Inscription
Connexion
2 déc. 2021, 23:22
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Rafael avait l'impression de découvrir une nouvelle fois sa collègue. Le silence qui se mettait lentement en place entre eux deux lui permettait de repenser à ces moments volés qu'ils avaient eu ensemble et il se rendait compte qu'il y en avait eu de très, si courts furent-ils. Il se rendit rapidement compte qu'il entrait dans une phase nostalgique et se demandait si la musique lui faisait cet effet ou si c'était la situation en elle même. Quoiqu'il en soit, il essaya de ne pas penser au passé pour profiter du moment présent, il ne savait pas combien de temps cela durerait.

Rafael remarqua que Joanne avait perdu son sourire et se demanda à quoi elle pensait. Elle regrettait peut-être d'avoir accepté de danser avec lui devant tous ces élèves. Mais il apprit très vite que ce n'était pas du tout le cas, elle lui souffla qu'elle n'avait pas autant pensé à lui que depuis la sortie du numéro de la gazette qui parlait de son père. Cela faisait un an qu'elle était parue et Joanne n'avait pas cessé de penser à lui. Pourquoi ne lui disait-elle que maintenant, des mois après qu'ils se soient parlés en tête à tête?

Rafael, à l'époque infirmier, avait mis du temps avant de pouvoir être dans son bureau sans penser à sa dernière conversation avec Joanne. Ils avaient pu discuter sans élever le ton et cela avait même été agréable mais Rafael s'était forcé à ne pas avoir d'espoir. Il avait souffert la première fois et c'était ce qu'il y avait de mieux à faire selon lui. Or, il ne s'était pas passé une seule semaine sans que le sorcier ne repense à sa collègue et il avait du mal à croire que le temps lui ferait oublier tout ça. Et voilà qu'aujourd'hui, elle lui avouait cela. L'enseignant avait l'impression qu'il s'était passé plus d'une minute depuis la révélation de Joanne alors que cela ne faisait que quelques secondes. Il se mordit discrètement la lèvre et décida qu'il ne voulait plus aller contre le destin, c'était peut-être plus douloureux que lorsqu'il le suivait.


« — Il aura fallu que je t'invite à danser pour que tu me dises ça. J'aurais du commencer par ça il y a longtemps.

Inconsciemment, Rafael rapprocha son visage de celui de Joanne et le majeur de sa main en contact avec le dos de Joanne s'activa doucement. Une envie difficile à contenir d'embrasser sa collègue se faisait ressentir mais Rafael parvint à se raisonner en présence de tout ce public. Il resta à une distance convenable avant d'ajouter:

Je me suis interdit de penser à toi en imaginant que tu ne souhaitais plus entendre parler de moi. Cela fait presque un an et je n'y parviens toujours pas. »

#005D76
Infirmier en 2045 — Professeur de Vol depuis 2046 — Directeur de Gryffondor depuis Mars 2047
3 déc. 2021, 09:43
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Oui, elle savait que la couleur des yeux n'influençait pas réellement la vision qu'avaient les gens. Mais elle avait tant aimé la façon dont en avait parlé sa mère, elle qui était pourtant si peu attirée par les choses "poétiques" et "fleur bleue" comme elle disait, préférant laisser cet aspect à son époux.
Nélya se souvenait bien de ce soir où, détour d'une conversation, bercé par les sons émanant d'un documentaire, elle s'était livrée sur sa famille. C'était la première fois que Nélya l'entendait en parler. Elle avait parlé peu, mais cela avait suffit à creuser un gouffre de questionnements chez l'enfant, à propos de ces gens qu'elle ne connaissait pas. Elle avait parlé de sa mère, de cette femme idéaliste et douce qui portait un regard positif sur tout, et qui disait souvent cela; que la couleur des yeux changeait notre façon de voir le monde… C'était tout. Après ça, Nélya avait attendu longtemps en vain que sa mère ne rompe le silence qui l'empêcher d'entendre un mot de plus de la télévision, dans l'espoir qu'elle continue, qu'elle en dise plus…. Mais elle ne parla plus de la soirée jusqu'à l'heure du couchée. Nélya se souvenait que même son père avait été surpris, car lui non plus n'en savait pas beaucoup sur la branche maternel des origines de l'enfant.

Elle hocha doucement la tête en réponse. Elle-même ne savait pas vraiment ce que cela signifiait, mais son père lui avait apporté une hypothèse, pensant que cette phrase se rapprochait du dicton Moldu " Voir le verre à moitié plein ou vide". C'était sûrement quelque chose comme ça, voir la vie de façon plutôt positive, idéaliste, pessimiste ou même réaliste.

Elle avait l'air ailleurs alors que le dessert venait clôturer ce repas. Elle paraissait être ailleurs, comme emportée au loin par ses pensées qui la menaient vers des choses positives si on en croyait le sourire flottant sur ses lèvres. Il fallut attendre le discours de la directrice de l'école pour que ses pensées se recentrent sur l'instant présent. Et tournée vers l'estrade où se tenaient les professeurs, et à l'annonce de la disparition des tables, la brunette se leva rapidement, ne voulant pas vraiment expérimenter une chute sur le sol dur de la Grande Salle. Heureusement qu'elle était parvenue à se lever à temps!

L'entrée des musiciens, nommé 5 idiots fit sourire Nélya qui trouvait le nom de leur groupe assez drôle, mais son sourire amusé laissa rapidement place à une mine admirative quand la musique se mit à résonner dans la pièce. Petit à petit elle se mit à hocher la tête et taper le bout de son pied au sol en rythme avec la musique énergique qui avait déjà amené certain à rejoindre la piste de danse.
Après plusieurs secondes, la brune pivota vers l'emplacement où se trouvait précédemment Isaac, et fut bien surprise de ne plus l'y voir. Elle le chercha des yeux un moment, se demandant s'il n'était venu que pour le repas et avait décidé de quitter la salle à présent. Mais il fallait croire que la musique lui plaisait également. Elle l'observa de loin un moment, et se rapprocha finalement, d'un pas plutôt pressé, témoignant de l'excitation qui enivrait son corps.

- Hé Isaac! Tu veux aller danser? La musique est trop bien!

Sa proposition s'était faite si spontanément, cela ressemblait bien à la Gryffondor qui agissait selon ses envies sans perdre une seconde à la réflexion, même si cela aurait pu lui être utile dans de nombreuses situations.

@ Rhænys Hindellgards
@Isaac Powell
Pardon pour tout ce retard! Je devrai pouvoir répondre plus rapidement maintenant

Quand y'a des PBM, y'a la KAN qui s'en mêle !
quatrième année RP=14ans|#800000|Fanfare|Participez au Coucou Rapeltout|

ColorCODE: 800000
3 déc. 2021, 11:30
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 


Le sourire d'Eridan se fit encore plus large alors qu'il regardait la deuxième année tourner sur elle-même, vraiment fière de montrer son costume. « Nan gardes les ! Elles complètent parfaitement ton déguisement, ça serait dommage ! » lança le garçon pour échapper à l'accoutrement gentiment proposé. Non pas qu'il n'était pas beau, loin de là, mais le garçon savait que sur lui, ça n'aurait pour effet que de le rendre plus gauche et ridicule. Eridan reporta son attention sur Megan, suivant le mouvement de tête de Zoey. Il hocha de la tête à la remarque de la deuxième année et avant qu'il ait pu prononcer le moindre mot pour confirmer que Megan était vraiment très belle ce soir, le petit groupe fut interrompu par l'arrivée d'Oxy. Intervention assez brève de la demoiselle qui s'accapara l'attention de Zoey à la vitesse d'un vif d'Or.

Tellement perturbé par la présence de la jolie blonde à ses côtés et la réitération de son envie de danser qu'Eridan en oublia la politesse de saluer ses camarades. En d'autres circonstances il aurait sans l'ombre d'un doute glissé à Zoey un : on se voit plus tard et quelques mots pour la prénommé Oxy, mais son esprit était en surchauffe et ne semblait plus fonctionner correctement. L'aiglon emboita le pas à Megan qui venait de se mettre en route pour rejoindre les autres danseurs sitôt sa réponse positive énoncée, s'arrêtant à temps de justesse pour ne pas lui rentrer dedans alors qu'elle stoppait son mouvement pour lui faire face à nouveau. « Oh euh, oui oui. » bredouilla rapidement le garçon qui sentait déjà le feu lui monter aux joues tout en se remettant en route pour suivre Megan jusqu'à la piste.

Si la poufsouffle semblait contente de rejoindre les danseurs, Eridan lui, était pétrifié. Si Megan n'était pas particulièrement en rythme avec la musique que le groupe était en train de jouer, cela ne rassura que très légèrement le garçon qui se motiva par il ne savait quel miracle à se balancer gauchement d'un pied sur l'autre, jetant des coups d'oeils gênés à gauche et à droite. Piètre imitation de ses camarades qui semblaient, pour certains, bien plus à l'aise que lui sur la piste de danse. S'il ne voulait clairement pas prendre exemple sur Elowen Livingstone qui ne connaissait apparemment pas la demi-mesure et traversait la piste tantôt en pas chassés, tantôt en moonwalk avant de partir des mouvements de danses disco, il ne serait bien inspiré de son camarade Bad Eaven qui enlaçait tendrement Lilly Zarbi. Mais il n'avait pas assez de cran pour ça l'adolescent. Déjà qu'il était au bord de l'apoplexie...

Le silence entre eux était extrêmement gênant. Alors bien sûr il y avait la musique, les gens... Mais le fait que Megan ne dise rien l'angoissait énormément. Elle appréciait très probablement le moment simplement et cela faisait à peine trente secondes qu'ils avaient commencé à danser, mais c'était déjà beaucoup trop long pour le garçon qui cherchait désespérément quoi dire. Il lui lança finalement la première chose qui lui passait par la tête, se penchant légèrement vers elle de façon à ce qu'elle l'entende sans qu'il ait à crier trop fort. « Tu danses souvent ? »

@Zoey Redfly & @Oxy Wright (pour le début) -- @Megan Arrington

6ème année RP - #004080
- - Réputation
3 déc. 2021, 16:52
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Après tous ces efforts sur la piste de danse, c'était bien agréable de boire un délicieux jus de citrouilles. En plus, il était trop bon ! Il remercia sa cavalière pour le verre puis ils recommencèrent à danser lorsque Bella sembla plus encline à faire une pause. Soucieux de bien s'occuper d'elle, il écouta son opinion et la suivit pour s'installer à ses côtés sur le banc que la jeune fille avait choisi.

"Elle est chouette cette musique."

Bella lui demanda s'il appréciait la soirée et Alexandre répondit spontanément.

"Oh, oui, je m'amuse beaucoup ! Et toi, tu passes une bonne soirée toi aussi ?"

Bella manifesta ensuite le désir d'avaler des sucreries, un désir qu'Alexandre ne comprenait que trop bien. Il n'avait pas besoin d'argument supplémentaires pour s'empresser de la suivre à la table garnie de produits si délicieux. Le garçon saliva rien qu'à voir les superbes tablettes de chocolat, puis il se rappela que Bella ne pouvait manger de chocolat. Ce serait mal d'e goûter face à elle. Son regard détailla plus attentivement les autres gourmandises et il finit par repérer un saladier rempli de bonbons. Sa main plongea dedans pour en extraire une poignée. Il al tendit à sa cavalière.

"Des bonbons aux fruits, tu aimes bien, toi ?"

Il fixa ensuite un plat plus loin.

"Sinon, des dragées de Bertie Crochue si t'aimes le risque..."


@Bella King

Troisième année de devoirs
Troisième année RP - années 47-48
Promotion 45-46
3 déc. 2021, 18:59
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
C'était un supplice. Bêtement, il avait obéis de bon coeur à la demande de miss Valerion, la professeur de Défense contre les forces du mal, leur disant, à lui et a Yesenia, d'aller danser. Il avait de toute manière prévu de le faire, alors il n'allait pas se faire prier. Ce à quoi il n'avait pas prêté attention, c'était au style musical qui résonnait dans la grande salle.
Mais, ça n'est pas une valse... avait-il pensé.
C'était fort, lourd et métallique comme musique, bien loin de ses habitudes, mais dans le même temps, il devait admettre que c'était entrainant. Le vrai soucis c'était : comment, par Merlin, pouvait-il danser sur ce rythme ?

Tout préoccupé qu'il était à regarder autour de lui comment les autres agissaient, quels pas ils utilisaient, de quels façons ils bougeaient, Aliosus ne remarquait pas le moins du monde les embarras écarlates de sa partenaire. Fut-ce le cas, il aurait été lui-même gêné de la voir dans des états pareils. Il commençait à peine à oser balancer la tête de-ci de-là en essayant de suivre le rythme des percussions quand elle lui posa sa question.

«Oui, oui bien sûr. Et toi ?» A dire vrai, ce n'était finalement pas si désagréable, même s'il se sentait un peu bête avec ses bras mi levés et sa tête qui allait et venait. Il commençait à envisager cette musique comme une sorte d'exutoire plutôt qu'une musique de danse, un concept intéressant. Ce qu'il aimait moins, c'était de devoir hausser la voix pour être sur de se faire entendre. Lorsqu'il n'y a que quelques instruments à cordes frottées, on pouvait se permettre de murmurer à son partenaire, ici c'était inenvisageable. Yesenia semblait apprécier le moment, à voir comment elle s'agitait, ses tentacules donnant une ampleur nouvelle à chacun de ses gestes, elle semblait moins se préoccuper de comment profiter convenablement de la musique que le garçon, cette spontanéité était une de ses forces autant qu'une de ses faiblesses.

S'il ne vit pas la professeur asperger son nouveau collègue, il comprit vite ce qu'il venait de se passer quand il constata le verre vide tenu rageusement d'un côté et la figure trempée de l'autre.
«Je ne pense pas qu'elle ait trébuchée en tout cas et je ne pense pas que ce soit par rapport à toi. D'après toi qu'est ce qui peut pousser une adulte à agir comme ça ?» C'était un comportement tout simplement inconcevable pour Aliosus empêtré dans ses bonnes manières, ce qui le rendait fascinant.
Aliosus est déstabilisé par la musique rock mais danse néanmoins du mieux qu'il peut avec @Yesenia Cooper puis se demande ce qu'il se passe du côté des professeurs.

5ème année - Préfet en Chef RP
Sorcier le plus respectueux du règlement 2021
3 déc. 2021, 22:40
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
L’approbation du Serdaigle me rend toute contente - enfin, encore plus que je ne l’étais déjà - alors que je me mets à danser du mieux que je le peux à côté de lui. Il a bien voulu venir danser ! Je suis vraiment ravie, et je jette un petit coup d’œil à Oxy - et Zoey - avant de revenir à Eridan.

Entourée des autres élèves et la musique forte rendant les conversations plus compliquées, j’en profite pour observer plus simplement le garçon. Admirant quelques instants ses boucles sombres et la couleur de ses yeux, et notant que ça lui va vraiment bien comment il est habillé - c’est tout de même dommage qu’il ne soit pas déguisé, mais ça ne me dérange pas non plus -, je remarque toutefois surtout que… Il a l’air mal à l’aise. Et rouge. Plutôt très rouge, même.

Troublée et commençant donc à réfléchir à ce qui peut causer cet état, je suis donc surprise de le voir se pencher pour me poser une question. « Non ? » dis-je, perturbée. « Pas du tout ! Enfin, que aux soirées comme ça ! » D’un geste de la main, je désigne ce qui nous entoure. Non, j’apprécie beaucoup ça lors de ces évènements, mais ce n’est même pas comme si je savais danser, après tout. Quoique, les Hel’s Angels m’ont peut-être aidée un peu de ce côté-là, mais je ne suis pas sûre qu’un haka soit le plus pertinent, ici et maintenant.

« Et toi ? » je reprends en haussant les sourcils. Mais je n’attends pas vraiment sa réponse, l’air qu’il arbore me préoccupant toujours autant ; arrêtant presque de danser, je m’approche assez du cinquième année pour ne pas avoir à crier du tout. « Il y a quelque chose qui va pas ? »

Megan, ravie, jette un regard à Oxy et Zoey puis commence à danser à côté d'Eridan. Elle répond à sa question, puis s'approche de lui en arrêtant de danser pour lui en poser une aussi.
Précédemment
@Eridan Lowell @Zoey Redfly @Oxy Wright

5ème année RP - 15 ans - #783F04
Préfète inRP depuis mai 2047 - MERLIN (Perly) - club de courses de balais - Hel's Angels
"Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily
4 déc. 2021, 02:09
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Elle avait fait son aveu en fermant les yeux, comme pour refuser la vérité du refus qui se présenterait à elle. Après un temps qui lui sembla infini, Rafael s’exprima enfin. L’inviter à danser plutôt ? Ah oui ? Joanne arqua un sourcil, pas certaine de comprendre. Et puis, comme une réponse à toutes les interrogations qui naissait dans la tête de l’enseignante, Rafael se rapprocha. Joanne faillit en défaillir.

Quand il lui avoua qu’il s’était interdit de penser à elle et qu’il n’y parvenait pas, elle ne put retenir un hoquet de surprise. Elle s’était attendue à ce qu’il la rejette, à ce qu’il lui fasse comprendre qu’elle l’avait perdu à tout jamais. Au lieu de ça, Rafael venait de lui avouer qu’il ne parvenait pas à ne pas penser à elle. Joanne pencha sa tête pour mieux regarder le professeur de vol. « Tu penses vraiment ce que tu dis ? ». Comme si la vérité pouvait être trop cruelle, comme si la soirée pouvait lui faire dire des choses qu’il ne pensait pas.

Joanne sentait les tumultes de son esprit et de son cœur qui s’affrontaient en de terrifiants combats de pensées. D’un côté, la logique refusait ce que le cœur voulait vivre à 100%, de l’autre, le cœur se demandait si tout n’était pas que pour la soirée, et après ? La directrice de Serpentard balaya les pensées qui l’assaillaient pour tenter de profiter de l’instant présent. Bien loin de la surveillance à laquelle elle voulait s’astreindre. Bien loin des problèmes de couple de sa collègue Sixtine. Bien loin de tous les danseurs sur la piste.
4 déc. 2021, 10:55
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 

Il semblerait que le regarde ravageur de Samy ait fait son petit effet, Elina a tôt fait de suivre le jeune professeur sur la piste de danse, sans se soucier pour un sou d'être vue par ses élèves. Ils traversent la salle au pas, et, une fois sortis de l'agglutinement d'ados transpirants et malodorants, ils respirent à nouveau. Il s'isolent un peu et Samy doit bien se rendre à l'évidence, il ne sait absolument pas comment on danse. Bien plus à l'aise avec un râteau, une pousse de dictame ou encore une plume d'Augurey qu'avec le tempo, il doit laisser cela transparaître sur ses traits puisque c'est Elina qui place ses bras et lui fait adopter la posture d'un danseur aguerri.

Le sorcier a toujours été un bien piètre danseur, et ce même durant ses folles années où il batifolait un peu partout. Il jouait sur le ridicule de la situation, faisait le pitre, accentuait tous ses mouvements pour faire rire les filles, et ça marchait. Mais là, il doit bien se rendre à l'évidence, les temps ont bien changé, et il regrette de n'avoir point fait l'effort de s'y exercer avec plus de sérieux. Quand enfin il lui importe d'impressionner et de plaire à quelqu'un, il en est tout simplement incapable.

Pour se sortir de ce souvenir auquel il ne veut pas forcément repenser, Samy cligne deux ou trois fois des paupières, et c'en est terminé. Il reporte à présent toute son attention sur Elina qui est désormais... proche. Très proche de lui. Une de ses mains à lui est posée sur son épaule à elle, et ce contact physique le perturbe un petit peu, c'est qu'ils n'ont pas vraiment l'habitude d'être collés et de se toucher. Enfin, ce n'est pas pour lui déplaire. Sa main calée entre la grosse écharpe bouffante qui entoure le col de la sous-directrice et les épaulettes qu'elle porte, elle ne risque absolument pas de s'échapper. Et puis, le professeur sent une main inconnue sur sa taille. Il baisse les yeux, comme pour voir à qui elle appartient, assez surpris, et en remontant le long du bras il tombe sur... Elina. Oui, bon, forcément. C'est vrai que c'est ainsi que ça se danse. Il rentre le ventre, se tient droit, comme sur un piquet, il est complètement congestionné mais le fait de savoir que la main de son amie est posée contre lui, qu'elle peut, si elle se concentre, le sentir respirer, gonfler ou rentrer le ventre, ça le perturbe alors il inspire un grand coup, sort le buste et reste droit. Son visage se redresse quand elle lui attrape la main. Ca y est, ils vont danser, et Samy est à la fois terriblement stressé et rougeoyant de bonheur.

Il hoche la tête lorsqu'Elina lui intime de suivre ses pas. Il lui fait entièrement confiance pour guider la danse, de toute façon, il en aurait bien été incapable, lui. Ils partent quelques pas à gauche, quelques pas en avant, le cœur de Samy crépite, il est perturbé d'avoir la sorcière aussi près de lui, de sentir son parfum avec autant d'intensité. Il tente de ne pas se laisser distraire par sa présence et concentre tous ses efforts dans la surveillance de ses pieds, il manque malgré ça à plusieurs reprises de marcher sur les siens. Une fois qu'il commence à comprendre le manège de leurs jambes qui virevoltent, il prend la parole.

« Tu danses drôlement bien... Tu as appris ça où ? »

Il ne s'excuse pas pour ses talents, ça n'en vaut pas la peine, Elina doit déjà sentir qu'il galère et qu'il essaie sincèrement de faire de son mieux. Samy essaie de remonter un peu sa main, qu'elle soit un peu plus proche du cou d'Elina et un peu moins de l'extrémité de son épaule, mais il est bloqué par le col noir qu'elle porte et qui l'empêche de mener à bien son projet.
@Elina Montmort oulala, ambiance caliente ! 💃

#75803D
Hey, I just met you, and this is crazy, but here is my Niffleur, so call me Samy
4 déc. 2021, 11:46
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Rafael avait du mal à se rendre compte de ce qu'il se passait. Il avait ce genre de discussion avec Joanne et sans qu'il ne le voit venir, les choses auxquelles il s'était interdit de penser refaisaient surface. Il ne voulait pas continuer à fuir Joanne et s'éloigner d'elle. Il savait ce qu'il voulait faire mais ne pouvait décemment pas le faire dans cette salle pleine de public. Il voulait sortir mais la danse n'était pas finie et avant même que Rafael ne puisse dire quelque chose, Joanne s'inquiéta de savoir si les propos de Rafael étaient vrais.

Il allait lui répondre qu'il lui avait toujours dit ce qu'il pensait mais ce n'était pas vrai. Il y a un an, dans l'infirmerie, il lui avait fait comprendre qu'il préférait qu'elle le laisse seul, il lui avait implicitement demandé de quitter l'infirmerie et donc de ne pas se rapprocher de lui. Il lui était déjà arrivé de ne pas dire ce qu'il pensait, mais aujourd'hui, ce n'était pas le cas, il pensait réellement ce qu'il lui disait. Il répondit tout simplement:


« — Bien sur que je pense ce que je te dis! Je n'ai pas envie de perdre du temps à aller contre ma volonté, je veux retrouver ce que nous avons perdu. Je veux te retrouver Joanne.

Rafael venait de baisser les armes, il en avait marre de se battre jour après jour pour aller contre sa volonté. Joanne avait désormais les cartes en mains, peut-être déclinerait-elle l'invitation de Rafael mais il ne vivrait pas avec le regret de ne pas avoir essayé. C'était à elle de décider. La musique touchait lentement à sa fin et Rafael ajouta:

Maintenant tu sais, le choix te revient. Et à moins que tu ne souhaites que tous ces sorciers sachent que j'ai envie de t'embrasser, je vais sortir de la Grande Salle et le choix de me suivre te reviendra. Si c'est ce que tu choisis, tu sais ce que je ferai. »

@Joanne Taylor

#005D76
Infirmier en 2045 — Professeur de Vol depuis 2046 — Directeur de Gryffondor depuis Mars 2047
4 déc. 2021, 15:59
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
À mon grand plaisir, Amaïa accepta sans aucunes difficultés qu’on arrête définitivement de danser. Au revoir donc piste de danse. Je dirigeais donc tout mes sens à l’idée quoique surprenante de Ludmilla.

Elle envisageait de reproduire en quelque sorte le fameux conte de Cendrillon. Il faut dire que la jeune Poufsouffle avait une imagination débordante…
Je ne pût répondre de suite. J’étais partagée intérieurement quant à cette idée. D’un côté, je ne m’imaginais pas finir la soirée avec un côté de chaussure en moins et surtout prendre le risque qu’on me trouve encore plus étrange. Mais de l’autre, il faut avouer que ça serait tout de même drôle de savoir si quelqu’un retrouve cette fameuse paire, indépendamment du fait qu’il s’agisse d’un vrai prince ou non…

Je regardais la masse de monde présente dans la salle. Ce petit jeu m’intriguait. Qui parmi toutes ces personnes retrouveraient la ou lesdites chaussures ? J’essayais de lire dans le regard d’Amaia ce qu’elle pensait de cette idée mais je ne parvint pas à le deviner. * Et puis Kate, si le ridicule tuait on serait mort sur la piste de danse tout à l’heure… et ta nouvelle paire de chaussure neuve c’est pas si grave… un « accio paire manquante » et ce sera réglé si celle-ci se perd...* pensais-je.
Parce qu’il fallait bien répondre à Ludmilla je dis donc :
_ Hum… à y réfléchir… chouette idée !

Il restait le dilemme de savoir si on allait utiliser une ou trois chaussures :
_ Je vous laisse décider de combien de chaussures on utilise. C’est vrai que ça risque de paraître bizarre que trois chaussures s’égarent à la fois…Mais si on le fait toutes les trois ça peut être marrant de savoir quelles chaussures vont être retrouvées ou pas...
Je regardais les filles, les yeux frétillant d’impatience de savoir ce qu’elles allaient décider...

@Amaia Brown, @Ludmilla Diamond toutes mes excuses pour le retard :(