Inscription
Connexion

16 mai 2019, 20:54
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Emelyne avait été là lors de l'arrivée de cette femme... L'épisode du heurtoir était encore présent dans son esprit. Et voilà que maintenant, cette sorcière et deux autres personnes avaient protéger Poudlard ! Sans compter l'arrivée de tous les directeurs des écoles magiques du monde... Autant dire qu'il se tramait clairement quelque chose ici. Elle s'était installée à la table des Gryffondor, rejoignant ses camarades et ses amis. Elle se retrouva ainsi avec devant et à côté d'elle des personnes qu'elle connaissait plus ou moins bien. Notamment Ennis O'belt et Gabryel Fleurdelys.

L'atmosphère de la Grande salle n'était pas vraiment rassurante : une bonne majorité des professeurs avaient un air grave et tous les fantômes flottaient autour d'eux. Sans oublier les elfes de maisons et le grand dragon... Elle ne savait pas vraiment si elle devait s'estimer heureuse d'en voir un, de dragon... Il était majestueux et fascinant certes, sublimement effrayant évidement. Ses cornes, ses griffes, ses dents et son corps recouvert d’écailles luisantes faisaient de la créature une arme redoutable à n'en pas douté. À cela s’ajoutait son regard brillants dans laquelle on percevait une menace sous-jasente... ça semblait bien trop sérieux pour être une chance.

Devant la table professorale, les deux Malefoy étaient assis, solidement attachés. Emelyne écouta attentivement ce qu'il se passait. La directrice exposa des faits qui l’inquiétèrent. Puis Malefoy père donna de bien sinistres nouvelles de Londres. Emelyne en fut un instant choquée et tétanisée par l’inquiétude et la peur. Son père travaillait pour le ministère de la Magie !!! De part son métier, il était forcément au cœur de cette catastrophe annoncé si sinistrement... Elle en trembla. Pourvu qu'il n'ai rien !!! Comme son père le lui avait appris, elle reprit son calme et se concentra à nouveau sur le situation, afin d'en savoir plus. C'est à ce moment que, en même temps que la directrice et de nombreux autres, elle se rendit compte que l'homme, pourtant de naissance purement anglaise, n'avait pas du tout un accent anglais. Comment cela était-il possible ?
Ennis O'Belt a écrit : 15 mai 2019, 22:21 - "[/i]Qui est-ce? Il n'est pas britannique."
Ennis avait dit ça avec une certaine assurance, confirmant les pensées d'Emelyne.

- Toi aussi, tu l'as remarqué ? Tu penses... du polynectar ?

Elle se tourna ensuite vers son ami Gabryel et lui demande :

- Et toi ? Tu as remarquer son accent ? Tu pense comme nous qu'il use de polynectar ? Dans ce cas là...

Mais elle fut interrompu par le ton menaçant de la directrice, qui s'adressa à l'imposteur - car il n'y avait aucun doute, il ne s'agissait pas de Scorpius Malefoy.


@Ennis O'Belt
@Gabryel Fleurdelys

4ème Année RP - Vive Gryffondor ! - JFF
Ma volière est ouverte ;)
Garde le sourire, c'est ta meilleure arme !

17 mai 2019, 01:25
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Résolutions 1, 2 & 3

Hestia n'avait pas tout compris aux événements précédents.. Si ce n'était pas rien. La seule chose qu'elle en avait tirée était qu'elle sécherait un cours.. Génial ! Après, lequel ? Cela demeurait un mystère pour la petite fille qui ne connaissait toujours pas son emploi du temps.. Mais elle séchait quand même un cours ! Et ça, c'était génial ! C'est pourquoi elle ne comprit pas la mine inquiète qu'arborait la plupart des élèves.. Ils devraient être heureux de ne pas à avoir à supporter des cours théoriques ! .. À moins que ce ne soit l'énorme dragon qui les effraye ?

La fillette inspecta la grosse bête en penchant la tête.. Effectivement, il y avait de quoi avoir peur avec des si grands crocs.. Mais ce n'était pas la préoccupation première de la Gryffondor déchue : elle s'intéressait plutôt à l'espèce du mystérieux dragon. Un Noir des Hébrides, peut-être ? Ses écailles noires y faisaient fortement penser mais sa petite taille disait l'inverse. Un Vert Gallois peint en noir, peut-être ? Est-ce que les Vert Gallois faisait trois mètres de hauteur, déjà ?

Ses pensées furent finalement interrompues par la voix de la directrice annonçant que Poudlard avait réussi à repousser une attaque.. Et capturer le meneur, en plus de ça ! La brunette s'enjoua en vantant intérieurement la puissance de son école tandis que d'autres.. Paniquaient ? Se mettaient en colère ?! La jeune fille resta perplexe devant ces réactions : pourquoi diable se mettaient-ils à paniquer si l'école avait réussi sa défense ?! Et puis.. Le meneur de l'attaque n'avait-il pas été capturé ? Les Méchants ne pourraient pas s'organiser sans leur meneur ! C'était une évidence !

Ce n'est que lorsque la directrice prononça le nom de Scorpius Malefoy qu'Hestia remarqua un garçon. Un petit garçon, de son âge.. Mais pourtant attaché ! "Qu'est-ce que cette folle a dans la tête ?!". Ligoter un pauvre petit gamin de onze ans ?! La fillette fronça les sourcils en mettant à dévisager sa directrice.. Folle. Cette dame laissait tout de même un pauvre blondinet de Serpentard côtoyé ce qui semblait être le meneur des Méchants ! Ce n'était pas parce qu'ils avaient le même degrés de blond de cheveux qu'ils étaient forcément parents ! Quoique..

La suite se fit longue.. Très longue. Le fameux Meneur annonça que le Ministère changeait de Ministre, selon l'interprétation du passer de mains d'Hestia, et.. Les bancs d'élèves furent plus agités : larmes, frissons, froncements de sourcil.. Il y avait de tout, même une mine perdue : celle qu'affichait Hestia elle-même. L'ancien Ministre était-il si génial pour que de telles réactions aient lieu ? Après tout.. Le nouveau Ministre avait été élu, point, et on ne pouvait rien y faire.. Et puis, de toutes façons, elle ne comprenait rien à la politique ! Sa mère lui expliquerait bien lorsqu'elle reviendrait pendant les vacances d'été.. D'ailleurs, elle pourrait aussi lui parler de sa difficulté à lire ? Devoir plisser les yeux en permanence était plutôt désagréable à force de...

- L’endroit où travaille cette femme à qui vous tenez beaucoup…

Hein ? La directrice, aimer quelqu'un ? Était-ce possible ? La fillette écouta les paroles de l'homme blond en essayant de deviner les lieux qu'il mentionnait, comme si c'était un jeu, même si elle n'avait aucune idée de la raison de ces énigmes. Malheureusement, elle ne devina qu'un seul lieu : le légendaire Chemin de Traverse où tout jeune sorcier britannique achetait ses fournitures : elle n'avait aucune idée d'où pouvait travailler l'amie de Miss Loewy et le troisième lieu avait été coupé.. Par une tête familière, tiens ! La brunette écarquilla soudain les yeux, sous le choc.. C'était la même tête que sur sa carte de chocogrenouille ! Sa toute première carte argentée, gagnée lors de ses cinq ans ! Un éclair de fierté la traversa en voyant que c'était elle et non pas les autres adultes présents qui avançait pour oser interrompre le Meneur. La jeune première année tourna sa tête vers son voisin, toute enjouée :

- Me souviens que c'était la directrice d'une école.. Je sais plus laquelle.. Mais je l'ai en carte de chocogr...

Elle s'interrompit en voyant la mine renfermée de son voisin.. Puis balaya l'assemblée du regard : tous était toujours dans une sorte de dépression collective. Mais que se passait-il pour qu'ils soient si abattus ?!

@Mike Conwell

« VROOM VROOM ! »
HESTIA ANDREW (si si, ça s'écrit comme ça, je vous assure) du Lextia, Grincheux & Concierge 2019

17 mai 2019, 10:33
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Tours 1 à 3

Assis sur un banc en compagnie de ses camarades Jeffrey attendait en silence, intimidés par un tel rassemblement et l'atmosphère lourde qui régnait dans La Grande Salle. Le garçon se demandait ce qu'il pouvait bien se passer encore pour qu'on les ai réunis à 11h. En quête d'indices sur ce qui s'annonçait le jeune anglais regardait dans toutes les directions en attendant fébrilement la suite. Son regard se portait régulièrement sur la Vouivre et sur … Qiong. Jeffrey était admiratif de la sorcière depuis ses prouesses face au dragon lors de la seconde épreuve l'an dernier et il était content de la revoir au château, contrairement à Mei qu'il trouvait plutôt antipathique. Le Poufsouffle regardait aussi les sorciers qui lui étaient inconnus, les homologues de Miss Loewy, mais aussi surtout sur Lupus Malefoy et son père. Jeffrey avait l'impression qu'il allait assister à une sorte de procès en les voyant ainsi attachés à leurs sièges.

Interrompant le cours des pensées du Poufsouffle, Miss Loewy se leva pour prendre la parole et confirma que Poudlard avait bel et bien été attaqué. Le sentiment d'insécurité que Jeffrey ressentait depuis le lendemain du match de Quidditch s'intensifia et il sentait l'inquiétude et la peur prendre de l'ampleur en lui. Il avait toujours considéré Poudlard comme son second foyer jusque là et vivait très mal qu'on puisse s'attaquer à cet endroit. Après ce bref rappel de la situation elle porta son accusation sur Scorpius Malefoy. Mais ce dernier n'en parut pas du tout perturbé, au contraire. Il interrompit la directrice par des propos lourds de sens. Le Ministère changeait de mains ? Comment cela était il seulement possible...

Mais l'homme ne s'arrêta pas là, parlant avec un drôle d'accent d'autres endroits qui allaient être menacés. Il ignorait tout du lieu où pouvait travailler une proche de Miss Loewy mais en revanche il identifia aisément le Chemin de Traverse et ses boutiques que le garçon chérissait tant. Jeffrey sentit ses entrailles se nouer et son teint blémir. Son père y passer régulièrement pour son travail, et si en ce moment même il s'y trouvait ? Il avait beau s'être éloigné de lui, Jeffrey ne voulait pas pour autant qu'il se retrouve en danger. Et si il lui arrivait quelque chose, et que leurs derniers échanges aient été ceux des vacances scolaires ? Il s'en voudrait certainement toute sa vie.

Les larmes aux yeux, l'imagination du jeune anglais s'emballait mais pas au point de deviner la suite des évènements. Une sorcière identifia Scorpius Malefoy comme étant en fait un Change-Peau. Jeffrey resta bouche bée. Était ce une sorte de métamorphomage ou bien une autre forme de magie qu'il ne connaissait pas ? Et quel était ce clan Ramdani ? La tête du jeune garçon fourmillait de questions, pour l'instant sans réponses.
Résumé :
Reducio
- Jeffrey attend fébrilement et regarde de partout, surtout Qiong, qu'il est content de revoir.
- Il est perturbé par la confirmation de l'attaque et les propos menaçants de l'homme.
- Il s'inquiète pour son père et culpabilise d'être fâché contre lui.
- Le Poufsouffle est un peu perdu et attend d'y voir plus clair.

5è année RP 2046/2047 ~ Membre des clubs de Course sur Balais et de Bavboules ~ Hel's retraité
« Balise Jeff » : #134f5c

17 mai 2019, 11:52
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Résolution 1, 2 & 3


Dawn, tout comme tous les occupants du château, en ce moment dans la Grande salle. Assise en silence sur la deuxième rangée de banc, elle attendait d'en savoir plus sur les récents évènements. Elle avait eu vent d'une tentative d'attaque. Du moins, c'était les rumeurs qui courraient dans les couloirs. Mais elle n'en savait pas plus et sa curiosité la tiraillait.

À la grande table, autour de la directrice se trouvait les directeurs et directrices des autres écoles de magie. Au centre, on pouvait apercevoir un homme et un élève attachés. Ils sont sûrement impliqués dans l'attaque. Mais le garçon à l'air si jeune… Est-ce possible? Les elfes, les fantômes et les professeurs assistaient aussi à l'assemblée. Ce qui attira le plus le regard de Dawn, c'est la Vouivre. L'immense créature était impressionnante, sublime, magnifique. La jeune fille n'avait pas de mot pour le décrire.

Le silence se fit dans la salle et Miss Loewy se leva. La gryffone écoutait avec attention afin de ne pas rater de détails. Mais il ne s'était, dans les faits, pas passé grand-chose. Elle espérait entendre le récit d'une bataille épique contre le mal. Le contraire l'aurait étonné de toute façon. Si les choses s'étaient plus mal déroulées, elle aurait été plus vite au courant de la situation et peut-être serait-elle déjà chez elle en sécurité avec ses parents. Mais heureusement que nous avons eu du renfort de la part de l'école chinoise.

Puis, l'homme au centre de la pièce se mit à parler. Il avait un accent prononcé. Pourtant, Miss Loewy l'avait appelé Scorpius Malefoy, une famille de sang-pur très connue en Angleterre. Il y avait deux possibilités: soit la famille Malefoy s'était expatriée Dawn-ne-sait-où et avait pris l'accent du pays, soit ce n'est pas le vrai Scorpius Malefoy. Au vu du regard interloqué que lui lançait son fils, la jeune fille penchait plutôt pour la deuxième solution.

L'atmosphère dans la Grande Salle était de plus en plus tendue. Surtout lorsque l'homme annonça qu'il n'y avait pas que l'école qui avait été attaquée. Dawn était horrifiée. Que veulent ces gens? Pourquoi font-ils tout ça? Dawn aimerait avoir des réponses mais elle continuait d'attendre qu'elles viennent d'elle-même.

**5ème année RP**
La force de la meute est dans le loup. La force du loup est dans la meute.
La touille, c'est la vie!

17 mai 2019, 14:42
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
— RÉSOLUTIONS I, II ET III

Les événements étaient flous, pour Adaline, du moins. Tout semblait confus. En effet, Adaline s'était retrouvée, comme toute l'école, dans la Grande Salle. Elle s'était assise sur un des nombreux disposés contre les murs. Tout le monde était agité, et Adaline s'était assise là où elle avait pu. Dans l'agitation de la Grande Salle, le petite Gryffone n'avait pu repérer aucun ami. Enfin... Elle n'avait que Térésa. Elle pensa alors à William, et Isaac, Hestia, même Jeanie... alors qu'elle était assise, silencieuse, les mains sur ses genoux, au milieu d'inconnus. Quelques conversations se déroulaient dans son dos, ou à côté d'elle. Elle n'y prenait pas part. A vrai dire, Adaline ne savait absolument pas quelle attitude adopter, mais elle était effrayée.

Cependant, être seule lui permit de prêter attention aux adultes, plus qu'aux autres élèves. Elle put ainsi regarder avec attention tous les adultes présents. Ses professeurs, sa directrice, mais d'autres adultes plus ou moins inconnus. Ce qui la choqua fut la vision de deux personnes attachées à leurs chaises respectives.
Oh ! laissa échapper la petite Adaline, dans une exclamation discrète, avant de poser sa main sur sa bouche. En effet, un petit garçon de son âge était attaché. Ses yeux piquaient. Et, finalement, son ventre se tordait. Est-ce qu'elle était de nouveau sujette à la douleur ? Ensuite, on rappela à l'ordre la Salle entière, et bientôt plus aucune conversation ne se déroulait, que ce soit devant, derrière ou à côté d'elle. Le silence se faisait bientôt pesant. Adaline fronçait les sourcils.

Poudlard a été... attaqué. Voilà ce qui se passait. Alors que tout était flou, Adaline vit soudain clair, très clair. Était-elle capable de protéger Poudlard ? Non, évidemment. Elle était en première année. Que savait-elle faire ? Allumer le bout de sa baguette, faire gonfler un Boursoufflet, faire léviter des plumes. C'était à peu près tout ce qu'elle savait faire. Était-ce utile ? Adaline secoua la tête et pensa : non ça ne l'est pas. Elle s'employa ensuite à scruter l'assemblée. Il y avait des élèves âgés, parmi les plus jeunes. Puis son regard se porte de nouveau sur les adultes. Elle se rassura, ils étaient tous de grands sorciers. Elle et toute l'école étaient
en sécurité.

Et alors, la personne qui était attachée à côté du petit garçon prit la parole. Et bientôt, plus personne ne fut plus sûr de rien.
Sécurité ? Adaline n'en était bientôt plus sûre. Tout était tombé ? Qu'est ce qui était tombé ? Le Ministère, Sainte-Mangouste... Adaline dirigea ses pensées vers sa famille. Elle souhaite de tout cœur qu'en ce 2 mai, sa famille était en sécurité. Qu'ils étaient tous à Cambridge, et sains et saufs. De tout cœur elle l'espérait. Elle savait que ses parents et ses grands-parents, ainsi que tout ses cousins, étaient sécurités. Mais qu'en était-il de ses nombreuses tantes, Alisée, et ses quelques oncles ?
Dernière modification par Adaline Macbeth le 7 juin 2019, 01:17, modifié 2 fois.

Magic Always Has a Price
Avatar @lovescenehair

18 mai 2019, 09:43
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Lundi 2 mai. Peu avant 11h00. 

Grande Salle

Du point de départ au tour 3. 

Mike venait de boucler sa grosse malle, il entreprit de ranger le bazar qu'il restait sur son lit. Un méli-mélo d'instrument et de produits pour l'entretiens du bois et du cuir. La saison de Quidditch étant terminée il avait rangé son balais et ses protections. Ça y est, il ne retrouverait l'équipe qu'à la prochaine rentrée, désormais priorité aux cours. Les examens approchaient à grands pas. Il jetta un œil à sa vieille montre, les aiguilles indiquaient bientôt 11h. S'il ne se pressait pas il serait en retard. Sans compter qu'il devait passer par les escaliers et que ces derniers ils se révélaient particulièrement susceptibles.

Mike balaya ses manuels dans son sac un toile, chiffonant au passage moulte parchemins qui stagnaient au fond. Plus l'année passée plus ces feuilles volantes s'empilait. À chaque fin de période c'était la même histoire, il fallait à nouveau faire le tri et la plupart du temps tout finissait à la poubelle par fainéantise. Il ajusta son sac sur son épaule et quitta le dortoir complètement débraillé.
Dans les couloirs Mike remarqua rapidement que quelques choses n'allait pas. Tous les élèves qu'il croisait allait dans le sens inverse. Ils avaient le visage fermé. Un groupe passa. L'un d'eux murmura quelques choses aux autres qui affichèrent un mélange de stupéfaction et d'anxiété. Quelque chose d'important était arrivé, quelque chose d'alarmant.

Mike fut interpellé par Nick-Quasi-sans-tête. Il se retourna en levant les yeux, cherchant d'hors et déjà une excuse pour échapper au blabla incessant du fantôme de sa maison. Pourtant il n'eu pas besoin d'en faire usage. Nick lui somma de se rendre dans la grande salle sur le champ. Mike tenta de l'interroger sur la raison de toute cette agitation mais il ne réussi rien à en tirer. Suivant le chemin des autres il gagna à grandes enjambées la grande salle. La bas un espèce de queue s'était formée, les fantômes du châteaux l'encadraient. De par sa taille impressionnante, un mètre quatre vingt à treize ans et demi, Mike aperçu qu'on les installait sur trois rangées de bancs le long des murs. La grande salle ne ressemblait plus du tout à ce qu'il avait connu. Une table avait été placé en son centre où siègeaient des personnages visiblement importants, en face de la table deux sièges sur lesquels Mike aperçus deux silhouettes, un plus menue que l'autre. Chacun était solidement entravé. On le poussa pour qu'il avance, le baron sanglant lui intima d'aller s'asseoir au dernier rang. À sa gauche il reconnu Hestia Andrew, une Gryffondor de première année à l'allure un peu badine. Comme à son habitude elle paraissait ravie. Mike ne s'en procupait pas plus que ça. Il était omnubilé par la présence du cordon de sécurité avait mis en place les adultes. Sans compter le dragon. Décidément je n'aurais jamais cru en voir si régulièrement en allant à l'école. Pensa Mike, se remémorant le tournois de l'an passé.
Le rang bourdonnait, chacun chuchotant avec son voisin. Soudain chacun sembla prendre conscience de la gêne occasionnée et d'eux même les élèves s'imposèrent le silence le plus total. Drapant la grande salle d'une ambiance digne de la cathédrale de Winchester. Soudain une dame se leva, c'était la directrice, Madame Loewy. On leur expliqua brièvement que Poudlard avait été attaqué. "Mouais" pensa Mike, la dite attaque ne devait pas être d'une grande ampleur, on avait rien entendu ni remarqué depuis le début de la journée. La directrice leur désigna l'un des deux captifs. Seulement deux? S'interrogea Mike tout les autres s'étaient ils enfuient? C'était un peu navrant. Ceci étant dit on ne leur prêta plus attention.
Mike demeurait perplexe alors que les grands de ce monde débattaient sur la conduite à tenir. Une agitation à côté de lui attira son attention, la petite Hestia sembla agarre et complètement perdu. Elle ragardait un peu partout ne semblant pas saisir vraiment son rôle dans cette histoire. Fallait dire qu'ils n'en avait pas vraiment. Mike aurait même préférait qu'on les rapatri chez eux. Du coin de l'œil il chercha à apercevoir Aymee. Sans succès.

Alors démarra l'interrogatoire du meneur présumé. Sous une forme d'arrogance pitoyable, le dit meneur laissa entendre que le ministère était en train d'être envahi. Cette information provoca une vive réaction dans les rangs. Il fallait dire que la plupart des enfants avaient un parent ou un proche qui travaillait au  ministère ou pour les services qui y sont rattachés, éducation, santé ect...
Mike lui pensa d'abord au coffre de sa famille à Gringotts. Déjà que les Conwell n'étaient pas bien riches, il ne fallait pas qu'ils se fassent dépouiller ! Un point de dissonance sembla gêner la directrice, l'identité de Scorpius Malefoy était remise en question. La directrice de Durmstrang perça à jour le vrai visage de l'homme qui se tenait devant eux. Une flopée de noms furent alors mis en avant et Mike s'efforça dans retenir un maximum.

Troisième année RP - Troisième année devoirMa fiche
Ils étaient amoureux, ceux qui se sont blottis, l'un contre l'autre tous deux contre la tyrannie

18 mai 2019, 10:36
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Tour 3 et 4

•••

Les yeux d’Alice jetaient des éclairs mouillés. Ils étaient braqués sur Scorpius Malefoy. Elle le haïssait, elle le haïssait tellement, lui et son fils, elle aurait aimé qu’ils soient tous les deux jetés à la Vouivre qui dormait paisiblement. Ils méritaient de souffrir pour ce qu’ils avaient fait. Pour Poudlard, pour le Ministère, pour le Chemin de Traverse... pour tout.
Une femme de l’assemblée prit la parole, et ce qu’elle dit arracha un « oh » d’étonnement à Meven.

« - C’est pire que ce que je pensais, murmura t-il.
- Ce n’est pas le père de Lupus..?
- Non, de ce que dit Alkanat c’est un change-peau... regardes comme il change.

Et en effet, le blond des cheveux de l’homme virait au brun sombre. C’était une sorte de métamorphomage... oui, c’était cela. Une saleté d’usurpateur.

- Il vient de loin, ajouta Meven. Ça veut dire que les ennemis viennent d’ailleurs, peut être de Jordanie.
- Comment tu sais que ...
- Jamila Alkanat est la directrice de l’école de magie de Jordanie, Albaldah. Elle a reconnu le change-peau, le lien est évident.
- Mais qu’est-ce qu’ils nous veulent ?
- J’en sais rien, mais nous le saurons bientôt : le directeur d’Uagadou va envoyer quelqu’un au Ministère pour savoir ce qu’il en est.

Alice releva immédiatement sa tête pour observer le grand homme qui venait de s’adresser à miss Loewy. La fillette le remerciait silencieusement. Ils allaient enfin savoir ce qui se passait. Alice allait enfin savoir si son père allait bien. Et si il était ..
Du revers de son poing, la petite Sangblanc chassa ses larmes. Son père allait bien, Alice en était certaine. Il était fort, très fort. Personne ne pouvait lui faire du mal.

- Ce sont les directeurs des écoles magiques ? Demanda Alice
- C’est ça. On sait au moins qu’ici, avec eux, on ne craint rien. Tu connais leur nom ?
- Je connais seulement Étienne Saturnin de Beauxbâtons et Ilya Konieck de Durmstrang... il y a aussi Armando Trabalhador, le directeur de Castelobruxo.
- C’est déjà bien, répondit le garçon en souriant. C’est même très bien. »

Le sourire de Meven était un baume au coeur. Alice savait que le garçon faisait tout son possible pour lui faire penser à autre chose que son père, mais l’effort était apprécié.
Autour de la table des directeurs, la discussion allait bon train. Si Meven tendait l’oreille pour entendre ce qui s’y disait, Alice n’y prêtait pas attention. Elle observait seulement le directeur d’Uagadou. C’est lui qui annoncerait si le Ministère était vraiment tombé, et rien d’autre n’importait Alice.

Quatrième année RP - 741B47
Étudiante à Beauxbâtons depuis Janvier 2046
Fondatrice du MERLIN

18 mai 2019, 21:13
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Lundi 2 mai. Aux alentours de 11 heures Tours 1 à 5

En cette fin de matinée, les troisième années de la filière complète avaient été sommés de retrouver tous leurs camarades dans la Grande Salle. Violet avait suivi sa classe sans rechigner. Sensible aux énergies qui circulaient dans le château, un pressentiment l'avait envahi peu avant que des détonations et autres bruits retentissent dans le parc. Aussi n'avait-elle pas été très surprise qu'on interrompe le cours. Ce qui l'avait frappé, par contre, c'était la présence de la vouivre noire sous la surveillance des trois champions de Zhuangyán à l'entrée de la salle, tout comme celle de directeurs et directrices des écoles de sorcellerie recensées par la Confédération internationale des sorciers. Elle en avait reconnus plusieurs, ayant déjà vu leur visage dans des livres et magazines. Quant aux autres, dont elle ne se souvenait plus, elle s'était mise en tête qu'ils devaient eux aussi être des personnages importants. Ils étaient tous assis à une table que présidait Miss Loewy, et en face d'eux, attachés à leur chaise et entourés de professeurs, se trouvaient deux prisonniers. Le premier était un petit blond de première année que Violet avait souvent vu en salle Commune. A en juger par leur ressemblance physique, l'autre devait être son père. Contre les murs, trois rangées de bancs sur lesquels les élèves de tous âges s'installaient, encadrés par des elfes et des fantômes. La gorge serrée par l'angoisse et les sourcils froncés par l'incompréhension, la métisse repéra Julie et s'empressa de la rejoindre en incitant sa cousine Solenn à la suivre.

- Salut Julie ! dit-elle nerveusement.

Une fois tous les élèves assis, des "chuts" et des "taisez-vous" se propagèrent dans les rangs. Violet se fit donc discrète ; elle attendait avec impatience l'intervention de Miss Loewy. Cette dernière était l'objet de tous les regards. Lorsqu'elle commença son discours, un silence absolu régnait dans l'assistance. Mais l'effroi s'empara bientôt des élèves. Poudlard avait été attaqué. Violet n'en fut même pas étonnée : une fois de plus, son corps avait capté le danger peu avant son apparition. Le château savait se défendre, elle en était certaine. Il l'avait prouvé l'année précédente quand il avait été confronté au lieutenant de Pierre Legallet. Cette fois cependant, il avait eu besoin du soutien des chinois et à présent, Miss Loewy demandait de l'aide à ses invités du jour. Leurs adversaires devaient donc être sacrément coriaces. Violet frissonna. Elle et ses camarades étaient-ils vraiment en danger ? Ce Scorpius Malefoy qui avait mené l'attaque prenait un malin plaisir à leur laisser supposer que oui. Il semblait bien s'amuser. Selon lui, le ministère était tombé ou du moins, était en train de tomber, et les autres lieux emblématiques du Londres sorcier subissaient le même sort. L'angoisse submergea la rouquine. Comment de telles choses étaient-elles possibles ? Son père et sa sœur étaient-ils au courant ? Allaient-ils bien ? Des larmes montèrent aux yeux de Violet qui, tremblante, saisit instinctivement les mains de Solenn et de Julie pour se rassurer. Bientôt, les adultes établirent que la véritable identité du chef des assaillants n'était pas celle qu'ils pensaient être. Il s'agissait en réalité d'un Change-peau, son accent oriental l'avait trahi.

*Ca a l'air bien plus puissant que du polynectar…* songea la Serpentard, fascinée. *Quelle horreur !*

 Rapidement, un elfe fut envoyé s'enquérir de la véracité des informations divulgués par l'homme concernant Sainte-Mangouste et le directeur de l'école de magie africaine proposa de faire de même avec un agent de liaison pour le ministère. Le petit prisonnier éloigné de celui qui n'était finalement pas son père, la conversation  des adultes continua. Il était désormais question d'Arseni Stoyanov, l'ancien ministre de la magie britannique. Quelqu'un émis l'hypothèse qu'il ne soit pas vraiment mort, ce qui sembla énerver la directrice. Ce qui suivit fut un peu compliqué à suivre. Violet commençait à avoir mal à la tête. Noirfangueurs, Stanislav, Sept lignées,... C'en était trop pour elle, elle ne comprenait pas. Elle se doutait cependant que la magie noire était impliquée dans les tribulations de l'ancien ministre. On voulait à présent faire appel à son frère pour protéger l'école malgré sa sinistre réputation ? La gorge toujours nouée, elle promena son regard sur ses camarades ; ils avaient l'air de partager son état d'esprit. Certains discutaient entre eux et presque tous affichaient des mines soucieuses, voire rongées par la peur. Elle s'adressa alors à ses deux voisines :

- Vous en pensez quoi, vous ? chuchota-t-elle.

Elle voulait plus entendre leur voix que connaître leur réponse à sa question. Elle avait besoin de les savoir avec elle et à cette instant, leurs main ne lui étaient plus suffisantes.


@Julie Eragon @Solenn Cooper
Dernière modification par Violet Romans le 19 mai 2019, 14:54, modifié 1 fois.

6e année RP. Prononcez VAÏOLETTE. Code couleur : green. Présence partielle

19 mai 2019, 01:22
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Tour 4 et 5.


  Les dires de la dame jordanienne lui avaient mis des frissons dans tout le corps. Elle qui jusque-là avait eu du mal à se retrouver parmi tous ces visages méconnus et paroles qui lui sonnaient comme une langue étrangère bien qu'elle y comprenait chaque mot, la description fournie pour expliquer la particularité de Change-Peau Ramdani avait de quoi lui retourner le cerveau. Elle avait dit "redoutable". Des personnes qui pouvaient donc changer d'apparence sur leur propre volonté, pour prendre celle de qui ils voulaient. Pendant quelques secondes, elle se mit presque à envier cette nature. La jeune sorcière y voyait l'occasion de faire vivre la malice de sa jeunesse, de vêtir un costume comme chaque enfant aimait le faire. Mais ici, tout était différent. Oubliées les envies puériles. La femme avait été très claire : il était ici question de meurtre. Comme un cheveu dans la soupe, Daisy s'appuya de plus en plus lourdement contre le mur, abandonnant la vision quelque peu libérée qu'elle avait pu avoir entre deux têtes de ses camarades. Regardant ses pieds, la petite se sentait complètement perdue. 
Les adultes discutaient mais elle se sentait de plus en plus mal à l'aise de ne pas pouvoir participer à tout cela. Elle tendit l'oreille pour écouter chaque chuchotement qui pouvait se faire dans sa rangée. Elle essaya de récupérer chaque petit bout d'information supplémentaire qu'elle pouvait avoir pour combler sa sensation de vide constant. Quand le nom Stoyanov fut prononcé, elle redressa la tête. La plaque dans le parc, elle l'avait vu et revu. On en avait parlé à plusieurs reprises dans le château. Aujourd'hui, on se demandait si au final, cette personne était réellement morte. Elle ne sut quoi penser de plus. 
- Encore ?! Et l'elfe, il revient quand lui ? se surprit-elle à murmurer quand la demande fut faite pour ramener une autre personne ici. Il fallait dire que la Grande Salle était quelque peu.. remplie. Mais Daisy gardait sa mine soucieuse. Elle n'oubliait pas les précédents murmures remplis de peur quand Poudlard fut annoncée victime d'une attaque. Tous n'avaient plus qu'à entendre.

#6a1e2A
So we sailed up to the sun, 'til we found a sea of green and we lived beneath the waves in our yellow submarine
3ème année RP

19 mai 2019, 04:42
Réaction à l'aventure des treize royaumes  S2.E04 
Tours 1 à 5
@Celia-Awena Fournier

Lundi 2 Mai - 11 h  00

Une heure environ avant le déjeuner, nous, élèves de première année avions dû nous rendre sans rechigner dans la Grande Salle. Je remarquai alors que nous n'étions pas seuls, le reste de l'école était déjà installé sur des rangées de bancs en face d'une tribune d'honneur. Je m'assis à côté d'autres élèves en essayant de comprendre la situation. J'avais l'impression que quelque chose de louche se passaient, j'avais un mauvais pressentiment et je me disais que ce qu'ils se passaient vers la tribune était sûrement grave pour que l'on fasse sortir tous les élèves des salles de cours. 

Après m'être installés sur le banc, j'observai la scène qui se déroulait devant moi. De nombreux élèves commencèrent à commander aux autres de se taire et un curieux silence résonna dans cette salle d'habitude si bruyante. Ce fut alors le top départ pour que notre mystérieuse directrice commence à interagir. Avec un homme qui me sembla être Scorpius Malefoy ainsi qu'un jeune garçon qui devait être son fils Lupus. Autour, je crus reconnaître de nombreux sorciers importants, en creusant bien dans ma mémoire, je me souvins qu'ils étaient tous et toutes des directeurs et directrices des écoles de la magie du monde. La situation était donc si importante pour qu'autant de monde se déplace !? 

Miss Loewy remercia alors les directeurs de s'être déplacés, puis elle commença à nous parler. Nous les élèves qui étions en proie à une certaine panique causé par le manque d'informations auquel nous disposions. Elle nous expliqua alors que Poudlard avait été attaqué ! Attaqué ? Je me mis alors à devenir nerveuse, comment ça attaquer ? Avec toutes les mesures de sécurité et la puissance magique des professeurs et de tout le monde, comment Poudlard avait pu être attaqué ? Comment une autre école avait-elle pu nous venir en aide ? Nous n'étions donc pas assez puissants, trop vulnérables ! Puis elle s'adressa à l'homme blond qui était effectivement Scorpius Malefoy ! Elle continua alors de parler aux directeurs des autres écoles de la sécurité des élèves. Elle devait être si préoccupée pour garder son sang-froid et ainsi devoir gérer l'assemblée devant elle ! Un rire horrible retentit, l'homme parla d'un accent... Particulier qui ne ressemblait aucunement à de l'anglais ce qui attisa la curiosité de tout le monde et même de son propre fils ! Il insinua également dans son discours au sens figuré des choses horribles, il avait parlé des institutions du pays qui ne pouvait être que le Ministère de la Magie, Sainte-Mangouste et tous les lieux très fréquentés ! Je frémis, ma mère qui se trouvait à Sainte-Mangouste pourrait-être attaquée ?! Je ne pouvais y croire, un départ d'elle plus tôt que prévue ne pourrait qu'être encore plus dévastateur. Je n'avais pas encore préparé mon deuil et il m'était encore impossible d'imaginer le moment... Ou elle serait morte. 

J'étais si emprunte dans mes pensées que je ne suivis même pas la suite du discours de Miss Loewy. Elle sembla poser une question au Malefoy, tout en s'aidant de menace. Selon les estimations des autres sorciers adultes présents, il n'était pas réellement... Scorpius Malefoy mais un Change-Peau du clan Ramdani selon une directrice. L'idée que n'importe qui puisse usurper l'identité des autres me répugnaient, m'intriguaient et me faisaient peurs. On ne pourrait à ce moment, ne plus pouvoir avoir confiance en personne de peur de confier des informations à une mauvaise personne !

Après cette révélation, la directrice de l'école fit évacuer l'enfant, Lupus Malefoy de son faux père. Elle fit alors appeler un elfe de maison pour aller voir ce qu'il se passait à Sainte-Mangouste, rien que le fait que je sache que j'aurai bientôt des informations sur ce qui allait se passer me rassura. Je devais être fixer, mais je me faisais quand même les sangs sur la suite de l'histoire qui me faisait sombrer dans mes pires cauchemars. 

La directrice demanda alors plus d'informations sur ces "Changes-peaux" à la dame qui avait donné l'information qui se trouvait être Jamila Alkanat, directrice d'Albaldah. Puis, le sujet se détourna sur Arseni Stoyanov, ancien ministre de la magie et également ancien directeur de Poudlard. Pourtant Miss Loewy semblait irritée que l'on parle de lui, elle tenta de demander des explications, elle qui en avait vu bien des choses, la mort même de cet individu. 

Il fut ensuite question d'Horcruxe en le frère même de l'homme décédé, qui n'était sûrement pas décédé à ce moment-là. Cette évocation à l'une des parts les plus sombres de la magie noire me fit me sentir très mal. J'avais en quelque sorte peur de cela, même si j'arrivai à contrôler cette peur, j'étais curieuse de savoir si les hypothèses étaient véridiques. Etienne Saturnin, le directeur de Beauxbâtons, l'ancienne école de maman sembla plus mesurée, plus prudent, plus opposé contre l'idée d'invoquer cet esprit et une part de moi était plutôt d'accord avec lui. Pourtant, Miss Loewy le fit bien et je me demandais bien assez qu'elle serait les suites des événements.

Je me tournai alors à ce moment vers ma voisine, qui était rangé avec moi et assise à mes côtés lors du cours que nous avions dû quitter en catastrophe depuis l'attaque pour venir ici. 

- Tu penses qu'il va se passer quoi maintenant Celia ? 

Mau'
*Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.*
*Nous sommes tous des étoiles, il nous suffit juste d'apprendre à briller*
*Écrire c'est ranger le désordre que l'on a dans la tête*