Inscription
Connexion

5 déc. 2021, 18:07
Indécis  Privé E.M 
Lundi 30 avril 2046
14h30.
Il est comme une planète sans soleil, il a besoin d'aide.
-Henri Gougaud

Depuis hier, la culpabilité me dévore. Je pensais au fond de moi qu'après avoir assumé mon amour pour Lumah, je me sentirais mieux. Pourtant c'est tout l'inverse, je me sens comme un ignoble traître envers toute ma famille. Eux qui se sont battus pour m'éduquer toutes ces années, que penseraient-ils de moi en cet instant précis? Pourtant je suis certain que si eux aussi, apprenait à connaître Lumah, sans s'attacher à son statut de sang, ils l'adoreraient. Je sais déjà que ma mère n'acceptera jamais de faire cet effort pour moi, mais je garde l'espoir que mon père, lui, prendra sur ses préjugés pour mon bonheur. Alors depuis une heure maintenant je cherche de quelle façon je pourrais lui en parler.

J'ai rédigé au moins une dizaine de courriers qui reposent maintenant en boule, sur un coin de ma table. Il m'a toujours averti, me disant que les nés-moldus sont vicieux et manipulateurs. Ne risque-t-il pas simplement de me répondre que Lumah correspond elle aussi à cette description et qu'elle se sert de moi? Plus je rédige, moins je suis sûr qu'il comprendra que je pense maintenant que certains nés-moldus sont comme nous. Il risque de penser que je suis devenu fou, ou que je suis trop naïf. Je met ma tête entre mes mains, fronçant les sourcils et serrant les dents. Quel casse-tête.

Le temps passe et je me dis que, finalement je ferais peut-être mieux de ne rien dire, de simplement garder le silence. Ainsi aucune chance qu'il ne soit déçu de moi. Mais je me connais, je sais bien que ce silence sera en moi synonyme de mensonge, et qu'il me causera comme tout les précédents un grand trouble. Je reprend donc ma plume. Je devrais sans doute faire un brouillon, j'ai déjà gâché bien trop de papier à lettres. J'arrache une grossière feuille d'un de mes cahier et me remet à griffonner les mots qui me viennent en tête dessus. A la relecture, je me rend compte que ce que j'ai écrit n'a aucun sens. Premièrement la feuille est si pleine de rature que je ne comprends que la moitié de tout ce qu'il y a dessus et deuxièmement, j'essaie tant de noyer le poisson avec des métaphores et des euphémismes que le sujet de la lettre en est incompréhensible. Cependant, aller droit au but se révèle impossible, je ne parviens tout simplement pas à écrire "J'aime Lumah, elle est née-moldue." J'ai trop peur de sa réaction. Cette phrase est contraire à tout ce qu'est la famille Clifford. En me faisant cette réflexion, je me rend compte que la famille Clifford ce n'est finalement pas grand chose, si sa seule valeur c'est la pureté du sang. Je cherche alors une autre chose qu'on m'a enseigné, en vain. "Tu dois nous faire honneur." est la seule phrase qui me vient en tête.

On ne choisit pas sa famille. Ca prend tout son sens maintenant. J'écrabouille une nouvelle fois ma feuille avec rage.

-RAAAAH.

Merci à tout ceux qui arrivent jusqu'ici d'avoir pris le temps de me lire!
EDIT: J'ai trouvé ma partenaire, merci à elle!

3ème année RP/ 1ère année devoir

10 déc. 2021, 12:05
Indécis  Privé E.M 
Lundi 30 Avril 2046 — Salle d'Études




J'en ai marre. C'est la *je-ne-sais-combientième-fois* que je relie mon cours mais il ne s'imprègne toujours pas dans ma mémoire. Si ça continue, je vais devenir folle et en plus de ça rater les examens. J'en ai marre. Depuis le début de l'année — même depuis l'été à vrai dire — tout va mal. J'ai l'impression que le monde entier s'acharne sur moi et que tout ce que je fais pour tenter d'améliorer les choses est un échec cuisant. J'ai essayé de me faire des amies mais je les ai perdues unes à unes — pour la grande majorité — parce que... Je ne sais même pas pourquoi. Enfin je ne sais pas *toujours* pourquoi. Pour Zoey, je sais que c'est à cause de mes avis sur les *sales* nés-moldus. Elle voulait qu'on reste amies, et je l'ai laissée tomber en cachant à mon propre coeur que je l'aimais. Et puis Tsushy, elle est parti. Je ne comprend pas, elle n'est simplement pas revenue de vacances. Et puis je n'ai reçu aucune lettre, aucun signe qui voulait dire qu'elle pensait à moi. J'attends encore. Mais je désespère qu'elle revienne un jour. Pourquoi ne m'a-t-elle pas dit qu'elle partirai ? Je ne l'avais pas vu depuis un mois, lorsque nous nous étions vues au lac. Alors je me suis dit qu'elle ne voudrait plus de moi.

La salle est plutôt remplie en cette fin d'après-midi, mais j'ai l'impression que la plupart sont dans le même état que moi. Révisant sans vraiment réviser. Les dernier évènements en ont touché plus d'un et je crois que certains ont vraiment souffert. J'avoue que je suis toujours soulagée de savoir que Fred n'a pas choisi de mettre son nom dans l'Urne lorsqu'il aurait pu. Je crois que je n'aurais pas survécu. J'aurais été faire je-ne-sais-quoi pour annuler ce choix. Heureusement, il ne l'a pas fait et ce sont d'autres personnes qui ont été choisies. *Jacob. Lilly. Elowen. Irene.* Pas de Serpentard. Sommes nous si haïs pour être écarter de la *compétition* ? Où alors est-ce l'inverse, et les Lignées du Nord nous préfèrent alors elles ont empêchées l'Urne de tirer l'un d'eux. *Tant mieux remarque*.

J'essaye alors de me replonger dans mes notes lorsqu'un cri rageur retentit dans la pièce. Je lève les yeux au ciel, j'enrage. Qui se permet de faire ça dans une salle d'études ? Déjà que je n'y viens pas souvent, mais s'il se passe de telles choses, alors je n'y reviendrais plus ! Je jette mes notes sur la table, et je me retourne pour découvrir l'origine. C'est Antonn. Je me demande bien ce qui lui passe par la tête. Ma curiosité prend le dessus, et je m'approche de lui.

Tu pourrais aller crier un peu plus loin s'teuplait Clifford ? Y en a qui essayent de travailler pour info.

Soudain, je remarque qu'il tient une feuille de papier écrabouillée dans sa main. Je prend conscience que c'est sûrement pour ça qu'il s'est énervé.

Qu'est-ce qu'il t'arrive Clifford ?

Mon ton est bien plus posé qu'au début. Je ne suis certainement pas la meilleure personne à qui il faut confier ses doutes, mais j'ai besoin d'un pause, alors après tout, pourquoi pas ?

@Antonn Clifford me voilà ! :cute:
Désolé pour ce post sans qualité RPgique :sweatingbullets:
Dernière modification par Erza McGowan le 11 déc. 2021, 10:06, modifié 1 fois.

Patriote 2021 • Je déteste J'aime Melody • Petit poulet grillé d'Arya • Fille d'Ava et d'Avery <3
"Entre la Haine et l'Amour il n'y a qu'un Pas"
Sublime avatar dessiné par la magnifique Elena <3

11 déc. 2021, 09:37
Indécis  Privé E.M 
@Erza McGowan
On m'a vendu un rêve, j'aimerais être remboursé.


«— Tu pourrais aller crier un peu plus loin s'teuplait Clifford ? Y'en a qui essayent de travailler pour info. » C'est qui ça encore? Si elle n'est pas contente elle n'a qu'à aller ailleurs, après tout j'étais là en premier. Croit-elle vraiment que ses remarques auront une quelconque influence sur mon comportement? A-t-elle seulement remarqué l'état dans lequel je me trouve? Je relève la tête, prêt à lâcher mon «Dégage!» le plus dédaigneux, lorsque je reconnais Erza, une de mes camarades de Serpentard. Je n'avais pas vu qu'elle était là, ça m'apprendra à ne pas être plus observateur. Je me sens soudain très embarrassé, depuis combien de temps est-elle là bon sang? M'a-t-elle vu recommencer mon courrier une quinzaine de fois? Bon, il est trop tard pour m'en inquiéter, de toute façon même si elle ne m'avait pas vu, elle ne tardera pas à s'en rendre compte vu la masse de papier à lettre qui m'entoure.

Alors que je m'apprête à m'excuser, Erza recommence à me parler avec un ton bien plus posé qu'il y a quelques secondes.« Qu'est-ce qu'il t'arrive Clifford ?» Je ne peux m'empêcher de la regarder d'un air sceptique. Je ne la connais pas si bien que ça alors je ne pensais pas qu'elle était du genre à s'inquiéter pour ses camarades et à s'intéresser à leur vie. Visiblement je me suis trompé, la petite voix dans ma tête semble être une mauvaise langue. Cependant, même si l'intention me touche vraiment, je ne suis pas sûr de vouloir en parler.

Si mes souvenirs sont bons, je ne crois pas que Erza soit vraiment ce qu'on peut appeler une pro né-moldus, il me semble même que c'est plutôt l'inverse. Il y a très peu de temps, ça aurait fait d'elle une alliée pour moi, mais là je pense que ses opinions risquent malheureusement de l'empêcher de comprendre mon problème. Comment le pourrait-elle lorsqu'elle même à la place de mes parents n'accepterait certainement pas une sang impure dans sa famille? Malgré tout, je me vois mal l'envoyer balader, je pense donc lui parler de mon problème en restant vague et en croisant les doigts pour qu'elle ne pose pas trop de questions. Je grommelle donc quelques mots à son attention.

-T'inquiète pas pour moi Erza, rien de grave. J'cherche juste la meilleure façon d'annoncer à mon père un truc qui ne va pas lui plaire.

Avant, j'étais plutôt fort pour obtenir tout ce que je voulais de la part de mes parents, qu'est-ce qu'il s'est passé depuis? Comment est-ce que je faisais? Pas moyen de m'en souvenir. En fait je n'avais qu'à demander et ils acceptaient je crois, la magie de l'enfance. En même temps en contrepartie j'étais vraiment le fils idéal, je le ne leur avais jamais réellement causé de problème. Maintenant, ils s'inquiètent, je pense qu'au fond c'est parce qu'ils m'aiment qu'ils ne veulent pas avoir à me renier, alors ils font tout pour ne pas avoir à le faire. Ca part sans doute d'une bonne attention. Je ne vois pas pourquoi ils me feraient du mal autrement, ce sont mes parents après tout. Non?

J'ai terriblement peur de leur réaction. Et si ils s'opposaient d'une telle force à ma relation avec Lumah que même moi je ne parvenais à retenir leur flot de haine? Je sais bien que ma détermination ne sort pas de nulle part, mes parents aussi lorsqu'ils veulent quelque chose, ils l'obtiennent. Si ils savent que j'aime Lumah, ils risquent de tout faire pour m'en séparer. Mon seul espoir est définitivement d'essayer de leur expliquer ce que je ressens pour qu'ils comprennent et se mettent à ma place, si ils le découvrent par eux même ils ne me laisseront pas le temps de me justifier de toute façon. Je regarde Erza en grimaçant.

- C'est un vrai casse-tête, ça fait au moins une heure que j'y suis.

Mais je vais y arriver, pour moi, pour Lumah! La suite ne dépend que de moi. Comme dirait ces fichus moldus sans lesquels ma vie serait bien plus simple: La balle est dans mon camp. Fiou, ça me met un peu la pression d'un coup.

3ème année RP/ 1ère année devoir

22 déc. 2021, 17:00
Indécis  Privé E.M 
Antonn a l'air vraiment perturbé de me voir là, si bien que je ressens une certaine gêne. Aurais-je mieux fait de ne jamais venir c'est ça ? Est-ce qu'il essaie de me dire. Je baisse les yeux, les joues rosies par la gêne. *Qu'est-ce que je vous là ?* Ça m'apprendra à - encore - me mêler de ce qui ne me regarde pas. Je crois que je l'ai coupé finalement. J'ai l'impression qu'il s' apprêtait à dire *je-ne-sais-quoi*. Bien que nous soyons de la même promotion et de la même maison, je ne lui ai jamais vraiment parlé. J'avoue ne pas avoir vraiment cherché à discuter avec lui lorsque nous nous croisions dans les couloirs, ou en salle commune, mais après tout, qu'est-ce qu'on en a à faire ? Il a ses amis, j'ai les miens. Je ne suis pas du genre à rechercher les amis, je me sens très bien avec Lydia, Julie, Ella, Nefarius et April.

Antonn me répond finalement que c'est *juste* un problème avec son père. Rien que lorsqu'il prononce le mot père, j'ai envie de vomir. C'était il y a à peine quelques temps seulement. C'est une ordure. La pire de toutes celles que je connais. Je ne veux plus jamais le revoir, où alors ce sera chez les Harrison, lorsqu'il se fera torturer. Je le hais. Je ne sais même plus à quoi il ressemble réellement. Ce n'est plus qu'une masse sombre et haïssable qui me reste de lui.

Ça fait donc environ une heure qu'il y est. Peu importe s' il exagère ou non, c'est sur que ce n'est pas une partie de plaisir. Je ne sais pas quoi faire pour l'aider, si bien que je me demande si retourner réviser ne serait pas une bonne idée. *Non*. Maintenant que je suis là, autant l'aider.

- J'connais bien ce genre de problème. dis-je avec une moue dégoutée. - Écoute, je sais ce que c'est que les problèmes avec les parents, j'm'y connais...

Achevais-je non sans ironie. Que ce soit avec Maman ou avec *Lui*, j'en ai connu pas mal.

@Antonn Clifford désolé pour le retard...

Patriote 2021 • Je déteste J'aime Melody • Petit poulet grillé d'Arya • Fille d'Ava et d'Avery <3
"Entre la Haine et l'Amour il n'y a qu'un Pas"
Sublime avatar dessiné par la magnifique Elena <3