Inscription
Connexion

28 févr. 2022, 14:20
Au jeu de l'amour
Vendredi 8 février 2047,
Salle commune de Poufsouffle
Aux alentours de 20h30, après le diner.
@Chems Daley


Après avoir passé la plupart de son repas à expliquer à Chems qu’elle devait lui demander un grand service pour l’aider à avancer dans une enquête top secrète et très importante, elle l’avait trainé en salle commune pour lui exposer son plan. Elle lui avait déjà tartiné l’esprit à coup de potion achetée un bras chez Zonko et de sa discussion avec l’employée là-bas qui lui avait bien expliqué comment l’utiliser. Ça n’avait rien de bien sorcier finalement un filtre d’amour. Ah oui, ça Aliénor ne l’avait pas mentionné. Ca faisait bien trop suspect et il risquerait de se douter de quelque chose. La jeune fille ressentait quand même un malaise à lui mentir, du moins par omission, et à l’embarquer de nouveau dans une histoire de cœur sans le consulter auparavant. Mais sa petite bouille de gamin turbulent faisait craqué naturellement pas mal de filles alors c’était le candidat parfait !

Elle se laissa tomber sur un fauteuil isolé de la salle commune avant de poursuivre son plan et surtout d’indiquer l’utilité primordiale du garçon, enfin de trouver une utilité primordiale à Chems. Sa véritable utilité… Il dirait non, très probablement.

-En gros, quand j’aurais trouvé un cobaye, ce qui risque d’être assez simple en soi, il faut juste que je lui fasse boire la potion. Rien de dangereux, ce sera en petite dose et en plus elle n’est pas censée faire du mal selon la dame de Zonko. Donc il me faut quelqu’un pour faire distraction lorsque je mettrais la potion dans son verre. T’es parfait pour ça Chems !

Elle le montra des mains comme on présentait un bon plat pour le repas. Un grand sourire ornait son visage et elle tentait de faire des yeux de chien battu ce qui n’était pas réellement dans ses aptitudes habituelles.

-Comme au bal d’halloween la dernière fois en fait.

Ça c’était un bon souvenir, du moins le début du bal, la suite avait été quelque peu… Mouvementée.

-Du coup demain matin ce serait le mieux, on choppe une fille seule à sa table avec un verre de jus et pouf le tour est joué !

Et pouf elle saurait surtout si M.Locke était sous l’emprise d’un filtre d’amour…

Samedi 9 Férvrier 2047
Dans la Grande Salle
Aux alentours de 9h30 ou un peu plus tard…
@Stacy Judois


-Et ben, toi aussi tu vas avoir besoin d’un bon jus ! Allez on y va.

Aliénor entra dans la Grande salle accompagnée de son acolyte. Elle fit rapidement un tour d’horizon. Elle savait que les joueurs des Griffes ardentes avaient déjà terminé de petit-déjeuner pour aller s’entrainer, que les lèves-tôt avaient déjà déserté la place… Il restait encore pas mal de monde et certains comme eux arrivaient à peine encore endormis. Le regard de la batteuse se posa sur la table des verts. Une fille était là en train de déjeuner visiblement seule peut-être que ses amis étaient déjà partis et qu’elle c’était levée plus tard. Ou l’inverse. Peu importe. Aliénor attrapa le bras de Chems pour lui indiquer leur cible avant de se diriger vers elle, lâchant quand même son camarade au passage. Elle s’installa avec un grand sourire pas tout à fait en face de la fille qu’elle ne reconnut pas spécialement. Parfait, quelqu’un que ni elle, ni Chems ne connaissait, pas d’influence.

-Salut, ça te dérange pas si on petit-déjeune avec toi ?

De toute façon elle était déjà assise. Elle tendit son bras vers une coupe de fruits pour la rapprocher d’elle puis attrapa une carafe de jus pour en proposer à Chems puis à leur victime.

-Citrouille bien fraiche pour te réveiller ! T’en veux ?

Elle tendit la carafe vers elle alors qu’elle attendait la réponse de chacun d’entre eux pour les servir. Chems était peut-être plus jus de pomme, ils en avait parlé vite fait une fois.

N'hésitez pas si quoi que ce soit ne va pas !

Perséphone: Batteuse des Hel's, reine des Rumeurs
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 5ème année RP, Poufsouffle

12 mai 2022, 16:07
Au jeu de l'amour
La veille s’était monté un plan express avec une trame pas très claire.

L’enthousiasme d’Aliénor avait déteint sur le sien mais pas suffisamment pour qu’il ne se rende pas compte des points laissés de côté lors du briefing. Chems savait tout de l’importance du but ultime sans connaître le but lui-même. Il connaissait les détails des conditions d’achat de la potion mais pas son effet. En gros, il avait bien compris ce qu’Aliénor devait faire sans savoir pourquoi. Sans la confiance et la sympathie qu’il avait pour son amie, le garçon ne se serait pas contenté de cette superficialité. Faire une blague gagnait tout son sens lorsqu’elle était motivée, et plus l’adolescent y pensait, plus il se rendait compte que ce n’était pas son cas. Ce n’était pas que Chems avait une limite morale, il pouvait se contenter de se dire qu’une crasse ferait un bon fou rire pour oublier ses scrupules. Seulement, là, la situation était différente parce qu’Aliénor avait fait entendre qu’il était question d’une affaire top secrète. En servant les intérêts de sa camarade, il serait peut-être mis dans la confidence, en attendant, il ne parvenait pas à oublier le fait qu’il marchait à moitié à l’aveugle.

S’installant juste en face du “cobaye”, il rapprocha son verre d’Aliénor pour se faire servir sans regarder ce qui lui était proposé, trop occupé à saluer puis scruter celle sur qui la batteuse avait jeté son dévolu. Finalement, il en arriva à la même conclusion que cette dernière : il ne connaissait pas cette fille.

Partant du principe qu’Aliénor était de ceux qu’on ne présentait plus pour sa position dans l’équipe de poufsouffle (entre autres), le garçon s’occupa de la sienne uniquement :

« Bonjour je m’appelle Chems, et toi ? »

En moins de temps qu’il n’en fallu à sa collègue pour servir, le garçon s’était ramené quelques viennoiseries alléchantes tout en rapprochant au passage la corbeille de fruits du côté de sa camarade. La mélasse du réveil rendait généralement l’irlandais silencieux pour le petit-déjeuner, c’est pourquoi il dut faire un effort supplémentaire pour se rappeler d’engager la conversion, et de préférence, de ne pas l'orienter vers Aliénor et sa mission.

C’est en mordant dans un oranais quelques minutes après s’être fait cette réflexion qu’il trouva son idée.

« Erk, c’est quoi ce goût. On dirait qu’on a mis un jaune d’œuf à la place de l’abricot » mentit-il impudemment en éloignement la délicieuse pâtisserie de sa bouche. Faisant mine d’examiner un temps le croissant, il leva finalement les yeux pour s’adresser à la serpentard :

« C’est pareil pour toi ou j’ai juste pas de chance ? »

In my defense, I was left unsupervised
5ème année RP - Game On