Inscription
Connexion

05 avr. 2023, 22:41
Sautebuisson, périls et désolation
19 Septembre 2047
Cours de Vol du vendredi après-midi
@Orlaith Ó Súilleabháin & Ernest Stevens
Cet après-midi là, le ciel grisonnant semblait coller avec l’humeur d’Ernest. Il appréhendait de retourner en classe de Vol après le désastre du premier cours. Ce n’était pas compliqué, il avait fini à l’infirmerie. En apercevant le matériel au sol, il sentit un nœud se former au creux de son ventre. Il prit une inspiration profonde et avança sur le terrain. Il y avait des choses plus insurmontables dans la vie non ? Quand le Professeur Mason prit la parole, le petit brun sentit une pointe de soulagement en constatant que le cours serait principalement théorique. Il s’assit donc par terre et écouta son professeur avec attention. Ça, il savait le faire.

Son visage se décomposa finalement quand l’adulte proposa de passer à la pratique. Il n’était déjà pas capable d’avoir des résultats probants quand il s’agissait d’appeler son balai et de s’élever dans les airs, alors entreprendre une partie de Sautebuisson… Mais il se plia à la tâche, docile. Il n’était pas enchanté, d’autant plus que le sport en question nécessitait de lâcher les mains de son balai. Il n’était déjà pas très à l'aise sur un balai alors en plus ne pas le tenir. Mais il n’allait pas rester au sol à regarder les autres. La dernière fois, il avait été la cible de quolibets de quelques élèves de Gryffondor. Pas question de leur donner une nouvelle occasion de se moquer de lui.

Ernest enfila son équipement ainsi que les lunettes de protection. On ne savait jamais. Et puis il inspecta minutieusement son balai. À deux reprises. On n’était jamais trop prudent. Les binômes attribué, l’adolescent se retrouva avec Orlaith Ó Súilleabháin. C'était bien sa veine. S'il ne connaissait pas la gamine, son rire ne lui était pas étranger. Elle faisait partie de ce groupe de rouges arrogants. Le petit brun ramassa son balai et l’enfourcha. Comme il ne répondait qu’une fois sur deux à l’appel, autant éviter de se ridiculiser.

Malgré ses recherches sur le sortilège de coussinage, il lui avait fallu plusieurs minutes pour trouver la bonne position. Malgré les regards qu’il sentait posé sur lui, il finit par trouver une position plus ou moins confortable. Il frappa doucement le sol pour s’élever d’une cinquantaine de centimètre, ce qu’il trouvait déjà assez dangereux. À la vue de la haie et de sa taille, Ernest compris qu’il faudrait qu’il prenne plus de hauteur. Et le plus dur restait encore à faire.
Dernière modification par Ernest Stevens le 22 oct. 2023, 19:06, modifié 2 fois.

2ème année RP 48-49 / 13 ans / FICHE PR / Discord : erneststevens
"J'ai l'âge d'être ta mère mais tu peux me tutoyer :D"

20 août 2023, 16:38
Sautebuisson, périls et désolation
Orlaith n'avait touché qu'une seule fois à un balais pour l'instant. La semaine dernière. Et ça faisait une semaine qu'elle y repensait en boucle. La petite sorcière avait toujours aimé le sport, elle avait toujours eu envie de sensations fortes. Mais le Vol était monté en une seule séance dans le top de ses activités préférées, côtoyant l'escalade.
Tous les autres cours ne présentaient aucun intérêt pour la rouquine, qui s'était déjà lassée du simple bonheur de pratiquer la magie. Mais pas de celui de monter sur un balais. D'ailleurs, quand elle avait appris qu'il était impossible pour elle de voler en dehors des cours, elle s'était énervée toute seule avant de reprendre contenance.
Il fallait attendre patiemment les cours. Et cette fois, le cours arrivait. Elle espérait ne pas être déçue. Non, elle devait ne pas être déçue ! Ça devait être aussi bien que la dernière fois !

Et non. Désillusion. C'était un cours théorique. Ou du moins, le professeur l'annonça comme tel. Orlaith se força au début à écouter, pensant que ça serait intéressant. Mais rien à faire. Elle était ennuyée. Elle laissa son esprit divaguer et commença à jouer avec ce qu'elle trouvait, ce qui était à portée de main.
Elle décrocha complètement du cours, ne captant que quelques mots. Sautebuisson, haies ou balle, mais elle n'y prêtait aucune attention. Elle revint au présent en voyant tous les enfants qui l'entouraient se lever. Le cours était fini ?! Non, sûrement pas. Ils commençaient à enfiler des protections. Il y avait une partie pratique ! Ils allaient voler !
Revigorée d'un coup, la Gryffone sauta sur ses jambes et enfila rapidement un casque et des gants, rares protections dont elle se souvenait. Elle regarda alors son balais, vérifiant son état en quelques secondes. Bon, il avait l'air solide non ?

Et c'est alors que des binômes furent annoncés. Elle fronça ses sourcils. Pourquoi ils auraient besoin d'être deux pour voler ? C'était un exercice spécial ? Tout compte fait, elle aurait peut-être dû écouter les consignes... Et elle était avec Ernest Stevens. Un Serpentard aux cheveux bruns qui avait simplement l'air... Désagréable.
Il affichait un air renfrogné et n'avait pas l'air de vouloir discuter, ce qui amusa la fillette. Il avait l'air de se penser bien supérieur à elle pour l'ignorer ainsi, mais elle ne doutait pas de sa supériorité à elle dans les airs ! Si sa figure lui disait quelque chose, elle n'avait pas de souvenir précis de lui et ne chercha pas à s'en remémorer. S'il ne lui revenait pas, c'est qu'il ne devait pas être très intéressant.

Il se hâta d'enfourcher son balais, mais une fois dessus, il se tortilla au moins 5 bonnes minutes, comme s'il était déjà pressé de tomber. Elle haussa les sourcils. Elle devait vraiment s'entraîner avec lui ?! "Debout !" lança-t-elle, sa main droite au dessus du manche. Il lui sauta dans la main, et elle l'enfourcha gaiement.
Donnant un coup contre l'herbe, elle commença à s'élever doucement pour arriver à la hauteur de son partenaire. Juste en face d'eux se trouvait une haie qui les surplombait encore légèrement. Et la petite sorcière n'avait aucune idée de ce qu'iels étaient sensés faire avec. Elle se tourna vers le Vert, et se força à lui adresser la parole. Peut-être qu'il finirait par la regarder convenablement en devant lui répondre. "J'ai pas bien écouté le cours en fait... On est sensés faire quoi là ?"

@Ernest Stevens me voilà ! J'espère que ça te convient, n'hésite pas à me dire s'il y a quoi que ce soit qui te dérange !

✭ La rage d'avoir grandi trop vite quand des adultes volent ton enfance. [...] La rage car ce monde ne nous correspond pas ! ✭
Code RP : color=#116050 ✭ 2e Année RP ✭ Fiche RPFiche PRChocogrenouillesMarrainage

28 août 2023, 13:24
Sautebuisson, périls et désolation
Ernest avait déjà fait un effort considérable en s’élevant dans les airs à une hauteur qu’il jugeait encore sécurisante. Il pouvait déjà tomber certes, mais la chute restait de l’ordre du raisonnable. Il repensa à la descente en piquée qu’il avait faite lors de leur premier exercice et le soleil qui s’en était suivi. Ses mains se crispèrent un peu plus sur le manche. Il pouvait sentir le regard de son binôme posé sur lui et ça n’avait rien de bienveillant. Il essaya tant bien que mal de quitter son balai des yeux pour regarder sa “camarade de classe”. D’une voix assurée, Orlaith appela son balai qui lui obéit de suite. C’était d’autant plus rageant.

Une fois à son niveau, elle fit l’aveu de ne pas savoir en quoi consistait l’exercice proposé par le professeur Mason. Ernest leva les yeux au ciel mais les redescendit bien vite en sentant son équilibre précaire. Qu’est-ce qu’il aurait aimé l’ignorer et passer à côté de ce petit “jeu”. Mais avait-il vraiment le choix ?

“On doit se mettre de chaque côté de la haie et se faire des passes. Celui qui laisse tomber la balle donne un point à son adversaire…”

Il indiqua l’autre côté de la haie à la demoiselle pour lui faire comprendre qu’elle devait s’y placer. S’il pouvait éviter de faire quelques mètres, ce serait déjà ça de pris. Une main agrippée à son balai, le petit brun se coucha quasiment intégralement dessus pour arriver à saisir le ballon. Il devait probablement avoir l’air ridicule mais la peur le tétanisait et le maintenait collé contre le manche. Il tenta de se redresser et de prendre un peu de hauteur dans un mouvement fastidieux et pénible. Ses jambes étaient complètement enroulées autour de l’arrière du manche.

Il oscillait dangereusement mais il n’était pas question d’abandonner face à la Gryfonne. Il irait jusqu’au bout, même s’il devait y laisser sa peau. Pas question d’abandonner et de lui donner cette satisfaction ou quelques motifs de plus de se foutre de lui. Il lui fallu rassembler tout son courage pour amorcer un geste de lancer. Aussi vite qu’il avait lâché la balle, il agrippa à nouveau son manche des deux mains. Il releva les yeux pour voir la projectile se cogner mollement contre la haie et retomber sur le sol. De son côté. Une grimace se dessina sur son visage.

“Un point pour toi…”

2ème année RP 48-49 / 13 ans / FICHE PR / Discord : erneststevens
"J'ai l'âge d'être ta mère mais tu peux me tutoyer :D"

05 oct. 2023, 16:52
Sautebuisson, périls et désolation
Évidemment, le Serpentard ne loupa pas l'occasion de démontrer une nouvelle fois son arrogance. Il leva les yeux au ciel, et Orlaith ne put retenir un ricanement en le voyant perdre son équilibre si facilement. Décidément, s'il ne redescendait pas rapidement, elle n'aurait pas trop de mal à l'y encourager... Littéralement.
Heureusement, il se décida quand même à lui expliquer le principe de l'exercice. Parfait : c'était donné ! Les jeux de balle, c'était vraiment les plus simples, et avec un adversaire comme ça, la Gryffone n'aurait pas trop de mal à gagner. Elle afficha un sourire satisfait et lâcha un hochement de tête comme simple remerciement.

Elle suivit son geste sans le relever, et se positionna. Le garçon ramassa la balle avec difficulté, et c'était donc à son tour de commencer. Avec la haie, la fillette ne voyait pas complètement ses mouvements, et commença donc à s'impatienter. Non mais qu'est-ce qu'il attendait pour lancer cette fichue balle ?! C'était quand même pas si dur.
Elle leva donc le manche de son balais pour s'élever de quelques centimètres, et la scène était simplement mémorable. Agrippé sur son manche comme un Kappa à sa victime, Ernest était simplement blême. On aurait dit qu'il voyait sa vie défiler devant ses yeux en ce moment même. Pathétique.

Et son lancer... Merlin, son lancer. Effectivement, il faudrait qu'il ose se redresser pour faire passer la balle de l'autre côté, mais ça ne semblait pas être au programme. C'est avec un air dépité qu'elle l'observa retomber lentement au sol. Aucune tentative du Serpentard d'aller la récupérer. La Gryffone amorça un mouvement pour aller la chercher, mais ce n'était pas de son côté.
Si elle jouait dans les règles de l'art, ce n'était donc pas son problème. Elle se pencha confortablement en arrière, croisant les bras. "Et bah, ça commence déjà. Tu vas la ramasser ou t'as b'soin que j'le fasse ?" Un petit ton méprisant teintait sa voix, mais elle tenta de le maitriser. Après tout, elle pouvait bien faire cet effort. Autant qu'il progresse plutôt qu'elle passe l'heure à aller ramasser ses balles, mais il ne semblait pas en état de le faire.

✭ La rage d'avoir grandi trop vite quand des adultes volent ton enfance. [...] La rage car ce monde ne nous correspond pas ! ✭
Code RP : color=#116050 ✭ 2e Année RP ✭ Fiche RPFiche PRChocogrenouillesMarrainage

08 oct. 2023, 08:53
Sautebuisson, périls et désolation
À ce rythme-là, la seconde partie du cours allait être bien longue. L’air dépité, Ernest observait la balle qui gisait au sol. Il avait parfaitement conscience de sa médiocrité et du caractère pathétique de la scène mais se le faire rappeler par les soupirs et les réactions d’Orlaith ne faisaient que tourner le couteau dans la plaie. Il s’était bien dit qu’il pourrait laisser la rouquine aller ramasser la balle mais elle ne semblait pas décidée à lui faciliter la tâche. Pourquoi l’aurait-elle fait ?

Ses dents se serrèrent un peu plus à la remarque de la Gryffondor. Et malgré la peur qui tétanisait chacun de ses membres, il se décida à faire redescendre son balai pour aller récupérer le projectile. Pas question de donner la moindre satisfaction à Orlaith. Peu importait ce que ça lui coûterait. Peu importait à quel point il serait ridicule, il n’allait pas lâcher. Dans un nouvel effort particulièrement pénible, l’adolescent consenti à lâcher le manche de son balai d’une main pour tendre la main et récupérer la balle.

Au moins, il n’était pas encore tombé. Mais la journée n’était pas terminée. Il redressa légèrement le manche en essayant de se concentrer sur le haut de la haie et pas sur les crampes qui saisissaient le creux de son ventre et commençaient à envahir la plupart de ses muscles tendus. Peut-être aussi que les sarcasmes de la rouquine arrosaient les graines d’un amour-propre jusqu’alors inexistant, faisant germer le début d’un égo.

À présent qu’il avait repris sa position dans les airs, il fallait à nouveau rompre l’équilibre fragile pour lancer le ballon. Le petit brun opta pour une stratégie différente avant de prendre une grande inspiration. Plutôt que de tenter de viser avec force et précision, ce dont il n’était absolument pas capable dans cette configuration, il jeta la balle en cloche. Au moins, elle arriverait de l’autre côté cette fois-ci.

2ème année RP 48-49 / 13 ans / FICHE PR / Discord : erneststevens
"J'ai l'âge d'être ta mère mais tu peux me tutoyer :D"

18 févr. 2024, 23:59
Sautebuisson, périls et désolation
Son regard toujours méprisant affiché sur son visage, Orlaith affichait sa claire supériorité à ce jeu en se tenant assise sur son balais sans même le tenir tandis qu'Ernest descendait tant bien que mal vers la balle. Une descente si longue que la rouquine cru qu'elle allait s'endormir, mais il finit par décrocher une main de son manche pour attraper la balle en tremblotant.
Pathétique. "Alleeeeez, on progresse ! Peut-être que bientôt tu réussiras même à la lancer !" lâcha-t-elle, assez fort pour qu'il l'entende. C'était fou d'être aussi peureux et aussi maladroit dans un jeu qui était si naturel ! S'il était un sorcier, il devrait savoir utiliser un balai... Donc en conclusion logique, ça ne devait pas être un vrai sorcier. Probablement un Né-Moldu...

Le mépris de la fillette se renforça, et elle lui lança à nouveau un regard méprisant. Elle allait pouvoir bien s'amuser ! Il se redressa doucement, mais la haie cachait la plupart de ses mouvements. Dommage, elle n'allait pas pouvoir le regarder galérer... Elle ne savait pas pourquoi le garçon lui était si antipathique, mais elle avait envie de le saquer.
Mais contre toute attente, elle put observer la balle monter haut et redescendre très lentement, juste devant la haie. Elle se pencha sur son balais, tentant d'accélérer le plus possible pour la rattraper avant qu'elle ne touche le sol.

Mais la fillette n'en était qu'à sa deuxième séance de Vol, et elle ne maitrisait pas encore tout à fait son balai. Voir pas du tout. Incapable de maitriser sa trajectoire ou sa vitesse, elle ne parvint ni à suivre la balle ni à freiner et elle percuta la haie à toute vitesse, la tête en avant. Heureusement que l'exercice n'était pas fait en grande hauteur, car la Gryffone chuta lourdement au sol, son balai tombant par dessus elle.
Elle se releva à l'instant, ses yeux lâchant des éclairs, espérant que le brun n'avait pas pu voir sa chute en direct. Elle grimaça, frotta son front rapidement. Elle allait avoir un beau bleu, mais c'est pas ça qui allait l'arrêter. Son coccyx et ses genoux lui faisaient également mal, mais rien qui suffirait à l'empêcher de remonter.

Elle rechevaucha donc son balai en silence, la balle calée sous son bras. Même si ce n'était pas sa faute, le Vert allait compenser son humiliation en lui offrant une victoire gratuite. Elle monta en vitesse, arrivant au dessus de la haie et lançant un regard noir à Ernest, le défiant du regard de dire quoi que ce soit.
Elle balança son bras derrière sa tête pour prendre de l'élan et lança la balle le plus fort possible en direction de la tête de son camarade. Autant qu'ils soient deux à avoir mal non ? Ils s'amuseraient plus s'ils étaient à égalité après tout !

@Ernest Stevens, l'arrivée d'Orlaith la psychopathe ! Je ne sais pas ce qui lui arrive mais cette séance de Vol ne la voit pas sous son meilleur jour... :ninja:

✭ La rage d'avoir grandi trop vite quand des adultes volent ton enfance. [...] La rage car ce monde ne nous correspond pas ! ✭
Code RP : color=#116050 ✭ 2e Année RP ✭ Fiche RPFiche PRChocogrenouillesMarrainage

23 févr. 2024, 11:53
Sautebuisson, périls et désolation
L’effort était déjà particulièrement pénible sans qu’en plus Orlaith ait besoin d’en rajouter une couche. Son injonction était loin d’être discrète. L’adolescent était quasiment sûr qu’elle l’avait déclamé assez fort pour que les autres groupes l’entendent et lui ficher la honte. Ses mains se serrèrent un peu plus sur son balai, mais cette fois-ci de colère et non plus de peur. Il ne lui avait pourtant jamais rien fait pour qu’elle le prenne en grippe de cette manière. Ce n’était pas de sa faute s’il était plus intelligent et meilleur en cours. Elle n’avait qu’à travailler plus en classe aussi.

Au bout de quelques instants qui semblèrent interminables, le petit brun avait néanmoins réussi à se hisser jusqu’à la hauteur de la haie et faisait face à la rouquine. Dans un nouvel effort surhumain pour tenter de tenir son manche et d’actionner son bras Ernest avait finalement envoyé la balle. Le projectile s’éleva mollement dans les airs pour former une jolie parabole et amorcer sa descente de l’autre côté de la haie. Ce qu’Ernest n’avait néanmoins pas prévu c’est la glissade qu’effectua Orlaith pour tenter de récupérer la balle à la dernière minute.

Depuis sa position, il observa la gamine se manger salement la haie dans un bruit sourd et tomber de son balai. Les yeux ronds, stupéfait par le revirement de situation, il resta immobile en vol stationnaire. D’ordinaire, il se serait inquiété que quelqu’un puisse se faire mal. Mais les évènements s’étaient enchaînés de manière tellement inattendue qu’il restait coi face au spectacle de la déchéance. Tout aussi rapidement qu’elle était tombée, la gamine se remit en selle. Ernest aurait été impressionné par tant de vaillance, s’il s’était agi de quelqu’un d’autre.

Le regard qu’elle lui lança ne lui dit pourtant rien qui vaille et avant qu’il n’est le temps de comprendre, la balle avait quitté la main de la Gryffondor avec une rapidité hors du commun et une force insoupçonnée. Tel un projectile propulsé par un waddiwasi imaginaire, la balle percuta l’adolescent en pleine tête. À l’endroit exact où Orlaith avait visé. Ernest fut projeté en arrière mais ses réflexes sur un balai étaient très mauvais. Plutôt que de lâcher le manche, il s’y cramponna comme un forcené, emporté alors dans une embardée chaotique qui le précipitait dangereusement vers le sol.

L’adolescent percuta violemment la terre et accroché à son balai, culbuta de nombreuses fois, les membres entremêlés dans le manche. Une chute spectaculaire et des tonneaux pas moins impressionnants. En bout de course, le gamin resta recroquevillé sur lui même quelques instants. La douleur était bien présente, mais l’adrénaline provoquée par la peur ne lui permettait que de sentir une chose, le rythme des battements de son cœur qui cognait à tout rompre contre sa poitrine. Il avait bien failli mourir. Enfin il exagérait, mais quand même.

@Orlaith Ó Súilleabháin

2ème année RP 48-49 / 13 ans / FICHE PR / Discord : erneststevens
"J'ai l'âge d'être ta mère mais tu peux me tutoyer :D"