Inscription
Connexion

19 nov. 2022, 15:43
Nous ne sommes pas des oiseaux !
Jeudi 18 octobre
Fin du cours de Vol

@Tamsin Gillies

Sur un balai, Ivy avait la fâcheuse tendance à perdre toute la confiance qu'elle avait en elle quand elle était sur terre. Elle s'agrippait désespérément au baton de bois qui lui servait de support, et avait du mal à le contrôler sans tomber. Ces dernières semaines, elle arrivait à se maintenir en l'air et même à se diriger à peu près, mais elle était toujours aussi tendue lorsqu'elle était dans les airs, et maudissait tous ses ancêtres sorciers. Quel drôle d'idée d'aller dans les airs quand on pouvait rester tranquillement sur le sol, loin des rafales de vent et des courants d'air vicieux !

En sortant du cours de Vol, Ivy sentait ses muscles gronder. Elle s'était beaucoup trop tendue, et à présent l'entièreté de son corps semblait trop faible pour faire d'autres efforts physiques. Elle essaya de détendre ses épaules douloureuses, et de plier plusieurs fois ses genoux pour les réhabituer à marcher, puis s'assit par-terre.

Elle avait décidé qu'il lui faudrait faire plus d'efforts dans cette matière, car elle voyait bien que c'était là son point faible - avec les potions. Si elle ne ramenait que des mauvaises notes dans une certaine matière, son père s'énerverait. Et son père énervé était l'une des choses les plus terrifiantes qu'elle connaissait. Alors, s'offraient à elle deux possibilités : soit elle restait pareil, et risquait de ramener mauvaise note sur mauvaise note, pour au final se retrouver avec un père en colère et des stages de Vol pendant les vacances d'été, soit elle essayait de travailler par elle-même et de rattraper le retard qu'elle avait par rapport à ses camarades. Car, il ne fallait pas se mentir : elle était probablement l'une des plus nulles de sa classe.

Donc, aujourd'hui serait son premier jour d'entrainement solitaire. Elle attendait que toute la classe parte pour commencer - histoire d'éviter des regards moqueurs qu'elle ne supporterait pas - mais une de ses camarades ne semblait pas vouloir quitter le stade.

Se pinçant les lèvres, Ivy se dirigea vers elle. Elle la connaissait de vue et de nom : c'était Tamsin, une fille de Serpentard qu'elle croisait très souvent dans la salle commune et en classe.

- Hello Tamsin, commença la jeune fille en essayant de sourire. Tu comptes rester au stade longtemps, ou... parce que j'aimerais bien m'entraîner.

Une jolie façon de dire "dégage s'il te plaît, j'aimerais bien être seule". Mais Ivy ne souhaitait pas se disputer avec quiconque, et surtout ne pas se mettre à dos une fille qu'elle voyait presque tous les jours. Donc, la tactique de la fausse gentillesse était la meilleure.

♫ happiness is a butterfly
try to catch it like every night ♫

Aïe-vie

22 nov. 2022, 16:03
Nous ne sommes pas des oiseaux !
Impossible de savoir pourquoi, mais l'effet du cours de vol avait un effet puissant sur la petite gamine. Peut-être parce qu'elle avait toujours rêvé de surplomber les falaises de sa région natale, telle un faucon, les ailes déployées et le bec affûté. Pouvoir surplomber la mer et plonger des falaises sans risquer d'y laisser sa peau. C'était un rêve éveillé. Mais la réalité se révélait plus cauchemardesque et si la théorie des cours de vol ne semblait pas être une énigme, la partie pratique se révélait plus périlleuse et beaucoup moins accessible que dans ses rêves. Tenir en équilibre, les deux pieds suspendus dans le vide, tout en faisant attention à qui pouvait se trouver sur sa zone de décollage. Lancer et attraper une balle sans risquer de basculer et de finir accrochée à son balai. C'était un sport périlleux, mais dans lequel elle souhaitait réellement trouver sa place. Et à en juger par sa classe, il semblait qu'une bonne moitié d'élèves n'aie jamais enfourché de balai. Malgré tout, elle préférait se retrouver seule pour pratiquer à son aise et ne pas avoir l'air d'un pauvre moineau qui essaye de prendre son envol pour la première fois, aussi décida-t-elle après son cours de vol de rester un peu sur le terrain, attendant que les autres quittent les lieux pour pouvoir s'initier à l'abris des regards indiscrets.

Mais quelqu'un d'autre semblait avoir la même idée.

Ivy, une de ses camarades de Serpentard avec qui elle n'avait encore jamais eu vraiment l'occasion de discuter. Un peu plus péremptoire que Tamsin, la petite sorcière brune semblait lui demander, avec politesse, de dégager du terrain. Pour quoi faire ?, voulu lui demander Tamsin. Elle se garda bien de le faire. Après tout si Ivy souhaitait pratiquer, elle pouvait lui laisser la place, elle au moins ne paraîtrait pas ridicule. Tamsin n'avait pas eu l'occasion de voir la pratique de vol de sa camarade, et en conclu immédiatement que cette dernière était bien meilleure qu'elle, et qu'elle souhaitait probablement s'entraîner pour intégrer l'équipe de Quidditch au plus vite. Un peu déboussolé, elle indiqua la sortie, son balai à la main, bégayant : « Oh oui euh ... je ... » laissa-t-elle sa phrase sans aucun sens en suspens. « Tu veux la place c'est ça ? » Oui, elle vient de te le dire. « À vrai dire, je voulais m'entraîner aussi » lui confessa-t-elle, espérant que son pitoyable niveau ne soit pas un frein. Ivy avait peut-être des choses à lui apprendre, après tout.

une des deux diablesses de moriarty . agent zénith

22 nov. 2022, 18:24
Nous ne sommes pas des oiseaux !
Tamsin parut intimidée, ou surprise, et Ivy se demanda si elle avait été trop insistante sur le fait de partir, ou même trop agressive. Elle savait que, parfois, sans s'en rendre compte ni sans le vouloir, elle pouvait paraître froide ou même méchante - dans certains cas, elle l'était vraiment. Mais cette fois-ci, elle voulait simplement ne pas s'afficher la honte du siècle devant quiconque - même si Tamsin semblait fort sympathique, elle ne souhaitait pas que ses camarades soient au courant de ses galères en Vol.

- Je veux pas forcément la place, fit Ivy en se grattant la tête, je veux juste m'entraîner sans qu'il n'y est des gens qui se moquent... je ne crois pas que t'es une moqueuse, mais hum...

Ivy ne savait comment se sortir de cette situation. L'autre semblait aussi vouloir s'entraîner. Il y avait deux options : soit elle était très forte et voulait simplement voler tranquillement sans personne pour la déranger, soit elle était aussi nulle qu'Ivy et souhaitait rattraper son retard. Priant pour que ce soit la deuxième option, Ivy marmonna :

- Je ne suis pas très douée, tu vois... si c'est ton cas aussi, on pourrait s'entraider... enfin, si tu veux, hein.

Une chose que la jeune Serpentard détestait faire : demander de l'aide. Alors, si sa proposition pouvait passer comme une simple suggestion, et non comme une prière, elle était heureuse. A vrai dire, elle savait que faire un exercice à deux, où l'on pouvait se donner des conseils et s'entraider, était bien plus utile que travailler tout seul. Peut-être que sa camarade partageait son point-de-vue.

@Tamsin Gillies

♫ happiness is a butterfly
try to catch it like every night ♫

Aïe-vie

23 nov. 2022, 23:02
Nous ne sommes pas des oiseaux !
Jusqu'alors Tamsin n'avait que peu prêté attention à Ivy, ayant plutôt tendance à se tourner vers des élèves plus grands qu'elle. Plutôt mêmes des élèves plus grandes qu'elle. La petite sorcière blonde avait un besoin irrépressible d'être acceptée, et cela passait par se faire accepter par les plus grandes. Elle avait toute une liste de modèles au sein de sa maison, et Ivy ayant probablement son âge, elle n'en faisait délibérément pas partie. Mais ce que Tamsin n'avait pas anticipé, c'est qu'en cours elle était avec des élèves de son niveau et de sa tranche d'âge. Il était donc tout aussi important de trouver de l'aide et des alliées parmi ceux-ci. Voire même primordial. Et voilà qu'Ivy se présentait à elle. La petite brune semblait aussi à l'aise que si elle devait apprendre à danser le flamenco. Sa remarque étira d'ailleurs un sourire sur les lèvres de Tamsin. « Moi moqueuse ? C'est peut-être l'un de mes talents cachés. » Taquine oui, mais pas moqueuse. Du moins pour le moment, qui sait ce que vous réserve l'avenir.

Si de prime abord elle lui avait semblé froide, Ivy se radoucit un peu, lui proposant finalement de s'entraîner ensemble. Exactement ce à quoi songeait Tamsin, sans oser le formuler. Encore incapable d'évaluer son niveau de vol, elle saisit l'occasion qui se présentait à elle. « Moi ? Je suis un as en vol évidemment, tu ne m'as pas vue effectuer des pirouettes il y a quelques minutes ? » lança-t-elle à la cantonade. Elle observa la réaction de Ivy puis finit par éclater de rire, rattrapant les dégâts qu'elle avait peut-être infligé. « Clairement pour le moment je suis loin de voler comme un oiseau, alors ça me ferait plaisir qu'on s'aide à apprivoiser la bête » grimaça-t-elle en jetant un regard lourd de sous entendu à son balai, qu'elle tenait fermement dans sa main.

une des deux diablesses de moriarty . agent zénith

24 nov. 2022, 11:37
Nous ne sommes pas des oiseaux !
Ivy avait eu peur de la réaction potentielle de sa camarade, mais la voir blaguer par rapport à ses propres talents - ou plutôt, son manque de talent - en Vol la rassura. Elle n'était donc pas la seule à avoir un niveau assez médiocre dans cette matière, et à galérer pour rester sur son balai. Ivy se permit donc de lui sourire, avant de dire :

- Tant mieux, parce que je suis moi aussi assez nulle en Vol pour l'instant... je dirais même que je suis un cancre !

C'était difficile pour la jeune fille d'avouer qu'elle était un cancre dans une matière, elle qui avait l'une des premières de la classe toute sa vie. La seule matière lui ayant légèrement résisté, durant son enfance, était les maths ; et elle était fort heureuse que ce ne soit plus quelque chose à apprendre à Poudlard. Mais à présent, elle avait le Vol, qui lui donnait autant - si ce n'est plus - de fil à retordre. Heureusement que l'on pouvait abandonner certaines matières en Troisième année, car Ivy choisirait spécialement la filière sans Vol.

- Ouais, aidons-nous, peut-être que ça marchera... soupira Ivy.

Elle fit signe à Tamsin de la suivre vers le milieu du terrain.

- Viens, je pense qu'on devrait déjà s'entraîner à contrôler le balai, non ? Genre à aller droit, à ne pas tomber... et peut-être aussi à le lâcher d'une main.

Toutes ces choses qu'elle n'arrivait que vaguement à faire, il faudrait qu'elle les travaille. Elle espérait que Tamsin soit aussi à ce niveau très bas, pour qu'elles puissent avancer ensemble. Et aussi, Ivy priait pour que sa camarade ne se révèle pas meilleure qu'elle, car la jeune fille aurait honte sinon.

- Bon bah, let's go !

Ivy posa son balai par terre, se positionna devant, et cria "Debout !". Il arriva dans sa main, tout obéissant. C'était déjà un bon début. Elle l'enfourcha, vérifia une dernière fois que personne n'était là, à part Tamsin, puis tapa du pied pour s'élever. Aussitôt, son balai bondit, et monta un peu trop haut un peu trop vite. Heureusement, elle parvint à ne pas aller jusqu'aux nuages. Un peu tremblante, elle regarda par-dessus son épaule ce que sa camarade faisait.

@Tamsin Gillies

♫ happiness is a butterfly
try to catch it like every night ♫

Aïe-vie

30 nov. 2022, 14:07
Nous ne sommes pas des oiseaux !
Semblait-il donc que les deux apprenties oiseaux avaient le même niveau. Un bon point pour la timidité de Tamsin, qui détestait plus que tout devoir se donner en public, que ce soit en cours de Défense Contre les Forces du Mal, où il fallait affronter bien souvent un adversaire, ou en cours de Vol, où il fallait prouver que l'on tenait bien l'équilibre sur ce morceau de bois. Le faire devant une tête connue et avec les mêmes problématiques semblait plus facilement appréhendable. Ivy prit les devant, proposant à Tamsin de la suivre le terrain pour commencer leur leçon particulière. La petite brune avait une idée précise des choses qu'elle souhaitait maîtriser, et Tamsin se laissa avec plaisir guider par cet élément moteur. Elle entama sa pratique du vol, récupérant son balai comme on le lui avait appris sous les yeux de la gamine blonde, qui suivit le mouvement. Elle posa son balai à terre également et avec une intention ferme, la main posée au dessus de son engin de vol, elle obtempéra : « Debout. » Quelques secondes après sa camarade, elle récupéra sans trop de difficulté son balai dans sa main droite, l'enfourcha à son tour et posant son pied avec fermeté, elle décolla de quelques centimètres puis d'un bon mètres. Les yeux rivés au sol elle n'avait pas suivi la consigne si importante de Mr. Mason, à savoir observer sa zone de décollage afin d'être sûre de ne pas percuter un animal ou quelque autre objet volant non identifié. Ses pieds suspendus dans le vide, Tamsin avait pourtant quelques heures de pratique de vol, même si celles-ci ne se révélait pas concluante. Mais voilà qu'elle faisait une erreur de débutante, empoignant son balai pour virer de bord, celui-ci fit une embardée brusque sur le côté. Toute tremblante, elle finit par se stabiliser à côté de Ivy, à quelques mètres du sol, les mains tremblantes sur le manche en bois. Elle n'était pas finalement pas très à l'aise, de voir sa camarade l'observer alors qu'elle n'était pas sous son meilleur jour. Elle lui adressa un demi-sourire, pas très convaincue de sa prouesse : « C'est franchement pas folichon hein ? » Elle en rit presque, nerveusement certes. Au moins, les voilà toutes les deux dans les airs.

@Ivy Starfell

une des deux diablesses de moriarty . agent zénith

08 déc. 2022, 18:21
Nous ne sommes pas des oiseaux !
Ivy, qui arrivait à maintenir son balai à une hauteur et une allure à peu près respectable, vit que sa camarade avait complètement virer de bord. Elle voulut lui crier des mots d'encouragements, mais Tamsin revenait déjà, se maintenant à côté d'elle.

- T'inquiètes, moi aussi c'est catastrophique ! cria Ivy, pour éviter que sa voix ne soit complètement étouffée par le vent fort.

Sur terre, on ne se rendait pas compte de la quantité d'air mouvant qu'il y avait ; mais lorsqu'on était tout en haut, perché sur un bout de bois, avec rien pour nous retenir, on sentait ce vent très fort. Ivy avait l'impression qu'à tous moments, il pouvait lui arracher son balai ou la renverser, et elle se demandait comment elle faisait pour avancer malgré cette masse d'air qui la battait furieusement. C'était terrifiant, mais aussi légèrement enivrant. Bien que son coeur batte toujours très vite, et que ses mains tremblent à cause de la pression trop forte qu'elles exerçaient sur le manche, elle sentait une pointe d'excitation l'envahir.

Après tout, à présent qu'elle tenait sur son balai et arrivait à le maintenir droit, pourquoi ne pas s'amuser un peu ? Malheureusement, avant qu'elle ne puisse le faire, il fallait tourner, chose qu'Ivy ne maitrisait que très moyennement.

- Faut qu'on tourne, sinon on va foncer dans les gradins ! s'exclama la jeune fille, ne sachant pas s'il fallait rire ou pleurer.

Elle tira le manche de son balai sur le côté, mais ne parvint pas à le faire dévier de sa trajectoire. Au lieu de cela, son balait se mit à monter en flèche, comme s'il voulait aller vers les nuages. Ivy passa au-dessus des gradins, mais n'arrivait plus à contrôler son balai.

- Tamsiiin ! Qu'est-ce que je fais ?!

C'était terrifiant, de grimper vers le ciel de cette façon, mais aussi émerveillant ; elle n'avait jamais vécu quelque chose d'aussi étrange.

désolée pour le retard @Tamsin Gillies

♫ happiness is a butterfly
try to catch it like every night ♫

Aïe-vie

02 janv. 2023, 19:08
Nous ne sommes pas des oiseaux !
On peut avoir une mère sorcière et ne rien y connaître en terme de balai. Pourtant il existe de nombreuses représentations qui implique souvent une jeteuse de sorts et un balai. Alors pourquoi n'était-ce pas si inné pour elle ? Ivy ne semblait pas plus à l'aise, mais au lieu de rassurer Tamsin, cela ne fit que l'inquiéter d'avantage à mesure qu'elles s'éloignaient du sol et de la terre ferme. Tout ce qu'elle avait appris en cours venait brusquement de disparaître de son esprit. La page blanche. Que fait-on une fois perchée en l'air ? Comment dirige-t-on ce fichu morceau de bois ?

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, occupée à essayer de résoudre ce problème de trajectoire elle n'avait pas vu qu'elles fonçaient vers les gradins. Ne lui avait-on pas dit de regarder où elle allait ? C'était bien la base de conduite de n'importe quel véhicule, sorcier comme moldu. Mais non, Tamsin avait les yeux posés sur le sol, sur ses baskets qui pendaient dans le vide et qui pouvaient à tout moment quitter ses pieds. Elle ne releva la tête qu'au moment où Ivy se mot à crier son nom. En une fraction de seconde elle vit sa camarde qui montait comme une fusée vers le ciel, évitant certes les gradins, mais ne semblant plus maîtresse de son balai. Elle n'eut pas vraiment le temps de se poser mille question, se penchant sur le manche en bois, elle prit de la vitesse en un temps record, piquant vers la brune qui allait finir sur Mars si ça continuait. Elle tenta quand même de lui hurler à travers le souffle de l'air qui sifflait à leurs oreilles : « Abaisse et dirige ton manche vers le sol ! » Ne sachant pas si c'était clair, si c'était une bonne idée et si surtout Ivy allait l'entendre et réagir à temps. Elle évita les gradins à son tour et ridiculement essaya de battre des pieds dans le vide pour faire monter son balai un peu plus haut. Elle se trouvait en dessous de Ivy, essayant de voir comment elle allait se débrouiller pour redescendre, et scrutant les alentours afin de savoir si quelqu'un (à savoir un adulte compétent) se trouvait à proximiter pour les aider.

@Ivy Starfell désolée pour le retard à mon tour.

une des deux diablesses de moriarty . agent zénith

17 juil. 2023, 19:00
Nous ne sommes pas des oiseaux !
Ivy ne savait pas vraiment quoi ressentir à cet instant précis : de la peur ? de la terreur, même ? ou de l'amusement ? A vrai dire, elle ne savait pas vraiment ce qu'il se passait dans son corps, ni dans son cerveau, trop occupée par le monde réel. Elle sentait son balai l'emporter toujours plus haut, toujours plus loin vers les nuages, sans qu'elle ne puisse l'arrêter. Le vent la fouettait, et elle était obligée de s'accrocher fermement au manche pour éviter de tomber à la renverse. Tout cela faisait qu'elle ne pouvait pas maîtriser son balai comme elle le devrait.

Du bas, la petite fille entendit Tamsin crier quelque chose d'assez indistinct. Le vent qui hurlait dans ses oreilles l'empêchait d'entendre entièrement la phrase de sa camarade, mais il lui permit tout-de-même d'en comprendre le sens : diriger le manche vers le sol.

Seulement, c'était plus facile à dire qu'à faire, et malgré les conseils de sa camarade, Ivy se rapprochait de plus en plus des nuages. Elle se pencha vers le devant du balai, mettant tout son poids et sa force pour changer la trajectoire de l'objet. Aussitôt, celui-ci se mit à piquer vers le bas, ne freinant pas.

Ivy sentit alors son estomac faire un looping, tandis qu'elle manqua de tomber en avant. Mais surtout, elle voyait Tamsin et son balai se rapprocher dangereusement, juste en dessous d'elle.

- Tamsiiiiiin, fais attention !

Ivy préféra ne pas imaginer la suite, et ferma les yeux, histoire de ne pas voir la catastrophe qui se profilait. Elle se contenta de crier, comme si cela pouvait l'aider à ne pas tomber.

@Tamsin Gillies je suis sincèrement désolée pour cet énooooorme retard...

♫ happiness is a butterfly
try to catch it like every night ♫

Aïe-vie