Inscription
Connexion
7 déc. 2021, 14:32
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Menu : 1/2/3/4/5/6/7/8/9/10/11/12/13/14/15/16/17/18/19/20/21/22

Edmund vit Deryn se relever soudainement, et suivit passivement le mouvement quand elle le tira du bras. Il ne comprenait pas réellement pourquoi il devait se lever, mais L'Irlandaise devait avoir ses raisons. Ou non. Elle avait ses lubies après tout.

Grand bien lui avait pris d'obtempérer, cependant, puisque quelques secondes plus tard bancs et tables furent boutés hors de l'allée centrale, laissant sur place un Edmund sursautant. Mais c'était violent comme déplacement ! Quelqu'un aurait pu se blesser !

Et quelqu'un s'était blessé.

Se retournant pour vérifier que tout le monde allait bien, le garçon perçut la grimace de douleur d'Eugène. Allait-il bien ? Si comme lui il ne s'attendait pas à la perte des assises, il avait certainement dû se retenir comme il pouvait — c'est-à-dire mal — et avec sa hanche fragile...

Ignorant tout à fait Deryn qui lui tendait la tasse, il esquissa un geste vers Eugène, colère sinon oubliée, tout du moins écartée pour le moment.

Excuse-moi Unna, j'vais retourner à mon dortoir, mal à la hanche maintenant.

Sans un regard pour lui, son ami tourna le dos et claudiqua hors de la Grande Salle.

Edmund demeura quelques secondes abasourdi, son visage peint en une expression peinée, avant que ses traits ne se ferment et que ne s'étire à nouveau le masque glacial de la colère.

- Je te remercie Deryn.

Le masque, d'une neutralité agressive, recouvrait sa peau, ses yeux seuls témoignant de l'entièreté de sa fureur. Il récupéra la boisson que lui tendait Deryn avec roideur et en but une petite gorgée fade. Sur ces entrefaites, la fille — il se refusait à lui accorder un nom : il était en colère, et Eugène parti, il avait pris l'excellente décision qu'elle serait la grande responsable de tout ce fiasco — tenta alors de reprendre une discussion, comme si de rien n'était, avec cette fois-ci pour interlocutrice Deryn.

Était-ce là une forme d'humour absurde et non avenue, apanage des Serdaigles ? Dialoguer, s'accaparer une personne, provoquer son départ, et ensuite réitérer ? Était-ce cela ? Une cocasse facétie ? Il s'en voyait navré, mais il était pour sa part plus amateurs de piques caustiques que de plaisanteries de bas étage.

- Puisque ton unique ami ici a d'ors et déjà regagné son dortoir, je suggère effectivement que tu t'évacues, lui suggéra-t-il d'un ton acide.

À moins que tu ne comptes aussi faire fuir Deryn, bien sûr, je ne voudrais surtout pas t'en empêcher, songea-t-il avec venin en trempant de nouveau ses lèvres dans la tasse fumante.

L'intruse avait déjà fait quelques pas, mais il ne doutait pas qu'elle l'ait entendu. Et dans tous les cas, finalement, il n'en avait cure. Tournant les talons, il s'éloigna lui aussi de la piste de danse, prenant grand soin de mettre le plus d'espace entre l'autre et lui. Après quelques secondes, il jeta un rapide coup d'œil derrière lui pour vérifier si Deryn venait avec lui.

@Deryn O'Connors @Unna Bright @Eugène Harlow
Désolé pour le temps de réponse !!! ><
Dernière modification par Edmund Long le 9 déc. 2021, 23:11, modifié 4 fois.

couleur : #7f6000
Inspecteur Munmun, théoricien en chef des Bôs Debilus
Cofondateur de la PTC
Poufsouffle Vult !
7 déc. 2021, 20:32
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Eugène lui lança un regard noir. Il semblait lui attribuer la responsabilité du départ d'Eugène. Unna le trouvait des plus désagréables mais il ne s'arrêta pas là. Alors qu'elle avait commencé à quitter la piste, il lui lança une remarque cinglante et lui conseilla sans détour de quitter les lieux. Elle n'allait certainement pas laisser passer ça sans sourciller. Oui, elle avait été impolie, mais pas de manière intentionnelle et elle s'était excusée. Jamais elle n'avait voulu dire que les amis d'Eugène ne présentaient pas d'intérêt à ses yeux. Elle sentit la colère l'envahir. Elle se retourna et lui lança d'une voix forte :
- Si tu t'étais un peu plus préoccupé de ton soi-disant ami, peut-être ne serait-il pas retourné dans son dortoir. Tu es vraiment aveugle si tu penses qu'il est parti par ma faute. Et crois-moi, j'aurais été ravie de te rencontrer et de discuter un peu avec toi si tu n'étais pas aussi désagréable.

Les joues rougies par le ressentiment, elle sursauta lorsqu'elle sentit une main se poser sur son épaule. Elle se retourna vivement. Mattew se tenait devant elle et lui parla comme si de rien n'était. Comme si la soirée venait de débuter et qu'ils se retrouvaient devant les portes de la grande salle à l'heure prévue.
- Mattew...
Pourtant, il n'en était rien. Elle venait de crier sur l'ami d'Eugène, elle qui ne se mettait jamais en colère. Ce trop plein d'émotions finit par se transformer en tristesse. Elle failli s’effondrer dans les bras de Mattew, mais rassembla toute ses forces pour rester droite et garder un semblant de dignité. Une larme roula le long de sa joue qu'elle essuya vivement en espérant qu'il ne l'ait pas remarquée.
- Tu m'as vraiment cherchée ?
Il semblait sincère, un peu dans la lune, c'est tout. Est-ce qu'elle pouvait vraiment lui en vouloir ? Il était comme ça. C'était un aspect de sa personnalité qu'elle trouvait adorable en temps normal, mais pas ce soir.
- Non, je ne passe pas une bonne soirée. Je t'ai attendu et tu n'étais pas là. Et puis, il y a ce, ce... Elle n'avait pas les mots pour qualifier Edmund. Il l'avait mise hors d'elle. Mais elle ne voulait pas lui laisser le pouvoir de gâcher définitivement sa soirée.
- Laisse tomber, oublions ça, ce n'est pas grave.

C'est alors que Mattew lui proposa de danser. Unna ne s'y attendait absolument pas. Elle rougit légèrement à cette idée. Cette soirée prenait enfin la direction d'un bal digne de ce nom.
- Euh... Oui, pourquoi pas. Moi non plus je n'ai pas tellement l'habitude de danser, ne t'inquiète pas.
Un sourire léger avait reparu sur son visage. Cela lui faisait vraiment plaisir qu'il l'invite.

@Edmund Long, @Mattew Thomas, @Eugène Harlow, @Deryn O'Connors

Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière.
Troisième année RP - Fiche - Marraine - Réputation - Chocogrenouilles Couleur : #8000BF
8 déc. 2021, 16:15
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Elle était serrée si fort contre lui. Si fort que le Serdaigle avait immédiatement compris qu’elle se doutait de quelque chose, qu’elle aussi avait ressenti ce malaise entre eux. C’était le moment de tout lui dire, il ne pouvait plus faire marche arrière. Enfin, il ne devait plus surtout. Il se l’était promis, il serait toujours honnête avec elle et il comptait bien tenir ses engagements.

Lorsque la main de la gryffonne vint se poser sur sa joue, il ne broncha pas. Il se laissait doucement envelopper par cette chaleur soudaine, une telle douceur lui rappela à quel point Rafaëla était tendre, à quel point il aimait ça chez elle. Et pourtant… Tout ça lui semblait terriblement paradoxal.

Au cours de la danse, il posa sa joue sur la tempe gauche de sa partenaire, soufflant à cette dernière quelques mots qu’il aurait pourtant bien voulu éviter :

- « Tu ne vas pas aimer… Mais je dois te parler Raf’. S’il te plaît, essaie de ne pas me couper. Si tu peux… »

Il n’avait jamais réussi à mettre les mots sur ce qu’il ressentait depuis quelques semaines maintenant, lorsqu’il se retrouvait seul et qu’il cherchait en vain la façon dont il pourrait aborder le sujet avec sa petite amie. Dans tous les cas, il se doutait que ce ne serait pas facile, mais que s’il suivait ce que son cœur ressent, les mots finiraient bien par venir tout seul. Tant pis s’ils n’étaient pas les plus justes, ils seront avant tout le véritable reflet de sa pensée.

- « Raf’… Je suis un idiot. Un idiot qui n’arrive pas à saisir le bonheur qu’il a à portée de main, quand il est juste là sous son nez. Je t’aime et pourtant… Je n’en suis plus aussi sûr aujourd’hui. Te dire que je n’ai plus de sentiment serait te mentir, car oui j’en ai toujours eu et en ait encore à ce jour pour toi, mais j’ai comme l’impression qu’ils se dissipent tout doucement. C’est très étrange... Tu es la fille qui me correspond, qui me comprend et qui me rend heureux, ma propre définition de l’amour. Et je suis sûr qu’au plus profond de moi, je suis encore amoureux de toi. Mais cette fille me hante… En vérité… Je pense qu’elle m’attire malgré elle, malgré moi, malgré que je me l’interdise. Je n’arrive pas à l’expliquer, même pour moi-même. »

Il ferma les yeux, redoutant les minutes qui allaient suivre. Même si Rafaëla allait sans le moindre doute souffrir de cette rupture, il était persuadé qu’il serait la dernière personne qu’elle voudrait voir à présent.

@Rafaëla White :worried:

Nothing lasts forever :hearth_on_fire:
Elle avait ce don de tout rendre magnifique
🎵Le problème de la vie c’est qu’y en a qu’une🎵
8 déc. 2021, 16:38
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
ECBCECBCECBC

MERCREDI 31 OCTOBRE 2046 – 4ÈME ANNÉE
GRANDE SALLE
PARTIE BAL
@Brett Carter
Image



Jamais elle n'aurait pensé que cette soirée aller tourner ainsi. Jamais elle n'aurait imaginé se retrouver là, sur la piste de danse, en compagnie de Brett. Et jamais elle n'aurait pu deviner toutes les émotions qui allaient la traverser à ce moment là. C'était un vrai tourbillon dans sa tête, dans tout son corps. Toute son âme. Incapable de mettre un mot sur ce qu'elle ressentait, incapable de comprendre ce qu'il se passait vraiment. En elle. Entre eux. Seulement, elle le ressentait, ce lien invisible qui s'était tissé entre le jeune homme et elle alors qu'ils avaient commencé à danser. Elle sentait que quelque chose n'était pas comme d'habitude, qu'il y avait autre chose. Une étincelle. Mais une étincelle qui brillait d'une intensité telle qu'elle n'en avait jamais vu, jamais ressentie auparavant.

Jamais elle ne s'était sentie si vivante. Si heureuse. Libre et légère. Alors qu'autour d'eux, les élèves et adultes de Poudlard discutaient et dansaient, eux n'étaient plus là. En apparence, seuls dans un coin, invisible pour les autres. Mais ailleurs dans leur esprit. Ailleurs dans un monde qui leur appartenait et que personne ne pourrait jamais atteindre, jamais voir ni percevoir.
Il l'avait appelé par son prénom. Et ce petit détail, auquel elle ne prêtait pas attention en temps normal, la troubla. Il fit naître en elle un nouveau sentiment, toujours aussi indescriptible, toujours aussi impossible à attraper tellement il était léger. Comme le vent.
Elle ne répondit pas, ne trouvant pas les mots, et par peur de gâcher ce moment magique. Seuls ses yeux et son sourire parlèrent.

Quand la musique ralentit et qu'il la rapprocha de lui, elle baissa le regard vers son bras qui la tenait pendant un très court instant. Puis elle remonta les yeux pour les plonger dans les siens. Plus proche. Jamais elle n'avait été aussi proche de lui. Aussi proche de quelqu'un. Aussi proche d'un garçon. Encore plus troublée qu'elle ne l'était, son sourire toujours aussi doux et ses joues toujours aussi rosées, elle était paralysée. Noyée dans son regard. Hors du temps. Il s'était arrêté, spécialement pour cet instant là. Rien d'autre n'existait, que ces yeux et Brett. Comme si toutes les lumières de la salle s'étaient éteintes en même temps et s'étaient allumées dans leur regards.

Jamais personne ne lui avait fait ressentir ça. Ce sentiment d'être vivante, ce sentiment de plénitude. Et c'est seulement là, dans la Grande Salle, dans les bras du jeune homme, qu'elle découvrait de nouvelles horizons. Incapable du moindre mot, incapable de bouger. Juste paralysée. Elle était avec lui. Personne d'autre. Elle ne voulait personne d'autres. Et c'est grâce aux papillons qui étaient apparu dans son ventre, grâce à son envie que ce moment dure une éternité, voir plusieurs, qu'elle se rendit compte qu'elle l'appréciait. Beaucoup. Trop pour qu'il ne soit qu'un simple ami. Qu'elle se rendit compte qu'il comptait pour elle.

Élicia se noyait là, dans son regard, alors qu'une unique larme roulait sur sa joue. Seul symbole du trop plein d'émotions qui l'emportaient. Loin d'ici. Dans un autre monde.

Élicia Carter, Boucle d'Or, 4ème année RP
To the stars who listen - and the dreams that are answered
8 déc. 2021, 17:15
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 


L'aiglon hocha de la tête à la réponse, négative, de la blonde. Ainsi, elle non plus n'avait pas pour habitude de fréquenter les pistes de danses. Elle avait toutefois un peu plus d'expérience si, contrairement à lui, elle n'avait pas cherché à esquiver les bal organisés par l'école dès que cela était possible. Megan lui retourna alors la question avant de s'arrêter de danser pour s'approcher encore plus près et lui poser une question un peu abruptement. Tout du moins, c'est comme ça que le garçon le ressenti, son cerveau tournant déjà à plein régime pour l'accuser de ne pas mettre assez d'enthousiasme dans ses pas de danses et de faire douter la jeune fille quant à l'appréciation du moment. Ce qui était en partie vrai dans un sens. Il adorait passer du temps avec la jeune fille. Il l'adorait d'ailleurs tout court. Mais danser ... Il avait connu mieux comme occupation, c'était certain. Si elle part danser avec quelqu'un d'autre, ça sera entièrement de ta faute ! Lui susurrait d'un ton narquois son esprit qu'il essayait tant bien que mal de faire taire.

S'il était gêné et nerveux à cause de la danse, maintenant c'était son interrogation et leur proximité qui le rendait mal à l'aise. Les deux élèves étaient si proches que l'aiglon pouvait compter les taches de rousseurs de la jeune fille sans en louper un seul. Quelques secondes s'étaient écoulées avant qu'Eridan ne réagisse finalement, s'empressant alors de répondre : « Hein, non, non, pas du tout, ça va... ». Il laissa encore une seconde s'écouler, détournant les yeux nerveusement tout en se mordillant les lèvres avant de revenir poser son regard sur le visage de la poufsouffle. « C'est juste ... Danser n'est pas l'activité que je préfère... » Avant que la jeune fille ne puisse répondre et lui proposer quoique ce soit y compris d'arrêter, il ajouta, levant sa main droite pour la poser sur son bras comme pour s'apprêter à la retenir si elle faisait le moindre mouvement pour s'éloigner. « Mais t'inquiète, c'est pas grave, en plus tu avais l'air de t'amuser, viens on continue. Fin tu souriais et tout... Enfin, si tu veux toujours danser.... avec moi... »

@Megan Arrington

5ème année RP - #004080
- - Réputation
8 déc. 2021, 19:23
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 


Will posa sa joue sur ma tempe et murmura quelques mots... ou maux devrais-je dire. J'écoutais attentivement ces paroles sans dire mot. Au fur et à mesure, je sentis mon cœur se serrer de plus en plus fort, je le sentis se briser par morceaux, petit à petit, mot par mot, mon monde s'écroula. En l'espace de quelques secondes, je venais de perdre l'être le plus cher que j'avais dans ma vie. C'était le seul qui me faisait me sentir bien, le seul qui me connaissait vraiment...


C'est finit.


Mes larmes coulèrent à flot sur mes joues, des larmes silencieuses mais brûlante sur ma peau... Je ne savais même plus se que je ressentais exactement. Ma vie venait d'être détruite, tout s'écroulait. Je ne sentais plus rien, je fixais un point devant moi, derrière lui. Je n'en pouvais plus, je tomba à genou sur le sol, toujours silencieuse, mes larmes me brouillaient la vue.
J'avais l'impression d'avoir perdue ma voix et pourtant...

- Je le savais déjà...

Je connaissais la "fille" dont il me parlait. J'avais déjà remarqué depuis un moment sans vraiment me l'avouer...

- Cette manière dont tu la regardes... Ce petit sourire qui illumine ton visage quand tu la vois passer dans les couloirs ou quand tu es à côté d'elle... Cette façon de lui parler sur le banc durant les matchs de Quidditch...

Je revoyais toutes ces scènes dans ma tête. C'était sous mes yeux depuis le début... Et même... Il y a à peine une heure à table...

- Will... Je te comprends. Je sais ce que tu ressens... J'aurais aimé faire de toi mon roi. Je nous voyait déjà courir dans le parc jusqu'au lac tout en rigolant comme deux enfants. Rire à en perdre le souffle. Dès lors que je t'ai croisé, je n'ai jamais voulu quitter ton regard.

Je m'arrêtais quelques secondes, toujours sur le sol, les poings fermer sur mes jambes et ces perles de tristesses qui se déposent sur mes mains gelées. Mon souffle était coupé, saccadé, entrecoupé entre deux larmes.
Je me relevais difficilement, je regardais Will dans les yeux...


C'est certainement la dernière fois que je pourrais le regarder comme ça.


Je n'ai pas envie que la dernière image qu'il ai de moi soit celle d'une adolescente la mine triste, les yeux baignés de chagrin.
Je ne pouvais pas arrêter cet océan qui perlait sur mon visage, mais je m'efforçais de sourire quand même. Je m'approchais de lui, je le pris dans mes bras une dernière fois et lui chuchotait à l'oreille.

- J'aimerais faire cela au moins une dernière fois...

Je me détachais un peu de lui, toujours avec ce sourire aux lèvres malgré tout. J'approchais mon visage du sien pour l'embrasser une ultime fois. Il y avait une ambiance particulière... Nous savions tout deux que ce serait la dernière fois... C'était si doux et douloureux.

- Je t'ai aimé de tout mon cœur, Will... et je t'aime toujours aussi fort... Rend la heureuse pour moi s'il te plaît... Fais la se sentir la plus aimer du monde, fais de son monde un rêve... et... aime-la de tout ton cœur. Maintenant je n'ai plus que des souvenirs pour te revoir et mon imagination pour continuer notre histoire...

J'essuyais quelques larmes puis rajoutais.

- Je t'aime Will.

Je le regardais encore une fois avant de m'éloigner de lui. C'est certainement mieux ainsi...

@Will Robbs :cryhappy: <3
Dernière modification par Rafaëla White le 8 déc. 2021, 23:35, modifié 1 fois.

Marraine de petits chats diaboliques !
Je suis une patate douce !
8 déc. 2021, 23:29
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Un peu à l'écart du tumulte de la piste, la professeur de potions pouvait à loisir observer les couples évoluer. Tout en portant son verre, de jus de citrouille évidemment, à ses lèvres, elle surveillait, certes, mais surtout elle tentait d'analyser les réactions, les tensions et les interactions qui parcouraient tout ce beau monde. C'était très riche en informations.

Et cela ne concernait pas que les élèves.

Magdaléna suivait attentivement la progression de ses collègues sur la piste. Elle n'était pas très au fait des rumeurs qui étaient d'actualité au château, mais il était certain que cette soirée allaient en faire naître de nouvelles, ou les alimenter le cas échéant.
*Des idylles entre professeurs? Rien de tel pour distraire les élèves...*, songeait-elle, amusée. Elle avait été élève, elle aussi, et les ragots sur les professeurs étaient bien dans le top 5 des sujets de discussion revenant le plus souvent. Alors si on mélangeait ça avec un soupçon d'amourette, ces informations, de la plus raisonnable à la plus loufoque, auront tôt fait de faire le tour des Salles Communes. *Même si, bien-sûr, certains auront l'esprit monopolisé par leur propre histoire*, constata-t-elle en apercevant une jeune élève en pleurs. Définitivement, des couples se faisaient et se défaisaient lors de ce bal...

Ayant fini son verre et accessoirement sa séquence d'observation, la jeune femme se décida à faire un petit tour de salle, juste au cas où.

Si l'envie vous prend, vous pouvez interagir avec Magda :wise:

9 déc. 2021, 10:59
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
L'état de la fête restait entièrement calme même si nombreuses chansons battaient leur plein. Je préférai rester à l'écart et surveiller comme un pion. Même si le début de soirée s'était parfaitement déroulé grâce à des discussions avec Magdaléna, j'eus l'envie de la laisser profiter de la soirée et de ne pas la déranger.
Rester seul pouvait, si on pouvait le penser, provoquer un bien fou même si — au loin — les disputes se laissaient entendre. Alors permettant à ma curiosité d'agir quelques instants, je fus surpris de voir que cette dispute fût le fruit de mes deux nouveaux collègues. Y eut-il un problème ? Je n'en possédais guère la réponse et je ne désirai nullement m'en mêler ; cela ne me regardait pas. Et je devais retourner à la réalité de la chose : la surveillance des élèves.

Écoulant, dès lors, près de l'un des piliers de la salle, je contemplai les moindres danses des élèves. Certains dansaient en harmonie avec la musique, tandis que d'autres étaient touchés par la surdité rythmique. Pourtant, cela léguait un tableau malgré tout impressionnant : ils s'amusaient tous et cela n'avait aucun prix hormis celui de la reconnaissance. J'étais honoré de pouvoir assister à une telle scène. La danse, cependant, n'avait plus aucun intérêt pour moi. Il existait bien des moments où je pouvais me revoir dansé, mais en discernant qui fut ma toute dernière partenaire de guinche ; être dans la farandole fut d'une velléité sans nom. Alors, qu'allais-je bien pouvoir exécuter par la suite ?

Pour celui ou celle qui le souhaite. ^^

Bibliothécaire : 01 Septembre 2045 - 28 Octobre 2046
Professeur d'étude des moldus : 29 octobre 2046 - ...
9 déc. 2021, 11:16
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
12345678

Comme la quasi totalité des habitants du château, Ennis avait participé aux festivités d'Halloween. Cette année elle avait pris la décision de moins se prendre la tête... pour la confiance qu'elle pouvait accorder à ses parents, elle se devait de prendre un peu de distance avec son éducation. Alors ce soir là, après le repas partagé avec son peit-ami et ses amis. Elle avait été s'amuser avec eux sur la piste de danse, alternant des pas construits et moins construits, des sauts... et des passages obligés au ravitaillement des boissons ou encore des intermèdes obligatoires pour reprendre contenance. Après un certain moment, un laps de temps qu'elle ne saurait définir, Ennis eut besoin d'un de ces instants pour se reposer, aller passer un peu d'eau sur son visage. Elle ne s'était pas spécialement déguisé. Elle avait juste une robe noire et trouvé le moyen de se faire une coiffure agrémentée de petites - ou moins petites - araignées. Et l'irlandaise s'était abstenu de tout maquillage, et elle avait bien eu raison.

En revenant de ce temps hors de la fête, Ennis parcourrut la Grande Salle à la recherche de ses accompagnant du jour. Mais dans l'immensité et le bruit impossible. Par contre, elle tomba un peu par hasard sur Lancelot O'Lake, ancien bibliothécaire qui venait de faire un échange de poste - il y a moins de deux jours - avec son beau-frère. C'était étrange de l'appeler ainsi fut sa pensée juste avant qu'elle se salue l'adulte qui était un peu plus jeune que ses parents:

- "
Bonsoir Mist... Professeur." Elle allait l'appeler Mister O'Lake comme quand elle allait à la bibliothèque.

@Lancelot O'Lake

Modératrice - 5ème année RP - Préfète RP depuis septembre 2044 - color=#741B47
9 déc. 2021, 13:12
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Le silence qui suit, alors que je garde les yeux sur Eridan, ne me donne pas vraiment d’indications sur sa réponse ou ce qu’il pense. Est-ce que j’ai fait quelque chose ? Je suis vraiment contente de pouvoir passer ce temps avec lui, mais s’il ne s’amuse pas de son côté ou si quelque chose le tracasse - c’est en tout cas l’impression que j’ai eue - c’est assez… Triste, au final.

J’attends donc sa réponse, toute danse arrêtée mais toujours au milieu de la piste, scrutant le visage du Serdaigle. Celle-ci vient enfin, négative, et je crois que ça me rassure un peu. Mais alors, est-ce que c’est moi qui ai mal interprété son expression ? Ce ne serait pas la première fois que ce genre de choses m’arrive, après tout…

Le cinquième année reprend la parole, coupant court à mes hypothèses. Ma bouche s’arrondit, mais je n’ai pas le temps de lui proposer quoi que ce soit - ma première pensée étant de s’il veut qu’on arrête, même si j’ai vraiment envie de continuer à danser - que sa main vient se poser sur mon bras, la décharge électrique générée par ce geste me rendant muette. Le garçon, quant à lui, suggère plutôt de reprendre la danse comme j’avais l’air de bien m’amuser.

Il est adorable. Sincèrement.

« Oui, » je réponds vivement en opinant de la tête, « je suis contente de danser avec toi, et la soirée est super chouette ! Mais t’es sûr que tu veux continuer ? »

La présence des danseurs qui nous entourent revenant brutalement à mon esprit alors que je refais quelques pas de danse, je me rends compte d’à quel point nous sommes au milieu de la salle. Peut-être qu’en allant un peu plus vers les côtés, il sera moins mal à l’aise ? « Oh j’ai une idée, viens ! » reprends-je la parole en attrapant sa main pour l’entraîner un peu plus à l’écart.

« On est moins au milieu de tout le monde comme ça, » expliqué-je sans relâcher ma prise, appréciant ce contact, avant de spontanément lever le bras du garçon pour passer dessous en tournant doucement, ne prêtant plus aucune attention au rythme entraînant du groupe. J’ai déjà vu ce mouvement, et trouvant ça bien drôle de le reproduire, je m’arrête tout de même pour voir la réaction de mon cavalier.

Megan répond à Eridan, se remet à danser un peu avant de l'entraîner sur le côté et de danser avec lui.
Précédemment
@Eridan Lowell

4ème année RP - 15 ans - #783F04
Préfète inRP depuis mai 2047 - MERLIN (Perly) - club de courses de balais - Hel's Angels
"Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily