Inscription
Connexion

13 mai 2022, 16:53
Détresse
11 mai 2047
avec @Evalyn Tosan


Koko court. Il faut qu'elle évacue. Évacue la détresse, la panique qui la submerge. La femme sans amour. Elle est de retour, comme sortie du coquillage la Vénus vierge. Il faut qu'elle efface tout ce qu'elle a appris. Elle ne peut pas y croire. Elle ne veut pas y croire. Tout autour d'elle est détruit, anéanti. Elle est anéantie.
Koko s'arrête, essoufflée. Elle a la respiration saccadée, les cheveux collés par la sueur. La femme sans cœur. Elle est là. Près de son père. Koko ne veut pas. Elle ne veut pas revoir sa mère.
Elle sort la lettre de sa poche. Relit les quelques mots qu'elle a retenu.
Yolanda est revenue.
Son fils est Cracmol.
Elle n'a nulle-part où aller.
Elle viendra sûrement toquer.
Un de ces jours.
Sois forte, mon amour.
Cracmol. Elle l'a abandonné. Parce qu'il n'est pas sorcier.
Koko est folle. Elle va explosée. Dans sa tête, tout tourne, sans aucun rythme, dans un chaos total. Elle a mal. Elle veut tout arrêter. Le temps. La vie. Son sang.
Non, elle ne doit pas dire ça. Il ne faut pas, c'est ainsi.
Tiens-toi droite.
Pourquoi ? Pourquoi retient-elle ça ? De sa mère.
Misère.
Détresse. Panique. Choc. Confusion.
A l'aide.
Personne ne viendra.
Cesse. De te lamenter, va.

Automatique. C'est toujours comme ça qu'elle s'est protégée. En mettant pause, face au choc. Attention. Il faut redémarrer, après. Elle oublie souvent cette étape, souvent.
Où sui-je ?
Au milieu de nulle-part.
Comme ta mère.

Il faut qu'elle mange. Un bonbon, quelque part... Elle en trouve un dans sa poche. Il et vert. Et moche. Mais elle s'en fiche, il faut qu'elle s'occupe les mains. L'esprit. Le corps. Tout.
Elle pense à demain. Elle en rit. Elle n'ira sûrement pas en cours, encore. Comme toujours.
- Amène tout.
C'est une jolie maison de coquillages,
Spécialement pour les sorciers.
- Pas les moldus ?
- Non, pas les moldus.

Sage. Avec les sorciers. Rage, avec les moldus. Elle déteste sa mère et ses stupides réflexions. Pourtant, elle ne les oublie pas. Comme elle aimerait...
Elle ne sait pas si elle veut rentrer à la maison. Elle ne l'aime pas. Mais où aller ?
Elle devra la supporter.
Ses pas l'ont guidé dans un endroit peu fréquenté. Tant mieux, elle aura un peu de tranquillité. Mais...
A l'aide. Détresse.
Il s'appelle comment, déjà ? Le Cracmol, Yanis Joul. Elle le voit, au milieu de la foule. Elle l'imagine, triste, abandonné, perdu. Au milieu des moldus. Seul. Comme elle, là. Seul et seule. Un drôle de duo qui ne se connait même pas. Lui, seul, abandonné par sa mère. Elle, seule retrouvée par la femme aux serres.
Elle a peur, Koko. Peur.

1ere année RP | #800040 | RPG ? | Koko | chocogrenouilles

15 mai 2022, 00:19
Détresse
Evalyn marchait, vers le lac. Comme à son habitude. Elle n'avait qu'une chose en tête, changer d'air, d'ambiance. Il y avait trop de bruit, trop d'animation, il lui fallait du calme. Être seule, près de l'eau, avec un bon livre bien gros et interminable. Oui, il fallait qu'elle se coupe du monde, elle devait bannir ses pensées néfastes, il fallait qu'elle les oublie, qu'elle les abandonne.

Elle était au parc, pas très loin de l'eau, c'était calme, il y avait une tout autre ambiance qu'au château, Evalyn se sentait bien, libre. Il faisait froid, mais sans plus. La température idéale pour la Gryffonne, assez froid pour qu'il n'y ait personne, mais pas trop pour ne pas finir congeler.

Elle s'arrêta quelques secondes. Se laissant aller, elle leva la tête vers le ciel, vers les nuages. Le vent était glacial, digne de l'Écosse. C'était agréable. Malheureusement, on lui fonça dessus. Elle n'était pas seule, Evalyn n'était pas seule. Non, il y avait une jeune rousse, une certaine Koko. Elle avait l'air épuisée et désemparée. Elle avait l'air désespérée et terrifiée. C'était un moment de faiblesse que chaque sorcier finit toujours par vivre. Evalyn le savait, c'était normal de finir comme ça parfois. Mais on aurait dit qu'elle était sur le point de pleurer, et la Gryffondor n'était pas d'accord avec ça, un sorcier ne pleure pas. Un sorcier n'est pas faible.

La jeune fille aux cheveux de cuivre s'était arrêtée plus loin, une lettre à la main. Evalyn s'avança, d'un pas décidé.
Qu'allait-elle lui dire ? Elle n'en avait aucune idée.
Elle se contenta d'avancer, l'esprit concentrer sur une chose : sorcier.
Koko était digne. C'était une Serpentard après tout. Pleurer, ce n'était pas son genre.
Alors pourquoi, Evalyn en avait elle cette impression ? Bonne question.
La Gryffonne, s'arrêta non loin de la rousse. Dans une nouvelle pulsion stupide, elle ouvrit la bouche et s'exprima froidement et franchement : "Pourquoi es-tu faible ?"

Elle n'avait pas réfléchi, c'était stupide. Elle ne ferait qu'empirer les choses avec de telles questions. Mais pourtant, la jeune fille ne le regrettait pas. Elle n'était pas doué avec les gens.

@Koko Kayla

Il n'y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faible pour s'en emparer
#740606 — 2ème année Rp

17 mai 2022, 18:01
Détresse
"Pourquoi es-tu faible ?"
Koko se retourne, surprise, sursaute. Elle ne l'avait pas vu. Elle n'avait pas tellement regarder, la sotte. Elle était trop perdue... Dans ses pensées, noires, qui font mal, qui arrachent la gueule. Elle était seule. Mais plus maintenant.
- Parce que.
Elle avance vite, la conversation. Vraiment. Elle ne veut pas rentrer à la maison.
C'est tout.
Ou peut-être que ce n'est pas tout.
Peut-être que ça ne va pas. Peut-être qu'elle est dérangée. Malade. De façade. C'est peut-être ça. Elle n'est pas normale. Mais...
Je ne vais pas mal.
Si, ma pauvre. A t'en rendre malade, idiote.

- Je vais bien, ne t'en fais pas.
Non. Ça se voit.
Tu flottes.
Dans un océan mort.
Tu ne le dis pas,
Mais tu le penses haut,
A ce :
"Sauvez-moi."

A l'aide. Trois mots. Ce n'est pas si dure, en soi.
Koko est raide. Elle passe soudain la lettre à l'autre sans nom.
A l'aide.
Toujours la même chanson. Le même refrain, les même parole. Elle devient folle.
- Cracmol.
Les mots sortent de sa bouche, sans queue ni tête. Ils sont juste ce qu'ils sont, sans complexité. Il faut qu'elle arrête. De paniquer.
Détresse. A l'aide.
Les mots chantent à l'intérieur. Les morts hantent son cœur.
Laisse.
Tout finira par s'arranger.
Comme toujours.
Fais confiance.

Fais confiance. C'est lourd. La confiance, la conscience.
Je dois marcher.
Alors fais-le.

Elle marche, un pas. Deux pas. Elle s'arrête, s'assoie, par terre, à même le sol. Sur le tapis vert de soie.
- Il est Cracmol.
C'est pour ça qu'elle est partie. La cruelle. Elle a quitté sa vie. Parce qu'il n'était pas comme elle. La vilaine.
Dernier acte, dernière scène. Fin tragique, ambiance lourde, tristesse, larmes. Voici l'histoire de Yolanda Kayla. Yens de jeune fille, fragile, presque sans vie. Avec ce père tyrannique, lui. Et on demande après pourquoi elle est folle ?
Ma parole.
Je rends les armes.

Koko la déteste. Koko l'aime. Et tout le reste. Elle le sème. Elle admire sa mère. Pour ce qu'elle est, pour ce qu'elle fait. Elle lui est chère. Mais elle ne veut pas l'admettre. C'est trop dur. Elle détruit tout sur son passage. Yolanda, dans l'art des manipulations, elle est maitre. Sûr.
Koko est égoïste, elle ne fait pas attention à la fille en face d'elle. Cruelle.
Gryffondor, d'après l'uniforme. Pas franchement sympa dans sa façon de parler. Mais ce n'est peut-être qu'un masque, une carapace. Comme tant d'autres le font. Comme elle.
Dans sa tête, la fille prend forme. Elle est... différente. De celle en face. Pourtant, c'est la même, elle. Au fond. Non. Différente. Dans sa tête, ce n'est pas la même, c'est tout.
Absolument tout.

@Evalyn Tosan
Koko te passe la lettre à un moment...

1ere année RP | #800040 | RPG ? | Koko | chocogrenouilles

4 juin 2022, 17:51
Détresse
Koko avait l'air surprise, elle sursauta même lorsqu'Evalyn lui posa une simple question.
Pourtant, elle lui répondit tout de même. D'un simple "peut-être" mais c'était déjà ça.
Étrangement, la Serpentard reprit, elle lui assura aller bien.
C'était un mensonge, Evalyn en était persuadée. Mais elle n'ajouta rien, pourtant, Koko avait l'air d'avoir mal compris le sens de sa question, mais après tout, qui avouerait être faible ?

La réponse lui vint immédiatement, ces deux simples mots résonnèrent comme un écho dans son esprit : les moldu
Il n'y avait qu'eux pour avouer leur faiblesse.
Ils cédaient toujours à l'entente d'une simple menace de mort.
Ils sont tous faibles.

Evalyn reprit conscience grâce à un parchemin qui vint lui entraver la vision.
Méfiante, la Gryffondor s'en empara tout de même. C'était une lettre, du père de Koko. Il informait sa fille du retour d'une certaine Yolanda, qui venait d'avoir un fils déclaré Cracmol. Un fils qui se retrouvait sûrement à la rue, comme une dizaine de ses semblables. Les familles traditionnelles de sorcier, celles qui croyaient encore à la pureté du sang, procédaient souvent à cet acte cruel.
Pour eux, c'était une honte. La preuve d'un manque de magie dans leur sang.

Mais Evalyn qui, pourtant, n'aimait ni les moldu, ni les née-moldu, avait pitié d'eux.
Pour elle, ils avaient du sang de sorcier, ils n'étaient tout simplement pas les héritiers des caractéristiques de leurs familles. Ils n'avaient pas eu de chance. C'était tout.
Pour elle, c'était à cause des née-moldu, tout était de leurs fautes, car ils avaient volé la magie de vrai sorcier, devenu alors Cracmol. Elle les haïssait réellement, profondément.

"Cracmol" fut la seule chose qu'énonça Koko pour explication.

Était-elle devenue folle ? La lettre l'avait tant perturbée ?
Et puis, qui était Yolanda et son fils ? Des proches ? Des amis ? Des êtres haït ? Ils pourraient être tant de choses...

Cela lui faisait mal, sa mère aussi l'avait laisser, leur histoire était tellement similaire... À la différence prêt, qu'elle, elle était sorcière...

La Serpentard, sans qu'Evalyn ne puisse répondre ou même réagir, se déplaça de quelques mètres et se laissa tomber sur la douce verdure du parc. Les yeux dans le vide, elle brisa une nouvelle fois le silence : "il est Cracmol."

Il y avait une amélioration...
Pourquoi était-elle si choquée ? Était-elle réellement proche du nouveau Cracmol ? Il semblerait...
Où était-ce l'acte de Yolanda qui la choquait ?
Evalyn n'aimait pas les énigmes, alors la Gryffondor demanda franchement : "Qui est cette Yolanda pour toi ?"

Si Koko lui répondait, peut-être pourrait-elle comprendre...

@Koko Kayla Désolée du gros retard...

Il n'y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faible pour s'en emparer
#740606 — 2ème année Rp

17 juin 2022, 17:31
Détresse
@Evalyn Tosan


"Qui est cette Yolanda pour toi ?"
Les mots résonnent. Ils sonnent creux. Qui est Yolanda ? Est-ce vraiment sa mère ? Au mieux. Au pire, ça sonne. Certainement pas. Qui est Yolanda ? Qui est Yolanda ? Qui est...
- Ça dépend, pour moi ou pour le monde ?
Pour le monde, c'est sa mère. Pour elle, c'est quelqu'un. Et c'est... Indéfinissable. Quelqu'un. D'extraordinaire. Et si ordinaire à la fois.
C'est étrange. Vraiment. Comme le sable. Étrange comparaison. Voilà. Étrange.
- Ma mère, qui d'autre pour faire aussi mal ?
Un rire glaçant. C'est la seule chose qui sort après ça. C'est flippant. Vraiment.
C'est comme ça. Surtout.
Du coup.
- As-tu déjà ressenti ça ? Du vide. Partout. Des trous en toi. Dans ton coeur, surtout. Ça te déchire, et ça te jette. Comme un vulgaire morceau de papier. Mais peut-être sommes-nous ça, au final. Vulgaire morceau de papier.
Si elle pensait ne pas pouvoir aligner plus de deux mots, elle s'est trompée. Elle ne pensait pas pouvoir parler autant. C'est flippant. Vraiment.
C'est comme ça, ouais. Normal.
Ou pas. Peut-être que ce n'est pas normal. Mais c'est Koko. Oui, voilà. Pas que des mots. C'est elle, c'est tout.
Tout.
Elle le ressent, ce vide. Qui lui fait mal au bide. Au cœur, au poumon. Partout. La maison. Est-ce vraiment encore chez elle ? Rien n'en êtes moins sûr.
Chut.
Tout va bien.

Chute, oui. Ça, elle chute. Mais elle ne va pas bien. Sûr. Oui.
Et pourtant...
Il est toujours là, lui. Ce petit espoir. Comme si tout allait s'arranger. Utopie. Mais n'empêche...
Utopie.
Dystopie.
En aucun cas vrai. Juste... Nul, vraiment. Juste. Ça. Là. Sans succès.

1ere année RP | #800040 | RPG ? | Koko | chocogrenouilles