Inscription
Connexion

23 janv. 2022, 18:49
 RP  Le club de Sortilèges
Le mercredi 23 janvier 2047,

Lorsque la professeure de sortilège a annoncé ses ateliers, j'ai tout de suite été emballée. Très souvent je suis passée devant le panneau d'affichage pour regarder les horaires des ateliers et à qui ils se destinaient, en espérant que le jour des quatrième années vienne. Eh bien, le voilà ! C'est ce mercredi que le premier atelier de sortilèges pour les quatrième année se tient et je suis la première devant la salle de classe lorsque la professeure l'ouvre. Venue seule, j'entre tout aussi seule et prend place sur un coussin sans consulter aucun camarade. Je m'assieds à côté de ma professeure, assez logiquement.

Je ne suis pas particulièrement intimidée par l'adulte, comme je peux l'être avec d'autres professeurs comme celui de métamorphose. Je n'ai pas non plus d'inimité avec cette professeure, comme ça peut être le cas avec la professeure de défense contre les forces du mal et celui avant elle. Alors j'ai un sourire aux lèvres en m'asseyant à ses côtés, et bien que nous soyons en cercle je me sens un peu supérieure - je ne devrais pas penser ça, direz vous, mais les regards tournés vers Miss Priddy dérivent sur moi. Alors c'est un peu comme si j'étais le centre de l'attention, moi aussi.

Pourtant, quand l'atelier commence, cette idée s'évapore pour être remplacée par une myriade de réflexions sur la magie et le savoir. Plus on sait, plus on sait qu'on sait pas.

Je bois les paroles mais surtout j'accumule les savoirs offerts par la professeure sans faire attention à ce qu'il se passe autour de moi. Pour dire, je ne sais même pas qui me regarde tellement je suis concentrée sur l'adulte à côté de moi. Un sourire presque béat est scotché sur mes lèvres, et je ne pense pas à le faire disparaître pour garder la tête froide ou faire bonne figure devant mes camarades.

La partie pratique arrive et avec elle une nouvelle qui fait disparaître mon sourire. Alors il faut vraiment que je donne ma baguette à la personne assise à côté de moi ? Mais c'est ma baguette ! Je pense en fronçant les sourcils, avant de réaliser que cela signifie que j'hérite de la baguette de Miss Priddy le temps de l'exercice. Bizarrement, cela atténue un peu mon mécontentement et me pousse à confier ma baguette à la personne juste à côté de moi.

« Prend en soin... »

Je lui glisse avant de laisser ma baguette glisser jusqu'au quitter mes doigts.

J'accueille la baguette de ma professeure en lui adressant un sourire. Je la remercie à voix basse avant de baisser les yeux vers la baguette que j'ai désormais dans les mains. Je ne connais pas le bois, mais le bois est clair comme celui de ma baguette bien que je ne pense pas que ce soit du saule. Elle est un peu plus grande que la mienne de deux ou trois centimètres je dirais. Impossible de dire de quel cœur est fait cette baguette, mais je suis certaine que ce n'est pas le même que la mienne. La sensation est très différente avec cette baguette.

L'inspection physique de la baguette de ma professeure terminée, alors je passe au ressenti. Je ferme les yeux, comme je l'ai fait avec ma baguette en cours de sortilèges la première fois, et laisse la magie aller de moi à la baguette. Me dire que cette baguette a lancé des sortilèges bien plus puissants que ma propre baguette m'électrise et je ne peux pas m'empêcher de sourire alors que mes yeux sont toujours clos. Des frissons me parcourent au bout d'une bonne poignée de minutes et j'ai le sentiment de m'être connectée avec la baguette.

C'est à elle que je souris quand j'ouvre à nouveau les yeux.

Maintenant, je vais lancer un sortilège, je pense en cherchant le sortilège idéal et très vite la cible idéale. Non, ce ne sera certainement pas un autre élève que je vais viser avec mon sortilège. Déjà parce que ça ferait mauvaise genre, ensuite parce que je ramasserais une punition et finalement parce que je n'en ai pas envie. Alors je fouille dans mes poches. J'en ressors un morceau de parchemin à peine griffonné.

La baguette de ma professeure dans les mains, et bien en main, je vise le morceau de papier que je tiens du bout des doigts avec l'autre bras. Je ressens la connexion entre ma magie de la baguette, les frissons caractéristiques me traversent encore.

« Diffindo ! »

Je lance en agitant la baguette pour découper la feuille en deux. Le sortilège fonctionne et la feuille se sépare en deux, horizontalement.

Reducio
J'ai décidé que ce soit une réussite, la baguette de Miss Priddy étant décrite comme adaptable et les capacités d'Adaline étant décrites comme bonnes.

Magic Always Has a Price
Avatar @lovescenehair

23 janv. 2022, 19:17
 RP  Le club de Sortilèges
C’est intéressant, ce club de Sortilèges. En tout cas, dès que j’ai vu l’information comme quoi il allait commencer, je me suis dit que ça serait vraiment chouette de m’y rendre.

Ainsi, après avoir pris quelques notes pendant la première partie de l’heure, je suis étonnée en découvrant la consigne de cette section pratique. Donner sa baguette à l’élève à sa droite ? Ce n’est pas quelque chose qui m’enchante, mais je n’ai jamais essayé de lancer des sortilèges avec une autre baguette que la mienne, et je ne peux donc que supposer à quel point ça peut être différent.

Je laisse donc mon catalyseur à mon voisin de chaise, non sans lancer quelques regards au bout de bois avant d’enfin me tourner de l’autre côté. Récupérant ainsi la baguette d’Adaline, rien que le ressenti contre ma paume est différent.

C’est vraiment étrange, comment je ressens la différence dans le bois, et même dans les picotements qui parcourent le haut de mon dos alors que j’essaie déjà de me concentrer. C’est forcément un peu plus difficile que d’habitude, mais ça ne me paraît, étrangement, pas insurmontable.

« Flambios, » dis-je simplement, dessinant ensuite un gribouillis dans les airs.

Et… Ça a marché ! J’ai quand même très envie de retrouver le contact avec ma propre baguette, mais j’ai tout de même pu lancer un sort simple avec celle de la Gryffondor.

Reducio
Résultat basé sur plusieurs points :grin:
- Je n'ai pas la phrase d'Ollivander pour la baguette d'Adaline (en tout cas je ne l'ai pas trouvée sur ta fiche ;)) mais avec les infos du wiki sur le bois et le cœur, ça avait l'air d'être dans le même ordre d'idée que la baguette de Megan
- Et puis un petit lancer de dé pour conclure :

Baguette de Megan :
Image
Infos du wiki sur le bois et le cœur : bois assez contradictoire, qui peut autant exceller dans les sorts de guérisons que dans les maléfices et convient aux sorciers de nature conflictuelle ; cœur extrêmement puissant mais difficile à manier

4ème année RP - 15 ans - #783F04
Préfète inRP depuis mai 2047 - MERLIN (Perly) - club de courses de balais - Hel's Angels
"Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily

23 janv. 2022, 21:01
 RP  Le club de Sortilèges
Que beuh que puis qui gué quoi ?

Non. Non, je ne confierai jamais ma baguette à quelqu'un d'autre que moi, Miss ! Aussi proche soit cette personne de moi, non !

Mon visage se crispe lorsque je vois tout le monde s'exécuter. Juste, non, je ne peux pas... Ma baguette, c'est mon âme. La donner à quelqu'un d'autre, ce serait transmettre une partie de mon âme à quelqu'un d'autre. Déjà que j'ai bien du mal à la confier à un Manteau noir qui ne va même pas essayer de s'en servir. Alors la donner à quelqu'un qui n'est non seulement pas approuvé par le gouvernement britannique mais, en plus, qui va s'en servir... Et sous mes yeux. Juste... Non.

On...

Non, Edmund, ferme-la. Bien sûr que t'es obligé. Tout le monde le fait bien. Tu ne vas pas être le seul idiot à absolument vouloir garder ta baguette pour toi. C'est bon. C'est qu'un bout de bois, après tout. Ce n'est pas la mort.

J'inspire profondément avant de... Poser ma baguette entre mon voisin de droite et moi. Je n'arrive pas à lui donner en main propre. Je préfère qu'il la récupère par lui-même.

J'ai pris soin de parler du plus bas que je le pouvais afin que nul ne puisse entendre cet avertissement, si ce n'est celui auquel j'ai confié ma baguette en personne :

Tu la casses, je te casse en deux.

Et je n'aurai aucun mal à mettre mes menaces à exécution, crois-moi. Je doute même que je puisse en faire autrement, à vrai dire.

Je me saisis aussitôt de la baguette qu'on me tend afin de ne pas me sentir totalement désarmé et... Oh. Oh, je me sens sale.

À peine la baguette en main, je la repose aussitôt devant moi.

Juste non. Je ne peux pas. J'ai l'impression de la souiller. Ce n'est juste pas la mienne. Je ne peux pas l'utiliser. C'est... Immoral. Je... Je peux pas.

Je porte vivement la main ayant touché la baguette qui ne m'appartient à ma bouche avant de souffler légèrement dessus. Je sens encore les marques de cette baguette sur ma paume. Les perles de sueur qu'y a laissées sa propriétaire. Les empreintes digitales de sa propriétaire. La prise différente que sa propriétaire avait dessus.

Juste... Non. Ce n'est pas ma baguette. Je n'ai pas envie de laisser ma trace, qu'elle soit magique ou non, sur une baguette qui n'est la mienne.

Mais qu'est-ce que je raconte ? Je n'ai pourtant aucun mal à utiliser la baguette de Maman ! Ce n'est qu'un objet comme un autre. Ça ne va pas me tuer de l'utiliser.

Je prends une profonde inspiration avant de me saisir vivement de la baguette qui est posée devant moi, tendre cette dernière devant moi et. Et...

Orchideus.

Une unique pétale blanche à peine le temps de sortir de ladite baguette que je la repose déjà devant Megan. Je n'ai pas envie d'attendre, ne serait-ce qu'une seconde de plus, avec cette baguette dans mes mains.

Ta baguette est fidèle. Tu peux en être fière !

J'accompagne mes dires d'un sourire encourageant. Qu'il ne lui vienne pas à l'esprit de me la rendre, pitié. Ma main me brûle déjà bien assez comme ça.

Celle de Maman, je la lui vole depuis que je suis tout petit. C'est donc un peu ma deuxième baguette en un sens. Mais pas celle-ci. Celle-ci, je n'ai pas grandi avec. Et je n'ai pas envie de, ne serait-ce qu'essayer de m'en imprégner, d'y imposer ma marque. Je ne peux pas faire ça. Cela serait voler la baguette d'un autre, voler dans son intimité, dans le lien si unique qui relie une baguette à son propriétaire. Ce n'est pas possible. Ça me brûle.

La sensation de ma prise sur la baguette de ma camarade ne veut pas disparaître. Je ne l'ai touchée que quelques secondes mais cela a suffi à ce que ses marques s'imprègnent sur ma peau. Ça brûle.

Je n'ai pas pris le temps ni de me concentrer sur mon sort, ni sur mon flux magique, ni même de visualiser quelque chose digne de ce nom. J'ai juste prononcé la formule en ayant en tête la première fleur qui me vient à l'esprit lorsque je fais mention du sortilège Orchideus. Non seulement un sortilège de cinquième année mais en plus j'ai bien souligné que sa baguette était soi-disant "trop fidèle à son propriétaire". Voyez, Miss : j'essaye d'innover entre tous ces sorts de basses années. Ma puissance reste légendaire ! Je n'ai juste pas le bon catalyseur pour m'y exercer.

Je porte de nouveau ma main à ma bouche afin de continuer de souffler dessus. Que ces marques disparaissent. Que ce toucher disparaisse. Hmpf, j'ai besoin de serrer ma baguette de nouveau. Que la chose que j'aie touchée en dernière ne soit pas la baguette de ma voisine de gauche mais ma propre baguette. Mon propre catalyseur. Ma main va se décomposer si je n'arrête pas de suite cet incendie de se répandre.

Main toujours devant la bouche, je tourne mon regard le plus profond en direction de mon voisin de droite, l'air de dire « Rends-la-moi de suite. ».
Reducio
Sortilège de niveau plus élevé, aucune tentative de se concentrer sur son lien avec la baguette, aucune tentative de se concentrer sur le sortilège en lui-même... J'ai pris la liberté de dire qu'il avait failli au sort sans lancer de dés, ai-je eu raison ? :ninja:

Pour la baguette d'Edmund :
Image

Et, côté Wikia :

Noyer : se retrouve généralement entre les mains d'inventeurs et d'innovateurs, extrêmement docile s'il est maîtrisé.
Ventricule de dragon : puissant et facilite l'apprentissage de sortilèges mais est souvent générateur d'accidents.

Dans les deux cas, aucun rapport avec Edmund, je ne sais pas comment il a hérité de cette baguette, mais c'est pas grave !

Peut-être bien qu'il se passe quelque chose avec Katherine. — Serial breaker engagé par Phoebe.
« Roi du Drama & du Suspens » - JT

23 janv. 2022, 22:39
 RP  Le club de Sortilèges
C'était sa grande décision de rentrée. Reprendre les Sortilèges et arrêter la Défense Contre les Forces du Mal. Par conséquence, elle se voyait mal ne pas assister au fameux club lancé par le Professeure Priddy. Cependant, après avoir écouté attentivement les informations données par la sorcière, elle avait froncé les sourcils à l'annonce de l'exercice. Ce n'était pas franchement ce qu'elle avait pensé faire même si en soit, l'exercice était plutôt intéressant. Avec un petit serrement au cœur, elle avait tendu sa baguette au suivant avant de se tourner vers son voisin de gauche, Edmund Dale, qu'elle connaissait de nom grâce au Quidditch.

La Poufsouffle avait froncé les sourcils en voyant son comportement étrange. Qu'est ce qu'il faisait ? Pourquoi il soufflait sur ses doigts comme ça ? C'est pas lui qui avait reçu le sortilège de la prof si ? Et bien sûr que non elle n'allait pas casser sa baguette. Quelle idée !

Avec mille précautions pour bien montrer au Serpentard que tout allait bien, elle attrapa la baguette magique quand il eut terminé son propre exercice et observa l'objet un instant. Un instant très très court car elle sentait bien que c'était déjà trop long. Le bois était beau et bien plus sombre que sa propre baguette. Elle était bien plus grande aussi. En fait... elle était immense.

Passée cette constatation rapide et pour ne pas faire endurer une torture trop longue à son voisin, elle chercha rapidement à se connecter à l'instrument et pointa un bout de son parchemin préalablement déchirer. Un sort qu'elle maîtrisait à la perfection depuis sa première année et qu'elle lançait presque chaque jour. Visualisation...

"Avifors"

Aussitôt, elle s'empressa de redéposer la baguette là où elle l'avait prise un peu plus tôt. Dale avait l'air en panique complète, pas la peine de lui faire faire une crise d'angoisse.

"Merci." chuchota t'elle tout bas le plus discrètement possible.

De quoi ? De lui avoir fait assez confiance car visiblement, il traversait une épreuve des plus ardues. La belle chouette effraie qui était apparue devant eux tourna la tête de façon comique en observant, tout comme sa créatrice le Serpentard de ses grands yeux sombres. Deryn sourit et se tourna dans l'autre direction pour voir ce que sa propre baguette allait faire apparaître dans les mains d'une autre personne.

Reducio
Un sortilège simple utilisé presque tous les jours par une sorcière débordant d'inventivité, ça ne pouvait que marcher non ? :grin:

Pour ma baguette, la voici

24,8 cm en bois de tremble et crin de licorne
Tremble
associé à la révolution, parfait pour les sorts de combat et destiné aux duellistes accomplis

Crin de licorne
très fidèle, peu puissant mais rarement sujet à des blocages ou a des fluctuations


Poufsouffle vult !
3e année RP / color=#274E13
"Seul on va plus vite mais, ensemble, on va plus loin" #PouffyFamily

23 janv. 2022, 23:20
 RP  Le club de Sortilèges
Ouf, je craignais déjà de devoir poster après Edmund :grin:

"… passer notre baguette à notre voisin ou notre voisine de droite."

L’idée de voir quelqu’un d’autre lancer un sort avec ma baguette ne m’enchante pas particulièrement, mais soupirer ne va rien y changer. Et puis bon. En réalité, ce n’est pas dramatique non plus, alors c’est finalement avec un sourire que je tends ma baguette à la personne à ma droite, avant de me tourner à gauche pour récupérer celle de... O'Connors, génial. Mais en voyant qui est assis sur le coussin à sa propre gauche, la baguette de la Poufsouffle me semble tout à coup être un lot fort heureux.

Je lui lance un rapide regard et sans ouvrir la bouche, prends le catalyseur qu'elle me tend. Doucement, je fais tourner le bois sculpté entre mes doigts, suivant du regard la branche feuillue qui s'enroule autour du manche. Mais j'ai beau la rouler dans tous les sens, à aucun moment, mes doigts ne se referment de manière naturelle et agréable autour de la baguette. Je fronce les sourcils. Le relief est trop régulier, trop droit, je ne trouve pas de repère.

Bon. C'est juste pour un sort et il est fort probable que c'est la première et la dernière fois que j'aurai affaire à la baguette de Deryn O'Connors. Du coin de l’œil, je vois des oiseaux apparaître de son côté. Puis le regard de la jaune posé sur moi. Et comme je ne vais pas y passer l’année, je soupire une nouvelle fois avant de tracer un grand G dans l’air devant moi.

Flambios !

La lette flamboyante apparaît aussitôt devant moi. Étonnement flamboyant, en fait. Flamboyant comme Gryffondor, G pour Gryffondor… et tout droit sorti de la baguette d’une Poufsouffle. Avec un petit sourire, je me tourne vers mon adversaire de Quidditch en lui tendant sa baguette, puis glisse un nouveau regard vers ma marque de feu… et constante avec dépit qu’elle commence déjà à s’estomper. Malgré ce succès de courte durée, je ne peux m’empêcher de lâcher :

Hum, pour être celle d’une démone, pas très ardente, ta baguette !

Reducio
Leo réussit son sort, mais il ne tient en revanche pas bien longtemps.

Voici sa baguette :



Et je pique les infos d’Edmund comme j’ai le même bois et le même cœur :

Noyer : se retrouve généralement entre les mains d'inventeurs et d'innovateurs, extrêmement docile s'il est maîtrisé.
Ventricule de dragon : puissant et facilite l'apprentissage de sortilèges mais est souvent générateur d'accidents.

ˈli(ː)əʊ ˈʤɪnʤə
Flash McQueen, Flash McWin

24 janv. 2022, 01:31
 RP  Le club de Sortilèges
J'avais vu l'annonce du club de sortilège un peu plus tôt dans la journée et j'avais immédiatement mémorisé l'heure à laquelle il débutait. J'adorais les sortilèges et c'était une raison de plus pour m'entrainer. Arrivée un peu en avance, j'avais sortie ma baguette et écouté les explications de l'enseignante en silence, buvant les paroles de celle-ci. J'étais attentive comme à mon habitude et essayais de me remémorer de tout ce que Miss Priddy disait, espérant pouvoir noter le tout sur un parchemin plus tard dans la soirée. Ça me serait forcément utile un jour ou l'autre.

Lorsque le temps de la pratique sonna, je me figeai légèrement, n'étant pas certaine de comprendre. Fallait que je donne ma baguette à quelqu'un d'autre ? Fronçant légèrement les sourcils, je me tourne à ma droite observant celui ou celle qui allait prendre possession de mon catalyseur avant de le lui tendre avec réticence. *C'est que pour un sort, qu'est-ce qui pourrait arriver ?* Inspirant un coup pour me calmer, je me tourne de l'autre côté afin de récupérer ma nouvelle baguette pour l'espace de quelques secondes. Je savais déjà ce que j'allais lancer, pas dangereux si jamais la baguette venait à faire des folies et je le maitrisai assez pour l'avoir lancé plusieurs fois. Observant d'un œil critique le bout de bois, j'essaye de comprendre comment canaliser mon énergie magique et une fois que je me sens prête, j'agite le catalyseur en dessinant des petites vagues et lance d'une voix ferme :

-Hyacintus Flammas !

De petites flammes bleus apparaissent comme prévu et dans un sourire satisfait, je redonne la baguette à sa propriétaire en murmurant un petit "Merci". Sans plus attendre, je me tourne de l'autre côté, espérant revoir mon précieux bout de bois.

Reducio
Élina réussi son sort comme elle le connait plutôt bien et que la baguette de Leo lui correspond d'une certaine manière ^^

Et voici donc les informations sur la baguette d'Éli :
Image

Et selon le wiki :
Le saule est un bois doté de pouvoirs curatifs qui est attiré par les personnes éprouvant un sentiment d'insécurité injustifié et ayant un grand potentiel.
Et il n'y a pas d'info sur la Ramure de Jackalope donc :lol:

-6 heure avec la France | #356f68 | Absence
• Membre de l'organisation la plus secrète des secrètes, la RASA ! •

24 janv. 2022, 11:40
 RP  Le club de Sortilèges
Depuis l'ouverture du club de Sortilèges je n'avais eu qu'une hâte : pouvoir participer. Je trouvais l'idée fabuleuse et comme c'était ma matière préférée quoi de mieux pour m'améliorer ? Cette fois ci c'était au tour des troisième et des quatrième année. L'idée de m'entraîner avec des élèves plus grands que moi ne me mettait pas du tout à l'aise donc j'espérais que je ne serais pas là seule de mon âge... En entrant dans la salle je m'installai sur le premier coussin qui se présenta à moi. J'écoutais tranquillement les explications de la professeure en ne voulant rater aucune information qui pourrait m'être fatal.

Lorsque l'exercice pratique commença, je n'eus tout d'abord pas envie de prêter ma baguette à mon voisin . C'était la mienne pas la sienne et s'il la cassait ? Comment je ferais moi ? J'avais mis du temps à me familiariser avec elle, à essayer de nouer un lien fort et je ne voulais pas que tout mon travail soit anéanti en quelques secondes.
Je me ressaisi soudain. Pourquoi avais-je pense ça ? Ce n'était que l'instant d'un sortilège et mon voisin n'allait pas l'abîmer comme ça, elle était bien trop solide ! C'est pourquoi je lui donna rapidement pour commencer l'exercice. Cette expérience était très intéressante.

Je me tournai alors vers ma voisine de gauche. Je ne lui avais jamais parlé mais elle avait l'air assez sympa ! Elle me passa sa baguette avec hésitation. Je la comprenais parce que je venais moi aussi d'avoir eu du mal à m'en séparer. *T'inquiètes pas je vais rien lui faire à ta baguette !* gardai-je pour moi. Lorsque je pris le bout de bois dans ma main, une sensation étrange m'envahit. Cela ne me plaisait pas trop d'avoir la baguette de quelqu'un d'autre dans la main... Mais je devais tout de même faire l'exercice !

Cette baguette faisait à peu près la même taille que la mienne mais sinon elle était assez différente... Le touché n'était pas pareil qu'avec la mienne et le bois était plus clair. Quand au cœur je ne pouvais pas savoir, je ne savais pas du tout si j'allais réussir à lancer un sort... Il fallait que je me concentre bien mais je ne me sentais pas à l'aise dès le début donc... J'essayai alors de nouer un lien avec elle. J'oublie qu'elle ne m'appartient pas et j'essaie de ressentir la magie émaner d'elle : je crois que c'est bon ! Maintenant il fallait choisir un sortilège à lancer... Je ne savais vraiment pas quoi choisir, je ne voulais pas que les autres croient que je suis faible si je lançais un sortilège super facile. Et puis tant pis pour les autres ! Je me reconcentre sur la fameuse baguette. *Je te fais confiance ! Je crois en toi, ne me déçois pas...*

"LUmos !"

Je m'appliquai pour faire la gestuelle mais... seulement une toute petite lumière s'était allumée au bout de la baguette. Pourquoi ? Je m'étais très bien concentrée pourtant et puis c'était un des sortilèges les plus faciles ! La honte m'envahit alors... Presque tout le monde avait réussi et moi je n'arrivais même pas avec un petit Lumos ! Peut-être était-ce à cause de la baguette ? J'essayais de me trouver une raison mais j'étais seulement nulle en fait... Je lançai un petit "NoX" pour éteindre le minuscule faisceau de lumière de la baguette. Je la rendis ensuite à son propriétaire et entourai mes jambes de mes bras tout en récupérant ma baguette.


Reducio
Je me suis dis qu'elle n'a réussi qu'un peu car la baguette d'Élina est "très sélective" donc voilà :decayed:

Voila la baguette d'Amaia :
29,1 cm en bois de noyer et ventricule de dragon.
Une baguette particulièrement souple, très efficaces pour les sortilèges informulés, idéale pour les sorts de défense.

1ère année devoir ✧ 3ème année RP ✧ Membre de la RASA ✧ LIENS UTILES :, ,

24 janv. 2022, 12:15
 RP  Le club de Sortilèges
Si prêter quelques instants sa baguette ne dérangeait pas la Poufsouffle, elle aurait tout de même préféré ne pas la passer à la capitaine des Gryffes. Enfin, plutôt bonne pâte, Deryn sourit en voyant l'inscription de feu. Si ce n'était pas de la provocation ça, un G de Gryffondor flamboyant avec la baguette d'une joueuse des Hel's. Elle s'apprêtait à en rire quand la Rouge lui lança une petite pique. Deryn perdit son sourire soudain ravie que le sort n'ait duré qu'un instant. Pour qui elle se prenait cette pimbêche ?

Après un regard mi-amusé, mi-dédaigneux à sa voisine, Deryn lui répondit en reprenant son bien.

"Les Hel's ne sont pas ardents. Ils sont loyaux et surtout, honnêtes. C'est sûrement pour ça que tu as du mal avec ma baguette."

Elle se détourna ensuite de la Gryffondor pour suivre ce qui se passait autour d'elle. Tout en observant les faits et gestes de chacun, Deryn carressa machinalement les gravures présentes le long du manche avant de glisser la baguette à sa place favorite, dans la manche de la Poufsouffle, le long de son avant-bras. Deryn aimait la sentir là, toute proche et en sécurité. De part sa petite taille, la baguette tenait parfaitement là en toute circonstances, dépaçant juste ce qu'il fallait pour s'en saisir rapidement.

Certaines baguettes semblaient plus retord que d'autres et Deryn au fond d'elle même était fière du peu de bonne volonté mise dans ce G flamboyant. Une baguette fidèle en qui elle pouvait avoir confiance. Un petit sourire satisfait sur les lèvres elle se reconcentra sur les paroles de sa professeure.

Poufsouffle vult !
3e année RP / color=#274E13
"Seul on va plus vite mais, ensemble, on va plus loin" #PouffyFamily

24 janv. 2022, 14:39
 RP  Le club de Sortilèges
Apprenant l'initiative de miss Priddy, Aliosus ne s'était pas posé la question bien longtemps de savoir s'il y participerait ou non, ça allait de soi bien évidemment. Il avait mis à profit les heures du soir qu'il n'avait plus à passer à patrouiller dans les couloirs pour se concentrer sur ses devoirs et pouvait donc se permettre d'assister au club de Sortilèges. Certes, ça empiétait un peu sur ses révision de Globelbabil, langue qu'il avait commencé à étudier grâce aux cours organisés par miss Montmort mais pour lequel il patinait un peu jusqu'à présent. Si seulement il pouvait réussir à dégotter un fichu manuel...

C'est sans aucune surprise que le garçon trouve Adaline dans la salle, assise à côté de la professeur de sortilèges. Il était tellement évident qu'elle ferait partie du club, tout comme lui, qu'ils n'avaient même pas jugé bon de s'entendre à ce sujet. C'était une occasion supplémentaire de se montrer au dessus de la masse des autres élèves, aussi ils se devaient mutuellement d'être là.

Aussi gêné par la forme, informelle, justement, du club, qu'à l'aise dans le nombre réduit de participant, Aliosus se fait peu à peu au fonctionnement et surtout il apprécie la première partie d'échanges, de débat, de réflexion, c'est pour lui comme un loisir à part entière. La deuxième moitié le fait en revanche grimacer, l'idée même d'échanger les baguettes entre eux revêt de airs de tabou pour le quatrième année, comme s'ils s'échangeaient tous leur brosse à dent, qu'elle horreur. C'est en essayant de se raisonner et en admettant le bien fondé et l'intérêt de l'expérience qu'il saisit la baguette de sa voisine et tends du bout des doigts la sienne à quelqu'un d'autre.

Ni la même taille, ni le même poids, pas le même point d'équilibre... Aliosus avait l'impression de tenir une simple brindille. Il abandonna rapidement l'idée d'impressionner miss Priddy en s'essayant à un Accio, de crainte d'échouer ou pire, de provoquer un désastre et d'abimer la baguette de Amaia. Fouillant dans ses affaires, il en sortit une plume usée qu'il posa devant lui et après s'être concentré du mieux qu'il pouvait sans y passer des heures, lança un «Reparo» qu'il voulu simple et efficace.

Prenant la plume pour en inspecter la pointe, il vit qu'elle avait une meilleure allure que précédemment mais ce n'était pas encore ça, en fait ça ressemblait à l'efficacité de ses sorts lorsqu'il était en première année, pas un échec, mais rien de bien folichon non plus.

De toute façon cette baguette était trop grande, voilà.

Reducio

J'ai lancé un dé à 10 faces pour avoir une idée du résultat : 6.
Image
Cerisier : possède un pouvoir mortel, nécessite une maîtrise de soi et une force mentale exceptionnelle.

4ème année - Préfet en Chef HRP - Maître du Jeu
Sorcier le plus respectueux du règlement 2021

24 janv. 2022, 14:46
 RP  Le club de Sortilèges
Cette année, je me suis réconciliée avec les sortilèges. Je me l'étais promis, j'y suis parvenue ; à présent, je vais même jusqu'à me rendre volontairement en cours pour perfectionner mon talent. Bon, d'accord, c'est Élina qui m'a convaincue de venir ; autrement, je serais sans doute partie me balader près du Lac, par une si douce journée.
Enfin, bref. Je veux bien travailler, faire des efforts, rendre des devoirs supplémentaires. Je veux bien écouter Miss Priddy nous parler pendant des heures des différents types d'artefacts magiques — au fond, c'est même assez intéressant. Mais prêter ma baguette à quelqu'un ! Un instant, je me demande si la prof n'est pas devenue folle. Sinon, je ne vois pas comment elle pourrait souhaiter que je me sépare de l'un des objets auxquels je tiens le plus, et que, de surcroît, je le prête à un.e inconnu.e. Ce n'est pas un simple objet pour moi, en vérité. Même si j'ai par le passé haï la Magie et ce qu'elle impliquait pour moi, même si j'ai parfois ardemment souhaité de ne pas être une sorcière, perdre ma baguette serait comme perdre mon ami le plus cher. Depuis toutes ces années que je la possède – puis-je encore dire que je la possède, alors qu'elle me semble si vivante ? –, elle a quitté son rôle de vulgaire bout de bois enchanté pour devenir un être à part entière. C'est sans doute stupide, mais je me demande parfois si ce n'est pas un infime battement de cœur que je perçois, à l'intérieur.
En confier la garde à quelqu'un d'autre, pour qu'en plus celui-ci ne l'emploie n'importe comment, c'est tout simplement impossible ; je conçois cela comme une violation de mon intimité, comme si je révélais mon plus grand secret au premier élève qui croisait mon chemin. Je ne peux pas supporter cette pensée ; j'attends encore que la prof s'esclaffe et nous annonce qu'il s'agit d'une farce. Mais non, le temps s'écoule en quelques secondes d'hébétitude partagée par tout le monde, puis un à un, les autres se décident à obéir. Je serre fort ma baguette entre mes doigts – je ne veux pas, je ne veux pas la donner – ; je lance un regard assassin à Élina – après tout, c'est à cause d'elle que je suis ici –, et enfin, je tends ma précieuse à mon voisin de droite. Je le jauge un instant, avant de déclarer, glaciale :

Fais-y attention.

Je me contrains enfin à me détourner vers Aliosus afin de réceptionner la baguette qui est censée me servir pour l'exercice. Sans un mot, je la prends à son propriétaire, et tente de me concentrer malgré la sensation d'étrangeté qui me submerge.
Ce n'est pas ma baguette. C'est une baguette que je ne connais pas, et son corps froid contre ma paume ne me réconforte pas comme la présence de la mienne suffit à le faire. C'est profondément anormal, et il me faut un moment pour dépasser le sentiment d'illégitimité qui naît en moi.

Je respire, les paupières étroitement closes. J'essaie de nouer un lien avec ce nouveau catalyseur, mais le fil qui me relie à son pouvoir est si ténu que je le perçois à peine. Je m'y accroche toutefois, malgré ma répulsion à cette idée. Répulsion... Je me concentre sur mon ressentiment, je l'amplifie et, une fois que je suis prête, j'ouvre les yeux afin de lancer mon maléfice :

Repulso !

Le malheureux coussin que j'ai choisi pour cible traverse la pièce en vol plané avant d'aller s'échouer lamentablement contre un mur. Ce n'est pas trop mal, vu la boule de nerfs qui s'est logée dans ma poitrine, mais je refuse catégoriquement de faire une seconde tentative pour vérifier que ce n'est pas dû au hasard. Je rends sa baguette à Aliosus, avec un léger sourire en guise de remerciement. Puis, sans tarder, je me retourne vers mon voisin de droite pour lui réclamer ce qu'il m'a pris.

@Élina Clarke, pour la mention ; Felicia en veut à ta petite :grin:


Reducio
Felicia réussit plutôt bien son sortilège ; elle est douée et ses émotions sont tout à fait en accord avec le sort qu'elle a choisi. Enfin, le caractère de la baguette d'Aliosus paraît bien correspondre aux maléfices.

Sa baguette :

25,3 cm en bois de châtaignier et crin de licorne

‘Une baguette flexible, assez puissante, mais qui demande de la poigne et de la conviction de la part de sa propriétaire’


D'après le wiki, la baguette en bois de châtaignier est fortement influencée par le caractère de son propriétaire. Le crin de licorne produit généralement la puissance magique la plus constante et se trouve le moins souvent sujet à des blocages ou à des fluctuations de pouvoir.

évanaissance