans ta famille… Seulement, elle s’est développée chez toi sous une autre forme.

La petite fille le pensait sincèrement, même si son raisonnement pouvait paraître étrange. Elle plaça ses bras sous sa tête et continua de scruter le ciel à la recherche d’étoiles filantes -elle n’en n’avait jamais vu une seule en onze années d’existence. D’une certaine manière, elle avait l’impression de connaître Eugène depuis très longtemps ; ils ne s’étaient pourtant rencontrés qu’une heure auparavant. Elle ne s’était jamais confiée à ce point ouvertement, même à ses amis les plus proches. Après tout, le Poufsouffle lui était encore inconnu dans l’après-midi !

Celui-ci rit doucement à sa déclaration.

- Oracle de vie Antérieur. Une vie antérieure est une vie que tu as vécue avec celle actuelle... Et le tarot se présente comme des cartes et sa composition dépend de son thème. Tu peu avoir les arcanes majeurs : Le Fou, Le Magicien, L'Empereur... Mais aussi le Tarot des Anges, de l'Amour... C'est large et beaucoup trop vaste !

- Et donc… Pour chaque vie, tu as un tarot ? Ou rien à voir ? Et… Tu penses qu’on a déjà vécu d’autres vies avant celle-là ? ça serait tellement bien…

La brunette baissa les yeux. Au fond d’elle, elle savait qu’elle aurait bien voulu voir si dans ses anciennes vies, elle était heureuse. Epanouie.

Eugène sembla hésiter à lui répondre, ce qu’elle comprit totalement. Elle ne comptait pas insister, pourtant, à sa grande surprise, il articula :

- Il est... Militaire. Parachutiste. Sa compagnie fut envoyée à l'étranger au début du mois de décembre... Je n'ai pas pu le voir une dernière fois.

La fillette reçut un coup au cœur. Elle était beaucoup trop sensible, notamment à tout ce que les gens autour d’elle vivaient. Et ce que venait de lui raconter Eugène était tout simplement horrible. Partir en internat, et ne même pas pouvoir dire au revoir à son père. Il ne l’avait pas vu pendant les vacances. Ella se sentit soudain minable avec son histoire de parents l’abandonnant pour New York. Elle ne pouvait même pas imaginer ce que le jaune et noir avait pu ressentir. Mais elle essayait, et se tourna vers lui pour sonder son visage. Les yeux sont le miroir de l’âme.

- Ce n'est pas quelque chose de rare, de le voir partir sans avoir le temps de lui dire au revoir. Je... J'ai grandi en grande partie sans lui, mais quand il est là, il essayait de tout rattraper.

Elle voulait dire quelque chose de réconfortant, mais les mots restèrent coincés dans sa bouche. Il n’y avait pas pire qu’elle pour réconforter les autres. Bien qu’elle perçoive chacune de leurs émotions, les rassurer demeurait pour elle un mystère.

- Je ressens la même chose ?

La Gryffonne se redressa brusquement dans l’herbe. Elle ne pouvait pas y croire; elle n'avait jamais croisé personne qui ressentais la même chose. Ce doute permanent. Sentant ses yeux s’embuer, elle renifla -espérant qu’il prendrait cela comme le signe d’un rhume.

- Au désarroi de ma pauvre mère, j'ai longuement cru à tort que... mon père m'avait abandonné. Que s'il était toujours si loin... C'est parce qu'il ne m'aimait pas. C'est stupide parce que ce n'est pas le cas... Q-Que cela serait jamais le cas. Mais...

- Mais tu ne pouvais pas t’empêcher de le penser. Quoi que tu fasses, cette idée ne pouvait pas te lâcher. Ce doute. Qui s’insinue dans ton sommeil. J’ai connu.

Il ne ressentait peut-être pas cela, mais c'était ainsi que la fillette l'avait interprété. Elle se tourna vers lui :

- Il t’aime. J’en suis convaincue. J’ai aussi douté de l’amour que me portaient mes parents quand ils sont partis. Mais ils étaient obligés. Ils auraient mille fois préféré rester avec mon frère et moi. Et je suis sûre que c’était pareil pour ton père.
Dernière modification par Ella Davis le 7 janv. 2021, 10:51, modifié 1 fois.

Avatar réalisé par ~ en commun avec ~ l'incroyable Eugène Harlow. "Laissez passer les queen !"

27 avr. 2020, 22:36
Lac étoilé
Il avait beaucoup réfléchit à ce fait et il se demanda même si des très loin ancêtres n'était pas des sorciers. Ce don, pouvait-il disparaître de génération en génération ? Il en avait aucune idée.

- Et donc… Pour chaque vie, tu as un tarot ? Ou rien à voir ? Et… Tu penses qu’on a déjà vécu d’autres vies avant celle-là ? Ça serait tellement bien…

Eugène secoua sa tête.

- Non, les tarots vont tous raconter quelque chose de différent et ne sont pas tous en lien avec les vies antérieur. Certains transmettent des messages de tes gardiens, d'autres te permettent de lire l'avenir ou bien le passer.

Un instant, il se demanda s'il était réellement possible de faire au plus simple avec un tel sujet. Des livres, il en avait mangé et il pratiquait depuis deux maintenant.

- Et… Tu penses qu’on a déjà vécu d’autres vies avant celle-là ? Ça serait tellement bien…
- Ouais, toute n'est que supposition, mais oui. Ca et à la réincarnation, du coup.

Ils se regardèrent par la suite et Eugène n'osa pas tenir son regard, préférant porter son attention sur ses mains. De plus, il avait ce silence qui s'installait entre et Eugène n'arrivait pas à déterminer s'il était pesant ou non. Alors qu'il commença à regretter sa confidence, Ella parla :

- Mais tu ne pouvais pas t’empêcher de le penser. Quoi que tu fasses, cette idée ne pouvait pas te lâcher. Ce doute. Qui s’insinue dans ton sommeil. J’ai connu.

Gauchement, Eugène se tourna vers elle également.

- Il t’aime. J’en suis convaincue. J’ai aussi douté de l’amour que me portaient mes parents quand ils sont partis. Mais ils étaient obligés. Ils auraient mille fois préféré rester avec mon frère et moi. Et je suis sûre que c’était pareil pour ton père.
- Je... Maintenant, je sais qu'il même, car je suis en âge de comprendre. Lui également, souhaiterait passer du temps avec nous, mais il a un contrat et une position à honorer également. Eh puis, je suis fier de ce qu'il fait.

Au-dessus d'eux, les étoiles et la lune disparaissaient dernières d'inquiétant nuage et Eugène grimaça.

- Il va pleuvoir, je le crains...

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras