Inscription
Connexion

5 août 2021, 21:52
 sept.2045  La rentrée des premières années
Cela faisait déjà plusieurs minutes que nous marchions dans ce froid glacial. J'avais le nez qui coulait et les mains gelées. Cependant, j'étais tellement excitée que je n'y faisais quasiment pas attention. J'étais noyée dans la masse des nouveaux arrivants et j'arrivais à peine à distinguer les professeurs qui nous guidaient. Plus on approchait, plus je pouvait distinguer les hautes tours du château, les lumières aux fenêtres et plus je sentais cette atmosphère si particulière m'entourer. J'étais tellement excitée! Arrivée devant de grandes portes, nous nous arrêtons enfin. Une femme, d'apparence jeune se tenait devant ces portes. Quelqu'un d'important probablement. Elle sembla dire quelque chose aux professeurs qui nous escortaient mais j'étais trop loin pour comprendre de quoi il s'agissait. Enfin, elle s'adressa à nous:

- Bienvenue à Poudlard. Je suis Elina Montmort, la sous-directrice de cette école. Veuillez me suivre et ne vous écartez pas du groupe.

Enfin nous rentrions dans l'école! Quelques pas seulement suffirent pour me faire voir la beauté de cet établissement. Tout était si grand, si majestueux! A peine quelques minutes plus tard, nous nous arrêtons de nouveau. La sous-directrice, dont je ne me souvenais déjà plus du nom (je n'est pas la mémoire des noms, ça m'a toujours posé problème, et vu le nombre de personnes qu'il doit y avoir ici, je pense que ça ne va pas aller en s'améliorant), pris de nouveau la parole:

- Bien. Nous sommes ici devant les portes de ce que nous appelons la Grande-Salle. C'est ici que vous viendrez prendre vos repas et qu'auront lieu certains rassemblements. Vous y entrerez dans quelques instants pour être répartis dans l'une des maisons de cette école. Poudlard compte quatre maisons : Poufsouffle, Gryffondor, Serdaigle et Serpentard. Vous serez répartis dans chacune d'elles en fonction de vos aptitudes et de votre caractère, mais aussi en fonction de vos choix.

J'avais déjà entendu parler de ces maisons par maman, mais l'idée de faire partie de l'une d'entre elles n'avait était qu'une pensée lointaine jusqu'à présent. Alors maintenant que ça allait être mon tour, mon coeur battait la chamade. J'essayais de me mettre sur la pointe des pieds pour regarder derrière notre interlocutrice mais les portes étaient bien fermées. Je priais pour que son discours ne soit pas trop long, qu'on rentre enfin dans cette fameuse salle. Elle continua:

- Passons maintenant à la répartition. Veuillez vous mettre en rang deux par deux.

Nous nous sommes tous jeté un regard furtif puis les rangs ont vite commencé à se former. Je pense que nous avions tous hâte de passer à la suite. Un jeune garçon se rangea à côté de moi. On s'échangea un sourire furtif. Enfin, lorsque toute le monde eu trouvé son binôme, nous rentrons enfin dans cette fameuse grande salle.
Ce qui me surpris en premier fut le brouahah ambiant qui régnait. Un nombre incalculable d'élève était déjà attablé autour de quatre grandes tables. Ils nous regardaient passer, quelques uns avaient un sourire amusé. Des chandelles lévitaient prêt du plafond. Tout cela semblait tellement irréel. J'avais les yeux écarquillés de bonheur, de surprise et d'excitation. Je me serais bien arrêter pour tout contempler mais il fallait avancer, la sous directrice nous attendait déjà à l'autre bout de la salle. A côté d'elle, un tabouret sur lequel se tenait un chapeau. Je devinais qu'il ne s'agissait pas d'un chapeau mais DU choixpeau. Soudain, une paire d'yeux et une bouche se dessinèrent sur ce dernier. Il se mit alors à chanter:

Cela fait plus de mille années,
Qu'en ces murs résonne mon chant,
Nombre d'étudiants, par milliers,
Ensemble ont partagé ces bancs.

Chaque année, je dois m'acquitter d'vous répartir;
Si c'est sacré, sous l'étendard vous réunir
Est un devoir et, pour Poudlard, en vous unir
Des quatre grands fondateurs le premier désir :

De Gryffondor, la vaillance,
De Poufsouffle, la tolérance,
De Serdaigle, la curiosité,
De Serpentard, la fierté.

Si à Gryffondor je te nomme,
Tu trouveras détermination et courage,
De ta force fais bon usage
Et, comme Serdaigle, ne sois pas chasseur d'Homme !

Si à Poufsouffle je t'annonce,
Tu croiseras travail, justice et loyauté,
Ta gentillesse est sans fausseté
Mais, comme Gryffondor, ne sois pas proie, semonce !

Si à Serdaigle je t'adresse,
Tu verras créativité et réflexion,
Ta sagesse est sans inflexion
Mais, comme Serpentard, sois actif, sans paresse !

Si à Serpentard je t'envoie,
Tu rejoindras rusés, nobles et dirigeants,
De ton ambition sois méfiant
Et, comme Poufsouffle, secours plus de cent fois !

Aigle, blaireau, serpent ou lion,
Bientôt tu connaîtras ta voie,
Mais n'oublie jamais, sous ce toit,
Tous sont cousins, sans exception.


J'avais rêvé tellement de fois de cette scène. Maman racontais ça comme quelque chose de magique, et en effet c'était vraiment magique. J'en avais des papillons dans le ventre. Dans le train qui nous avait amené ici, j'avais commencé a avoir peur de tomber dans telle ou telle maison, j'avais peur qu'elle ne me convienne pas. Mais après avoir entendu cette chanson, j'étais plus rassurée. J'avais compris que ce n'était pas parce qu'on été envoyé dans telle maison qu'on ne pouvait pas posséder certaine qualités d'une autre maison. La sous directrice repris de nouveau la parole, je trépignais sur place:

- Lorsque j'appellerai votre nom, vous viendrez prendre place sur ce tabouret. Je poserai alors le Choixpeau sur votre tête et celui-ci déterminera la maison qui sera la votre pour le reste de votre scolarité. Une fois réparti, vous rejoindrez la table de votre maison.

Une boule se forma alors dans mon ventre. Je commençais à être vraiment stressée et excité à la fois et c'est donc tout naturellement que je commençais a avoir envie d'aller faire pipi.
Un professeur déroula alors un parchemin et commença a appeler des noms. Quelques uns passèrent et rejoignèrent leur nouvelle maison respective sous un tonnerre d'applaudissements. Puis ce fut à mon tour d'être appelée. Je déglutis bruyamment et m'avança vers le tabouret. Je m'y assis et quelqu'un posa le choixpeau sur ma tête. Sensation bizarre que d'avoir quelque chose de vivant et mouvant sur soit. Puis après plusieurs secondes qui me parurent être des heures il annonça:

- SERPENTARD!

Un sourire se dessina alors sur mes lèvres. Je savais enfin à quelle maison j'appartenais. Et c'est avec une joie non masquée que je rejoignis gaiement ma deuxième famille qui m'attendais avec des applaudissements non dissimulés. Un nouveau chapitre de ma vie allait enfin pouvoir commencer.

Envie d'un grand bol d'air frais? Faites une balade en forêt!
Couleur RP: #400080

12 août 2021, 21:28
 sept.2045  La rentrée des premières années
Léann marchait dans ce froid. Le même froid qui lui tailladait le visage et les lèvres quand elle partit en montagne l'hiver... Elle ne voulait pas paraitre faible alors elle continua à marcher, mais elle savait qu'elle allait attraper au moins une grippe.

Alors quand les deux adultes qui les escortait laissèrent place à une jeune femme, Léann n'écoutait pas vraiment ses présentations, trop concentrer à concentrer de la chaleur dans ses jambes et sa tête. C'est tout ce qu'elle avait besoin pour marcher.

Alors quand elle sentis la chaleur l'envahir, c'était signe qu'ils étaient arrivés à l’intérieur. Elle remercia tout ceux qu'elle pouvait remercier pour ne pas l'avoir laissé mourir de froid. Alors elle enleva son écharpe et se rappela enfin : Miss Montmort, sous-directrice de Poudlard... Elle en avait déjà entendu parler...
Celle-ci prit la parole :

- Bien. Nous sommes ici devant les portes de ce que nous appelons la Grande-Salle. C'est ici que vous viendrez prendre vos repas et qu'auront lieu certains rassemblements. Vous y entrerez dans quelques instants pour être répartis dans l'une des maisons de cette école. Poudlard compte quatre maisons : Poufsouffle, Gryffondor, Serdaigle et Serpentard. Vous serez répartis dans chacune d'elles en fonction de vos aptitudes et de votre caractère, mais aussi en fonction de vos choix.

Évidemment, ses parents lui avaient répéter et répéter qu'elle allait être répartie à Serpentard et qu'elle devait saluer les enfants des amis de ses parents... Elle le savait maintenant. Alors elle suivit les élèves quand la foule commença à avancer et entra dans une salle. La Grande Salle supposa-t-elle en inspectant les alentours.

- Passons maintenant à la répartition. Veuillez vous mettre en rang deux par deux.

Léann se mit en rang avec une jeune élève avec qui elle avait pu discuter dans le Poudlard Express. Elles s'échangèrent un sourire de connivence puis posèrent leur regard sur le Choixpeau. Puis sur Miss Montmort, puis à nouveau sur le choixpeau. Léann sursaute quand le choixpeau entama son chant et recela, surprise.

Cela fait plus de mille années,
Qu'en ces murs résonne mon chant,
Nombre d'étudiants, par milliers,
Ensemble ont partagé ces bancs.

Chaque année, je dois m'acquitter d'vous répartir;
Si c'est sacré, sous l'étendard vous réunir
Est un devoir et, pour Poudlard, en vous unir
Des quatre grands fondateurs le premier désir :

De Gryffondor, la vaillance,
De Poufsouffle, la tolérance,
De Serdaigle, la curiosité,
De Serpentard, la fierté.

Si à Gryffondor je te nomme,
Tu trouveras détermination et courage,
De ta force fais bon usage
Et, comme Serdaigle, ne sois pas chasseur d'Homme !

Si à Poufsouffle je t'annonce,
Tu croiseras travail, justice et loyauté,
Ta gentillesse est sans fausseté
Mais, comme Gryffondor, ne sois pas proie, semonce !

Si à Serdaigle je t'adresse,
Tu verras créativité et réflexion,
Ta sagesse est sans inflexion
Mais, comme Serpentard, sois actif, sans paresse !

Si à Serpentard je t'envoie,
Tu rejoindras rusés, nobles et dirigeants,
De ton ambition sois méfiant
Et, comme Poufsouffle, secours plus de cent fois !

Aigle, blaireau, serpent ou lion,
Bientôt tu connaîtras ta voie,
Mais n'oublie jamais, sous ce toit,
Tous sont cousins, sans exception.


Quand il eut fini, certains élèves s'agitaient, ils se demandaient dans quelle maison ils allaient être répartie, si leur parents seraient fièrs d'eux et Bla bla bla...
Léann, elle, ne se posait pas tout ces questions. Elle croisa le regard de son frère qui était en bout de table, au premier rang. Il lui lança une regard furtif avant de secouer la tête.

Alors quand Miss Montmort prit la parole, tous s'arrêtèrent de parler et de respirer pour l'écouter :

« Lorsque j'appellerai votre nom, vous viendrez prendre place sur ce tabouret. Je poserai alors le Choixpeau sur votre tête et celui-ci déterminera la maison qui sera la votre pour le reste de votre scolarité. Une fois réparti, vous rejoindrez la table de votre maison. »

Voilà. Elle y était... Elle ne pouvait plus faire marche arrière, elle était entré à Poudlard. Cette pensée la fit frissonner d'excitation, qu'allait-elle découvrir dans cette école ? Allait-elle se faire des amis ? Des ennemis ? Oui, surement beaucoup d'ennemi...

Alors quand son nom fut appelé, elle s'avança calmement vers le chapeau, lança une dernier regard à son frère et lui décocha un sourire arrogant, celui-ci fronça les sourcil et fixa le Choixpeau.

*Encore une Jacky hein... Ton frère m'a donné du fil à retordre ru sais ?*

Léann ne répondit pas, elle devait laisser le Choixpeau se concentrer.

*Mais pour toi, c'est clair et net...*

- SERPENTARD !!

Évidemment. Léann s'avança vers sa nouvelle table sous les cris de joie des vers et argents.
Seul son frère ne semblait pas aussi enthousiasme mais lui fit tout de même un sourire aimable, qu'elle lui rendit un peu plus... Formel.


Troisième année RP
Chocogrenouilles - Fiche - PR - #0C0040

16 août 2021, 15:19
 sept.2045  La rentrée des premières années
Nous venions de sortir du Poudlard Express et deux professeurs nous avaient amenés jusque devant la porte immense de l’entrée du château. Un autre professeur nous accueillit en haut du premier escalier et nous expliqua en quoi constituait la cérémonie de la répartition. Suite à cela, le professeur nous guida jusqu’à la Grande Salle où le choixpeau déclama :

Voici un peu plus de mille ans,
Lorsque j'étais jeune et fringant,
Vivaient quatre illustres sorciers
Dont les noms nous sont familiers :

Le hardi Gryffondor habitait dans la plaine,
Poufsouffle le gentil vivait parmi les chênes,
Serdaigle le loyal régnait sur les sommets,
Serpentard le rusé préférait les marais.

Ils avaient un espoir, un souhait et un rêve,
Le projet audacieux d'éduquer des élèves,
Ainsi naquit Poudlard
Sous leurs quatre étendards.

Chacun montra très vite
Sa vertu favorite
Et en fit le blason
De sa propre maison.

Aux yeux de Gryffondor, il fallait à tout âge
Montrer par-dessus tout la vertu de courage,
La passion de Serdaigle envers l'intelligence
Animait son amour des bienfaits de la science,

Poufsouffle avait le goût du travail acharné,
Tous ceux de sa maison y étaient destinés,
Serpentard, assoiffé de pouvoir et d'action,
Recherchait en chacun le feu de l'ambition.

Ainsi, tout au long de leur vie,
Ils choisirent leurs favoris,
Mais qui pourrait les remplacer
Quand la mort viendrait les chercher ?

Gryffondor eut l'idée parfaite
De me déloger de sa tête,
Les quatre sorciers aussitôt
Me firent le don d'un cerveau

Pour que je puisse sans erreur
Voir tout au fond de votre cœur
Et décider avec raison
Ce que sera votre maison.

Après cela le professeur qui nous avait accueillit (c’est en fait Elina Montmort, la sous-directrice) nous dit :
« Mettez-vous en rang, je vais vous appeler pour que le choixpeau vous répartisse. »

Elle appela des noms, que le choixpeau répartit, puis j’entendis mon nom :
«
Lorri Gambler »
Je sentis tous les regard peser sur mon dos lorsque je montais les quelques marches menant au tabouret. Elina Montmort me mit le choix peau sur la tête et une voix déclara :


« Mademoiselle Gambler, je vous attendais. Hum, je vois en vous du courage, beaucoup de courage, mais aussi… De grandes qualités intellectuelles. Je vois aussi que vous voudriez rendre fier une personne de votre famille… Votre mère je suppose ? Où vais-je donc vous mettre… Ah ! Je sais ! GRYFFONDOR ! »

Je descendis, soulagée, car de ce qu’on m’avait dit, cette maison est l’une des plus accueillantes et des meilleures qu’il soit. Je m’assis à la table de cette maison et me dit que rien ne pourrait gâcher cette année qui commençait.

Lorri Gambler - Gryffondor
La franchise paie toujours

16 août 2021, 20:43
 sept.2045  La rentrée des premières années
Eblouie par la beauté du bâtiment qui se présente devant moi, j’en oubliais presque le froid qui s’engouffre dans mon manteau depuis le début de notre marche. On s’arrêta devant la grande porte qui nous séparait de notre nouvelle vie et accessoirement de la chaleur et une dame prit la parole :

« Bienvenue à Poudlard. Je suis Elina Montmort, la sous-directrice de cette école. Nous allons entrer dans l’école et nous diriger vers la grande salle. Je vous prie de bien vouloir me suivre, et ceci, dans le calme. »

Après ces paroles, la grande porte s’ouvrit et je sentis directement une chaleur enrober mon corps tout entier. Le groupe s’avança et nous nous dirigions tous vers ladite grande salle. J’observais les alentours et j’étais émerveillée par l’immensité du couloir dans lequel nous nous trouvions. On s’arrêta de nouveau devant une immense porte et Elina Montmort repris la parole :

« Bien. Nous sommes ici devant les portes de ce que nous appelons la Grande-Salle. C'est ici que vous viendrez prendre vos repas et qu'auront lieu certains rassemblements. Vous y entrerez dans quelques instants pour être répartis dans l'une des maisons de cette école. Poudlard compte quatre maisons : Poufsouffle, Gryffondor, Serdaigle et Serpentard. Vous serez répartis dans chacune d'elles en fonction de vos aptitudes et de votre caractère, mais aussi en fonction de vos choix. »

Lorsque les portes s’ouvrirent, un brouhaha se fit entendre. En s’avançant dans la Grande-Salle, je découvris 4 longues tables entourées d’élèves. Il devait surement y avoir une table pour chacune des maisons dont Madame Montmort venait de parler. Je remarquai que les élèves autour d’une même table portaient tous une cape de même couleur. Je pu distinguer du rouge, du vert, de l’orange ainsi que du bleu.
Alors que je continuai d’observer les alentours, j’entendis la directrice de l’école, Kristen Loewy, se présenter et donner un long discours sur l’histoire de l’école.
Je fus coupée dans mes réflexions lorsque Madame Montmort repris la parole :

« Passons maintenant à la répartition. Veuillez-vous mettre en rang deux par deux. »

Je m’exécuta et me retrouva à côté d’une jeune fille qui semblait tout autant perdue que moi. La sous-directrice s’éloigna et revint au milieu de l’estrade au bout de la salle, en tenant un massif chapeau dans ses mains. Il semblait se mouvoir comme bon lui semblait.
Je fus surprise quand celui-ci se mit à parler :

Cela fait plus de mille années,
Qu'en ces murs résonne mon chant,
Nombre d'étudiants, par milliers,
Ensemble ont partagé ces bancs.

Chaque année, je dois m'acquitter d'vous répartir;
Si c'est sacré, sous l'étendard vous réunir
Est un devoir et, pour Poudlard, en vous unir
Des quatre grands fondateurs le premier désir :

De Gryffondor, la vaillance,
De Poufsouffle, la tolérance,
De Serdaigle, la curiosité,
De Serpentard, la fierté.

Si à Gryffondor je te nomme,
Tu trouveras détermination et courage,
De ta force fais bon usage
Et, comme Serdaigle, ne sois pas chasseur d'Homme !

Si à Poufsouffle je t'annonce,
Tu croiseras travail, justice et loyauté,
Ta gentillesse est sans fausseté
Mais, comme Gryffondor, ne sois pas proie, semonce !

Si à Serdaigle je t'adresse,
Tu verras créativité et réflexion,
Ta sagesse est sans inflexion
Mais, comme Serpentard, sois actif, sans paresse !

Si à Serpentard je t'envoie,
Tu rejoindras rusés, nobles et dirigeants,
De ton ambition sois méfiant
Et, comme Poufsouffle, secours plus de cent fois !

Aigle, blaireau, serpent ou lion,
Bientôt tu connaîtras ta voie,
Mais n'oublie jamais, sous ce toit,
Tous sont cousins, sans exception.


Je restais bouche bée devant ce spectacle qui s’offrait à moi. La sous-directrice se mit alors à appeler les élèves uns par uns, et le choixpeau leur annonçait leur maison, leur nouvelle famille.

« Lorine Preece !»

A l’entente de mon nom, je me redressai d’un coup et me dirigea vers le tabouret installé sur l’estrade. En m’asseyant, je lâchai un maigre « Bonjour » au Choixpeau qui me répondit par un grognement sourd. Ok, à noter, ne pas dire « Bonjour » au Choixpeau. Celui-ci commença à parler mais j’étais encore sous le choc de ce qu’il venait de se passer. En peu de temps j’apprends l’existence d’un chapeau qui parle, et celui-ci m’a mis n’est pas très poli.

« SERPENTARD ! »

Son cri me fit sursauter et je me levai brusquement afin de rejoindre le plus rapidement possible ma nouvelle ‘’famille’’.
Je m’assis à la table des verts et souris aux personnes présentes autour de moi. Je me détendis enfin et je passai le reste de la répartition à regarder mes nouveaux camarades se faire répartir à leur tour

Premier RPG de ma vie✨
#73B27A pour les dialogues

20 août 2021, 09:41
 sept.2045  La rentrée des premières années
Septembre, en Ecosse, n'était pas réputé pour être le mois le plus chaud de l'année. Tremblotante, l'enfant était emmitouflée dans un grand manteau bien chaud, que ses parents lui avaient donné le matin-même, avant son départ de la maison. A vrai dire, peut-être ne tremblait-elle pas seulement à cause du froid. Depuis quelques heures, elle avait peur. Elle avait compris que la magie existait réellement, au delà des contes de fées qu'elle lisait, plus jeune. Ca, ça avait été le premier choc de cette découverte. Mais là, debout au milieu d'une troupe d'élèves aussi jeunes qu'elle, elle était transie de froid, et de peur. Incapable de murmurer quoi que ce soit, elle pensait, en conversation avec elle-même. Et si on l'avait emmenée dans cet endroit à des fins malhonnêtes ? Et si elle n'était finalement pas une sorcière ? Pourquoi ses parents n'avaient-ils pas pu venir, l'accompagner, la rassurer ? Les questions se bousculaient dans sa tête, grandissant en nombre et en ampleur. Avec des "et si", on pouvait refaire le monde, mais d'un autre côté, elle n'était sûre de rien. Elle avait vu son monde, sa petite vie tranquille de moldue s'effondrer devant ses yeux, cet été. Au début émerveillée par la magie, elle avait vite été ramenée à terre, quand elle avait su qu'elle allait devoir quitter ses parents pour un lieu inconnu. Tout ça ne la rassurait pas, et elle n'osait regarder les adultes qui les dirigeaient vers... quoi, en fait ?

Le regard tourné vers ses pieds, elle entendit une voix, visiblement la sous-directrice de cette école. Puis, au milieu de la foule de gamins entrant à Poudlard - y en avait-il d'autres dans son cas, incertains de si c'était réel ou non ? Sûrement. - la brunette avança le pas trainant : elle voulait repousser au plus tard l'entrée vers ce monde nouveau, mais, sans le savoir, elle était déjà trop englouti dans les sables de la magie pour pouvoir s'en ressortir. Elle arriva dans le hall, étonnée par la grandeur de la pièce, ne laissant rien paraitre sur son visage toujours aussi froid et son regard bouleversé. Il faisait déjà plus chaud, à l'intérieur, et la chaleur réchauffait les peurs et les doutes de la gamine perdue qui se trouvait là, au milieu de ses camarades. Pouvait-elle les considérer comme tels, ces enfants eux aussi arrachés à leur foyer ?

La dame recommença à parler, présentant la grande salle. Si cette salle portait ce nom, c'est qu'elle devait être gigantesque, au vu déjà de la taille hors-normes du château. Les maisons, Ellana avait déjà lu plusieurs choses sur elles, dans un des livres qu'elle avait acheté, le jour de son expédition au Chemin de Traverse, et ça l'étonnait qu'on divise ainsi les élèves : était-ce nécessaire, de créer des conflits, pour des raisons de maisons ? La petite fille de onze ans écoutait attentivement les propos de la sous-directrice de Poudlard, mais regardait toujours ses pieds, ayant peur de croiser le regard d'Elina Montmort. Cette dernière expliquait quelques petites choses sur les maisons, avant de dire que c'était l'heure de la répartition.

Il fallait se ranger deux par deux, ne pas rester en tas. Fallait-il également se donner la main ? pensa la fillette, amèrement. Elle avait tout sauf envie de se mettre à côté de quelqu'un, de faire comme si elle avait des affinités, alors qu'elle n'en avait pas. Finalement, comprenant que ça ne servirait pas à grand-chose de refuser de se mettre en rang, elle se mit à côté de quelqu'un. Les portes de la Grande Salle s'ouvrirent sur des discussions d'adolescents plus âgés qu'elle, et Ellana trembla comme une feuille, en relevant le regard et en voyant tout ces sorciers, assemblés autour de longues tables. Bientôt, si tout se passait bien, elle rejoindrait ces gens, mais il fallait déjà qu'elle survive au poids des regards. Blêmissant à vue d'œil - qu'est-ce qu'elle détestait être le centre de l'attention de toute une école ! - elle avança jusque devant l'estrade, observant curieusement un chapeau rapiécé posé sur un tabouret. Peut-être était-ce le Choixpeau, sur lequel elle avait lu quelques petites choses ? Si tôt pensé que celui-ci se mit à scander à travers la salle une chanson, présentant brièvement Poudlard et ses maisons.

Maintenant venait la répartition, le moment où chaque élève de première année allait passer sur l'estrade quelques secondes, avant de rejoindre sa maison. A l'entente de son nom - pourquoi fallait-il qu'elle ait un nom de famille commençant par D ! - la jeune sorcière vira au blanc, le teint livide, et s'avança, peu sûre d'elle. Au moins, on l'avait appelée, et elle n'aurait pas le cas de figure du nom absent de la liste, c'était déjà ça. Une voix résonna dans sa tête, quand le chapeau lui fut posé sur la tête. Figée par la peur, la fillette écouta le Choixpeau :

- Tu es peureuse, fuyant... le danger... la brunette fut surprise de la justesse des propos, mais ne lui laissant pas de temps de répits, le chapeau continua : ambitieuse, oui, mais pas assez fière ni charismatique... L'apprentissage ne te fait pas peur... Tu aimes les livres, n'est-ce pas ? N'attendant pas sa réponse, le chapeau rapiécé cria : Serdaigle !

Se levant tremblante comme une feuille, la gamine brune alla s'asseoir. Peut-être que finalement, elle ne rêvait pas ? Peut-être était-elle bien là ? N'écoutant pas la suite de la répartition, elle joua distraitement avec une mèche de cheveux, retrouvant peu à peu de la couleur sur son visage, car elle n'était plus au centre de l'attention.

Reducio
Ellana suivait les autres élèves, marchant dans le froid, après avoir traversé le lac noir et profond. Elle grelottait, on était seulement au mois de septembre mais il faisait frais, même un peu froid au gout d’Ellana qui avait toujours été frileuse. Elle sentait son nez et ses oreilles rougir à cause du froid et du vent glacial qui soufflait avec force. Ellana ne se rendit pas tout de suite compte que les autres enfants s’étaient arrêtés, mais comme elle était dans les derniers, cela n’était pas si grave et elle se rendit compte avant de rentrer dans la personne devant elle que celle-ci avait cessé d’avancer. Tous les nouveaux élèves regardaient une femme habillée en noir avec un chapeau de sorcière à bords larges, les yeux bleus de cette sorcière parcoururent les rangs d’élèves. Ellana fut un peu stressée quand les yeux de cette femme se posèrent sur elle et elle rougit encore plus, mais cette fois c’était aussi de la timidité qui s’ajoutait au froid, lui faisant un nez, des joues et des oreilles écarlates. Ellana n’arrivait pas à détacher ses yeux de cette sorcière qui paraissait assez jeune, elle ne devait pas avoir plus de 25 ans pensa la jeune fille de première année. Cette dernière fut surprise quand la sorcière qui se trouvait devant la porte adressa un sourire chaleureux aux élèves et leur déclara :

« Bienvenue à Poudlard. Je suis Elina Montmort, la sous-directrice de cette école. Veuillez me suivre et ne vous écartez pas du groupe. »

Sur ces mots, Elina Montmort tourna les talons pour entrer dans l’école. Ellana et les autres élèves avaient du mal à la suivre car elle marchait un peu trop vite pour eux. Ellana, étant toujours dans les derniers, essayait de suivre le rythmes des pas de Miss Montmort mais c'était plus difficile que ça n'en avait l'air. Enfin, quand la sous-directrice s'est arrêtée, Ellana était un peu essoufflée, elle avait un peu de mal à respirer aussi et avait surement attrapé un rhume. Elle ne s'était pas tout de suite rendue compte qu'ils étaient arrivés devant la grande salle. Les portes de celle-ci était majestueuse. Elina Montmort repris alors la parole.

« Bien. Nous sommes ici devant les portes de ce que nous appelons la Grande-Salle. C'est ici que vous viendrez prendre vos repas et qu'auront lieu certains rassemblements. Vous y entrerez dans quelques instants pour être répartis dans l'une des maisons de cette école. Poudlard compte quatre maisons : Poufsouffle, Gryffondor, Serdaigle et Serpentard. Vous serez répartis dans chacune d'elles en fonction de vos aptitudes et de votre caractère, mais aussi en fonction de vos choix. »

La jeune femme fit une pause, surement pour leur laisser le temps de comprendre se dit Ellana.

« La maison dans laquelle vous serez envoyé deviendra votre seconde famille. Tout au long de l'année vous pourrez remporter des points pour votre maison par votre travail et votre comportement irréprochable. A l'inverse, si vous enfreignez le règlement de quelque manière que ce soit, des points vous seront retirés. A la fin de l'année la coupe des quatre maisons est remise à la maison ayant remporté le plus de points. Nous comptons donc sur vous pour faire honneur à la maison dans laquelle vous serez envoyés. »

Elina Montmort leur laissa encore du temps. Ellana stressait de plus en plus, il y avait maintenant un enjeu pour bien travailler. Elle avait peur de ne pas être au niveau. Mais la professeure continua sans laisser à Ellana le temps de penser d'avantage.

« Passons maintenant à la répartition. Veuillez vous mettre en rang deux par deux. »

Ellana était en pleine panique. Elle ne savait pas avec qui se mettre et la peur et le stress l'emplissaient comme l'eau rempli une citerne. Elle n'arrivait plus à penser. Elle n'arrivait plus à bouger. Elle était comme paralysée. Mais quelqu'un l'éveilla de sa torpeur en lui demandant s'il pouvait se mettre avec elle. Ellana fit un petit hochement de tête.
La porte de la Grande salle s'ouvrit alors et le brouhaha des discussions emplit l'air mais ces discussions s'arrêtèrent brusquement. Les premières années continuèrent de longer les tables. Ellana paniquait. Tout le monde présent dans la salle les regardaient. Elle sentait les regards peser sur elle. Elle baissa la tête et n'osa plus la relever quand, soudain, elle aperçut sur un tabouret, un chapeau. Une large fente s'ouvrit dans celui-ci et ce chapeau entama une chanson :

Cela fait plus de mille années,
Qu'en ces murs résonne mon chant,
Nombre d'étudiants, par milliers,
Ensemble ont partagé ces bancs.

Chaque année, je dois m'acquitter d'vous répartir;
Si c'est sacré, sous l'étendard vous réunir
Est un devoir et, pour Poudlard, en vous unir
Des quatre grands fondateurs le premier désir :

De Gryffondor, la vaillance,
De Poufsouffle, la tolérance,
De Serdaigle, la curiosité,
De Serpentard, la fierté.

Si à Gryffondor je te nomme,
Tu trouveras détermination et courage,
De ta force fais bon usage
Et, comme Serdaigle, ne sois pas chasseur d'Homme !

Si à Poufsouffle je t'annonce,
Tu croiseras travail, justice et loyauté,
Ta gentillesse est sans fausseté
Mais, comme Gryffondor, ne sois pas proie, semonce !

Si à Serdaigle je t'adresse,
Tu verras créativité et réflexion,
Ta sagesse est sans inflexion
Mais, comme Serpentard, sois actif, sans paresse !

Si à Serpentard je t'envoie,
Tu rejoindras rusés, nobles et dirigeants,
De ton ambition sois méfiant
Et, comme Poufsouffle, secours plus de cent fois !

Aigle, blaireau, serpent ou lion,
Bientôt tu connaîtras ta voie,
Mais n'oublie jamais, sous ce toit,
Tous sont cousins, sans exception.


Quand la chanson se termina, Ellana ne ressentait plus rien, le stress, la panique, la peur faisait d'elle une coquille vide. Elle ne pensait plus, ne vivait même plus, seule la terreur continuait de se développer en elle. Elina Montmort repris la parole.

« Lorsque j'appellerai votre nom, vous viendrez prendre place sur ce tabouret. Je poserai alors le Choixpeau sur votre tête et celui-ci déterminera la maison qui sera la votre pour le reste de votre scolarité. Une fois réparti, vous rejoindrez la table de votre maison. »

Là, c'était pire que tout. Ellana ne pouvait plus en supporter d'avantage. Elle allait s'évanouir. Les premières personnes passèrent, surement stressées à l'idée d'être dans les premiers mais Ellana n'éprouvait même plus de compassion. Il fallait qu'elle passe. Que ça s'arrête. Que ça cesse le plus rapidement possible. Néanmoins, elle fut surprise que son tour arrive si rapidement.

«Ellana Duchêne !»

Ca y est. C'était à elle. Ellana s'avança, ne s'occupant pas des regards, ne pensant rien, juste stressant à l'idée d'être seule devant tout le monde, que pour la première fois de sa vie, on la remarque. Que tous les regards soient braqués sur elle. Elle n'en pouvait plus. Ne ressentait plus rien. Cela faisait maintenant longtemps qu'aucun sentiment, qu'aucune pensée n'avait surgi mais là, le stress et la panique l'emportait sur la terreur, brisant le masque sans émotions et sans pensées qu'elle s'était fait. Elle s'arrêta devant le tabouret et le fameux "choixpeau" se posa sur sa tête. Remarquant seulement maintenant que la salle était divisé par quatre table où les couleurs ne se mélangeaient pas. Il y avait du rouge, du bleu, du jaune et du vert. Comme les quatre maisons. Le Choixpeau lui parla soudainement, peut-être plus à lui-même qu'à elle mais elle comprit néanmoins.
"Tu n'es pas très courageuse, ça se voit. Donc pas à Gryffondor. Pas à Serpentard non plus, tu n'es pas assez fière. Ah ! Je sais ! Tu vas aller à..." Un grand cri s'échappa de la fente du chapeau.

SERDAIGLE !


Ellana se dirigea alors vers la table bleu car c'était là d'où venait les applaudissement. Ella s'assit au bout et regarda la fin de la cérémonie en pensant que finalement, ça ne s'était pas si mal passé mais qu'elle devrait surement remédier à son stress car faillir s'évanouir là était un peu exagéré. N'empêche que le stress était toujours présent car maintenant qu'elle savait dans quelle maison elle était, il lui fallait apprendre beaucoup de choses sur ce monde qu'était la magie.
Dernière modification par Ellana Duchêne le 20 sept. 2022, 11:08, modifié 1 fois.

Couleur rp : #002a57 - Fiche - Troisième année RP
Les Opalines avec Erin

24 août 2021, 11:59
 sept.2045  La rentrée des premières années
Maya suivait les élèves de première année dans le froid jusqu'à une femme d'une vingtaine d'années, habillée de manière stricte et de noir qui se tenait devant la porte du château. Elle venait de traverser un lac noir en barque, le soir et par un froid hivernal, malgré la saison. La sorcière sourit et prit la parole :
- Bienvenue à Poudlard. Je suis Elina Montmort, la sous-directrice de cette école. Veuillez me suivre et ne vous écartez pas du groupe.
Maya devina tout de suite que c'était le genre de personne qu'il ne fallait pas contrarier. Sur ces mots Elina Montmort fit volte-face pour entrer dans l'école. La file d'élèves avança derrière elle, Maya était vers le milieu, et fut heureuse de se trouver dans le hall, car au moins, il y faisait chaud. Miss Montmort les mena ensuite vers les deux battants d'une porte monumentale. Elina Montmort prit la parole:
- Bien. Nous sommes ici devant les portes de ce que nous appelons la Grande-Salle. C'est ici que vous viendrez prendre vos repas et qu'auront lieu certains rassemblements. Vous y entrerez dans quelques instants pour être répartis dans l'une des maisons de cette école. Poudlard compte quatre maisons : Poufsouffle, Gryffondor, Serdaigle et Serpentard. Vous serez répartis dans chacune d'elles en fonction de vos aptitudes et de votre caractère, mais aussi en fonction de vos choix.
La jeune femme fit une pause.
- La maison dans laquelle vous serez envoyé deviendra votre seconde famille. Tout au long de l'année vous pourrez remporter des points pour votre maison par votre travail et votre comportement irréprochable. A l'inverse, si vous enfreignez le règlement de quelque manière que ce soit, des points vous seront retirés. A la fin de l'année la coupe des quatre maisons est remise à la maison ayant remporté le plus de points. Nous comptons donc sur vous pour faire honneur à la maison dans laquelle vous serez envoyés.
La directrice adjointe de Poudlard s'arrêta de nouveau, pour la première fois de la soirée, Maya ressentit autre chose que du froid, du stress.
- « Passons maintenant à la répartition. Veuillez vous mettre en rang deux par deux. »

Les élèves s'agitèrent et en quelques minutes tout le monde était deux par deux, Maya était a côté d'un jeune garçon blond.
Ils entrèrent dans la salle. Devant eux se trouvait cinq tables et au milieu se tenait un tabouret avec dessus un vieux chapeau. Le chapeau ouvrit une "bouche" et entama une chanson:

Cela fait plus de mille années,
Qu'en ces murs résonne mon chant,
Nombre d'étudiants, par milliers,
Ensemble ont partagé ces bancs.

Chaque année, je dois m'acquitter d'vous répartir;
Si c'est sacré, sous l'étendard vous réunir
Est un devoir et, pour Poudlard, en vous unir
Des quatre grands fondateurs le premier désir :

De Gryffondor, la vaillance,
De Poufsouffle, la tolérance,
De Serdaigle, la curiosité,
De Serpentard, la fierté.

Si à Gryffondor je te nomme,
Tu trouveras détermination et courage,
De ta force fais bon usage
Et, comme Serdaigle, ne sois pas chasseur d'Homme !

Si à Poufsouffle je t'annonce,
Tu croiseras travail, justice et loyauté,
Ta gentillesse est sans fausseté
Mais, comme Gryffondor, ne sois pas proie, semonce !

Si à Serdaigle je t'adresse,
Tu verras créativité et réflexion,
Ta sagesse est sans inflexion
Mais, comme Serpentard, sois actif, sans paresse !

Si à Serpentard je t'envoie,
Tu rejoindras rusés, nobles et dirigeants,
De ton ambition sois méfiant
Et, comme Poufsouffle, secours plus de cent fois !

Aigle, blaireau, serpent ou lion,
Bientôt tu connaîtras ta voie,
Mais n'oublie jamais, sous ce toit,
Tous sont cousins, sans exception

Une fois la chanson terminée, Miss Montmort dit:
- Lorsque j'appellerai votre nom, vous viendrez prendre place sur ce tabouret. Je poserai alors le Choixpeau sur votre tête et celui-ci déterminera la maison qui sera la votre pour le reste de votre scolarité. Une fois réparti, vous rejoindrez la table de votre maison.
Maya était stressée, certes, mais elle ressentait surtout de l'excitation. Les personnes se succédaient et bientôt se fut son tour.
- Maya Caldin !
Maya s'avança et posa le chapeau sur sa tête. Dès qu'il la frôla il cria:
GRYFFONDOR
Maya retira le chapeau et se précipita vers la table qui l'acclamait, elle s'assit. Quand la répartition fut terminée, les plats se remplirent tous seuls. Maya se dit qu'elle n'était pas au bout de ses surprises...

FIN

Maya Caldin

25 août 2021, 13:49
 sept.2045  La rentrée des premières années
C'était assez impression, je voyais le train devant moi. Et ma famille à côté de moi. Je ne voulais pas partir, mais j'avais également tellement hâte d'aller à Poudlard.

Je serrai très toutes ma famille dans mes bras, et résolu, je me dirigeai vers le train.

Je trouvai un compartiment avec de jeune fille dedans nous discutâmes pendant tous le trajet.

Après un long trajet, enfin on arriva.

J'étais stressé, mais tellement impatiente. Je ne savais vraiment pas dans qu'elle maison j'allais être répartie. Mon père avait été envoyé à Serpentard et ma mère à Serdaigle. Ce dont j'étais sûre c'est que je n'irai pas à Serdaigle, cette maison ne me correspondait pas du tous. La traversée en barque fut très amusante.

Enfin on arrivait en vue du château. Il était immense et tellement beau!!

J'avais perdue de vue mes camarades de wagon.

Je marchai en direction de la grande porte, enfin je suivais la file. Une fois arrivé, le stresse augmentait. Un professeur nous mena dans la grande salle, et là on nous dit d'attendre que notre nom soit appelé.

Je savais que j'allai être vers la fin, car mon nom de famille commençai par un M.

Soudain...

Cora McGovern

Je m'avançai vers le choipeau en tremblant. Je m'assis sur le tabouret et attendis.

*Ah... Un McGovern, je me souviens bien de ton père. Tu ne lui ressemble qu'un petit peu.*

Je décidai de ne rien faire et d'attendre le résultat.

*Toi tu as tous pour aller à ...*

Gyffondor!!

Je rejoignis ma table en souriant. Gryffondor! j'étais trop contente.

ABSENTE – Je ne le déteste pas, c’est juste que je ne l’aime pas. C’est très différent.
Violet Crawley///

1 sept. 2021, 16:22
 sept.2045  La rentrée des premières années
Betty Sohania suivait le groupe d'élève accompagné par deux professeurs dont elle n'avait pas encore retenus les noms. Tout le monde grelottait mais cela importait peu à la jeune fille, qui ne pouvait s'empêcher de contempler le paysage s'étalant devant elle. Lorsque le groupe s'arrêta devant les portes du château où se tenait une jeune femme, la brune ne s'en rendit pas compte, absorbée par la silhouette du château et bouscula un garçon juste devant elle. Elle s'excusa, gênée, et se mit à écouter ce que la jeune femme disait.

-Bienvenue à Poudlard. Je suis Elina Montmort, la sous-directrice de cette école. Veuillez me suivre et ne vous écartez pas du groupe.

Tout le groupe se mit à avancer et Betty ne pouvait s'empêcher d'admirer tout ce qu'il se trouvait autour d'elle. Le groupe s'arrêta de nouveau devant deux portes immense mais cette fois-ci elle fit attention à ne bousculer personne.

-Bien. Nous sommes ici devant les portes de ce que nous appelons la Grande-Salle. C'est ici que vous viendrez prendre vos repas et qu'auront lieu certains rassemblements. Vous y entrerez dans quelques instants pour être répartis dans l'une des maisons de cette école. Poudlard compte quatre maisons : Poufsouffle, Gryffondor, Serdaigle et Serpentard. Vous serez répartis dans chacune d'elles en fonction de vos aptitudes et de votre caractère, mais aussi en fonction de vos choix.
La maison dans laquelle vous serez envoyé deviendra votre seconde famille. Tout au long de l'année vous pourrez remporter des points pour votre maison par votre travail et votre comportement irréprochable. A l'inverse, si vous enfreignez le règlement de quelque manière que ce soit, des points vous seront retirés. A la fin de l'année la coupe des quatre maisons est remise à la maison ayant remporté le plus de points. Nous comptons donc sur vous pour faire honneur à la maison dans laquelle vous serez envoyés.


Le groupe entra dans la salle déjà remplie des élèves plus âgés qui discutaient joyeusement mais lorsque ils se rendirent compte de l'entrée des nouveaux, tous le monde se tut en observant le groupe. Sentant les regards pesant sur elle, Betty se tassa sur elle-même, le rouge montant aux joues. Ils s'avancèrent vers l'estrade, et s'arrêtèrent au pied de celle-ci lorsque la jeune fille se rendit compte de la présence du choixpeau posé sur un tabouret. Juste à ce moment là, le choixpeau commença à chanter :

Cela fait plus de mille années,
Qu'en ces murs résonne mon chant,
Nombre d'étudiants, par milliers,
Ensemble ont partagé ces bancs.

Chaque année, je dois m'acquitter d'vous répartir;
Si c'est sacré, sous l'étendard vous réunir
Est un devoir et, pour Poudlard, en vous unir
Des quatre grands fondateurs le premier désir :

De Gryffondor, la vaillance,
De Poufsouffle, la tolérance,
De Serdaigle, la curiosité,
De Serpentard, la fierté.

Si à Gryffondor je te nomme,
Tu trouveras détermination et courage,
De ta force fais bon usage
Et, comme Serdaigle, ne sois pas chasseur d'Homme !

Si à Poufsouffle je t'annonce,
Tu croiseras travail, justice et loyauté,
Ta gentillesse est sans fausseté
Mais, comme Gryffondor, ne sois pas proie, semonce !

Si à Serdaigle je t'adresse,
Tu verras créativité et réflexion,
Ta sagesse est sans inflexion
Mais, comme Serpentard, sois actif, sans paresse !

Si à Serpentard je t'envoie,
Tu rejoindras rusés, nobles et dirigeants,
De ton ambition sois méfiant
Et, comme Poufsouffle, secours plus de cent fois !

Aigle, blaireau, serpent ou lion,
Bientôt tu connaîtras ta voie,
Mais n'oublie jamais, sous ce toit,
Tous sont cousins, sans exception.


Quand il eut fini de chanter, Elina s'avança, le prit et lança d'une voix forte :

- Lorsque j'appellerai votre nom, vous viendrez prendre place sur ce tabouret. Je poserai alors le Choixpeau sur votre tête et celui-ci déterminera la maison qui sera la votre pour le reste de votre scolarité. Une fois réparti, vous rejoindrez la table de votre maison.

La sous-directrice appela donc de nombreuses personnes jusqu'à ce que Betty soit appelée. La jeune fille s'avança donc lentement et légèrement tremblante vers le tabouret et s'assis. Elle sentit le choixpeau sur sa tête et écouta ce qu'il avait à dire. Seulement, elle s'attendait à un long discours de sa part, mais elle eut droit qu'a quelques secondes de silence avant que le chapeau ne dise...

SERDAIGLE


Lorsque les applaudissements retentirent de la table de sa maison, la jeune serdaigle compris qu'elle y serait parfaitement à sa place, et s'avança avec un grand sourire malgré ses joues devenues de la couleur des Gryffondor.

code couleur : #703e98

2 janv. 2022, 23:10
 sept.2045  La rentrée des premières années
Me voilà arrivée à Poudlard, je suis le rassemblement des élèves de première année. Je n'y croit pas mes yeux, moi à Poudlard pour accomplir ma première année ! Tout me semble irréel, comme si cela n'étais pas possible.
Mes parents ont toujours cru en moi et pensaient que je serais capable de faire de grandes choses dans cette école.

Dans cette école je ne connait personne, des têtes ne mettais pas inconnues puisque j'en avait croisé quelques unes dans le train mais mise à par un sourire ou un bonjour discret, nous avons pas forcement fait connaissance.
La salle me parait tellement immense, avec des lumières de tout les côtés, des bougies flottantes dans le ciels, des brouhaha qui sort de par tout, des deuxième année sont là aussi et m'intimide fortement, je suis la petite nouvelle, du haut de mes 1m57, j'ai l'air toute petite ...

Je me suis décidé à aller vers des première année, elles sont 5, toute timide, je leurs lance un bonjour et essais d'entamer une discussion. La première phrase qui me vient c'est de leurs demander dans quelle maison elles souhaitent aller.
Deux d'entre elle rétorque en même temps "Gryffondor", elles se regarde et rigole. Je ne sais pas si elles ont compris que c'est le choixpeau magique qui va en décider.
La troisième répond timidement "Poufsouffle", je la regarde et lui réponde que j'aimerais aller dans cette maison aussi et que pourquoi l'idéale c'est qu'on soit ensemble.
La quatrième qui a un air un peu sévère répond "Serpentard, je suis aussi déterminée et rusée donc cette maison me correspondrais bien."
Et pour finir la cinquième ne répond pas donc je m'adresse à elle en lui demandant ou elle veut aller, elle me répond "Peu importe, je n'ai pas de choix précis puisque ce n'est pas moi qui va choisir mais le choixpeau donc je ne me mets pas de faux espoirs"
En soit elle n'a pas vraiment tors dans sa réponse.

L'heure d'attribution des maison arrivé, tout les élèves s'assois sur les banc et un tabouret est mis au niveau des grandes tables des professeurs, bien en évidence pour que tout les élèves puissent voir dans quelle maison on sera attribué.

Les uns après les autres leurs maison était attribué, mes mains deviennent moites, je commence à tremblé un peu de partout, je sais que mon tour va arriver à grand pas et j'ai surtout peut de me ridiculiser devant tout le monde...

La jeune fille avec qui j'ai discuté tout à l'heure vient de passer et je suis super contente pour elle car sa maison sera Poufsouffle, c'est ce qu'elle voulait, elle passe à côté de moi et me dis qu'elle est contente et qu'elle espère de tout cœur que je soit avec elle.

Je suis dans mes pensées, j'ai pleins de questions qui fusent de tout les côtés, viens mon tour, la sous directrice m'appelle mais je ne viens pas, elle m'appelle une seconde fois et toujours pas signe de vie de ma part et elle cris une troisième fois et beaucoup plus fort "Melle Chopin, c'est votre tour"

Comment ne pas me faire remarqué dès la rentrée... je la regarde toute timide et lui dis que je suis désole. Je m'assois sur le fameux tabouret, elle prend le choixpeau et me le pose sur la tête. Je suis encore plus stressée qu'au début, tout les regards sont fixés sur moi mais mais ma nouvelle futur amie me regarde et me fait signe de la tête que tout va très bien ce passer, d'ailleurs j'ai oublié de lui demander son nom.

L'heure de vérité à sonné :

Cela fait plus de mille années,
Qu'en ces murs résonne mon chant,
Nombre d'étudiants, par milliers,
Ensemble ont partagé ces bancs.

Chaque année, je dois m'acquitter d'vous répartir;
Si c'est sacré, sous l'étendard vous réunir
Est un devoir et, pour Poudlard, en vous unir
Des quatre grands fondateurs le premier désir :

De Gryffondor, la vaillance,
De Poufsouffle, la tolérance,
De Serdaigle, la curiosité,
De Serpentard, la fierté.

Si à Gryffondor je te nomme,
Tu trouveras détermination et courage,
De ta force fais bon usage
Et, comme Serdaigle, ne sois pas chasseur d'Homme !

Si à Poufsouffle je t'annonce,
Tu croiseras travail, justice et loyauté,
Ta gentillesse est sans fausseté
Mais, comme Gryffondor, ne sois pas proie, semonce !

Si à Serdaigle je t'adresse,
Tu verras créativité et réflexion,
Ta sagesse est sans inflexion
Mais, comme Serpentard, sois actif, sans paresse !

Si à Serpentard je t'envoie,
Tu rejoindras rusés, nobles et dirigeants,
De ton ambition sois méfiant
Et, comme Poufsouffle, secours plus de cent fois !

Aigle, blaireau, serpent ou lion,
Bientôt tu connaîtras ta voie,
Mais n'oublie jamais, sous ce toit,
Tous sont cousins, sans exception.


POUFSOUFFLE[/center]

Je suis tellement soulagée ! Des applaudissement vont et viens de tout les côtés, je cours direct voir ma nouvelle amie en lui disant que je suis tellement contente d'être dans la même maison qu'elle. Et voilà qu'une nouvelle aventure commence !

6 août 2022, 13:56
 sept.2045  La rentrée des premières années
Jour de la rentrée 1 Septembre 2045.


Après ce voyage extraordinaire dans le Poudlard Express , Meera était encore plus impatiente d'arriver au château juste pour savoir dans quelle maison elle allait être répartie.
Elle avait d'ailleurs pensé à l'instant où elle aurait le Choixpeau sur sa tête comme lui avait raconté sa mère.

Elle ne savait pas trop où elle voudrait être répartie mais elle y penser malgré tout et au final elle se dit que peu importe la maison où elle irait le Choixpeau ne se tromper jamais.

Arrivée devant les grandes portes de la grande salle du château elle était un peu stressée une fois les portes passées elle regardait tout autour d'elle entre le magnifique plafond et les murs du château tout était merveilleux à voir elle avançait tout en regardant au-dessus d'elle c'était vraiment magique elle n'avait jamais rien vu d'aussi beau jusqu'ici.

Elle s'y va ses camarades jusqu'à arriver au devant du Choixpeau un élève était déjà assis Meera attendait son tour avec impatience.
Plus les élèves passaient sur ce tabouret plus Meera s'impatienter quand elle entendit alors la Directrice nommée son prénom. Elle s'avança alors là-bas décisif ça si sur ce tabouret. Assise et l'écouter le Choixpeau parler il est énuméré certaines qualités de Meera ce qu'elle appréciait.


Les secondes lui paraissaient alors 10 minutes quand soudain le Choixpeau cria .

Serpentard Serpentard.

Elle sourit en entendant ces mots-là elle était contente d'atterrir dans la maison de Serpentard et son sourire en disant.

Elle se leva toute contente d'arriver dans la maison Serpentard elle se dirigea tout bêtement vers la table des serpents puissent assis et se présente alors à ses camarades sourire aux lèvres.

Meera troisième année rp 2047/2048.
Toujours croire en ses rêves. Absente du 12 au 22 Septembre.