Inscription
Connexion

4 sept. 2020, 16:48
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
4 SEPTEMBRE 2045


Qui aurait cru que revenir à Poudlard serait si ennuyeux ?
J'ai passé moins de cinq jours ici.
Et chaque heure m'a semblé durer une éternité.
Je ne sais pas quoi faire pour passer le temps.
Alors, je suis allé en cours.
Toute la journée.
Ça ne m'arrive pas souvent.
Habituellement, je n'y vais pas pendant plusieurs heures.
Je préfère explorer le château, et suivre seulement les matières qui m'intéressent.
Mais mon imagination semble être restée à Salcombe.
Ce n'est pas une très bonne nouvelle.
Heureusement que j'ai encore quelques idées de bêtises que j'avais notées sur un carnet, l'année dernière.
Je n'ai pas osé les réaliser jusqu'à aujourd'hui.
Pousser Jacob par une fenêtre de la Grande Salle pour voir s'il rebondit sur le sol ne me semble pas être une très bonne idée.
S'il se fait mal, je serais puni.
Et les autres me mettent en danger.
Dans certains films, les héros se jettent du toit avec un drap comme parachute.
Peut-être que ça marche dans la vraie vie.
Mais, même si j'ai noté cette idée, je ne suis pas prêt à la réaliser.
Ce n'est pas celle-là qui a attiré mon attention.
Abîmer les manuels de la salle d'étude des moldus...
C'est une très bonne idée.
Si les sorciers veulent connaître la vie des gens normaux, qu'ils renient leur nature et aillent vivre à Manchester, ou dans une autre ville moldue.
Ce n'est en allant dans cette salle de cours qu'ils apprendront à vivre normalement.
Alors je suis ici.
Dans une salle de classe.
Vide, évidemment.
Je ne veux pas avoir une retenue.
Des livres sont face à moi.
J'ai eu une idée géniale.
Arracher les couvertures, et les recoller sur d'autres manuels.
Ha ha.
Le prof' aura une mauvaise surprise s'il ouvre l'un de ces livres.
Je sors ma baguette magique, et me prépare à lancer un sortilège.
L'un des seuls que je connaisse.

Diffindo !


La couverture du premier manuel se détache.
Je répète cette formule, et me voilà face à quatre morceaux de deux livres différents.
C'est étrange.
Je sors un rouleau de Sorcier Collant de mon sac, et tente de coller les pages du second livre à la couverture du premier.
Oops, je devrais retourner à l'école maternelle, je suis incapable d'utiliser correctement du ruban adhésif...
Ce livre est vraiment affreux.
Je pensais réussir à coller proprement des manuels différents.
Ce n'est pas le cas.
N'importe qui pourrait remarquer sans l'ouvrir que le manuel a été abîmé.

Zut ! J'y arriverai jamais...



#MMG | color=#666666
4ème année RP, filière Sport et soins

7 sept. 2020, 00:17
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
C'est la quarante-troisième fois que je fais ma rentrée des classes à Poudlard.
Un nombre plutôt inquiétant si ce n'était pas moi le professeur.
L'agitation qui règne depuis le début de la semaine ne semble pas baisser.
Les élèves sont heureux de se découvrir ou de se retrouver.
Et moi, je suis ravi de pouvoir fouler de nouveau les dalles du château.
Qui aurait cru que je rempilerais pour une nouvelle année d'enseignement ?

Je vois bien les interrogations qui traînent au fond de leurs regards.
Ils n'ont pas l'habitude de voir une personne de mon âge dans le château.
Poudlard a bien changé, et ses enseignants aussi.
Pourquoi mes collègues sont-ils tous aussi jeunes ?
Car de mon temps, on pouvait boire une bonne tasse de thé avec la vieille McGonagall.
Ceux qui étaient assis d'un côté du banc il y a vingt ans sont maintenant assis de l'autre.

Incapable de dormir plus de cinq heures de suite, je viens travailler tôt à mon bureau.
Les heures défilent entre mes doigts sans que je ne puisse les saisir.
Ah, pourquoi faut-il que le temps soit si long en étant jeune et si court plus tard ?
Affairé à mes affaires, j'amoncelle inlassablement des parchemins.
Mes cours, il faut bien que j'ai de la matière pour enseigner.
Le monde a tellement changé en si peu de temps.
J'espère qu'ils n'en savent pas plus que le vieil homme que je suis.

Le doux bruit de l'agitation qui règne dans les couloirs s'intensifie soudainement.
Quelqu'un vient d'entrer dans ma salle de classe, je vais le laisser venir.
Mais, une dizaine de secondes plus tard, rien, sauf le bruit du couloir.
Personne n'est venu toquer à ma porte pour venir se présenter.
Inquiet, je me lève difficilement, ma hanche me faisant souffrir, pour voir ce qu'il se passe.
Sur l’entrebâillement de la porte, je peux désormais le voir.
Le saligaud qui est en train de ravager mes manuels scolaires.


« Je peux vous aider ? »


Une voix forte et sévère traduit le fond de ma pensée.
De ce que je vois, il est en train de découper les couvertures.
Que peut bien faire ce garçon à abîmer les manuels de ma classe ?
Je m'approche lentement de lui, un air furieux traversant mon visage.
Il était hors de question qu'il s'en tire impunément.
Car si on apprenait dès la première semaine qu'on pouvait me faire ce genre de coups.
D'autres viendraient pour me faire bien pire.

♫ Where did I go wrong, I lost a friend ♫

7 sept. 2020, 17:08
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
Argh.
Ces livres sont vraiment difficiles à modifier.
J'appuie sur la couverture pour tenter de masquer le Sorcier Collant.
Raté.
Le manuel paraît toujours aussi étrangement épais.
Pff...
Une voix m'interrompt pendant que je réfléchis aux sorts pouvant être utiles.
Je sursaute, et tourne la tête pour observer mon interlocuteur.
Oops !
C'est un prof', j'en suis presque sûr.
J'imagine que ce livre détruit lui appartient.
Aïe, je sens une retenue arriver...
Je me retiens de lui répondre que je voudrais de l'aide pour finir de découper les couvertures.
Je ne pense pas qu'il apprécie mon sens de l'humour...
Il me faut une excuse, et rapidement.
Plusieurs me traversent l'esprit.
Je pourrais dire que Jeremy, mon ours en peluche, m'a demandé de détruire ces livres.
Je pense que certains objets magiques parlent.
Pourquoi ne serait-ce pas le cas de Jerem' ?
Mais je ne pense que ce professeur puisse me croire...
Il a sans doute une centaine d'année, ça m'étonnerait qu'il dorme avec une peluche.
Une autre idée me vient à l'esprit.
Partir en courant.
Il n'arrivera pas à me rattraper.
Mais certains sortilèges doivent lui permettre de m'arrêter.
Ah !
Cette fois, j'en suis sûr, cette idée-là est la bonne.
Si j'avais été un personnage de bande dessinée, une ampoule se serait sans doute allumée au-dessus de ma tête.

Mais c'est pas de ma faute, m'sieur. C'est à cause d'un autre professeur. Il m'a dit que si j'échangeais toutes les couvertures de vos livres, je pourrais avoir une Chocogrenouille.


Je retiens un sourire.
J'ai vraiment de très bonnes idées.

#MMG | color=#666666
4ème année RP, filière Sport et soins

7 sept. 2020, 19:22
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
Un long silence s'installe entre l'enfant et moi.
Sa réponse se met à tarder, comme si il essayait de trouver le meilleur mensonge.
Que va-t-il bien pouvoir m'inventer comme bêtise ?
Un sourire malicieux se dessine sur mes lèvres tandis que mon impatience grandit.
De nombreuses possibilités se présentent à lui.
Il ne reste plus qu'à savoir si il saura en saisir une intéressante.
J'observe le mouvement de ses yeux tandis qu'il me ment au visage.
Un autre professeur lui aurait demandé ça ?
Ce garçon me prend vraiment pour le premier benêt venu.
Mes sourcils se froncent et mon corps se raidit.


« Ah... et j'imagine que ce professeur a un nom. Qui vous a demandé de faire ça ? »


Le sourire carnassier sur mon visage s'accentue.
Il est fini.
Si il me donne le nom d'un de mes collègues, nous irons directement le voir.
Si il s'y refuse, je ne pourrais qu'avancer plus loin dans le piège que je lui tends.
Mes doigts tapent frénétiquement sur le bois du bureau à ma droite.
Je me demande bien ce que ce gamin va bien pouvoir m'inventer une fois de plus.
Il vaudrait mieux qu'il s'arrête de me mentir.
Car ma patience a ses limites et je serai beaucoup moins clément s'il continuait.
Par la barbe de Merlin, est-ce que tous les élèves sont comme celui-là ?
Irréfléchis, irrespectueux et ne pouvant rester deux minutes sans faire des bêtises.

♫ Where did I go wrong, I lost a friend ♫

8 sept. 2020, 18:33
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
Un nom.
Il veut un nom ?
Oops.
Je pourrais dire celui d'un véritable professeur.
J'ai réussi à en retenir quelques uns.
Mr Briggs, Miss Holloway, et Miss Xarinez.
Les autres sont un peu plus flous dans mon esprit...
Peterson, je crois.
Bref.
Il ne me croira jamais.
Je ne suis pas stupide.
Je sais que si je lui dis l'un de ces noms, il ira demander à ce professeur, et comprendra que j'ai menti.
Alors, j'ai une autre idée.
Je n'irai pas en retenue.
Cette petite bêtise ne poussera malheureusement pas la direction à me renvoyer.
Ce serait trop simple.
Je dois continuer mon mensonge.
Ça me semble être une excellente idée.
D'après le sourire (très-très flippant) du professeur, il pense que je vais dire une erreur.
Il me tend un piège.
Mais je suis intelligent.
Je l'éviterai.

Inventer une description.
Dire que je n'ai pas une bonne mémoire.
Et partir d'ici sans avoir de retenue.

Je ne pense pas que vous connaissiez les noms de tous les élèves de cette pri.... école. Moi non plus. Je sais pas comment s'appellent tous les profs. Je sais même pas si c'est un prof qui m'a parlé. C'était juste un vieux, genre entre vingt et cent ans, avec des cheveux courts.


Je suis très fier de ma description.
Tous les professeurs de cette école lui correspondent.
Celui d'étude des moldus de pourra jamais deviner de qui je lui parle.

#MMG | color=#666666
4ème année RP, filière Sport et soins

9 sept. 2020, 17:25
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
Comme c'était étrange.
Il ne connaissait pas le nom de ses professeurs.
Pourtant, il ne semble pas être en Première Année.
Impossible, puisque ce garçon sait déjà jeter quelques sortilèges.
Un esclaffement sort de ma bouche sans que j'y prête attention.
Penses-t-il vraiment qu'une personne sensée croirait son histoire ?
Le ridicule de sa réponse est tel qu'il me fait sourire.
Cet enfant est comme un doxy qui se noie au fond d'un chaudron.
Quoi qu'il fasse, il n'arrivera pas à sortir de la situation dans laquelle il s'est mise.
Et le voir essayer de s'en sortir est tellement délectant.


« Ah, c'est vraiment fâcheux que vous ayez la mémoire d'un poisson rouge et le vocabulaire d'un enfant de trois ans. Si ce n'était pas le cas, vous auriez très bien pu me la décrire correctement, à défaut d'avoir son nom. »

Sa défense est ridicule et il va bientôt venir à bout de ma patience.
Je récupère rapidement ma baguette dans ma poche de ma veste.
Un mouvement de baguette plus tard, la porte de la salle se ferme sur ses gonds.
CLAC. Le bruit que fait la serrure qui se verrouille.
Il n'y a plus aucun sourire sur mon visage, seule une expression de mécontentement.



« Si vous ne me dîtes pas la vérité de suite, je n'aurais d'autres choix que de chercher l'information moi-même. Vous comprendrez que je ne peux laisser un de mes collègues me faire ça dès ma première semaine. »

C'est un mensonge.
Je sais bien qu'aucun de mes collègues n'est impliqué.
Mais je rentre dans son jeu.
À quelques mètres de lui, je fais glisser ma baguette entre mes doigts.
Un sourire satisfait apparaît sur mon visage.
J'espère qu'il a peur et qu'il arrêtera de me prendre pour un gnome de jardin.
Bien-sûr, je ne lui ferais rien.
Mais il ne sait pas ce dont je suis capable.
Et tout dans les gestes que je lui laisse apercevoir s'accorde avec mes propos.

♫ Where did I go wrong, I lost a friend ♫

9 sept. 2020, 18:11
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
Mémoire de poisson rouge ?
Vocabulaire d'un enfant de trois ans ?
Je tourne la tête, espérant qu'il parle à un autre élève.
Rien.
Eh !
Personne n'a le droit de me dire ça !
Quand quelqu'un me parle comme ça, je réplique par une insulte.
Mais je ne pense pas que ce soit une très bonne idée de répondre ainsi à un professeur...
Surtout qu'il a l'air en colère.
Alors qu'il riait il y a quelques secondes.
Argh, il claque la porte.
Comme dans les films d'horreur.
Il ne va pas mettre un masque de clown ou me torturer comme Saw, quand même ?
Je suis trop beau pour mourir.

J'ai pas trois ans, ça c'est l'âge de votre arrière petit-fils...


Je n'ai pas pu retenir cette remarque sur son âge.
Il faudrait peut-être que j'arrête de m'attirer des ennuis...
Mais je ne peux pas m'en empêcher.

Je vais peut-être lui dire la vérité.
Que je suis ici pour détruire ses livres, juste pour passer le temps.
Ou alors, je pourrais continuer mon mensonge.
Cette baguette me glace le sang.
Mais je pense qu'il ne me lancera pas de sorts.
Il n'a sans doute pas le droit.
Pour les punitions, les profs' sont censés se contenter de lignes à recopier, non ?

Je vous dis la vérité. Ce n'est pas de ma faute si un prof vous aime pas ! Et en plus, vous avez pas le droit de me lancer un sort. Si vous m'en lancez un, j'irais me plaindre à miss Loewy.


#MMG | color=#666666
4ème année RP, filière Sport et soins

15 sept. 2020, 22:27
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
Dès que je me suis tut, je guettai la moindre de ses réactions.
Allait-il craquer et enfin me dire la vérité ou bien allait-il s'entêter dans sa bêtise ?
Malgré mon âge assez... avancé, je perçois tout de même sa remarque.
L'expression furieuse sur mon visage s'accentue.
Ce garçon me pousse dans mes retranchements, comme si il voulait me tester.
Mais il ne sait pas sur qui il est tombé, je ne suis pas un vulgaire débutant.
Il ne pourra pas être aussi désinvolte avec moi qu'avec ses autres professeurs.


« QUOI ? lui hurlai-je dessus sans attendre qu'il s'exécutât. Répétez-le si vous ne tenez pas à votre langue.»

Pour qui me prend-il ?
Nous n'avons pas élevé les Croup ensemble.
Il me doit plus de respect que ça.
Mes doigts de la main gauche tapent frénétiquement le bois du bureau.
Ma baguette ne le pointe pas directement, mais est toujours maintenue.
Ce garçon se cramponne à son mensonge.
Même si un collègue ne m'aimait pas, jamais ils n'enverraient un enfant régler leurs comptes.
Son excuse en est tellement risible que je ne peux m'empêcher de montrer du dédain.
Et voilà qu'il veut en parler à la directrice de Poudlard.
Celui-là ne manque décidément pas de cran, mais je vais lui faire ravaler sa fierté.


« Kristen Loewy aura bien du mal à savoir quoi que ce soit après que j'aurai fouillé dans votre tête. Je ne prendrai aucun gant, et tout le monde pensera que vous êtes tombés dans un endroit mystérieux de Poudlard qui vous a fait perdre la boule. Je le demande une dernière fois. La vérité, et vite.»

L'impatience se lit sur mon visage.
Je cache du mieux que je peux mon coup de bluff.
Le regard droit dans ses yeux sans vaciller, sans regarder ailleurs.
Il ne sait pas de quoi je suis capable, et vaut mieux qu'il ne le sache pas.

♫ Where did I go wrong, I lost a friend ♫

16 sept. 2020, 12:22
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
Je retiens un rire qui voudrait s'échapper.
Voir ce professeur aussi furieux est très drôle.
Il n'a pas l'air très content...
Ha ha.
Je ne suis pas stupide.
Je sais que même si je répète ce que j'ai dit, il n'aura pas le droit de me rendre muet.
Sauf s'il veut un aller simple pour Azkaban.
Alors je lui adresse un sourire narquois.

J'ai dit que mon petit frère a trois ans. Quel est le problème ? Vous avez entendu autre chose, monsieur ? Je n'ai rien dit de mal...


Mon sourire s'accentue
D'accord, il semble sérieux lorsqu'il me dit qu'il me jettera un sort si je ne dis pas la vérité...
Mais je sais qu'un professeur n'a pas le droit d'utiliser un sortilège comme punition.
Des lignes, okay.
Nettoyer la salle des trophées (Peter a déjà dû le faire...), ça me semble normal.
Mais fouiller dans ma tête ?
Pff...
Je ne suis pas assez naïf pour croire ce mensonge.

Si miss Loewy était incapable de repérer un sort, elle serait moins forte en magie que vous. Et vous seriez le directeur, pas un simple prof d'étude des moldus. Je dis la vérité, mais vous voulez peut-être que j'invente une histoire ? Alors voilà. C'est la cheffe du conseil des sorciers, je ne sais plus son nom, elle m'a demandé de détruire vos livres. 'Paraît qu'elle les aime pas.


Je ne suis pas sûr de ce que je dis.
La magie est-elle vraiment détectable ?
Je ne sais pas.
Mais je l'ai dit, et je ne peux modifier ces paroles qu'il a entendues...
Peut-être que si j'invente une excuse absurde, comme je viens de le faire, il croira que ma première explication est vraie.
Je l'espère.
Je voudrais retrouver rapidement les bandes-dessinées que j'ai laissé dans la salle commune des Gryffondor.
Pas avoir une retenue.

#MMG | color=#666666
4ème année RP, filière Sport et soins

30 sept. 2020, 17:46
Le trucage de trop… ou juste de plus  CdC 
Et voilà qu'une fois de plus, ce gamin se fout de ma gueule.
Seul le fait que j'enseigne dans cet établissement m'empêche de le corriger.
Décidément, être professeur à Poudlard n'a pas que des avantages.
Il me fait passer pour un vieux sénile, je déteste ça.
Si ça avait été mon propre enfant, il se serait prit une dérouillée monumentale.
Je ne peux que le regarder d'un sourire carnassier, lui rendant le sien.
Cet enfant essaye de ne pas montrer sa peur dans ses propos.
Mais le corps exprime souvent bien plus qu'on n'en voudrait.


« Vous êtes bien plus stupide que ce que j'aurais pensé à premier abord et ce n'est pas peu dire. Vous ignorez tout de la magie, mais vous voulez peut-être m'expliquer comment elle fonctionne ?»


Un sourire plein de dédain que je n'arrive plus à cacher s'affiche sur mon visage.
Ce petit jeu a duré bien trop longtemps.
Il est enfin venu à bout de ma patience.
Sans doute aurais-je été plus clément si il ne s'était pas montré aussi ennuyant.
Mais sa défiance et son manque d'intelligence m'exaspèrent.
Pourvu que les autres élèves du château ne sont pas aussi sots.
Sinon, c'est la démission assurée d'ici quelques semaines.


« Votre zèle ne doit sans doute faire rire que vous, je plains vos camarades qui doivent vous supporter. Arrêtons cette plaisanterie de suite. Puisque vous ne semblez pas coopérer, vous allez écoper de la punition maximale. Vous viendrez tous les samedis matin, à huit heures pétantes dans mon bureau en retenue ; et ceci jusqu'à ce que j'en décide autrement. Qu'il y ait des activités extra-scolaires ou non à ce moment ne m'importe guère, vous viendrez. Je retire également 20 points à Gryffondor pour avoir détérioré du matériel scolaire et j'en parlerai au plus tôt à votre directeur de maison. Quel est votre nom, jeune homme ?»


Je lui lance un regard aussi sombre que la nuit.
Si il ose se moquer une fois de plus de moi, je l'envoie valdinguer par la fenêtre.
Littéralement ou non.

♫ Where did I go wrong, I lost a friend ♫