Inscription
Connexion

16 févr. 2020, 14:21
 Terminé  Bien placée pour le savoir
Samedi 4 février 2045, repas du midi,

Emelyne était assisse à la table des gryffondor, non loin de la porte. Seule. Gabryel devait être quelque part à la table sans aucun doute, mais... Elle ne voulait pas voir la déception dans ses yeux un jour. Alors si elle s'en éloignait, le temps de savoir ce qu'elle devait ou ne devait pas faire... Elle n'aurait pas à le voir, à le décevoir. Elle avait cru se faire plein d'amis depuis son arrivé ici. Mais on lui avait prouver que tous n'était que des menteurs, des manipulateurs qui se jouait d'elle. Klaus l'avait abandonné depuis longtemps maintenant. Nicolas aussi. Elle s'était rendue compte qu'elle n'était pas si proche que ça des autres : que savait-elle d'eux, au final ? Leur couleur préférée ? Leur animal ou leur plat favori ? Leur anniversaire ? Leur caractère ? Elle ne savait rien. Elle n'avait jamais rien su d'eux. Ce n'était que des faux-semblant d'amitié. Gabryel était le dernier qu'il lui restait donc. Elle lui faisait encore confiance à lui. Il ne lui avait jamais menti. Deux autres aussi s'étaient montré franc, bien qu'elle ne soit pas si proche d'eux que ça : Alexei Menkins, qui ne la détestait pas alors qu'il aurait du, et Lili Cooper, celle qui lui avait fait découvrir la salle sur demande. Deux serpentard, dont elle ne savait pas grand chose, si ce n'est leur sincérité. Lili Cooper était celle qui était la plus proche d'être son amie. Alexei avait son respect et sa confiance, ce qui était déjà un grand pas. Et Gabryel était son meilleur ami. Elle ne voulait pas les perdre eux aussi. Si elle les perdait, à qui pourrait-elle faire confiance ? Vers qui pourrait-elle se tourner alors que son monde avait totalement basculé ?
Les sons d'une dispute lointaine la firent sortir de sa réflexion. Quelque chose se passait à la table des verts et argent. Emelyne releva la tête pour voir de l'autre côté. Visiblement une fille qu'elle ne connaissait pas et un garçon de deuxième année se disputaient. Emelyne retourna à son assiette, qu'elle n'avait pas vraiment toucher. Mais la dispute s'intensifia, jusqu'à ce qu'elle entende vaguement la voix de Lili. Elle redressa à nouveau la tête. Celle-ci s'était lever, essayant de retenir le garçon qui partait, furieux. Mais visiblement, la fille inconnue en avait aussi après Lili. Emelyne n'était pas du genre à s'occuper des affaires des autres si ça ne la concernait pas au moins un peu. Si elle n'avait pas fait parti du MERLIN par exemple, elle n'aurait jamais prit le parti de suivre Alexei Menkins afin de s'assurer de sa sincérité et de sa loyauté au début de l'année. Lili était l'unique fille à avoir été sincère envers elle. Elle était gentille. Elle était sans doute la dernière amie qu'il lui restait. Comment aurait-elle pu ne pas réagir ? Impossible. C'est pourquoi, Emelyne se leva de sa place, contourna la table des Serdaigle et s'approcha du lieu de la dispute. Quand elle arriva non loin, elle reste un peu en retrait, lançant un regard à Lili puis à l'autre fille, cherchant à comprendre ce qui se passait. Alexei aussi était là, bien évidement : lui et Lili était des meilleurs amis inséparables. La fille inconnue était plus âgée qu'eux. De l'autre côté, Arya Nightshade arrivait elle aussi sur les lieux de la dispute. Arya... Une amitié tomber rapidement à l'eau, malheureusement. Emelyne n'avait pas réussi à l'aider, à la soutenir. Arya n'avait pas eu assez confiance en elle. Le garçon quand à lui, était au milieu du passage, recroquevillé sur lui-même. Emelyne continua d'avancer. Elle devait soutenir Lili. Mais comment ? Elle ne savait même pas ce qui se passait exactement... Mais elle décida de continuer son chemin, de se rapprocher de son amie, de lui montrer qu'elle était là pour elle.
Dernière modification par Emelyne O'Brien le 18 mars 2020, 16:29, modifié 1 fois.

Emy, 3A RP, 2A devoirs - JFF - Ma Noona : Taylor <3 - Vive Gryffondor !
Ex-membre du MERLIN : Ayden

6 mars 2020, 11:45
 Terminé  Bien placée pour le savoir
Il va étouffer. Tout est trop bruyant, trop lumineux. Tout lui fait mal au cœur, à la tête. Il a l'impression que des dizaines de petites aiguilles lui transpercent le corps, et c'est infernal. Il sait qu'autour de lui, il n'y a que des personnes qui ne lui veulent pas de mal, mais pourtant ça n'arrange absolument rien à son état, il se sent toujours comme un animal en cage, encore plus maintenant après son explosion de colère. La colère, c'est la seule chose qui le rend fort, alors maintenant qu'elle a fondu comme neige au soleil, il se demande juste ce qu'il peut ressentir ou pas. Est-ce qu'il a le droit de détester l'autre ou est-ce qu'il devrait plutôt se détester lui ? Ses paroles lui ont fait du mal, mais est-ce parce qu'il s'est sentit insulté ou parce qu'il savait, au fond, qu'elle avait raison ? Il sait qu'il devrait rester pour aider Lili, lui être d'un soutient, mais il sait très bien qu'il n'y arrivera absolument pas. S'il reste dans cette salle, il va s'écrouler. De ça, il en est totalement certain. Il faut qu'il sorte. Il essaie de prendre de grandes respirations mais elles se bloquent dans sa gorge et ça le fait commencer à pleurer, comme un bébé. Il se sent très faible, même trop faible. 

Il leva légèrement la tête et observa toutes les personnes qui regardaient vers là où il se trouvait. Dans sa tête, il n'y avait plus que lui. Ils ne regardaient pas là où il y avait l'agitation, mais ils le regardaient tous lui. Et il lui semblait qu'ils savaient tous. Ils savaient absolument tous, toutes les choses sur lui, tout ses sales petits secret. Ils pensaient tous qu'il n'était rien de plus qu'une fourmi à écraser. Tout ces regards le jugeaient. Et c'était infernal, totalement infernal et invivable. Alors il pencha la tête vers le sol pour ne plus pouvoir voir personne avant de tourner les talons et de courir hors de la grande salle comme s'il avait le diable à ses trousses. Il devait juste trouver un endroit où pleurer un bon coup et où calmer son cœur. Un endroit où personne ne le suivrait et où personne ne poserait ses gros yeux sur sa faiblesse. 

Fin du RP pour moi. Etant donné la date, il ne comptera pas dans ma chronologie, merci donc de partir du principe que le né-moldu qu'a insulté Tess était un né-moldu random. :) 

Edwin Wellhister (14 ans, deuxième année)
"T'a Smaug sur son tas d'or et t'as Edwin sur son tas de rédacteurs"
- Isaac Powell

16 mars 2020, 15:09
 Terminé  Bien placée pour le savoir
Le sourire suffisant de Tess ne t'échappe pas, pis, il te fait frémir.
Tu vois bien qu'elle prépare quelque chose d'affreux, de désagréable, et ça te met la puce à l'oreille. Si elle tient absolument à attirer l'attention de tout le monde, c'est que ce qu'elle a à dire est important.
Premier choc.
Première annonce qui t'ébranle.
Première paroles de Tess qui visent Lili.
Premier battement de coeur manqué.
Elles sont cousines ?
Cousines. Liées par le sang.
Puis la Question suit. Elle envahit ton cerveau, cherche sa Réponse.
« Pourquoi se sert-elle de cet argument contre Lili ? »
Tu jettes un regard où perce une surprise sans nom à ton amie, qui est partie derrière le moldu qui a fui. T’aurait-elle caché un tel lien ? En aurait-elle honte ?
Sa réaction te confirme que oui et pourtant tu ne comprends pas pourquoi.
Les rapports entre elle et Tess sont-ils si compliqués ?
Tu t’approches à nouveau de ton amie, fronces les sourcils puis l’interroges :

« Tess, j’peux savoir ce qu’il s’passe ? »

Tu penches la tête, puis jettes un regard désolée à Lili. Elle te paraît mal, très mal. Alors tu ajoutes à l’attention de sa prétendue cousine :

« Tu vois pas que Lili va pas bien ? Pourquoi tu veux lui faire du mal comme ça ? »

• ‘til it seemed
that Sense was breaking through — •

ent‘r‘êvée

17 mars 2020, 23:09
 Terminé  Bien placée pour le savoir
La situation ne te plait pas du tout, pire que ça, elle te fait peur : tu perds le contrôle, tu sens que ce n'est qu'une question de temps avant Tess ne se permette de mettre toute la salle au courant à propos de ton statut.

Tu vois Kyana s'approcher d'elle et elle lui parle. La pauvre, elle vient sûrement d'apprendre que vous êtes cousines, tu n'as pas eu le courage de le lui dire, de peur de découvrir sa réaction. Visiblement, Tess ne se préoccupe pas tellement de la Serdaigle, elle semble vouloir mener sa mission d'un point A à un point B, peu importe le reste. Son regard gris posé sur toi, elle semble lancer quelques paroles futiles à Kyana, telles que "Tu vas voir, tu comprendras assez vite mes raisons, j'en suis sûre" mais son regard est toujours posé sur toi, telle une proie sur son futur repas. Toi, tu es là, impuissante, puisque ton ami s'est enfui de la grande salle.

Ta cousine prend une grande respiration, avant de se lancer, telle une oratrice. Tu ne sais pas qui elle cherche à enchanter, sûrement personne, tu la vois assez bien détruire ta vie pour son propre plaisir.

- Lili n'est pas la personne que vous croyez. Cette "gentille" personne vous cache quelque chose depuis bien trop longtemps. Mais dis-leur cousine, pourquoi leur cacherais-tu ton statut de sang-pur ? Ce sont tes amis, non ? Ne serait-ce pas une forme d'hypocrisie de ta part ? Es-tu vraiment contre le gouvernement actuel ou c'est ce que tu aimerais que les autres pensent de toi ?

Gros blanc, tu restes toujours autant silencieuse. Tout ce que tu entends, ce sont des pas qui viennent vers toi, juste derrière. Tu te retournes et tu vois ton frère. Il a entendu ta détresse... Certainement comme tout le monde dans cette salle. Il met ses mains sur tes épaules, un geste généralement rassurant mais tu ne vois pas ce que cela va changer à la situation actuelle.

- Tiens Dylan, tu aurais quelque chose à nous dire ? Ta soeur semble avoir perdu sa langue et vous êtes dans la même situation, non ? Pourquoi ce secret ?

- Ça ne te regarde simplement pas, Tess. dit-il fermement. Ni toi, ni tous ceux autour de nous.

Certains de tes amis semblent s'être rapprochés de la scène et donc, par conséquent, de toi, mais tu te sens plus seule que jamais. Comment vont-ils réagir suite à cette annonce générale ?

Initiative libre, de nouvelles plumes peuvent s'ajouter également si elles le souhaitent. ^^ 

Présence normale | Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.

18 mars 2020, 17:02
 Terminé  Bien placée pour le savoir
Le garçon s'enfuit soudain. Emelyne avait cru comprendre qu'il était un né-moldu. Mais aussi que la fille inconnue était la cousine de Lili. Et qu'elle voulait visiblement que tout le monde sache que Lili Cooper, la "gentille fille" ne l'était pas car en vérité, Lili était devenue une sang-pur. Emelyne serra les poings et les dents. Les gens n'avaient-ils donc rien d'autre à faire que de raconter des mensonges abjectes sur les autres ? Quels intérêts en retiraient-ils ? Emelyne avait subit le même genre d'accusation, à tord, le mois dernier. Elle n'allait pas laisser ça arriver encore une fois, surtout que cette fois-ci, ce n'était plus elle-même qui était visé, mais une amie. Trop, c'était trop ! Elle s'avança donc résolument vers la table, passant devant ceux qui se trouvait éventuellement devant elle. Abattant violemment ses mains sur le bois, face à l'aînée peu scrupuleuse, elle lui balança le fond de sa pensée, faisant sursauter quelque premiers années trop curieux :

- Bon, ça suffit maintenant ! Tu te prend pour qui toi ? Je me fiche complètement que tu sois plus vieille que nous, je me fiche complètement de qui tu es, je me fiche aussi que tu sois la cousine de Lili ou de je ne sais qui d'autre... Ce que je sais et ce dont je ne me fiche pas du tout, c'est que tu raconte n'importe quoi, histoire de faire ton intéressante et de blesser les autres alors qu'ils ne t'ont rien fait ! Alors au lieu de verser ton venin dans le vide langue de vipère, je serais-toi, je me la fermerais. Car ici, à Poudlard, les filles comme toi, on les remets à leur place. Et leur place, c'est l'isolement totale et les travaux d’intérêt général. Alors maintenant, tu la ferme, tu te rassoie et tu bouffe ton assiette en silence.

Elle avait insister volontairement sur les mots "vieille", "qui tu es", "cousine", "venin", "langue de vipère" et "isolement totale". Car c'était ce que cette fille devait retenir de ce qu'elle pensait d'elle et de ce qu'elle méritait. Elle se doutait bien que quelqu'un ne tarderait pas à intervenir mais bon... Elle n'avait rien fait de mal elle. Elle avait simplement prit la défense d'une amie qui se faisait embêter. Le regard noir qu'elle lançait dissuada quelques premiers années de poursuivre leur observation du déroulement de la situation. Mais d'autres n'en n'avait rien à faire, surtout que ce regard ne leur était pas adresser visiblement : Emelyne avait braqué ses yeux sur la troisième année qu'elle visait, celle qu'elle venait d'affublé du sympathique surnom de langue de vipère devant tout le monde. Emelyne n'avait pas peur de cette fille. Elle savait qu'en cas de soucis, la vérité serait toujours la gagnante à Poudlard. Et la vérité, elle en était certaine, c'était elle qui la disait.

Emy, 3A RP, 2A devoirs - JFF - Ma Noona : Taylor <3 - Vive Gryffondor !
Ex-membre du MERLIN : Ayden

19 mars 2020, 21:32
 Terminé  Bien placée pour le savoir
Lorsque la poupée Barbie, alias Tess, referma sa bouche, la tension semblait avoir atteint sa puissance maximale. Arya se bougea pas d'un pouce, réfléchissant à ce qu'elle venait d'entendre. Elle ne parlait pas souvent du gouvernement d'Ursula Parkinson et ne savait donc pas la position de Lili à ce propos. Cependant, dès le début du monologue de Barbie, elle détesta la façon dont elle parlait de son amie. Au mot de sang-pur, ce fut comme si tout le monde se crispait. La détresse se lisait sur le visage de Lili. Arya ne connaissait pas son statut de sang, et s'en fichait pas mal. Mais apparemment, la Serpentard s'était appliquée à garder cela secret. La Gryffondor n'en avait pas grand-chose à faire, que Lili soit né-moldue, sang-mêlée, né sorcière ou sang-pur. Ces statuts ne signifiaient rien pour elle. Ce serait comme discriminer quelqu'un parce qu'il a les cheveux noirs et non blonds. Complètement idiot.

Lili est tout sauf une hypocrite, espèce de vieille poupée possédée.

La haine monta en la fillette, elle serra les dents si fort qu'elle en eût mal. Elle s'approcha, les poings serrés. Emy, qui avait, comme elle, quitté la table des Gryffondors un peu plus tôt pour voir ce qu'il se passait, arriva avant elle. Arya se stoppa donc en cours de chemin, afin d'observer ce qu'il se passait. Que s'apprêtait-elle à faire, de toute manière ?

Emy s'emporta. Elle ne croyait pas un seul mot prononcé par Tess. À son humble avis, Arya était persuadée qu'elle avait tort. Vu la réaction de Lili, comment cette révélation aurait pu être erronée ? Elle était certaine qu'elle se serait défendue autrement. Mais là n'était pas la question.

La rouge et or détestait comment les gens réagissaient face à cette situation. Elle détestait la façon dont les gens voulaient se persuader qu'il fallait absolument ne pas être sang-pur pour être contre le gouvernement. Elle détestait la façon dont les gens mettaient Lili mal à l'aise. Elle détestait les paroles que Tess avait sorties, dans le seul but de faire de Lili une cible.

Lili était la seule personne qui la connaissait le mieux à Poudlard. La seule. Elle, ne la connaissait pas tant que ça, mais peu importait. Ce qui importait, c'était que tout son instinct lui hurlait de haïr la poupée Barbie qui se croyait tout permis. Elle sera de nouveau les poings. Elle n'avait pas le droit de faire du mal à Lili.

Il fallait faire quelque chose pour détourner l'attention des élèves. Qu'ils parlent d'autres choses. Que la révélation sur Lili devienne secondaire et soit relayée au second plan. Comme un funambule, Arya s'avança, s'approcha encore, les dents grinçantes. Tess ne la voyait pas, elle marchait trop furtivement. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle s'apprêtait à faire.

Finalement, sans trop savoir comment, elle se retrouva juste en face de la poupée Barbie, à quelques centimètres d'elle. Elle était bien plus grande, c'était certain. Mais Arya était habituée, et même si elle paraissait être un cloporte à côté de la blonde, ce n'était pas ça qui allait l’impressionner.

- Tu me donnes fondamentalement envie de vomir, cracha-t-elle d'une voix glaciale.

Et le coup partit, comme guidé par autre chose que sa propre volonté. Son poing s'abattit sèchement sur le beau visage de la Serpentard. Elle ne se rendit compte de son geste qu'en voyant Tess reculer. Elle écarquilla les yeux, prenant conscience que, pour la deuxième fois de l'année, elle avait frappé un élève sans réussir à se contrôler. Sa respiration se fit plus rapide, et elle abaissa rapidement sa main gauche. Elle venait vraiment de frapper quelqu'un dans la Grande salle, au milieu d'absolument tout Poudlard, et devant les profs qui plus est ?

La Gryffondor balaya la salle d'un regard terrorisée, avant de s'enfuir en courant. Elle s'éloigna le plus vite possible de la table des Serpentard, quitte à attirer de nouveaux regards vers elle. Que venait-elle de faire ? Elle prit ses jambes à son coup et ne s'arrêta pas lorsqu'elle atteint le couloir.

Vous dites que c'est si beau la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre.
~ Antigone, Anouilh
3èmeannée 2045/2046

29 mars 2020, 20:24
 Terminé  Bien placée pour le savoir
Dans deux semaines aurait lieu le deuxième match de la saison pour les Crochets d’Argent. Depuis le retour des vacances, Eileen ne les lâchait pas et avait même doublé le nombre de séances hebdomadaires. Les Serpentard avaient d’ailleurs réservé le terrain d’entraînement pour une grande partie de l’après-midi. C’est qu’il fallait intégrer au mieux les nouvelles recrues de l’équipe, Orphéa et Rufus. La jeune Sparks se doutait bien qu’une nouvelle fois, leur capitaine leur avait préparé un programme particulièrement chargé en manœuvres collectives de tout genre. Ainsi, même si elle n’avait pas très faim, Hannah se forçait à manger un vrai repas pour prendre des forces et être prête à affronter le froid et la neige pendant plusieurs heures. Elle s’était servie une belle portion de ragoût de bœuf et de pommes de terre, qu’elle picorait du bout de la fourchette.

Pourtant, la première année était bien plus intéressée par l’agitation qui régnait à sa table que par le contenu de son assiette. Dès que le ton était monté, la fillette avait reposé ses couverts et fixait la scène avec des yeux écarquillés. En vérité, c’était à peu près le cas de tous les élèves présents dans la Grande Salle. A une dizaine de mètre d’elle, un bruyant affrontement verbal avait lieu entre une blonde de troisième année, répondant au nom de Tess à en croire ceux qui l’avaient interpellée, et les cousines Cooper, Lili et Yesenia. Au fur et à mesure de la conversation, Hannah avait froncé les sourcils en découvrant notamment, que la dénommée Tess était elle aussi la cousine de Lili. Dans leurs échanges houleux, les fillettes insistaient toutes deux sur ce lien familial, utilisant ce terme pour ponctuer chacune de leurs piques.

Comme la première année, la plupart des Serpentard à table assistaient à cette drôle de scène sans pour autant sans mêler. Hannah elle-même considérait que le linge sale se lavait en famille, et idéalement à l’abri des regards indiscrets. Comme toujours, les Gryffondor avaient un avis diamétralement opposé et plusieurs d’entre eux s’étaient mêlés à l’altercation. La jeune Sparks haussa le sourcil de dépit ; comme si elle se serait incrustée dans une dispute entre plusieurs élèves d’une autre maison.

J’espère au moins que ce sont ses amis...

Pourtant, la querelle sembla se stopper un moment. De sa place, Hannah pouvait voir la gêne qu’avait provoqué la révélation de Tess à propos sa cousine ; Lili Cooper était donc une sang-pur.

Et alors ? Comme si y a quelque chose de mal...

La famille Sparks faisait elle aussi partie du Registre des Sang-Pur et la blondinette, qui en tirait plutôt de la fierté, ne comprenait pas l’embarras de la deuxième année. Un garçon de la maison rouge, plus âgé, qui s’était posté derrière Lili, répondit à sa place. Hannah pensait le reconnaître, l’ayant déjà croisé plusieurs fois aux abords du terrain de Quidditch, alors qu’elle allait s’entrapiner. Elle ne fut pas surprise d’apprendre qu’il s’agissait de son frère, puisqu’il correspondait en tous points à la description que la deuxième année lui avait faite.


Mots soulignés pour la session d'Au fil des mots.

"Je pars avec le cœur lourd, mais l’esprit léger!"

8 avr. 2020, 14:55
 Terminé  Bien placée pour le savoir
Post effectué à la demande de Lili Cooper (je suis un peu en retard, mes excuses).

Assise à l'extrémité de la table des professeurs, Amy regardait d'un oeil vague son assiette à moitié remplie. Comme d'habitude, elle ne venait pas dans la Grande Salle parce qu'elle avait faim, mais bien parce qu'il fallait surveiller les élèves. Des éclats de voix s'étaient déjà fait entendre au niveau de la table de Serpentard, mais la professeure de Défense contre les Forces du Mal n'y avait pas plus prêté attention que ça. Néanmoins, elle avait bien retenu les visages et noms de ceux qui semblaient impliqués. Comme ça, si l'un d'entre eux venait à quitter la salle après une éventuelle altercation, Amy pourrait lui donner quand même une jolie retenue.

Une voix en particulier avait retenu son attention, celle de Tess Smith, Serpentard de son état. Amy n'aimait pas faire des différences entre les élèves, mais il était clair que la tête de Tess Smith ne lui revenait pas du tout. Le fait qu'elle élève la voix indiquait à la Directrice de Serdaigle qu'elle cherchait soit les embrouilles, soit la provocation. Relâchant sa fourchette, elle passa la main dans sa robe de sorcière afin d'y trouver sa baguette, puis se leva afin de se rendre près de la table de Serpentard.

Amy entendit des sortes de menaces, du style "tu ne sais pas ce qui t'attend" ou "hypocrisie de sa part", mais encore "gouvernement actuel". Bon sang ce que ces élèves pouvaient être bruyants ! Bien que son ouïe fut bien plus perçante qu'avant, elle n'arrivait pas à tout entendre. Un dernier mot retint son attention "Sang-Pur", et la rousse vit Arya Nightshade asséner un coup de poing sur le visage de Smith avant de s'enfuir en quatrième vitesse. *Pas le temps de la rattraper*. La professeure leva sa baguette et lança dans son dos un "Silencio" à Tess Smith. Du sang commençait déjà à couler de son nez. Avant de le lui remettre en place, elle s'adressa au petit groupe qui s'était agglutiné autour de la Serpentard.

"Retournez à vos places, s'il vous plait". Comme à chaque fois, cet ordre était toujours donné d'une voix gentille mais ferme. Amy n'avait pas que ça à faire de leur crier dessus.

"Au moins ce Silencio vous aura fait vous taire. Vous commencez très sérieusement à me gonfler. Je vais réparer votre nez, ne bougez pas".

La rousse fit se retourner Tess Smith et visa son nez tout en lançant un Episkey, ce qui eut pour effet d'arrêter net le saignement.

"Vous ne pouvez pas manger sans embêter les autres, non, c'est trop vous demander ? Me dites pas que ce n'est pas vous, je vous ai entendue élever la voix en premier. Ces histoires de sang commencent à vous monter à la tête. Que vous soyez fière d'être Sang-Pur, tant mieux pour vous, mais évitez-nous votre racisme envers les autres sorciers de sang différent, qui dégouline par votre attitude suffisante. Je suis aussi de Sang-Pur, et je viens pas le crier sur tous les toits. Maintenant, allez vous nettoyer. La prochaine fois que je vous surprends en train de provoquer des élèves sur le même sujet, vous récurerez des chaudrons jusqu'à nouvel ordre".

Son regard était devenu plus dur et fixait droit dans les yeux celui de Tess Smith. Au bout de quelques secondes, le message semblait être passé alors la professeure leva le Silencio. Amy regarda rapidement Lili et Dylan Cooper, puis quitta la Grande Salle afin de retrouver la Gryffondor.

pilier, fossile, vieux mur, Amy Holloway

13 avr. 2020, 15:09
 Terminé  Bien placée pour le savoir
Emelyne venait tout juste de finir de mettre en garde cette fille horrible de troisième année qu'Arya se retrouvait déjà en face de celle-ci et lui décochait un bon coup de poing dans le nez. Emelyne dévisagea son amie : c'était du Arya tout craché. Comme si elle se rendait compte de son geste et du lieu où elle se trouvait, elle s'enfuit soudainement hors de la Grande Salle. Emelyne se redressa. Au même instant, la voix du Professeur Holloway se fit entendre, se rapprochant de la serpentard dont le nez avait visiblement été cassé. Elle venait d'empêcher la fille de troisième année de répondre à l'aide d'un silencio. Le Professeur leur disait déjà de déguerpir et bien que l'ordre fut donné de manière assez gentille, il s'agissait bel et bien d'un ordre. Emelyne lança un coup d’œil à son amie Lili. Elle n'était pas très loin, alors elle essayait de lui transmettre son inquiétude pour elle par son regard. Elle voulait lui demander si elle allait bien, lui demander comme cette situation avait pu avoir lieu, lui demander qui était cette fille et pourquoi elle agissait ainsi envers elle. Mais ce n'était ni le lieu, ni le moment pour poser des questions. Elle pressa la main de Lili en passant près d'elle, se détournant afin d'obéir au professeur. Celle-ci avait déjà commencer à réprimander la fameuse langue de vipère et lui avait remis le nez en place. Après avoir fait la morale à l'élève, elle quitta la salle à son tour. Emelyne revint sur ses pas : si le professeur partait, il était hors de question de laisser Lili seule avec la responsable de cette situation.

Emy, 3A RP, 2A devoirs - JFF - Ma Noona : Taylor <3 - Vive Gryffondor !
Ex-membre du MERLIN : Ayden

14 avr. 2020, 13:13
 Terminé  Bien placée pour le savoir
Tout se passe très vite. Tu as peur de la suite, tu ne veux même pas l'imaginer. Suite aux paroles de ta cousine, tes amis semblent se réveiller et vouloir prendre ta défense, ce qui te fait chaud au coeur. Seulement, leurs réactions ne sont pas forcément les plus appropriées : Certes, Tess a dit beaucoup de choses horribles mais lui filer un coup de poing dans la figure n'est pas une si bonne idée. Tu sais qu'Arya a tendance à s'emporter assez rapidement et ça n'a pas loupé aujourd'hui. Avant ça, Emelyne a bien tenu à lui dire ses 4 vérités. En soi, tu aurais pu te délecter de les voir s'occuper d'elle de cette manière mais tu n'avais pas la tête à ça : Contrairement à elle, tu n'aimes pas voir les gens souffrir puisque tu as toujours la même phrase en tête : "Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse". Clairement, Tess ne l'a pas respecté mais cela ne veut pas dire que tu dois le faire également.

Miss Holloway arrive vers vous puis elle lance un silencio à Tess. Cela te soulage, elle ne pourra rien dire de plus pendant un petit moment, ce qui t'arrange car tu n'as aucune envie de rester ici plus longtemps. La directrice de Serdaigle lui fait bien comprendre qu'elle ne rigole pas, tout comme elle l'avait bien expliqué lorsque tu en avais discuté avec elle. Tess semble honteuse mais elle met du temps à exécuter l'ordre que la professeure lui donne. Elle finit par quitter la salle, tout comme Miss Holloway qui va sûrement chercher Arya. Tu t'en veux. Par ta faute, Arya sera lourdement punie. Les autres personnes autour t'étouffent, tu sens bien trop de regards sur toi, tu ne les supportes pas.

Emelyne te rejoint et elle te montre qu'elle est là pour toi, ce qui te touche énormément. Tu as besoin d'être entourée pour éviter de te renfermer et de repousser tous ceux qui tenteront de te soutenir ou Tess aura réussi ce qu'elle avait envie de faire. Seulement, il est hors de question que cela se fasse ici : la grande salle te permet de rejouer et de retourner les dernières minutes dans ta tête, ce qui est loin d'être bon pour toi, tu le sais. 

Tu regardes ton frère puis tu lui glisses un "On se voit plus tard". Vous aurez sûrement besoin de débriefer sur ce qui vient de se passer mais pas tout de suite. Là, il n'y a qu'un endroit où tu te sentiras en sécurité et où personne ne pourra te déranger.

- Tu sais où me trouver, chuchotes-tu à Emelyne. Tu lui souris légèrement, heureuse de voir qu'elle ne se détourne pas de toi malgré tout ce qu'a pu dire Tess sur toi.

Sur ce, tu quittes la grande salle le plus rapidement possible puis tu rejoins le cinquième étage, en quête de tranquillité.

Fin du RP pour Lili, je vous laisse conclure pour ceux qui le souhaitent !

Présence normale | Quatrième année RP - Préfète InRP - Joueuse de Quidditch | #4682B4
« Poufsouffle refoulée ayant été répartie à Serpentard, se proclamant Gryffondor et se faufilant parmi les Serdaigle » E.D.