Inscription
Connexion

5 févr. 2022, 14:49
Rixe et punition  Isaac Powell 
Mercredi 23 janvier 2047, 19h47
Privé avec @Isaac Powell
Grande salle de Poudlard

Image

Les jours et les nuits s'écoulaient dans l'interminable ennui de l'hiver. Avec le temps, je redoutais plus encore cette saison, morne et glacée, avec ses terres écrasées sous le manteau de neige. Je délaissais le frimas du dehors et occupais le plus clair de mon temps libre sans quitter l'enceinte du château et la chaleur réconfortante de ses foyers. Même ici, le froid me pénétrait des pieds à la nuque.

En dehors des cours et des repas, la Grande salle était devenue mon repère. A peu près tout me rendait irascible, peu de grand chose parvenait à me remonter le moral. Je me tenais à distance de mes quelques camarades. Les promenades sur le bord du lac me manquaient. Malgré mes bons résultats, Mrs Valerion ne m'avait pas retenu pour son club Prodigium. Mes tentatives personnelles de cristallomancie demeuraient veines. Et par dessus tout, depuis le dernier cour de Défense contre les forces du mal, Jenna et moi, ne nous adressions plus la parole.

Ce soir encore, je me hâtais de finir les maigres portions de nourriture que je m'infligeais. Ces derniers temps, mon appétit avait diminué aussi vite que les lumières du jour. J'étais devenu un loup, trainant une gueule renfrognée dans l'attente de jours meilleurs.

Usé par le brouhaha ambiant, j'abandonnais mon assiette à demi remplie, m'extirpais d'un bon et me hâtais vers les lourdes portes en bois afin de quitter la salle. D'un geste nerveux et ample, je jetais ma longue écharpe aux couleurs de Serpentard par dessus mon épaule sans même m'apercevoir que, dans mon sillage, celle-ci venait de gifler la tête de l'élève attablé à l'extrémité de notre table.

@Jenna Cobain

4ème année RP en 2046/2047 - Cinead se prononce "Kinéde".

6 févr. 2022, 12:49
Rixe et punition  Isaac Powell 
Dernièrement la vie d'Isaac avait commencé à empirer, et ce même avant le fiasco de la soirée au retour des vacances(1). Enfin il y avait la fille de deuxième ou troisième année là, mais il y avait eu aussi ses rares rencontres avec Solenn, et même avant : juste l'ennui total. Il ne savait pas s'il était possible pour lui de placer une date à partir de laquelle tout à commencé à devenir si ennuyant, mais en tout cas depuis quelques temps il n'avait même plus envie de retourner dans la salle commune ou le dortoir.

Il avait l'impression que les autres élèves, là-bas, lui jetaient régulièrement des coups d'œils. Peut-être qu'ils parlaient de lui en chuchotant, du genre "oh regardez, le gars qui n'a pas d'amis" ou quelque chose comme ça. Les dortoirs c'était pire, il était obligé de fermer les rideaux de son lit et espérer que personne ne lui parle ou même ne fasse attention à lui, impossible de se concentrer comme ça sur un livre. Sa solution était simplement de passer le plus clair de son temps libre dans la Salle sur Demande ou alors dans un des couloir froid et peu utilisé jusqu'à l'heure du couvre-feu.

Et là voilà qu'il se tenait devant son assiette de purée à jouer avec sa fourchette. C'était mauvais, c'était juste pas bon, mais il se forçait à rester pour ne pas attirer l'attention sur lui. Partir trop tôt c'était devoir passer devant l’entièreté de l'école se demandant pourquoi, et puis il devrait passer devant les serpentard qui manqueraient pas de faire des commentaires à voix basse pour pas qu'il n'entende. L'écossais n'aurait même pas dû venir en premier lieu mais son estomac lui avait fait des promesses d'un repas somptueux et très mangeable.

Alors qu'il avait enfin réussi à prendre sur lui et que sa fourchette pleine de purée se dirigeait vers sa bouche, une écharpe vint taper dedans et Isaac fit tomber sa nourriture sur sa robe par surprise. Qui avait fait ça ? Isaac se retourna, et lança à l'attention de l'agresseur :


"Eh nan mais ça va pas toi ?" Ah, en plus c'était ce gars qui l'avait critiqué pour avoir pris trop de gâteaux, réalisation qui l'irrita encore plus. "Peut-être que tu voudrais t'excuser non ?"

Magnifique, "alala je veux pas attirer l'attention", stupide. Mais en même temps il ne pouvait pas laisser passer ça, il ne pouvait pas envoyer un message à tous les serpentard comme quoi c'était d'accord de lui faire se prendre sa nourriture. Au contraire même, ce qu'il voulait c’était simplement qu'on le laisse tranquille. C'était vraiment trop compliqué comme souhait ? Il ne demandait pas la paix dans le monde, juste la paix dans les trois mètres carrés autour de lui.

#LignéePowell - PDG de la Powell Corp
Isaac le parrapi (de Ava Meywood)
​​Dialogues : #113F49 | 5e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP

9 févr. 2022, 13:04
Rixe et punition  Isaac Powell 
Alors que je m'extirpais de la Grande salle plongée dans un vertigineux brouhaha, quelqu'un dans mon dos, un élève certainement, venait d'éructer en réclamant des excuses.

Qu'est ce qu'il a celui là à tempêter de la sorte ?

Mâchoire serrée, je me retournais pour découvrir l'identité de l'offensé et, accessoirement, vérifier si j'étais la cible de cette charge verbale. L'enfilade de visages hagards que je découvris en train de me scruter, confirma rapidement mes craintes. Cette audience attendait une réaction de ma part.

L'insatisfait devait se trouver parmi les mines ahuries. Je les passais en revue et mis peu de temps à isoler l'expression d'Isaac dont le regard me décochait des traits de flèches enflammées.
Campé sous le demi arc brisé ouvrant la salle, je répliquais dans sa direction en soutenant d'un regard froncé. Je ne doutais plus d'être l'interloqué mais qu'avais je fais ?

Marqué par son air revêche, sa réaction outragée de la dernière fois me revenait en mémoire. Isaac était plutôt du genre susceptible, totalement imperméable à la camaraderie et trop orgueilleux pour faire preuve d'autodérision. Des traits de caractères d'ailleurs très communs chez les Serpentard. Je ripostais :

"Encore à t'emporter, Isaac. C'est quoi cette fois, j'ai oublié de te souhaiter un bon appétit ?"

Je n'étais vraiment pas d'humeur à supporter ses explications et encore moins à m'excuser. Le mieux c'était qu'Isaac la ferme, sans ça le pire était à venir.

4ème année RP en 2046/2047 - Cinead se prononce "Kinéde".

16 févr. 2022, 20:56
Rixe et punition  Isaac Powell 
Isaac se leva pour s'enlever cette purée de sa robe en s'aidant d'une serviette. Ça devrait pas laisser de trace, mais tout de même, c'était agaçant. Ce quatrième année en rajoutait une couche en plus, il aurait pu simplement s'excuser mais visiblement il cherchait le conflit.

"C'est plutôt toi qui, encore, réussis à ne pas être une personne agréable."
Le cinquième année ce tourna vers son assaillant. "Je t'ai juste demandé de t'excuser."

Tous les regards de ceux qui étaient à porté d'écoute s'étaient tournés vers eux et certains plus loin avaient l'air de se demander ce qu'ils faisaient debout. Isaac détestait ça au plus haut point, il n'avait envie que d'une chose c'était de retourner dans son lit, mais il se fit violence pour ne rien en laisser paraître. Il en avait marre que les gens le traitent n'importe comment, déjà il y a quelque jours la fille au sapin et celle de la Salle sur Demande(1). Et cet événement n'était que la cerise sur le gros tas d'engrais naturel, il fallait faire passer un message. Dans les livres les gens comme lui finissaient toujours par se faire harceler, et ben pas lui. Lui montrerait aux autres qu'il fallait qu'on le traite mieux que ça, en commençant par cet insupportable gosse.

Avec un peu de chance, il comprendrait sa faute et serait raisonnable et ils pourraient tout deux continuer à vaquer à leurs occupations. C'était des objectifs très atteignables, même pour quelqu'un comme le serpentard en face de lui. Et s'il ne les atteignaient pas, et ben tant pis, Isaac ne retournerait pas à sa place perdant.
Désolé pour le retard, j'avais pas d'inspiration :cry2:

#LignéePowell - PDG de la Powell Corp
Isaac le parrapi (de Ava Meywood)
​​Dialogues : #113F49 | 5e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP

22 févr. 2022, 17:54
Rixe et punition  Isaac Powell 
Ce mec est dingue ?

Certes, depuis quelques temps, je me savais d'une compagnie déplorable. Mais, en connaissance de cause, j'avais opté pour un repli forcé. Isaac n'était ni un camarade de classe, ni de dortoir, ni quoique ce soit en définitif, je n'avais donc pas le sentiment de lui infliger ma présence insupportable. Le cinquième année avait un sérieux problème et sa manière de jouer l'offusqué de service me tapait vraiment sur les nerfs. Déjà qu'il passait la plupart du temps pour un garçon reclus, taciturne et passablement bougon, le genre inapte à toute forme de vie en communauté, voilà que c'était moi qu'il taxait de "désagréable".

Le sermonneur, qui me dépassait d'une bonne tête, me jaugeait dans la perspective fuyante des travées. Sa silhouette maigrelette et haute s'étirait telle une ombre menaçante surmontée d'un visage blafard fatigué de cernes, dans lequel des yeux s'enfonçaient comme deux globes macabres derrière des mèches filasses, lui donnant l'allure lugubre d'une banshee.

"Je t'ai juste demandé de t'excuser."

Avais-je bien entendu ? Le silence avait maintenant pris ses quartiers dans la salle bondée. Seuls quelques petits mètres nous séparaient. Je ne pouvais clairement pas douté de ses propos et cette réclamation me révulsa sur le champ.

En d'autres circonstances, j'aurais pu m'excuser, régler cela à l'amiable. Mais le sang froid qui m'évitait d'ordinaire le pire, n'avait plus d'emprise sur mes nerfs à fleur de peau. Et devant l'incompréhensible attitude du Serpentard, tout en moi, à ce moment, me poussait à vouloir faire mal, autant de mal que j'en éprouvais en fond moi. Alors... d'un bond, je me ruais et lui écrasait mon poing rageur en pleine face.

4ème année RP en 2046/2047 - Cinead se prononce "Kinéde".

3 avr. 2022, 17:58
Rixe et punition  Isaac Powell 
Isaac retourna à son opération de nettoyage de sa robe. Heureusement que la purée s'enlevait facilement et ne laissait pas de traces sur une robe noire parce que sinon il aurait eu l'air malin. Après ça aurait effectivement pu être pire, ça aurait pu être de la viande plein de sauce ou encore un gâteau crémeux ou quelque chose d'extrêmement gras. Si ça avait été ça il aurait été bien plus énervé contre ce serpentard, enfin probablement uniquement intérieurement parce qu'il ne pouvait pas vraiment faire quoique ce soit de plus à ce propos.

Puis, sans aucun signe préalable, sans que l'écossais ne vit rien arriver, il se retrouva au sol. Qu'est-ce qu'il s'était passé ? Pourquoi est-ce qu'il n'arrivait pas à se concentrer correctement sur ce qu'il y avait devant lui ? Est-ce que cette douleur dans son visage provenait du fait qu'il l'avait frappé ? Genre, en pleine tête ? Comme ça ? En pleine Grande Salle ? D'un c'était hyper primitif comme façon de faire et de deux... Enfin au diable les gens qui regardent, ça ne lui importait plus une seule seconde, ce qui importait actuellement était surtout de ne pas le laisser croire qu'il avait gagné quoique ce soit. En fait, il avait surtout perdu plus qu'autre chose parce que maintenant il allait s'en prendre plein la tête.


"Repulso."

Il avait sorti sa baguette et avait lancé le sort plus vite qu'il ne l'avait pensé. Ce sort avait besoin que l'on ressente de la colère, et ben le quatrième année n'aurait qu'à espérer ne pas atterrir plus loin que Pré-Au-Lard.

#LignéePowell - PDG de la Powell Corp
Isaac le parrapi (de Ava Meywood)
​​Dialogues : #113F49 | 5e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP

6 avr. 2022, 15:06
Rixe et punition  Isaac Powell 
Une formidable douleur remonta de mon poing jusque dans mon épaule et je vis Isaac s'effondrer l'air totalement abruti par le coup que je venais de lui asséner en plein visage. Emporté par la colère, je ne réalisais pas de suite la portée de mon geste. Au lieu de ça, je me tenais mâchoire et poings serrées au dessus du cinquième année, prêt à le marteler de coups rageurs. Occultant les lieux et les silhouettes qui, attirés par le gout du sang, commençaient à s'agiter autour de nous, toute ma rage se focalisait sur ma victime. Je renâclais tel un taureau devant les pans d'un drapeau rouge.

Aveuglé, les tempes prises de douleur pulsatiles, je ne perçus pas de suite la réaction du Serpentard et réalisais trop tard. De l'extrémité de sa baguette, un éclair fulgurant jaillit, me frappa violemment le torse. Sous l'effet du coup de boutoir, mes pieds labourèrent le sol avant d'heurter un banc et, au terme d'un vol plané, je m'écrasais lourdement sur la table des Serdaigle, projetant en tous sens la nourriture qui s'y trouvait. Dans ma chute, je tentais un geste désespéré sans parvenir à me rétablir et je m'étalais finalement lourdement, entrainant avec moi couverts et gobelets qui tombèrent dans un remarquable fracas. Mon dos, mon torse, mes bras, presque tout mon corps irradiait de douleur et je restais sur le sol à me tordre.

4ème année RP en 2046/2047 - Cinead se prononce "Kinéde".

6 avr. 2022, 16:05
Rixe et punition  Isaac Powell 
Une repas tranquille s'il en était. Sarah avait exceptionnellement annulé la séance du club de sortilèges pour les plus âgés des élèves. Il faut dire que l'exercice proposé aux plus jeunes avait demandé pas mal d'explications par la suite et la professeure de sortilèges était restée plus tard que prévu dans son bureau pour répondre à des élèves apeurés voire carrément paniqués. Si elle s'était attendue à de telles réactions, elle aurait peut-être choisi un autre exercice. Quoique... les réactions prouvaient aussi que cet exercice était nécessaire.

Elle s'était ce soir là, installée en bout de table pour manger tranquillement puis retrouver rapidement ses quartiers pour une soirée de correction. Alors que le repas avançait, des murmures avaient fait lever la tête de la galloise tout comme celles des autres adultes présents. Deux gamins étaient en train de se chamailler devant la grande porte. Sarah haussa les sourcils. Il fallait toujours que certains cherchent des joncheruines là où il n'y avait rien.

Cependant, avant que qui que ce soit n'ait le temps d'intervenir, la discussion houleuse entre les deux élèves de la maison Serpentard dégénéra totalement. Après les poings ce furent les baguettes qui entrèrent en action. Du grand n'importe quoi. Sarah après une demi seconde de stupéfaction sauta de sa chaise, oubliant totalement son repas et sa conversation pour se diriger d'un pas énergique vers l'entrée de la salle. De toute façon, ils n'allaient plus faire grand chose puisqu'ils gisaient l'un comme l'autre au sol telles des limaces à cornes.

" Où vous croyez-vous ? D'un geste rapide, elle récupéra la baguette du lanceur. Levez-vous tous les deux immédiatement et sortez de cette salle. "

Ton sec et regard noir, Sarah n'avait nullement l'intention de perdre plus de temps que nécessaire. Déjà des elfes de maison étaient apparus pour nettoyer le bazar et leurs lamentations se mêlaient aux grognements mécontents des élèves dont le repas avait été écourté.



Code couleur : #343663
Professeure de Sortilèges depuis Septembre 2046
Directrice De la Maison Serpentard depuis mars 2047

6 avr. 2022, 17:14
Rixe et punition  Isaac Powell 
Depuis la rentrée, le mercredi soir, Ennis se rendait au club de Sortilèges. Mais en arrivant à 19h30, la professeur, Miss Priddy, étaient toujours avec le groupe précédent et avait annulé. Déçue mais compréhensive, la cinquième année avait donc fait demi tour et rejoint assez tranquillement la Grande Salle où elle discuta quelques minutes à l'entrée avec quelqu'un qui quittait les lieux. La préfète avait déjà mangé mais voulait, par gourmandise, reprendre un peu de cette eme dessert à la vanille. Aussi, elle remontait en direction de la table de Gryffondor et arrivait à hauteur de la table des bleus et bronze quand des éclats de voix la fit se retourner. Deux Serpentard, Isaac Powell, de sa promotion, et Cinead Reid, un an plus jeune se disputait. Assez violemment d'ailleurs.

Interdite, la Gryffondor fut d'abord sidéré avant que le sort lancé par le plus âgé ne la sorte de cet état étrange. Le quatrième année venait de voler dans sa direction et de s'écraser sur la table, heureusement sans dommage pour d'autres élèves puisque personne n'était assis. Ennis réagit enfin et se dirigea vers le plus jeune alors que le cinquième année était désarmé par la professeur de sortilège. "
Hey, Reid! Tu peux te lever?" Demanda-t-elle en se plaçant à genoux à ses côtés tout en entendant l'adulte intimer aux deux verts et argents de se lever pour sortir. Vu son vol plané, elle l'aiderait si besoin. "Je sais pas ce qui vous a pris avec Powell mais va falloir vous expliquer avec Miss Priddy."


Je suis là à la demande de Sarah Priddy

5ème année RP - Préfète RP depuis septembre 2044
Jo' family - color=#741B47

20 mai 2022, 19:26
Rixe et punition  Isaac Powell 
Isaac était mitigé. Outre la honte sans fin qui commençait à l'engloutir tandis qu'il sentait enfin le regard de l'entièreté de Poudlard peser sur lui, il ne savait pas s'il devait regretter son geste et conclure que tout avait été de sa faute ou s'il devait plutôt se rebeller et dénoncer l'autre qui avait commencé l'altercation et qu'il avait bien mérité son sort.

Mais même ce dernier train de pensée fut détruit par le fait que toutes les implications de cette histoire se construisaient doucement dans son cerveau. Lui qui faisait tout pour ne pas se faire remarquer en cours, ne pas se faire remarquer dans les couloirs, ne pas se faire remarquer tout court, avait bien raté cette fois-ci. En réalité il avait même annulé tout son travail de ces dernières années et serait connu comme le gars qui s'est battu devant toute l'école pour le restant de sa scolarité et même peut-être après. Les profs le verraient maintenant d'un mauvais œil, les élèves se moqueraient de lui, et surtout, à plus court terme, il devrait s'expliquer avec la professeur de Sortilèges et la préfète de Gryffondor qui était une des rares personnes dernièrement avec qui il avait eu des conversations positives.

En tout cas aucune de ces deux personnes ne semblaient le prendre lui pour le principal fautif ce qui faciliterai la discussion qui allait suivre et ce qui voulait dire qu'il avait une chance de s'en sortir seulement avec une retenue ou quelque chose comme ça, ce qui était négligeable comparé à la perspective de se faire crier dessus.

Et ses parents, ils allaient en entendre parler à coup sur, il imaginait déjà le regard froid de son père et la mine déçue de sa mère. Ils étaient le genre de parents à savoir qu'il saurait que ce qu'il avait fait était mal et ne s'embêteraient pas à l'engueuler, ce qui était probablement pire. Et en même temps peut-être qu'ils comprendraient qu'il n'avait fait que ce défendre, et qu'il avait bien fait, peut-être même qu'ils le consoleraient et l’emmèneraient diner quelque part de sympa comme avant qu'il entre à Poudlard.

Tandis que toutes ces pensées se bousculaient dans sa tête, Isaac restait figé sur place, malgré l'ordre de miss Priddy, il n'arrivait simplement pas à bouger, est-ce qu'il devait attendre la professeur ou devait sortir immédiatement ? Et où devait-il aller ? Est-ce qu'il arriverait à marcher sans tomber sous le poids de toutes ces paires d'yeux ? En tout cas il ne pouvait pas bouger tant que celui qui a été brièvement sin adversaire puisse lui aussi se déplacer.


Désolé, mes concours prennent plus de temps que ce que j'avais prévu

#LignéePowell - PDG de la Powell Corp
Isaac le parrapi (de Ava Meywood)
​​Dialogues : #113F49 | 5e année RP : Ma fiche - Filière Sciences inRP