Inscription
Connexion
08 juin 2023, 20:05
 Examen 2048  Partie pratique 1e année

Déroulement:
Cette partie de l'examen est un RP libre mais il y a malgré tout quelques conditions à respecter. Votre professeur vous donnera les consignes de l'examen pratique et vous devrez par la suite mettre en application ce qui est demandé. Sachez, avant toute chose, que tous les élèves ne sont pas des Harry Potter ou Ginny Weasley, il y en a pour qui le Vol n'est pas une matière facile. Essayez donc de préserver le plus de cohérence possible concernant les capacités de votre personnage dans cette matière. Afin que la note donnée à l'examen pratique corresponde le plus fidèlement possible à votre niveau, détaillez vos actions au maximum pour qu'elles puissent être bien évaluées.


Conditions pour participer:
Pour participer, il faut :
Avoir répondu au QCM lié à son année
Être en 1è année RP
Préciser « non inscrit dans la chronologie » si tel est votre cas
S'engager à respecter les règles RP du site.


Emploi du temps
Chaque élève peut être muni de sa baguette. Chaque participants aura environ 15 minutes pour réaliser son exercice. Les élèves devront attendre d'être appelés nominativement dans la salle de cours.
Lundi 8 :
10h15 - 12h15
Élèves 25 à +
Mercredi 10 :
11h15 - 12h15
Élèves 9 à 12
Jeudi 11 :
10h15 - 12h15
Élèves 13 à 20
Lundi 15 :
9h - 12h
Élèves 1 à 8 & 21 à 24


Consigne et contexte:
Lorsque votre nom retentit, vous savez que c’est à votre tour de descendre sur le terrain. En bas, vous découvrez M. Mason, sourire aux lèvres. Comme à son habitude, votre professeur se veut rassurant et essaye de vous mettre à l’aise. Après de rapides banalités, il vous explique ce que vous allez devoir réaliser pour votre examen:

« — Vous allez devoir monter sur votre balai en bonne et due forme avant de vous envoler. Pour reprendre ce que vous avez appris cette année, vous devrez dans un premier temps prendre l’une des balles au sol et voler sur le terrain pendant quelques minutes. Cela me permettra de voir comment vous vous débrouiller à une main. Ensuite, vous devrez échanger quelques passes avec moi en ligne droite puis devrez faire demi-tour et revenir au point de départ le plus rapidement possible. »

Une fois terminé, l’enseignant vous fait signe de commencer et analyse tous vos faits et gestes.
Bon courage à tous !

#005D76
Infirmier en 2045 — Professeur de Vol depuis 2046 — Directeur de Gryffondor de Mars 2047 à Janvier 2048
28 juin 2023, 07:42
 Examen 2048  Partie pratique 1e année
Lukas Sharp
1ère année
Lundi 15 juin.
S’il y a bien une épreuve que je redoute par dessus tout, c’est celle-ci. J’ai beau être grimpé une fois correctement sur un balai, c’était avec ma mère ; et M. Mason n’est pas ma mère. Il a beau me regarder avec ce sourire faussement rassurant, je ne me dis pas tout d’un coup que les balais, c’est génial. Non, les balais, ce n’est pas génial. Ça ne sert à rien. Oui, à rien.

Mon esprit est complètement vide. Entendre que je vais devoir monter sur mon balai en bonne et due forme me rappelle qu’il existe des étapes, et que je ne les connais évidemment pas. La suite me horrifie. Prendre une balle ? Il est sérieux ? Mais déjà à deux mains, je ne sais pas voler, mais alors à une ! Et des passes ! Et un demi-tour ! Non, mais je n’ai même pas envie d’essayer !

Je regarde le balai face à moi, posé au sol. Je ne vois pas de produits d’entretien, donc j’imagine qu’il est prêt à voler. Et ses brindilles sont… Jolies à regarder ? Je jette un regard désolé à mon professeur.

Je crois que le balai est correct ? C’est un beau balai, quoi.

Je tends la main droite au-dessus du balai, me ravise, tends la main gauche en observant timidement M. Mason.

Pardon, j’ai l’impression que ça marche mieux avec la main gauche. Debout !

Le balai tremblote et ne bouge pas. Évidemment qu’il ne bouge pas, il n’a sûrement pas envie de trimballer sur son dos un élève sans aucun équilibre. Mais je n’ai pas envie de passer une heure ici, donc je hausse le ton, l’affirme davantage avec plus de détermination. Debout ! Et le manche se retrouve dans le creux de ma main.

Alors ça, M’sieur.. Je crois que c’est le seul point positif que vous verrez.

J’enfourche le balai qui regrette déjà d’être tombé sur moi et place mes deux mains au hasard sur le manche, avant de donner un coup de pied sec et ferme depuis le sol. Mon envie d’en finir au plus vite me fait décoller déjà beaucoup trop vite.

WoOooh !

Les yeux fixés sur le manche, puis sur le terrain, je me décompose. Je récupère la balle tendue par M. Mason, en essayant de ne pas tomber et tente d’avancer. A la vitesse d’un escargot. L’équilibre est bon, mais la vitesse est à en faire bailler un lutin de Cornouailles. J’alterne terrain balai terrain balai et lorsque M. Mason se place devant moi pour commencer l’échange, je parviens à lui lancer ma balle. Et c’est tout. Je le regarde désolé lorsque je ne fais aucun geste pour récupérer celle qu’il m’envoie.

Désolé, c’était ça où je tombais, M’sieur..

Je peux toutes les envoyer sans trop de problème, mais les recevoir, c’est étrangement impossible.

L’épreuve de l’échange infernal terminé, je passe au demi-tour qui se fait également à la vitesse de la lumière. C’est faux. Je tourne de manière extrêmement lente, mais je tourne. Je prends une grande inspiration, fixe le point de départ. J’ai soudain une idée de génie. Si je fonce, le plus rapidement possible, je vais tomber. Si je tombe, je me blesserai et devrai rester à Poudlard. Les étoiles s’illuminent dans mes yeux, et je fonce. Tête baissée, yeux fermés, mains soudain parfaitement bien positionnées sur mon balai, je fonce à une vitesse à m’en faire vomir. Je ne prévois pas l’atterrissage puisque je ne le vois même pas. Je fonce et m’apprête - espère - m’étaler par terre.

Fiche PR - 2e année RP - Obscurial en devenir et sèche tous les cours de DCFM.
29 juin 2023, 09:46
 Examen 2048  Partie pratique 1e année
Tessa Swan
Inscrite à la chornologie : première année [portoloin]
Date du RP : lundi 15 juin 2048
En cours d'année : Elève sérieuse mais stressée. A du mal à monter sur le balai.
Note maximale : A
Tessa rejoignit Mr. Mason en tremblotant, plus que d'habitude. Voler sur un balai la mettait sérieusement en difficulté. Et, comme si cela ne suffisait pas, elle avait le vertige. Pourtant, quand elle était petite et qu'elle visionnait des films dans lesquels des personnages volaient sur leurs balais, elle avait plutôt ressenti de l'excitation.
Mais pendant son premier cours de vol, elle avait eu la peur de sa vie, alors qu'au final, ça s'était bien passé. Elle espérait que cet examen ne soit pas plus compliqué...

- Bonjour, Mr. Mason, dit-elle timidement à son professeur.

Elle écouta les consignes avec attention, et sentait son coeur battre du bout de ses doigts. Non, non, non...Le stress s'installait lentement en elle. Elle tremblait comme une feuille, et croisait les doigts pour que Mr. Mason ne le remarque pas.

- Tout va bien se passer, tout va bien se passer, se répétait-elle discrètement.

La jeune Serdaigle s'approcha de son balai, et tendit sa main gauche au-dessus de celui-ci, avant de s'exclamer :

- De...debout !

Hélas, rien ne se passa. Elle tremblait tellement que sa vision devenait floue. Alors, elle soupira un bon coup, et recommença, avec - un peu trop - d'assurance.

- DEBOUT !

Le balai lui donna un coup dans la tête. Etourdie, elle se frotta le crâne, avant de lancer un regard honteux en direction de son professeur. La mauvaise note arrivait, elle le sentait.
Elle recommença à plusieurs reprises, et finalement, le balai arriva dans sa main.

- Oui, j'ai réussi ! s'exclama-t-elle avant de rougir comme une pivoine.

Bon, maintenant, il faut que j'enfourche mon balai, puis, je prendrais une balle...attends...je dois voler à une main ?! Tessa monta sur l'avant de son balai, et saisit une balle avec sa main droite. Le balai se mit à voler toujours plus haut, et la pauvre ne tenait pas en place. Elle faillit tomber à plusieurs reprises, et au dernier moment, lâcha la balle pour saisir le manche avec ses deux mains, ce qui l'empêcha de s'écraser sur le sol.

- Euh...je suis vraiment désolée, Mr. Mason..., dit-elle en posant son balai sur l'herbe fraîche avant de saisir une nouvelle fois sa balle avec sa main droite.

Elle répéta l'opération, et se retrouva à nouveau dans les airs. Elle pensa à sa famille, à ses animaux, à des souvenirs heureux...une fois calmée, elle commença à faire un tour de terrain. Elle était lente, certes, mais au moins, elle pouvait être sûre qu'elle n'allait pas tomber.

- J'y arrive, monsieur, regardez ! s'écria-t-elle en souriant.

Hélas, la joie l'aveuglait tellement qu'elle n'aperçut pas le grand arbre devant elle.
Dernière modification par Tessa Swan le 18 juil. 2023, 07:34, modifié 1 fois.

𝕋𝕖𝕤𝕤𝕒 𝕊𝕨𝕒𝕟, deuxième année RP, Serdaigle.
Trio d’Or avec Carmen Stanfield et Ilyana Nicholas.
29 juin 2023, 20:17
 Examen 2048  Partie pratique 1e année
Anne Mckellen
Inscrite à la chronologie : 1ère année [portoloin]
En cours d'année : Elève sérieuse et attentive. Participe souvent à l'oral. Elle se débrouille plutôt bien pour la pratique.
Note souhaitée : Effort exceptionnel ou Optimal
Épreuve pratique de vol
Lundi 15 Juin 2048, de 9h45 à 10h


C'est l'un des cours qu'Anne préférerait le plus et avait hâte de s'envoler.
Le professeur prononça son nom, c'était l'heure de passer l'épreuve. Arrivée sur le terrain, il expliqua en quoi consistait cette partie pratique. 
Malgré sa grande confiance et son envie de commencer, la jeune sorcière écouta avec attention chaque mots qui sortait de la bouche du professeur.
Elle hocha alors la tête en souriant pour signaler qu'elle avait bien compris puis se dirigea vers le tas de protections et s'équipa.
"Genouillères : ok ! Coudières : ok ! Gants : ok ! Casque... ok !"
énumérait-elle intérieurement en fixant ses lunettes de protection. Elle récupéra la balle et tourna le regard vers le tas de balais posés soigneusement par terre. Elle partit en récupérer. Balai en main, Anne alla se placer et se remémora alors les cinq étapes pour un décollage réussi. Premièrement, vérifier l'état de son balai. La fillette fit le tour de son balai, examinant le manche jusqu'au derrière constitué du bouquet de pailles. Une fois persuadée de l'absence de fissures dans le bois ou de brindilles mal taillées, elle put se concentrer sur l'étape suivante : deuxièmement, demander à son balai de s'élever. En cours, Anne n'avait pas vraiment de grandes difficultés à cet exercice ; c'est confiante qu'elle se plaça à gauche de son balai, mit sa main au dessus du manche, et dit d'une voix claire et assurée : prononça distinctement l'ordre qu'elle avait exécuté plusieurs fois depuis le début de sa scolarité :
"Debout !"
Sa concentration à dû l'aider puisque le balai ne tarda pas à venir se positionner dans le creux de sa main. Rassurée, cela la rend plus confiante pour la suite. Elle remercia son balai comme elle l'avait toujours fait.
Troisièmement vint l'étape suivante qui consistait à bien se positionner sur le balai.
La fillette décide alors d'enfourcher son balai, bien installée, elle positionna sa main droite sur l'avant du balai et tenait fermement la balle dans sa main gauche puis, quatrièmement, il faillait s'assurer qu'il n'y ait pas d'obstacles dans les environs. Elle vérifia soigneusement qu'il n'y avait pas d'obstacles autour d'elle, ni animal ni objet. Une fois fait, il restait l'ultime étape, sa préférée. 
Cinquièmement, taper du pied au sol, et donc décoller.
Anne donna un coup de pied dans le sol, ni trop fort ni trop faible, à l'instar de ce qu'elle faisait durant les derniers cours de vol. Elle décolla enfin, et sentit immédiatement le vent ébouriffer ses cheveux dépassant de son casque. La sensation si agréable de liberté, que le ciel lui tendait les bras, l'envahit et c'est avec bonheur qu'elle fit un tour dans les airs.
Au départ, la jeune fille avançait lentement mais après quelques secondes, elle se pencha davantage pour prendre plus de vitesse. Elle n'hésita pas à se pencher sur les côtés pour tourner à droite et à gauche. Tout ce qu'elle voulait, c'était voler pendant des heures.

Il était maintenant temps de passer au dernier exercice.
Le professeur Masson se plaça en face de la fillette pour faire quelques échanges en ligne droite. Anne trouva rapidement son équilibre, sa main droite fermement accroché à son balai, elle devait maintenant envoyé avec sa main gauche, la balle qu'elle tenait depuis un moment déjà.
La jeune fille pris une profonde inspiration et lança la balle.
Cette échange semblait être très amusant pour la jeune serdaigle qui apprécié tout particulièrement ce genre de défis et en plus sur un balai. La fillette se sentait de plus en plus à l'aise durant cette échange.
Lorsque l'échange de balle entre elle et le professeur s'arrêta, Anne fit demi-tour tout en accélérant telle une étoile filante le sourrire aux lèvres, elle aurait aimé que cette épreuve ne prenne jamais fin et se posa doucement au sol et garda le balai entre ses mains, tout en se redressant. Elle affichait un grand sourire et avait le sentiment de s'être bien débrouillée pour cet examen, elle espérait de tout cœur avoir une excellente note dans cette matière.

"Life is worth living as long as there's a laugh in it."
~¤~ ~¤~~¤~#004ac2
01 juil. 2023, 11:48
 Examen 2048  Partie pratique 1e année
Eileen O'Brien
Inscrit à la chronologie : 1ère année [portoloin]
En cours d'année : Elève sérieuse et attentive. Se débrouille plutôt bien en pratique.
Note maximale : Optimal
Mercredi 10 juin 2048, 11h15-12h15


La veille, Eileen avait passé son examen d'astronomie. Elle n'était pas du genre à veiller tard mais sitôt son examen réalisé, elle avait filé se coucher pour être en forme ce matin-là. En cours de l'année, elle avait de plus en plus apprécié le cours de vol, et trouvait qu'il s'agissait d'un bol d'air parmi ses heures de cours où elle était enfermée dans les salles de classe. Elle appréciait particulièrement la nature et prendre l'air. Elle était quelque part plus dans son élément dans le parc.

A l'heure dite, elle se retrouva avec 3 autres élèves de première année dans l'attente de commencer l'examen pratique de vol. A l'appel de son nom, la jeune fille rejoignit Mr Mason qui l'attendait tout sourire. Elle lui en adressa un en retour avec une salutation d'usage.

Il lui expliqua rapidement ce qu'il attendait d'elle et qu'elle devait réaliser en environ 15 minutes.

Tout d'abord, elle devait monter sur son balai. Avant de commencer, elle se rappela mentalement les 5 règles de sécurité : tenue, vitesse, visibilité, matériel et hauteur. En terme de tenue, elle s'équipa : coudière, genouillère, casque et lunettes. Concernant le matériel, cela rejoignant les étapes à vérifier avant de décoller. Pour la vitesse, la visibilité et la hauteur, elle ferait attention au fur et à mesure de l'épreuve.

Elle se rappelait parfaitement les étapes à enchainer afin de décoller.
Pour commencer, elle vérifia l'état de son balai : elle s'assura que son entretien était correct. Il n'y avait aucune fissure et le balai disposait d'assez de brindilles à l'arrière pour assurer son équilibre.
Ensuite, elle se concentra en plaçant sa main au dessus de son balai et énonça un "debout !" distinct avec conviction, d'un ton de voix naturel, sans chuchoter ou hurler. Le balai s'éleva et rejoignit sa main gauche.
Avec un sourire, elle enfourcha le balai. Le manche dépassait plus à l'avant qu'à l'arrière. Elle trouva rapidement l'endroit idoine pour s'asseoir : elle avait la sensation d'être assise sur un siège.
Avant le décollage, une main sur le manche, elle vérifia l'absence d'obstacle, devant et en haut, tout en restant vigilante sur l'espace nécessaire pour voler.
Enfin, elle tapa du pied, pas trop fort pour éviter de bondir trop haut. Son balai prit de la hauteur avec elle.

La première consigne de son enseignant était de se saisir d'une balle au sol et de voler sur le terrain quelques minutes. Se rappelant ses débuts de Sautebuisson avec une balle et ce cours mémorable où elle avait rencontré Daphné, Eileen était confiante sur cette partie de l'exercice.

Toujours en l'air, elle se recentra. Elle avisa une balle sur le terrain, pencha légèrement le manche de son balai et parvint à saisir l'objet au vol avant de remonter rapidement. Pour assurer sa prise sur la balle, elle la serra de sa main droite la balle contre son ventre. Elle s'assura de la position de sa main sur le référentiel bondissant puis gardant la balle seulement dans sa main droite, elle fit deux ou trois tours de terrain. Sa stabilité n'était pas remise en question par le fait de manœuvrer à une main. Elle se sentait heureuse et libre. La rouquine adorait sentir le vent lui souffler au visage.

Soudain, son professeur la rappela à lui. Il était temps d'échanger quelques avec lui en ligne droite. Il était déjà sur un balai, à environ un mètre du sol et attendait qu'elle lui envoie la balle. C'est ce qu'elle fit, de façon plutôt habile. Il la reçut parfaitement. Il la lui renvoya de telle sorte qu'elle dut faire un écart sur son balai pour la rattraper. Vive, elle parvint à bloquer la balle contre elle. Elle lui fit une nouvelle passe. Cette fois-ci, il lui envoya l'objet doucement, probablement pour voir comment elle s'en sortait pour la rattraper sans mouvement du balai. Elle l'attrapa facilement de sa main libre. Quelques minutes d'échanges permirent à Eileen de rattraper plutôt correctement la balle. Au fur et à mesure de l'exercice, elle dut aller en haut, en bas ou sur le côté pour saisir l'objet, sans difficulté particulière. Une fois, elle manqua de la manquer mais la rattrapa de justesse.

Après quelques instants, Mr Mason mit pied à terre. Il réclama un aller-retour à Eileen avec un demi-tour et un retour au point de départ le plus rapidement possible. Elle comprit de la consigne qu'elle n'était pas obligée d'aller vite sur l'aller mais que la vitesse serait primordiale au retour.
Elle vola à une vitesse raisonnable jusqu'à l'endroit où elle devait faire demi-tour, s'appliqua à réaliser une belle épingle à cheveux puis aussitôt en position de pouvoir revenir vers son professeur, elle fila comme l'éclair vers celui-ci. La joie s'élevait en elle et lorsqu'elle eut atteint son objectif, elle eut l'impression qu'elle venait juste de débuter sa course.

A la demande de son enseignant, elle mit pied à terre, laissant le balai et ses protections pour le prochain élève. D'un oeil brillant et avec un sourire heureux, elle salua le professeur et lui souhaita bon courage pour les examens à venir.

2ème année RP en 2048/2049 - - - - : #0f8011 - Ouverte aux propositions de RP
Préfète HorsRP depuis le 19/11/2023 - Avatar d'Ernest Stevens
09 juil. 2023, 20:56
 Examen 2048  Partie pratique 1e année
INSCRIT À LA CHRONOLOGIE : 1ère Année
NUMÉRO DE PASSAGE : 11
VOL - PREMIÈRE ANNÉE - PROFESSEUR MASON
EXAMEN 2048
ÉPREUVE PRATIQUE - durée : 15 min
Terrain d'entraînement - Mercredi 10 juin - 11h15
S’il y avait bien un examen que je redoutais plus que tout, c’était bien celui de vol. Je savais que ça se passerait pas bien. J’étais pas spécialement défaitiste, simplement réaliste. J’étais nul en vol. J’en avais une peur bleue. C’était pas faute d’avoir essayé pourtant. D’ailleurs, j’essayais toujours. Mais ma courbe de progression, bin elle était rectiligne par rapport aux autres… rectiligne horizontale… C’en était navrant. J’avais presque autant de peine pour le Pr Mason que pour moi. Plus les semaines étaient passées et plus le fossé s’agrandissait. À la fin de l’année, la plupart des élèves possédaient de bonnes bases. Mais pas moi.

J’essayais de m’entraîner quand il y avait personne sur le terrain d’entraînement. Mais je crois pas que ça ait servi à grand chose. Même Blair a essayé de s’y mettre en m’accompagnant et en m’encourageant. Mais fallait bien se rendre à l’évidence, j’étais pas fait pour ça. J’étais pas capable de dépasser cette crainte qui me serrait le ventre à chaque fois que je mettais un pied dans cet endroit. Je m’étais réveillé sans grand entrain sachant ce qui m’attendait plus tard. J’ai rien pu avaler au p’tit déjeuner, c’était dire. La matinée a jamais paru aussi longue. J’ai bien essayé de réviser l’épreuve d’astronomie du lendemain, mais même ça j’y arrivais pas.

Je suis arrivé un peu en avance. Même si c’est pas ma matière préférée, la ponctualité, ça restait important. J’essayais de me convaincre que plus vite j’y serais et plus vite ce serait passé. Assis dans les gradins, je me sentais fébrile. Le premier a été appelé. Rien que de le regarder, ça me filait le mal de l’air. Exactement comme quand je suis allé voir le dernier match de quidditch de la saison. C’était mon premier et certainement mon dernier. Je pouvais soutenir Serpentard de loin aussi… Et puis ce fut mon tour. Je suis descendu sur le terrain et j’ai salué poliment mon professeur, grimaçant un sourire un peu forcé. C’était pas de sa faute.

J’ai écouté les consignes avec attention tout en enfilant mes protections. La totale. J’avais déjà eu un p’tit aperçu de ce que les autres avaient fait. J’ai vu le balai par terre et j’ai poussé un profond soupir. J’ai commencé par vérifier son état. Il semblait pas avoir de défaut et même si les brindilles avaient l’air un peu vieilles, elles semblaient pas abîmées. Pas de fissure sur le manche. Je me suis positionné à côté et j’ai tendu ma main dominante. Fallait être concentré et un peu autoritaire sans non plus crier. Je l’ai appelé avec toute la détermination dont j’étais capable.

“Debout !”

Rien… J’m’en formalisais plus. J’avais l’habitude après une année de classe. J’ai essayé encore à deux reprises. Le balai, il devait sentir que je lui faisais pas confiance. Au troisième essai, j’ai fini par me résoudre à le ramasser. Je l’ai enfourché non sans une légère pointe de honte. Depuis le début de l’année, je suivais les consignes du prof sur la manière de m’installer sur le manche mais je me sentais pas plus à l’aise ni plus en sécurité. Peu importait la manière dont je m’installais dessus, l’inconfort était toujours présent. Pour moi, c’était tout sauf naturel. J’ai vérifié que la voie était libre, même s’il y avait que moi. Avec ma veine, on sait jamais. Et puis j’ai donné une très légère impulsion dans le sol. Je me suis élevé de quelques centimètres. Peut-être 20 ou 50. C’était déjà bien assez. Mais je savais parfaitement que je pourrais pas m’arrêter là.

J’ai volé lentement jusqu’à la balle posée au sol. J’ai pris une grande inspiration avant de lâcher une main de mon balai. C’était le truc le pire ça. Pire que la hauteur je crois. Cramponné à mon balai à une main, je me suis penché pour la ramasser. L’équilibre était précaire et j’ai failli me rétamer mais j’ai rattrapé le coup de justesse. Maintenant fallait réussir à rester comme ça pendant quelques minutes. C’était chaud. J’ai pas pris plus de hauteur, je me contentais d’avancer légèrement et de revenir dans un grand arc de cercle. Les virages serrés, je maîtrisais pas du tout. Le freinage c’était pas mon truc non plus. Le plus souvent, ça finissait la tronche dans l’herbe, mais j’avais pris l’habitude à force. Jamais sous-estimé le pouvoir des protections.

Et puis on est arrivé au moment où Mr Mason a annoncé les passes. J’avais à peu près l’équilibre et fallait maintenant que lance cette fichue balle. Dans un élan de désespoir j’ai jeté le truc aussi fort que je pouvais mais j’étais trop pressé de reprendre mon balai à deux mains pour voir où je visais vraiment. À côté… Le prof à récupéré le projectile et il me l’a lancé doucement. Je voyais bien qu’il faisait ce qu’il pouvait pour m’aider mais lâcher les mains de nouveau… J’ai quand même fait l’effort et j’ai réussi à l’attraper, non sans chavirer légèrement. Je continuais d’avancer et pour le deuxième essai, j’ai essayé de viser. C’était pas franchement mieux. Il y avait trop de paramètres. J’étais trop crispé. La seconde passe du professeur que j’ai essayé d’attraper, j’ai complètement perdu le contrôle de mon balai.

Je me suis bien rétamé comme il faut. Heureusement que j’avais pas pris trop d’altitude. Je me suis relevé et j’ai ramassé mon balai qui était tombé un peu plus loin. Après m’être essuyé les mains sur mon tee-shirt, je l’ai réenfourché. L’examen était pas terminé. J’étais peut-être nul mais j’étais pas un lâcheur. Je me suis à nouveau élevé dans les airs en attendant les consignes du prof. Il a eu la bienveillance de pas m’obliger à retenter les passes. Ou alors il avait simplement compris que j’étais une cause perdue. Dernière étape de l’épreuve, faire un demi tour et retourner rapidement à sa place. Pour le demi-tour, j’y suis allé avec beaucoup de précaution. Mais pour la vitesse, fallait que je me rende à l’évidence, ces points là, jamais je les aurais.

Une fois terminé, j’ai reposé le balai et j’ai retiré mon casque. J’ai remercié le professeur, la mine désolée. Mr Mason, il était toujours sympa et encourageant et j’aurais bien aimé faire mieux.

2ème année RP 48-49 / 13 ans / FICHE PR / Discord : erneststevens
"J'ai l'âge d'être ta mère mais tu peux me tutoyer :D"
14 juil. 2023, 11:58
 Examen 2048  Partie pratique 1e année
Narcisse Brando, première année RP inscrit à la chronologie.
Mercredi 10 juin 2048, 11h15
Reducio
Je ne pense pas qu'il soit utile de le préciser, mais il est strictement impossible qu'il ait au-dessus de E, vraiment c'est le maximum qu'il puisse avoir de manière cohérente, même si l'écrit rattrape éventuellement la pratique. Merci à vous ! ^^
Ok, du calme, respire bien. La respiration, le contrôle de la respiration, c'était ce qui importait. Si Narcisse ne se relâchait pas, tout se passerait bien. Le vol, ce n'était pas sa tasse de thé. Il avait un peu peur de la hauteur et il était encore trop maladroit pour être parfaitement à l'aise sur un balai. Aussi appliqué et déterminé qu'il était, il avait beau ne pas avoir de grosse faiblesse en théorie, la pratique risquait de corser les choses... Rien que tenir en équilibre sur un balai... pourquoi était-ce aussi difficile ?!

Son nom fut appelé, son sort était scellé, il sursauta légèrement avant de reprendre sa respiration, affichant un manque de confiance et une inquiétude visible. Droit comme un I, les lèvres pincées, il s'inclina de façon un peu trop raide devant le prof en le saluant un peu trop énergiquement, pour se redonner de la confiance. Il hocha finalement la tête une fois les consignes données, le haut des joues rouges, avant de se diriger vers le balai attribué. Une grande inspiration, puis une longue expiration. Il fallait faire les choses dans l'ordre.

Première étape, vérifier la tenue : Les lunettes, enfilées, les gants, bien serrés, correctement ajustés, la cape, bien attachée, les coudières et les genouillères, ok, tout était bon, il avait tout préparé avant de venir, donc il ne fit qu'une dernière vérification. Ensuite, ensuite... Il posa son doigt sur ses lèvres. Ah oui ! Vérifier l'état du balai. Il prit son temps, un peu trop, il s'attarda sur le manche et les brindilles, trop inquiet pour se dire que le balai devait certainement être en bon état. Il hocha la tête après une bonne minute d'examen, plus la minute précédente pour vérifier son matériel, il avait déjà perdu 2 minutes !

- All right !

Ensuite, il se positionna à côté de son balai, tendant sa main dominante, la gauche, au dessus. Il se racla la gorge, se plongeant dans la concentration. Il expira plusieurs courtes fois pour se motiver.

- Allez, hrm : debout !

Un sursaut jusqu'à ses hanches, il se mordit la lèvre avant de gonfler les joues en effectuant immédiatement un nouvel essai, plus ferme et avec l'énergie de l'inquiétude.

- Debout !

Shlack ! Pile dans la paume de la main. Il dodelina un peu sous le coup du manche, mais un sourire soulagé se dessina sur ses lèvres, première étape franchie ! Ensuite, enfourcher le balai. Il fit attention à ce que le manche ne dépasse pas plus à l'avant qu'à l'arrière... Oui, voilà, ok. Il sentit le siège sous ses fesses, et expira de nouveau, visiblement tendu. Il enserra le manche de ses deux mains en avalant bruyamment sa salive.

Il observa attentivement les alentours, cherchant par principe un quelconque danger qu'il devrait observer avant de s'envoler, mais pas d'obstacle, ni rien. Une fois tous les côtés observés, toutes ces préparations prirent une bonne minute et demie, il s'apprêta à taper du pied. Et première erreur manifeste, il tapa du pied beaucoup trop fort, sous le coup du stress, il défonça le sol et s'envola brusquement trop haut !

- Wow !!

Il prit son temps pour se rééquilibrer et revenir à la bonne altitude, s'appliquant à garder l'équilibre, aussi à l'aise sur son balai que sur un monocycle, c'est à dire pas du tout. Oh bon sang, la balle ! Il l'attrapa avec peine, tremblant de tout son corps sur le manche du balai, n'en menant pas large, respirant régulièrement en serrant le manche de sa main aussi fort qu'il pouvait. Sa vitesse de vol fut... lente, fort lente. Il tremblota de moins en moins au fil de l'examen, reprenant confiance et gagnant de l'aisance, mais il ne dépassa jamais une vitesse raisonnablement lente. Sa concentration sur son balai et ses mouvements était proprement inquiétante, il ne percevait rien autour de lui ! Il n'était concentré que sur sa balle et son balai.

- Ah !

Oh purée, échanger ! Faire des passes ! Il se tourna vers le professeur, le bout de la langue tirée, avant de se concentrer un instant pour viser, la balle devant le visage. Il fit quelques mouvements d'aller et retour avec, jaugeant la distance, avant de la lancer ! Il manqua de perdre l'équilibre, se raccrochant par réflexe avec sa deuxième main au manche.

- Wooow ! Pfouh, pfouh.

Il expirait bruyamment pour se rééquilibrer, reprenant contenance avant de timidement lâcher le manche pour s'apprêter à recevoir la balle... Il estimait avoir visé juste tout à l'heure, mais il doutait que le prof n'ait pas eu à bouger pour réceptionner la balle. Il vit la balle arriver sur lui, et il tendit sa main pour la rattraper, avant de tout simplement finir tête en bas, en cochon pendu ! Il laissa échapper un petit cri, mais il tint bon ! La balle en main, le bras enserrant le manche pour accompagner la main qui le tenait déjà. Il galère à revenir en position, par à-coups. Le reste des passes s'ensuivit plus fluidement, mais jamais avec grande aisance.

Ensuite, le demi tour. Bon, allez, un effort. Il fit rouler ses épaules, agrippant le manche de ses deux mains. Il accéléra, plus à l'aise, jusqu'à entamer le mouvement de demi-tour. Il bascula légèrement sur le côté avec la vitesse, s'appliquant au maximum à ne pas tomber ni perdre le contrôle ! S'il pouvait utiliser ses deux mains, il s'en sortait mieux. Il pensait aller très vite, mais en réalité, il allait à une vitesse raisonnable, juste assez pour faire bouger ses cheveux par le déplacement d'air. Le freinage fut assez brusque, mais malgré tout, il s'arrêta un peu trop loin, emporté par son élan, serrant le manche de toutes ses forces, jusqu'à faire blanchir ses articulations, légèrement tremblant, le souffle court.

Bon, cet examen n'avait pas été une catastrophe terrible, enfin, il espérait. Au moins, il n'était pas tombé ! Mais à défaut d'avoir fait fort, il avait fait de son mieux et donné son maximum. Il salua joyeusement son professeur, tremblant sur ses jambes, avant de prendre le chemin du départ, les cheveux ébouriffés, n'en menant pas large.

0131b4
2A RP - 1m40
Avatar par Merinda Swart
17 juil. 2023, 23:08
 Examen 2048  Partie pratique 1e année
Blair Bell
Numéro de passage: 20
1ere Année RP [inscription à la chronologie]
Jeudi 11 : 10h15 - 12h15
Si il y a bien un examen que je ne redoutais pas c'était bel et bien celui de vol. Le vol était une des matières ou je n'avais presque pas besoin de m'entrainer. Bien sur je le faisais quand même mais uniquement par amour de voler. Alors c'est sans appréhension que je me dirigea vers Mr Mason, quand il m'appela. Je n'avais plus de stress depuis des mois quand il s'agissait du vol, hormis quand il s'agissait de partie théorique je paniquais un peu et j'oubliais parfois des éléments, même si il s'agit de vol ça reste un examen le stress est quand même un peu présent. Pendant que je marchais vers mon professeur je frotta mes mains contre mon pantalon pour pouvoir essuyer la fine couche de sueur qui s'était formée du au léger stress du fait que c'était un examen.

Mr Mason était toujours très avenant avec le sourire aux lèvres y compris aujourd'hui. J'écoutas les informations et me les répéta afin de ne pas les oublier, monter sur le balai, s'envoler, aller chercher une balle se faire des passes en ligne droite, faire demi tour puis revenir le plus rapidement possible, j'en suis capable j'en suis sure. Mes réflexes devaient juste être de mon coté pendant les passes.

J'étais arrivée en avance afin de bien pouvoir me préparer alors je n'eus pas besoin d'enfiler d'équipements hormis les gants anti-frottements, une fois cela fait je vérifia tout de même que j'avais bien tout enfilé et qu'ils étaient bien ajustés. Les genouillères et les coudières étaient parfaitement ajustées, plutôt serrées mais pas assez pour empêchez la circulation du sang. Ma cape était bien en place et ne pouvait pas se détacher. Pour finaliser ma tenue de vol j'enfila mes lunettes de vol. Première étape, la tenue, c'est bon. Maintenant deuxième étape, mon matériel, j'observas que mon balai n'avait aucune fissures, ouf c'est bon ce n'est pas le cas, les brindilles c'est bon aussi il y en a assez pour garantir un bon vol.

Je me plaça à gauche de mon balai d'examen afin de positionner ma main droite au dessus. J'inspira un coup et prononça d'une voix plutôt claire et ferme "Debout". Le balai vint rejoindre ma main, ouf j'avais réussi du premier coup, mon léger stress d'examen s'évapora immédiatement.

J'enfourcha le balai en faisant bien attention d'être bien installée et que le manche dépassait plus à l'avant qu'à l'arrière. La sensation quand je fus assise n'était pas la même que d'habitude alors je me repositionna dessus pour que j'ai l'impression d'être assise sur un siège. Maintenant que j'étais bien assise je regarda autour, devant, derrière et au dessus de moi pour être sure qu'aucun obstacles ne m'entourais. Pas un seul. Parfait. Je tapa donc du pied et m'éleva au dessus du sol et de Mr Mason, je repéra la balle, m'approcha d'elle et me pencha pour la récupérer à une main se fut un succès.

Je commença donc à faire des passes avec Mr Mason, et même si j'en rata quelques unes (deux/trois) j'estima que je m'en sortais plutôt bien. J'avais su rester sur la ligne que je m'étais fixée sans trop en dévier hormis lorsque je loupais les balles. Je n'aimais pas les balles, elles me faisaient peur, elles arrivent tout droit sur moi, heureusement saute-buisson m'a un peu désensibilisée. Maintenant que les passes étaient fini je n'avais plus qu'à exécuter mon demi tour avant de revenir le plus vite possible vers lui. Ça je savais faire. J'adore faire des lignes droites de vitesse. Je m'exécuta donc en clôturant ma ligne droite en atterrissant juste devant mon professeur.
J'étais satisfaite de ma performance bien sure je ne m'attendais pas à échouer mais réussir comme j'estimais l'avoir fait était toujours satisfaisant et rassurant.

✩2eme Année RP - Promo Péliade✩ ✩ Avatar par Merinda Swart✩ ✩Page wikipédia DISNEY d'après Alexander Joyce JR✩
25 juil. 2023, 18:01
 Examen 2048  Partie pratique 1e année
Astrid Keaty Première Année, Serdaigle
(Inscrite dans la chronologie, n°2) Note visée: E?
J'avais envie de mettre un peu d'aléatoire, voici ce sur quoi je me suis basée :D
1-2: Réussite sans conteste
3-4: Réussite, plus poussive
5: Échec de peu
6: Échec
~~~

Lundi 15 juin 2048, 9h - 12h
Examen Pratique


L'année n'avait pas super bien commencé pour Astrid dans la matière. Bon, certes, il y avait pire, au moins elle n'avait pas le vertige. Mais avoir confiance sur un truc aussi fin, et garder l'équilibre... Compliqué. Puis il y avait eu Zoey. Et le Quidditch. Et à force de s'entraîner pour peut-être un jour elle y croyait rejoindre l'équipe de Serdaigle, elle avait progressé. Beaucoup. Ce n'était pas encore parfait, bien sûr, mais le malaise de la fillette était désormais loin derrière elle.

Quand elle entendit son nom, elle lança un sourire à Louie, convoqué dans la même tranche horaires, et s'avança sur le terrain. Elle n'était pas complètement sereine, la Serdaigle, mais l'attitude de son professeur la rassura un peu. La fillette écouta ses consignes avec attention, puis acquiesça quand il eut terminé. Astrid, à toi de jouer!

Essayant de faire de son mieux, l'Irlandaise suivit mentalement le plan d'action du décollage, remerciant silencieusement Zoey pour lui avoir fait répéter plusieurs fois tout ça. Protections? Check. État du balai? Check. Appel du balai... Elle se plaça à côté du manche et avança la main.

-Debout!

Pas d'hésitation, une voix ferme, ça marcherait, aucun doute. Effectivement, le balai s'éleva sans trop protester, malgré un petit sursaut au début, et vint se placer dans la main de la rousse, qui se détendit un peu plus. Bien, tout semblait aller, tant mieux. Elle enfourcha le bois, et retrouva avec un certain plaisir la "siège" invisible. Ses mains vinrent trouver naturellement le manche. Parée au décollage! Un bon coup de pied bien dosé, et l'enfant se retrouva dans les airs.

Elle s'approcha ensuite des balles posées au sol, et tendit la main pour en récupérer une. Craignant un peu l'exercice, il s'avéra qu'elle n'eut aucun mal à s'en saisir. Elle ramena sa main proche de son corps pour bloquer la balle contre son flanc et ne pas risquer de la faire tomber. Une fois en position, voler n'était pas un problème.

On enchaînait avec les passes. Elle ne redoutait pas vraiment cette partie, même si attraper était toujours un peu compliqué. Elle aurait sans doute dû se méfier un peu plus. Elle manqua plusieurs balles de l'enseignant. Au moins ses lancers étaient corrects? A peu près.

La vitesse par contre, ça elle redoutait un peu plus. Si elle était relativement à l'aise, surtout par rapport à ses premiers mois, elle ne poussait pas le vice et restait toujours à une vitesse raisonnable lui permettant de garder une sensation de contrôle. Elle prit une inspiration, et se concentra avant de faire son demi-tour. Elle crut un instant qu'elle allait perdre l'équilibre dès la sortie du tournant, ralentissant pour se ressaisir, puis décida de tenter le coup. Si elle voulait rejoindre l'équipe de Serdaigle, elle aurait sans aucun doute besoin d'aller vite, au moins de temps en temps. C'était sûrement le meilleur moment pour se lancer. Dans le pire des cas, il y avait Mr. Mason qui était là. Hop.

Elle s'élança. Sans doute plus vite qu'elle n'avait jamais osé se lancer. Sans abuser non plus, évidemment. Elle n'avait absolument pas l'intention de partir en vrille et de s'écraser aux pieds de l’adulte. Atteindre le point de départ fut rapide, et elle retrouva la terre ferme les jambes tremblantes et le cœur tambourinant sous les émotions qui avaient saisies la fillette. Fillette qui arborait d'ailleurs un sourire sur le visage. Visiblement, la vitesse lui avait plus plu qu'elle ne l'aurait imaginé.

Après avoir repris son souffle, elle remercia le professeur, plaça quelques excuses pour ses balles manquées, et le salua avant de laisser la place au prochain. Ça s'était plutôt bien passé, non?

Je me marie À tire-d'aile ♥
Deuxième année RP
#873636 | | | | Marraine-origami
30 juil. 2023, 12:17
 Examen 2048  Partie pratique 1e année
Lundi 8 : 10h15 - 12h15
Numéro 26
Inscrit à la chronologie
Note souhaité : O / Élève légèrement dissipé en cours mais très sérieux lors de ses révisions.

Pratique


C’est légèrement stressé, que je rejoins mon épreuve de Vol. Parmi toutes les matières c’est celle-là que je préfère et surtout, celle en qui j’ai le plus d’espoir. Malgré mes notes plutôt moyennes tout au long de l’année, ma motivation, elle est au maximum. Si je veux entrer dans l’équipe de Quidditch, je dois commencer par avoir une bonne note à cet exam ! À l’appel de mon nom, je prends une grande inspiration avant de rejoindre le terrain. Je plaque un sourire confiant sur mon visage avant de saluer le professeur.

- Bonjour monsieur Mason.

J’écoute attentivement les explications du professeur tout en hochant la tête pour lui montrer que je comprends. Une fois ses consignes données, je me place à côté du balai qui se trouve au sol. Bon commençons doucement, d'abord j’enfile les genouillères et les coudières avant d’attacher mon casque sur ma tête. Je passe ensuite ma main sur le balai tout en l’observant pour être sûr qu’il est en bonne état. Je me place ensuite sur le côté du balai en plaçant ma main au-dessus de lui et articule d’un ton ferme.

- Debout !

Comme je l’avais espéré, le balai rejoint la paume de ma main dès la première appellation. Je m’installe ensuite dessus avant de taper du pied pour m’élever dans les airs à quelques petites mètres du sol. Puis je reviens pour récupérer l’une des balles qui attendent sur le terrain. Voler avec une balle dans les mains c’est dans mes compétences ! Je fais quelques tours au-dessus du prof avant de passer à la suite de l’exercice. J’envoie donc la balle au professeur avant de réceptionner sa passe. On recommence une petite dizaines de fois et je suis fier de moi quand je remarque que je me suis juste loupé une fois. Après avoir envoyé la balle pour la dernière fois, je m’élance aussi vite que je peux vers l’endroit où j’ai décollé un quart d’heure plus tôt. Mes mains sont cramponnées au manche du balai et mon buste penche en avant pour me donner de la vitesse tout en perdant doucement de l’altitude. Je freine ensuite pour pouvoir atterrir sans problème avant de descendre du balai. Je salue le professeur en m’éloignant doucement du terrain.

- Bonne journée, monsieur Mason.

Je rejoins ensuite le château, le sourire aux lèvres et convaincu que j’ai réussi haut la main cette épreuve !

"Noah River, c’était un peu comme une machine à pop-corn à conneries"/”Si la Péliade organise une bêtise, on y participe surtout si c'est l’idée de Ernest Noah”
2A/Péliade/Crochets d’Argent 48-49/#14a003