Inscription
Connexion
1 oct. 2019, 00:13
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
Ce RP libre est accessible à tout ceux qui ont au moins un de ces pré-requis (sauf le premier qui est un impératif) :
avoir suivit la Saison 2 des Aventures du contexte. C’est essentiel sinon vous ne comprendrez rien du tout.
⁃ avoir un proche ayant appartenu au Ministère de la Magie ET/OU être contre le Conseil des Sorciers et ses agissement connus par nos personnages (à savoir le renversement du gouvernement de Blackwave, l’attaque de Poudlard,...) , vous aurez donc pu être invité par un élève choisi par Alice
⁃ avoir assisté à la première réunion du MERLIN
⁃ avoir été invité à rejoindre le MERLIN par un des membres actuels
⁃ avoir exprimé ouvertement iRP sa haine pour le nouveau gouvernement et qui ont donc pu être invité par un élève choisi par Alice

Tous les 7 jours environ (si mon inspiration et l’IRL me le permettent, bien sûr), je posterai avec Alice, histoire de donner un rythme et de ne pas laisser le RP s’éterniser. Si vous n’avez pas répondu, je considérerai seulement que votre personnage écoute.
Merci de lire les RP postés par les élèves avant vous, ou à défaut le résumé qui pourra être fait en dessous de chaque post ! Simple soucis de cohérence.

•••

6 Septembre 2044
Salle commune de Serpentard


« - Vous allez en faire beaucoup, des réunions de ce genre ?
- Autant qu’il faudra. Merci pour ton aide, en tout cas… Tu te souviens de ce que tu dois faire, exactement ?

Le quatrième année roula des yeux avant de reprendre d’un ton machinal :

- Je dois faire le tour de Poudlard pour informer tous les élèves qui ont exprimé ouvertement leur haine pour le gouvernement de Parkinson ou qui ont un proche qui a appartenu au Ministère et qui est contre le Conseil des Sorciers… euh …
- Ou qui sont, à ta connaissance, contre Parkinson, ajouta Alice.
- Voilà. C’est tout ?
- Et tu leur dis que la réunion se tiendra dans la salle de classe de monsieur Penwyn, le premier Octobre à 17h30. Que cette réunion est pour tout ceux qui veulent faire quelque chose pour renverser ce gouvernement
- T’es quand même bien optimiste, hein. Pas la peine de me faire ces yeux là, je plaisante. Allez, les bonbons maintenant.

Alice extirpa une boite de son sac et vint la déposer sur la table basse. Le garçon s’empressa de la prendre pour la soupeser, avant de l’ouvrir avec un air ravi.

- Un plaisir de faire affaire avec toi, Sangblanc. Vivement les prochaines réunions. »

Alice étira un sourire en regardant le Serpentard s’en aller, une sucette à la bouche. Cette entreprise coûtait cher à ses finances, mais c’était pour la bonne cause : il fallait recruter de nouvelles têtes pour le MERLIN.
Pour ce qui était des anciennes, Alice les avait prévenu. Une lettre avait été envoyé à chacun des membres du MERLIN, leur contenu codé avec la clé de leur nom de code respectif. Alice espérait simplement qu’ils avaient profité des vacances scolaires pour s’entraîner à utiliser le code que leur avait proposé Christopher.
Premier Octobre
Dix-sept heure trente
Salle d’Étude des Moldus
C’était court, mais clair et limpide. C’était ce qu’elle voulait. Il ne fallait pas éveiller trop de soupçon, faire passer ce message pour un jeu.
Et quel drôle de jeu s’annonçait là.


1 Octobre 2044, 17h30
Salle d’étude des Moldus


Il était étrange de se retrouver ici à nouveau, de se préparer à donner une seconde réunion, mais une réunion bien plus importante que la première. En ce jour, les membres du MERLIN allaient faire leur compte rendu à Alice, et cette dernière espérait qu’il y aurait beaucoup, beaucoup de chose à entendre. Des informations à retenir, des slogans à étudier, des élèves à recruter. Alice attendait beaucoup de cette réunion. Beaucoup.

Une nouvelle fois, la deuxième année ajusta sa queue de cheval comme elle le pouvait. Son poignet cassé, maintenu par une attelle, rendait chacun de ses gestes affreusement compliqués. Avec le temps, elle s’habituait un peu plus, et parvenait à progresser chaque jour un peu plus. Cependant, cela lui semblait pitoyable.

Comme la première fois, Alice s’était assise sur le bureau, désormais celui de Monsieur Penwyn. Elle observait la porte close, s’attendait à la voir s’ouvrir à chaque instant. Elle était prête à tenir cette seconde réunion, n’avait pas peur de parler devant autant de monde. Elle savait beaucoup de choses à présent, et surtout, elle connaissait mieux leur ennemi pour l’avoir elle même rencontré. Cela ne faisait pas d’Alice une guerrière ou une résistance accomplie, et aurait même préféré ne jamais vivre ce qu’elle avait vécu. Mais il fallait se rendre à l’évidence : ses terribles péripéties l’avaient forgée.
Prochaine réponse = 14 Octobre 202
19
Dernière modification par Alice Sangblanc le 9 oct. 2019, 14:43, modifié 5 fois.

Troisième année RP - 741B47
Fondatrice et recruteuse du MERLIN - Fiche SpA
1 oct. 2019, 10:58
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
Il l'avait attendu avec impatience cette lettre. Il n'avait pensé qu'à cela tout l'été et plus encore avec ce qu'il s'était passé chez lui. Il avait hâte d'avoir des informations et de pouvoir se rendre à la réunion, qu'ils puissent se regrouper. Il espérait vraiment qu'ils allaient avoir pas mal de nouveaux membres, le plus ils seraient le plus ils pourraient mener des actions et avoir des idées. Il ne lui restait plus désormais qu'à attendre le jour de la réunion. Il n'avait eu aucun mal à déchiffrer le message. Il s'était habitué pendant l'été et c'est à peine s'il avait encore besoin de la grille pour lire le code.


Le 1er octobre, à 17h30


Le jour de la réunion était finalement arrivé. Il avait prévenu @Lili Cooper de la date et de l'heure et ils avaient décidés d'y aller ensemble. Comme ils étaient souvent ensemble, personne ne serait étonnés de la situation donc ils n'avaient pas de raison de se montrer particulièrement prudent. Il espérait juste que tout se passerait bien pour elle, il savait qu'elle était un peu inquiète de savoir comme elle serait accueillie...Mais après tout elle ne devrait pas être la seule nouvelle, la plupart des membres devraient avoir essayé d'en ramener et Alice elle-même avait surement fait des démarches dans ce sens depuis la rentrée.

Quelques minutes avant l'heure du rendez-vous, il quitta la salle commune en compagnie de sa meilleure amie et ils se rendirent jusqu'à la salle d'Etude des moldus. Il arriva devant la porte de la salle pile à l'heure. Il lança un petit sourire rassurant à l'intention de sa meilleure amie puis il ouvrit la porte et rentra avec elle dans la salle.


-Bonjour


A l'évidence, ils étaient les premiers, à part bien sûr Souris qui les attendaient. Alexei alla s'asseoir à une place avec Lili.

Recruteur du M.E.R.L.I.N.-Loki
Troisième année RP
1 oct. 2019, 11:54
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
Lorsque Mael poussa la porte, il n'y avait pas grand monde dans la salle. Seule souris et Alexei et Lili ëtaient présent. Il salua tout le monde, et s'assit sur une des chaises bien alignée qui attendait sagement les élèves. Il attendait @Andrew Taylor pour lui parler de l'avancée de la radio. Mael avait en effet profité des vacances pour aller chercher le matériel adéquat chez son grand père, qui était passionné de mécanique et qui possëdait plein d'objets technologiques de ce genre. Les micros, les mixeurs, les casques et les enregistreurs il ne leur restait pkus qu'un lieu où produire. C'est là qu'il se rappela une règle de poudlard : aucun élément technologique ne fonctionnait au château, tant les interférence magiques ëtaient présents. Il se mordit la lèvre et se leva.
-heu... Souris, pour la radio avec Andrew, il y a un petit problème: j'ai améné tout le matériel nécessaire, mais j'avais oublié que les objets technologiques ne fonctionnaient pas à Poudlard. Donc soit on essaye de trouver un moyen pour partir de poudlard et enregistrer dans un lieu autre que le château, soit on ne tourne que pendant les vacances.
Maek attendit la réponse de Alice, et lorsqu'elle lui eu répondu, Mael alla se rasseoir en attendant es autres. En plus il y aurait sûrement d'autres personnes  qui viendraient aujourd'hui et donc d'autres potentiels animateurs radios.




Gérant du club échec, rédacteur au Merlin et représentant des rédacteurs du Merlin au conseil du Merlin
1 oct. 2019, 12:18
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
Lili attendait cette réunion depuis que son meilleur ami lui en avait parlé et fut contente de pouvoir s'y rendre avec lui. Dès qu'il lui avait transmis la date, Lili ne pouvait s'empêcher de compter les jours.

Elle précéda Alexei tout le long du chemin jusqu'au lieu du rendez-vous, comme elle en savait bien moins que lui. Juste avant de rentrer, Lili eut un moment d'hésitation : Son statut de sang pourrait-il un problème ? Elle n'en savait rien et espérait que non. Elle ne l'avait pas choisi et était prête à tout faire pour renverser ce nouveau gouvernement.

Juste après Alexei, Lili salua à son tour Alice. Elle la connaissait déjà vu qu'elles étaient camarades de chambre et son meilleur ami lui avait dit qu'elle était à l'origine de ce mouvement, l'Anglaise ne fut donc pas étonnée de la voir dans la pièce.

La jeune Serpentard s'assit à côté d'Alexei. On pouvait facilement voir qu'elle était un peu nerveuse mais également déterminée. Si elle pouvait aider pour quoi que ce soit, elle le ferait.

La porte s'ouvrit à nouveau et laissa entrer un autre élève, de chez Poufsouffle. Lili ne comprit pas tout de ce qu'il disait mais elle pouvait facilement comprendre qu'il était déjà là lors de la première réunion. Son meilleur ami lui avait expliqué qu'ils avaient eu des missions pour l'été et la sienne ne semblait pas s'être bien déroulée.



234 mots ✔

Troisième année RP - Préfète InRP - Membre des Crocheers | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.
1 oct. 2019, 18:18
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
Kirsty toqua timidement à la porte. Elle ne savait comment se comporter. Devait-elle attendre que quelqu'un lui ouvre ou devait-elle rentrer sans se poser de questions ? La petite fille n'avait encore jamais assisté à ce genre de réunion illégale, et elle hésitait. De plus, elle ne s'était pas rendue à la première réunion du MERLIN, et personne ne devait être au courant qu'elle viendrait. Peut-être la prendraient-ils pour une intruse ? Le doute la saisit, et elle sentit son coeur s'affoler bêtement dans sa poitrine. Elle se demandait si elle ne devrait pas abandonner cette stupide idée et rentrer en salle commune à faire les trois tonnes de devoirs qui l'attendaient. Pendant deux semaines, deux semaines où elle avait été impatiente, elle avait attendu ce moment. Mais à présent qu'elle se tenait devant la porte, l'angoisse lui serrait les entrailles et elle ne parvenait pas à se décider à tourner la poignée...

La petite fille approcha sa main tremblante du battant et patienta encore deux secondes. Ce serait stupide de ne pas y aller. Elle n'avait rien à perdre et tout à gagner. Si elle entrait dans cette salle, elle avait peut-être une chance de faire sortir son père d'Azkaban et que tout revienne comme avant. Elle pensa à sa soeur, qu'elle détestait mais ne pouvait s'empêcher d'admirer un peu, qui avait abandonner ses études et prenaient des risques inconsidérés pour faire enfin partir Parkinson du pouvoir. Elle pensa à sa mère, seule dans l'appartement minuscule de Londres, le ventre gros comme un ballon. Elle pensa à son père enfermé derrière des barreaux, dans une cellule dans une prison en pleine mer, et elle poussa la porte sans réfléchir plus.

La classe d'étude des Moldus étaient encore presque vide. Kirsty n'y avait jamais pénétré jusqu'alors - cette matière ne figurait pas sur son emploi du temps, elle n'avait aucune raison de se trouver là en dehors de cette réunion. Il y avait seulement quatre personnes présentes dans la salle, et elles semblaient assez silencieuse. L'une d'elle n'était autre que Sangblanc, l'organisatrice, (Kirsty grimaça en la voyant) qui était assise derrière le bureau. Les trois autres étaient des deuxièmes années inconnus à la blondinette. Ils étaient assis à des tables. La blondinette toussota avant de marmonner :
« Heu... bonjour. Je... je suis nouvelle... »

La petite blonde n'avait pas l'habitude d'être timide, mais pénétrer dans une salle où des "rebelles" étaient assis la rendait mal à l'aise. Sans attendre une quelconque réponse, elle ferma délicatement la porte et alla s'asseoir au premier rang, sans jeter un seul regard aux autres.


Troisième année RP (2044-2045) | Remplaçante Attrapeuse/Poursuiveuse des Griffes Ardentes.
“Il est grand temps de rallumer les étoiles.”
1 oct. 2019, 20:50
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
Image

Anthony monta lentement les escaliers. Rufus les avait prévenu la veille, lui et Dorian, de l'existence de cette petite "résistance". Dorian lui, n'avait pas voulu venir, jugeant qu'il était trop grand pour être commencé par une deuxième année mais Anthony avait tenu à y assister -même si l'idée de se faire commander par une première année ne lui plaisait guère- par soutient pour Rufus. D'ailleur, celui-ci n'était pas présent. Anthony consulta sa montre. Il était 17h30. Anthony décida de ne pas attendre Rufus, la ponctualité était quelque chose d'important chez lui. Il entre dans la salle sans frapper, balaya la pièce du regard puis dit de sa voix de gorge: 

Salut. Je suis un ami de Ruf... euh... Maléfice.

Quel égo pensa Anthony. Pourquoi prendre "Maléfice" comme nom de code ? Il s'assit à la place la plus proche de la fenêtre. Toc toc toc. On frappa à la fenêtre. C'était Rufus ! 

Quelques minutes plus tôt...

Sur son nimbus 2001, Rufus renvoyait les balles que le saule cogneur lui balançait à coup de batte. Il essayait un peu de s'entraîner pour être au poste de batteur. À trois mètres de l'arbre, son sac gisait sur le sol, avec toutes ses affaire pour la réunion. Il s'entraînt depuis deux heure de l'après midi. De gros nuages dissuadaient la plupart des gens de sortir ce jour là, mais Rufus n'en avait que faire. Il avait regardé sa montre à 15h, à 16 heure, à 16h30, à 16h50...

Maintenant...

Il regarda sa montre une nouvelle fois. 17h30 ! Il regarda le sol. Personne ne regardait. Il n'allait pas se taper tout les escalier ! Il fila droit, dans un éclaire noir de métal chromé, dressa un nuage de fumée à environ 20 mètres de la fenêtre et arrivé à sa hauteur, donna trois coups secs. Anthony lui ouvrit, à son grand étonnement. Il était déjà là ? Après tout lui était toujours à l'heure, Rufus aurait mieux fait d'en prendre de la graine ! Il lança un regard amusé à la petite assemblée puis passa son sac, ses deux jambes et s'engouffra dans la pièce. 

Salut ! Dit-il en souriant aux quelques élèves timides. J'étais à l'autre bout du parc. Dit-il en levant les épaules, sans le moindre gêne dans la voix bien que le regard sévère d'Anthony mêlé à celui d'Alice l'empêchait singulièrement de sourire. 

Il s'assit à côté d'Anthony en laissant une place libre à côté de lui, destiné à Wilson.

5ème année RP
couleur : #1FA055
Formateur du MERLIN et fou à temps partiel.
3 oct. 2019, 14:32
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
Andrew marchait en direction de la salle d'étude des moldus, un gros sac de sport sur l'épaule. Il avait bien reçu la lettre d'Alice et bien qu'ayant eu du mal à la décrypter, ne s'étant pas assez entraîné avec le code, il avait réussi à déchiffre la date et l'heure de la deuxième réunion de MERLIN. Il pénétra dans la pièce après avoir frappé à la porte. Il jeta un rapide regard pour voir qui était déjà présent et s'aperçut qu'il n'y avait pour l'heure que peu de monde.
Il salua rapidement Alice en passant devant elle, lui adressant un signe de tête et un faible sourire.
"Salut Souris !"
Tout deux avaient réussi à enterrer la hache de guerre pour le bien de MERLIN et le jeune garçon souhaitait continuer d'apaiser les tensions.

Andrew décida d'aller prendre place aux côtés de Mael, son compère de radio. Il salua au passage Alexei et Lili deux élèves de Serpentard. La brunette n'était pas présente lors de la première réunion mais Alexei avait dût l'inviter. Andrew avait penser lui aussi à faire venir Thalea, mais en y réfléchissant bien il ne voulait pas lui faire courir le moindre risque et avait préférer garder cela secret. Le jeune garçon salua également Rufus venu avec un ami à lui. Andrew remarqua également une jeune fille qu'il n'avait pas vu lors de la première réunion et qui à priori était venu seule. Étrange comment était-elle au courant ? Mais le jeune brun préfèra rester de marbre pour l'instant et ne pas montrer sa suspicion. Après tout peut-être avait-elle été invitée par un membre et celui-ci était peut-être tout simplement en retard. Andrew salua donc également la jeune fille qui au vu du blason sur sa robe de sorcier était une élève de la maison Poufsouffle. Enfin il alla s'asseoir à côté Mael tout en déposant son sac à côté de sa chaise.

"Salut Pygargue ! J'ai fait une brocante avec mon père cet été et j'ai trouvé pas mal de trucs qui pourrons nous servir pour la fabrication de la radio. J'ai aussi imprimé des plans et des manuels pour nous aider. C'est tout dans mon sac, mais on va peut-être attendre que tout le monde soit là pour qu'on fasse le point avec les autres."

@Mael Chassin

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins. - Membre de MERLIN/Micro
2ème année RP (2044-2045)
4 oct. 2019, 13:00
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
1er Octobre 2044
Salle d’Étude des Moldus, Poudlard
Troisième année


Devant moi, la porte me narguait. Clairement. Close, elle me titillait et me hurlait ma faiblesse. *Pas d’faiblesse*. Oh, non, pas de faiblesse. Juste de l’hésitation. Voilà, elle me renvoyait mon hésitation, sous forme de ce battant fermé. De sa poignée parfaitement dessinée. Qui n’attendait que le contact de ma main, la pression de mon corps, pour s’ouvrir. Pour me laisser la place. Me faire entrer. Cette porte me disait « viens ». Et en même temps, elle me disait « va t-en ». C’était une tentation repoussante. Une de mes grandes faiblesses matérialisée en porte toute simple. C’était le reflet, pur et dénudé de tout ornement, du Choix que j’avais fait quelques mois plus tôt. *Rah*. Ce choix. Ce Choix. Il me hantait encore. Chaque nuit — presque chaque nuit. Il y avait bien d’autres choses plus importantes, qui le dominaient largement. Mais quand une ouverture, une pause, se montrait, alors ce Choix revenait me titiller. Dans l’espoir, peut-être, de me faire regretter. Et je Regrettais ; de tout mon être, je regrettais. Maintenant plus que jamais. J’avais envie de me frapper. Pas pour avoir fait ce Choix — grosse erreur, certes, mais préméditée —, mais bien pour regretter. Regretter, c’était être faible. Or, je me montrais digne de mes choix. Longtemps, j’y avais réfléchi, et j’avais fait le meilleur choix. Ce n’était pas impulsif, pas irréfléchi. Alors, il n’y avait aucune raison de regretter. Aussi simple que ça. *Rien, rien n’est aussi simple, chérie !*, rit doucement ma conscience. Pourtant, si. C’était aussi simple que cela. Cette porte n’était rien. J’allais l’ouvrir. La réduire en miette par ce fait — l’ouvrir, ce serait détruire toutes mes hésitations. Rire de mes peurs.
La voilà la raison. *T’as compris ?*, soupira mon esprit. L’unique raison. *Ah, t’as enfin compris ?*. Détruire Parkinson, oui. C’était une bonne raison, que je partageais. Mais ce n’était pas la Mienne. Non, tout était bien plus complexe. *Bien, Petite*. Ma raison à moi, la vraie, c’était que ça me faisait flipper. Complètement flipper. *T’es vraiment stupide, des fois, beauté*. Cette idée me faisait flipper. Faire comme Shaina, m’engager dans une résistance idiote, agir... être au milieu des Autres. Ça me répugnait. Leur présence. Répugnante. Mais ça me faisait surtout peur. Tellement flippant. *Il t’en aura fallu du temps, mais t’as fini par comprendre*. Sauf que je n’avais pas le droit d’avoir peur. Ce droit, je me le refusais. Ce n’était qu’une forme de Perte — Perte de contrôle, Perte de mon Contrôle. Or, je ne perdais jamais rien. Jamais. Je n’avais pas le droit d’avoir peur. Cette idée me faisait peur. Donc, je devais le faire.

Sourire. Oui, j’allais le faire. Mais, tout de même, je pouvais me permettre d’attendre Emily. Ma belle. Avec elle, ce serait plus simple. Et puis, elle non plus ne le faisait pas par gaité de cœur — s’engager au milieu des Autres la répugnait au moins autant que moi. Allons affronter nos répugnances à deux, l’amie. *Amie*. Elle avait dit ça, en me parlant : amie. Souriante, avec son sourire hautain, elle avait dit : « assume, Thalia. Répète. Répète qu’j’suis ton amie. » J’avais répété. Son sourire était aussi suffisant que celui d’une reine — reine de cœur —, alors j’avais répété. D’ailleurs c’était vrai. Même si je m’étais jurée de ne jamais plus en avoir, elle, c’était différent. Elle avait quelque chose en plus. Ce... Elle-même. Qui faisait que je pouvais dire amie sans en avoir honte, même s’il m’avait fallu apprendre. Là, devant cette porte, j’allais l’attendre. Comme une vraie amie.

De toute manière, j’étais arrivée en avance, exprès. Personne n’avait encore ouvert la porte, à part sans doute la gamine aux cheveux blancs, Sanglanc, la cheffe. « Souris ». Fichu pseudonyme. Une souris, ou un ordre qui nous criait de sourire ? Peut-être un jeu de mot. Les deux, assurément. Pour moi, c’était juste autre chose qui me narguait. Reculant dans un coin du couloir, tapie contre le mur, dans l’ombre, je restais immobile. Sans expression. Ma tête bougeait, lentement. Une Aiguille d’horloge, battant la mesure. Gauche, droite, gauche. Elle était lourde, tanguait. Pas grave. Gémissement. Les premiers arrivaient. Je continuais de battre la mesure — droite, gauche, droite. La Serdaigle n’était pas encore là. Toujours ponctuelle, elle ne tarderait pas à arriver, c’était certain. Droite, gauche. Mes doigts pianotaient sur la pierre, suivant le rythme lourd de mon crâne. *OK*. Elle était là. Soudainement. Un clin d’œil, un regard tempête, un sourire léger et son signe de tête pour me dire de la suivre. Emily, dans sa Splendeur suprême.

Viens, chérie.

Juste pour la faire sourire un peu plus. Entre amies, on pouvait se le permettre, n’est-ce pas ? Les Autres devaient faire ce genre de choses. J’imaginais. Soupir. Elle m’entrainait en avant. Et, devant la porte, je réalisais ce que j’allais faire. Entrer. Oh, Merlin. Entrer au milieu des Autres pour participer à leur réunion. Pour discuter. Pour ne pas dominer, mais écouter. Faire partie d’un groupe. Comme je haïssais cette idée terrifiante. *T’es devenue folle !*. Tarée. Je poussais la porte, et entrais à la suite d’Emily.

Des Autres étaient déjà à l’intérieur, pas aussi bruyants que je le redoutais. Trop, tout de même. Sans un sourire, j’adressais un signe de tête à Souris — Sangblanc —, assise royalement au bureau.

Deneb, me présentais-je en regardant les Autres. Baissant rapidement le regard vers mes pieds, je me forçais à reprendre contenance et à regarder Emily. « Vega, » se présenta-t-elle à son tour. Je grimaçais. *Rah*. Ce n’étaient même pas des beaux noms de codes. C’était une fichue ruse d’Emily. Elle qui savait que Shaina était Altaïr, elle avait aussitôt pris le nom Vega. Et moi, bien sûr, j’avais suivie. Deneb. Le Triangle d’Été. Manigance d’une Grande.

M’asseyant à ses côtés tout au fond, loin des Autres, je posais mon sac et en sortais mon carnet de notes, ainsi qu’une plume. Il allait falloir tenir tout le long de cette réunion — heureusement que j’avais de quoi continuer mes recherches. À mes côtés, Emy scrutait les Autres présents. C’était la plus grande. Calculateur, son regard les détaillait un à un. Un soupir m’échappa.

i dream of you almost every night - hopefully, i won’t wake up this time
[Dissolution ; Immaculée ; Silenc(ié)e]
4 oct. 2019, 15:04
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
Nous avons enfin repris les cours. Et avec eux, les entraînements de quidditch. Parlant de quidditch, un match a eu lieu aujourd'hui. Nous avons affronté les gryffonds. Sans Tally, ni Lyn. C'est étrange de jouer sans elles.
Mais le sport sorcier n'est pas la seule chose qui ait recommencé pour moi. Les entrainements dans la chorale aussi ont repris. J'ai du mal à réaliser que je suis déjà une deuxième annee.
Et plus important pour l'instant, le MERLIN va enfin commencer ses activités. La match de tout à l'heure n'a pas suffi à me vider de mon énergie. J'ai hâte que nous revenions à un système où les nés-sorciers n'ont pas d'asendant officiel sur les autres. Je ne compte pas rester les bras croisés en attendant cela, je veux agir.
Ayant pris la peine de changer ma robe de quidditch pour mon uniforme scolaire, mais ayant jugé que me laver les cheveux tout de suite était inutile, je me dirige vers la salle d'étude des moldus sans me presser, les cheveux attachés comme pour le match et un peu ébouriffés.
Je finis par arriver devant la porte qui vient de se fermer sur deux autres membres de la résistance. Juste au moment où je m'arrêtais devant la porte pour me prendre une grande inspiration, mon cousin Arthur déboule. Il veut aussi participer à la résistance, révolté par ce qu'on nous a raconté sur les agissements des Manteaux noirs. Edward, son grand-frère aussi veut résister, mais ayant presque 16 ans, il préfère s'engager dans un réseau de jeunes combattants. Il est néanmoins disposé à nous aider si besoin, surtout pour apprendre des sorts de defense ou d'attaque des années supérieures.
Sans un mot, le blond m'ouvre la porte en me laisse entrer, puis entre en fermant derrière lui. Je jete un coup d'oeil dans la piece. Les deux membres chargés de la radio, Rufus, Alexei et bien entendu Alice etaient déjà là. A eux s'ajoutaient Thalia et Emily qui viennent de prendre place, un Serpentard qui semble être avec Rufus, Lili Cooper et Kristy Pangelwood.
Je les salue d'un grand sourire puis d'un :«Bonjour à tous. » Avant de me diriger vers la rangée près des fenêtres, là ou j'étais la derniere fois, suivie par un Arthur fatigué, mais qui leur a tout même souri en guise de salutations.
Je m'assied puis pose mon sac pres de mes pieds, avant de remraquer un balai pres de Rufzs et de son ami. Je fronce les sourcils,
surprise. Que cherche un balai ici ?
J'hausse les épaules en me disant que ce doit etre Rufus qui l'a apporté. Pourquoi faire,
je ne sais pas. Mais bon. Je m'installe confortablement et attends le debut de la reunion.

Fehu

Petite rune perdue au milieux d'Enfants Resistants et Libres.
5 oct. 2019, 00:07
Le MERLIN  RP libre sous conditions 
Image


Démarche légèrement en biais, peut-être un peu tordue, à la façon de ses pensées qui se bouclent en épine, voici l’enfant, héritier d’un tilleul, qui suivait deux de ses camarades : Pancréas et Iror. Les deux à Serdaigle. Les deux avec qui il avait des interactions quasi quotidiennes. Des camarades qui ne sont plus considérés par lui comme des Autres mais comme des Quelqu’un. Des Quelqu’un qu’il apprenait à connaître doucement, jour après jour. Sans pour autant vraiment savoir comment ça fonctionne, tout ça. Il n’est pas habitué, n’a jamais su, et estime que les autres savent mieux que lui, surtout les autres qu’il estime, les Quelqu’un.
Alors, il suivait Pancréas et Iror. Car il les estime, et ce sont des Quelqu’un.

Pancréas avait parlé de Merlin. Lui, en retour, avait tout de suite répondu par sa légende arthurienne favorite et son chevalier préféré. Il voulait bien faire un jeu de table ronde. Lui pourrait être Arthur, Pancréas Guenièvre et Iror Lancelot. Ou bien lui serait Perceval et Iror Karadoc. Ou lui serait Bohort et Iror Léodagan. Pancréas pourrait être la dame du Lac aussi. Ça lui irait bien. Et puis, comme elle est à Serdaigle, elle pourrait aussi porter le diadème.
C’était donc une affaire déjà entendu dans son esprit.

Mais non, cependant, il ne s’était pas agi de légendes arthuriennes, ce qui l’avait profondément déçu et désintéressé. Alors, il avait arrêté d’écouté, et s’était contenté d’hocher la tête en même temps qu’Iror, qu’il gardait toujours dans un coin de son œil. C’était pratique, que de connaître Iror, parce que comme ça, il avait toujours un indicateur sur ce qu’il devait faire ou la façon dont il devait se comporter. Il n’avait plus qu’à faire la même chose et ainsi, il serait normal, comme tout le monde. Et il n’aurait alors plus rien à se reprocher. Et alors, on ne pourrait plus rien lui reprocher, vu qu’il faisait tout ce qu’il fallait faire. C’est comme ça que ça marchait, comme ça qu’on lui avait dit, comme ça qu’il allait l’appliquer.
C’est aussi pour cela qu’il les avait suivi tous les deux, jusqu’à ce couloir qu’il n’empruntait pas, jusqu’à cette salle qu’il ne reconnaissait pas.

Il les avait suivi, et était entré après eux. Pancréas semblait la plus confiante, et donc, Iror la suivait, et lui suivit Iror.
Jusqu’à ce qu’il aperçoive une louve, un peu plus loin.

Une petite louve, à la robe toute blanche et à la pâte brisée, comme pour les gâteaux. Parce qu’elle a des cheveux comme du sucre.
Il la voit, voit surtout les détails, ce bras en écharpe, le gauche. Alors, par l’impulsion de sa mimésis, il lève sa main gauche en retour, direction la petite louve.
Puis se rend compte que lever juste la main gauche sans geste derrière ne fait pas beaucoup sens.
Alors il se rattrape en donnant à sa main l’impulsion d’un « coucou », tandis que, déjà, il ne la regardait plus, cherchant autour d’elle un petit ours qui ne semblait pas être là. Pas encore ?

Sentant le regard d’Iror, il se détourne et vient le rejoindre, lui et Pancréas, tandis qu’ils s’étaient trouvé des places assises. Heureusement loin des autres, qu’il n’avait pas vraiment vus ou pris en considération. Pourquoi faire ? Il y avait Iror, il y avait Pancréas, il y avait la louve blanche. Ne manquait plus que l’ourson blanc, et il y aurait plus de connu et de familier dans cette salle que d’Autres.

Assit sur sa chaise, les mains posées sur les rebords, il balançait ses jambes dans un rythme de déclinaison, déjà occupé à ne plus être présent que corporellement en cet endroit inconnu.

Et la table n’était même pas ronde.


@Panthéa Johnson @Azaël Liderick

Method in the Madness
Ière année RP : 2043-2044
Théana : there's alchemy between us