Inscription
Connexion

11 nov. 2019, 23:25
 Salle des professeurs  Retour au quotidien  PV 
Rhys acquiesça aux propos de sa collègue féminine. 

- Oui comme on dit, il faut se méfier d'un dragon qui dort!

Il ponctua sa phrase d'un clin d’œil, chose qu'il ne réservait, désormais, qu'à peu de monde. 
Quelques années en arrière, il aurait sûrement pu admirer et côtoyer la jeune femme, s'ils avaient vécu leur scolarité à la même époque. Ses talents en Quidditch l'auraient rendu intéressante à ses yeux (et lui aurait donné du fil à retordre!).  Beaucoup de sorciers connaissaient son nom. Sa participation au Tournoi des Trois Sorciers lui avait octroyé une petite notoriété. Enfin, Rhys, lui, n'avait que très peu suivi cela, puisque cela s'est passé pendant ses années de convalescence. Mais c'est ce que lui avait rapporté sa famille "à l'époque". 

Rhys finit sa tasse, la posa sur la table et resta assis, les coudes sur les genoux. Il regarda Oliver chercher un exemplaire d'un journal et l'écouta pendant sa lecture. Le professeur de vol ne pipa mot mais n'en pensa pas moins. Un tissu de mensonges pour discréditer son employeur. Et quand bien même il y avait une once de vérité là-dedans, ce n'était sûrement pas le moment le plus opportun pour en parler. Rhys soupira. 

- C'est toi le scientifique entre nous deux, Oliver, tu sais bien que pour pouvoir le croire, il faut le voir. 

Rhys n'était pas un sceptique de nature. Mais il fallait avouer que l'article était trop gros pour être vrai. La directrice était-elle qu'on la décrivait, réellement? Elina sembla plus ou moins confirmer les pensées du trentenaire. Il l'interpréta comme cela tout du moins. 
Elle évoqua ce fameux tournoi et la baguette de Sureau. Rhys écarquilla les yeux. Pendant de nombreux mois/années, il avait, égoistement, écarté le monde extérieur. Il essaya de fouiller au fin fond de sa mémoire pour essayer de trouver ce qu'avait pu dire son frère à ce sujet. Mais rien ne lui revint. 

- Tu l'as déjà vu? Elle existe? Elle n'est pas détruite? Et bah...

Le temps d'un court instant qui aurait étonné ses proches s'ils avaient été présents , Rhys redevint cet adolescent curieux et spontané. Il repris néanmoins une contenance. 

- J'ai autant de doutes que toi Elina. Si Miss Loewy la possédait, ne l'aurait-elle pas utilisée pour son usage personnel ou pour Poudlard?

L'homme resta songeur. Non pas qu'il se mettait à croire que l'article disait vrai, bien au contraire. Mais si même son collègue y croyait, qui d'autre pouvait le croire et qui sait ce qui arriverait? Il reprit la parole d'une voix plus tempérée. 

- Ce n'est peut-être pas judicieux d'importuner Elina avec cela en plus. Tu as sûrement d'autres choses à penser, lui dit-il en se retournant et la regardant par dessus son épaule. 

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.

"Si le mal brille dans toute sa splendeur, c'est devant le pire que le bien prend toute sa valeur." Oxmo Puccino

17 févr. 2020, 16:34
 Salle des professeurs  Retour au quotidien  PV 
Ses collègues étaient sceptiques, libre à eux, mais Oliver était persuadé que cet article disait vrai. Était-ce une mauvaise chose que de savoir Kristen en possession de cette baguette ? Pas nécessairement. Rhys déclara qu’il fallait voir pour croire, et en temps habituel, il aurait acquiescé. Pour le peu qu’il connaissait de Kristen, il en savait suffisamment pour dire qu’elle aimait bien avoir ses petits secrets, ce n’était pas une femme qui se dévoilait en un claquement de doigts, loin de là. C’était pour cela qu’Oliver n’aurait pas été étonné que la baguette soit entre ses mains.

Le directeur de Gryffondor n’avait cependant pas l’envie ni la force ce matin-là d’argumenter face à ses deux collègues. S’ils croyaient cet article, grand bien leur fasse, sinon, tant pis. Et puis, après tout, pourquoi insister, il s’apercevait très bien qu’Elina n’avait pas envie de tout déballer, de tout révéler. Pour quelles raisons ? Oliver n’en avait pas la moindre idée. Apparemment, ils persévéraient à parler Quidditch, mais il avait d’autres choses sur lesquelles se concentrer, comme le hibou qu’il devait rédiger, et qui était la raison pour laquelle il s’était levé tôt.

C’est pourquoi il acquiesça à la dernière parole de Rhys, et finit par saluer les deux professeurs.

« Tu as raison Rhys. Je dois vous laisser. Bonne journée si on ne se recroise pas ! »

Et le jeune professeur sortit de la salle pour monter au dernier étage et rejoindre son bureau.

« Tu crois qu'on invente les gens qu'on aime ? »
« Elle pirate ton cœur pour entrer dans ta tête ! »

19 févr. 2020, 09:36
 Salle des professeurs  Retour au quotidien  PV 
Elina répondit au clin d'oeil de Rhys par un petit sourire. Elle appréciait la compagnie de son collègue chargé d'enseigner le vol aux petites têtes blondes. Il était toujours prêt pour de passionnantes discussions à propos du Quidditch et son caractère faisait qu'il ne se montrait pas intrusif ou insistant. Une chose que la jeune professeure appréciait à sa juste valeur. Elle était lasse  de devoir sans cesse trouver des justifications pour protéger ses secrets. A la mention du fait qu'elle ait déjà vu la baguette de Sureau, Rhys se montra cependant étonnamment curieux. Avant qu'Elina ne réponde aux multiples questions de son collègue, Oliver mis abruptement fin à la discussion, voyant que ni elle, ni Rhys n'étaient disposés à se ranger à son point de vue. Il lui fit l'effet de se trouver un court instant face à un enfant qui, contrarié de ne trouver aucun soutient, prends ses distances pour bouder. Une attitude peu nuancée qui collait finalement assez bien avec la maison Gryffondor. Sans attendre de réponse de leur part, il quitta la pièce. La jeune professeure garda le silence quelques instants avant de se rappeler qu'elle avait laissé des questions en suspend.

« Elle existe bel et bien, oui. A l'époque elle appartenait à Marie Duval, la championne de Beauxbâtons. Elle a été tuée lors de l'attaque contre Beauxbâtons l'année suivante. Je ne sais pas ce qu'est devenue la baguette de Sureau après ça... »

Pensive, Elina but un gorgée du café qui commençait à refroidir dans sa tasse. Elle ressentait toujours un petit pincement au cœur au souvenir de Marie. C'était un tel gâchi qu'elle ait du périr si jeune. Faisant tournoyer lentement le liquide par de petit mouvement circulaires, elle se perdit en réflexions. Elle avait eu beaucoup de chance de parvenir à sortir vivante de certaines situations. Qu'est-ce qui décidait qu'une personne pouvait ou non avoir cette chance ? Se forçant a remettre pieds dans la réalité, elle but une nouvelle gorgée de café tiède avant de demander :

« Est-ce que j'ai manqué des choses à Poudlard durant mon absence ? »

Elle avait évité si soigneusement de croiser des gens ces derniers jours qu'elle était incapable de dire si tout s'était passé normalement ou non.

22 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤

25 févr. 2020, 20:09
 Salle des professeurs  Retour au quotidien  PV 
Alors que la discussion était devenue encore plus sérieuse, Oliver surprit le professeur de Vol, en les saluant et quittant la pièce abruptement. Qu'est ce que...?Un billywig l'avait piqué ou quoi? Il était vraiment très étrange. Rhys lui fit un signe de la main mais le professeur d'astronomie lui tournait déjà le dos. Après quelques instants de flottement et de silence, durant lesquels l'homme se replongeait dans les souvenirs d'adolescent avec Oliver, Elina le renseigna sur la baguette de Sureau et la jeune fille qui la possédait. 

- Je vois. Tu l'avais côtoyée? Duval. Pendant le tournoi je veux dire. 

Rhys s'arrêta. Ce n'était pas très délicat de lui rappeler ce genre de souvenirs. Il reprit en essayant de changer plus ou moins de sujet, mais tout bas, plus pour lui même.

-Elle existe... Et bah ça alors...

Et si finalement le journal disait vrai? Non il ne pouvait pas croire que celle qui l'avait embauché quelques mois auparavant était si mystérieuse et telle qu'on la décrivait. De toute façon, ce n'était pas son problème. Sauf si les élèves ou lui-même, étaient en danger. Mais ce n'était pas le cas. La directrice était plus intelligente que cela. 

Elina semblait, elle aussi, dans ses pensées. Rhys émergea et fit quelques mouvements d'étirements en faisant attention à ne pas toucher sa collègue. 

- Oh tu sais rien de bien transcendant. Nous nous inquiétions pour toi, mais mis à part cela, rien d'extraordinaire. Quelques couvre-feu d'enfreints, sûrement, lui répondit-il en souriant en coin.

Rhys se remémora encore une fois ses dernières années à Poudlard. Lorsqu'il était arrivé, c'était un garçon sérieux, bien que malicieux. Sa grande sœur le rappelait à l'ordre régulièrement et il était très bon élève. Et puis l'adolescence arriva mais se passa tranquillement. Enfin jusqu'à ce qu'il ait ses premiers émois et qu'il enfreignait le règlement quelques fois pour retrouver ses amourettes de l'époque, ou bien même, faire quelques bêtises avec ses copains. Bref il n'avait pas toujours été un sorcier modèle. 

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.

"Si le mal brille dans toute sa splendeur, c'est devant le pire que le bien prend toute sa valeur." Oxmo Puccino

7 mars 2020, 15:21
 Salle des professeurs  Retour au quotidien  PV 
Rhys commença à l'interroger sur Marie avant de se raviser. Elina comprenait sa curiosité quand bien même le décès de la française la laissait toujours un peu amère. Marie ne lui aurait peut-être jamais pardonné ce geste, mais pendant le court instant où elle avait tenue la baguette de Sureau entre ses mains, Elina aurait été mieux inspirée de la briser net. Mais cela ne servait à rien de revenir sur ce qui avait été fait ou, en l'occurrence, ce qui n'avait pas été fait. La jeune femme répondit toutefois aux interrogations de son collègue.

« Un peu. Nous étions rivales pour le Tournoi, mais c'était quelqu'un de fiable... et d'attentionné. »

*Pas comme un certain Durmstrang* Elle se souvenait encore parfaitement de la manière dont elle avait dû blesser son amour propre pour qu'il se décide à agir. Tout n'avait toujours été qu'un affrontement avec lui. Mais était-ce bien surprenant ?
Rhys se mis alors à faire quelques mouvements pour s'étirer sans jamais pour autant cesser de respecter l'espace vital d'Elina. C'est ce qui rendait les échanges avec cet homme si reposant. Il ne cherchait pas à s'imposer et faisait même particulièrement attention à ne pas le faire, de quelque manière que ce soit. Visiblement, la situation à Poudlard s'était avérée très calme en son absence. La direction avait sans doute agit pour que sa disparition ne provoque pas trop de remous.

Les couvre-feu enfreint n'étaient pas un grand problème. Il y avait toujours quelques petits malins pour se faufiler en dehors des dortoirs au lieu de dormir. Tant qu'il ne mettait pas un pied en dehors de l'école... Elle même avait passé sa septième année à s'évader du château pour suivre ses entrainements avec Hjördis à Pré-au-Lard. Il fallait voir le bon côté des choses. Grâce à son expérience, elle était devenue imbattable pour intercepter les fugueurs en devenir. La direction s'était-elle jamais aperçue de ses disparitions ? Il fallait croire que non, car on ne lui en avait jamais touché mot. Sans compter que Kristen n'avait de toute évidence jamais soupçonné ses activités extérieurs avant son absence imprévue.
Elina avala la dernière gorgée de son café qui était en passe de devenir tout à fait froid et se leva avant de déclarer avec un sourire un peu contrit :

« Bien, je crois qu'il est temps pour moi de me mettre au travail si je veux rattraper mon retard. »

22 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤

25 mars 2020, 12:53
 Salle des professeurs  Retour au quotidien  PV 
Rhys hocha la tête de compréhension lorsque sa collègue évoqua la défunte. Il voyait exactement ce qu'elle voulait dire. Grand adepte de courses de balais de vitesse, il avait eu affaire à quelques adversaires coriaces. Ils s'affrontaient mais cela n’emperchait pas qu'en dehors du parcours, ils oubliaient ce qui venait ou allait se passer et étaient tout simplement, égaux. Dans leur passion, le respect mutuel et la ténacité. Il arrivait même au sorcier de se dire qu'il ferait plus confiance à un concurrent qu'à un soit disant ami. Bien évidemment, comme partout, des coureurs pouvaient ne pas faire preuve de fair-play. Mais c’était anecdotique et cela n'entachait pas la beauté du sport. Pour la plupart, ils se connaissaient depuis des années, c'est un cercle assez fermé alors si quelqu'un  faisait une incartade, cela se remarquerait assez rapidement.

Le professeur eut la même idée que sa consœur et se leva en même temps. Il arrêta tout de même sa marche pour se positionner dos contre la table et plaça ses mains de part et d'autre son corps. Il allait lui aussi prendre congés avec elle.

-Oui une longue journée nous attend. Je crois que les élèves ne nous épargneront jamais, lui répondit-il en souriant.

Cependant, l'enseignant ne bougea pas d'un seul pouce. Il se demandait si les adolescents seraient attentifs ou, au contraire, indisciplinés. Mais c'était tout de même relativement rare depuis la rentrée. Il n'avait pas tant d'expérience dans l'enseignement alors il lui arrivait de douter.

Dans un mouvement soudain, il se frotta les mains et se décida enfin à quitter la pièce, non sans s'être adressé à la jeune femme une dernière fois.

- Prends soin de toi, Elina. Et si tu as besoin d'un peu d'aide ou quoique ce soit, n'hésite pas.


(A moins d'un plot twist, fin du rp pour moi :) Merci beaucoup!)

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.

"Si le mal brille dans toute sa splendeur, c'est devant le pire que le bien prend toute sa valeur." Oxmo Puccino