Inscription
Connexion
25 nov. 2021, 19:11
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
ELYNA, 14 ans
Dans la soirée,
après 20h40, Mercredi 31 octobre 2046



Partenaire particulier
cherche partenaire particulière

jusque parce que c'est fun, que cette chanson me donne trop envie de danser et qu'elle me fait penser à ce bal, même si ce n'est pas du tout l'état d'esprit actuel d'Ely *-*

•••


Errer sans but. Marcher, contempler en ne voyant que du Vide. Ne pas ressentir l'Atmosphère, la laisser filer entre tes doigts, te traversant comme une femme-fantôme. Le comble aurait sans doute été de venir déguisée en fantôme, c'aurait sûrement plutôt bien collé avec le thème, autant qu'avec ton ressenti personnel. Cette soirée t'angoisse. Tu ressens les émotions des autres comme si c'étaient les tiennes. Leur peur se lit dans leur attitude. La même soirée, deux ans plus tôt, a tourné au cauchemar. Sans avoir besoin d'avoir été présente ce jour-là, tu peux les comprendre. Combien de fois t'est-il déjà arrivé d'avoir peur ? De criser tant l'inquiétude était forte ? Comparer serait réduire au néant le vécu on ne peut plus difficile de ces Autres. Pour toutes celles et ceux qui étaient présent.e.s ce soir-là, tu lèves la tête, haut. Il faut montrer à ces idiots qui se sont crus plus hauts que le Monde que ce sont des imbéciles de classe maximale. Leur faire croire qu'on n'a pas peur. Qu'Ils ne nous font nullement peur. C'est pour cela que tu es venue à cette fête, stressante et bizarre ; mais bon, n'est-ce pas là l'objectif d'Halloween ?

Sans faire d'histoires, tu te plies aux ordres exposés à l'entrée de la Grande Salle. Ça te fait mal de devoir laisser ta baguette, ton principal moyen de défense et de protection dans cet Univers de fous à lier. Mais tu ne dis rien, tu obéis. Parce que le plus important est de veiller à l'ordre, ce soir. Toi et tous les Autres, vous avez beau vous convaincre que personne n'osera rien retenter cette année, vous le craignez malgré vous. Poudlard ne peut vous mettre à l'abri, à maintes et maintes reprises le fait a été prouvé. Plus dingue encore, bien que conscient du danger, le personnel de la Direction vous lance, volontairement, dans la gueule du loup, aussi amoindris sans baguette que l'est un cobra royal sans venin.

Une fois entrée, tes Pensées Révoltées s'envolent. Les imaginer se métamorphoser en d'origamis représentant des colibris survoltés, mais qui, avec un calme olympien, surpassent cette révolte et volent aussi légèrement que leurs plumes, t'apaise et te rappelle ce moment unique passé avec Lumah, alias la Faiseuse-de-Vie. Elle te manque à cet Instant. La solitude t'enveloppe de ses bras de coton foncé et te serre très fort contre elle. Tu veux t'en échapper et tu donnes tout ce que tu as pour le faire ; en vain. Il n'y a aucun visage connu. Welmina et toi vous êtes éloignées, à quoi bon aller vers elle ? Elle n'est peut-être même pas là. Ou pire, elle t'évite et tu es trop bête pour t'en rendre compte. Aussi bête que laide, d'ailleurs. Afin de ne pas arriver aussi simplette que lorsqu'on te croise au détour d'un couloir, tu t'es fichtrement appliquée à couvrir ton visage et tes mains d'un mélange de poudres et peintures, blanches et noires, non sans un talent remarquable. Après tout, ne ressembler à rien n'est-ce pas déjà ressembler à quelque chose ? En plus de cela, tu as eu la chance de dénicher une broche au design de citrouille d'un orange visible à des kilomètres à la ronde, et cela, sans exagérer ! Si seulement c'était tout, ton déguisement — si peut-on appeler ce gribouillage et ces accessoires de la sorte — serait bien peu halloweenesque ! Fort heureusement, Eileen a su trouver la perle rare : un horrifique serre-tête noir, terminé par deux cornes rouges aux multiples paillettes plus claires. Cet assortiment de couleurs et de formes n'a ni queue, ni tête, pas de sens et aucune logique. Justement, c'est la chose qui te plait. C'est dénudé de sens, totalement hors-cadre, hors ce à quoi les gens peuvent s'attendre. Ça sort de ce qu'on considère comme "normal", c'est un assemblage unique et exceptionnel. Et rien que pour ça, ça en vaut la peine.
Croiser Samy, cet exemplaire professeur de Soins au Créatures Magiques, ne fait que renforcer ton avis sur la question. Son charme n'est que doublé dans cette tenue délirante, avec ses postures loufoques. Un peu trop fort, tu ris. A-t-il mis tout en œuvre pour qu'on le trouve rigolo ou bien a-t-il la même mentalité que toi ? Un moment, tu tangues, hésitant à le lui demander, avant de te raviser. Il — elle, pour la soirée — te trouverait sûrement ridicule et s'empresserait de rejoindre ses collègues — surtout Montmort pour qui il semble avoir une attention prononcée — pour tout leur rapporter, ajoutant un peu plus de honte encore.

Renonçant à parler par toi-même, tu te démènes pour passer entre les Corps parcourus d'ondes vibrantes jusqu'à enfin trouver un endroit où le son de la musique parvient moins puissant — Merlin que ce boucan est infernal ! Assise en tailleur à-même le sol, à observer les Autres d'en-bas, tu t'offres un point de vue différent de ce dont tu as l'habitude. C'est étrange, marrant et instructif à la fois.


Mots soulignés pour Au fil des mots

Ce serait un honneur si quelqu'un.e souhaitait se joindre à Ely' et moi-même !
Elle a décidé de se coincer dans le coin le plus loin possible du groupe de musique, et assise par terre, qui plus est !
Quelle drôle de petite, pas vrai ? Bref, venez quand vous voulez, comme vous voulez :cute:

grandiose // #426b80 // quatrième année
« Toi, t’es Brisée, et j’trouve ça joli », Ashley Swan
25 nov. 2021, 19:31
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Toujours personne.
Les seules personnes qui m'intéresse et que je fixent sont Evie Parkson, ma meilleure amie.
Il y a aussi mon ex petite amie Ginny Ruewen.
Avec elles, deux jeunes blondes : Alyssa Wright et une autre blonde lui ressemblant.
Ces quatre là sont ensemble depuis le presque début de la soirée.
Je m'appuie contre le buffet et le fixe.
Tant de choses qui me font envie mais non.
Je résiste à la tentation.
Puis, je craque et attrape la première chose qui me tombe sous la main.
Je reste là pendant un quart d'heure jusqu'à voir une Serpentard seule.
C'est peut-être l'occasion de trouver une amie ou même de rencontrer quelqu'un.
J'époussette ma robe et pose mes mains sur ma coiffure.
Je ne sens pas de petits cheveux alors j'en déduit que tout va bien.
Je vois Miles, mon ami me sourire.
Il est avec une jeune Serdaigle de notre âge.
Peut être sa petite amie...
Mais non pourquoi voudrait-il d'elle.
Ma pire ennemie, Ellana Duchêne.
Je lui rends son sourire pour l'encourager et me rends compte que son sourire me motive.
Je vois ma meilleure amie Ava Meywood mais je préfère rejoindre une autre Serpentard légèrement plus vieille.
Elle est seule alors je pense qu'un peu de compagnie ne la rendrait pas triste.
Je vais vers elle et la salue gaiement.
- Salut toi ! Je t'ai vu seule alors j'suis venue apporté de la joie à ta soirée !
Mon plus beau sourire et je tente une approche.
Charline sourit à @Miles Libawa , fusille @Ellana Duchêne et s'approche @d'Orphéa Cooper.
Dernière modification par Charline Rivers-Anterraz le 29 nov. 2021, 14:01, modifié 4 fois.

Membre de la RASA | Membre de L'O.S.P.P.F.D - Allez voir Maëlle Apic
reine des chaussettes roses décorés avec des dessins de patates douces
je vis constamment avec une tranche de pain de mie dans la bouche
25 nov. 2021, 21:10
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
ECBCECBC

MERCREDI 31 OCTOBRE 2046 – 4ÈME ANNÉE
GRANDE SALLE
PARTIE BAL
@Brett Carter
Image


La température dans la salle avait soudainement augmenté de plusieurs degrés. Elle qui avait peur d'avoir froid avec sa robe à bretelles, elle s'était trompée.
Brett faisait ce qu'il pouvait pour la rassurer, ça se voyait. Et ça le rendait terriblement mignon.
Se rendant compte de ce qu'elle venait de penser, elle se reprit. Pourquoi en faire tout un chaudron, elle allait juste danser avec un ami ! Bien qu'à leur âge cela pouvait créer quelques gênes, ça restait un ami et rien de plus.

Un petit peu plus détendue après s'être mentalement rassurée, la rousse écouta le jeune homme lui expliquer ce qu'elle devait faire. Suivre la musique, elle pouvait le faire sans soucis. Surtout si il l'aidait en la guidant. Poser ses mains sur ses épaules par contre...
Un ami ! C'était un ami. Et rien de plus. Elle pouvait le faire.
Pour se donner contenance, Élicia suivit ses instructions. Toujours aussi souriante. Toujours aussi rouge.

D'accord, je te laisse commander alors.

Elle le laissa poser ses mains sur ses hanches, alors que la température dans la Grande Salle montait encore. Et visiblement, il le ressentait. Ses joues avaient pris la même teinte rosée que celles de la jeune fille. Amusée à la fois de le voir rougir - ce qui n'arrivait pas souvent -, et rassurée de voir qu'il était lui aussi gêné, elle se détendit encore, ses épaules se baissèrent un peu, et son sourire encore timide devint plus assuré.
Un ami.

Il commença à bouger ses pieds, et elle suivit du mieux qu'elle pouvait. Ne surtout pas les lui écraser, essayer d'avoir des mouvements fluides...Tout en gardant son regard plongé dans ses yeux verts. Pas facile, elle faisait de son mieux.
Il l'a fit tournoyer une première fois. Surprise, elle ne put s'empêcher d'éclater de rire. Un rire doux, joyeux. Elle aimait ce moment passé en sa compagnie, elle aimait cette danse. Et en avait oublier ceux qui étaient autour, comme enfermée dans une bulle. Tout les deux dans leur petite bulle. Et c'était agréable.

À partir de ce moment là, quand il la ramena vers lui et qu'ils continuèrent leur danse, la rousse était totalement détendue. Elle avait pris conscience, sans s'en rendre compte, qu'il fallait qu'elle s'amuse. Lâcher prise. Et profiter du moment présent.
Alors elle tournoyait, rayonnante, sa jupe voltigeant autour d'elle, au rythme de ses pas.
Et elle le regardait lui, avec des étoiles dans les yeux. Elle n'aurait voulu partager ce moment avec personne d'autre.

Élicia Carter, Boucle d'Or, 4ème année RP
Car la lune enchante les âmes plus que toutes autres planètes
25 nov. 2021, 23:37
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Menu : 1/2/3/4/5/6/7/8/9/10/11/12/13/14/15


Deryn allait reposer tranquillement le récipient chocolaté quand ses yeux s'ouvrirent en grand. Qu'est ce qu'il faisait ? C'était du rouge à lèvres ? Deryn en ouvrit la bouche de stupeur, laissant son geste en suspens. La colère d'Edmund était palpable, chose étrange chez lui. Deryn l'avait rarement vu dans cet état jusque là et, après un temps de mutisme immobile, elle se mit à boire sa tasse de chocolat en silence, faisant comme si de rien n'était.

Quand Edmund se présenta, elle décida qu'il fallait peut-être participer à détendre un peu l'atmosphère et fit de même. Dans un sourire légèrement forcé, elle se tourna vers la Serdaigle.

"Moi c'est Deryn."

Elle s'abstint de préciser quoi que ce soit de plus pour éviter un faux pas. L'amie de qui elle était comptait peu non ?

"J'aime bien la musique en général. On verra comment ce sera. Cet été j'ai beaucoup dansé pendant les sessions dans un pub près de chez mon grand-père. Je maîtrise le reel maintenant. Il faudrait d'ailleurs que j'en parle à Monsieur Lynch. C'est lui qui m'a appris les pas l'an dernier."

Elle jeta un œil vers la table des professeur, cherchant la silhouette du professeur de métamorphose. Puis, ne voyant plus quoi ajouter elle se tut et sauta sur la diversion offerte par Edmund quelques instants plus tard.

"Bien sûr que ma proposition tient toujours !"

Elle remplit généreusement le récipient que lui tendait Edmund. C'est à ce moment là que la directrice se leva pour faire un discours ou plutôt une annonce ; le bal commençait. Avant de finir l'arrière train sur le sol, l'irlandaise se redressa d'un bond, sauvant au passage d'une disparition certaine le dessert de son voisin de table. Par précaution, elle tira d'ailleurs sur le bras de ce dernier, le forçant à se mettre debout. Elle commençait à connaître ses hautes capacités en chutes et en gaffes et son humeur déjà massacrantes n'aurait sûrement pas survécu à une bévue de plus. Une fois stabilisée, elle lui tendit la tasse fumante.

"Bon appétit ! Désolée, je n'en ai sauvé qu'une seule." lança t'elle à l'encontre des deux autres en un sourire d'excuse. "Mais il doit surement y avoir une réserve pour Poufsouffle quelque part.

Oh moins, avec toutes ces histoires, elle en avait oublié Chems et sa Gryffonne. Pour le moment du moins.

@Eugène Harlow, @Unna Bright, @Edmund Long
Je me suis permise de passer au bal pour qu'on puisse rejoindre le reste des élèves ^^

Poufsouffle vult !
3e année RP / color=#274E13
"Seul on va plus vite mais, ensemble, on va plus loin" #PouffyFamily
26 nov. 2021, 08:00
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Finalement, je vois l'impatience sur le visage de mon ami tout le temps que les préparatifs du groupe durent, je vois la flamme s'allumer dans ses yeux quand la première note résonne, et je vois son corps se mettre à bouger, trépigner, quand la musique se lance. Je repense à notre première rencontre, c'est la première fois que j'ai vraiment écouté de la musique, quand je la laissais juste me traverser les oreilles. Et à chaque fois que j'en entends, depuis, je ne peux empêcher son visage de venir dans mon esprit. La musique, je ne veux pas l'avouer, mais ça m'électrise.

Je regarde Chems reculer dans la masse jusqu'à ce que les fils accrochés à son poignet, donc je tiens toujours les commandes, soient tendus. J'ai un sourire sur le visage et la musique commence à passer dans tout mon corps alors que le Poufsouffle commence à tirer pour m'attirer plus près de lui. Il bouge la tête, puis les pieds, bientôt les bras, et je l'ai rejoint.

Il commence à danser et j'essaie de suivre, il tourne, se retourne, lève les bras, me force à suivre ses mouvements avec mes bouts de bois, et moi je ris. Je ris parce que je n'arrive pas à danser. Je ne sais pas pourquoi, alors que j'aimerais pouvoir me tortiller comme mon cavalier bizarroïde et laisser mes bras bouger au rythme de la guitare, mes pieds au rythme de la basse, je me contente de bouger la tête faiblement. Pourquoi ne suis-je pas capable de me lâcher ? Je pense pendant les dix premières minutes. Je n'arrête pas de rire mais je n'arrête pas non plus d'être aussi rigide. On s'emmêle, on s'entremêle, les fils de la marionnette passe au-dessus de ma tête, puis au-dessus de la sienne, dans un méli-mélo infini. Dans un de ces moments où on est proche, mon ami, cavalier, guide, me chuchote : Lâche-toi.

J'hoche la tête et, bizarrement, cela fonctionne. J'ai passé dix ou quinze minutes à me demander comment faire pour relâcher mes muscles contractés et me laisse aller, et il suffisait en fait que l'on me le dise. Pourtant ! Ce n'est pas moi qui suis censée être la marionnette !

La musique m'emporte et me transporte, pour de vrai cette fois. Je laisse mes bras et mes jambes faire ce qu'ils veulent en oubliant absolument tout et tout le monde autour de nous. J'essaie de reprendre le dessus sur ma marionnette, en riant, en dansant de tous mes membres, en tournoyant ou en sautant, en me baissant même pour laisser les bras de Chems passer par-dessus moi. Je n'ai jamais été aussi détendue au milieu d'autant de personnes qui, j'en suis sûre, ne font même pas attention à moi. Enfin, je n'en étais pas si sûre, mais c'est encore mon cavalier, ami, guide, qui me l'a soufflé à l'oreille.

Le temps est passé vite ! Je ne sais pas quelle heure il est, mais en m'arrêtant de danser un instant autour du Poufsouffle, je constate que la salle a déjà commencé à se vider et que certains se sont déjà assis de fatigue. Je souris, je suis toujours debout, je tiens toujours les fils qui me relient à mon ami, et j'espère qu'il est content : je ne l'ai pas laissé tomber.

« Alors, étonné par ma performance ? »

Je demande, taquine. En réalité, je profite surtout de ce moment pour reprendre mon souffle.

Ainsi arrêtée au milieu de la piste, je jette aussi un œil autour de moi pour voir si je peux trouver mes quelques autres amis. Je ne vois pas Holmes, mais je vois Nerrah en train de danser - cela me fait sourire - avec une autre verte. Je décide que je cherchais la bleue un peu plus longtemps plus tard, selon si mon cavalier veut encore danser.



@Chems Daley désolée pour le retard !
@Lydia Holmes et @Aliosus Nerrah pour la mention

Magic Always Has a Price
Avatar @lovescenehair
26 nov. 2021, 09:27
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Menu : 1/2/3/4/5/6/7/8/9/10/11/12/13/14/15/16


Unna s'était présenté d'elle-même, visiblement embarrassé par la situation qu'elle venait de créer. Eugène s'en voulut se le coup de tirer la tête, car son amie n'y était pour rien en soi : un moment d'inattention, ça arrivait à tout le monde, non ? Unna posa une main contre son bras et s'enquit de son état. Eugène se contenta de hausser les épaules. Sa langue était alourdie par l'amertume persistante. Entre temps, Edmund s'était également daigné de se présenter à Unna, avec ce ton irritant et parfaitement platonique qui vrillait les oreilles d'Eugène. Ce dernier hésitait à retourner la table pour passer ses nerfs ou bien à quitter simplement la Grande salle sans même un mot. Deryn s'était également présenté, mais Eugène ne lui prêta aucune attention.

La pauvre Unna essaya de sauver la situation en parlant de danse et de musique, mais cela ne fit qu'aggraver sa conversassions avec Edmund. Deryn parla rapidement de sa maîtrise du reel qui s'était fait grâce à Monsieur Lynch et en temps normal, cela aurait intéressé Eugène. Il se voyait déjà emboîter la conversation avec tout un tas de question, mais la situation actuelle ne lui convenait guère. C'était censé être sa soirée avec Edmund. C'était Eugène qu'il avait invité et non Deryn qui servit une fichue tasse de chocolat à la demande de leur ami en commun. La mâchoire serrée, Eugène essaya de répondre à son tour à Unna, mais sans grande réussite. Il ne put marmonner qu'il avait mal à la tête, mais il aurait aimé en dire plus, faire savoir qu'il savait danser grâce à l'une de ses tantes qui avait activement participer à son éducation.

Dans la seconde, la directrice annonça le bal et aussitôt table, chaise et nourriture disparut, tandis qu'Eugène faillit tomber à cause de son manque de réactivité. Plus de peur que de mal, il arriva à se stabiliser et à se redresser droit comme un piquet. Il grimaça néanmoins quand il sentit sa hanche pulsait douloureusement. Sans surprise, cette dernière n'avait pas du tout apprécié la manœuvre. Il serra le pommeau de sa canne, souffla profondément et déduit qu'il était sûrement temps de mettre un terme à cette soirée désastreuse.

— Excuse-moi Unna, j'vais retourner à mon dortoir, mal à la hanche maintenant.

C'était bref, claire et net. Il serra le bras de son amie comme pour accentuer ses excuses, avant slalomer à travers la foule qu'il avisa de long en large et en travers. Eugène espéra croiser sa tendre amie Ella, mais sans succès. Il aurait apprécié l'avoir à ses côtés, de profiter de sa présence stable pour apaiser sa crise de nerf imminente, mais il dut se contenter de quitter la Grande salle sans plus de cérémonie, le dos rond.

@Deryn O'Connors, @Unna Bright et @Edmund Long
@Ella Davis pour la mention

J'avais beau réfléchir, ça ne pouvait pas s'arranger, il s'enfonçait de trop dans sa colère, je ne pouvais pas faire autrement que de le voir quitter les festivités :disguise:
En tout cas, c'était hilarant de décrire cette partie là d'Eugène :cute:
Et désolé Unna, vraiment, je ne peux rien faire d'Eugène à l'heure actuelle :crylaugh:

"Dramaqueen à ses heures perdues avec Ella Davis"
3e année RP | Je parle en gras
26 nov. 2021, 12:19
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
- « Oui, ça va. Un peu à cran mais… »

Avant même qu’il ne s’arrête, il saisit la deuxième main de la gryffonne pour qu’elle se place face à lui, et pris une grande inspiration.

- « T’en fais pas, on rejoindra les autres après. Raf’… Et si on dansait, là, que tous les deux ? »

Il lui adressa un sourire à peine visible, comme s’il cherchait à lui cacher sa nervosité. C’était bien la première fois que le Serdaigle se sentait aussi fébrile en sa compagnie. Et pourtant, ce bal était l’occasion parfaite pour s’amuser, pour profiter à fond de la soirée avec sa petite amie. Mais ce soir, tout était différent. Son cœur n’était pas à la fête.

Will posa les mains sur les hanches de la petite brune et commença à danser avec elle. Peu lui importait le rythme de la chanson, il espérait juste que Rafaëla le suivrait dans ce slow improvisé.

- « Laisse-moi te guider, suis juste mes pas. On va se faire notre propre petit bal, à tous les deux… »

Sa voix tremblotante laissait pleinement paraître la pression qui montait en lui. À tout moment, il pouvait craquer, il le savait. Les émotions étaient fortes, trop peut être, pour un garçon de 13 ans. Il préféra alors fuir son regard, baissant les yeux ou les dirigeant par moment vers le reste de la foule.
Quelques gouttes commençaient à perler par endroit, sur son front. Pourtant, tout le reste de son corps lui, tremblait.


@Rafaëla White ^^

Nothing lasts forever :hearth_on_fire:
Elle avait ce don de tout rendre magnifique
On ne sera jamais vieux parce qu’oooon est des jeunes !
26 nov. 2021, 18:55
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Je fus surprise par quelques éclaboussures qui arrivére sur mes bras et me retournai pour voir une Serpentard [Orphéa Cooper] qui atterit dans les bras de Jacob un peu plus loin après avoir trébuché sur la cape d'une Serdaigle [Joy Wakberg] que je ne connaissais pas.
Mais Noémis la présenta rapidement, elle s'appelait Joy. Elle lui proposa de venir danser avec nous avant de me suivre. Je me dirigeais vers le centre de la piste avant de voire le visage de Noémie. La pauvre avait l'air terriblement gênée d'être là et je voyais bien qu'elle faisait un effort pour ne pas s'enfuire. Je reculai donc de quelques pas et lui dis d'un ton rassurant :

- On peut rester ici, je vois bien que tu n'est pas très à l'aise.

Je me mis ensuite à danser au rythme de la musique, juste porfitant du moment. Je devais paraitre bien ridicule, à me déhancher et à tourner dans tous les sens mais je n'en avais que faire. La vie était bien trop courte pour prendre en compte le regard des autres.
Je m'arrêtai de danse un monet, juste à temps pour voire ma professeur de défense contre les froce du mal lancer le contenu de son verre à la figure du prof d'astronomie.

- T'as vu ce que miss Valerion vient de faire, dis-je à Noémie en pouffant.

Selma discute et danse avec Noémie
Reducio
@Joy Wakberg @Noémie Claire-Cornwell Navrée pour le retard :/
Pour les mentions @Orphéa Cooper @Jacob Tramontane

Couleur RP : color=#837293
Angel de n'amour
26 nov. 2021, 23:41
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
■■J.W ~> O.C ~> J.W ~> J.T ~> ■■
Reducio
Image
■■■●O.C ~> N.C ~> S.P ~> J.W●■■■
Jacob, bien plus chaleureux que la Serpentard me présente au groupe. Je lui souris pour le remercier, un brin intimidé par les élèves plus âgés qui m’entourent. La plupart sont des joueurs ou anciens joueurs de Quidditch, ce qui me permet de les identifier plus facilement. J’avais plutôt l’habitude d’appeler Britanny et Phoebe par leurs noms, sûrement parce que c’est ainsi quand on parle de Quidditch.

Lorsque Orphéa finit par s’excuser je me contente de l’ignorer comme elle l’a fait pour moi tout à l’heure. J’ai déjà été plus gentille mais tant pis. Je profite de la proposition de Noémie pour m’éloigner, après avoir salué poliment les Gryffondor. Non, je ne souhaite pas danser. Mais au moins je connais bien Noémie. Je me faufile et les suis, elle et Selma. Mais, je suis séparée des filles par un groupe qui passe devant moi et je suis donc obligée de les chercher.

Après quelques secondes je les trouve du regard. Elles sont vers la piste de danse. Je les rejoins donc, un peu gênée par le fait qu’elles aient pu croire que je ne voulais pas rester avec elles. Une fois à leur hauteur, j’entend juste à temps la Gryffondor parler à Noémie de ce que venait de faire notre professeur de Défense Contre les Forces du Mal, Miss Valerion. Je n’ai pas vraiment compris ce qu’il s’est passé. Mais il semblerait qu’elle a renversé son verre sur le professeur d’Astronomie, M. Lorenti. Je n’ai aucune idée de la raison qui l’a poussé à faire ça, je ne sais même pas si c’était intentionnel. Sûrement.

- Elle a vraiment jeté son verre à la tête de M. Lorenti ?

La question de Selma ne m’était sûrement pas adressé, mais tant qu’à être là, autant en profiter pour discuter. Surtout que tant que je parle, je ne danse pas.
Joy quitte le groupe de Gryffons (qui n’est plus un groupe :roll: ) pour suivre @Selma Puckle et @Noémie Claire-Cornwell. Elle les perd de vue mais les retrouve et s’incruste dans leur conversation.
Mots soulignés pour Au fil des Mots

2ème année RP • #004400 • Membre des Aigles de Bronze • Rédactrice HRP • Marraine
Allez les aigles, la coupe est pour nous !
Maison Victorieuse au Triomphe Majestueux, Jamais Serdaigle Uni ne Perdra
27 nov. 2021, 12:34
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17


Nous étions finalement les trois en train de "danser" sur la piste de danse. Nous n'étions pas du tout à l'aise et cela se voyait à des kilomètres à la ronde ! J'étais sûrement celle qui était la plus gênée de nous trois... À un moment, j'aperçus Megan un peu plus loin. Elle traversa la piste en courant pour aller rejoindre... Eridan ! Je ne savais pas qu'ils se connaissaient, ils avaient l'air de bien s'apprécier en plus...
Ludmilla vint me tirer de mes pensées donc je n'eus pas le temps de réfléchir à cela plus longtemps. Tant pis, je mènerais mon enquête plus tard... La jeune troisième année nous entraina alors dans un coin de la salle et s'excusa d'avoir eu une idée aussi débile. Elle parlait sûrement de la danse... Pour se faire pardonner, elle avait un projet génial apparemment ! Elle nous demanda donc si nous croyions au prince charmant. *Au prince charmant ? Qu'est-ce qu'elle avait derrière la tête celle-là...*
Kate lui répondit alors que l'idée de danser n'était pas nulle mais qu'en effet, il valait mieux s'arrêter là. J'étais totalement d'accord avec elle ! Elle ajouta cependant que si je voulais rester...

"Non non c'est bon ça va aller !" la coupai-je.

Je n'aimais pas être mal polie mais il ne fallait pas non plus qu'elles pensent que j'aimais bien danser ici. La deuxième année continua alors en demandant si elle parlait bien du prince charmant comme ceux dans les contes. Elle y croyait mais elle ne l'avait pas encore trouvé...
Je remarquai que c'était à mon tour de répondre. Je n'y avais jamais vraiment pensé à vrai dire...

"Ben je suis pas sûre que ça existe mais on trouva forcement quelqu'un qui y ressemble un jour."

Mon explication n'était pas très claire mais je n'avais pas envie de creuser plus. J'avais juste envie que Lud' nous explique son "plan". Je jetai un rapide coup d'œil dans la salle pour voir ce qu'y avait bien pu lui donner une idée de parler de prince charmant. Je voyais seulement des gens danser, d'autres manger au banquet ou encore une Miss Priddy pas très contente qui confisquait sa batte à quelqu'un. Je ne savais pas d'où Ludmilla tirait toute son imagination mais elle était très forte pour ça...

@Ludmilla Diamond, @Kate Hunter désolée pour cet immense retard...

1ère année devoir ✧ 3ème année RP ✧ Membre de la RASA ✧ LIENS UTILES :, ,