Inscription
Connexion
1 août 2018, 22:55
La grande tragédie  PV 
La fillette sourit quand Erwan parla d'ananas dansant. Ils n'avaient pas vraiment vu ça en cours, mais Poudlard pouvait leur apprendre ce genre de sortilèges !

« Apprendre à faire des potions aussi ! Je préfère ça à voler sur un balai, je ne suis pas du tout dégourdie !

Le garçon lui donnaient d'autres pensées, plus gaies. Finalement, tous les habitants du chateau n'étaient peut-être pas complètement nuls... 

- Il y avait de la magie à la maison, mais rien à voir avec ici ! Tu imagines, des fantômes ! Même le concierge en est un. C'est incroyable !

Peut-être en apprendraient-ils plus sur les esprits plus tard, dans leurs cours ? Tout à coup, Norma avait très envie de rester pour y assister. 

- Mais alors, tu as grandi chez les moldus ? C'est comment, là-bas ? Ça a du drôlement te changer, Poudlard... »

Elle ne connaissait vraiment pas grand chose sur ce sujet. Toute sa famille était sorcière, même s'il y avait déjà eu des ascendants moldus. Leur culture était un vaste océan d'inconnu pour la fillette. Comment faisaient-ils, sans magie ? Comment s'envoyaient-ils leur courrier ? Ils devaient faire beaucoup de choses à la main, s'imaginait-elle. Ça devait être barbant... Rien que pour les tâches quotidienne, comme la vaisselle ou le ménage : elle avait du le faire une seule fois, parce que sa mère était absente et son père avait égaré sa baguette. Plus jamais !

Quatrième année RP
La parfaite Poudlardienne (Animation des PeC de novembre 2017)
4 sept. 2018, 00:31
La grande tragédie  PV 
- Si ça m'a changé ? Tu n'as même pas idée...

À vrai dire, le jeune Poufsouffle, non plus, ne se rendait pas encore vraiment compte des changements qu'impliquait sa nouvelle vie. Cependant il en avait déjà un bon aperçu. Car oui, il avait grandit chez les moldus, en totale ignorance de ce monde de sorcellerie qui s'avérait finalement être également son monde. Les mots de son père, lorsqu'il lui avait révélé sa condition de sorcier, restaient encore gravés en lui. "tes grands-parents sont des sorciers voilà.", "Tu es un sorcier Erwan." Tout ça ; les balais, les potions, les baguettes, enfin bref tout ça, c'était inespéré pour le jeune garçon. Ce même garçon qui n'avait presque pas d'amis avant, qui se sentait incompris et pas à sa place.

-Je saurais pas comment te dire... Chez les moldus, tout est différent. Enfin tout... Le monde paraît moins ouvert, moins enclin au rêve, à l'imagination. Ça manque de magie...

Il esquissa un sourire au moment où ses derniers mots furent prononcés. Il s'amusait lui-même. Bien sûr que les monde moldu manquait de magie ! Quel idiot de dire ça ! Il réalisait que si le "monde" moldu avait a envier au "monde" de la magie la réciproque n'était pas vrai. Il était fier d'être là, de faire parti de ce monde.

- En fait, j'ai grandis chez les moldus mais j'ai toujours fais parti d'une famille de sorcier. C'est juste que je l'ai appris il y a pas si longtemps. Mon père est un cracmol et il s'est éloigné de sa famille en France. Enfin bref, apparement, la magie ça peut sauter des générations.

C'était en tout cas la conclusion à laquelle il en était venu. Ni lui ni son père n'avait vraiment compris la situation qu'ils devaient affronter, ils se contentaient de la vivre du mieux qu'ils pouvaient. Erwan ne pouvait pourtant pas nier que son père souffrait de cette situation et cela ne pouvait que l'attrister lui aussi.

Norma paraissait plus décontractée qu'à son arrivée et Erwan se demanda si il eût été approprié de lui demander la raison de sa tristesse ou colère, il ne savait le dire. Il se demandait si la jeune Serdaigle voulait partager son tourment ou s'il valait mieux ne plus aborder le sujet.

- Tu te sens un peu mieux que tout à l'heure ?

Gardien des Hel’s
Membre intéressé de l’ACDC
12 sept. 2018, 14:39
La grande tragédie  PV 
Norma observa Erwan. Son père était un cracmol ? Elle savait ce que c’était mais elle n’en avait jamais vu. Plus jeunes, ses cousins s’amusaient à faire peur à ceux de la famille qui n’avaient pas encore découvert leurs pouvoirs en leur faisant croire qu’ils en étaient. Pour Norma, c’était la pire chose qui puisse arriver… mais elle se doutait que le garçon ne le prendrait pas très bien si elle le lui disait. Pourtant, elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander s’il y avait une différence entre un enfant de cracmol et les autres sorciers. Pourquoi la magie avait-elle sauté une génération ? Est-ce que celle de l’enfant était du coup amoindrie ? Ou au contraire encore plus puissante, parce qu’elle s’était préservée sur la génération précédente ?

Gênée, elle fut presque soulagée quand Erwan changea de sujet.
« Oui, répondit-elle après un léger soupir fatigué.
Elle se sentait un peu mieux. Elle n’avait plus envie de quitter immédiatement le château. Elle se sentait même prête à lui laisser une seconde chance… mais pas à Violette.

- C’est bizarre, la famille, non ? Depuis que je suis arrivée, j’ai à peine parlé à mes cousins, alors qu’ils sont ici aussi. Même quand on se croise dans le couloir, des fois… on dirait qu’ils font exprès de ne pas me voir. Surtout ma cousine, en fait. Tu ne dois pas avoir ce problème, toi, vu que… »
Elle se stoppa, réalisant sa bêtise. Son père était peut-être cracmol, mais ça ne voulait pas forcément dire qu’il n’avait pas de sorciers dans sa famille !

Quatrième année RP
La parfaite Poudlardienne (Animation des PeC de novembre 2017)