Inscription
Connexion

26 déc. 2019, 21:00
 Bal des Sorcières  La salle de bal
Christopher arriva à se glisser dans la salle malgré le trou qui était à son entrée. Le calme commençait à se faire et l'aiglon essayait de repérer ci et là ceux qui avaient besoin d'aide, et surtout il cherchait ses amis, Alice surtout. Mais sa dame blanche semblait avoir disparu, en tout cas il ne la voyait pas encore. Les gens se cherchaient, criaient des noms, puis il aperçut un éclair rouge au fond de la pièce et se décida d'aller vers son origine pour aider ceux qui semblaient en avoir besoin.

Il reconnut Brett qui semblait en détresse alors qu'il tenait le visage de Carry. Elle semblait mal en point, comme inerte le long du mur avec du sang sur le visage. L'aiglon commença à aller vers eux pour aider le garçon mais alors qu'il était à quelques mètres il entendit une autre Serpentard répondre à Brett. Lui expliquant ce qu'il venait de se passer. L'aiglon était paralysé par la surprise et l'horreur de ce qu'elle racontait. Carry avait attaqué Alice? C'était impossible non! Son regard se posa alors sur la robe blanche qui était à terre derrière Irisia. Aliosus était penché sur le visage de la personne qui était allongé là et sur le coup l'aiglon ne la reconnu pas, ou plutôt il ne voulait pas admettre que c'était elle, que c'était son Alice. Doucement, alors que les larmes coulaient d'un coup de ses joues, il s'approcha. Tremblant et silencieusement il s'agenouilla et posa la main sur l'épaule d'Aliosus.

"-Elle... Elle a vraiment fait ça?"

Il devait voir de ses propres yeux si ce que disait Irisia était vrai. Et quand Aliosus releva la tête il vit sa belle Alice toute défigurée par l'acte ignoble d'Harrison. La joue de la jeune fille était recouverte de sang qui dégoulinait encore.

"-Ooh non Alice!"

Il posa sa main autour du cou de la jeune fille. La poitrine de la jeune fille se soulevait au rythme d'une lente respiration, elle était en vie, elle avait dû s'évanouir. Il était un peu soulagé mais la rage et la colère étaient présentes et fortes cependant la douleur de voir Alice ainsi empêchait l'aiglon de les exprimaient. Sa baguette en main il jeta un coup d’œil vers la coupable qui était au sol, Carry attendra pour subir les conséquences de ses actes. De toute façon maintenant que le calme était revenu, attaquer une élève n'était pas une bonne idée. L'important pour le blond était de s'occuper d'Alice. Il essuya ses larmes et renifla avant de s'adresser à Aliosus.

"Miss Loewy est arrivée, elle a bloqué les espèces de mangemorts, c'était des élèves finalement. Vous allez bien vous? Demanda-t-il en regardant tous ceux qui étaient autour d'Alice. On va l'emmener à l'infirmerie! Si vous voulez bien m'aider. Il se releva et pointa sa baguette vers Alice. Mobilicorpus!

Le corps endormi d'Alice se souleva légèrement, ses camarades n'avaient plus qu'a pousser le corps de la jeune fille vers leur destination. Là-bas quelqu'un s'occupera d'elle et ferait en sorte qu'elle aille mieux.

@Irisia MacLynn, @Brett Carter, @Aliosus Nerrah, @Alice Sangblanc et ceux à côté que j'ai oublié :)

Ma signature signe la fin de votre quête
Vive les Tallirenpher / 141265 / Christortank
-4ème année et ex-Préfet RP / Boute-en-train de l’année 2018 et 2019

4 janv. 2020, 22:34
 Bal des Sorcières  La salle de bal
Précédemment

Britanny avait eu l’impression que plus elle avançait, plus le mur s’éloignait. Elle ne savait pas comment elle faisait pour continuer son chemin, ventre à terre, avec cette douleur à la cheville. Elle ne se préoccupait même plus des assaillants. Elle ne se rendit pas compte que le plafond avait failli s’effondrer, touchant tout de même un professeur, ni ne vit la directrice apparaître. Elle se rendit compte de ce qu’il se passait autour seulement lorsqu’elle atteignit son objectif. Doucement, elle se retourna pour s’asseoir le dos contre le mur. Elle découvrit alors les Autres dans une cage, Miss Loewy et d’autres encore les tenant en joug. Ce fut comme si elle avait retenue l’air dans ses poumons et qu’enfin, tout pouvait sortir. Elle se mit à tousser à cause de toute la poussière environnante. Son estomac se contracta et de la bile se déversa de sa bouche. Son corps la faisait souffrir.

Puis, devant ses yeux, semblant flou à cause des larmes, elle le vit enfin. Charlie venait de la trouver. Il avait les yeux brillants mais une expression soulagée. Sans se soucier du repas que sa sœur venait de régurgiter à côté d’eux, il l’a pris dans ses bras et la serra fortement contre lui. Les sanglots de la fillette s’estompèrent alors qu’elle s’accrochait à son frère comme à une bouée de sauvetage. Il ne cessait de lui murmurer des paroles rassurantes alors qu’autour d’eux, on commençait à s’agiter pour s’occuper des blessés. Charlie se recula en passant une main sur sa joue pour effacer les traces de larmes puis il lui demanda si elle était blessée. Britanny lui montra sa cheville qui avait bien enflée. Il la toucha légèrement ce qui arracha une grimace à la petite rousse. Il s’excusa et l’embrassa sur le front avant de lui expliquer qu’il allait la porter. C’est à ce moment là qu’elle prit conscience que Charlie était lui aussi bien amoché. Son visage, qu’il avait maquillé en blanc pour son déguisement de vampire, était à présent noir et plusieurs égratignures étaient visible. Elle vit son costume déchirer à plusieurs endroits et on apercevait une grande entaille sur son bras, dont le sang s’écoulait encore.

Britanny, toujours sans prononcer le moindre mot, secoua la tête lorsqu’il s’approcha plus près et attrapa le bras blessé en tremblant. Charlie n’avait même pas vu cette blessure.


- T’en fait pas Bri, je sens rien.

Il passa alors un bras dans son dos et l’autre sous ses genoux et la souleva du sol. Britanny nicha automatiquement sa tête dans le cou de Charlie et ferma les yeux, ne voulant pas voir l’état de la salle et des personnes qui y étaient encore. Une vague de fatigue s’abattit sur elle et elle s’endormit avant même d’atteindre l’infirmerie.


Fin du RP pour moi :)

3ème année RP en 2046-2047 - Luca Hollestelle comme référence physique, svp ne pas l'utiliser
Membre du M.E.R.L.I.N. - Lune #800000

10 janv. 2020, 17:16
 Bal des Sorcières  La salle de bal
Elle était encore ainsi prostrée quand une grosse pierre l'effleura, passant juste au dessus d'Irene. Que se passait-il ? le plafond allait-il encore s'effondrer ? Irene se jeta sur Blaze comme pour recouvrir son petit corps, cherchant à protéger ce qui n'était plus mais aurait dû être. Comme si de son corps, Irene pouvait empêcher une pierre de s'écraser sur eux. Comme si juste de son corps, Irene pouvait supporter la chute d'une grosse pierre sans que le corps de Blaze ne soit endommagé. Comme si Irene était un bouclier. En réalité, la jeune fille avait plongé sa tête dans le cou du petit garçon, continuant de pleurer. Elle attendant que la pluie rocheuse s'arrête. Ce qui arriva rapidement.

Pourtant, Irene, épuisée, resta longtemps allongée sur le corps de l'aiglon. Elle entendit à peine les pas du Serpentard qui s'éloignait. En fait, elle se rendait compte qu'elle sentait quelque chose bouger sous son ventre et sa poitrine. Comme si le sol s'élevait et se baissait précisément à cet endroit là. Irene se redressa, doucement, n'osant pas croire l'étincelle d'espoir que ce mouvement provoquait en elle. De ses yeux bouffis, elle observa attentivement Blaze. Elle n'en cru pas ses yeux. Il respirait, il n'était pas mort ! Elle devait le protéger, l'emmener à l'infirmerie. Irene dégagea le front du petit garçon, écartant les mèches rebelles qui s'y étaient collées et s'essuya le nez avec sa manche. Elle se releva, cherchant de l'énergie dans ses dernières forces et essaya de soulever, à mains nues le petit corps. Il lui sembla soulever un pantin mou pesant une tonne. Si seulement elle avait pu lui jeter un Aleviari... Elle reprit donc sa baguette magique, attrapa son balai et lança un nouveau Mobilicorpus tant bien que mal. Sa main tremblait sous l'effort et Irene espérait de tout coeur réussir à maintenir le sortilège jusqu'à l'infirmerie. 

Toute à sa concentration, Irene passa une première fois devant la porte entrouverte de l'hôpital, oubliant qu'elle avait descendu un étage. Elle reconnu cependant un tableau devant lequel elle passait régulièrement en allant en cours de sortilèges et fit demi-tour. Arrivée dans la grande pièce, sentant qu'elle ne tenait plus le sortilège, Irene relâcha Blaze au dessus d'un lit. La citrouille détrempée s'enfonça dans le lit avec un grand grincement. La jeune fille tituba jusqu'au petit corps, prenant appui sur son balais. Elle lâcha son balai et sa baguette avant de tomber à genoux sur le sol. Elle arrangea les membres du petit garçon, remettant les deux bras et une jambe à l'intérieur du lit. Un regard alentour lui indiqua que l'infirmier n'était pas dans la pièce. Irene essaya de l'appeler faiblement, plusieurs fois, il n'était pas là, elle devait attendre qu'il revienne. Alors, dans un dernier effort, la jeune fille tira sur les couvertures sous Blaze et essaya de l'en recouvrir plus ou moins. Ensuite, elle s'écroula, la tête dans les mains et se remis à sangloter, relâchant la pression, la peur et toutes les émotions par lesquelles elle était passée. Elle songea aussi qu'elle avait abandonné ses autres camarades dans la salle, et elle pleura de plus belle. 

Elle resta ainsi quelques minutes, sa respiration se calmant doucement. Elle avait sombré dans un sommeil lourd mais ses yeux continuèrent de pleurer encore quelques minutes. 

Fin du RP
Merci @Blaze Rosenberg  pour ton accord

Mission n°2 Cabane de Cristal, janvier 2020

Tallyrenpher, à l'attaque !/ ⇈⇈ Ceci n'est pas un pavé... ⇈⇈ / Des Souris et des Dragons
5ème année RP - M.E.R.L.IN. : Mat / Spid'Irene, la Princesse des Mots-Croisés

12 janv. 2020, 02:08
 Bal des Sorcières  La salle de bal
~ 19h30




- Au fait, tu m'as toujours pas dit ton nom.

...

« .. OK.. Je sais que tu te contiens actuellement d'exploser de rire mais, s'il te plaît, il ne faudrait pas que tu.. »

- BWAHAHA !

« .. Craques. »

Nan mais comment je suis censée me retenir de rire, là ?! Elle insulte ma meilleure amie au plus grand des calmes avec une répartie minable puis me demande mon nom ! J'en peux plus..


Elle balaya une larme qui apparaissait au coin de l'oeil avant de s'appuyer sur l'épaule de Lexie dans le but d'essayer de contrôler son fou rire.

- Désolée, c'est juste que..

MAIS MINCE, QUOI, ELLE FAIT BEAUCOUP TROP PITIÉ !


Elle repartit pour une deuxième vague de fou rire en lâchant carrément sa chocogrenouille.

« Ressaisis-toi, c'est pas possible ! »

Oui, justement, c'est pas possible de me ressaisir !

« RAAH.. »


Elle finit par reprendre son souffle entre deux éclats de rire.. Puis grimaça en sentant sa bouche rester crispée, malgré le fait que ce fou rire se soit arrêté.

- C'est juste que..

« NON. Ne repars pas dans ce fou rire ! »

- 'Fin.. Tu fais trop pitié, quoi ! T'es là, t'essayes de répliquer avec des trucs minables du genre
- elle prit une voix bien aiguë - "Oui, je suis une servante inférieure aux autres.. Mais je peux tuer ! Attention, woaw, danger" ! .. Puis tu demandes mon nom dans le plus grand des calmes, exactement comme si tu n'avais pas d'amis et que tu en cherchais désespérément dans tes ennemis.. Oh mais oui, c'est vrai ! Tu n'en as pas ! Après tout, qui voudrait être ami avec une face de troll de servante comme toi ?

@Celestia Moon & @Lexie Grey
Dernière modification par Hestia Andrew le 25 févr. 2020, 11:51, modifié 1 fois.

« VROOM VROOM ! »
HESTIA ANDREW (si si, ça s'écrit comme ça, je vous assure) du Lextia, Grincheux & Concierge 2019

15 janv. 2020, 09:50
 Bal des Sorcières  La salle de bal
Un retard monumental, mais mieux vaut tard que jamais! :)

Reducio
Image


Vanellia avait vraiment envie d'aller au bal, c'était pas tous les jours que ça arrivait ce genre d'évènements, alors il fallait en profiter! Malheureusement, la jeune fille aurait rêvé y aller avec sa meilleure amie, Eider, mais celle-ci avait dû décliner l'invitation car elle avait été invitée à une soirée privée. Il fallait bien avouer que Vanellia avait été un peu vexée, même si elle avait très bien compris pourquoi Eider avait dit non. En plus, elles s'étaient promis de se retrouver pendant la soirée! Et pour se faire pardonner, Eider lui avait offert de jolies fleurs, des orchidées. Alors, c'était décidé, Vanellia les porterait pour le bal! Ni une, ni deux, elle tenta d'oublier ce vilain refus, et s'était attelée à la confection de son costume. Rien de bien compliqué à ce niveau là: elle avait discrètement volé un drap aux elfes de maison lorsqu'ils étaient venus de les changer dans son dortoir. Ensuite, lorsqu'elle fut seule dans sa chambre, elle lança un petit sortilège de découpe sur ce fameux drap, et voilà! Une véritable momie! Elle n'en oublia pas le clou de son costume, une orchidée dans les cheveux.

Lorsque sonna l'heure du bal, la fillette était fin prête. Elle comptait rejoindre Julie, mais après plusieurs minutes de recherche, ne trouvant pas sa camarade, la fillette se décida à y aller seule. Elle en avait les larmes aux yeux, seule dans sa chambre, devoir aller au bal toute seule... Elle expira, inspira, et se redonna du courage. Elle pouvait le faire.

Vanellia pénétra dans la salle de bal lorsque le choeur des grenouilles finissait de chanter. La pièce était déjà bien remplie, tant mieux, personne ne ferait attention à elle comme ça. Elle se faufila parmi les élèves et passa la soirée ainsi, dansant ou grignotant parfois, mais la majorité du temps, elle le passa assise, à regarder les gens qui passaient devant elle.

Soudain, Marcus apparut devant elle, la bouche badigeonné de sang, les habits déchirés, il était affreux! Elle ria de bon coeur, et passa un bout de temps avec lui, la meilleure partie de la soirée, pour la petite Serpentard! La note négative de ce moment, fut le moment où elle aperçu son amie Eider, accompagnée, elle semblait vraiment passer un bon moment. Son coeur se serra de jalousie, mais l'image s'envola, car elle perdit son amie de vue, et s'en retourna alors avec son frangin. Puis, arriva l'élection de la reine du bal. Vanellia leva les yeux au ciel, elle détestait ça. On pouvait presque déjà savoir qui allait gagner: une poufsouffle populaire... Elle resta vissée sur une chaise le temps que ce mauvais moment passe, et pas question de mettre quoi que ce soit dans cette maudite urne. La batteuse des Crochets s’enorgueillit en découvrant les résultats: elle avait visé juste et en plus, certaines filles qu'elle n'appréciait pas n'avaient pas gagné, coup double pour la fillette!

Vanellia assista à la scène qui suivit l'élection. Les filles qui se disputaient une courrone idiote et tout le monde s'en mêla très vite. Vanellia regardait de loin, toujours assise sur sa chaise, cette histoire allait mal tourner! De toute façon, tout le petit groupe fut sortit de la salle assez rapidement, et Vanellia reporta son attention ailleurs... Soudain, la marque des ténébres apparut. Vanellia frissonna, tout en pensant à quels point led ados étaient débiles! Elle ne se rendit pas toute de suite compte que ce n'était pas une blague, mais lorsque la musique s'arrêta brutalement, elle compris, elle en fut immédiatement horrifiée. Elle s'en voulait à présent: elle avait laissé sa baguette à côté de son lit, elle se retrouvait donc impuissante et seule face à la bêtise humaine.

En parlant de bêtise, elle vit clairement Carry avancer et crier des noms. Des Serpentard. Le visage de Vanellia s'assombrit d'avantage alors qu'elle se levait lentement de sa chaise et longeait lentement le mur vers un endroit plus éloigné. Un éclair rouge. Vanellia laissa échapper un cri, tout en portant les mains à sa bouche. La situation dérapait. Elle priait pour qu'un professeur intervienne rapidement, mais la salle était bondée, c'était difficile de se frayer un chemin. La fillette continua de reculer lentement. La table qui se trouvait derrière elle à ce moment-là s'envola, et elle se baissa, surprise. A présent vraiment paniquée, les larmes lui montèrent aux yeux. Elle était seule parmi toute une foule. Un sentiment d'oppressement la submergea. La fillette déglutit, renifla bruyamment et se redressa lentement. Elle reprit sa lente marche arrière, il fallait s'éloigner, ça ne sentait pas bon du tout.

Une épaisse fumée se dégagea de la barrière de table formée par le professeur d'histoire, Vanellia sentit ses yeux la piquer de plus en plus. Elle ne savait pas bien si c'était la fumée ou son angoisse, mais le fait est, qu'elle était terrorisée. Elle chercha Marcus et Enzo du regard, mais la salle était devenue cahotique et ses yeux, tout comme ses pensées, étaient embués, elle ne les trouva pas.

Tout s'accélèra, le feu baissa mais le sol s'écroula, un nouveau cri sortit de la bouche de la jeune Serpentard. Elle fonçait à présent vers le mur opposé à la porte. Marcus! Où est-il? Elle était persuadée que lui seul pouvait l'aider à présent. Elle se fit bousculer, parfois à contre-sens de la foule, parfois poussée car elle ne semblait finalement pas aller assez vite. On aurait dit une fourmilière. Un des assaillant se jetta bizarrement dans les flammes, Vanellia ne vit pas bien le spectacle, mais entendit les affreux cris. Elle se colla contre un mur, ne sachant pas vraiment quoi faire d'autre.

Elle entendit quelqu'un crier qu'il existait une issue, mais la fillette était à présent trop éloignée, elle ne la voyait pas. Elle ne se voyait pas retourner vers la barricade et ce trou béant, vers le coeur de l'affrontement. Pas seule.

L'espoir refit surface lorsqu'une voix familière cria son nom. Vanellia se retourna, les yeux bien humides:

- EIDER! oubliant tout, elle se précipita vers son amie.

Elle n'était plus seule à présent...

Enfin, la voix glaçante de la directrice se fit entendre. Une cage apparue autour des terroristes. Vanellia se rassura, c'était bientôt fini, c'était bientôt fini, c'était bientôt fini...

Les élèves semblaient évacuer les lieux, accompagnés des préfets. Vanellia essuya du revers de son bras ses yeux et son nez coulant. Elle se tourna vers Eider, et le garçon qui était avec elle.

- On ferait mieux de partir avec eux. dit-elle en désignant les groupes du menton.



Reducio
Résumé:
- Vanellia arrive en retard et seule au bal, déguisée en momie (et sans sa baguette)
- Elle y retrouve son frère, avec qui elle passe une partie de la soirée
- Elle voit de loin l'altercation entre Herminie et Lexie
- Elle va au fond de la salle et reste contre un mur le temps de l'affrontement
- Elle rejoint Eider et Clément et leur propose de partir


@Eider Dawkins et @Clément Downing

Serpentard - 4ème année RP

20 janv. 2020, 19:06
 Bal des Sorcières  La salle de bal
Précédent

Lexie lui parla et l'autre Gryffondor éclata de rire. Celestia sentit que ses nerfs allaient lâcher. Elle serra ses poings et inspira silencieusement, en fronçant les sourcils. La jeune blairelle essaya de répondre à Lexie sans craquer, parlant plus fort pour couvrir les rires d'Hestia.

"Tu préfères manger des insectes ? Et tu as bien raison. De une, les insectes c'est très bon, et au goût et pour la santé, et de deux, ça me permettra moi que je vois moins ta tête à toi."

Celestia commençait à perdre, et les Gryffondor à gagner. Elle allait bientôt craquer. Mais que pouvait-elle faire ? En plus elles étaient deux, contre une. Elle se convainc de résister encore un peu. Au moins répondre à cette fille qui venait de lui répondre que personne ne voulait être ami avec Celestia. Ses pensées convergèrent vers Elwing, sa petite Winky d'amour. C'est cette pensée qui lui donna la force nécessaire pour répondre sans flancher. La force nécessaire pour garder encore un peu son sang-froid.

"Donc pour toi, je n'ai pas d'amis ? C'est bizarre ça. Attends, laisse moi compter.." Elle fit mine de réfléchier un peu"Voyons voir... J'ai au moins 10 amis et oh, comme c'est bizarre. Très étrange ça. J'ai même une petite amie ! Je suis en couple tu comprends ? Tu connais toi ce mot ? Bien sûr que non ! La seule personne qui t'aime c'est Lexie ! Et inversement. Tu es la seule personne qui aime Lexie. Enfin, si on peut appeler ça aimer. Si ça se trouve, vous faites semblants. Juste pour faire semblant de ne pas être seul au monde. De toute façon moi, contrairement à vous, cela ne me dérange pas d'être seule par moment. Se perdre dans ses pensées, dans un bon bouquin, tout ça vous n'avez jamais testé. Vous avez trop peur du jugement des autres. Vous avez trop peur de ne pas être aimé."

Celestia avait remarqué qu'il avait maintenant beaucoup plus de monde dans la salle. Elle laissa ses pires ennemies en plan et alla retrouver ses amis. Elle entendit néanmoins la réponse de Lexie et de la jeune inconnue, du moment qu'elle répondirent.

*********

A l'annonce de la reine des sorcières


"Herminie Peers"

Celestia sourit. Certes, elle n'avait pas gagnée, mais c'était une autre blairelle,  la nouvelle préfète qui plus est, alors peu importait. Elle était contente pour Herminie. Soudain, Lexie s'approcha d'Herminie et... lui vola sa couronne ?! Celestia serra ses petits poings et ses dents tout en fronçant les sourcils. Elle ne supportait plus cette petite peste. Déjà tout à l'heure elle se prenait pour une reine. Ce n'était plus possible pour la jeune blairelle. C'était la goutte qui a fait déborder le vase de la colère. Elle sortit de la salle de bal d'un pas rapide, fulminant. Elle marcha dans la nuit jusqu'au parc. Elle s'assit au bord du lac. Elle avait besoin de prendre l'air. Celestia se calma peu à peu, au rythme de l'eau. Plusieurs minutes plus tard, elle se releva et rentra. Le château était calme, et elle entendait au loin les bruits de la salle de bal. Elle se mit en pyjama et s'allongea dans son lit. Cependant, elle n'arrivait pas à s'endormir. Alors, qu'enfin, elle allait s'endormir elle entendit des gros bruits au dessus d'elle. Comme des bruits de bataille. *J'ai dû rêver. Allez, endors toi, ce n'est rien.* Cependant, quelques minutes plus tard, elle entendit clairement un gros craquement. Comme si le ciel était tombé. *C'est rien Celestia. Dors.* Elle suivit sa petite voix et s'endormit. Cependant, elle rêva d'une bataille, de sorts lancés, et de plafonds qui tombent.

@Lexie Grey @Hestia Andrew

Suivant
Dernière modification par Celestia Moon le 24 févr. 2020, 11:48, modifié 1 fois.


Cluedo-girl et 3e année RP

18 févr. 2020, 12:46
 Bal des Sorcières  La salle de bal
J'étais contente. Ma meilleure amie me soutenait énormément, elle avait même une bien meilleure répartie que moi, il faudra d'ailleurs que je lui demande de m'apprendre à faire pareil. Elle le fait avec tellement de courage et elle semble tellement à l'aise ! C'est vraiment top, je suis heureuse de l'avoir à mes côtés et pas face à moi comme cette idiote qui voulait se la mettre dans la poche et me la piquer.
Je rigolais aussi pour me moquer de Celestina. C'est vrai que Hestia avait pas tord, elle faisait vraiment pitié !

Sa répartie face à ça ? Nul. Comme d'habitude et comme elle en faite. Je ne pu m'empêcher de lever les yeux au ciel face à de tel stupidité !
"Désolé tout ce que j'ai entendu c'est blablabla je n'ai aucune répartie blablabla j'ai des amis. Mais ils sont où tes amis et ta petite amie ? Ils existent vraiment au moins ? Et bien sûre qu'Hestia est une véritable amie, c'est même la meilleure. Oh et pour information j'ai plein d'autres amis et Hestia en a d'autres aussi *bon pas beaucoup certes* et puis on est pas désespéré au point de se mettre en couple ou d'être amie avec  n'importe qui c'est tout. Contrairement à toi nous avons un minimum d'amour propre."
Personne ne doit être aussi pénible que cette fille.


@Hestia Andrew @Celestia Moon

Vive le Lextia ♥

4 mars 2020, 12:02
 Bal des Sorcières  La salle de bal
Ennis ne parvient pas à savoir si la directrice ou un des professeurs à ses côtés ne l'entend vraiment. Mais il s'avère que l'infirmier se dirige rapidement vers M. Penwyn et que les choses s'accélèrent. Les élèves masqués sont contenus dans leur cage - sauf le brûlé grave. Quand aux autres, ceux qui n'ont physiquement rien, il sont invités à rejoindre leurs salles communes respectives.

En tant que préfète il est demandé à l'irlandaise de veiller à ce que chacun des Gryffondors regagne sans protester le portrait de la Grosse Dame puisbson lit. Alors dès qu'elle voit un membre de sa maison, elle l'incite à en prendre le chemin. Les plus jeunes filent généralement sans demander leur reste tant ils sont chamboulés. Les plus âgés tentent parfois de lui tenir tête argumentant vouloir rester auprès dun ami blessé. Mais la troisième année n'en démord pas. Les blessés sont évacués vers l'infirmerie un par un. Ils iront les voir à partir du lendemain matin. Labprefete ne pensait pas réussir à se faire entendre aussi bien. L'appui des professeurs présents autour avait certainement aidé.

Et vint le moment où les vestiges de la salle de bal furent vide ou presque de tout élève. Alors Ennis prit elle aussi le chemin de son dortoir, récupérant parfois un ou une retardataire qui traînait pas là. Ce n'est qu'une fois sous ses draps qu'elle se rendit compte qu'elle n'avait pas réussi à retrouver Clément. Et qu'elle ne l'avait pas vu non plus dans le salon rouge et or. Il ne servait à rien qu'elle descende, elle n'aurait pas accès à son dortoir. Elle attendra le matin pour être rassurée.

5ème année RP - Préfète RP depuis septembre 2044
Jo' family - color=#741B47