Inscription
Connexion

10 janv. 2022, 00:11
le premier pas vers le paradis  pv Anselme Beyer & Lylas Mistérya 
Le paradis...
J'y connais rien à la religion, juste que Adam et Eve se sont fait bannir d'en haut parce qu'ils ont touchés au fruit défendu à cause de Satan, y'a Abel et Caïn aussi, y'a Noé, Jésus naît meurt sur la croix, renaît, puis après j'y connais rien, il me semble que dans l'Islam il y'a Adam aussi, je suppose qu'il y'a Eve mais la dernière fois qu'on m'a parler de ça on ne m'a parler que d'Adam, quoiqu'il en soit, Adam et Eve vivent au paradis puis sont bannis, Habil et Kabil, Noah, Ìsa... Tous, ce sont les mêmes personnages, dans la tradition juives aussi probablement fin.. Je crois. Pourquoi et à quel moment ces religions se sont-elles differencier ? À quel moment y'a t-il eu une disernation, un changement des faits ? Je ne sais pas fin, ça ne m'intéresse pas, ce n'est pas la réponse que je veux, pas la question que je me pose... Toutes les pratiques, toutes ces pratiques religieuses ne servent qu'à atteindre le paradis, ou un endroit bien, beau, un endroit où la souffrance ne sera pas après la mort... Tout ces religieux, cherchent-ils à atteindre ce paradis ou éviter l'enfer, cet endroit de souffrance éternel ?

Je sais pas, mais je veux, ce sera mon objectif jusqu'à ma mort, je veux atteindre le paradis, si je peux l'atteindre sans mourir, je pourrais guider mon, mes précieux, même si celà est une atteinte à la loi divine, je n'ai pas atteint mes quinzes ans que j'ai déjà commis trop d'actes mauvais et trop peu d'actes bons, mon âme perverti, je ne peux, fin, je ne peux la changer, mais si je vous donnes le moyen d'atteindre le paradis peut-être alors pourrais-je être en paix avec moi même, avoir non seulement un objectif mais atteindre une vraie fin, une réelle paix, qui puisse sauver mon âme de dépravé, mon moi dépravé.

Alors d'aussi loin que je pourrais me souvenir je veux que le moyen d'atteindre le paradis soit mon but et que le transmettre soit ma priorité, si je trouves ce moyen je veux le transmettre même si je ne puis pas l'utiliser moi même, peut-être mes précieux patiront de mes échecs, alors, mon objectif, tu seras ma quête principale, car quand on finit la quête principale, le jeu se finit.

J'entends des gens, je pense que c'est la première étape de mon périple, après tout rien ne s'est jamais fait seul, l'humanité m'aidera dans mon ambition, je crois en l'attraction, tout ce qui vient à moi m'aidera ou me mettra des batons dans les roues, cette attraction me suit depuis toujours, je dois accepter d'être soumit à elle, mais est-ce l'attraction ou la chance, quelle est mon signe ? Peu importe, l'un ou l'autre, cela ne signifie pas que j'aurais de la chance ou de la malchance, que je serais attiré ou que je serais repoussé, ça signifie que c'est ce qui guide mon ambition ne perd pas ça de vue.
J'ai totalement oublier avoir écrit tout ça, je ne me souviens que de la quête du paradis, il faut que je gardes ce journal avec moi, il m'aidera surêment.

Je me lèves des chiottes et avance, voyant un type assit là, près, je ne distingues pas bien si c'est une fille ou un homme, ma vue n'est pas la meilleure après tout.

- Hey... Salut toi, ça gaz ? Si t'es ici c'est que non ? Je suppose. T'as soif ? Je sais pas si les robinets sont oufs, j'ai pas envie de m'y risquer.

Je sort un verre d'eau rempli de ma poche, j'ai apprit ce tour quand moi ? Bah c'est pas important, mais je dois avouer que c'est sacrément classe, plus encore que faire tourner son crayon.
Je tends le verre à la personne, peut-être a t-elle soif.

- J'm'appelle Redose, Omniak Redose, à Gryffondor.

Je ne suis pas enchanté, pour l'instant, dis moi qui tu es ça m'intéresse, ce truc d'attraction que j'ai lu dans mon journal, c'était vrai ? Quête secondaire #1, déterminer si je suis sous le signe de l'attraction ou de la chance.

@Anselme Beyer et @Lylas Mistérya

Toi, moi, le temps, trois composants indispensables pour construire le plus bel avenir possible, un avenir où l'on vivra enlacés, où l'on mourra heureux, où l'on pourra se vanter devant Dieu de s'aimer. SORS AVEC MOI STP !!!

15 janv. 2022, 19:51
le premier pas vers le paradis  pv Anselme Beyer & Lylas Mistérya 
¤¤


Je crois que j'ai enfin compris. Ce truc, là, qui m'empêche d'y voir clair. Il faut que je m'y fasse, à cette nouvelle vie. Voir plus loin. Prendre part à cet endroit. Je ne connais que peu de monde, mais c'est comme si j'étais là depuis une éternité. Maman, si tu m'entends, je ne sais pas quoi en penser. Tout est illogique, comme un autre monde. Un monde qui n'a pas de limite.

Finn, trop de choses m'échappent encore. Je crois que je me pose trop de questions. Pourquoi ne pas foncer, ne pas réfléchir, faire les quatre cents coups, juste...profiter ? Comme toi, je suppose.

C'est pourquoi je me suis mis là. Assis en tailleur, dans un coin du premier endroit que j'ai trouvé dans le seul but d'être un peu tranquille.
Le sol est sale, les lavabos mal entretenus, les carreaux des fenêtres brisés, les pierres des murs effritées, les cuvettes en céramiques ont pris une teinte grise presque verdâtre.
Pourquoi cet endroit...? Parmi la multitude de pièces dans cette sorte d'école, je devais tomber sur la plus mal entretenue…J'espère que c'est abandonné, pour que ce soit aussi malpropre.

Maman m'a toujours dit de ne pas faire confiance aux gens qui m'en demandent trop. Je crois qu'elle a raison. Je doit reprendre confiance en moi. Maman m'a toujours dit que si je manquais de confiance en moi, je devais chanter.

Je sais pas si elle a raison. Je préfère dessiner. Mais si maman le dit...c'est peut être pour une bonne raison ? J'ose pas la contredire. Elle a plus d'expérience de moi...si ça se trouve, c'est moi qui en demande trop.
Alors je fredonne une chanson que je connais. D'abord bas, puis un peu plus fort. Rien ne change, je suis toujours en train de chercher un sens à ma vie. C'est plutôt bizarre, ma voix d'enfant ne va pas avec le ton habituel de la musique, plutôt grave.
Alors j'arrête de fredonner, sort une feuille de papier, et un vieux crayon à papier que j'ai trouvé dans le dortoir.

Et là, Finn, je dessine. Je me lâche. Au début, rien n'a vraiment de forme. Puis, tout prends petit à petit son sens. Une cascade, vivante, entourée de rocher. Dommage, je n'ai pas d'aquarelle à ce moment là. Tu sais à quel point j'aime dessiner la nature.

Le fait de dessiner m'apaise. C'est contraire à ce que m'a dit maman, mais c'est ainsi. Je me sens plus libre, j'aime ça.
J'entends un bruit à quelques mètres de moi. Je sais ce que les gens pensent de mes dessins. Ils me demandent ce que c'est, alors qu'ils le savent très bien. Ils croient que je fais ça juste pour le principe de dessiner.
Alors je range à la hâte mon dessin tout froissé dans ma poche, juste à temps quand je vois quelqu'un sortir.

Tu vois, je me suis pas attardé sur son physique. Ca, je m'en fiche. j'ai juste retenu qu'il était plutôt grand. Il s'est approché de moi, j'ai eu peur, je te l'avoue. J'ai eu peur qu'il me voie dessiner, et peur qu'il me fasse quelque chose.
Il faisait sombre, j'ai d'abord pas distingué son visage. Puis quand il est arrivé près de la fenêtre, son visage s'est éclairé. Mais j'avais déjà détourné le regard.

- Hey... Salut toi, ça gaz ? Si t'es ici c'est que non ? Je suppose. T'as soif ? Je sais pas si les robinets sont oufs, j'ai pas envie de m'y risquer.

Il me tends un verre d'eau. Maintenant j'ai plus peur, mais je suis très perturbé. Il l'a sorti de sa poche, ce qui rends la scène encore plus bizarre à vivre. Je le prends, mais je prends pas la peine de boire, j'ai pas soif.
Il se présente. Maman dit souvent que c'est rare, les " jeunes polis de nos jours ". Redose, Gryffondor. Ca ne me dit rien, mais si ma mémoire le voudra bien, j'essaierai de m'en souvenir.

Finn, je sais que t'as une bonne mémoire. Et je sais que tu aurais retenu le nom du garçon sans problème. Moi, j'en ai pas forcément une bonne, mais si le je revois, je saurais m'en rappeler.

- Moi...euh c'est Anselme. Beyer. Chuis aussi à Gryffondor...

Je me tais. Je dois rajouter autre chose ?

- Et merci pour le verre d'eau. Enfin j'ai pas trop soif mais merci quand même.

Je crois que j'ai tout dis. Cette silhouette est tout de même impressionnante, vu d'en bas.
Tout est bizarre, ici.
@Lylas Mistérya et @Redose Omniak

Le seul à connaître "ornithorynque" sans chercher sur google
" Le gang des potatoes est dans la place "
#ffffff

22 janv. 2022, 16:02
le premier pas vers le paradis  pv Anselme Beyer & Lylas Mistérya 
Janvier 2047


Une insomnie de plus et par conséquent une nuit écourtée. De sombres pensées et encore et toujours des cours manqués.

Aujourd'hui, Lylas avait trouvé refuge dans les toilettes abandonnées. Drôle de refuge, direz-vous, certes, mais c'est un endroit assez calme de Poudlard et vous savez à quel point Lylas aime le calme. Elle sortit son carnet et ce mit à écrire afin de parer ses pensées qui ne la quittaient jamais. Les lignes se noircirent au fur et à mesure que le temps passait, et la gryffonne n'aurait su dire combien de temps c'était écoulé avant qu'elle n'entende des voix.


Reducio
Ses Ecrits du jour :
Mentir pour préserver ou dire la vérité et ainsi détruire la seule chose que l'on a ?

Se perdre dans l'ombre mais se brûler à la lumière.

Rester et souffrir, partir et survivre.


Elle avait seulement distingué une voix, elle rangea son carnet précipitamment et tendit l'oreille afin de savoir qui était présent :

- J'm'appelle Redose, Omniak Redose, à Gryffondor.

- Moi...euh c'est Anselme. Beyer. Chuis aussi à Gryffondor...

Le reste de la conversation ne l’intéressait pas. Elle savait qui était là. 2 gryffons. Elle connaissait le premier de vue mais ne lui avait jamais parlé, par contre le nom de second ne lui disait rien. Elle se dit qu'il devait surement être en première année et par conséquent ne l'avait jamais croisé. Lylas réfléchit à toute vitesse. Que devait-elle faire ? Se lever et partir comme si de rien n'était ? Non, trop impoli sa grand-mère ne lui permettrait pas. Se présenter et ainsi s'inclure dans la conversation ? Pas si elle n'était pas obligée de le faire. Rester assise à écouter et se faire discrète ? Risqué, surtout si elle se faisait attraper. Aucune de ses solutions ne lui convenaient. Elle réfléchit alors à ce que ferait sa grand-mère. Ouverte et rayonnante comme elle l'est, elle irait certainement se présenter. C'est surement ce qu'elle lui conseillerait de faire également. Savoir qu'elle suit ses conseils lui ferait plaisir. Et après tout, elle lui a promis de faire des efforts pour se faire des amis, ou au moins des connaissances...

Lylas se leva, ramassa son sac et vérifia que ce dernier soit bien fermé avant de s'approcher des deux gryffons. Une hésitation la saisit alors qu'elle s’apercevait d'un miroir en face d'elle. A présent, elle ne pouvait plus faire demi-tour, ils l'avaient surement vu. Son regard s'attarda sur son reflet, ses cheveux était un peu en pagaye : elle les replaça. Elle avait acquis ce réflexe pendant son enfance car sa mère détestait la voir décoiffée. Lorsqu'elle se rendit compte de son geste, un sourire éphémère étira son visage. Sa grand-mère le lui avait répété des milliers de fois pourtant : les cheveux ondulés ne sont pas fait pour rester ordonnés. Et puis tu es tout aussi belle comme ça, disait-elle. Enfin, elle s'avança vers les deux garçons.


@Redose Omniak, @Anselme Beyer
Voilà la suite ;)

4 année RP, Couleur : #800080 Ouverte à toute demande de RP !
Lylas.

18 févr. 2022, 14:32
le premier pas vers le paradis  pv Anselme Beyer & Lylas Mistérya 
- Et bienchanté, Anselme Beyer.

Mon tour de passe-passe est impressionant pourtant, comment n'a t-il pas été impressionné, j'ai l'impression d'être un bouffon, c'est étonnamment agréable.
Je m'asseois à côté d'Anselme, j'suis sympa ça le dérangera pas la belle gueule, nan sérieux il est trop mignon, j'vois bien dans le noir, bon c'est pas forcément le top mais je le vois bien

Une fille s'approche, ça se voit à ses cheveux que... C'est... Une fille...

- Salut toi, moi c'est Redose, Redose Omniak, et lui c'est mon meilleur pote du monde entier Anselme, Beyer Anselme. J'viens de le rencontrer, pas sûr qu'il soit consentent d'ailleurs, tu veux un verre d'eau ? Je sais pas si les robinets sont oufs, j'ai pas envie de m'y risquer.

Je sors un deuxième erre d'eau de ma poche et l'offre à la fille, on dirait elle est grande mais si je peux me rendre compte qu'elle est petite c'est qu'elle est pas si grande.

J'arrives pas à faire sortir le journal de ma tête, je me souviens pas l'avoir écrit pourtant c'est mon écriture, ma logique, ma façon de parler mais sur feuille et surtout c'est ma signature.
Ce matin quand j'ai soulevé mon oreiller il était là, il est apparu comme par magie, j'suis même plus sûr de si j'suis dans un rêve ou pas, je sais pas ça se trouve si j'manges une glace à la vanille ça aura le goût de boeuf séché, j'veux dire, plus rien n'a de sens... Bon, concentrons-nous sur l'actuel, partons du principe que c'est la réalité, c'est plus prudent.

- Pourquoi vous êtes là vous ? Moi c'est parce que j'ai mal à la tête et dehors y'a des gens, et j'suis sûr c'est à cause d'eux que j'ai mal à la tête, j'étais dans une discussion et les gens étaient en mode, l'humain est cruel et tout, puis en mode, la maltraitance animal c'est inhumain.

Faut vraiment qu'on devienne ami, c'est probablement de ça dont j'ai besoin, et pas d'une quête stupide, ma vie est si peu intéressante que j'dois me trouver des prétextes, des objectifs, des amis, et tout et tout.

Ma parole j'me déçois.

@Anselme Beyer@Lylas Mistérya

Toi, moi, le temps, trois composants indispensables pour construire le plus bel avenir possible, un avenir où l'on vivra enlacés, où l'on mourra heureux, où l'on pourra se vanter devant Dieu de s'aimer. SORS AVEC MOI STP !!!

20 févr. 2022, 15:59
le premier pas vers le paradis  pv Anselme Beyer & Lylas Mistérya 
♣♣



Je pige rien à ce qu'il dit, il me fait un peu peur. Ce garçon qui vient d'entrer, j'arrive pas à le comprendre. Comment ça il vient de s'assoir à côté de moi ? Désolé, mais j'apprécie pas trop quand quelqu'un se pose à côté de moi au calme alors que cette même personne me fait peur. C'est comme ça.
Une fille arrive, étonnée de tout ce vacarme, probablement. Quel étrange tableaux que de voir un gamin effrayé à côté d'un garçon avec deux têtes de plus que lui...

Son meilleur ami ?? Comment ça ?? Bien sûr que je suis pas consentant, tu me fais peur, idiot. Probablement pour impressionner, il offre aussi un verre d'eau tiré de sa poche à la fille qui vient d'arriver. Elle doit s'en demander, des choses...ça m'impressionne pas plus que ça, qu'il tire un verre rempli de sa poche. Une poche, c'est fait pour faire rentrer un gobelet, non ?

Redose, aka "J'ai-de-quoi-faire-peur-même-sans-le-vouloir", lance :

- Pourquoi vous êtes là vous ? Moi c'est parce que j'ai mal à la tête et dehors y'a des gens, et j'suis sûr c'est à cause d'eux que j'ai mal à la tête, j'étais dans une discussion et les gens étaient en mode, l'humain est cruel et tout, puis en mode, la maltraitance animal c'est inhumain.

Je vois. Moi, je me demande si c'est pas moi, le problème. Si ça se trouve, je suis le seul à qui il fait un peu peur, et qui trouve que sa technique d'approche est un peu spécial. Du second degré, je sais ce que c'est, pourtant des fois j'arrive pas à le comprendre. Je crois que je suis trop innocent.
Je comprends Redose, ça devient énervant d'entendre les gens se plaindre, d'ailleurs j'aime pas ça. Moi, pourquoi je suis là...?

- Ah euh oui, sûrement... haha mon meilleur pote de toujours, c'est vite dit...Euh j'viens pour...dessiner tranquille. Moi aussi j'en ai marre d'entendre des gens qui se plaignent, donc euh...bah je suis là.

Simple et efficace, le résumé parfait de ma venue ici. J'aurai bien voulu lui dire que NON je ne suis pas consentant à ce que quelqu'un qui me fasse un peu peur me traite aussi familièrement, mais peu importe, je m'en fiche. Il me rends pas non plus plus mal à l'aise, donc ça va, enfin pour l'instant.
La fille a l'air de s'ennuyer ferme, mais je relève pas non plus ce fait. Si elle s'ennuie, elle peut s'en aller, non ? Sauf si elle prends part à la conversation, là, ce serait plus intéressant.


@Lylas Mistérya et @Redose Omniak

Le seul à connaître "ornithorynque" sans chercher sur google
" Le gang des potatoes est dans la place "
#ffffff

5 juil. 2022, 11:27
le premier pas vers le paradis  pv Anselme Beyer & Lylas Mistérya 
Redose se présentait, il n'avait pas besoin de le faire, Lylas connaissait déjà son nom. Il parlait, parlait et parlait encore... La gryffone n'avait qu'une envie, lui dire de la fermer mais franchement ce n'était pas comme ça qu'elle honorerait la promesse faite à sa grand-mère. Heureusement qu'elle n'était pas sujette à une de ses migraines en ce moment : cela serait surement plus simple de faire bonne figure. Elle savait comment masquer son ennui, car oui pour le moment écouter parler un gryffon excentrique ça l'ennuyait, elle avait appris à gérer ses émotions et à ne pas les laisser paraître, certainement l'une des seules choses positives de son éducation. Il lui présentait à présent le garçon qui l'accompagnait, Anselme. Bon, elle n'allait pas lui dire que c'était inutile de faire les présentations mais c'était pourtant le cas, elle les avait entendu tout à l'heure. Un verre d'eau, non merci, on n'accepte rien des inconnus...

Et voilà qu'il se lançait dans un monologue. Soit disant qu'il avait mal à la tête mais s'il avait autant mal qu'il le disait, pourquoi s’embêtait-il à parler ? Et en même temps Lylas comprenait que ce genre de discussion déclenchait des migraines... Elle ne put s’empêcher de ressentir un pointe de compassion pour les animaux... STOP ! C'était lui qui allait lui déclencher une migraine. La gryffone devait se concentrer sur une seule chose à la fois et ainsi empêcher ses pensées de reprendre le dessus en divaguant. Anselme prit la parole, et Lylas se concentra immédiatement sur lui.

Il n'avait pas l'air très à l'aise. Ça s'entendait, il bégayait un peu. Mais cela pouvait se comprendre, à ce qu'elle avait compris les deux garçons venaient de se rencontrer et Redose avait déjà décrété qu'ils étaient meilleurs amis. Anselme n'avait pas l'air d'accord. Lylas le comprenait totalement, il faisait un peu peur Redose et paraissait un peu fou aussi... Anselme parla de dessin, Lylas fut immédiatement intéressée. Puis ce fut le calme, et Lylas su que c'était à son tour de parlait. Elle ne savait pas trop quoi dire... Alors elle commença par se présenter et se dit que le reste viendrait tout seul et au pire elle reprendrait au début de la conversation...


" Moi, c'est Lylas. Mistérya Lylas. Non merci pour l'eau. Je me suis réfugiée ici ce matin... J'avais besoin de calme pour écrire... Anselme, est-ce que je pourrais jeter un œil à tes dessins ? Enfin, si ça te dérange pas, je sais que c'est personnel donc... "

Elle n'avait pas vraiment détaillé le pourquoi du comment elle était là. Pas besoin de leur dire que les insomnies l'avaient rattrapé, que ses pensées avaient gagné, qu'elle n'avait ni dormi, ni mangé ce matin, ni était en cours... Elle avait également resserré la prise sur son sac et vérifié que ce dernier était bel et bien fermé lorsqu'elle avait parlé de ses écrits... A présent, elle remit une mèche de cheveux inexistante en place, histoire de faire passer le temps...

@Redose Omniak @Anselme Beyer
Désolé pour le retard... :'(

4 année RP, Couleur : #800080 Ouverte à toute demande de RP !
Lylas.