Inscription
Connexion

7 févr. 2019, 00:27
 Cabane de Cristal  Le choix des armes  RPG+ 
Reducio
........MISSION N°5 : le choix des armes 
Nombre de points : 4 points par post
Participants : @Isaac Powell et @Maude Bailey
Lieu : Poudlard
But : Le prochain match de Quidditch oppose les équipes de Serpentard et Serdaigle. Ce sujet est sur toutes les lèvres. Mais le temps se prête assez peu à l'événement. Deux chemins s'offrent à vous : regarder s'affronter les deux équipes de quidditch alors que votre champ de vision est réduit par la neige ou vous lancer dans un affrontement direct dont vous et vos amis serez les acteurs à coup de poudreuse.  [Chaque post devra faire 440 mots minimum]


Vive les Aïe Aïe Aïe ! C'est la seule chose à dire en ce match de Quidditch. Aujourd'hui, en ce grand jour qui était le 16 janvier 2044. Le match opposait les Serdaigle contre les Serpentard, les Ailes d'Airain contre les Crochets d'Argent. L'ambiance du stade était volcanique ! Mais le terme correspondait-il ? La neige brouillait énormément la vision et je me demandais comment les joueurs arrivaient à y voir quelque chose. À chaque belle action, les tribunes bouillonnaient de partout et les équipes qui réussissaient leur lancée recevait les acclamations ravis de leurs supporters. 

Cette ambiance était tout simplement merveilleuse, j'adorais le Quidditch mais je ne pouvais tout simplement pas rester serré comme des sardines dans une boîte de conserve. J'avais besoin d'un peu d'air. Je pris environ une quinzaine de minutes, peut-être même plus, pour sortir des gradins décorés aux couleurs de Serdaigle. Bleu et bronze. Je marchais alors dans la neige, mes pieds s'enfonçaient dans la neige à chacun de mes pas. J'avais mon écharpe enroulé autour du cou et le froid mordillait littéralement tout mon corps. Mes cheveux bruns auraient pu être des stalactites. Je claquai des dents tellement j'avais froid. Un bon chocolat chaud à la Grande Salle m'aurait fait un grand bien. J'aurais préféré me trouvé dans les tribunes alimenté par la chaleur ambiante.

Mais l'heure n'y était pas. L'important était que les Aïe Aïe Aïe gagne aujourd'hui. J'imaginais dans ma tête l'ambiance festive qui aurait lieu après cette probable victoire. La salle commune serait en effervescence. Cette simple pensée me fit sourire de toutes mes dents.

Soudain, je vis au loin une silhouette assise sur un petit muret enveloppé dans une couverture. Je m'approchais de cette personne solitaire. Soudain, je remarquai les couleurs vertes et argentés de son foulard, ainsi que son air de Serpentard. Je me demandais pourquoi il n'était pas en train d'encourager son équipe qui commençait à se prendre des souaffles dans les anneaux. Je m'installais à côté de lui pour essayer de faire la conversation. Peut-être aurait-il envie de parler du match en cours. Je me demandais même si le Quidditch n'était pas une préoccupation mineure. Pour répondre à mes doutes, je lançais d'une voix sonore et claire :

"Salut ! Moi c'est Maude Bailey de Serdaigle, je fis un petit sourire malicieux en ajoutant, on est adversaire aujourd'hui. Je souhaite bonne chance aux Crochets d'argent, je sens que les Ailes d'airains seront super aujourd'hui ! Ils ont d'ailleurs déjà commencer, si tu as suivi le début du match ?!"

Je lui souris gentiment. Encourager son équipe serait la meilleure façon de réussir à gagner le match, oubliant le talent de l'équipe et le niveau des adversaires. Et puis, je rajoutais :

"Et toi ? Tu es un Serpentard n'est-ce pas ? Même si tu portes une écharpe de cette équipe tu es peut-être d'une autre maison et tu les supporte également. Et puis, tu aimes le Quidditch ?"

J'avais beaucoup parlé. J'espérais ne pas faire fuir le garçon, rester dans ce stade serait une épreuve et profiter du parc était un bon moyen de décompresser avant de rentrer à nouveau. Rentrer pour crier à pleine gorge "Allez les Aïe Aïe Aïe !". Je souris au garçon.

À la grande Elisabeth Edwards !
Dernière modification par Maude Bailey le 8 févr. 2019, 21:15, modifié 1 fois.

Mau'
*Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.*
*Nous sommes tous des étoiles, il nous suffit juste d'apprendre à briller*
*Écrire c'est ranger le désordre que l'on a dans la tête*

7 févr. 2019, 20:10
 Cabane de Cristal  Le choix des armes  RPG+ 
Les Quidditch. Isaac avait beau avoir quitté l'équipe, il n'avait jamais cessé d'aller voir tous leurs matchs. Il s'était attaché aux Crochets d'Argent, il voulait qu'ils gagnent. C'était donc pour cette raison qu'il se dirigeait vers le stade de Poudlard pour le début du match contre Serdaigle. Il était confiant, ils avaient perdus le premier match, plutôt fort d'ailleurs, mais ils avaient déjà battus les Serdaigle précédemment, ils allaient reprendre du poil de la bête. Il neigeait, il faisait froid, mais ça n'allait pas lui faire rater le match. Cela n'arrivait que trois fois dans l'année un match de son équipe, il ne fallait pas le rater.

Il sortit dehors, la neige crissait sous ses pas, Isaac mit ses mains dans les poches et continua vers le stade le plus proche, à savoir le seul, celui qui se dressait droit devant lui, avec d'ailleurs pas mal de monde montant vers les tribunes. Ils les rejoignit et fit la queue pour atteindre une place correcte, pas trop loin, pas trop près. Le vent était fort et le froid aussi en altitude, la neige tombait beaucoup, on ne voyait presque rien. C'était le prix à payer pour assister à un match gratuitement. Le Souafle fut lancé. Les Serpentard le récupérèrent, enfin, peut-être, c'est ce qu'il avait cru entendre dans les paroles du commentateur car on ne voyait rien du tout. Enfin si, de la neige. Mais bon, visiblement le match avait l'air bien, selon, toujours, le commentateur.

Ah un but, il avait cru voir passer un bout de Souafle, mais c'était la  voix amplifiée de on ne sait qu'elle élève qui se disait être commentateur qui lui a bien fait comprendre. Il n'avait pas l'air de se gêner. Enfin bon, c'était qu'un petit but, ils allaient pouvoir se rattraper, un but ne voulait rien dire. Mais après un certain temps Isaac n'en pouvait déjà plus, il s'était fait mal aux yeux en se forçant à essayer de voir quelque chose. En plus son équipe n'était pas en bonne posture. Il se disait qu'il pourrait peut-être encourager mais quel intérêt, on ne l’entendrait pas, en partie à cause de la neige, mais surtout à cause du bruit ambiant qui explosait des sommets. Un peu de silence lui ferait grandement du bien.

Il descendit des tribunes et tout de suite le confort augmenta, moins de vent, moins de neige, moins de bruit. Surtout moins de bruit en fait. Ça allait beaucoup mieux même. On pouvait toujours entendre les exclamations venues d'en haut mais après y avoir passé longtemps dedans, on avait l'impression d'un silence quasi parfait à ce moment là. Il s'assit quelque part, là où il y avait un endroit pour s'assoir. Il s'assit donc et profita de cette agréable journée dans ce paysage idyllique avec toute cette neige aux alentours. Le parc était si grand que beaucoup d'endroits étaient immaculés de neige. C'est dans cette période là de l'année qu'il était content d'avoir toujours avec lui son écharpe fétiche.

Une jeune fille avait eu l'air de l'avoir repéré car elle se dirigeait à présent droit vers lui. On ne pouvait pas être tranquille cinq minutes dans Poudlard. Il n'avait pas envie de parler, encore moins avec une de ces personnes "normales" à la noix. Il avait beau avoir fait de belles rencontres dernièrement, il les considérait comme des exceptions et il n'aimait pas parler avec les autres. Il n'avait pas envie de faire l'effort de creuser leur façade pour trouver leur part intéressante, cela demandait de l'énergie et de la concentration, comme crocheter une serrure, et clairement il n'avait pas envie. Habituellement il essayait d'ignorer ces gens mais des fois il se demandait pourquoi les autres ne pouvaient pas faire pareil.

"Salut ! Moi c'est Maude Bailey de Serdaigle, on est adversaire aujourd'hui. Je souhaite bonne chance aux Crochets d'argent, je sens que les Ailes d'airains seront super aujourd'hui ! Ils ont d'ailleurs déjà commencer, si tu as suivi le début du match ?!"


Et c'est parti. Elle voulait parler du match en plus. Bon, il allait quand même rester poli, c'est la moindre des choses. Elle enchaîna, assez rapidement :

"Et toi ? Tu es un Serpentard n'est-ce pas ? Même si tu portes une écharpe de cette équipe tu es peut-être d'une autre maison et tu les supporte également. Et puis, tu aimes le Quidditch ?"

Et elle finit sur un tonitruant :

"Allez les Aïe Aïe Aïe !"

Isaac n'avait mais alors pas du tout envie de parler avec cette personne, elle lui donnait d'office une mauvaise impression. Elle souriait trop, ces sourires de plastiques, ces sourires qui ne servent à rien à part à s'attirer la sympathie. Que voulait-elle à être énergétique comme ça, une vraie torche ambulante. Il s'efforça quand même de répondre par politesse et avec une bonne humeur relativement feinte, le secret pour feindre une humeur étant d’essayer d'avoir cette humeur :

"Oui je supporte les crochets d'argent. J'étais dans l'équipe avant, je suis bien obligé." dit-il presque en riant. Elle adoptait une personnalité de façade, presque inconsciemment, probablement, alors il allait faire de même. "Ils sont peut-être en train de perdre mais je t'assure que ça ne va pas tarder à changer, je les connais bien, on va vous battre, ne t'inquiètes pas pour ça."

Isaac n'avait pas envie de parler. Mais bon, avec un peu de chance cette fille était très sympa et elle n'était insupportable qu'au premier abord. C'était très possible.

Désolé si c'est un peu long :sweatingbullets:

Dialogues : #113F49 | 6e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP

9 févr. 2019, 14:00
 Cabane de Cristal  Le choix des armes  RPG+ 
Pas de problèmes de toute façon c'est un RPG +  ^^

Le garçon brun aux yeux violets très particuliers me répondit d'une voix presque rieuse. Il ne semblait pas de très bonne humeur mais ce n'était pas bien grave :

"Oui je supporte les crochets d'argent. J'étais dans l'équipe avant, je suis bien obligé. Ils sont peut-être en train de perdre mais je t'assure que ça ne va pas tarder à changer, je les connais bien, on va vous battre, ne t'inquiètes pas pour ça."

Wahoo ! Il avait été un joueur de Quidditch, c'était vraiment exceptionnel. J'aurai bien aimé avoir cet honneur un jour à Poudlard mais il faudrait vraiment que je travaille pour. Moi qui aimait dépasser mes limites et essayer de donner le meilleur de moi, c'était vraiment un sacré défi et j'aimerais le relever dans les années avenirs. Il me fit sourire en annonçant que les Crochets d'argent allaient gagner. C'est vrai que tant que le Vif d'Or n'est pas attrapé on ne peut rien y faire. 150 points c'est quand même beaucoup ! En disant cela je suis vraiment convaincu qu'il est à 100 % avec son équipe. Pouvoir penser que l'on peut gagner alors que l'on est en mauvaise posture, c'est quand même exceptionnel.

Je lui répondis alors d'une voix un peu calme et sérieuse. Il semblait un peu plus âgé et lui demandé ses impressions avec un peu plus de maturité pourrait passer un peu mieux. Du moins c'est ce que je pense. 

"Ça doit vraiment être intéressant d'être joueur de Quidditch, tu m'as dit que tu avais arrêté, tu en avais assez, c'était un poste avec trop de responsabilités ?"

Quand on regardait bien, jouer lors d'un vrai match, pas juste un match amical entre amis pas vraiment pris au sérieux, représenter son équipe parmi toute l'école. Avoir tous les yeux tournés vers vous et tout le reste. Ça ne devait pas être des situations très agréables quand on ne les maitrisait pas, quand on ne les contrôlait pas et encore moins lorsque l'on ne les appréciait pas. Je ne m'imaginais vraiment pas être Attrapeuse, avoir tout le match sur les épaules c'était quand même une sacrée responsabilité et l'assumer pouvait être compliqué. Toutes ses émotions mélangées, tous ces mouvements à retenir. Il fallait être extrêmement entrainé. Maitrisé son balai, ses mouvements, être observait pour ne pas se prendre un Cognard dans la tête. Tout ceci devait être réfléchi.

Je lui demandais alors, essayant d'être sincère et naturel. Entamé une conversation en ce temps neigeux, alors que la neige brouille notre regard, que le froid mord vos orteils et que vos oreilles bourdonnent à cause du vent fort :

"D'ailleurs tu occupais quel poste ? C'était plutôt compliqué d'avoir à supporter tout ce stress, les regards sur toutes tes actions, il faut être vraiment courageux pour réussir à oublier tout cela !"

Mau'
*Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.*
*Nous sommes tous des étoiles, il nous suffit juste d'apprendre à briller*
*Écrire c'est ranger le désordre que l'on a dans la tête*

17 févr. 2019, 18:54
 Cabane de Cristal  Le choix des armes  RPG+ 
"Ça doit vraiment être intéressant d'être joueur de Quidditch, tu m'as dit que tu avais arrêté, tu en avais assez, c'était un poste avec trop de responsabilités ?"

La jeune sorcière enchaîna :

"D'ailleurs tu occupais quel poste ? C'était plutôt compliqué d'avoir à supporter tout ce stress, les regards sur toutes tes actions, il faut être vraiment courageux pour réussir à oublier tout cela !"

Isaac se souvenait de ses vols, calmes ou effrénés, ses vols au-dessus du terrain, c'était génial. Voler. On avait l'impression d'être libéré, rien ne nous retenait, aucune chaîne, aucun souci. La sensation de vitesse, le vent dans ses cheveux, c'est si grisant. C'est vrai qu'après pendant le Quidditch on avait moins le temps de penser à tout ça, il fallait toujours être concentré sur le Souafle, sur les buts, sur les joueurs. En tout cas, il n'avait jamais fait attention aux centaines de regards braqués sur lui, il n'avait jamais eu le temps pour ça. Pour ce qui est des responsabilités effectivement c'était très stressant, mais seulement avant et après le match, pendant il pouvait y penser mais avec détachement, sans trop s'y attarder, pas le temps.

Il ne s'était jamais considéré comme courageux de faire du Quidditch, en fait c'était juste par prolongement logique de sa passion pour le vol qu'il avait choisi ce sport. Mais après ça a été comme une révélation, le Quidditch c'est génial ! Sauf évidemment sous la neige en altitude avec du vent. Exactement le temps qu'il faisait actuellement en fait, ce n'était agréable pour personne un match dans de telles conditions, il plaignait beaucoup les joueurs actuellement. Elle avait l'air de s'intéresser au Quidditch cette Serdaigle, mais visiblement elle ne voulait pas tant de responsabilités.

"Oui j'ai arrêté. C'est pas à cause des responsabilités et des regards, on oublie tout une fois dans les airs. C'est juste que... Enfin c'était compliqué pour moi." Il regarda la jeune fille, il n'avait pas très envie qu'elle croit qu'il ait eu des problèmes parce que c'était faux mais bon, au pire ce n'est pas très grave. "J'étais poursuiveur, j'aurais pu être gardien, mais j'ai pas eu l'occasion, même si j'ai testé en entraînement."

Il n'avait jamais su gérer les entraînements et ses cours, il avait donc dû arrêter un des deux. Mais bon, se morfondre n'allait rien changer. Et puis il l'avait choisi donc il ne pouvait s'en prendre qu'à lui. La jeune de bleu vêtue n'était peut-être pas si insupportable, il l'avait mal jugé, enfin, il savait pertinemment que tout le monde était intéressant et avait des choses à raconter, c'était juste embêtant leurs façades à contourner avant de vraiment pouvoir parler avec eux. C'était ce qui se passait avec elle, elle utilisait clairement une façade, et c'était embêtant. Enfin, vu qu'il n'avait pas vraiment le choix de parler ou pas avec elle, autant chercher sa vraie personnalité.

"Tu ne veux pas faire partie de l'équipe de Serdaigle toi ?"

Dialogues : #113F49 | 6e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP

23 févr. 2019, 22:39
 Cabane de Cristal  Le choix des armes  RPG+ 
Le jeune garçon donna l'impression de recenser toutes les pensées qu'il avait, comme si ses souvenirs lui étaient revenues rien qu'en parlant de Quidditch. J'aimerai tellement avoir ce genre d'émotion, faire des choses tellement exceptionnelles que lorsque je me les remémore j'ai un immense sentiment de nostalgie, de mélancolie qui m'empare. [size=14px]Il répondit à ma question arrêtant de se perdre dans ses pensées :[/size]

[size=14px]"Oui j'ai arrêté. C'est pas à cause des responsabilités et des regards, on oublie tout une fois dans les airs. C'est juste que... Enfin c'était compliqué pour moi. J'étais poursuiveur, j'aurais pu être gardien, mais j'ai pas eu l'occasion, même si j'ai testé en entraînement."[/size]

[size=14px]Avoir la sensation de pouvoir tout oublier rien qu'en volant, ça devenait être une alternative fantastique. Si j'étais joueuse de Quidditch, je pense que le poste de [/size]poursuiveuse me conviendrait parfaitement, quoi que le rôle d'attrapes pourrait être également intéressant. 

Le garçon, ne semblait pas quelqu'un qui abandonne vite, un peu comme la majorité des Serpentard, mais les complications personnelles, se n'étaient pas vraiment une raison, comment dire, valable. Peut-être qu'il n'aimait pas se blesser lorsque cela arrivait, ou encore un problème familial, mais de toute façon, se n'était ni mes ognons, ni mon problème. J'étais venu ici pour retrouver un peu de calme, calmer un peu toute l'effervescence du stade de Quidditch. D'ailleurs, il faudrait que j'y retourne.

Je ne sais pas qu'elle idée lui passa, mais il me posa une question. Chose qu'il n'avait dans un aucun cas fait depuis le début de notre discussion. J'étais surprise et en même temps intéressé, il avait peut-être un petite envie de conversation. C'est vrai qu'il ne devait pas apprécié le bruit pour s'éloigner ainsi du stade. Mais j'écoutais quand même avec attention se qu'il voulait me dire :

"Tu ne veux pas faire partie de l'équipe de Serdaigle toi ?"

Je ne sais pas pourquoi, mais cette idée ne m'avait jamais traversé l'esprit. J'aimais le Quidditch, c'était une chose, mais je n'avais jamais joué dans une équipe et encore moins devant des centaines de personne inconnus. M'essayez en première année n'était pas vraiment une de mes préoccupations principales, mais en y pensant maintenant, ça me fit un peu réfléchir. 

Je me voyais bien arriver sur le terrain, d'un air déterminé, concentré et heureux, accompagnant mes coéquipiers, près eux aussi à l'emporter. J'avais envie de ressentir les sensations de l'adrénaline du vol, des folles courses, l'envie de taper sur une batte pour me défouler ou en essayant d'arrêter des Souafles. Trouver un Vif d'Or serait une superbe expérience. 

"Pour être sincère, cette idée ne m'a jamais vraiment traversé. J'aime le Quidditch, j'aime voler, le regard des autres et la peur n'influence presque pas mes émotions et mes intentions de jeu, ma stratégie, mais je ne me suis jamais senti prête à avoir autant de travail sur mon dos. Devoir s'entraîner en dehors des cours, participer à un tournoi en représentant son équipe, sa maison, sa deuxième famille, c'est quand même lourd comme responsabilités. Je pense que ma jeunesse ne me permet pas encore de prétendre à ce titre mais ce serait quand même super !"

Voyant que je monopolisais littéralement la parole, je m'arrêtais un peu rougissante. J'étais un peu bavarde et lorsque je connaissais et j'appréciais le sujet, je pense que ça se voyait et je ne savais pas si c'était bien dérangeant. Et puis, avoir une parole libérée ça signifiait peut-être que la personne en face était intéressante à qui on pourra dire des choses sincères. Personnellement, c'était mon avis.

Mau'
*Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.*
*Nous sommes tous des étoiles, il nous suffit juste d'apprendre à briller*
*Écrire c'est ranger le désordre que l'on a dans la tête*

7 mars 2019, 18:22
 Cabane de Cristal  Le choix des armes  RPG+ 
Le vol dans les airs. C'était une sensation indescriptible. Cette vitesse, on oubliait tout à cette vitesse, tous les problèmes s'envolait, arrachés par cette dernière. La fille répondit à sa question :

"Pour être sincère, cette idée ne m'a jamais vraiment traversé. J'aime le Quidditch, j'aime voler, le regard des autres et la peur n'influence presque pas mes émotions et mes intentions de jeu, ma stratégie, mais je ne me suis jamais senti prête à avoir autant de travail sur mon dos. Devoir s'entraîner en dehors des cours, participer à un tournoi en représentant son équipe, sa maison, sa deuxième famille, c'est quand même lourd comme responsabilités. Je pense que ma jeunesse ne me permet pas encore de prétendre à ce titre mais ce serait quand même super !"

Isaac pensa qu'elle avait bien raison, peut-être le Quidditch nécessitait trop de travail par rapport à la seule joie qu'il en tirait. Peut-être qu'il avait inconsciemment été alourdi par ses responsabilités, peut-être qu'il ne voulait tout simplement plus trop y jouer, et ça ressortait sur les notes. Mais il ne voulait pas croire ça, rien qu'en repensant à ce temps dans l'équipe il était triste de les avoir abandonnés, de ne plus pouvoir y attraper et relancer le Souaffle. Il avait même marqué une fois. Enfin, il n'avait jamais été titulaire et il n'avait participé qu'à deux matchs mais il en avait profité au maximum.

Elle parlait de sa maison comme de sa "deuxième famille". Isaac ne l'avait jamais vu comme ça. Pour lui Poudlard était comme toutes les autres écoles. Les créateurs avaient voulu séparer les élèves par fantaisie quelconque, mais rien ne changeait vraiment. Les cours, la salle commune, dormir, etc. Sa maison lui importait car il savait que c'était ce qui le représentait au plus profond de lui, mais pas au point de la considérer comme une seconde famille. Ses parents l'aimait, il s'amusait bien dans sa maison, il pouvait raconter sa journée, jouer à des jeux, et pleins d'autres choses, alors qu'à Poudlard... Il ne parlait jamais à personne, personne ne lui parlait jamais d'ailleurs. Enfin rarement, et encore, autant à Serpentard que dans les autres maisons. Bien qu'il adorait cette école, la magie, et tous ces mystères, il avait souvent hâte d'être les vacances.

"Ouais, je comprends."

Elle était toujours aussi enjouée. Pourquoi pas après tout. Il avait juste toujours l'impression qu'elle était comme ça pour être sociable, que ce n'était pas réellement son caractère. Probablement pas inconsciemment, mais quand même.

Il laissa le silence planer.

Elle devait être le genre de personne à détester le silence, enfin, les "blancs" dans les conversations. Ce genre de personnes incapable de s'arrêter de discuter et qui se sentent mal à l'aise dès que personne ne dit rien, et relancent un sujet artificiellement et enfin toute la conversation finit par sonner faux. Généralement on en vient à parler du beau temps ou des cours.

Isaac attendit juste pour voir s'il avait vu juste. Dans tout les cas, il 'n’avait rien à dire. Il pouvait toujours épiloguer sur le Quidditch mais il avait déjà tout dit. Enfin, tout dit ce qu'il avait voulu raconter, elle il avait vraiment pas envie cette fois-ci de parler de ce qu'elle voulait entendre juste pour discuter.

Dialogues : #113F49 | 6e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP

8 mars 2019, 03:50
 Cabane de Cristal  Le choix des armes  RPG+ 
Le jeune Serpentard semblait complètement pris dans ses pensées, il écoutait, entendait ce que je disais et réfléchissait énormément avant de laisser tomber un :

"Ouais, je comprends."

Ça me déçut un peu. Certes, je n'étais pas venu ici pour discuter mais je détestais les longs blancs dans les conversations. Ces blancs qui en gênaient plus d'un, moi en première. Je n'avais pas d'idées pour relancer la conversation. Je pouvais très bien m'en aller, ne plus devoir parler et supporter ce long silence. 

Mais sincèrement ce silence pouvait être bien bénéfique, le calme était toujours important dans des moments où tu sens ta tête exploser par le travail, le surplus de tout. Malheureusement, ça m'arrivait, ça m'arrivait à petite dose mais ça pouvait bien évidemment évoluer.

Je voulais laisser le doute planer. Répondrais-je après lui ? Relancerais-je une nouvelle discussion ? Partirais-je ? Resterai-je ? Toutes ses questions me tourneboulaient dans la tête. Avec certaines personnes, il était difficile de parler. Difficile car les discussions pouvaient s'arrêter aussi nettes qu'elle avait commencée. Difficile car elle inspirait parfois un sentiment de peur de mal dire les choses, de tirer une corde sensible ou tout simplement de blesser.

Du haut de mes 11 ans, l'habitude des discussions innocentes étaient encore omniprésentes. Parfois, je me sentais parler pour rien dire. C'était contre-nature, mais je le faisais. Je le faisais sans m'en rendre compte. Je le faisais parce que je le trouvais nécessaire mais parfois, d'Autres pouvaient avoir déjà atteint la maturité de peser leurs mots, peser les mots pour ne pas dire davantage de ce qui était à dire. J'avais envie d'apprendre à le faire sans en avoir le pouvoir.

Je lui posais alors une question qui pouvait être lourde de sens pour lui :

"Aimes-tu le Silence ?"

Je le regardais droit dans les yeux. Nous avions tous les deux des yeux particuliers. Violet pour lui, ambre pour moi. Mais nous étions différents. Tout le monde était différent mais avec des bases communes. Sincèrement, je trouvais la Société trop présente dans l'art de paraître, l'art de donner une impression. Oui ! Car certaines personnes trouvaient bons de cacher leur jeu. 

Peut-être que le "garçon aux yeux mauves" n'aimait pas le Silence. Qu'il l'utilisait comme armure pour éviter des mots. Des mots qui pouvaient l'attaquer. Certaines personnes prenaient mal les questions indiscrètes et lui sûrement plus que d'autres. En ne parlant pas beaucoup, il les évitait. Il évitait ce qui pouvait le remettre en question. Ce qui pouvait le déranger. [size=14px]Peut-être qu'en absence de Mots, il trouvait le moyen de se camoufler, d'éviter les questionnements sur ces réponses. [/size]

[size=14px]"Voici peut-être une question que tu comprendras un peu plus. Quel rapport as-tu avec le Silence ?"[/size]

Mau'
*Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.*
*Nous sommes tous des étoiles, il nous suffit juste d'apprendre à briller*
*Écrire c'est ranger le désordre que l'on a dans la tête*

7 mai 2019, 12:44
 Cabane de Cristal  Le choix des armes  RPG+ 
Isaac contemplait le paysage, malgré la neige et le froid, il appréciait particulièrement d'être là. La neige, blanche, le sol recouvert de cette neige, et lui par-dessus regardait le tout. Il se demandait à quoi ressemblerait ce paysage sous la nuit, sous le voile sombre qui changeait tant le paysage. Il le ferait un jour, aller dehors la nuit, il ne l'avait jamais fait par peur des sanctions, par peur tout court aussi, mais il se sentait prêt. Même s'il savait qu'une fois la nuit arrivée il n'oserait pas ; la nuit changeait non seulement le paysage mais aussi les gens, leurs réactions et leurs gestes.

"Aimes-tu le Silence ?"

Elle n'avait pas réussi à tenir longtemps sans parler, il avait eu raison. Visiblement, elle essayait aussi d'aller dans le sens d'Isaac, probablement pour, comme ce qu'il avait deviné, essayer d'être gentille avec tout le monde pour se faire des amis. Il extrapolait peut-être un peu mais les gens étaient souvent comme ça quand ils se baladaient dans l'école : toujours à vouloir jacasser, entourés de dizaines de gens, qu'ils appelaient leurs "amis", amis qui disparaissent bizarrement dès qu'ils ont vraiment besoin d'eux. Là, cette serdaigle a surement vu qu'il n'aimait pas trop parler, aux gens avec leurs façades surtout, et a donc changé de tactique pour lui parler de choses philosophiques ou quoi. Au final, ça revenait au même.

Et puis comment il était censé répondre à ça, ? Le silence... Il aimait bien ça oui, mais il avait l'impression que question de la jeune fille allait plus loin que la simple définition de silence. Donc Isaac ne savait absolument pas  comment répondre. Et puis pourquoi s'embêter, il n'avait pas envie actuellement de parler de philosophie, de plus il était venu pour profiter d'un peu de calme. Enfin bon, il ne pouvait pas juste couper court à la conversation, ce n'était absolument pas poli.

Isaac ne savait pas si elle avait lu dans ses pensées ou si elle avait juste changé d'avis, mais elle ajouta :

"Voici peut-être une question que tu comprendras un peu plus. Quel rapport as-tu avec le Silence ?"

C'était plus facile de répondre à la question d'avant, en quoi c'était censé l'aider ? Il suffisait qu'Isaac arrive à se mettre dans l'état d'esprit nécessaire, il avait des choses à dire. Le silence, déjà, était quelque chose de beau, enfin, être à un endroit sans aucun bruit, c'était... beau, il ne savait pas vraiment le dire autrement. Rien qu'en passant dans un couloir, il se faisait agresser par toutes sortes de bruits, c'était insupportable. Alors quand ce bruit disparaissait, et qu'il laissait place au reste, on pouvait se concentrer sur ce qui était important sans être parasité par des bruits indésirables. Il soupesa ses mots :

"Je pense... que le silence est beau. Enfin je ne sais pas si tu as déjà pris le temps de te mettre à un endroit, et de ne faire qu'écouter, mais moins il y a de bruit, plus c'est agréable. Donc je trouve le silence beau."

Il voulait aussi parler des gens, car c'étaient eux qui faisaient le plus de bruit, mais Isaac avait peur qu'elle ne comprenne pas, voire qu'elle le prenne mal.

Désolé pour le retard :wry:

Dialogues : #113F49 | 6e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP