Inscription
Connexion
20 mai 2020, 13:11
 libre  Danse libératrice
18 Septembre
Au milieu de la nuit



Danser. C'est ce qui lui fallait, elle le savait. Lorsqu'elle était petite Clémence dansait pour exprimer ses émotions, elle n'avait qu'une seule amie qui lu tourna le dos en début de CM2, elle évitait tout les élèves, c'était une fillette très solitaire à l'école car à cette époque, elle avait la langue bien pendue et avait peur de révéler par accident qu'elle était sorcière. Aujourd'hui, cette nuit, elle avait besoin de danser pour exprimer sa souffrance suite à la perte de sa grand mère. Elle essayait de continuer à vivre normalement comme sa grand mère l'aurait voulu, elle n'en avait réellement parler qu'avec ses frère et soeurs. Ce soir la danse parlerait pour elle.

Elle attrapa ses vieux chaussons qu'elle avait prit à Poudlard pour une raison qu'elle ignorait mais ce soir elle était ravie de les avoir emmené. Elle enfila un legging et un t-shirt ample, attrapa sa baguette et partit vers la salle de bal.

Une fois arrivé, elle déposa sa baguette dans un coin de la salle à portée de main au cas où. Elle fit quelques étirements et exercices de souplesse. Elle s'imagina une musique lente et triste qui jouait dans sa tête et elle se mit à danser. Sa tristesse s'exprimait sur son visage habituellement inexpressif. La musique qu'elle se jouait dans sa tête accélérait alors elle accéléra aussi. Des souvenirs lui réaparrurent, des larmes coulaient sur son visage sans qu'elle s'en aprecoive vraiment. La danse la transportait auprès de sa grande mère, de souvenir avec sa grand mère. Elle n'entendit pas les bruits de pas dans le couloir et continua à danser.


Se RP est libre, néanmoins envoyé moi un hibou si vous voulais y participer. J'aimerais une belle plume sérieuse.

La perfection existe, elle s'appelle Clémence Lowen
M.Lewis et C.Lowen - Les jumelles diaboliques.
HaLowen - 2e année rp
20 mai 2020, 23:53
 libre  Danse libératrice
Talya se réveilla en sursaut, le front en sueur. Encore un cauchemar. Après la soirée de la répartition, Talya avait été tellement stressée qu'elle avait fait des insomnies pendant une semaine entière. Elle pensait s'être débarrassée de cette nervosité qui envahissait son esprit, jusqu'à cette nuit.

Elle savait qu'elle ne se rendormirait pas de sitôt et elle s' assit sur son lit. Elle prit sa tête entre ses mains et se rendit compte que ses joues étaient humides. Désespérée, elle se leva en tachant de ne pas réveiller les autres filles du dortoir. Le sol était froid sous ses pieds nus. Elle grimpa les marches qui menaient au rez-de-chaussée, vêtue de son pyjama et de sa robe de chambre.

C'était sa première escapade nocturne depuis son arrivée au château et elle savait que ceci était interdit. Mais elle avait besoin de s'aérer l'esprit et d'être seule.

Elle n'avait jamais vu Poudlard comme cela. Silencieux mais tout autant magique qu'en plein jour. Elle traversa des couloirs déserts et grimpa de nombreuses marches. Elle ignorait où elle voulait aller mais son esprit en avait apparemment une idée. Elle arriva au quatrième étage et sans s'en rendre compte, elle se trouva devant l'entrée de la salle de bal. Les portes étaient ouvertes.

Il faisait noir et pourtant Talya parvint à distinguer une silhouette qui bougeait élégamment. Elle semblait danser. Apparemment, la fillette n'était pas la seule à faire des insomnies. D'après ce qu'elle pouvait voir, la silhouette devait être une fille, une élève.

La voir danser fit remonter des souvenirs dans la mémoire de Talya. La danse était l'une de ses passions. C'était l'activité qu'elle pratiquait lorsqu'elle était en colère, triste, heureuse ou qu'elle avait tout simplement besoin de se dépenser. La danse la propulsait dans un autre monde. Son monde. Elle avait un effet libérateur et apaisant sur la jeune Serpentard. Cette activité faisait partie d'elle, elle avait ça dans le sang. Elle se débrouillait même très bien d'après ses proches.

Malheureusement elle n'avait pas trop eu le temps de danser depuis son arrivée même s'il lui arrivait d'effectuer des pas de danse lorsqu'elle se promenait dans le parc ou qu'elle était seule dans le dortoir. Un trou béant s' ouvrit dans son coeur.

C'est ce dont elle avait besoin, maintenant. La danse avait été depuis toujours son remède, son échappatoire. La fille effectuait des pas de danse classique. Pas vraiment le style de Talya. Non, elle c'était le moderne-jazz.

Elle s'approcha doucement, n'ayant pas l'attention d'effrayer la jeune fille. Elle toussota pour annoncer sa présence.

@Clémence Lowen @Lexa Queen

~ Le diable m'a chuchoté à l'oreille : tu ne pourras pas traverser la tempête. J'ai chuchoté à l'oreille du diable : je suis la tempête. ~
3ème année RP
Tous avec les Crochets !
21 mai 2020, 04:59
 libre  Danse libératrice
Image
❝ La danse est le langage caché de l’âme.❞

Danser. Toujours danser. Jusqu'à ce que la mort s'en prenne à moi. Danser pour vivre. Comme si j'en dépendait. J'crois que c'est vrai. La danse, le piano, je vis pour ça. Littéralement. Est-ce une simple passion ?

Non.

Un idéal, alors ?

Non.

C'est quoi ?

Tout.

Tout. C'est vrai. J'aime la danse comme j'aime mon propre frère, mon Louis. Lui, nous. Ensemble. Nos pieds, jouant sur le bois. Em' avec nous. Nos points, divaguant, tournoyant, et jouant avec nos cœurs. Les maux qui brûlent les pieds des autres n'ont jamais existé. Hors, le contraire me tue. Je danse. Toujours. Et même en venant ici, je n'ai pas arrêtée. Et je n'arrêterais jamais.

J'attache mes longs cheveux blonds en un chignon lâche, et après avoir cassée les pointes, ajuste mes pointes à mes pieds. Cette sensation, enlacer mes jambes au fin tissu de mes chaussons, cette sensation là. Puis j'enlevais cet immense pull, que Père m'avait donné. Il m'avait dit que ça me couvrirait du froid. Et ça marchais. C'était comme une drogue. Comme quand Mère s'amusait à me déstabiliser. "Lexa, t'es pas assez belle pour danser." "Non, t'es pas gracieuse". Si. J'étais belle, et gracieuse.

Puis je lève la tête.

Et merde.

Y'a quelqu'un.

J'sais pas qui c'est.

Mais j'veux danser.

Je vais alors au fond, dans l'ombre.

Et je danse. Encore. Une pirouette. Puis je lance ma jambe. Un fouetté. Et je recommence. Encore. Toujours. Jusqu'à la mort.

Reducio
Lexa en Septembre '44
Image
Ma fiche étant à jour pour le mois de mai, son caractère est plutôt vantard et joyeux. Aucuns signes de fatigue, déprime. Une petite fille joyeuse comme les autres.

Couleur RP : #274e13
3ème année [46-47] - filière sciences
21 mai 2020, 05:13
 libre  Danse libératrice
Clémence sursauta, s'arrêta de danser, son orchestre mental s'arrêta et ses souvenirs disparurent, elle revenait à la réalité si fade si banale. Danser l'emmenait ailleurs, dans son monde, dans son univers à elle. Clémence savait qu'elle dansait bien, elle avait même sauté une année de cours mais elle était génée qu'une personne m'avait surpris. Elle prit une profonde inspiration et se retourna vers la porte, espérant qu'il ne s'agirait pas d'un adulte ou d'un préfet, heureusement pour elle c'était une élève, Clémence mit du temps à reconnaître la jeune fille dans l'obscurité.

- Salut Talya.

Son visage était encore humidifiée par les larmes qu'elle venait seulement de remarquer, elle les essuya du revers de la manche puis son visage redevint de marbre comme à son habitude.

- Que fais tu ici à cette heure-ci ?

Clémence pris conscience de la stupiditée de sa question lorsqu'elle la prononça, la jeune fille avait sûrement du mal à dormir et avait aperçu des mouvements dans la salle dont la porte était grande ouverte. C'est alors qu'elle vit une autre fille danser, tapis dans l'ombre. Elle semblait ne pas les avoir entendu. Elle continuait de danser, avec grâce et élégance.

- Moi qui pensait être seule.

Elle esquissa un léger sourire qui ne collait pas avec ses yeux encore humide pour faire comprendre aux deux filles que ça remarque n'avait pas pour but de les faire partir

@Lexa Queen @Talya Hale

La perfection existe, elle s'appelle Clémence Lowen
M.Lewis et C.Lowen - Les jumelles diaboliques.
HaLowen - 2e année rp
28 mai 2020, 15:21
 libre  Danse libératrice
Je n'arrivais pas à dormir alors je me suis dis que... que quelques pas de danse pourraient régler ce problème.

Elle ajouta dans sa tête "comme avant". Elle était gênée d'avoir interrompu Clémence alors que celle-ci se vidait la tête. Sans doute comme l'autre fille, Lexa, si elle ne se trompait pas. Talya pensa qu'elles étaient toutes ici pour les mêmes raisons : se défouler, se plonger dans un autre monde. Elle pensa aussi qu'elles seraient toutes d'accord sur le même point.

Je ne voulais interrompre personne en venant ici. Donc vous serez sûrement d'accord si je vous dis qu'on ferait mieux de rester chacune dans son coin et de faire comme si les autres n'existaient pas.

Elle avait dit ces paroles assez fort pour que les deux autres danseuses l'entendent. Elle adressa un triste sourire à Clémence puis elle se dirigea vers un autre coin de la salle, à l'opposé des deux autres filles.

Elle craignait légèrement qu'elles l'observent exercer sa passion. Durant son enfance, elle était incapable de faire de l'improvisation devant un membre de sa famille. C'était Eliot, son grand frère, qui l'embêtait le plus avec cela.
Au moment où ces paroles surgirent dans son esprit, elle savait que cette nuit elle n'allait pas avoir le choix. Elle était venue dans la salle de bal pour se vider la tête en dansant et apparemment elle n'était pas la seule à avoir eu cette idée.

Elle souffla et commença par détendre ses muscles. Elle était relativement souple pour une danseuse de style moderne-jazz mais comparé à Lexa et Clémence, ce n'était rien.
Ensuite elle réfléchit à la musique qui parviendrait à la libérer de ses tourments nocturnes. Il n'y en avait qu'une : Radioactive.

Elle connaissait par coeur les paroles et le tempo de cette chanson. Enfin, elle commença à exécuter des pas qui lui venaient au fur et à mesure que la mélodie imaginaire défilait dans sa tête.

Plus rien n'existait dorénavant. Il n'y avait qu'elle et le bruit de la batterie incessante qui lui donnait l'envie de frapper les murs. Tout son corps se coordonnait. Enfin ! Enfin elle retrouvait cette sensation familière qui la parcourait depuis des années. Elle ne pensait pas que la danse et que les fourmillements qui la parcouraient lui avaient tant manqué.

Des images défilaient dans sa tête tandis qu'elle tentait de rester concentrée sur la musique.

Talya vit son père, sa mère, ses frères, sa soeur. Tous lui manquaient horriblement.
Mais cette nuit, il n'y avait qu'elle. Si elle était ici, c'était justement pour oublier ce qui la préoccupait. Alors c'est avec le visage dur et déterminé, l'esprit embrumé et le coeur lourd qu'elle envoya valser les visages qui la hantaient depuis son arrivée à Poudlard.

~ Le diable m'a chuchoté à l'oreille : tu ne pourras pas traverser la tempête. J'ai chuchoté à l'oreille du diable : je suis la tempête. ~
3ème année RP
Tous avec les Crochets !
29 mai 2020, 02:46
 libre  Danse libératrice
Elle ne m'avait pas remarquée. Elle salua l'autre fille. Talya. Elle est en cours avec moi. Et l'autre, elle aussi, elle est en cours avec moi. J'avoue ne pas vraiment avoir fait attention au prénoms des autres, depuis la rentrée. J'ai déjà du mal a retenir celui de mes camarades de chambres, alors celui des autres élèves, je vais mettre vachement de temps.
Mais je remarque quelque chose. Elles vont mal. Ça se voit. Talya l'avait dit. Problème. C'était le mot qu'elle avait utilisée. Elle avait dit aussi de rester chacune dans notre coin. J'étais d'accord. J'étais pas forcément mal, triste. Il me manquait, tout simplement. Il était littéralement plus que tout ce que j'étais moi même, et Merlin sait qu'il me manque.
Je sors de ma poche une photo de lui. Une larme coule. Il me manque vraiment trop.

Et moi ?
Je te manque, petit prince ?
Toi tu me manque.
J'me sens vide sans toi.
Viens. Vite.

Je sèche ma joue d'un coup de manche, et me toune vers les deux filles.

- Heu... si vous voulez j'peux partir, je reviendrais demain...

Je regroupe rapidement mes affaires. Veulent-elles que je partent ?

Evidement.
On se connait pas.
je connais même pas leur nom.
Ou presque.
Je dois faire connaissance ?

- Heu.. vous veniez pour quoi, en fait...?

Couleur RP : #274e13
3ème année [46-47] - filière sciences
10 juin 2020, 12:28
 libre  Danse libératrice
Clémence se sentait mal à l'aise, la blonde, dont elle ne connaissait pas le nom regrouppa ses affaires avec hâte.

- Tu peux rester, de toute façon j'allais partir.

Elle s'étira le dos avant d'enlever ses chaussons. Elle n'aimait pas marcher avec.
En réalité, la jeune fille ne voulait pas partir mais elle trouverait bien un autre endroit pour danser. De toute façon, la plupart des élèves étaient dans leur dortoirs à l'heure actuelle.
Clémence releva la tête et vit Talya qui dansait, elle leva un sourcil, la jeune fille dansait bien, très bien même mais Clémence n'aimait pas ce style de danse. La jeune fille demanda ce qu'elles étaient venues faire ici.
Danser bien sûr, mais Clémence se doutait bien que la blonde attendait une autre réponse, la raison précise pour laquelle elles étaient venues danser.
- Danser. Fin, tu l'avais compris ça. Danser pour moi, c'est exprimer les choses que je ne peux pas dire aussi facilement à l'oral.

Mais qu'est ce que je raconte ? Je parle trop.
Elle avait honte d'avoir dit ça, si les deux fillettes étaient venues danser juste parce qu'elles aimaient ça, elles allaient prendre Clémence pour une folle. Elle regarda les deux filles avec hésitation, que devait elle faire ? Rester ici et attendre la réponse des deux filles ? Ou partir comme elle l'avait déclarée plus tôt ?

Désolée pour le retard !

La perfection existe, elle s'appelle Clémence Lowen
M.Lewis et C.Lowen - Les jumelles diaboliques.
HaLowen - 2e année rp
4 août 2020, 12:26
 libre  Danse libératrice
Apparemment, elles étaient en train de se gêner mutuellement. Enfin Talya s' en fichait un peu de ne pas être seule, il lui suffisait de créer sa bulle. Et puis la Salle de bal appartenait à tout le monde bien qu'aucune d'entre elles ne devaient se trouver ici en ce moment même. Elle s' arrêta de danser, consciente que les deux autres s' étaient adressées la parole.

A mon avis, on est toutes ici pour les mêmes raisons, non ?
Insomnie et besoin de se défouler et/ou d'oublier. Personnellement, c'est ce qui m'a conduit jusqu'ici.


Elle guettait les réactions des deux filles. Aucune d'entre elles n'avaient un sourire sur le visage, ce qui trahissait un besoin, voire un manque, de danser pour se libérer l'esprit.

Talya sortit de son coin et se plaça au milieu de la pièce. Elle s'adressa à Clémence et Lexa :

Vous êtes très douées. Vous pratiquez la danse classique depuis longtemps ?

Elle craignait de déranger les deux élèves avec sa question. Certainement qu'elles étaient venues pour danser et non pour échanger des paroles sur la danse. D'ailleurs, la danse n'était-elle pas l'art de communiquer sans prononcer un mot ? Talya avait ce besoin d'extérioriser ce qu'elle ressentait mais seulement avec des gens de confiance, comme Charlotte ou Charles. Les fois où elle gardait pour elle ses sentiments et avis se terminaient mal, d'une façon ou d'une autre.

Elles étaient toutes les trois réunies pour de bonnes raisons : danser, échanger, se comprendre. Talya ne croyait pas au hasard.

Vraiment désolée de ce long retard !

~ Le diable m'a chuchoté à l'oreille : tu ne pourras pas traverser la tempête. J'ai chuchoté à l'oreille du diable : je suis la tempête. ~
3ème année RP
Tous avec les Crochets !