Inscription
Connexion

1 févr. 2022, 07:39
Méditations nocturnes  +   Nuit 
Malgré ses hurlements le garçon resta calme et lui sourit même. Se moquait-il d'elle ? Elle se sentait si faible de partir en vrille maintenant. De céder si facilement, ces larmes ne sont qu'un signe de faiblesse supplémentaire. Le garçon répéta qu'il avait peur d'être chassé de Poudlard. Ca risque pas...

C'est humain... Est ce que cette douleur est normale ? Ces angoisses sont normales ? La peur de ne plus jamais revoir sa mère est normale ? Si c'est le cas ce gars à une drôle de vision de la normalité.

Mary avait vraiment l'impression de se faire engueuler. Ce qu'il dit est vrai, elle le sait au fond mais elle refuse de se l'avouer. Et il est qui lui pour lui faire la morale sur comment se comporter ? Mais elle ne pouvait pas se laisser faire. Elle répondit sèchement :

- J'ai pas peur

Elle se rendit compte que sa phrase devait être un peu ridicule. Elle pleurait toujours. Les larmes continuaient de tomber contre son gré. Tout son self control s'écroulait.

Puis sans même que Mary ai eu le temps de comprendre ce qu'il se passait il avait passé ses bras autour d'elle. Cette étreinte inattendu la mis un peu mal à l'aise. Elle n'avait pas l'habitude qu'un inconnu la touche ainsi. Il lui dit qu'elle avait le droit de pleurer. Et elle l'écouta car elle était épuisée de devoir se battre contre ses démons. De toute façon elle pleurait déjà...

Mary sursauta quand une voix retenti dans le couloir. Elle s'éloigna rapidement du garçon en cherchant la source de ce bruit. C'était une femme, la brune reconnu sans difficulté sa professeur de potions. La peur s'empara de son corp. Elle resta immobile un instant et baissa les yeux. Elle avait terriblement honte de la position dans laquelle elle se trouvait. La professeur les avais surpris alors que le jeune garçon avait ses bras autour d'elle. Et elle était en chemise de nuit. Mary essuya avec hâte les larmes qui restaient sur ses joues. Quel piètre spectacle.

Elle bafouilla :

- Ma.. Mary McCarty à Serdaigle.

La professeur souhaitais une explication. Que dire ? La panique s'empara de chacun de ses membres. Elle n'avait jamais eu de problème et elle détestait les confrontations. Mais avant même qu'elle ai eu le temps de réfléchir à un mensonge le garçon parla. Il s'appelait donc Alexandre et venait de Gryffondor. Pas étonnant les lions voulaient toujours jouer au justiciers...

Quand il parla pour elle Mary ouvrit de gros yeux. Mais ça va pas de dire ça devant une professeure ?! Elle pouvait tout à fait se défendre toute seule ! Elle le coupa avant qu'il puisse dire une autre bêtise :

- Non non tout va bien je suis juste un peu fatiguée.

Aller à l'infirmerie et puis quoi encore ? Il avait perdu la tête. Rha foutu Gryffondor.

@Alexandre Bellanger @Magdaléna Xarinez

couleur : #8e7cc3 - Troisième année RP - Filière spéciale

11 févr. 2022, 22:49
Méditations nocturnes  +   Nuit 
La fille, le garçon... le garçon, la fille... Magdaléna les regardait tour à tour, attendant celle ou celui qui allait se décider à parler. Lorsque le jeune Gryffondor prit la parole, la potionniste ne put s'empêcher d'afficher une mine perplexe. Certes, les élèves de première année avait souvent le sommeil perturbé pendant les premières semaines au château, mais, en général, ça se tassait vite, une fois le rythme pris. *Ah moins que cela ne soit pas simplement lié à la nouveauté.*, songeait-t-elle.[/] *Ou alors c'est un gros mensonge* Croire, ne pas croire...? Difficile à dire, surtout si l'élève en question gardait les yeux baissés.

Enfin! Elle avait une justification, quelque que soit son degré de véracité, pour le jeune garçon. Restait la jeune fille, dont Magdaléna n'avait actuellement que l'identité, et sur laquelle elle reporta toute son attention. Elle fut donc plutôt surprise d'entendre à nouveau ce jeune Bellanger prendre la parole. Sa réaction rendait la professeure plus suspicieuse encore. En effet, si, comme il se disait, il ne connaissait pas cette fille, pourquoi voler ainsi à son secours? Magdaléna en revenait à son rendez-vous clandestin au milieu de la nuit, bien que la tenue de la jeune Serdaigle ne lui semblait pas très appropriée... D'ailleurs, cette dernière ne semblait pas particulièrement ravie de l'intervention de son camarade et indiqua simplement qu'elle était fatiguée, et non malade. Entendant cette réponse, la brune ne put s'empêcher de soupirer:


- Vous le seriez peut-être moins si vous étiez sagement là où vous devriez être, c'est à dire dans les dortoirs de Serdaigle, dans votre lit, Miss McCarty... Puis, reprenant d'un ton un peu plus doux: Venez, maintenant, je vous reconduis. Avec M. Bellanger, bien-sûr, qui j'en suis sûre, n'y verra pas d'inconvénients. Et ne traînez pas en route.

Eclairée de sa baguette, Magdaléna se dirige vers les escaliers, s'assurant auparavant qu'elle est bien suivie par le couple.


15 févr. 2022, 10:30
Méditations nocturnes  +   Nuit 
A la fin de sa réponse la professeur soupira. Mary baissa les yeux et fixa ses pieds attendant la sentence. Elle détestait attirer l'attention sur elle et surtout de cette façon.

Finalement Miss Xarinez répondit que la brune serait moins fatiguée si elle était dans son dortoir. Il n'y as que les profs pour sortir ce genre de réponses. C'est si logique qu'on y trouve rien à y redire et pourtant on est pas totalement d'accord. Tout à l'heure quand la deuxième année s'était échappée de son dortoir c'était parce qu'elle avait l'impression d'étouffer à l'intérieur. Elle n'en avais rien à faire de son état de fatigue. Et même maintenant il lui importait peu c'était surtout une excuse.

Puis la professeur l'invita à la reconduire à son dortoir avec Alexandre. L'idée de retourner dans son dortoir oppressait Mary. Là bas elle était obligée de rester allongée à essayer de trouver un sommeil qui ne viendra pas où, quand c'est le cas, troublé de cauchemars. Ses seules occupations étaient d'écouter la respiration de ses camarades. Certaines étaient calmes et profondes, d'autres saccadées et rapides. Maintenant elle arrivait même à identifier à qui appartenait chaque respiration. Bien inutile comme capacité...

Mais bon elle n'allait pas répondre "Euh non je pense que je vais rester là merci". Pas sûre qu'elle apprécierait... Alors elle hocha la tête.

La professeure alluma ensuite sa baguette et se dirigea vers les escaliers. Mary osa un regard en direction d'Alexandre. Le jeune garçon n'avais pas l'air d'avoir peur de s'attirer des ennuis pour une inconnue. Quel drôle de garçon... Même si à l'avis de la brune c'est tout à fait un comportement de Gryffondor. Elle se sentait néanmoins toujours mal à l'aise de son comportement vis à vis de lui. Elle avait fondu en larme dans ses bras après lui avoir crié dessus. C'était un peu ridicule quand même.

La deuxième année ne saurait dire si elle était encore énervée contre lui. Même s'il avait une vision assez idéaliste de la vie il avait quand même l'air gentil. Et avec des peurs stupides. Mais qui avait peur d'être éjecté de Poudlard ? Il faut vraiment le vouloir pour devoir quitter l'école. Sûrement qu'avant ils auraient pu devenir amis. Mais Mary n'avais pas envie de faire le moindre effort pour se faire des amis désormais.

Voyant que Miss Xarinez avait déjà commencé à avancer et que ni elle ni Alexandre n'avaient bougé elle se dépêcha d'emboîter le pas à sa professeure. Cette dernière n'avais pas l'air particulièrement de bonne humeur et elle n'apprécirait pas de voir que les deux élèves osaient lui déobéir. Mieux vallait ne pas abuser de sa gentillesse.

@Alexandre Bellanger

couleur : #8e7cc3 - Troisième année RP - Filière spéciale

16 févr. 2022, 18:22
Méditations nocturnes  +   Nuit 
Alexandre observait avec appréhension le professeur et se demandait ce qui allait bien leur arriver. Allaient-ils être sévèrement punis ? Est-ce qu'ils auraient une retenue pénible ? Et combien de points sa maison perdait-elle ? C'était ce dernier point qui le préoccupait le plus. Tous les élèves de Gryffondor se battaient du mieux qu'ils le pouvaient pour en engranger le plus possible et lui gâchait leurs efforts. C'était si stupide.

L'enseignante se dirigea après ses explications vers la fillette dans son dos, mais celle-ci déclara aller très bien et être simplement fatiguée. Le garçon soupira. Bien sûr... Quand on tombait de fatigue, on se mettait brusquement à pleurer. Tous ces gens qui retenaient leurs émotions pouvaient être agaçants. Qu'est-ce que ça coûtait de verbaliser ses problèmes ? Au contraire, les garder accumulés en soi ne servait qu'à les faire croître et à s'étouffer avec. Le garçon avait bien compris le principe avec ses nombreuses crises d'angoisses des dernières semaines. naturellement, le professeur se montrait plus que sceptique et rappela qu'en cas de fatigue on ne se sentait jamais mieux que dans son lit. La conclusion se révélait limpide, comme de l'eau claire que l'on versait dans son chaudron avant de commencer à préparer une potion.

Sur cela, le professeur décida de les raccompagner à leur tours respectives et Alexandre emboita rapidement le pas. Ce n'était pas le moment de se faire plus remarquer. Néanmoins, au fil de leur professeur, le garçon se décida à poser la question qui embarrassait le plus de son esprit.

"Euh... professeur ?"

Le garçon se mordit la lèvre inférieure, hésitant, mais s'obligea à garder la tête droite. Dans son regard ne transpirait aucune insolence, uniquement une inquiétude sincère.

"Euh.. professeur, est-ce que... Vous allez enlever des points à nos maisons ? Non, c'est pas pour protester. C'est normal; C'est une punition quand on enfreint le règlement, mais... Mais... Mes camarades de Gryffondor vont être tristes que notre maison ait perdu des points. Alors.. Alors, st-ce que je pourrais pas avoir une retenue à la place ? Que ce soit que moi qui soit puni comme ça. Ce serait plus juste."

Alexandre baissa alors la tête, gêné.

"Pardon... C'est peut-être déplacé de vous demander ça."

@Magdaléna Xarinez
@Mary McCarty

Troisième année de devoirs
Seconde année de RP - promotion 2045-2046

12 mai 2022, 13:23
Méditations nocturnes  +   Nuit 
Avançant à un bon rythme, l'enseignante montait les étages en direction la salle commune de Serdaigle. Elle n'avait pas besoin de se retourner pour savoir qu'elle était bien suivi par les deux oiseaux de nuit. C'était de toutes façons dans leur propre intérêt de ne pas traîner les pieds. En effet, la jeune femme pouvait être patiente et compréhensive pour certaines choses, mais il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin non plus...

Elle fût cependant étonnée d'entendre, à nouveau, la voix du jeune élève.
*A l'évidence, il ne sait pas qu'il faut être maître de sa langue, ce lionceau...*. Mais, justement, ce n'était qu'un gamin et la jeune femme trouva louable qu'il veuille éviter une perte de points à ses camarades. *Bon, tardif, mais louable*, songea-t-elle.

"- Il est surtout un peu tard pour y penser, vous ne trouvez pas? Miss Montmort vous avait pourtant prévenus... A l'inverse, si vous enfreignez le règlement de quelque manière que ce soit, des points vous seront retirés*. Il me semble que nous y sommes, non?" Elle se retourna vers l'élève et continua: "D'ailleurs, vous dites ne pas vouloir protester, c'est pourtant ce que vous faîtes d'une certaine façon puisque vous contestez une punition que vous savez prévue pour ce genre de situation... C'est bien le cas, non, M. Bellanger?" Puis d'adressant à la jeune Serdaigle. "Et qu'en pensez-vous, Miss Mc Carty? Après tout, vous êtes également directement concernée par la punition dont vous allez écoper tous les deux. Points, retenue, ou auriez-vous également une suggestion pour moi...?"

* phrase reprise du discours d'Elina Montmort, le 1er septembre 2045 lors de la rentrée des 1ères années

@Alexandre Bellanger
@Mary McCarty
Toutes mes excuses pour cet horrible retard :unsure:


21 mai 2022, 10:30
Méditations nocturnes  +   Nuit 
Quand le garçon ouvrit la bouche pour renchérir Mary le maudit intérieurement. Elle avait cru que l'incident était clos et qu'elle allait pouvoir s'en tirer sans rien. Malheureusement la professeur n'a pas eu l'air d'apprécier non plus.

Quand elle se tourna vers elle la brune sursauta.

Mais pourquoi il ne s'était pas tût sérieusement ?! Comme si elle avait besoin de ça ! Non mais franchement ça lui coûtait quoi de rentrer la tête basse jusqu'à son dortoir ? Miss Xarinez aurait sûrement oublié qu'ils avaient enfreint le règlement et tout aurai été pour le mieux.

L'aiglonne qui s'énervait rarement se serait probablement emportée si ils n'étaient que tous les deux. Sous les yeux accusateurs de sa professeur elle ne pouvait pourtant pas oublier qu'elle était tout autant responsable que lui d'être sortie de son dortoir. Mais il ne lui serait jamais venu à l'esprit de rappeler à sa professeur qu'elle avait oublié leur punition.

Elle restait silencieuse face à la question. Mais y avait-il une bonne réponse ? A vrai dire elle ne voulait pas perdre des points. Personnellement cela lui importait peu mais elle savait que toute sa maison travaillait dur pour en obtenir. Et elle ne voulait pas décevoir ses camarades.

Mais la retenue... Ce mot lui faisait peur. Et est ce que ses parents seraient au courant ?

Pouvait elle demander à être exclue ? Comme ça le problème était résolu et elle pourrait rester auprès de sa mère. Après quelques secondes de réflexion et au vu du ton employé par la professeur de potion cela ne semblait pas être la meilleure chose à dire...

Finalement elle bafouilla :

- N... Non madame.

Mary bégayait rarement mais cette situation lui faisait perdre ses moyens. Le courage n'était de toute façon pas une de ses qualités. Elle hésitait à se positionner par rapport à son avis. Mais elle ne voulais pas envenimer la situation. Si le garçon se taisait elle pourrait peut être espérer une issue positive à cette soirée.

@Magdaléna Xarinez
@Alexandre Bellanger

couleur : #8e7cc3 - Troisième année RP - Filière spéciale