Inscription
Connexion

6 sept. 2021, 15:34
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
1er septembre 2046


Randall était encore sous le choc d'avoir traversé un mur en y courant dedans tête la première. Encore un détail dont sa mère avait oublié de lui en parler. Elle avait l'air assez calme pour dire que son seul et unique fils allait rentrer dans un train pour l'emmener loin d'elle. Probablement parce qu'elle avait tellement l'habitude que Randall soit dehors au milieu de la forêt à la recherche d'une plante rare.

Kristen laissa une belle marque de rouge à lèvre sur le front de son fils et l'aida ensuite à monter sa valise dans le train en la soulevant depuis le quai. Il était un peu en avance. Sa mère devait vite repartir au travail, elle avait reçu une dizaine de réservations de dernière minute pour un souper important. Et c'est ce qu'elle fit. En disant aurevoir à son fils de sa main, elle cria "Je t'aime fort Randall, profite !" et disparut parmi les quelques familles déjà présentes.

Après avoir trainé sa valise jusqu'à moitié du wagon dans lequel il était entré, Randall rentra dans la cabine vide. La majorité du wagon était encore vide, mais de plus en plus de parents commençaient à arriver avec leurs futurs prodiges. Randall avait conclut que plus proche il était des entrées du wagon, plus il risquait d'être coincé avec les derniers enfants en retard ou alors avec ceux qui prenaient beaucoup trop d'affaires. Il voulait éviter l'agitation ainsi que le manque de place.

Quelques minutes dans le train, et le stress commença à monter. Des bruits de pas et des silhouettes passaient de plus en plus souvent devant sa cabine mais personne n'entrait. Randall ne savait pas vraiment s'il voulait que cette porte s'ouvre ou pas. Il a de la peine à faire confiance, il a peur des regards qui jugent et des commentaires qui blessent. Mais il aime les gens. Rencontrer de nouvelles personnes pourrait lui faire du bien il pense.

Afin de se calmer un peu, Randall tourna son regard vers l'extérieur du train. Il pensait à la forêt, mais il n'allait pas la trouver de l'autre côté de la fenêtre. Pas pour l'instant. Il croisa regard avec quelques enfants qui courraient dehors, sans vraiment savoir s'ils le voyaient depuis l'extérieur. Le temps passait de plus en plus vite, il était bientôt l'heure du départ. Mais pourtant Randall avait l'impression de vivre une éternité d'attente. Il mit la main dans la poche de son pull à capuche noir et sortit un livre que son père lui avait donné pour le voyage. C'était une sorte de guide sur les différents animaux de la planète. Richard avait acheté ce livre il y a un mois et l'avait remplit d'annotations au crayon pour son fils. Chaque page présentait une espèce, et dans chaque page le père de Randall avait fait de son mieux pour lui présenter la créature magique la plus proche, ou plus ressemblante, à l'animal en question. Randall avait hâte de les voir en vrai, ces notes le faisaient rêver, il s'illustrait des images à l'encre d'imagination. Il prit un moment pour remercier son père en souriant à son livre et replongea dans sa lecture.
Dernière modification par Randall Spilosoma le 15 sept. 2021, 10:25, modifié 1 fois.

I have thalassophobia yet I love Shark Tale.
#8c7018

7 sept. 2021, 13:57
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
Helen
13 ans

Helen venait de traverser trois wagons du train à la recherche de son frère. Cet idiot avait oublié son hibou sur le quai. Elle l'avait vu disparaître dans un wagon avec un groupe de garçons de Poufsouffle. Elle s'était alors retrouvée là, avec le hibou de son frère, au lieu d'aller retrouver ses camarades de promotion, comme elle l'aurait voulu. Elle ouvrait tous les compartiments pour espérer voir la tête de Cullen en se trimbalant et sa valise et la cage de son immonde volatile. Ahh, elle détestait ces bestioles.
Elle s'arrêta un instant pour s'éponger le front qui gouttait de sueur et ouvrit un nouveau compartiment. Un garçon s'y trouvait, mais ce n'était pas son frère. La jeune fille souffla de colère. Comment pouvait-il être aussi stupide au point d'oublier son hibou ??? Oh, et puis tant pis, se dit-elle, il le récupérera à Poudlard.
A présent, elle ne savait pas où se trouvaient ses camarades et elle n'avait plus le courage de les chercher dans tout le train. Elle entra donc dans dans le petit compartiment, rangea sa valise, posa la cage du hibou sur un siège et se laissa tomber sur la banquette, épuisée. Déjà qu'elle n'était pas ravie de rentrer à Poudlard, cette situation empira son humeur.
Elle prit alors le temps d'observer le garçon en face d'elle. Il tenait un livre dans les mains et devait être en première année. Elle se rendit compte qu'elle s'était imposée dans le compartiment et que peut-être attendait-il d'autres élèves.

"Salut, commença-t-elle, t'es nouveau ?

Au même moment, Royal, c'était le nom du hibou - ridicule - battit des ailes dans la petite cage, ce qui fit sursauter Helen.

Ahhh, pesta-t-elle, arrête ça ! Et sans attendre d'accord, elle empoigna la cage et la posa juste à côté du garçon. Tu t'y connais en hibou ? Je le déteste, il sera mieux à côté de toi.

Elle se rassit alors, soulagée de ne plus sentir la présence de l'horrible bête à ses côtés et sortit de sa poche Eklias, son crapaud. Alors, elle retrouva son sourire.
Mhoooo, t'es bien plus gentil toi, mais oui t'es un gentil crapaud. Elle savait qu'elle était ridicule quand elle lui parlait, mais là, elle était seule avec un première année qu'elle ne recroiserait sûrement plus jamais après, alors, ça n'avait pas trop d'importance. Elle déposa un gros bisou sur la tête du batracien, le prit dans ses deux mains et le mit devant les yeux du garçon.
Hein c'est vrai qu'il est trop mignon"


@Randall Spilosoma, j'espère que ça te convient ^^

4ème année rp - #8080BF
"Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse."

7 sept. 2021, 17:09
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
Stella Ruewen,
Première Année, 11 ans
Stella se sentait perdue. Il y avait trop de monde. Des enfants, des adolescents, des adultes. Dans la foule, elle avait tout juste eut le temps d'embrasser sa mère, son père et sa sœur avant de se faire happer par un groupe de Moldus. Alors, la jeune fille s'était dirigée vers le mur. Celui qu'elle avait remarqué.

La jeune fille s'était positionnée droit devant, et avait couru vers lui tête la première. Elle avait confiance. Ses parents l'avaient prévenus qu'elle allait devoir faire ça. Donc elle n'avait pas été surprise.

Stella s'approcha du train en tirant derrière elle une valise d'une tonne. Elle la hissa tant bien que mal dans le wagon, et partit à la recherche d'un compartiment. Elle ne savait pas où était Louise et se sentait trop lasse pour commencer à la chercher. Alors elle avança à l'aveugle et entra dans un compartiment au hasard. Il y avait déjà deux personnes. Un garçon qui devait avoir un an de moins qu'elle et une jeune fille plus âgée. Tant pis. La jeune Ruewen hissa sa valise dans un espace destiné à ça, avant d'aller s'assoir sur la banquette à côté de la fille.

C'est alors que Stella remarqua ce que faisait l'élève à côté d'elle. Elle.....parlait à un crapaud ? Bon, pourquoi pas. Tout d'un coup, elle le fourra sous le nez du garçon tout en lui demandant s'il était mignon. Alors, Stella se sentit obligée d'intervenir.

- Salut ! Je m'appelle Stella Ruewen et je suis en Deuxième Année ! Et vous ? Puis Stella s'adressa à l'autre fille, se tournant vers elle, Il est drôle ton crapaud. Il s'appelle comment ?

@Randall Spilosoma, @Helen Primrose, à vous ! :cute:
Dernière modification par Stella Ruewen le 27 sept. 2021, 11:02, modifié 1 fois.

« Si elle joue tant avec le feu, c'est qu'elle s'est déjà brûlée. Et que, malgré la douleur, elle a aimé la danse de la flamme dans son cœur. » _ Myra Eljundir

7 sept. 2021, 18:39
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
1er septembre 2046
Peu de temps avant le départ du train


Parmi les cris et pas de course des autres enfants dans le wagon, Randall distingua un bruit de portes coulissantes qui s'ouvraient au fur et à mesure, de plus en plus proche. Il essaya de se concentrer sur son bouquin en priant que ce ne soit pas un groupe de garçons qui embêtent les autres élèves. Un silhouette féminine s'arrêta quelques secondes devant son compartiment, il redirigeait son regard sur les pages de son livre une fois de plus, respirait profondément et resta calme. La porte s'ouvrit. La fille envahit son compartiment sans rien dire mais le regardant, elle s'installa ensuite face à Randall avec un hibou en cage qu'elle finit par déplacer à côté de lui et l'adressa la parole, demandant si Randall était nouveau, mais sa deuxième question attira encore plus son attention.

Randall, les yeux fixés maintenant sur le hibou de la fille répondit - J'adore tous les animaux. J'observe souvent les oiseaux avec mon père. Ton hibou est magnifique ! Est-ce qu'il pince ? - Demanda Randall déjà avec un doigt dans la cage caressant la tête du oiseau.

La fille aux cheveux foncés, qui semblait être plus âgée, n'entendait pas la question et sortait maintenant un crapaud de sa poche et commença à lui parler comme s'il était un petit enfant. Randall ne la connaissait de nulle part, mais à premier abord elle avait l'air géniale comme personne, elle avait l'air gentille et apparemment elle aime bien les animaux. Au même moment, une deuxième fille, qui avait l'air plus jeune s'était installée à côté de la première sans que Randall s'en rende compte, l'hibou et le crapaud l'avaient fait complètement oublier son stress d'avant.

- Salut ! Je m'appelle Stella Ruewen et je suis en Première Année ! Et vous ? Puis la jeune fille s'adressa à la première, se tournant vers elle, Il est drôle ton crapaud. Il s'appelle comment ?

- Randall. Dit-il nerveux. Spilosoma. Je suis en première aussi. Réponda-t-il maintenant aux questions des deux filles.

Il suivit Stella du regard pour atterrir, tout comme elle, avec ses yeux sur la fille plus âgée. Et attendit que celle-ci se présente ainsi que son crapaud qu'elle tenait maintenant si proche de son nez que Randall pouvait le sentir.

@Helen Primrose @Stella Ruewen c'est parfait ! À vous...

I have thalassophobia yet I love Shark Tale.
#8c7018

15 sept. 2021, 11:51
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
C'était une nouvelle rentrée pour Thaïs, l'appréhension de sa première année était extrêmement loin. Elle avait hâte de retourner à l'école. Sa première année avait été un régale, un pur bonheur.

La séparation ne fût pas compliqué. Toute la famille l'avait déjà vécu. Les inquiétudes étaient loins maintenant. Seule Noëlie, sa petite sœur, espérait recevoir sa lettre l'année prochaine. Thaïs dit au revoir à tout le monde. Le train sonnait déjà le départ vers Poudlard.

Thaïs se pressa et monta dans le wagon. Ce qui ne changeait pas c'était le poids de sa malle. Quelle corvée ! Elle remonta l'allée du wagon en quête d'une place. Comme d'habitude les allées n'étaient pas vide, il fallait slalomer entre les élèves. Elle espérait trouvé Ellana mais avec tout ce monde... Elle crut voir Charlotte de loin. Elle avait vraiment hâte de retrouver tout le monde. Et que les cours reprennent, surtout potion et sortilège. L'avantage cette année c'est qu'il n'y avait pas astronomie. Ça ne lui manquera pas !

Elle continua de rêvasser jusqu'à ce qu'elle arrive devant un wagon avec déjà 3 élèves. Ils avaient l'air nouveau. Thaïs n'eut pas la patience de chercher plus loin. Elle ouvrit le compartiment et dit:

-"Bonjour. Ça ne vous dérange pas si je m'installe avec vous ?"

"En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit." Albert Camus
#2a827c - -

17 sept. 2021, 18:25
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
Helen observa sans réagir le garçon caresser la tête du hibou. La Serdaigle ne l'avait jamais approché aussi près, le seul fait de croiser son regard lui donnait des frissons. Avant de sortir Eklias, elle répondit à la question du garçon :

"Oh, c'est pas le mien, et heureusement !"

Mais alors qu'Helen était en train de présenter son petit compagnon gluant à son voisin de compartiment, un frisson de stress la figea. La porte s'était ouverte et quelqu'un était en train de rentrer. Elle sentait déjà la vague de gêne et de honte l'envahir si quelqu'un qu'elle connaissait la voyait en ce moment même, complètement gaga de son crapaud en abordant un première année...
Mais elle tourna la tête et elle aperçut une fille qui se présenta d'emblée. Une première année aussi. Le corps de la jeune fille se relâcha et, plus détendue, elle se présenta à son tour :

"Moi, c'est Helen"

Mais alors, la fille - Stella - continua de parler d'un ton un peu trop enjoué en évoquant Eklias, qui, au même moment, sauta des mains de la jeune filles avant de disparaître sous les banquettes.

"Rahhh, c'est malin, tu lui as fait peur !" rouspéta-t-elle en direction de la fillette.

Elle se mit alors à quatre pattes dans le compartiment et regarda en dessous des sièges en quête de sa bestiole à pustules.

"Ekli ? appela-t-elle, viens-là mon gros"

Ses appels n'eurent pas de succès, son crapaud était inapercevable. Alors, en s'adressant au garçon, elle demanda, blasée :

"Randall, tu peux me donner s'il te plaît dans la poche de ma veste, il y a une boîte de criquets, je vais essayer de l'attirer avec."

C'est à ce moment là qu'un nouvelle fille ouvrit leur compartiment et demanda si elle pouvait se poser là. Manquait plus que ça, pensa la Serdaigle. Elle ne pouvait espérer pire comme voyage.
Helen se redressa alors et, les joues rouges, adressa un joli sourire à la nouvelle venue. Mais intérieurement, elle souhaitait de tout son être qu'un des deux bambins déjà présents lui dise qu'il n'y avait plus de places.
Et puis, avec la cage de Royal, elle n'aurait plus la place d'étirer ses jambes, rouspéta-t-elle, toujours dans sa tête.

4ème année rp - #8080BF
"Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse."

20 sept. 2021, 23:52
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
"Okay, Helen à gauche, Stella à droite. Helen à gauche, Stella à droite." Se répéta Randall dans sa tête afin de retenir les prénoms des deux filles. Ce n'était pourtant pas très compliqué, mais étant donné son talent pour se socialiser avec les gens il risquait soit d'oublier un prénom, soit de les échanger... Il refusait de se mettre dans une honte pareille lors de ses premières rencontres à Poudlard, ou plutôt avant même d'y être.

Le crapaud de St.. Helen. Le crapaud de Helen avait, pour une raison que Randall n'avait pas vraiment suivit à force d'essayer de retenir les prénoms, disparu sous le siège des deux jeunes filles. Helen se trouvait à genoux à essayer de l'attraper et lui demanda de l'aide. Randall suivit ses instructions et alla fouiller les poches de sa veste pour trouver la boîte à criquets.

Une quatrième passagère ouvra la porte à ce moment en demandant si elle pouvait s'incruster. "Encore une fille ? Je vais devoir retenir un prénom de plus..." Dramatisait Randall dans sa tête de manière ridicule mais désespérée. En même temps, il trouva enfin la boîte à criquets dans une des poches, à l'aveugle, fixant la nouvelle arrivante. Il sortit la boîte et la tendit à Helen.

"On est un peu serrés, mais je crois qu'on arrive à trouver de la place, je peux toujours porter le hibou sur mes genoux, enfin... vous en pensez quoi ?" Dit-il en s'adressant aux deux filles, mais Helen avait prit la boîte et avait de nouveau la tête sous le siège. Randall ne voulait pas prendre la décision tout seul, il tourna son regard vers Hel... Stella. Il fixa Stella en attendant que celle-ci le soutienne.

I have thalassophobia yet I love Shark Tale.
#8c7018

21 sept. 2021, 17:49
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
Stella, gênée, se fit toute petite. Elle n'avait pas voulu agacer la fille qui se trouvait dans le compartiment. Elle voulait seulement communiquer son enthousiasme. La jeune Ruewen allait s'excuser, quand au même moment, une jeune fille entra dans le compartiment et leur demanda si elle pouvait élire domicile ici. Enfin, elle ne le demanda pas comme ça, mais...

La dénommée Helen se redressa les joues un peu rouges, et adressa un sourire un peu forcé à l'intention de la nouvelle arrivante. Randall alla chercher la boîte demandée par la Troisième Année et la lui tendit. Après quoi, il déclara :

- On est un peu serrés, mais je crois qu'on arrive à trouver de la place, je peux toujours porter le hibou sur mes genoux, enfin... vous en pensez quoi ?

Stella lui adressa un grand sourire. Elle n'allait pas refuser une nouvelle amie en plus !

- Hum, je pense que ça devrait pouvoir le faire. Je m'appelle Stella Ruewen, lui c'est Randall Spilosoma et la fille qui n'a pas l'air de bonne humeur c'est Helen.

La Ruewen avait prit la liberté de présenter tout le monde, mais elle savait que Randall ne lui en voudrait pas. En revanche, elle savait aussi qu'elle n'aurait pas dû provoquer la Troisième Année, mais c'était si drôle. Alors, la fillette adressa un clin d'oeil à l'intention de Randall et de la nouvelle arrivante. Hum, Helen allait probablement se fâcher. Finalement, c'était peut-être une mauvaise idée....

@Randall Spilosoma, @Helen Primrose et @Thaïs South. ;)
Désolée si Stella semble arrogante, mais elle ne l'est pas.
Elle veut juste s'amuser, alors la mangez pas ! :lol:

« Si elle joue tant avec le feu, c'est qu'elle s'est déjà brûlée. Et que, malgré la douleur, elle a aimé la danse de la flamme dans son cœur. » _ Myra Eljundir

3 oct. 2021, 15:42
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
Le compartiments était bien rempli déjà. Des nouveaux, des anciens.... Ils avaient l'air bien occupé. L'une était à moitié couché au sol, malgré son sourire on sentait que sa présence n'était absolument pas prévu et la place était extrêmement restreinte.
Thaïs se demanda s'il était une bonne idée d'imposer sa présence. Elle observa ses camarades. Dans tous les cas elle pouvait réduire son matériel pour gagner de la place. Mais allez dans un compartiment où elle serait de trop, ne l'emballait absolument pas.

-"Vous êtes certain. Je vois bien que votre matériel prend beaucoup de place. Je ne veux pas m'imposer en plus. La route est tout de même longue."

Thaïs vu que ses camarades avaient des animaux. Quel chance, elle aimerait tellement en avoir un. Elle avait eu la chance de faire un tour dans la menagerie magique lorsqu'elle avait été sur le chemin de traverse. Elle avait adoré ce magasin. Il regorgeait d'animaux en tout genre. Elle avait adoré les Boursouflets. C'est la première fois qu'elle voyait ce genre d'animaux. Elle avait vraiment hâte d'avoir une bourse suffisante pour s'en offrir un. Les autres animaux étaient déjà plus habituel. Certe un moldu n'en avait pas en animal de compagnie mais on les connaissait déjà. Elle avait tout de même hésité avec un hibou, ce n'est pas tout les matins qu'un enfant de moldu a un hibou pour transporter son courrier.

désolé pour mon absence

"En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit." Albert Camus
#2a827c - -

9 oct. 2021, 19:04
 SEPT.46  Appréhensions  Privé 
Helen se saisit de la boîte de criquets que Randall lui tendait en écoutant les réponses de ses deux voisins de compartiment.
Oh non, pesta-t-elle, le petit invitait la nouvelle venue à les rejoindre...
Agacée, la Serdaigle sortit un insecte séché de la boîte qui dégagea une forte odeur lorsqu'elle l'ouvrit, et attira son crapaud avec un petit sifflement.
Mais alors qu'elle avait décider de laisser de côté ces gamins pour ne s'affairer uniquement à retrouver Eklias, son sang ne fit qu'un tour. Stella venait de la présenter à l'autre fille comme "celle qui n'a pas l'air de bonne humeur".
Mais pour qui se prenait-elle ? se demanda-t-elle, choquée. Jamais Helen n'aurait osé parler à quelqu'un de cette manière lorsqu'elle était en Première Année. Et encore moins lors de son premier jour. Cette petite peste ne manquait pas de toupet, s'exaspéra le jeune fille. Elle allait la remettre à sa place :

"Je peux savoir pour q"

Un croassement venait de l'interrompre et, tournant la tête, Helen aperçut son crapaud qui se délectait de sa friandise préférée. Helen poussa un soulagement et, une fois que le petit amphibien eut engloutit le criquet, il sauta dans les mains qu'elle lui tendait.
Elle reporta alors son attention sur la petite Stella et au lieu de finir sa phrase, elle se contenta de coller un gros baiser sur la tête gluante de sa bestiole. Il venait sûrement de l'empêcher de faire une bêtise.
Maintenant qu'Helen était un peu redescendue, elle put prendre du recul et se dit que la fillette n'avait rien dit de méchant et qu'elle avait surtout été maladroite. Elle risquait de s'attirer des ennuis au château si elle commençait comme ça car les mauvaises farces y sont très fréquentes.
Elle se contenta alors de lui dire, d'un ton calme :

"Je te conseille de faire attention à ce que tu dis quand tu seras à Poudlard... Je te rappelle que je peux te rendre muette ou te faire cracher des limaces juste avec un coup de baguette.

Elle avait peut-être été trop loin car étant donné que tous les élèves avaient du remettre leur baguette et qu'ils ne les récupéreraient qu'à la gare de Pré-au-Lard, une fois arrivés, sa menace tombait à l'eau. Mais bon, elle espérait tout de même que le message était rentré.

Helen rejoignit donc sa place et se calla bien dans son coin, Eklias dans sa main. Pour répondre à la nouvelle qui "ne voulait pas s'imposer", la Serdaigle s'exprima :

"Mais non, installe-toi, tu es la bienvenue ! J'espère que les animaux ne te dérangent pas. Elle s'empara alors de la cage de l'effroyable hibou et la plaça devant ses pieds pour que la fillette puisse s'installer. "Comme je suis de mauvaise humeur, je vous laisse faire connaissance" finit-elle avec un regard mesquin vers Stella.

4ème année rp - #8080BF
"Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse."