Inscription
Connexion

24 mars 2021, 16:42
 RPG++  Cette Obscure Clarté qui tombe des Étoiles.
Image

Image

Image

°PV avec @Alison Morrow°
18 mars 2046,
Vers 18 heures.


*Devoirs...*
Lia n'avait que ce mot dans la tête depuis qu'on était le weekend. Résultat? Facile: Elle ne les a toujours pas faits. Sa flemmardise lui avait déjà causé des problème dans le passé pourtant cette gamine continuait. Après ça m'étonnerait qu'elle fût la seule à les faire à la dernière minute.
*dix-huit heures...*
L'heure à laquelle elle décida d'entrer dans la salle d'étude. La rousse aurait pu les faire n'importe où, là où elle était sûre que l'endroit était peu fréquenté. Pourtant ce dimanche dix-huit mars, elle alla dans une salle où il y avait beaucoup plus de chance que des personnes seraient déjà là. De toute façon, les bruits incessants qui l'énervaient, allaient être coupés par sa musique. Travailler avec de la musiques, plaisait à la gamine qu'elle était.

S'attendant à voir beaucoup de personnes, Lia entra doucement dans la salle.
*Personne...*
Ou plutôt une personne. Une seule personne était dans la salle.
*Au moins on va pas s'déranger et y'aura pas d'bruit.*

Pour plus de précautions, elle se mit à l'opposé de la seule personne, plus précisément une fille, qu'il y avait ici. Pour bien lui faire comprendre qu'une interaction avec elle ne l'intéressait pas.
*Devoirs...*
C'est sur les devoirs n'allaient pas ce faire tous seuls. À peine sorti de son sac, la gamine fut encore plus démotivée.
*Tsss... J'me répète tout le temps qu'il faut que j'les fasse avant mais à chaque fois j'les revois au moment où faut pas les faire.*

Avant de commencer quoi que ce soit, la rousse mit son casque. Puis elle commença son devoir d'Histoire de la Magie. Celui qui lui plaisait le moins donc celui qu'il fallait commencer avant pour en être débarrassé.
Après quelques minutes, Lia ne put s'empêcher de fredonner quelque paroles de la chanson qu'elle avait dans la tête.

"Hide away,
Where you're safe,
Where you're heart doesn't break,
You're afraid,
It's okay, It's okay..."


D'un seul coup, elle s'arrêta net de chanter. La gamine remarqua que des gouttes d'eau tachées son devoir.
*Des larmes.*
Elle les enleva d'un coup sec. Pourquoi pleurer maintenant? Elle ne le savait pas.
Des devoirs ne rendaient pas émotifs les gens.
Pleurer comme ça n'était pas son genre.
Loin de là.
*La Vie.*
Peut-être oui.
Ce que donné la vie à Lia n'était pas heureux.
*Malheurs.*
Toujours des malheurs...
Toujours...
*Idées noires...*
Tout le temps.

Lia avait juste envie de déchirer son devoir, de hurler, de jeter quelque chose... C'était tout le temps comme ça.
Une colère noire la prenait trop souvent. Comme un monstre qui habitait en elle.
*Normal qu'ta pas d'amis...*
Là si elle ne se reprenait pas maintenant, les idées noires se multiplieraient et la noieront. Et puis mieux vaut qu'elle soit seule dans ces moments ou la colère, la tristesse, les idées noires la submerge au point qu'elle ne peut plus les tenir dans sa tête.

Fermer les yeux.
Se détendre.
Se laisser emporter par le silence.
Se calmer.

Ceci pouvait prendre des minutes comme des heures. Lia choisit 25 minutes pour enfin se calmer et d'avoir la force de continuer son devoir. Il le fallait de toute façon si elle ne voulait pas avoir une mauvaise note et peut être même une punition pour ne pas l'avoir fini.
*C'est r'partis.*

15 minutes passèrent quand elle arriva au dernier exercice. Il ne restait plus qu'un pas avant de le finir ce fichu devoir.
Pourtant, elle bloqua. La gamine bloqua littéralement sur cette question.
Une simple question qu'elle ne comprit pas.
*P'tain! Pourquoi il a fallu que je comprenne pas à cette fichue question?!*
Au bout de 10 minutes à ne rien comprendre, une idée germa dans la tête de Lia. Une idée qu'elle n'aimait particulièrement pas.
*Demander? Hors de question! Tant que j'peux l'éviter...*
Ce n'est pas qu'il n'y avait pas d'autres choix, juste que celle-ci était la plus facile. Celle ou la question serait vite résolue.
*Fin que si elle arrive à la comprendre.*

Fallait-il le faire? Tel est la question.
Tergiverser pour savoir si elle devait le faire, l'énerver.
*Soit tu t'débrouilles et tu continues à réfléchir pendant longtemps, soit tu lui poses la question! Juste une question! Pas compliquer bordel!*
Mais pour elle si. Interagir avec les gens devenait de plus en plus compliquer. Plus les mois passés plus elle se renfermer sur elle-même. Elle commençait à avoir peur de tout plus particulièrement que sa mère meurt. Et de pleins d'autres choses encore.
Voilà pourquoi un simple:" Tu peux m'aider?" était difficile pour cette gamine.

Lia se tourna vers cette fille. Elle n'avait pas bougé depuis.
*J'me demande c'qu'elle fait. Tu l'seras peut-être si tu arrives à lui poser ta foutue question!*
Bon, là, il fallait qu'elle la lui pose. ça faisait 5 minutes qu'elle tergiversait pour une simple question donc il convenait que cette gamine y arrive.
*Aller! T'peux l'faire!*

Elle prit son devoir, enleva son casque, se leva et commença à faire des petits pas vers la fille. Alors qu'elle était à la moitié du chemin, la gamine s'arrêta.
*Peur.*
Mais peur de quoi? De sa réponse?
"Veut...pas...y...aller."
Elle se le marmonna pour elle-même.
*Force toi!*
On aurait dit que deux personnes se battaient l'une contre l'autre pour savoir quoi faire.
*Ne recule pas.*
Lia avait tranché avec elle-même. Elle allait lui poser cette question coûte que coûte.
Elle continua donc son chemin. La gamine pouvait le faire et elle le savait.

Arrivée à destination, elle s'assit au bureau qui était à côté de celui de la fille. Puis avec beaucoup d'effort, commença à parler.

"Salut. J'voulais te poser une question en rapport avec ce devoir d'Histoire de la Magie."

Elle lui montra le devoir en question.
*Mal à l'aise.
Tremblement.
Peur*

Ses pensées tournaient en boucle dans sa tête comme pour lui prier d'arrêter mais elle continua.

"J'voulais savoir si tu comprenais la dernière question. J'sais pas s'tu l'as déjà fait un jour dans ta vie mais si j'te dérange pas, pourrait tu m'aider s'te plaît? J'me débrouillerai sinon..."

Toujours à se défiler à la fin. C'était souvent comme ça en fait. Mais bon la gamine avait réussi à poser sa question.
Un poids en moins sur ses épaules. Elle en avait trop et elle s'en était rajouté un qui, heureusement, avait disparu bien vite.
Par contre d'autres pensées commencèrent à remplacer les autres.
*Sa réponse.*
La peur qu'elle répondit mal était dans celle-ci. Après, se mettre en colère si par hasard elle le ferait ne serait pas très juste. Car pour les gens qui connaissaient Lia, savaient très bien que celle ci répondais très mal quand on lui posé une question insignifiante.
*Si elle ne savait pas?*
Plus qu'a demander à quelqu'un d'autres. Où a un prof. C'est sûr que cela ne l'enchantait guère.
Lia se mit à trembler encore plus qu'elle ne tremblait déjà. Ne voulant pas fermer les yeux car la fille pourrait trouver ça mal polie, la gamine toucha son cou.
*Il est toujours là.*
Comme si son collier pouvait disparaître à tout moment. Même si ceci pouvait être possible, pourquoi quelqu'un volerait son collier? Bonne question.
Après avoir trouvé son collier, Lia tritura nerveusement le morceau de comète en son bout. Cadeau de son père pour Noel 2045. Elle n'avait même pas pu le fêter avec sa famille.

Après s'être calmé, la gamine aux cheveux roux attendit patiemment la réponse de la fille en espérant que celle-ci serait bonne.

J'espère que ces quelques 1262 mots ne vont pas te décourager Plume d'Alison :cute:
Dernière modification par Lia Foster le 15 janv. 2022, 18:52, modifié 3 fois.

- 2ème année RP - Membre de la RASA -
Gamine énervante pour vous servir au 0800 800 800 800
Code Couleur -|- #ffffff C'est si simple XD

4 avr. 2021, 11:00
 RPG++  Cette Obscure Clarté qui tombe des Étoiles.
Alison, 2ème année
18 Mars 2046, Salle d'études,
Soir.

______________________________


Depuis l'année dernière, elle n'avait jamais collé les pieds dans la salle d'études. Trop de gens, trop de bruits (Merlin, dans "études", pourquoi fallait-il que les Autres comprennent "bavardages"?), trop peu de place, trop de murs, pas assez de lumière.
Tous les prétextes avaient été bons pour l'éviter, que ce soit l'heure (dont elle se moquait bien ordinairement), l'odeur insupportable des quelques élèves après une séance de Vol sous la flotte -un mélange de croup mouillé et de sueur tout à fait immonde-, ou encore le prétexte d'avoir fini ses devoirs.

Mais cette fois-ci, la salle était vide.
Sans tous ces Autres pour l'embrouiller de paroles stupides, elle était presque normale, presque calme.
Posant timidement un pied à l'intérieur, elle s'attendit à voir Peeves surgir *pourquoi ils s'raient tous absents sinon?* mais rien ne se produisit.
Prenant son courage à deux mains, elle franchit le pas de la porte et alla se terrer sur une table tout au fond de la salle.
C'était trop loin de la porte pour permettre une esquive si un troupeau d'élèves entrait, mais ce serait plus pratique pour être invisible.

Se fondant dans la pénombre, elle enroula une mèche de cheveux corbeaux autour de son doigt, avant de sortir un livre de botanique emprunté à la bibliothèque.
L'ouvrant à la page qu'elle avait délaissée hier, elle se replongea dans un croquis complexe de branchiflore qui indiquait comment la plante survivait dans son milieu.

Elle sortit un parchemin vierge, sa boîte en fer où reposait le Coquillage d'Anaë et son encrier, l'ouvrit puis trempa sa Plume dedans. Faisant légèrement tinter le verre quand elle enleva un peu d'encre pour empêcher les bavures, elle prit quelques notes avant de tourner la page, sur les mandragores.

Un bruit vers la porte lui fit relever la tête.
Dardant ses yeux verts vers la mini-rouquine qui venait d'arriver, elle décida de l'ignorer royalement. Tant que la Mini ne voulait pas faire la conversation, ça lui allait parfaitement.
Comme pour bien lui faire comprendre qu'elle n'allait pas l'approcher, l'autre se barra de l'autre côté de la salle. *Bien, bonne nouvelle!*
Balançant silencieusement son pied d'avant en arrière, elle continua à tournicoter sa mèche de cheveux autour de son doigt, et parcourut les lignes du regard.

Elle aimait les mandragores, leur foutu caractère, leurs tronches aplaties comme si elles venaient de se prendre un mur. Elles étaient teigneuses, mais elle aimait bien voir sa grand-mère leur tricoter des vêtements pour l'hiver. Une esquisse de sourire ourla le coin de ses lèvres et elle sortit un crayon et son carnet à dessin dans le but de recopier la magnifique illustration du livre.

C'est alors que des mots lui parvinrent.
Relevant brutalement la tête, le sourire tout à fait gommé par un pli dur, elle fronça les sourcils, à la recherche de l'origine du Dérangement.
En voyant la Mini avec son casque, elle ne put s'empêcher de la foudroyer du regard.
Très bien, elle adorait la musique. Sa musique. Pas celle des Autres. Ils auraient certainement pu lui en faire découvrir des tonnes, mais pour le moment, elle était occupée et hermétique à toute tentative de sociabilisation.

Que ce soit Merlin qui lui ait soufflé cette bonne idée, ou parce que son instinct de survie était un tant soit peu développé, Mini-rouquine arrêta de chantonner.
Marmonnant des mots colorés, elle se replongea dans son dessin de mandragore.

Puis, claquant la page car elle en avait assez, elle sortir un livre d'astronomie qu'elle avait aussi emprunté. *Ahah, j'dois dévaliser la bibliothèque à chaque passage...*
Feuilletant le livre, elle tomba rapidement sur une illustration de Neptune qui lui tapa dans l'oeil. Se mettant en tête de la reproduire, elle tourna la page de son carnet, griffonna machinalement une ou deux spirales, avant de changer de page.
Sortant la palette neuve d'aquarelle que sa grand-mère lui avait envoyée, elle se rendit compte soudainement qu'elle n'avait pas pris d'eau, ni de pot ou la mettre.
*J'suis débile ou quoi?*

Se rejetant en arrière sur sa chaise, elle croisa les bras en soupirant, démolissant du regard sa Planète au crayon, qui n'avait absolument rien fait.
Respirant une ou deux fois pour se calmer, elle allait ranger la boîte quand une voix l'interpella.

"Salut. J'voulais te poser une question en rapport avec ce devoir d'Histoire de la Magie."

Se relevant brusquement, écartant d'un geste rapide ses cheveux qui avaient encore dégouliné devant ses yeux, elle jeta un regard sombre à la Mini-rouquine.
*Mais qu'est-c'que j'en ai à foutre moi, d'ton d'voir? Et p'is "Salut" c'est pour les gens qu'on connaît. J'te connais pas. Dé-ga-ge.*

Un coup d'œil sur ledit devoir lui montra la question qui lui posait problème, et l'âge de la Mini. Première année.
Pourtant, elle ne fit rien pour aider la gamine qui avait l'air de vouloir partir en courant plutôt que de rester avec elle *T'es p'tête pas si stupide au fond.* Dardant ses yeux verts en un regard froid et déstabilisant sur l'autre, elle la laissa s'empêtrer dans ses explications.

"J'voulais savoir si tu comprenais la dernière question. J'sais pas s'tu l'as déjà fait un jour dans ta vie mais si j'te dérange pas, pourrais-tu m'aider s'te plaît? J'me débrouillerai sinon..."

*Si j'ai fait ça un jour dans ma vie... Mais bien sûr que j'fais mes d'voirs, tu m'prends vraiment pour une arriérée ou quoi?* S'indigna-t-elle mentalement, réprimant à grand-peine un mouvement énervé.
Soupirant, elle se recala au fond de sa chaise, toujours agacée à cause de son histoire minable d'aquarelle.
Elle réfréna son envie de mordiller sa lèvre, pour ne pas laisser voir à la Mini qu'elle était nerveuse. Après tout quoi, elle pouvait toujours l'envoyer bouler.

Finalement, une idée plus lumineuse germa dans sa tête.

Appuyant ses coudes au rebord de la table, elle cala sa tête sur ses mains jointes devant elle et affirma :

"T'sais quoi Rouquine? On fait un marché."

*Pourquoi j'l'ai appelée comme ça moi?*

Son talon heurta le bois de la chaise sur laquelle elle était assise. Le son la ramena au Présent, et elle se focalisa à nouveau sur la situation.

"Écoute, t'as b'soin d'mon aide, et j'ai la flemme. Mais, j'ai aussi envie d'faire de la peinture, et j'ai pas d'eau. Donc disons, tu vas m'chercher d'l'eau..." Maugréa-t-elle, en sortant un bocal vide de sa sacoche et le posant devant la première année. "...Et j't'aide. Donnant donnant."

Elle se redressa, et fixa Mini-Rouquine.
A prendre ou à laisser.

Plume de @Lia Foster, franchement... Ça aurait pu être dix fois pire ! :lol:
Par contre, j'y crois pas ! Alison qui esclavagise les premières années, on aura tout vu !

Je ne lâche jamais rien. Quand je commence une barre de chocolat, je la mange jusqu'au bout.

20 avr. 2021, 19:18
 RPG++  Cette Obscure Clarté qui tombe des Étoiles.
Image


Alors que la gamine était perdue dans ses pensées, attendant patiemment la réponse de la fille à sa question, elle entendit "Rouquine" ce qui ne lui plus pas du tout.
*Rouquine?! Berk ! Et puis quoi encore ? Appelle moi la géante tant qu't'y'est !*
Encore plus étonnant pour elle, la fille aux cheveux noirs, lui demanda d'aller lui chercher de l'eau pour faire de la peinture.
Les yeux de Lia rencontrèrent ceux de la fille. Sans surprise, la gamine la foudroya du regard.

*De... De... De l'esclavage?! Non mais j'rêve ! Il fallait qu'j'tombe sur c'genre d'fille ! Elle peut pas la chercher toute seule son eau?! *
La gamine serra les poings. Elle était littéralement en rogne.
*Gifle-la.
La gifler ?
Oui, elle le mérite ! Elle te met en esclavage et tu veux rien faire?!
Mais...
T'es faible ou quoi ? Gifle-la !*


Lia était à deux doigts de le faire, mais à la place, elle serra encore plus fort ses mains, qu'elle se mit à saigner.
*Non ! Après, j'aurais plus d'aide... Et puis gifler pour d'l'eau...*
Elle prit le bocal que la fille lui avait posé devant elle, et commença de partir avant de se retourner vers la fille.

"Tsss... J'vais la chercher cette foutue eau, mais t'a intérêt à m'aider après..."

*Hooo! Madame ne fait rien pour se défendre... Tu veux d'venir son esclave, c'est ça ? Un bon toutou qui écoute sa maîtresse gentiment...*

"Ta... Gueule !"


Heureusement, la fille ne put l'entendre se battre avec elle-même, car la gamine n'était déjà plus dans la salle d'étude.
*C'est pathétique... C'est que d'l'eau, merde !*
Elle se mit à courir jusqu'au premier point d'eau, et commença à remplir le bocal. La gamine en profita aussi pour nettoyer ses mains couvertes de sang. Elle regarda par terre et se rendit compte qu'il y avait des gouttes de sang sur le sol.
*Tant pis. Si des gens font des crises en voyant ça, j'comprends pas. J'vais pas nettoyer, faut pas exagérer!*
Lia se re concentra sur le bocal maintenant rempli d'eau.
*Plus qu'à l'apporter et j'pourrais avoir sa réponse !
Perso, j'y crois pas trop! Et si... tu crachais d'dans ?*

Elle se mit à sourire. Effectivement, elle en avait très envie.
*Après tout, tu l'dilues avec l'eau, elle se rendra compte d'rien ! C's'ra drôle !*

Deuxième fois qu'elle faillit se faire prendre... Par elle-même en plus !
Alors qu'elle se mettait à marcher, en tête de faire ça, elle glissa. En glissant, le bocal tomba de sa main et renversa le contenue sur elle.
L'eau glaciale qu'elle reçut et la douleur de ses genoux, la fit ramenait à la réalité.
*J'ai failli faire une conn'rie ! Pour une fois qu'cette maladresse sers à quelque chose.*
Elle avait l'air complétement ridicule par terre, et mouillait. Il n'avait pas beaucoup de personnes qui était au deuxième étage et qui passait par là. Les seuls qui étaient là, regardèrent avec pitié Lia sans même l'aider.
*Et après y disent qu'ils sont gentils !
Faut pas dire, mais tu fais peur à voir. T'es complètement trempé et tu fusilles toutes les personnes qui passent ici. Pourquoi ils t'aideraient ? Franchement t'devrais faire une tête plus sympas, p't-être qu'là, leurs cerveaux réagiraient!
C'est bon, pas b'soin d'me faire la morale. J'ai aussi failli faire une bêtise à cause d'toi !*


Encore plus en colère qu'avant, Lia se releva, repris le bocal et alla le re remplir.
*Tu vas quand même pas la revoir comme ça! Elle va ce d'mander si tu s'rait pas allé au lac pour remplir c'bocal et que tu s'rais tombés d'dans!
Vas-y, fais toi plaisir !*

Il ne fallait quand même pas, que Lia reste comme ça.
*Bon. Elle va ce peut-être s'd'mander c'qu'j'fait avec son eau, mais sérieux j'ai pas envie d'rester complétement tremper! On est p't-être en mars, mais il fait quand même toujours froid!*
Après s'être changé en quelques minutes et repris de repris le bocal-là ou elle l'avait laissé, elle se dirigea vers la salle d'étude.
*Tu penses pas qu'elle va s'demander pourquoi t'as changé de vêtements?
Et alors ? Qu'est c'qu'elle en a à foutre de ma tenue ? On s'intéresse pas la tenue des gens quand on les met en esclavage! Et pis, ça l'empêchera pas d'm'aider pour cette foutue question de ce foutu devoir!*


Maintenant devant la porte de la salle d'étude, Lia du se contenir pour ne pas entrer comme un bourrin. Elle ouvrit donc calmement la porte et remarqua que la fille était toujours là.
*Pourquoi elle s'rait partie ? J'peux être conne parfois...*
Elle se dirigea donc vers elle, et s'assit à côté de celle-ci. Elle posa le bocal devant elle et la regarda.

"Bon j'ai eu un imprévue, mais la voilà ton eau. Maint'nant t'peux m'aider...
Lia fit un rictus et fit un effort pour être poli...
S'te plaît ?"


*Et pis, j'suis pas ton esclave donc croit pas que j'vais faire autre chose pour toi! Aussi, m'appelle pas Rouquine, j'déteste ça.*
Elle se retint à temps avant de dire ça. Après tout, quand tu disais ce genre de chose, quatre-vingt-dix pour-cent des gens font le contraire.
*Pour t'faire chier. Pas très envie.*
Lia prit son devoir, le mit devant le nez de l'autre fille, fit un magnifique faux sourire et dit:

"Alors?"

*J'en suis sur, ça va la saouler. Faut quand même que j'fasse attention, car sinon elle pourrait ne plus m'aider.*
Son faux sourire disparu bien vite. Maintenant, elle se mit à la regarder intensément.
*Alors on récapitule. Tu as failli la gifler, puis cracher dans l'eau que contenait son bocal. Malheureusement, en glissant t'as renversé cette eau sur toi ce qui a fait qu'elle a attendu cette eau dix/quinze minutes et que toi, tu te changes. Du coup, t'as pas craché, c'est nul!
En tout cas, l'esclavage, ce n'est pas pour toi ! Rien n'est pour toi en fait. C'est triste ! Il t'est arrivé tout ça, pour une simple question ! T'aurais pas préféré que la prof t'dispute?*


Lia fit une grimace. Puis elle commença à mordre sa lèvre inférieure.
*Qu'est c'que j'en ai à foutre de ton récapitulatif?! Et pis, c'est toi qu'a voulu la gifler et cracher dans l'eau, pas moi ! Pour une fois, j'aimerais bien être un minimum gentille avec quelqu'un!
Toi ? Gentille ? Laisse-moi rire!
Mais ferme là !*

La gamine sentit une goutte de sang sur sa langue. Elle arrêta de suite de se mordre la lèvre.
*Si tu pouvais disparaître, ça m'f'rait des vacances !*

Image


Je suis désolé du retard, @Alison Morrow :sweatingbullets:
Par contre... ça va pas bien de faire de l'esclavage! Elle aurait pu très très très mal réagir :laugh:

- 2ème année RP - Membre de la RASA -
Gamine énervante pour vous servir au 0800 800 800 800
Code Couleur -|- #ffffff C'est si simple XD

3 mai 2021, 16:34
 RPG++  Cette Obscure Clarté qui tombe des Étoiles.
Agacement.
______________________________


C'est un regard des plus candides qu'elle renvoya à Rouquine. Un de ceux limpides comme un ciel d'été.
Elle s'amusait bien intérieurement, à savoir si la gamine allait ou non mettre de côté son orgueil blessé. *Écoute, si t'es pas contente, va chercher quelqu'un d'autre, hein!*
Un petit sourire absolument hypocrite grimpa sur ses lèvres lorsque l'autre se saisit de son bocal pour s'exécuter.
Voyant que les mains étaient rouges, elle rétorqua, un peu offusquée :

"Eh, l'dégueulasse pas, hein !"

L'autre tourna les talons sans un mot, ce qui lui convint tout à fait. Chercher l'origine du rouge sur les mains de l'autre ne lui semblait pas particulièrement intéressant *Comme le 26 m...?*.
Aussi, une fois le calme retombé sur la salle d'étude, elle feuilleta le livre à la recherche d'une carte du ciel plutôt potable, dans le but de s'entraîner à reconnaître les constellations.
Un petit sourire sincère vint arquer le coin de ses lèvres, alors qu'elle retournait dans le passé mentalement, allongée au milieu des champs de lavande, Grand-mère à-côté, le doigt pointé vers les étoiles et la tête légèrement penchée pour mieux les observer.
En fermant les yeux, elle pouvait presque voir les Minérales danser devant ses yeux, elle se lever pour tenter de les effleurer du doigts, presque, quelques centimètres de Minérales danser devant ses yeux, les effleurer du doigts, presque, quelques centimètres de plus, et...*Pouf.*

C'était toujours la même chose, avec les Lumineuses. On croit les saisir, et puis "Pouf". Les attraper? Pouf. Leur parler? Pouf.
Toujours, et à jamais, elles étaient Insaisissables, et c'était cela qui les rendait Majestueuses.

Elle effleura du bout de l'index les contours de Cassiopée avec un soupir à fendre l'âme. Pourquoi est-ce que le couvre-feu s'entêtait à la confiner dans le château? Est-ce que vraiment, une visite aux étoiles allait lui être fatale? De même pour une escapade au Lac? Elle était persuadée que non, et cela la révoltait.
Mais mis à part aller se plaindre comme une gamine à Miss Loewy, ce qui n'était pas prêt d'arriver, elle ne voyait pas trop comment la situation aurait pu évoluer.

Reprenant un parchemin parmi ceux gracieusement étalés avec ordre devant elle, elle se saisit de sa Plume pour la tremper dans l'encrier.
Après avoir essuyé le métal contre le rebord translucide, elle se mit en tête de résumer ce qu'elle savait à peu près de la situation du monde Magique.
*1/Les élèves vont tous s'entretuer au Dominion.*
Secouant la tête avec une grimace, elle passa sa main gauche dans ses cheveux avant de griffonner:
1) Ursula Parkinson va au pouvoir. Puis se faire renverser par les 12 lignées. Elle meurt ensuite.

Elle réfléchit un moment, un peu étonnée de voir Rouquine ne pas revenir. À la limite, si elle s'était débarrassée d'elle, c'était mieux. Mais si l'autre pensait vraiment pouvoir lui voler ses affaires sans en ressentir les conséquences, elle allait bien vite se prendre un sortilège dans la tronche pour lui apprendre à ne plus recommencer. *J'lui laisse dix minutes.*
2) Un nouveau conseil des sorciers se forme. Profondément débile. Anti-moldus--> plus de statut de né-moldu.
3)Sepulveda nous fait un sale cadeau avec sa boîte idiote et veut évincer quatre élèves au pif dans toutes les écoles magiques. Joie.
4)...
La porte s'ouvrit, la faisant émerger de sa réflexion. Elle roula le parchemin et le déposa à sa gauche, avant de reposer sa Plume et de s'étirer comme un chat noir au sourire malicieux sous ses moustaches.

"Bon j'ai eu un imprévu, mais la voilà ton eau. Maint'nant t'peux m'aider... S'te plaît ?"

*Un imprévu? J'm'en fous, arrête de parler pour dire des trucs pas intéressants.*
Elle repoussa un petit peu ses affaires, assez pour que l'autre puisse y poser son devoir, pas assez pour qu'elle puisse étaler ses affaires à-côté des siennes. *Faut pas rêver non plus.*

La deuxième remarque de Rouquine et le fait de lui coller son devoir juste sous le nez comme si elle était aveugle l'agaça au plus haut point. L'autre était puérile, stupide, et si elle pensait que faire comme si elle était en droit d'exiger quelque chose de sa part pour accélérer les choses, elle se fourrait le doigt dans l'oeil jusqu'à l'omoplate, au moins.
Elle se saisit du bocal avec adresse et fit presque renverser de l'eau sur le devoir. *Compris? Joue pas à ça avec moi, t'es pas d'taille.*
Prenant son ton le plus acide et foudroyant la rousse du regard, elle siffla entre ses dents serrées :

"Si tu voulais aller vite, t'avais qu'à pas t'perdre dans les couloirs. Si t'es aussi désagréable avec tout l'monde, j'comprends bien que personne veuille t'aider pour tes devoirs !"

Elle aurait pu s'appliquer la même remarque. Grosse différence, qui faisait qu'elle n'était pas du tout comme l'autre idiote en face : elle n'avait pas besoin de l'aide de qui que ce soit pour réussir. Pfeuh. Et puis quoi encore?

Parcourant rapidement la question du regard, elle enroula méticuleusement une mèche de ses cheveux autour de ses doigts, tentant de se rappeler ce qu'elle avait lu sur l'Histoire de Poudlard.

"Bon, d'jà, si t'essayais de penser qu't'es Salazar ? Ça d'vrait pas être compliqué vu ton caractère, si?" Persifla-t-elle encore, toujours exaspérée par la réaction de la Gamine. Puis elle enchaîna avant d'avoir pu lui laisser le temps de répliquer :

"Tu sais où elle se situe au moins, la chambre des secrets?"

*Histoire de mesurer les gouffres de bêtises qui t'appartiennent...*
Elle soupira par avance, persuadée que la gamine ne devait même pas avoir ouvert un bouquin pour avoir à ce point pas d'idées sur la question. *Elle va décéder en deuxième année.*

Oh, mais ça aurait été très intéressant à voir ! :happy:
Alison devrait tester à nouveau rien que pour voir... Ne lui donne pas d'idées !
Dernière modification par Alison Morrow le 30 oct. 2021, 21:31, modifié 2 fois.

Je ne lâche jamais rien. Quand je commence une barre de chocolat, je la mange jusqu'au bout.

30 oct. 2021, 04:18
 RPG++  Cette Obscure Clarté qui tombe des Étoiles.
Image

Vers 18h30,
Toujours dans la salle d'étude,
Amusement.

* Bon, voyons voir comment elle va réagir.
Si elle réagit bien, c'est qu'elle est pas bien dans sa foutue tête. Tiens ça m'fait penser à quelqu'un que j'connais bien haha !
Décidément, j'les aurais jamais ses vacances !
Mais, ça c'trouve, j'parlais pas d'...*

La voix dans la tête de Lia n'eut pas le temps de finir sa phrase, que la brune qui a l'air d'adorer faire de l'esclavage aux premières années en échange d'un simple et ridicule service, décida de faire comprendre à la jeune Poufsouffle que mettre son devoir sous son nez ne lui plaisait pas du tout.
* Un peu plus, et une eau dégueulasse du robinet aurait été renversé sur ton magnifiqueeee devoir ! T'imagines t'aurais vraiment craché 'dans ?*
La gamine la foudroya du regard ne sachant pas vraiment si c'était à cause du geste que l'Autre venait de faire ou si c'était cette voix qui ne voulait pas s'arrêter de blablater à tel point qu'elle en avait des migraines. Lia soupira pas très fière d'elle-même.
* Mais pourquoi j'ai eu l'courage d'mander d'l'aide ?!*
La fille se mit à parler. Avec un ton acerbe, elle l'engueula littéralement, mais elle, elle en avait un peu rien à foutre de sa réprimande, elle ne l'écouta donc qu'à moitié.

"T'es la première et la dernière personne à qui j'demande ça. Et pis si j'avais demandé à quelqu'un d'autre, j'en suis sûûûûrrr que celle ci me f'rait pas d'esclavage. J'suis désagréable parce que tu l'es aussi."

La gamine était exaspérée.
* J'te jure. J'ai fait un putain d'effort et j'suis allé vers quelqu'un, mais comme j'ai pas d'chance j'me r'trouve avec celle-là.*
Elle la trouvait vachement impatiente et peu intéressante. Qu'une seule envie : lui balançait l'eau à la figure puis se barrait de cette salle d'étude. Maintenant, pour se faire aider de nos jours, il faut :
- Devenir une esclave, et ça ne te fait même pas gagner des points, cette fille est toujours pas contente des efforts qu'elle fait la petiote. Elle a quand même dû se changer !
- Se faire traiter de désagréable. À préciser qu'elle l'est vraiment, mais jamais elle avouera que la brune a raison.
- Avoir tout, sauf ce qu'elle veut.
* En bref, j't'aime pas. T'es même pas polie.*

La fille continua. Pour le plus grand bonheur de Lia, elle dit enfin une phrase en rapport avec ce qu'elle avait demandé.
* Toujours aussi méchamment, mais c'est déjà ça. Pas commode celle-là.*
Puis elle posa une question. Débile. Du grand, n'importe quoi. Tellement du grand n'importe quoi que la gamine en fut surprise.

"Tu m'prends pour une conne car j'suis désagréable ? C'est pas parce que j't'aie demander d'l'aide que j'ai pas d'cerveau."

* Même si le fait de t'avoir parlé, me fait hésiter.*
Certes, Lia ne faisait strictement rien et dort en classe, mais malgré ça, elle a des Optimal partout. Elle ne voyait donc pas pourquoi elle fera des efforts si elle a de bonnes notes.
La gamine soupira en même temps que le soupir de l'Autre. Elle sourit en voyant l'exaspération de celle-ci.
* Elle s'attend vraiment à ce que je sois la fille la plus débile sur Terre.*
Elle en avait marre d'être debout devant l'Autre. Elle s'assit sur la table d'à côté. Pas qu'elle ne savait pas comment s'asseoir sur une chaise, mais la flemmardise l'avait submergé. Cette question sans aucun intérêt l'ennuyait.

"Bon, pour te prouver que j'sais des choses dans ma vie... Et oui, ma tête n'est pas un espace vide contrairement à c'que tu pourrais penser.
Elle s'situe dans des anciennes toilettes des filles au deuxième étage d'ce château. Si t'veux qu'ce soit plus précis, elle est derrière un des éviers d'ces toilettes. On y aperçoit un serpent qui est gravé sur l'robinet. T'as assez d'informations ?"


* Wouah, j'ai tellemennttt eu du mal ! C'est juste imaginer que j'sais pas faire en fait. Tout ce qu'elle avait à faire, c'était me donner des idées et c'était bouclé.*
En commençant à réfléchir à ce qu'elle pourrait mettre pour répondre à la question et avoir tous les points, parce que la facilité n'a pas l'air très efficace, une envie de se craquer, les doigts arriva irrémédiablement. Elle le fit. Elle le faisait tout le temps.
Crac.
Crac.
Crac.

On les entendaient. Ils résonnaient dans toute la pièce. Ce bruit enlevait le silence pesant qui y régnait.
* Et si, j'arrêtais de faire n'importe quoi ? Ouais, on va faire ça, elle s'ra contente. Ça c'voit qu'elle est juste agacé par moi là en fait.*

"J'pense que j'aurais pas dû t'demander l'aide et je m'excuse pour ma connerie. C'était juste débile puisqu'au final, j'sais m'débrouiller seule, j'aurais forcément trouvé à un moment."

La gamine avait énervé la personne devant elle et ne voulait pas la mettre plus en colère qu'elle ne l'était déjà. Tout arrêté était la meilleure solution qu'elle avait trouvé avant que la situation ne dégénère.
* Si j'me la suis pas encore mit à dos, autant stopper cette aide qui ne mène à rien.*

"Et puis si c'est pour que tu m'poses des questions aussi simples alors que j'voulais juste des idées, ça sert à rien d'aller plus loin. Est-ce que c'est bon pour toi ?"

Lia battait doucement des pieds en s'accrochant fort à la table comme si elle avait peur de tomber. Pourquoi ? Elle ne le sait pas elle-même.
* Et l'eau ? T'en fait quoi du fait qu'elle t'a traité d'esclave ? À cause d'elle, tu t'es ridiculisé devant tout le monde et tu as dû te changer !! Hé ho, elle devrait payer pour ça ? T'es un mollusque qui fait rien d'ses deux mains où ça c'passe comment ? Réagis !*
La voix la fit sourire. C'est vrai, de base, elle aurait dû être en colère, péter un câble, mais étrangement elle était plutôt sereine. Elle était à peine agacée presque... Amusé de cette situation débile.
*J'me demandais quand t'allais réapparaître toi !*

"Sérieux, c'est tellement... Pathétique. Pourquoi être si en colère pour si peu ? J't'ai agacé, car tu m'as traité en esclave et du coup ça m'a agacé. En soit-on est quitte non ?"

Image


Désolé du retard...,
Sinon j'voulais pas que ça finisse en bagarre et puis j'imaginais Lia plus fatigué et amusé donc ça à tourné en mode pacifiste :lol:
Plus qu'à savoir comment va réagir cette chère Alison ! @Alison Morrow

- 2ème année RP - Membre de la RASA -
Gamine énervante pour vous servir au 0800 800 800 800
Code Couleur -|- #ffffff C'est si simple XD

29 déc. 2021, 14:17
 RPG++  Cette Obscure Clarté qui tombe des Étoiles.
Orage, ô rage, ma rage
______________________________


Alors qu'elle était persuadée qu'elle allait la boucler une bonne fois pour toutes et devenir plus raisonnable, la rouquine trouva légitime de l'ouvrir pour déblatérer à nouveau un bon nombre de futilités.
Oooh, le chaton sortait les griffes. *Tu crois qu'tu m'fais peur, minus ?*
Et voilà, ils étaient tous pareils, ces premières années. Ça voulait jouer les paons noirs, se croire les rois de l'univers, et à la moindre escarmouche, pouf ! On retournait pleurnicher dans les jupes de sa mère, en pointant du doigt l'horrible personne qui était responsable de ces larmes de crocodiles. *Pathétique.*

Elle ne releva même pas la tête. La gosse ne méritait pas son attention, ne méritait pas son aide, et ne méritait certainement pas sa place au château. C'était qui, encore, une fillette avec une cuillère d'argent dans la bouche, qui s'attendait à ce que tout lui tombe du ciel sur un plateau ? Mais la vie n'était pas un plateau d'or, ou alors ce n'était que le reflet de tout ce qu'on pouvait voir dedans ! Et si l'autre à-côté ne cessait pas de faire l'enfant, et pensait réellement qu'elle allait lui faire son devoir à la place, elle pouvait aller caresser un éruptif !

"Tu m'prends pour une conne car j'suis désagréable ? C'est pas parce que j't'aie demander d'l'aide que j'ai pas d'cerveau."

"Ah ! Tu reconnais au moins qu'j'ai raison !" Fanfaronna-t-elle, avec un sourire grimaçant.

*Enfin, c'est pas nouveau.*
Elle avait raison, la rouquine avait tort, fin de l'histoire, rideaux ! Elle aurait au moins pu apprendre quelque chose à cette idiote : qu'il fallait demander les choses autrement si on espérait des résultats dans la vie. *Merlin, j'ose même pas imaginer sa relation avec sa baguette.*
La sienne l'aurait déjà envoyé bouler depuis un bon bout de temps si elle s'était permise de parler ainsi aux Autres ! *Ou pas. Ou alors, elle est d'accord avec moi. N'empêche, elle a un grain, l'autre !*

Réfléchissant un peu plus à la deuxième partie de la phrase, elle leva les yeux au ciel. Certes, tout le monde a un cerveau, c'était scientifiquement prouvé, sinon la personne ressemblerait à une sorte de détraqueur immobile au sol. *J'dis pas qu't'as pas d'cerveau, j'dis que tu sais pas t'en servir. Là est toute la nuance. Spèce de veracrasse mal nourri.*

L'autre dégagea momentanément, pour s'asseoir un peu plus loin sur une table. *Oh, bah alors, on est déjà fatigué ?* Ses dents grincèrent de désapprobation, alors qu'elle lançait un regard noir à la rouquine.
Puis, la gamine partit dans un grand monologue qui lui fit hausser les sourcils, tandis qu'elle la détaillait de haut en bas.

Reprenant d'une voix aussi froide que la salle commune des Serpentards un jour de grand gel, elle asséna, bras croisés devant elle :

"T'as raison, c'tait très con. Maintenant, pose-toi les bonnes questions, plutôt, que d'te répandre en excuses inutiles qui servent qu'à gâcher ta salive -r'marque, ça s'ra bénéfique pour ceux auxquels tu vas pas parler ensuite- : t'es ici pour quoi ? Pour avoir des bonnes notes, ou pour comprendre c'qui t'attends après Poudlard ? Tu penses que la vie, ce s'ra toujours savoir où Salazar s'est amusé à faire des soirées bain-mousse dans l'château ?"

Fixant l'autre dans les yeux, tout en remballant d'une main ses affaires, vidant le pot d'eau dans une plante du coin, elle finit, le dos tourné à la gamine :

"Moi j'vais t'le dire, c'que t'en penses du château : tu vois pas la peine de faire c'devoir. T'es comme tous les Autres cons, qui bossent juste pour avoir une bonne note à la fin, sans rien retenir au bout de sept ans d'apprentissage. T'en es qu'à ta première année, et tu m'fais déjà pitié."

Se retournant vivement vers l'autre, elle lui passa devant sans un dernier mot, ouvrit la porte, et cracha :

"Et avant d'gueuler sur tout l'monde, tu d'vrais apprendre à réfléchir. Si Merlin t'a jugé digne d'avoir un cerveau -même si j'comprends pas bien quelles ont été ses raisons sur l'moment- c'est pour qu'tu t'en serves. Alors tu vas réfléchir à ma question, qu't'as jugé débile, et tu m'demanderas plus jamais rien."

Prenant une grande inspiration, elle raffermit sa prise sur la porte, avant d'articuler :

"Et si ça arrive un jour, j't'assure que t'en ressortiras pas entière."


La mine sombre et fermée, elle claque violemment la porte, agacée.
*Voilà pourquoi j'déteste cette salle, raaaah !*
Tournant les talons, elle s'apprêta à prendre le chemin de la salle commune, ses doigts blanchissant au fur et à mesure qu'ils enserraient la lanière de sa sacoche, comme pour l'étrangler. *Pauv' conne.*

Plume, je suis vraiment désolée pour ce retard... Je tenais à dire que les pensées d'Alison ne sont pas les miennes, et qu'elle n'en a fait qu'à sa tête, comme d'habitude...
Fin pour moi, sauf si Lia juge que rattraper une Alison en colère est une bonne idée ! :decayed:
Merci pour ce rp !

Je ne lâche jamais rien. Quand je commence une barre de chocolat, je la mange jusqu'au bout.

12 févr. 2022, 14:36
 RPG++  Cette Obscure Clarté qui tombe des Étoiles.
Image
Image

𝄞
Besoin d'aide
[18/03/2046]
Image
Inutile...
C'est inutile de faire des efforts,
elle l'a prouvée...


TW -|- Mention de mort, d'inutilité et de violence physique


Elle se coucha sur la table, et attendit. Elle attendait quoi ? Rien de spécial, juste que l'Autre arrêtera de parler, pour... Pour rien faire, puisque apparemment, elle n'avait pas avancé sur son devoir, vu qu'elle avait fait le mauvais choix. C'était sûr qu'elle regrette de lui avoir parlé.
*Elle a raison pour un truc... J'ai gaspillé ma salive à parler à une conne, et voilà où ça m'a m'né. J'ai perdu du temps. C'est c'qui arrive, quand on essaye d'être sympathique, ou même de s'excuser alors que j'ai pas fait grand-chose. J'suis vraiment tombé sur quelqu'un de..
De... D'inutile, qui devrait même pas exister ! J'fais des efforts, des efforts de merde, et elle, elle...*


"... T'es comme tous les Autres con..."

Lia se releva aussi vite qu'elle le pouvait, se leva et observa d'un regard de serpent, pendant que la brune passa devant elle en continuant à déblatérer, encore et encore... Et encore. Enfin, elle partit avec une dernière parole que la gamine avait à peine entendue. Elle s'en foutait. En fait, toute la situation l'avait mis en colère, c'était sûr, mais pas autant que maintenant. La, c'était pire, quelque chose qu'elle ne pouvait pas décrire. Elle se retourna vers la porte et la regarda pendant très longtemps. Lia ne savait pas combien de temps elle était resté la, à regarder cette porte. Elle essayait de se calmer, mais rien n'y fait, la fureur augmenter de plus en plus. Elle allait exploser à tout moment.
* Elle... Elle... Elle a dit...
Que t'étais comme les Autres con ? Ouais, elle l'a dit.
Cette conasse a oser... Elle a oser me comparer aux AUTRES ? ELLE L'A DIT, ELLE L'A DIT !*

Elle serra les poings, fort, très fort. Elle risquait de faire une bêtise. Lia, c'était déjà retenu de ne pas la suivre, de lui faire du mal, mais elle en avait très envie. Pour se retenir, elle commença à se griffer.

" Elle mérite la mort. Son existence est inutile. I-N-U-T-I-L-E. Quelqu'un devrait prendre sa tête et la... La frapper au sol plusieurs fois jusqu'à qu'elle comprenne."

* La frapper... Lui faire mal... Les Autres... Pire qu'Olivia... La noyer... Faire tout pour qu'elle n'existe plus !
Lia ? Tu devrais te calmer, tu vas un peu trop loin...*

La gamine arrêta de se griffer, et elle s'assit par terre. Elle prit ses cheveux entre ses mains et commença à en arracher. La panique et la folie se rajoutèrent à la fureur. Lia était dans un état grave, et avait du mal à s'en sortir.

" La mort... Elle mérite la mort... Une pauvre gamine... Disparaît... Disparaît ! DISPARAÎT, DISPARAÎT, DISPARAÎT, DISPARAÎT !"

* Et si c'était moi... La pauv' conne ? Si c'était moi qui devrait mourir ? Peut-être que c'est ça ! HEIN ! Peut-être que c'est c'qu'il veulent... J'suis aussi inutile qu'elle.
Faut vraiment qu'tu t'calmes, là !
Non ! Elle a raison ! J'suis comme tous les Autres con,et les Autres con, il mérite pas la vie ! Mais elle aussi. Elle, elle... J'l'a hais, j'l'a hais, j'l'a hais, j'l'a hais...
LIA ! RÉAGIS, MERDE !*

Elle se releva, et observa la pièce.
* Quelques chose qui fasse office de sa tête de conne... N'importe quoi qui fasse l'affaire.*
Lia l'avait trouvé. C'était simple. Dans cette pièce il y'avait plein de chaises et de tables. Elle prit la chaise la plus proche d'elle. La gamine la regarda pendant un moment puis la jeta à travers la pièce. La chaise s'écrasa près de la porte. Elle n'avait pas mis assez de force pour que celle-ci se casse.

* Mais...
C'est bon... Ça va mieux. Juste plus à la croisée, et ça ira... Ça ira.*

C'était la seule chose qu'elle avait trouvée pour se calmer, améliorer son état.
Pour pas que les Autres se doutent de quelque chose, elle remit la chaise à sa place, non sans délicatesse. Elle prit ses affaires, les rangea dans son sac, pris son casque antibruit, et le mit.
* Inutile... Totalement inutile. J'vais faire mon devoir dans mon Dortoir, pendant qu'Ils mangent. Je serai seule, au moins. C'est mieux, être seule. Beaucoup mieux.*
Lia se dirigea vers la porte, l'ouvrit et partie sans un regard en arrière, en se promettant qu'elle ne parlera jamais de ce moment-là, et en se disant que cette situation n'avait jamais, jamais exister.
* Même si on est dans la même maison, je ferais comme si elle n'existait pas, si par hasard je la vois, ou j'sais pas quoi. À quoi ça sert de faire des efforts, si c'est comme ça, on te récompense ? À quoi sert, hein ? À rien. À rien du tout... Y devrait pas avoir des gens comme ça dans l'monde.*

Image


Désolé pour mon retard... J'hésitais a écrire une réponse, comme je savais qu'Alison avait détraqué Lia. C'est légèrement violent, c'est vrai, mais ce n'est pas mes pensées, encore heureux :wry: Si par hasard, on refait un Rp ensemble, je pense que ma gamine ne se contrôlera pas dans ses actes.
En tout cas, j'ai bien aimé le Rp, merci !

- 2ème année RP - Membre de la RASA -
Gamine énervante pour vous servir au 0800 800 800 800
Code Couleur -|- #ffffff C'est si simple XD