Inscription
Connexion
27 nov. 2021, 13:22
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Alexandre se détendait et appréciait enfin de danser. Il s'efforçait de se concentrer sur les pas de sa cavalière et de reproduire ses mouvements. A un moment, Bella s'éloigna pour saluer une fille qui ne se trouvait pas très loin d'eux. Le garçon arqua un sourcil. Ils pouvaient faire cela ? Vraiment ? Lui avait peur de la déranger et de paraître impoli s'il regardait dans une autre direction que sa partenaire même pour quelques secondes.

Soudain Bella revint vers lui et déclara avoir chaud et ressentir le besoin d'aller boire. Elle lui proposa même de lui ramener un verre. Il hocha de la tête et sourit.

"Oui, je veux bien un jus de citrouille."

Rsté seul au milieu de la piste, Alexandre marcha au milieu des autres danseurs, les mains dans les poches, nonchalant, attendant que sa cavalière ne revienne. Lors de son retour, il la remercia poliment du verre ramené et le vida en quelques gorgées. Ils recommencèrent à danser jusqu'au moment où Bella lui demanda s'il avait mal aux pies.

"Ben... non. Pourquoi ?"

Il réfléchit au sens caché de la question et se demanda si elle n'avait pas parlé pour elle. C'était peut-être une interrogation indirecte afin de révéler pudiquement la fatigue qu'elle commençait à ressentir.

"Tu as mal, toi ? Tu veux qu'on aille s'asseoir quelque part ?"

@Bella King

Troisième année de devoirs
Seconde année de RP - promotion 2045-2046
27 nov. 2021, 14:54
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 

Avec soulagement je recevais une réponse positive de Maddie, pas de soirée toute seule dans les dortoirs pour moi. Je suis donc l'araignée géante en bordure de la foule, je suppose qu'elle ne rentre pas dans le cœur de l'agitation pour éviter les problèmes avec son costume. Je m'essaye à danser un peu en essayant de me calquer sur le rythme de la musique, faisant par la même occasion froufrouter ma robe couleur Poufsouffle. Rapidement je me détends un peu, c'est fun de danser comme ça ! Je ne peux m'empêcher de sourire au fur et à mesure que je me laisse porter par l'énergique mélodie du groupe présent.

La voix de la blonde fait son chemin jusqu'à mon oreille malgré le brouhaha général. En continuant de danser je réfléchis un peu à quoi répondre. Je ne me suis jamais vraiment questionnée sur la musique que j'aimais. Une fois une réponse ordonnée dans ma tête je me rapproche de la cinquième année pour lui en faire part.

"Oui j'aime bien, mais je crois que j'ai jamais vraiment trouvé de musique que j'aime pas, donc je dois pas être trop difficile en la matière... Et toi ça te plait ? T'écoute quoi en temps normal ?"

Je me prête avec plaisir à la discussion autant qu'à la danse, c'est agréable de pouvoir m'amuser sans trop penser, juste prendre du bon temps sans prise de tête.
Lily-Rose danse et parle avec @Maddie Joy.

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! #PouffyFamily — Poufsouffle Vult !
Troisième année RP, Préfète et Cheerleader #D282A6 - Caporal L.-R.H.3
27 nov. 2021, 19:46
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Clarke parut prise de court par la question de Maiy, et celle-ci s'en voulut un peu. Aurait-elle toucher un point sensible sans s'en rendre compte ? Elle espérait que non. Ce serait vraiment nul de sa part, d'autant que les deux filles venaient juste de se rencontrer.

Son visage s'éclaira à la mention de sa consoeur et coéquipière cheerleader.

- Oh, mais je connais Ava ! Elle est super, très gentille. Lili est très gentille aussi tu sais, ajouta-t-elle. Elle peut être intimidante du fait de son statut de préfète, mais je t'assure que c'est la personne la plus adorable que je connaisse.

Elle marqua une courte pause, ne sachant pas trop quoi dire après la dernière phrase de sa camarade.

- Je crois que t'as oublié quelqu'un, ajouta-t-elle avec un sourire. Moi. On pourrait traîner ensemble et apprendre à se connaître si ça te dit.

Pitié, faites qu'elle ne prenne pas ça pour de la pitié. Maiy appréciait vraiment Clarke, alors devenir son amie était une réelle option, et pas juste un moyen de rendre la situation moins gênante.

Les deux filles continuèrent de papoter, et de manger leur repas, puis, au bout d'un moment, la directrice se leva et annonça le début du bal. Un sourire naquit sur les lèvres de Maiy. The fun part, finally. Elle se tourna vers Clarke, presque hésitante.

- Bon, je crois que je vais danser un peu. Rejoins-moi quand tu veux, je vais aller vers les boissons d'abord, dit-elle avant de se diriger vers ladite table.

Elle zigzagua entre les élèves, et arriva à sa destination.

- Une limonade s'il-vous-plaît, demanda-t-elle, et un verre rempli d'eau avec des bulles lui fut servi.

Elle sourit, et se tourna pour observer la piste de danse. Elle repéra Edwin, avec un Gryffondor et lui fit un signe. J'irai le voir tout à l'heure, l'obliger à m'accorder une danse. Elle pouffa, et se retourna à nouveau face à la table. C'est là qu'elle remarqua Lili.

- Hey, Lili ! Je t'avais pas vu ! Alors, tu profites bien de la...

Elle coupa net, en distinguant l'expression triste de son amie. Oh ; quelque chose n'allait pas ? Elle se rapprocha un peu, mit une main maladroite sur son bras, et ajouta, peu sûre d'elle.

- Qu'est-ce qui ne va pas ? Tu veux m'en parler ? Tu peux dire non, hein, mais bon, vu que t'as pas l'air au top, je demande quand même...

@Lili Cooper me voici enfin :disguise:
@Clarke Kane je me suis permis quelques libertés, j'espère que ça te va, dis-moi sinon
@Edwin Wellhister pour la mention

3è année RP 46-47 - pokémon lewis
Quelle plus belle addiction que Lexa Queen ? - Maiy Lewis, 2047
28 nov. 2021, 00:26
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
OC - ED - OC - LN - SP - ED - OC - LN - AN - ED - OC - ED - OC - ED - PE - OC - LG - JW - JT - ED - TW - BH - SP - OC - ED - BH - SP - ED - OC - ED - D - OC - SF - ED - OC - LC - ML - ED - LC - ML - D - BH - ED - LC - BH - ED - LC - ED
____________

« Tocard » ? Sérieusement, c'est tout ce qu'elle a trouvé ? Je la croyais plus imaginative... Triplement déçu par elle, ce soir.

Enfin bref, je peux officiellement la rayer jusqu'à ce qu'elle vienne d'elle-même. Il faudra que je trouve quelqu'un de plus vulnérable, de moins... Serpentard si je veux expérimenter cette voie-là, la prochaine fois. Sa détermination et sa perspicacité a eu raison de moi. Il ne faut pas que cela se reproduise à l'avenir.

BON. C'est pas tout, je me suis bien éloigné d'Orphéa et elle n'a même pas eu le temps de me rattraper mais je fais quoi, moi, maintenant, avec une grenouille dans les mains en plein milieu d'une foule ? Comment pourrais-j-...

J'interromps subitement mes pensées lorsque mon regard s'égare jusqu'une chevelure brune, affalée près du buffet.

Mais. Quel. Idiot.

Quel idiot je fais, pardi ! Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? Si elle n'a même pas fait l'effort de me courser mais s'est juste confondue en insulte - et pas très recherchée, qui plus est -, c'est parce qu'elle avait en tête de directement répandre la rumeur par la parole, à défaut de pouvoir faire un scandale. Tout simplement. C'est en tout cas totalement ce que j'aurais fait pour me venger.

Et vers qui se tournerait-elle en premier pour lancer une rumeur totalement fausse et dégradante me concernant ? Mes ex. Et plus particulièrement celle qu'elle aime bien, alias sa propre cousine, et non l'autre harpie sur laquelle elle a craché durant la moitié de la soirée. C'est évident, maintenant que j'y pense. Raah, je suis idiot.

La première personne à parler de quelque chose semble toujours plus légitime puisque c'est elle qui a abordé le sujet en première. Je me dois de couvrir mes arrières en abordant le sujet. Tant pis pour la grenouille. Quoique, elle me servira de phrase d'accroche. J'espère juste qu'Orphéa ne lui a pas déjà parlé, le temps de ma pseudo-fuite. Mais noon : si c'était le cas, elles seraient encore en train de rire ensemble. Non ?

Je prends le temps d'inspirer profondément avant de m'élancer, tout droit en direction de la chevelure : le plus tôt sera le mieux. Il est clairement hors de question qu'elle puisse avoir une version biaisée de moi. Je verrai bien comment elle réagira à ma présence...

Heey.

J'ai l'air malin, avec ma grenouille, moi.

Je fais en sorte qu'elle repose sur une seule main avant de poser mon autre main sur le buffet :

Eeuh... Tu ne saurais pas à qui elle appartiendrait ?
Accompagné de Diphda, Edmund aborde @Lili Cooper.
@Lydia Holmes avec ton agent infiltré, là.
Dernière modification par Edmund Dale le 21 févr. 2022, 23:34, modifié 2 fois.

Peut-être bien qu'il se passe quelque chose avec Katherine. — Serial breaker engagé par Phoebe.
« Roi du Drama & du Suspens » - JT
28 nov. 2021, 01:40
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
← post de @Leo Ginger

"Ces trois mots-là n'affirment pas
Il y a une question dans
je t'aime
Qui demande m'aimes-tu, toi ?" (JJG)


Infidèle.

C'est ma réputation hors les murs du dortoir des Gryffons. Celle qui s'est façonnée de malentendu en quiproquo, envahissant les couloirs de ses échos.

Infidèle.

Je compterais parmi mes conquêtes récentes et Lilly et Orphéa. Revenir des cachots à deux tout sourire avec les cheveux ébouriffés - j'ai toujours les cheveux ébouriffés, nom d'un Godric, sauf à les retenir avec un bandeau - et voilà qu'il s'était passé quelque chose avec Orphéa. Signer un papier pro-né-moldu ensemble était la vérité. Mais voilà, la vérité était ni assez croustillante ni assez crédible pour être crue.

Infidèle.

La réputation est un souffle. Certains s'y soumettent. Certains y résistent. Certains l'alimentent. Une certaine Elowen en qui j'avais placé ma confiance. En qui Lilly avait placé sa confiance. Les rumeurs sont des conditionnels qui conjuguent des confiances au passé. Celle à Elowen est un plus-que-passé. Je ne la crois pas méchante, elle ne réalise pas ce qu'elle fait, mais ce n'est pas quelqu'un en qui on peut se fier. Les objets des rumeurs sont peu souvent réalisés, mais les rumeurs permettent de réaliser. A défaut de dire quelque chose de leurs cibles, elles disent quelque chose de leurs lanceurs, à n'en pas douter.

Infidèle.

Que ma réputation est belle. [1] Avoir beaucoup de coeurs à mes pieds - les rumeurs, c'est bien connu, une fois lancées, n'exagèrent jamais. Et me voilà assurément le roi du monde. Je suis puissant, elles sont désirables. Au moins on ne pourra surtout pas dire que ces rumeurs -pas du tout cliché- sont portées par un sexisme -pas du tout marqué-. En cas de dérapage fictivement supposé, ce n'est, bien entendu, pas toujours la faute du garçon qui a conquis le coeur de la fille qui n'est, bien sûr, pas toujours la figure de fidélité au couple dévoyée. Pas du tout.

Les clichés pour être à l'usure énervants ont un petit côté rassurant - faciles à prévoir, faciles à parer. Alors tant qu'on laisse Lilly tranquille et que par un heureux effet secondaire des clichés, elle est épargnée, cette réputation d'infidèle qui m'est collée comme peau et comme manteau, sans la démentir, je la laisse couler. Ce serait faux de dire que je ne connais pas ces bruits-là. Mais bien évidemment je n'y crois pas - et mes plus proches non plus et cela me suffit, là.

Qui a au fait dit qu'il était mieux de rester en couple quand le coeur était ailleurs ? La "fidélité pour l'éternité". Moi je ne promettrai pas la fidélité pour l'éternité. Je ne veux pas me forcer à rester avec quelqu'un que je n'aime plus. Je veux que ma partenaire sache que si je reste, c'est parce que je l'aime si fort que j'ai envie d'être avec elle, avec elle encore.

Philosophie d'infidèle ?
- Fidèle à sa propre sincérité, pas à la fidélité pour l'éternité.




"There used to be an empty space,
A photograph without a face,
But with your presence and your grace,
Everything falls into place"
(GA)

Leo, tu es au coeur de ce que je vis. Et j'ose espérer que ce que tu fais et dis est indépendant de ces bruits ; je te les ai personnellement un à un démontés ; je crois en ta sincérité autant que je crois en ta totale confiance - on ne peut pas avoir confiance à moitié. Et dans ces moments où je mêle mes doigts à tes cheveux roux et mes lèvres aux tiennes, comme dans les moments plus éloignés, j’ai de mon côté ce sentiment que nous sommes dans la meilleure des situations ainsi, ensemble. Oh, cela paraît tellement idiot pensé si simplement, surtout avec ce regard comblé-là, encore un peu planant un instant - mais je n'ai pas besoin de lyriques fioritures pour ressentir puissamment.

Je ne serai pas capable de fermer les yeux en présence de beaucoup - je n’aime pas perdre les rênes d’une situation. Il y a en fait plusieurs façons de fermer les yeux. Fermer les yeux pour ne pas voir une réalité - fermer les yeux dans un réflexe pour se protéger. Je n'aime ni le premier ni le dernier - je veux voir ce qu'il m'arrive. La seule occasion où je ferme les yeux volontiers est pour encore exacerber ce qu'il peut se passer, dans cette confiance inconditionnelle à tes côtés. Prendre plaisir à ces moments yeux fermés souffle happé avec toi où nos sourires viennent se redécouvrir et se toucher.

En rouvrant les yeux face à toi, je repense à ce que Lee m’a dit : « Et Leo, pourquoi ? ». Parce que. Parce que tu es Leo, celle que je connais. Parce que Leo, j’aime la force que tu places dans chaque baiser et chaque geste, cette intensité que nous partageons dans ce que nous vivons et ce en quoi nous croyons. J’aime que dans notre relation tu ne te laisses pas marcher sur les pieds - que ta tendresse ne soit pas soumission. La valeur que prennent tes "oui", quand je sais leur sincérité car il y a aussi des "non".

J'aime fort l'idée de croiser un esprit aussi vif que le tien, une volonté aussi indépendante - que tu ne sois pas de ceux qui suivent toutes les directions que j’impulse, mais de ceux qui savent aussi avec justesse initier. Je t’aime quand tu me suis et quand nous sommes « nous » et quand tu me résistes aussi. J’aime te voir à mes côtés confiante et libre comme tu l'es.

Et je te veux tout le bien du monde, c’est peut-être tout ce que mon regard sur le tien laisse déborder lorsque tu choisis de dire une nouvelle fois trois des mots les plus forts que tu puisses employer.

J’aime beaucoup la musique, l’idée de ranimer cette soirée qu’en un bref regard j’ai appréhendé comme très fragmentée, sans fantaisie ni activités, d'être la « life of the party » qui vient la souder. Mais quand tu dis cela, tu me rappelles à quel point tu es ma partie préférée de cette fête, et à quel point tu es le centre de ce que je vais faire après.

Aussi, je te dis simplement : « Viens, j’ai une surprise pour toi. » Et décollant doucement ma joue de la tienne, d’un regard empli de malice, pose le plat de ma main sur ton épaule pour te guider, laissant un regard flotter peut-être vers ces jolis boas colorés qui entourent ta silhouette - ma partie préférée de ton déguisement, avec ce haut rouge Gryffon - ou plus sûrement vers la force de ta démarche. J'appuie mes yeux un peu plus sur les tiens en sortant, d'un de ces regards que tu es la seule à connaître, d'un regard qui répond positivement à ce que tu viens de me dire, et renchéris. *Oui, Leo. Moi aussi tu me plais. Beaucoup.*

Reducio
[1] lire ce paragraphe avec le ton ironique : antiphrases pas évidentes à faire passer à l'écrit mais Jacob pense les situations de tension par le biais de l'ironie. Je me fonde sur les RPs que j'ai lus (donc qui me sont accessibles, aussi, forcément, la plume n'est pas omnisciente) pour faire entendre à mon personnage ce qui peut circuler.

C'est une fin pour Jacob, donc ! Toujours un plaisir, Leo ! Et tous ceux que Jacob a croisés d'ailleurs, du super trio de cam'rades de dortoir aux amies de Leo et autres collisions en chemin, c'est toujours chouette ces RPs de groupe où on fait des rencontres tout au long de l'écriture et peuplés de surprises et de suspense mine de rien :wise:

Jacob, Jafini, MMG, Allez les Griffes ! (5ème année RP)

(présence fantôme)
28 nov. 2021, 10:47
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Un léger sourire, Canelle ne fit plus attention à ses deux camarades. Elle était assez concentrée sur sa conversation avec Ava, et n'avait pas beaucoup apprécié cela. La jeune fille était d'un naturel assez timide, alors c'était assez rare qu'elle se lance dans une conversation comme elle l'avait fait avec la verte. Alors se faire interrompre alors qu'elle était de si bonne humeur ne la mettait pas vraiment en joie. *C'est bon, pas grave* De toute façon, avec un peu de chance, la verte et argent n'allait pas s'en aller et continuerais à discuter un peu avec elle.

Alors qu'elle se retournait vers celle-ci, après s'être relevée. Sa camarade la salua avant de s'en aller. La jeune première année resta bouche-bée devant l'image de la verte s'en allant.
Canelle n'aurait pas imaginé une réaction pareille, surtout qu'elle ne comprenait pas pourquoi Ava s'en allait. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Peut-être que sa camarade s'ennuyait juste avec elle et avait aperçu une amie à elle au fond de la grande salle. *Ca doit être ça* Après tout, les deux jeunes filles n'étaient pas amies, à quoi la blonde s'attendait-elle ? Elle n'avait qu'à chercher quelqu'un avec qui passer un peu de temps à présent.

- Non, mais... Ava, bégaya-t-elle avant de se taire, réalisant qu'elles ne se connaissaient certainement pas assez pour que Canelle puisse la retenir de cette façon.

Une moue au visage, la jeune fille ne savait plus comment réagir. Etait-elle censée faire quelque chose de plus ? Elle n'avait rien fait de mal, elles ne s'étaient pas parlées plus de deux fois dans leur vie. Canelle n'avait pas envie de se prendre la tête pour une chose aussi futile, aussi haussa-t-elle les épaules. Elle ne pouvait rien faire de plus de toute façon, si ? *C'est bon, c'est rien* Mais la jeune deuxième année ne pouvait s'empêcher de regarder sa camarade s'en allait avec une pointe de déception. Qu'avait-elle fait de si mal ?

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, le regard tourné vers la brune qui venait de s'en allait, la jeune Serdaigle n'eut pas le temps de se questionner plus longtemps, qu'une autre fille s'avançait vers elle. Sophie. Cela faisait un an qu'elle ne l'avait pas revu, et Canelle était bien contente de la revoir ce soir-là. Au Halloween dernier, alors que la jeune fille n'allait vraiment pas bien, elle avait fait la connaissance de la Gryffondor. *Elle était vraiment gentille* La blonde n'avait jamais cherché à lui reparler, pas parce qu'elle ne voulait pas, juste parce qu'elle avait oublié.

-Salut Sophie, répondit-elle en souriant. Euh, o...oui, avec plaisir !

Pourquoi avait-elle dit oui ? Elle ne savait même pas danser. Elle allait certainement se ridiculiser devant sa camarade, alors que ce n'était pas du tout ce qu'elle voulait. Canelle avait tout de même bien envie de danser avec Sophie, sa curiosité étant piquée face à sa camarade. Elle l'appréciait, même si elle ne lui avait parlé qu'une seule fois dans sa vie. *Elle va pas se moquer de moi, si ?* De toute façon, si la jeune fille se moquait d'elle, ce n'était pas grave. Elles n'étaient ni de la même maison, ni de la même année, Sophie l'oublierait bien vite.

Alors, chassant ses pensées hésitantes, la jeune fille s'approcha de sa camarade, la rejoignant afin de commencer cette danse. Elle verrait bien comment cela allait se passer, puisque de toute façon, elle ne pouvait à présent plus retourner en arrière. *C'est fou comme je me prends la tête quand même* Prenant la main de sa camarade, Canelle n'avait plus qu'à espérer que tout allait bien se passer. La jeune deuxième année ne souhaitait pas sortir de cette soirée encore plus gênée que d'habitude.

@Ava Meywood et @Sophie Anderson, désolé pour le retard :sweatingbullets: <3

Evie Supremacy - vive les patates
Aimer la rose, c'est aimer ses épines
Deuxième année RP / Color RP: color=#0000BF/color=#84774d
28 nov. 2021, 11:12
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 


Dix-neuf heures passées,

Il se décide enfin à aller au bal d’Halloween.
Trop occupé à lire, à écrire, dessiner et à milles autres activités distrayantes, le Poufsouffle avait laissé les grains du sablier du temps s'écouler lentement.

Pourtant, il était parfaitement conscient qu'Unna et lui avaient convenu un peu plus tôt dans la semaine de se rejoindre devant les grandes portes qui s'ouvraient sur la Grande Salle. Cette pensée pour elle, qui devait surement se demander ce qu'il faisait, ne le fit pas plus se dépêcher pour autant. Il était encore trop absorbé par ses précédentes activités pour penser à autre chose, du moins plus en profondeur.

Après un regard sur sa montre, lui indiquant que la fête avait bel et bien déjà débutée, il se leva avec lenteur de son lit, et prit soin de remettre dans les poches de sa veste son calepin et son stylo, d'un geste habituel, puis après quelques secondes passées à fixer le mur d'en face sans trop le voir véritablement, il se mit en mouvement.

Mattew s'était préparé à l'avance, afin de ne pas être dans l'empressement si l'heure tournait. Il avait enfilé une tenue plus spécifique pour l'occasion, bien que pas vraiment apprêtée pour le thème d'Halloween. Une chemise blanche, une veste noire, un petite cravate discrète et un pantalon plus classique, dont la couleur était quelque part entre le gris et le noir. Il avait également passé quelques coups de peignes dans ses épais cheveux noirs, histoire d'essayer de les ordonner un peu.
Sur ce, une fois passée la salle commune des Poufsouffles et son entrée, il descendit les marches d'un pas vif et rejoint la Grande Salle. Il ne croisa personne dans les couloirs et les escaliers, mais il entendit bientôt le bruit du bal, à l'approche de la Grande Salle.

En arrivant, il chercha quelques secondes Unna du regard, ce repérage résultant à un échec.
Elle avait du se lasser de l'attendre et s'était installée quelque part.
Alors il se dirigea vers la table des Poufsouffle, pour y trouver peut-être un peu de compagnie pour la soirée. Il repéra rapidement une place de libre en milieu de table, et s'y installa.
L'atmosphère était enjouée, les discussions animés, chacun semblait se divertir.
De son côté, n'ayant pas aperçu de véritable connaissance proche, bien qu'il n'ait pas vraiment porté beaucoup d'attention aux personnes qui l'entouraient, il ressortit son carnet, pour y griffonner quelques notes de temps à autres, entre quelques plats, et quelques instants où il relève la tête de ses papiers.
Puis l'ennui le rattrape, et la lassitude l'emporte.
Le temps se fait long. Il décide d'attendre l'ouverture du bal, espérant y retrouver un peu d'énergie. Sa dernière nuit a été assez courte et la fatigue s'en ressent depuis le lever du jour.
Pour passer le temps, il se ressert en nourriture et tente d'engager quelques discussions avec ses camarades dans son coin de table. Il a une pensée pour Elle, furtivement, sur ce qu'elle a été pour lui, et ce qu'elle n'est plus.
Puis il l'oublie, ces choses-là n'ont plus d'importance.



@Unna Birght, si tu souhaites que nos Danses se rejoignent. ^^
Dernière modification par Mattew Thomas le 5 déc. 2021, 16:51, modifié 1 fois.

▧ Il y a deux réponses à cette question, comme à toute les questions : celle du poète et celle du savant. Laquelle veux-tu en premier ? ▨
Pierre Bottero (Ellana - Le Pacte des Marchombres)
28 nov. 2021, 11:18
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18


Mes deux camarades semblaient totalement soulagées du retournement de situation que j'avais instauré. Kate manifesta vigoureusement son accord, en demandant tout de même à Amaia si elle ne souhaitait pas rester. Cette dernière la coupa vite fait bien fait : elle n'avait aucune envie de danser !
Bon, évidemment, je me doutais de leurs réponses suite à ma dernière question. Mais, en ma qualité de grande romantique, je me devais de donner quand même mon opinion.

C'est dommage... C'est beau, je trouve, de croire à un idéal masculin, à une vie parfaite aux côtés de l'amour de sa vie...

C'était très niais. Mais c'était mon opinion, alors pourquoi dire le contraire ? J'assumais, au moins.

Avant de révéler mon projet aux deux Poufsouffle, je pris le temps de laisser mes yeux balayer la salle, essayant de deviner qui pourrait bien être le futur prince charmant... ou princesse charmante !
Il y avait beaucoup de monde, dans la salle. Des gens que je ne connaissais pas, bien sûr. Il y avait tout de même Joseph, mais bien entendu des professeurs aussi, tels que Mister Featherstone ou Miss Priddy. Ce serait vraiment dommage si c'étaient eux qui tombaient sur l'objet du crime...

Bon, du coup !... J'imagine que vous connaissez le conte moldu "Cendrillon" ? Je le fais en bref, au cas où : c'est une fille qui va à un bal, et puis à minuit elle s'enfuit en laissant sa chaussure derrière elle. Après, le prince charmant qui est amoureux d'elle trouve la chaussure et fait tout pour retrouver sa princesse.

Rien qu'avec les premiers mots de ma phrase, je pense qu'elle avaient compris mon projet. Je pris néanmoins le temps de m'expliquer, on ne savait jamais.

Dooonc.... Même si on fera pas ça à minuit - il ne faut pas rêver, non plus ! - on pourrait faire la même chose, non ? On laisse une ou trois chaussures, et on attend de voir si quelqu'un la ou les trouve ? En espérant que ce soit le cas... Vous en dites quoi ?

@Amaia Brown, @Kate Hunter
Mots en gras pour la compétition au fil des mots.

Liens utiles : VAVA COMMUN AVEC LIA FOSTER !!
Membre de la RASA • Troisième année RP • Marraine de petits nuages • Couleur RP : #647295
28 nov. 2021, 12:32
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Image


Poste -|- 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16

Comme l'imaginait la gamine, les filles la suivait.
* Thaïs doit avoir vraiment faim...*
Elle l'entendit éclater de rire derrière elle.
* Elle a du dire quelque chose de drôle...
Une chose qui t'intéresse pas vraiment, hein ?
Nan. Pauline, a dû répondre. J'dois l'faire aussi, même si j'ai pas écouté ?
J'pense que t'as déjà assez parlé. D'ailleurs, elles ont dû trouver, cette soirée, ennuyeuse, à cause, de toi.
Bahhh, c'est toi qui voulais qu'je vienne ! Et puis au moins j'ai fait l'effort de parler aux Autres, c'est déjà pas mal !*


Enfin arrivé au Buffet, elle le regarda intensément en se demandant ce qu'elle allait prendre.
* Beaucoup d'choix... Sans citrouilles, j'espère !
Bah, c'est des biscuits, donc si par hasard y ont mis de la citrouille dedans, c'est qui te détestait toi et la soldate.
Et d'autres personnes aussi. Même si Harriet n'est potentiellement pas ici, tu penses qu'elle aimerait, elle ?
Heuuuu.... J'sais pas pourquoi tu parles d'elle d'un seul coup, mais ça m'étonnerait qu'elle soit là de base. *

Lia soupira, pris un sablé et balaya la salle du regard pour voir s'il y avait quelqu'un qu'elle connaissait. Elle ne vit personne qui l'intéressait et s'arrêta donc de regarder.
* Ouais, non c'est pas lui que je voulais voir. J'aurais bien aimé voir Emily et essayer de lui dire bonjour pour échapper aux deux autres.
Parce que maintenant, tu veux plus être avec elles ?
Pour plus les déranger ou j'sais pas ! D'ailleurs y a un blanc depuis t'a l'heure. *

La gamine brisa le silence qui s'était installé entre les trois filles pour s'adresser à Pauline.

" C'est quand qu'tu danses avec... James, c'est ça ? "

* Je sais vraiment plus quoi dire en fait.
Elles non plus, on dirait. *

Pour passer le temps, elle s'intéressa aux tenues des Autres et commença à juger si c'était bien où pas.
* J'fais ça, mais on peut pas dire que mon déguisement est incroyable, contrairement à eux.
Eux, y adorent cette fête, pas toi. C'est normal du coup, que leurs tenues soient plus élaborées.
Je sais. *


Image


@Thaïs South et @Pauline Jackson
Désolé du retard...
Mots en italique pour la compétition au fil des mots.

VIVE LES PRODUITS EN CROIX
- 2ème année RP - Membre de la RASA -
Gamine énervante pour vous servir au 0800 800 800 800
Code Couleur -|- #ffffff C'est si simple XD
28 nov. 2021, 15:59
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Les deux Poufsouffle se présentèrent à leur tour, assez froidement. Edmund surtout n'avait pas l'air d'avoir apprécié son arrivée impromptue. Il lui fit savoir qu'il n'appréciait pas le brouhaha causé par l'important nombre d'élèves rassemblés ici. Sa tentative avait lamentablement échoué et Eugène semblait de plus en plus irrité. Deryn essaya de détendre l'atmosphère, sans grand succès. Comment avait-elle fait pour se retrouver dans une situation aussi désagréable ? Un bal n'était-il pas sensé être distrayant et convivial ? Ce moment lui prouvait le contraire.

Mais elle n'était pas au bout de ses peines. Lorsque les tables disparurent, Eugène lui annonça qu'il préférait retourner à son dortoir car il avait mal à la hanche. Elle comprit que ses excuses étaient sincères lorsqu'il lui serra le bras. Elle n'eut même pas le temps de répondre, il avait filé à travers la foule. Elle ne lui en voulait pas le moins du monde mais était quelque peu déconcertée. Elle resta planté là un moment, la salle tournait devant ses yeux. Elle se rendit compte que l'endroit où elle se trouvait était en train de se transformer en piste de danse. Elle tourna sur elle-même pour chercher un échappatoire et aperçu alors Mattew. Il était bel et bien là. Mais depuis quand ? Avait-il seulement pris la peine de la chercher ?

S'il avait fait si peu de cas de leur rendez-vous, c'était sans doute qu'il ne devait pas tenir tant que ça à la voir. Son jugement, embrouillé par son humeur maussade n'était pas des plus sûrs et elle n'arrivait pas à se raisonner. Elle hésita un moment à rester avec Edmund et Deryn mais vu l'accueil qu'ils lui avaient réservé, elle n'était pas convaincue par l'idée. Elle n'avait aucune envie d'aller se morfondre dans son dortoir non plus. Elle tenta malgré tout t'entamer une discussion :
- Tu as prévu de danser Deryn ? Sinon, je crois qu'il va falloir qu'on évacue la piste.
Elle pivota sur elle-même et commença à partir de l'autre côté. Elle ne savait pas si Mattew l'avait vue mais peu importait.

@Eugène Harlow, @Deryn O'Connors, @Edmund Long, @Mattew Thomas

Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière.
Troisième année RP - Fiche - Marraine - Réputation - Chocogrenouilles Couleur : #8000BF