Inscription
Connexion

9 sept. 2022, 16:15
 Libre  L'ombre au tableau
1er Septembre 2047
Table de Poufsouffle lors de la répartition


La répartition était toujours un moment très important pour les jeunes arrivés mais aussi pour les plus âgés qui pouvaient jauger les premières années qui rentraient dans leur maison. Mais ce n’était finalement pas ce qui intéressait le plus la jeune Delphillia. Elle, elle avait le regard braqué sur la table des professeurs les observant uns à uns, les nouveaux comme les anciens et tout particulièrement Elina Montmort. Assise à la place de la directrice, l’ancienne coéquipière de quidditch d’Aliénor siégeait maintenant à la tête de cette école à la place de l’énigmatique et quelque peu terrifiante Kristen Loewy.

Mais ce n’était pas la légitimité de la nouvelle directrice qui interloquait Aliénor mais bien le départ assez soudain de l’ancienne directrice. Pourquoi, qu’avait-elle fait pour se retrouver contrainte de partir ? La batteuse avait bien une petite idée sur la question. Ça pouvait expliquer une bonne partie de ce qu’il s’était passé et ça collait avec ce changement de la directrice mais… Ca paraissait si gros et surtout ça ferait scandale ! Poudlard était une école réputée pour l’étude de la magie blanche et … Non ils n’auraient jamais laissé passer ça…

Aliénor passa une main rageuse dans ses cheveux et se mordit la lèvre en dégageant rapidement les yeux de la table des professeurs. Son cerveau tournait à plein régime, certes elle n’avait aucune confiance en la capacité de protection de la direction envers les élèves et les différents choix qui ont pu être faits. Mais de là à… Et puis elle n’avait aucune preuve non ? Raaah ! C’était tellement rageant ! Et ce punaise de chapeau qui braillait les noms des maisons ! Il n’aidait pas à se concentrer celui-là. Aliénor grogna et marmonna dans sa barbe en lançant un regard mauvais à l’élève qui venait d’intégrer sa maison en plus ! Et ben génial voilà de quoi se faire bien voir de ses camarades. La jeune fille souffla un grand coup avant de reposer son regard sur les professeurs. Ils étaient peut-être au courant de quelque chose eux ? Mais elle ne savait pas si ce serait mieux ou pire s’ils le savaient.

Libre à qui veut/veulent ! Je ne me limite pas en nombre mais qu'on reste cohérents tout dee même !

Perséphone: Batteuse des Hel's, reine des Rumeurs
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 6ème année RP, Poufsouffle

16 sept. 2022, 17:16
 Libre  L'ombre au tableau
Tradition oblige, Chems accueillait chaque nouvelle recrue en faisant du tam-tam sur la table pour accompagner les applaudissements de ses camarades. De toute façon, dès qu'une autre maison montait un peu plus le volume, ça ne faisait que systématiquement redoubler l'intensité de celles des autres. Parce que, soyons honnête, il était absolument hors de question de se faire surpasser sur la fanfare d'accueil, question de fierté.

Lorsque le calme revenait un minimum dans la Grande Salle et que monsieur Featherstone rappelait un autre nom depuis sa liste, une partie de la table de Poufsouffle, comptant Chems, s’adonnait à des pronostics sur la répartition des nouveaux à voix basse. L'irlandais se prêtait avec plaisir au jeu de devinette lorsqu'il sentait une intuition pour quelqu'un, sinon il se contentait d'écouter celles des autres. Au fil des ans, il constatait de plus en plus que pas mal de standards se retrouvaient démentis par le couvre-chef ensorcelé. Les modèles type prônés par le descriptif des quatre maisons de Poudlard, souvent, ne transparaissait pas autant qu'on puisse le croire dans l'apparence ou l'attitude. L'essentiel des prévisions de Chems se basait d'ailleurs surtout sur les inclinaisons des nouveaux élèves eux-mêmes. Faut dire, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure lorsqu'un gamin avait une préférence. Et même si le Choixpeau ne s'y accordait pas tout le temps, il le faisait quand même la majeure partie du temps.

« Et celui-là ? 110 % qu'il vient chez nous, chuchota son voisin en détaillant le prochain à se soumettre au jugement du Choixpeau, immédiatement contredit par une cinquième année à trois places de distance de la leur.
- T'as fumé quoi ? C'est un Serdaigle, nettoie-toi les yeux un peu. »

Chems eut un petit sourire en entendant un écho de "Yes" provenant d'un peu plus loin derrière lui alors que c'est finalement la maison du serpent qui fut désigné

Qu'il n'y ait donc pas de confusion, ce n'est pas que certains poufsouffles se réjouissaient de ne pas voir venir telle ou telle personne, ils étaient juste heureux de pouvoir vanter leur capacité divinatoire. Pour l’anecdote, lors de sa troisième rentrée, Chems se souvenait qu'une fille était parvenue à prédire, à une erreur près, la répartition de l'ensemble de la promotion 2044. Tout le monde - ou du moins ceux qui s'y intéressait - en parlait encore sur le chemin vers la salle commune. Et de ce qu'il entendait depuis tout à l'heure, le groupe derrière lui était en bonne voie pour suivre les traces de cette légende maintenant diplômée. Aussi, l'irlandais se tourna vers eux pour les observer plus attentivement se chuchoter leur idée entre eux pour la prochaine élève.

Se faisant, il trouva le visage de la capitaine des Hel's dans le champ, concentré, non pas sur la répartition, mais sur la table des profs. Assis en quinconce, Chems profita du fait d’être à portée de voix pour lui demander, d’un ton léger alors qu'il savait pertinemment qu'elle n'écoutait personne :

« Et toi Aliénor, t’en dis quoi ? Quelle maison pour Alicia Walton ? »

Bien qu'il ait posé la question à son amie, il prêta quand même une petite oreille aux apprentis devins qu'il avait souhaité guetter avant d'embêter l'adolescente. « Tu te projettes ? C’est laquelle la place que tu convoites ? » La révélation du Choixpeau ne donnant pas raison au groupe, Chems décrocha vite de sa surveillance furtive pour suivre la précédente direction du regard de la brune, précisant au-dessus des applaudissements tonitruants venant de la table de Gryffondor : « J'dis pas, mais si c'est celle de sous-directrice, c'est le moment de foncer tant que Featherstone est debout. »

In my defense, I was left unsupervised
6ème année RP - Game On

20 sept. 2022, 19:18
 Libre  L'ombre au tableau
Perdue dans ses réflexions elle sursauta presque quand la voix de Chems lui parvint à l’oreille. Elle observa le garçon durant une seconde interloquée avant de tourner la tête vers la fille qui s’avançait au niveau du choixpeau.

-Elle a une tronche de Serdaigle.

Bien évidemment le choixpeau cria tout autre chose et la fille fut envoyée chez les rouges. Mais c’était bien connu, Aliénor n’était pas douée pour juger les gens malgré des années et des années de pratique. Visiblement c’était le jeu de beaucoup, d’ailleurs certains étaient plutôt doués à ce jeu-là finalement et d’elle aussi finalement quelques fois lorsqu’une tête lui revenait plus que l’autre. Elle n’avait jamais vraiment brillé à ce jeu de devinette donc avoir une autre occupation durant la répartition n’était pas plus mal. Son regard se porta de nouveau sur la table des professeurs après la question de Chems. Un fin rictus apparut sur les lèves de la batteuse avant que, toisant son camarade elle rétorque :

-Directrice ou rien, tu me connais Chems ! Mais c’est vrai que ce serait un bon plan, louper une marche dans les escaliers ça va vite à cet âge non ? Quoi que ce bougre serait capable d’invoquer une plante magique de je ne sais où pour lui sauver la vie…

Aliénor laissa échapper un rire alors que le balai des élèves sous le choixpeau continuait inlassablement. L’effervescence de ce premier jour était toujours agréable et finalement comploter pour savoir ce qu’il était arrivé à Loewy alors que tout le monde était occupé à pronostiquer, ce n’était pas plus mal.

-D’ailleurs t’en penses quoi toi ? Loewy qui part comme ça, après quoi 10 ans de direction ? T’as pas trouvé ça…soudain ?

Au moins elle aurait l’avis de quelqu’un qui n’avait pas l’esprit embrumé par toutes les suppositions qu’elle pouvait se faire dans sa petite tête. Chems était le genre de personne à attendre avant de porter un jugement voir à ne pas juger parce que de toute façon il avait autre chose en tête. Certainement quelque chose qui faisait beaucoup de bien à la jeune fille et permettait cette entente entre les deux. C’est donc sur lui qu’elle posa son regard le détachant un peu de la table des professeurs, ça deviendrait presque suspect.

Perséphone: Batteuse des Hel's, reine des Rumeurs
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 6ème année RP, Poufsouffle

22 sept. 2022, 19:26
 Libre  L'ombre au tableau
Il s'esclaffa, fort, sans faire gaffe au calme qui s'était de nouveau fait dans la salle dans l'attente de la décision du Choixpeau pour un autre élève. Le coup de coude de son voisin de table lui en faisant prendre conscience, Chems étouffa son exclamation de sa main, attendant l'annonce de l'objet ensorcelé pour fondre sa réponse dans les applaudissements. « Mais où avais-je la tête ! » Pauvre pauvre monsieur Featherstone. Ça n'avait peut-être pas été si judicieux de le mettre dans le collimateur de la capitaine. Ce que l'irlandais avait voulu surtout, ça avait été de lisser le pli de préoccupation qui barrait le visage de sa camarade entre ses deux sourcils alors que les cours n'avaient même pas encore commencé. Ils leur restaient, quoi ? Quelques nouveaux à découvrir, un repas délicieux et une soirée d'histoire de vacance à se raconter. Pour l'irlandais, tant qu'il n'avait pas d'emploi du temps, il n'y avait pas à se soucier de quoi que ce soit.

La question de la brune fit tourner sa tête vers la table des professeurs à son tour, où Elina... miss... Où Montmort siégeait à la place de Loewy. Leur aura était diamétralement opposée, et pas qu'à cause de leur couleur de cheveux. Pourtant, Chems n'était pas particulièrement déstabilisé par le constat de ce changement quand bien même il avait vu sa prédécessrice depuis sa première année. La place était le même, et par conséquent, les obligations le seraient aussi. Ne restait plus qu'à voir si la manière de les appréhender le serait également. Il refit face à son amie pour revenir sur leur sujet désormais absent à la table des adultes. « Ouais, mais d'un autre côté j'ai du mal à imaginer comment ça aurait pu moins l'être. » Bien sûr, Aliénor était suffisamment éloquente pour lui faire comprendre que ce n'était pas le genre de réponse bête qu'elle convoitait de sa part. Que ce n'était pas le comment qui l'intriguait, quoi qu'en dise sa formulation précédente.

« Qu'est-ce qu'il y a ? T'as pas cru à ce qu'elle a dit dans son dernier discours ? »

Et vu comment il l’avait surprise à transfixer la table des professeurs, Chems jurerait qu'elle avait une idée qu'il se tâtait déjà d'entendre.

In my defense, I was left unsupervised
6ème année RP - Game On

25 sept. 2022, 19:43
 Libre  L'ombre au tableau
L’éclat de rire de son ami redonna le sourire à la jeune fille durant quelque secondes. Il était de ceux qui ne se cachait pas, s’il riait, il riait vraiment et ça faisait un bien fou dans cette école parfois un peu trop sérieuse. La capitaine des Hel’s tira ostensoirement la langue au garçon qui venait de filer un coup de coude à Chems et à toute sa clique bien trop intéressé par cette énième répartition. Rien de nouveau sous le soleil les gars, c’était juste des gamins de onze ans qui rejoignaient une table ! Malgré tout elle lança un regard au nouvel élève qui partait s’installer avec sa nouvelle maison sous les exclamations alors que son voisin répondait à son interrogation.

Elle haussa les épaules à la réponse de Chems. Certes elle n’avait jamais connu d’autre départs de directeurs, mais quand même, il y a des signes, des annonces qui se font peut-être un peu plus tôt. Il y a toujours des rumeurs qui précèdent ce genre d’annonces et elle était très bien placée pour le savoir. Elle soupira avant de poser de nouveau le regard sur son ami.

-Oui et non. Il doit y avoir du vrai hein mais…

Les dents de la jeune fille commencèrent à martyriser sa pauvre lèvre inférieure alors que les rouages de son cerveau tournaient à pleins régime. Il y avait certains mots qui étaient forts, très forts.

-« Devenir leur plus grand danger » C’est ce qu’elle a dit non ? Et puis elle nous a protégé. Alors ouais, ça méthode de protection est clairement à revoir. Mais jusqu’où elle est allé ? Je sais pas…

Le dire à haute voix lui paraissait encore plus fou que de simplement y penser. Était-elle tout bonnement en train de dérailler et de se faire des films ? Le meilleur moyen de savoir était de le dire, Chems ne se cacherait pas pour lui dire qu’elle c’était certainement pris un coup de soleil ou reçu un sortilège de confusion.

-Tu crois qu’elle aurait eu recours à des pratiques qui lui causerait du tord si elle continuait à être directrice ? Genre des pratiques interdites…

Oh mon dieu Aliénor ! Arrête de tourner autour du pot ! Elle soupira, écartant son regard de son ami avant de le laisser errer sur la table dans le vide.

-Genre de la magie noire ?

Ouais c’était fou, elle avait certainement tort. C’était impossible, tout bonnement impossible, si c’était vrai ils l’aurait su le ministère aurait pris des mesures. Mais pourquoi associer le nom de son ancienne directrice à de la magie noire n’était pas si étrange. Enfin Kristen Loewy mage noir ? Déconnant ou non ? Voilà la question à 100 000 galions.

Perséphone: Batteuse des Hel's, reine des Rumeurs
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 6ème année RP, Poufsouffle

28 sept. 2022, 12:58
 Libre  L'ombre au tableau
D'autres applaudissements secouèrent la Grande Salle à un timing qui n'aurait pas pu être plus exceptionnel. L'évocation de cette voie proscrite accueillit d'ailleurs une nouvelle tête chez Serdaigle, mais il était peu probable que les deux poufsouffles s'en soient rendu compte. Aliénor avait tant accaparé l'attention de Chems que ni ça, ni le fait que le sous-directeur se rapproche dangereusement de la fin de sa liste, ne réussit à le faire regarder ailleurs que le visage perplexe de sa camarade.

En dehors de cette présomption énorme qu'il osait à peine commencer à décortiquer, l'adolescent fut étonné de voir sa camarade si concernée, voir touchée, par la situation de leur ancienne directrice. En particulier lorsqu'il se souvenait qu'elle avait été très vocale à reprocher à la direction de s'être laissée dépasser par les évènements récents.

Quand bien même cela concernait la figure de proue de l'unité gérant toute l'autorité de cette école, ça aurait été abusé d'aller jusqu'à dire que le départ de Loewy n'avait fait ni chaud ni froid à Chems. Par contre, il n'avait pas senti, et ne ressentait toujours pas, d’émotions fortes au point de se trouver aussi préoccupé qu'avait l'air d'être Aliénor.

Alors que son amie était revenue sur les motivations évoquées par l’adulte, l’adolescent ne pouvait que se remémorer, avant tout le reste, de ce pesant : "je suis lasse" admit il y a deux mois. À ces trois mots Chems avait réduit l’importance des dernières paroles de Kristen Loewy pour Poudlard. Aucunes des grandes résolutions qu’il avait entendues ensuite ne l’avaient assez distrait pour étouffer la pensée parasite que cette directrice ne quittait pas son poste parce qu’elle y avait été arrachée par la force, mais parce qu’elle était fatiguée.

Pour lui, ce n’était pas une question de contrainte, c’était une question de volonté. Il l'affirmera sans l’ombre d’une hésitation : « Rien ni personne n’aurait été capable de la faire bouger si elle avait vraiment eu envie de rester. Pas même ça. »

Néanmoins, face à la gravité des suspicions de la brune, face à ce ça, Chems ne put, juste, les ignorer parce que son avis n’était pas en accord avec le tien. Voyant ces yeux vairons s’égarer une nouvelle fois au loin, il pencha très légèrement ses épaules au-dessus de la table, quémandant implicitement qu’elle lui réaccorde l’attention qu’elle semblait pouvoir ne donner qu’à ses doutes.

« Aliénor est-ce que c’est une impression ou tu as des raisons concrètes de croire ce que tu dis ? »

In my defense, I was left unsupervised
6ème année RP - Game On

1 oct. 2022, 16:25
 Libre  L'ombre au tableau
Chems réapparut dans son champ de vision, pour détourner son regard du vide et surtout capter son attention. Aliénor prit une grande inspiration en fermant les yeux avant de poser de nouveau son regard sur son ami. Elle passa une main dans ses cheveux tout en écoutant le Poufsouffle. C’est vrai que vue son caractère, l’image de Loewy accrochée à son siège comme une sangsue ne paraissait pas si improbable. Mais Aliénor fit tout de même la moue. Une flopée de parents n’aurait jamais accepté que leurs enfants soient dans une école dirigée par une mage noire. Elle voyait déjà son père grimper au rideau à cette idée.

Mais Chems mit le doigt sur un point que la jeune fille négligeait trop souvent, des preuves de ce qu’elle avançait. Elle la fille au jugement facile qui a souvent tord avait-elle des preuves de ce qu’elle avançait ? Concrètes non, mais tout ce qu’elle apprenait, tout ce qu’elle avait entendu, rien n’allait à contre-sens de la pratique de cette magie par l’ancienne directrice.

-J’ai entendu Aelle en parler un fois et Aelle n’est pas du genre à raconter des bobards sur sa directrice adorée. Et le château aussi. Avec Colby on enquête sur la magie du château depuis un bail et il était….différent quand elle était là, comme sur la défensive.

Rien de concret en somme, des paroles entendues au détour d’un couloir et un feeling vis-à-vis d’un tas de pierre qu’était le château. Aliénor soupira de plus belle, elle n’avait rien, ce n’était qu’un ressentiment, qu’un questionnement que Chems allait balayer d’un revers de main comme une poussière devant son nez. Et il aurait raison, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à cette éventualité.

-Et puis la vouivre, l’urne, les sorciers qui sont passés ici, beaucoup touchaient à la magie noire et quand il y a autant de magie noire qui traine autour de toi tu fini forcément par y toucher…

C’est vrai qu’à leur âge ils avaient déjà été un peu trop confrontés à de la magie étrange à ces yeux. Le mal attire le mal non ? Alors elle était persuadée que ce type de magie attirait la partie obscure de leur don. Elle leva les sourcils en observant le garçon. Chems avait pour habitude de faire des blagues, mais il semblait réellement intéressé par ce qu’elle disait.

Perséphone: Batteuse des Hel's, reine des Rumeurs
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 6ème année RP, Poufsouffle

6 oct. 2022, 17:24
 Libre  L'ombre au tableau
Au fil de l'argumentaire, Chems cherchait ses acteurs principaux dans la salle. Aelle pour commencer, puisqu’elle était supposée être à la même table, puis ce serdaigle. Ce n'est pas comme s’il s'attendait à ce qu’ils se retournent vers lui d'un même mouvement en acquiesçant vigoureusement de la tête aux propos de la brune. C'était juste le réflexe d'une personne égaré qui venait d'apprendre la possibilité que son ancienne directrice soit une mage noire. La deuxième chose qui le prit ensuite, fut d'examiner les quatre recoins de cette Grande Salle qu'il pensait si bien connaître. D'examiner les bougies qui flottaient toujours aussi paisiblement au-dessus de leur tête sans jamais égoutter, par on ne sait quel miracle, de cire sur les cheveux des étudiants; D'examiner le plafond qui avait encore pris l'aspect de la voûte céleste infini, et les tableaux animés qui tapissaient encore les murs. Sur la défensive. Le château. Chems ouvrit la bouche puis la referma aussitôt sans trouver quoi dire, ou plutôt, sans savoir comment convertir son hébétude en une vraie phrase. Pourtant, ce château paraissait à l'irlandais en tout point identique à celui de l'année dernière, et encore celui de l’année d’avant.

Malgré son caractère absolument extraordinaire, l'allusion que la bâtisse puisse être une entité sentiente n'était pas tant d'une surprise. La stupeur du garçon avait déjà été consumée par la découverte de l'existence et des capacités de sa salle sur demande. Ce dont il se doutait déjà un peu finalement coïncidait avec ce qu'il voyait être confirmé maintenant.

Non, ce qui était encore plus incroyable, c'était le fait qu'Aliénor puisse s'en rendre compte. Et si c'était vraiment le cas, alors il se demandait bien comment.

Avant qu'il n'ait la chance d'extirper plus de réponse de sa camarade, le dîner fleurit de devant eux en une multitude de bouquet gourmand coloré et bien présenté, forçant Chems a retiré ses coudes de la table pour ne pas étouffer l'apparition des couverts. Il n'avait même pas entendu l'intervention normalement systématique de la directrice avant l'ouverture du repas. Parcourant les mets des yeux alors que, de leurs odeurs, ceux-ci appelaient son appétit à s'éveiller, sa main s'aventura pour récupérer une part du flan de légume dont il n'aurait pu deviner la saveur sans la goûter mais qui avait l'air vraiment appétissante. « Donc tu parles couramment le château maintenant ? reprit-il en continuant de garnir son assiette. J'ai toujours voulu lui demander s’il n'y avait pas la possibilité de faire un toboggan entre la salle d'astro' et le rez-de-chaussé. » Au-delà de son intervention puéril, il voulait savoir ce que ça faisait de comprendre le château. Si son amie entendait, voyait ou ressentait les sensations qui parcouraient Poudlard en son sein. Il voulait comprendre ce qu'était exactement que cet élément qui avait fait échouer Aliénor à ses conclusions et pourquoi il en était aveugle alors que ça faisait 5 ans qu'il vivait là comme elle.

Mais pas tout de suite.

Tout de suite, son estomac grondait plus fort que sa tête et s'il ne mettait pas ses mains sur les bouchées de poisson que son voisin de table à la transversale avait l'air de vouloir engloutir tout seul, il allait mourir. Compter sur un buffet pour lui retourner la tête. S'élançant hardiment vers le plat, il batailla à sauver trois vol-au-vent des griffes de l'égoïste pour qu'au final, le plateau se remplisse par magie d'autres victuailles identiques quelques secondes après.

Seulement après avoir sécurisé toutes ses envies dans son assiette que l’irlandais se détendit suffisamment pour se souvenir de la problématique de sa camarade. Camarade dont le visage était désormais voilé derrière les volutes provenant d'une énorme marmite de bouillon étant apparu entre eux.

« Alors elle aurait fait ce qu'il fallait faire en partant. Que ça ait été sa première source de motivation ou pas. Je vois pas ce... » ...qui te tracasse autant se fit mâcher en même temps qu’un morceau de sa gourmandise pâtissière.

C'est faux, Chems avait bien deux, trois idées en réalité. Avec tous les dangers associés à cette magie, il y avait bien une dose de curiosité soulevée à voir une personne plonger d'elle-même dans une pratique aussi néfaste. Mais n'était-ce pas justement le moment où on commençait à s'y intéresser que l'on se faisait happer par son piège ? La tentation d'en savoir plus ? En ça, cette magie était perverse. En ça, il ne fallait pas s'en approcher ou même penser à le faire. Rien qu'à en discuter, l'adolescent sentait son attraction sur les bords de son esprit pour combien il voulait se montrer détaché. Il n'imaginait même pas ce qui se tramait dans la tête Aliénor qui en était déjà à se déchirer les lèvres rien qu'à réfléchir du sujet.

« Écoute, si elle en vient à avoir besoin d'aide, Loewy saura la trouver ici. » Cela sans dire que ce ne devait pas être le seul endroit que la femme devait avoir pour retomber en cas de besoin.

Le goût fantastique créé par l’association entre le poisson et la délicieuse crème dans lequel il avait été mariné fut néanmoins vite relégué au second plan, poussé par l’idée dérangeante qu’Aliénor était en fait, non pas frustré par crainte pour l’ex-directrice, mais intrigué par sa propre hypothèse. Fronçant les sourcils, Chems déglutit sa bouchée.

« Disons que c’est vrai et que ça concerne cette magie, tu as triple de raison de prendre garde à où tout ça peut te mener. »

Un frisson morbide lui parcourut les bras. Chems capta après coup qu’il n’était dû qu’à l’apparition du Moine Gras à proximité. Déjà, il lui démangeait d’aviser son amie d’éviter de rentrer là-dedans. Mais lui et Aliénor tournaient sur des systèmes d’exploitation similaires qui rendait chaque interdit le déclencheur d’une volonté machinale de la braver. Même si Chems aimait prétendre devant les regards que son entrée dans l’adolescence l’avait assagie, tout n’était souvent que manipulation pour mieux continuer à marcher sur des chemins qu’on voulait lui barrer. Et il suspectait que c’était également le cas pour sa camarade, rendant le conseil qui lui piquait la langue aussi contreproductif que dangereux. D’autant que peut-être qu’il se faisait des idées tout seul, la brune n’ayant, après tout, jamais explicitement annoncé qu’elle irait creuser dans cette affaire.

In my defense, I was left unsupervised
6ème année RP - Game On

17 oct. 2022, 14:45
 Libre  L'ombre au tableau
La jeune fille ne put retenir un rire suite à la remarque de son camarade. Au moins sa spontanéité avait le don de la dérider ! Alors qu’il remplissait son assiette, Aliénor attrapa deux trois victuailles qui apparaissaient par-ci par-là. Un peu de poulet, de la purée, de la sauce, des légumes et de la salade. De quoi faire une jolie assiette colorée qu’elle commença à discuter alors que son camarade rebondissait sur ce qu’elle avait dit. Elle haussa les épaules en mastiquant. Loewy besoin d’aide ? Elle irait certainement ailleurs qu’à Poudlard. Elle doit bien avoir des potes puissants qui trempent eux aussi dans de la magie pas net… Ah, maintenant tout ce qui pouvait toucher de près ou de loin à leur ancienne directrice devenait suspect ! Mais son regard se releva d’un coup vers son camarade quand celui-ci évoqua de ne pas tremper dans ce genre de magie. Elle fronça les sourcils une fraction de secondes avant d’envisager réellement la chose. Elle posa les dents de sa fourchette dans son assiette avant de la faire tourner sur place entre ces doigts.

-Tu pourrais aller jusqu’à là toi ?

Elle remonta son regard vers celui de son camarade alors que sa canine droite venait se planter dans sa lèvre inférieure.

-Je m’dis que, si c’est juste, si c’est pour se protéger, pourquoi on devrait pas utiliser les mêmes armes qu’eux ?

Non pas qu’elle envisage un jour de se battre contre un mage noir, mais ça restait une possibilité. Dans le train, elle avait gardé son calme parce qu’elle savait pertinemment qu’elle ne pouvait rien faire. Mais si elle avait sa baguette avec elle, si elle pouvait changer la donne dans une situation, si elle se retrouvait dans un cas où c’était elle ou son assaillant, pour sauver et protéger quelqu’un serait-elle prête à utiliser des sorts interdits ?

Elle détacha son regard de celui de Chems avant de secouer la tête de gauche à droite.

-Ouais f’in on en est pas là ! En tous cas si elle utilisait vraiment la magie noire et que ça s’ébruite t’imagine même pas la réaction des parents ! Panique immédiate !

Elle planta sa fourchette dans une pauvre carotte avant de l’avaler goulument. Ils avaient un certain don pour faire des très bons plats ces elfes de maison !

-Et non je parle pas le château ! Il parle pas, mais je sais que la magie qui est présente dans ces murs est dotée d’une conscience ou un truc du genre. Mais je peux pas trop t’en dire, l’enquête est en cours. Mais ce qui est sûr c'est que le château n’a clairement pas eu cette tronche toute sa vie. Avant il y avait un cristal en haut de la tour d’astro !

Les recherches avec Colby n’avançaient pas trop et à vrai dire c’était même un peu en stand-by. Colby allait de plus en plus mal et affaibli, elle ne voulait pas le faire cavaler de partout. Alors quand elle était avec lui, elle en profitait pour discuter, profiter du moment et parfois, avancer sur leur enquête. Mais ce n’était plus vraiment la priorité, elle voulait juste lui offrir de bons souvenirs.
Son regard se perdu un instant dans le vide. Elle ne l’avait pas encore vu cette année, mais elle se retint de chercher son visage parmi les Serdaigles. Elle ne voulait pas attirer l’attention sur lui, il n’aimait pas ça, même s’il mériterait clairement plus de lumière pour la personne qu’il est.

585 mots

Perséphone: Batteuse des Hel's, reine des Rumeurs
J'ai plus de virilité dans mon petit doigt que toi dans tout ton corps.
Aliénor Delphillia 6ème année RP, Poufsouffle

26 oct. 2022, 00:58
 Libre  L'ombre au tableau
Les clinquements de couvert accompagnaient les conversations autour du repas des élèves de Poudlard. Deçà, delà, des éclats faits d’exclamations ou de rires surplombaient parfois le volume moyen des voix des étudiants avant de se fondre dans le boucan. Au milieu de toute cette fanfare, la consonance de la discussion de deux sixièmes années à la table de Poufsouffle venait de changer, protégé par l’intimité paradoxale offerte par le tumulte de la foule.

Chems mit sa dégustation sur pause en réalisant ce qu’impliquait réellement la question de sa camarade. Il se rendait compte que Kristen Loewy n’était vraiment qu'un sujet accommodant pour disculper un cheminement de pensées controverse. « Parce qu'on a déjà... nos armes ? » hasarda-t-il après un petit temps en gobant une bouchée de flan. La magie était à ses yeux comme une empreinte. Que l'on pouvait renforcer, oui, mais dont la trace était unique à son détenteur. S’en référer comme d'un attirail interchangeable allait à l'encontre de sa vision. Mais ce courant de pensée, Alienor l’abrégea pour soulever un autre constat tristement risible. « Ouais, s’il n’y en a pas pour paniquer constamment avec tout ce qu’il s’est déjà passé ». Et en le disant, Chems jeta un coup d'œil au bout de table où étaient installés les nouveaux protégés d’Helga. Ses yeux s’arrêtèrent naturellement sur les visages les plus rayonnants du lot où il ne décelait pas le moindre soupçon de méfiance. L’irlandais terminera le reste de son assiette en leur souhaitant silencieusement une scolarité moins marqué par la peur par rapport à une bonne partie de la leur.

Pareillement à tous les petits éclats de voix dans la salle, l’évocation de cette magie noire se fondit dans la masse, repoussé dans les bavardages et balayé par la danse des fantômes pour enfin se perdre dans la charpente obscurcie par le ciel artificiel.

Récoltant les renseignements que sa camarade lui confia sur sa découverte sur les anciennes particularités du château (en même temps qu’une bonne louche de bouillon), Chems replongea dans cette intrigue fascinante, et nettement moins pesante. Ses yeux s’écarquillèrent d’imaginer un Poudlard encore plus extravagant qu’il ne l’était déjà. L’image lui rappelait d’ailleurs le souvenir de la plage qu’ils avaient découvert avec Deryn dans un des tableaux du couloir.

« Qui sait ? Il faut p’t’être juste trouver la bonne manière de communiquer, souligna-t-il en manipulant sa cuillère comme le pointeur d’un instit. C’est lui qui gère les sabliers quand les profs accordent et retirent des points. Et il arrive aussi à comprendre nos besoins pour y répondre par le biais de la salle sur demande. C’est dommage que la compréhension aille que dans un sens. »

In my defense, I was left unsupervised
6ème année RP - Game On