Inscription
Connexion

11 nov. 2021, 00:34
Voltige  Privé 
Fin octobre 2046.
Terrain d'entraînement, par une journée de beau temps.

Je m'élance dans le ciel. Il fait beau, aujourd'hui. Il ne pleut pas pour une fois, mais le soleil est caché derrière des nuages. Parfait pour voler un peu. De toute façons j'aurais volé même s'il pleuvait. Il me faut m'habituer a mon balai. Un flèche d'argent tout beau, tout neuf, très rapide. L'un des plus rapides autorisés ici, d'ailleurs. Si j'ai troqué mon fidèle Comète 180 pour celui ci, c'est pour cela, justement. Avec l'équipe, nous avons décidé que je devrais être plus rapide, et si je vais m'entraîner pour, l'aide que va m'apporter ce balai ne sera pas de refus.
Le vent fouette mon visage et met a mal mon chignon. Tant pis, je ne compte pas me servir énormément de mes yeux cette fois, mes cheveux peuvent bien se détacher.
Un tour du terrain, puis un autre, puis un troisième, en guise d'échauffement. Je m'applique à comprendre mon balai. La vitesse a laquelle il réagit, la force que je dois déployer pour monter ou descendre. C'est la quatrième fois que je monte dessus, je pense que je commence a le cerner. Il est très, voire trop réactif. Il me faut un peu de temps pour retrouver ma précision habituelle,mais ce n'est pas un souci.
En plus, je tiens a améliorer ma posture sur balai. Je veux avoir autant de grâce sur mon balai que sur terre. Je veux avoir un vol aussi élégant et délicat que celui de Tatsuya Fujimoto.
Je continue mes tours, les parsemant d'arrêts plus ou moins brusques, chageant de direction de temps a autre, sans penser à autre chose. En ce instant, seuls ma posture et mon balai comptent. Je finis par faire une descente en piqué vers le sol avant de remonter à la dernière seconde, puis je recommence, un peu comme lors du match avec Neala.
Je fronce des sourcils en repensant a elle, et ses clins d'œil vers Eoin et Will. Non mais. A peine arrivée qu'elle drague déjà. D'ailleurs ,d'où a t elle entendu qu'elle pouvait draguer l'un d'eux. Will, il a une copine. Et Eoin... bah elle ne pouvait pas non plus. Pas besoin de raison, d'abord. Elle ne pouvait pas, voilà.
Je finis pas tenter des sortes de roulades, comme Neala, encore une fois. N'empêche, elle avait l'air si libre sur son balai...si libre et heureuse de jouer, peu importait le résultat. C'est d'une certaine façon, très élégant.
Je finis par repérer une personne, en bas. Brune, vraisemblablement aussi voire plus âgée que moi. Je fais du surplace quelques instants. Il, puisqu'on dirait un garçon, me regarde. Je crois du moins.
Je me pose donc a côté de lui, et tiens mon balai a la verticale, brindilles vers le haut. Dans un sourire, je lui adresse la parole :
"Bonjour, tu es là depuis longtemps ?"


@Isaac Powell

pour éviter que les livres ne prennent feu... Si tu veux lire la suite, vas chez Joy Wakberg

Fehu




Petite rune perdue au milieux d'Enfants Resistants et Libres.

22 nov. 2021, 20:14
Voltige  Privé 
Isaac en avait marre du Quidditch. C'était tout le temps Quidditch par-ci, Quidditch par-là, des matchs un peu partout, c'était proprement insupportable. Ils n'avaient que ça à la bouche ces gens, là ? Est-ce que quelqu'un pouvait lui expliquer en quoi le fait que Sersouffle ou Pourfendaigle ou Sergryfousoufflentard gagnait le prochain match avec 2943 à 139 Vif d'Or compris était utile à quiconque ? Et étrangement personne ne s’intéressait aux dernières découvertes en recherche magique. Enfin il était de mauvaise foi, peut-être que des gens de chez Serdaigle s'y intéressaient, mais il avait vraiment pas envie de parler à ces arrogants qui se croient plus intelligents que tout le monde, pas que c'était mieux chez Serpentard en même temps. Ils avaient cette manie de le prendre en pitié parce qu'il était tout seul alors qu'il était parfaitement à l'aise de cette manière.

Et pourtant, le voilà qu'il se dirigeait vers le terrain d'entraînement. Il n'avait pas envie, enfin la part de lui consciente n'avait pas envie mais ses jambes n'étaient pas d'accord. Et puis c'est aussi qu'il avait vu cette joueuse se diriger vers là-bas aussi en se pavanant avec son flèche d'argent comme si elle voulait bien le montrer à tout le monde. Le serpentard était donc bien obligé de la suivre pour vérifier qu'elle avait les capacités pour se permettre de se vanter comme ça, normal en somme.

Enfin pas "suivre", ça serait bizarre de "suivre" une élève quelque part, il allait juste coïncidentalement au même endroit qu'elle, par pur hasard, le cinquième année regardait droit devant. En réalité maintenant qu'il y pensait il ne l'avait même plus en vue, il avait pris son propre chemin à partir du moment ou il avait compris où elle se rendait.

Il se posa contre une des tribunes au sol, Isaac n'était pas sur que c'était le meilleur endroit pour être discret mais le rapport visibilité de la joueuse et sa visibilité devait être optimal. Même si le fait qu'ils étaient essentiellement tout seuls et que son équipe n'était pas du tout venue avec elle comme il avait prévu au départ rendait la chose un peu plus difficile. Il était coutume que des élèves viennent parfois assister à des entraînements mais en l’occurrence là il avait juste l'air étrange. Bien sur il n'avait aucune porte de sortie parce que si quelqu'un l'avait vu entrer sur le terrain puis qu'il était sorti immédiatement il aurait été absolument ridicule.

Il vit la serdaigle entrer enfin sur le terrain, l'air fier, et avec un habit plus confortable pour le vol. Isaac la regarda s'échauffer, faire des petits tours, puis se lancer dans le vif du sujet, il la vit faire des mouvements utiles en match : piqués, virages en tête d'épingle, et même des roulades. Isaac n'était venu que pour vaguement regarder un peu distraitement mais il finit par être happé par ses mouvements. Ça faisait si longtemps qu'il était pas monté sur un balai, il pouvait imaginer d'ici la sensation du vent en pleine tête tandis qu'il fonçait vers le sol seulement pour l'éviter d'un poil d'hypogriffe. Enfin pas le temps pour la nostalgie, d'un ça servait à rien et de deux il avait des devoirs à écrire et des examens à réviser, probablement. C'est à dire il était temps de s'en aller.


*Et mince, elle m'a vu*


Non seulement elle l'avait vu mais elle avait vu qu'il avait remarqué qu'elle l'avait vu, en gros il ne pouvait plus s'enfuir. Il fit en sorte de faire comme si elle ne descendait pas vers lui en petits cercles, pas un regard en sa direction, au moins jusqu'à ce qu'elle fut à sa hauteur. Elle descendit ensuite de son balai, le tint bien droit, comme un enfant qui venait d'avoir son premier balai jouet et qui était super content parce que c'était son rêve depuis que son père l'avait emmené à une coupe du monde de Quidditch, tout ça pour qu'après il se retrouve à prendre un vrai balai pour les grand et à se casser un bras après coup... Elle avait l'air ridicule.

"Bonjour, tu es là depuis longtemps ?"

D'accord. Et qu'est-ce qu'il devait répondre ? Deux choix : s'il répondait qu'il était là depuis longtemps il passerait pour un voyeur ou quoi, de deux s'il répondait qu'il venait d'arriver elle lui demanderait pourquoi. Il n'aurait aucune idée de comment continuer la conversation si elle allait dans ce sens-là mais le temps imparti avant de répondre lui était limité. Par conséquent :

"Ah non j'viens d'arriver."

Il détourna le regard. Il se demandait toujours s'il devait ajouter quelque chose à ce moment-là de la conversation. Est-ce qu'il devait relancer la conversation et la prendre en défaut en imposant son rythme ou rester sur la défensive et ne répondre que par des phrases courtes et brèves pour que cette corvée prenne le moins de temps possible. Il décida de prendre le deuxième choix, Isaac n'avait vraiment aucune énergie pour mener l'entièreté de ce train de conversation.

#LignéePowell - PDG de la Powell Corp
#​ ​ ​ ​​​ ianisme | Fier membre du culte de ​ ​ ​
​​Dialogues : #113F49 | 5e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP

27 nov. 2021, 00:56
Voltige  Privé 
Le grand brun devant moi n'est vraisemblablement pas du genre bavard. Et il ne doit pas assidument fréquenter le stade, il n'a pas tiqué quand je suis descendue lui parler. Je ne suis pas Harry Potter, mais je joue depuis un moment, maintenant, et je pense pouvoir dire sans me tromper que j'ai une certaine notoriété, depuis le temps.
Cependant, quelque chose cloche. Il était assis à l'instant, contre les tribunes. Il devait être là depuis plus de 5 minutes, donc. Je décide de ne pas plus creuser, surtout quand il détourne le regard. Des yeux violets ? Je fixe ses iris une seconde avant de pointer les miens de l'index, mon sourire poli devenu mi amusé, mi content.
"Toi aussi tes yeux sont particuliers !"
Je n'en dis pas plus. Si ses yeux sont bien violets, et que ce n'est pas un effet de lumière, alors lui aussi il a essuyé les regards étonnés, choqués, et ces remarques malaisantes. Comme si nous étions des objets sans sentiments, des objets exotiques surprenants, et sans plus. J'ai appris à adorer mes yeux vairons, mais cela m'a pris du temps, au point que j'ai fait promettre à Teddy et Arthur de porter une lentille pour donner quelques tons au bleu de leurs yeux, comme pour moi, qui ai un oeil marron et un complètement noir. Parlant de Teddy... le brun semble être un 5 eme année, donc, plus vieux que moi d'un an. Je fronce les sourcils. Je l'ai déjà vu. Il est peut être un ami de mon cousin. Ou un camarade. En tout cas, il n'est pas en 4eme année, je saurais. Et il est définitivement plus agé que moi. Mais il ne me semble pas aussi agé que Wilson, ou Rufus, par exemple.
Je regarde le ciel bleu un instant, avant de reporter mes yeux sur le supposé 5eme année lorsqu'un idée traverse mon esprit. Je n'ai pas encore eu le temps de m'entraîner avec... Et si je pouvais tester mon flèche d'argent avant l'entrainement, cela me ferait gagner du temps. Et s'il est défectueux, je pourrai le faire retourner à l'artisan. Le plus tôt serait le mieux, en faite. Et un 5eme année, ça sait voler, n'est ce pas ?
Je lance donc mon premier piège. Ou mon premier filet. Je jette un regard vers mon Flèche d'Argent.
"Les balais sont différents selon la façon dont on les fabrique... Ceux fait artisanalement ont un je-ne-sais-quoi de différent de ceux produits en masse. Comme celui ci, il est très rapide, le plus rapide autorisé au championnat, mais il est produit par l'artisan lui même, ce qui en fait un balai unique." Je pense avoir assez tourné autour du pot. Je reporte mon regard vers le brun, en cherchant ses yeux. "Si tu veux, tu peux voir par toi même. On a pas les même sensations avec, tout en haut." Je désigne le terrain d'entrainement derrière moi d'un signe de tête.
Le poisson mordra à l'hameçon ? Espérons. Sauf s'il a le vertige, il y a des chances qu'il ne m'aide. Et que ce soit quelqu'un dont je ne connais pas le jeu à l'avance, ce serait encore mieux.



@Isaac Powell

pour éviter que les livres ne prennent feu... Si tu veux lire la suite, vas chez Joy Wakberg

Fehu




Petite rune perdue au milieux d'Enfants Resistants et Libres.

19 déc. 2021, 14:01
Voltige  Privé 
Isaac observa les yeux de la serdaigle en face de lui et effectivement, un de ses deux yeux était noir, c'était fascinant. Il ne pouvait s'empêcher de se demander comment c'était possible. Peut-être un accident magique ? À moins que ce soit de naissance ? Le serpentard détourna de nouveau le regard pour ne pas paraître flippant à la fixer trop longtemps.

"Ouais ouais."

Il n'avait pas envie d'avoir encore une discussion vide, il aurait pu embrayer sur l'histoire des yeux, poser ses questions, faire des efforts. Mais c'était ça le problème, il n'avait pas envie de faire d'efforts pour une personne qui devait penser qu'au Quidditch à longueur de temps au lieu de trouver une activité intéressante à la place. Enfin il était de mauvaise foi, lui aussi avait bien aimé le Quidditch, simplement il se sentait coupable d'avoir quitté l'équipe si vite après être arrivé pour la seule raison qu'il n'arrivait pas à supporter le moindre stress. De toute manière les livres étaient au moins cent fois mieux que juste utiliser un bâton pour voler.

C'était tout de même curieux, Isaac avait suivi cette fille et maintenant il se plaignait intérieurement qu'elle lui parle. Il aurait juste pu passer son chemin, ne pas faire attention à elle, puis continuer ce qu'il était en train de faire. Ce qui n'aurait pas impliqué de discuter avec quelqu'un, d'ailleurs. Si seulement il avait compris qu'elle allait s'entrainer toute seule et pas avec une équipe et des supporters qui n'avaient rien d'autres à faire...

Devant son manque de réaction, et pour une raison qui échappait totalement au serpentard, la joueuse se mit à lui parler de son balai. Ça n'était pas pas que le sujet n'était pas intéressant, mais la combinaison du fait qu'il ne se sentait pas à l'aise actuellement et qu'il avait été pris par surprise, les informations lui passèrent complètement au dessus de sa tête. Puis de plus Isaac avait plus l'impression qu'elle se vantait de son balai, comme il l'avait pressenti dès le début, plutôt que de simplement donner des informations objectives.

"Si tu veux, tu peux voir par toi même. On a pas les même sensations avec, tout en haut."

Le cinquième année était confus : est-ce qu'elle lui proposait d'essayer son balai ? Au vu du prix de l'objet et de ce qu'elle lui avait raconté, il se serait attendu à ce qu'elle soit plus protectrice. Du genre "Si tu touches ne serait-ce que l'air à moins de 10 pieds de mon balai tu vas te recevoir trois sorts impardonnables d'un coup et ce sera que des Doloris."


"T-Tu veux que j'essaie ton balai ?"

Quelle que soit sa réponse il refuserait de tout façon, il n'avait aucune envie de se retrouver en l'air, il l'avait fait des millions de fois, il savait ce que c'était, une telle activité ne lui apporterait rien de nouveau.

#LignéePowell - PDG de la Powell Corp
#​ ​ ​ ​​​ ianisme | Fier membre du culte de ​ ​ ​
​​Dialogues : #113F49 | 5e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP

16 janv. 2022, 03:42
Voltige  Privé 
Mon interlocuteur semble assez confus. Il bégaie un peu en me repondant. Probablement parceque le balai a l'air neuf, qu'il est plutôt cher, pour un balai autorisé à Poudlard, et que je suis titulaire dans mon équipe. Je souris.
"C'est ce que je viens de dire, oui."
Je reporte mon attention sur mon balai, avant de poursuivre. "Je trouve qu'il y a une rééelle difference, quand ce n'est pas fabriqué en série. Comme avec les potions. Le résulat est légèrement différent, selon la personne, et son état d'esprit. Ou comme les sorts. On aura beau faire, nos émotions et notre personalité ne sont pas loin. Notre caractère aussi. Sinon, nos Avis produiraient tous des oiseaux identiques, et nous n'aurions que des fleurs blanches en faisant un Orchideus. Je pense donc que comme toute chose créée magiquement, chaque balai est unique.
Je reporte mon regard vairon sur le Serpentard. "Voilà aussi pourquoi je t'offre de voler avec mon balai. Je le regarde sans cillier, sans préciser que ce n'est pas mon 1er objectif. Mais cela devient évident qu'il ne va pas accepter de me lancer la balle.
Je réarrange une mèche de mes cheveux, avant de regarder le ciel gris, pour m'assurer qu'il ne pleuvra pas subitement. Nous sommes en Ecosse, le temps est imprévisible, bien qu'il ait une préférence pour les averses et la grisaille. Machinalement, je jette un œil aux anneaux en face de moi, puis à l'entrée du bâtiment. Avant de reporter mon attention sur le 5ème année que je n'ai pas encore identifié. Brun, Serpentard, les yeux d'un bleu surprenant. Je chercher dans mes souvenirs un moment, avant de me souvenir de quelque chose. Teddy nous raconte souvent, à son frère, Père et moi ce qu'il lui arrive en classe. Il a déjà fait mention d'un garçon qui devrait rentrer dans cette description. Powell, il me semble. Isaac. Il a des origines aussi françaises que moi j'en ai des anglaises. . Si on oublie le faite que mon aïeul soit arrivé lors de l'invasion normande, et donc, loin, très loin dans mon arbre généalogique, il y ait du sang français. Je me retiens de froncer les sourcils. Si c'est bien lui, il devrait avoir remarqué ma forte ressemblance avec Edward, cela aurait dû le faire tiquer... Mais après, il ne semble pas avoir reconnu la gardienne de Serdaigle qui se tient devant lui, est ce qu'il saurait voir une version brune aux yeux sombres d'Edward Fournier, un étudiant de 5ème année en filière Sciences qui passe son temps entre la bibliothèque, un chaudron ou des runes et l'infirmerie ?
Je vais lui lancer un dernier filet. Un sourire en coin apparait sur mon visage, et mon regard se fait joueur.
"Ou alors, as tu le vertige ? Serais tu ici pour voir une jolie fille voltiger ?

pour éviter que les livres ne prennent feu... Si tu veux lire la suite, vas chez Joy Wakberg

Fehu




Petite rune perdue au milieux d'Enfants Resistants et Libres.