Inscription
Connexion

1 avr. 2018, 14:30
Drôle de lèche-vitrine  PV 
Août 2042 - Été précédant la première année d'Herminie

En ce jour d'août, la petite fille de 11 et 2 mois était collée à la vitrine de la Ménagerie Magique. Herminie avait laissé sa mère et son frère entrer à Gringotts, juste en face. La bataille pour un peu de liberté avait été rude ! Elle avait répondu "oui oui" ou "non non", au choix, à une bonne vingtaine de recommandations de prudence, dont celle de ne pas s'éloigner d'un rayon de plus de 10 mètres de la boutique d'animaux, et surtout pas avec un inconnu ! 

La jeune fille fixait pour l'instant les profondeurs de la boutique avec un intérêt non dissimulé. Elle jeta de nouveau un œil à la liste de fourniture : "Les premières années ne sont pas autorisés à posséder un animal de compagnie". La petite fille soupira de dépit et reporta son attention sur l'animal qui avait attiré son attention : un boursouflet étrange aux couleurs de l'arc en ciel. Elle était fascinée par la petite bête actuellement occupée à lustrer sa fourrure colorée. Herminie ne voulait pas le moins du monde un tel animal, mais l'énigme qu'il représentait la fascinait : était-il teint, magiquement, ou avec des produits, ou était-ce naturel ? 

Dans sa réflexion, Herminie s'assit sur le mince rebord de la boutique pour réfléchir. C'est là qu'elle vit... sa mère et son frère, un peu cachés par une colonne de la banque magique, occupés à la regarder. Elle roula des yeux devant ce spectacle, leur fit le geste d'aller s'occuper des affaires de la banque, et décida d'entrer dans la boutique pour échapper au regard perpétuellement inquiet de sa maman. Elle vit son frère pouffer, les joues rouges de malice enfantine. *Rahlala...*

La petite blonde poussa la porte, salua le vendeur d'un signe de tête et fit le tour de la boutique d'un pas lent. 

Edit du 02/09/18 suite à l'interdiction pour les moldus de se rendre sur le Chemin de Traverse
Dernière modification par Herminie Peers le 2 sept. 2018, 20:07, modifié 4 fois.

Herminie Peers, Quatrième année RP Médiatrice, ma volière est ouverte à tous
Best Friend 9000, LA référence couleur Poufsouffle #BF9000

1 avr. 2018, 15:24
Drôle de lèche-vitrine  PV 
Août 2042

Mad déambulait, songeuse, dans la Ménagerie. En effet, elle envisageait vivement d'avoir un chat et ne parvenait pas à trouver son bonheur, ce qui la décevait quelque peu. Un qui serait calin et taquin, mais indépendant. Un qui serait joueur et respectueux. En somme, un qui lui ressemblerait et donc avec lequel elle s'entendrait à merveille. Son cousin envisageait aussi de se prendre un compagnon mais lui souhaitait plutôt un noble et fier hibou. En entendant cette nouvelle, la blondinette n'avait pu s'empêcher de rire en disant que son ego en avait bien besoin.

Par la suite, ils s'étaient tous deux rendus sur le chemin de Traverse et avait visité de nombreux magasins, jusqu'à entrer dans la petite boutique dédiée aux créatures. Ils avaient ensuite fureter, chacun dans leur coin, pour trouver leur bonheur mais Yohan était vite ressorti en ne voyant que des hiboux unis. En effet, il voulait une créature aux plumes mordorés dont le camaïeu se distinguerait de celui des autres. Cependant, la future Deuxième Année s'était décidée à rester dans l'enseigne, dans l'espoir de trouver un chat qui lui correspondrait. Finalement, elle n'avait pas repéré d'animal satisfaisant mais avait fini par observer les clients qui se baladaient, chacun avec des allures différentes.

Ainsi, elle avait pu remarqué une jeune fille, la dizaine d'années, qui était rapidement rentré dans le magasin, comme si la Gestapo lui courait derrière. Elle s'était ensuite calmée et s'était promenée d'une démarche lente dans les rayonnages, arrêtant discrètement son regard sur chaque créature. La Gryffonne se décida donc de se diriger vers elle, dans l'espoir que celle ci soit une Poudlardienne en herbe. Elle entama donc :

- Bonjour. Un animal t'intéresse particulièrement ?

Maladroit, mais simple et direct. 

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

1 avr. 2018, 16:07
Drôle de lèche-vitrine  PV 
Herminie était plongée dans la contemplation des cages. Là, un chat indolent faisait sa toilette. La fillette le trouva trop hautain. Son regard se faisait, comme dehors, attiré par les animaux les plus étranges. Une sorte de gros lézard bleu et orange dévorait des pauvres papillons qui avaient été lâchés dans sa cage par le vendeur en les attrapant avec une langue fourchue et baveuse. Elle fit rapidement demi-tour. L'autre singularité présentée était un gros crapaud mauve dans une cage proche du sol. Il n'avait pas l'air de s'amuser beaucoup...

Herminie croisa durant son petit tour de la boutique nombre de chats, hiboux, rats ou crapaud, les espèces les plus communes. 

Soudain, une voix la tira de sa contemplation.
- Bonjour. Un animal t'intéresse particulièrement ?
Herminie pensa d'abord que c'était une vendeuse, qui avaientt la fâcheuse habitude de vouloir bien faire en interrompant ses déambulations dans tous les magasins où elle allait, mais non, c'était une jeune fille. Herminie cligna des yeux de surprise, mais lui répondit avec un sourire. Elle n'avait rien contre une discussion directe ! C'était vraiment une bouffée de fraîcheur par rapport à beaucoup d'autres échanges. 
- Oh bonjour ! Heu et bien, j'essaye de ne pas trop y penser parce que je n'y ait pas droit cette année, dit-elle avec une légère grimace d'excuse. 
Herminie continua cependant, car c'était la plus élémentaire des politesses quand quelqu'un vous pose une question. 
- Mais je n'aime pas les crapaud ou les rats, ce n'est pas affectueux, ni les boursouflet qui sont trop peu dépendants. Les hiboux sont beaux et utiles, mais on peut difficilement les serrer dans ses bras, non ? Et puis, ma maman m'a dit que l'école avait certainement des hiboux pour porter les messages. Donc je prendrai un chat l'an prochain, termina t-elle avec des étoiles dans les yeux.

- Et toi ? demanda t-elle ensuite.
Dernière modification par Herminie Peers le 2 avr. 2018, 17:19, modifié 1 fois.

Herminie Peers, Quatrième année RP Médiatrice, ma volière est ouverte à tous
Best Friend 9000, LA référence couleur Poufsouffle #BF9000

1 avr. 2018, 16:36
Drôle de lèche-vitrine  PV 
Thalia était au Chemin de Traverse pour faire ses achats lorsqu'elle vit une vitrine magnifique. À travers celle-ci, on voyait en effet plein d'animaux, en cage pour les plus grands et les oiseaux, ou en liberté pour d'autres. Pour Thalia, c'était parfait, car elle adorait les animaux. Elle profita que son père, son frère et sa sœur soient allés acheter ses livre et se dirigea immédiatement vers ce magasin en se frayant un passage au milieu de la foule.
L'enfant poussa la porte, et, en marmonnant un "Bonjour" rapide, elle se dirigea vers le mur près duquel les chouettes et hiboux étaient. Elle les regarda longtemps, avant de passer aux autres animaux, tous magnifiques.
Elle se souvenait malheureusement de la phrase écrit en gras sur sa lettre d'admission :
"Les élèves de première année ne sont pas autorisés à avoir un animal de compagnie."
*Mais pourquoi ?*, pensa t-elle. *J'aime tellement les animaux. Ce que je donnerais pour pouvoir en acheter un comme ce hibou, ou alors un autre.*
Elle se résigna à ne faire que regarder les animaux, et à ne pas les acheter. Heureusement, on avait le droit de caresser certaines espèces, et Thalia passa quelques minutes à choyer une petite chouette.
Celle-ci lui rappelait sa mère morte, un jour qu'elle avait trouvé un bébé hibou presque identique à cette petite bête, et qui était tombé de son nid. Elle l'avait ramassé et soigné.
*Mais pas de temps pour les souvenirs aussi triste que celui-ci* pensa la jeune fille. *Il vaut mieux profiter au maximum du temps passé dans cet endroit.*
Elle essuya une larme qui avait commencé à couler le long de sa joue, se ressaisit, et vie soudain deux filles en train de discuter. Elles avaient l'air gentilles, et n'achetaient aucun animal.
Thalia s'approcha des filles, et leur demanda :
"Vous aussi vous allez rentrer en première année ? Vous n'avez pas le droit d'acheter un animal ? C'est nul hein ?!"

« don’t fall in love with her, she said,
don’t fall in love »

2 avr. 2018, 17:14
Drôle de lèche-vitrine  PV 
La jeune fille que Mad observait avait déposé son regard sur les cages avec attention et furetait. Elle s'était tout d'abord intéressée à un chat qui semblait méprisant et ce détail étira un sourire sur le visage de la jeune fille. En effet, elle savait que ce serait d'un type de chat comme celui ci qu'il lui faudrait, la chaleur animale en plus. Il fallait qu'il lui ressemble, c'en était essentiel, élémentaire pour elle. Jamais elle ne pourrait correspondre avec son animal au dicton "les opposés s'attirent". Elle ne s'accordait d'ailleurs pas tout à fait au message que transmettait cette citation puisque selon elle, il fallait avoir des points communs entre les personnes pour que quelque chose naissent entre elle. C'était impossible sinon pour elle. La singularité était aussi de mise si l'on ne voulait pas avoir le Mr-Tout-Le-Monde en chat. Elle trouvait d'ailleurs insupportable les gens qui tentaient de se fondre dans la foule par tous les moyens. 

Pendant ses réflexions, elle put apercevoir la personne qu'elle considérait jeter un œil sur un gros lézard aux couleurs chatoyantes qui gobait des papillons que le vendeur venait de déverser dans sa cage. La fraîcheur des produits était donc au rendez vous, et cette pensée fit rire la Gryffonne. Elle put voir aussi la fille qui regarda une assez imposante grenouille violette et c'était ce moment que la future Deuxième Année avait choisi de venir l'alpaguer. Son interlocutrice avait ainsi esquissé une moue agacée avant de vite la substituer par un large sourire et un air avenant, ce qui rassura la préfète. Elle lui répondit alors rapidement :

- Oh bonjour ! Heu et bien, j'essaye de ne pas trop y penser parce que je n'y ait pas droit cette année.

Elle semblait véritablement déçue mais ce qui frappa Mad, ce ne fut pas les émotions de la jeune fille mais bien le nombre assez élevé d'informations qu'elle venait de livrer par cette simple phrase. En effet, elle divulguait son âge, 11 ans, et des éléments sur sa scolarité : le fait qu'elle entrait en Première Année à Poudlard en septembre. C'était pour elle un nombre important d'informations données par une seule phrase à une inconnue. L'éducation de la jeune fille était donc peut être à remettre en cause mais ce ne serait pas la préfète qui s'en chargerait, c'était certain. Cependant, elle se dit que cela pourrait devenir coton pour la jeune fille si elle faisait ce genre de présentation à chaque fois. Seulement, elle n'eut pas le temps de pousser plus loin cette question puisque sa cadette poursuivit :

- Mais je n'aime pas les crapaud ou les rats, ce n'est pas affectueux, ni les boursouflet qui sont trop peu dépendants. Les hiboux sont beaux et utiles, mais on peut difficilement les serrer dans ses bras, non ? Et puis, ma maman m'a dit que l'école avait certainement des hiboux pour porter les messages. Donc je prendrai un chat l'an prochain. Et toi ?

Niveau point commun, il fallait avouer qu'ils étaient assez élevées dans les informations que divulguait la jeune fille. La Deuxième Année partageait effectivement son point de vue au sujet de la chaleur animale qui émanait des crapauds ou des rats ainsi que leur affection. Quant aux hiboux, elle venait de faire cette réflexion il y a quelques minutes à Yohan et ce ne serait ainsi pas elle qui la contredirait. Pour les boursouflets, elle ne s'était jamais penchée sur leur cas mais devait avouer qu'elle ne les pensait pas non plus particulièrement attachés. Pour le chat, il était évident que Mad s'accordait totalement à la jeune fille. Ainsi, au sujet des créatures, les deux fillettes étaient sur la même longueur d'onde. Elle allait d'ailleurs lui expliquer cela quand une jeune fille s'avança vers elles. Elle entama vivement, malgré l'étonnement manifeste de la Gryffonne :

- Vous aussi vous allez rentrer en première année ? Vous n'avez pas le droit d'acheter un animal ? C'est nul hein ?!

Cette réflexion l'énerva profondément et sa seule envie fut de fuir rejoindre son cher cousin ou fouiner dans une autre boutique. Que cela soit pour aller au Bon Chaudron ou pour dénicher plumes, marque pages ou tout autre machin inutile chez Fleury et Bott, peu lui importait. Pourtant, elle resta puisqu'en elle perçait un sentiment qu'elle était investie d'une mission. En effet, les deux jeunes filles avaient évoqué une entrée à Poudlard prochaine et, en tant que préfète, elle se devait de les informer. Pourtant, à ce moment, sa seule envie fut d'en égorger une en braillant à l'autre "J'ai une tête de gamine ??". Elle hésita à faire cela mais elle se tourna rapidement vers la première solution : l'aide. Elle tenta donc d'expliquer calmement, ce qu'elle parvint plutôt bien à faire, tendant tout d'abord la main pour sa présentation :

- Je suis Mad Mal, préfète des rouge et or alias les Gryffondor, en Deuxième Année. Pour ma part, je te rejoins totalement, j'ai pour projet d'acquérir un chat puisque je partage ton opinion au sujet des autres animaux, mais je n'ai pas encore trouvé celui que je souhaite. Ah et pour information, ce n'est pas "nul", c'est à mon sens assez logique. Si les Première Année avaient des animaux, les professeurs et préfets passeraient leur temps à courir après les créatures...et les élèves.

Elle s'était d'abord tournée vers la première fille, puis la deuxième, et avait fini son discours sur une pointe d'humour.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

2 avr. 2018, 17:45
Drôle de lèche-vitrine  PV 
Une des deux filles lui répondit alors :
"Je suis Mad Mal, préfète des rouge et or alias les Gryffondor, en Deuxième Année. Pour ma part, je te rejoins totalement, j'ai pour projet d'acquérir un chat puisque je partage ton opinion au sujet des autres animaux, mais je n'ai pas encore trouvé celui que je souhaite. Ah et pour information, ce n'est pas "nul", c'est à mon sens assez logique. Si les Première Année avaient des animaux, les professeurs et préfets passeraient leur temps à courir après les créatures...et les élèves."
Elle avait commencé sa phrase en regardant l'autre fille, qui avait du lui poser une question au sujet des animaux, et la finit en regardant Thalia. Elle semblait énervée, en lui tendant une main que Thalia accepta en se maudissant de s'être trompée à ce point. Aussitôt, elle se mit à trembler en se mordant la lèvre, son côté timide qu'elle avait réussi à enfouir pour prononcer une phrase entière et correcte remontant et commençant à prendre le dessus sur son apparence tranquille. Elle respira un bon coup et se reprit :
"Oh, désolé, je ne voulais pas te vexer. C'est juste que je voyais que vous regardiez les animaux mais que vous n'en achetiez pas, et qu'elle avait l'air déçu en regardant sa liste." fit Thalia en désignant l'autre fille, dont elle ne connaissait pas encore le nom.
"Et sinon, je comprends parfaitement ton point de vue et celui des professeurs sur le fait que les premières année n'aient pas le droit d'avoir un animal, mais j'imagine que tu peux comprendre la frustration que j'ai !"
Et elle attendit la réponse, prête à s'en aller si la préfète lui disait qu'elle la dérangeait.

« don’t fall in love with her, she said,
don’t fall in love »

18 avr. 2018, 23:53
Drôle de lèche-vitrine  PV 
Après avoir détaillé innocemment ses goûts, Herminie observa avec une stupéfaction discrète le visage de son interlocutrice se modifier... Une sorte de masque de désapprobation vint vieillir les traits de la fille blonde. Qu'avait donc dit la jeune fille pour provoquer une telle réaction ? Herminie se tint un peu plus droite, et plissa légèrement les yeux. La prenait-elle pour une idiote, méprisait-elle sa réponse alors qu'Herminie n'avait eu aucune obligation de la lui fournir ? Si tel était le cas, alors elle était bien trop hautaine au goût de la petite fille. Herminie n'avait décidément plus tellement envie de servir de bouc émissaire à la malice de l'inconnue. *Faites qu'elle me réponde simplement et qu'on en reste là*, pensa t-elle. Elle ouvrit justement la bouche.

Ce fut le moment que choisit une autre fille pour s'immiscer assez brusquement entre les deux blondes. Herminie cligna des yeux devant cette présentation cavalière.
Herminie vit un frémissement de colère dans les yeux de la première fille... Elle parvint pourtant à parler sans laisser échapper ce sentiment, mais il restait une certaine sécheresse dans ses paroles...

- Je suis Mad Mal, préfète des rouge et or alias les Gryffondor, en Deuxième Année, dit-elle. 

Herminie ne connaissait évidement pas ce nom, n'étant pas encore à Poudlard. Elle repassa la conversation dans sa tête, avait-elle manqué de respect à la Préfète ? Pas qu'elle sache... Mad Mal, donc, lui répondit cependant, mais sans la légèreté qu'avait approuvé Herminie lors de sa première question. Elle refusait de croire que Mad l'avait abordée afin de parader avec son insigne de Préfète, mais la raison de sa brusquerie lui était obscure.

- Ah et pour information, ce n'est pas "nul", c'est à mon sens assez logique. Herminie fronça un peu les sourcils. Si on lui avait dit que les Préfets souhaitaient encore réprimander les élèves pendant les vacances, elle n'y aurait pas cru... Et elles n'étaient même pas encore élèves ! Si les Première Année avaient des animaux, les professeurs et préfets passeraient leur temps à courir après les créatures...et les élèves, continua la Préfète. Avait elle capté l'humeur d'Herminie et souhaité finir sur une note un peu plus légère, mais, à son avis, un peu condescendante ?

La brune se confondit en excuse. Herminie laissa tomber son regard vers sa lettre pliée qui dépassait effectivement de sa poche... La fille l'avait-elle vue dès l’extérieur ? 

Herminie secoua la tête. Elle hésita à tendre la main aux deux filles, mais le fit tout de même quand le silence revint, vers Mad Mal en premier.

- Je suis Herminie Peers, je vais entrer à Poudlard en Septembre, se présenta-t-elle. Un  mouvement à travers la vitrine attira son attention : sa mère toquait à la vitre avec un clin d’œil : les tractations à Gringotts étaient terminées ! Herminie s'excusa auprès des deux filles.

- Pardon, je dois y aller ! Nous nous reverrons sans doute à Poudlard, au revoir ! Et la petite Peers s'enfuit presque de la boutique.

Elle vint se placer à coté de sa mère, qui lui remis une mèche de cheveux derrière l'oreille :
- Tu as fait une belle rencontre ? lui sourit-elle.
Herminie fit une moue peu convaincue.
- Pas sûre... Seule l'avenir nous le dira ! S'écria t-elle avec plus d'enthousiasme pour sa petite blague.

La voyante pouffa de rire. La famille Peers s'éloigna du parvis de l'animalerie pour faire ses achats.

C'est fini pour moi ! Merci Mad, et Thalia, que je dois éviter car nous nous présentons plus tard dans l'année ^^ (Pardon si vous avez lu avant que je me décide)

Herminie Peers, Quatrième année RP Médiatrice, ma volière est ouverte à tous
Best Friend 9000, LA référence couleur Poufsouffle #BF9000

2 juin 2018, 20:25
Drôle de lèche-vitrine  PV 
La Poufsouffle qui s'était greffée à la conversation avait esquissé des paroles après avoir soupiré silencieusement, comme si elle tentait de se concentrer. Elle ne paraissait pas agacée mais plutôt désolée et timide et cela lui donnait un côté enfantin qu'on pouvait trouver mignon. Cependant, Mad n'était déjà pas du genre à trouver les gens mignons et à s'extasier sur un air ou un visage, surtout quand ce dernier venait de la déranger dans une discussion pour contester des règles pourtant largement compréhensibles de Poudlard, et elle n'en fit donc rien. Elle ne tint pas compte de la remarque de la future élève et se tourna vers sa principale interlocutrice. 

Celle ci avait à ce moment les sourcils froncés et la Gryffonne ne put s'empêcher de les détailler. Elle put remarquer leur léger arc sur les bords ainsi que leur composition blonde cendrée et assez touffue. L'un était légèrement plus haut, supérieur, à l'autre. Cette particularité fit s'afficher un léger sourire sur les lèvres de la jeune fille. La cadette tendit alors sa main vers son aînée et celle ci la serra d'une poigne qui se voulait plus forte qu'elle ne l'était réellement. Elle se présenta ensuite comme Herminie Peers, future élève à Poudlard comme la préfète avait pu le deviner, et son regard fut ensuite attiré par quelque chose -ou plutôt quelqu'un- à travers la vitre. Elle s'excusa ensuite rapidement et prit la poudre d'escampette sous les iris de la future Deuxième Année qui la jugeait. Ses lèvres avaient repris la forme morne habituelle après le départ de la sorcière.

Mad réfléchit alors et, n'ayant pas la moindre envie de rester avec celle qui s'était invitée, se congédia elle aussi :

- Je vais y aller aussi. Au revoir.

Elle se retourna alors d'un geste théâtral dont elle avait le secret et quelques pas plus tard était au coeur de la foule animée du Chemin de Traverse, ne distinguant plus Herminie. 

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

19 sept. 2018, 15:32
Drôle de lèche-vitrine  PV 
Sous les yeux de Thalia, la première fille s'en alla, et puis la deuxième, la préfète, la suivit. La jeune fille les regarda partir sans bouger, étonnée. Elle avait vu que la Gryffondor n'avait pas du tout apprécié sa réflexion, et qu'elle n'avait pas pris en compte ses excuses, et en était bien désolé... Mais après tout, elle ne pouvait rien y faire.

La jeune fille se contenta donc de continuer de regarder les animaux, les uns après les autres. Que pourrait elle bien acheter quand elle serait en deuxième année ? Cela lui paraissait être dans si longtemps... Elle n'était même pas encore à Poudlard, mais pensait déjà à sa deuxième rentrée ! Cette réflexion lui arracha un petit sourire, pendant qu'elle réfléchissait toujours aux animaux. Son choix se fixa finalement sur un chat. Mad Mal, la rouge et or, avait dit que c'était ce qu'elle prendrait, et pour cela, la fillette lui donnait raison. Les chats étaient superbes ! Et le petit chaton noir aux yeux verts qui se trouvait devant elle était juste... magnifique. Quel dommage qu'elle ne puisse pas l'acheter...

Elle le caressa une dernière fois avant de pousser la porte du magasin, et de sortir de la ménagerie. Il lui restait tant de magasins à visiter pour acquérir tout ce dont elle avait besoin... Elle jeta un dernier coup d'oeil à sa liste avant de se remettre à marcher.


FIN DU RP

« don’t fall in love with her, she said,
don’t fall in love »