Inscription
Connexion
8 janv. 2022, 23:31
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
12345678

Heureusement que l'adolescente avait déjà participé à - subi parfois - des soirées organisées par ses parents. Ou suivi ses parents dans des repas ou des réceptions chez leurs 'amis'. Cela lui avait permis de suivre les dire du tout nouveau professeur sans être perdue par sa manière soutenue de parler. Pas tant dans le choix des mots mais dans sa façon de construire son propos.

- "
Je pensais au bal d'il y a deux ans." Pas que le Dominion ne l'ait pas marquée, mais elle n'en gardait que le souvenir de la spectatrice. "Et aux soirées qu'organisent mes parents et auxquelles je suis tenue d'assister. Je les accompagne aussi parfois chez d'autres personnes. Ça ne ressemble en rien à cette soirée." L'irlandaise leva la tête pour regarder l'ancien bibliothécaire puis jeta un nouveau coup d'œil circulaire. Miss Taylor et Mister Mason sortaient de la Grande Salle.

- "
Vous n'auriez pas dépareillé dans ce genre de soirée mondaine. Vraiment." Façon de parler et humour décalé. Juste ce qu'il fallait songeait la châtain dont les yeux parcouraient toujours la pièce. Voilà que deux autres professeurs la quittaient. Peut-être bien les plus jeunes, Elina Monmort et Samuel Falkner.

- "
Je ne voudrais pas vous inquiéter mais vous allez finir par être le seul adulte présent dans la pièce." Sourit la préfète en retenant un rire de bonne humeur.

@Lancelot O'Lake

Modératrice - 6ème année RP - Préfète-en-Chef inRP depuis sept 47 - Préfète RP de sept 44 à juin 47 - color=#741B47
9 janv. 2022, 11:34
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 


DIPHDA


Je continue mon ascension dans le costume de l'individu. Sa peau est chaude et son cœur bat, il doit accorder à ce bal une importance toute particulière ! Je passe sur deux dunes - l'anatomie humaine m'aura toujours étonnée - pour respirer et m'enlever de cette moiteur brune. Je parviens à hisser ma petite tête à l'air libre et regarde pendant une seconde autour de moi. En face, j'ai une jeune humaine et wouaw elle en jette, joli style, jolis yeux, l'humain moite (je l'ai déjà vu donner cours à ma maîtresse, il me semble qu'il connaît bien notre monde animal) s'est bien débrouillé !

Je détaillais avec plus d'attention encore la femme, pour le plaisir de mes yeux, lorsque... MAIS POURQUOI ON ME SOULÈVE ENCORE ? Je n'en peux véritablement plus ; les humains barbares se servent de moi pour faire des expériences sur la gravité terrestre et c'est fort désagréable. Je lâche un petit « Crôaa » indigné. Une fois reposée sur la table, je saute dans les bras de l'amie blonde de Maîtresse Dydi, en espérant qu'elle ne se prenne pas pour une apprentie Newton...
Admire @Elina Montmort (l'avis d'une grenouille peut peut-être vous intéresser...) après avoir continué l'exploration de @Samuel Falkner. Diphda finit par se réfugier chez @Eryne O'Kieran.



______


Elle s'apprêtait à abandonner le gage d'Eryne - personne ne semblait décidé à passer devant elle. C'était sans compter l'alignement incongru des étoiles, l'horoscope désordonné, la fatalité jetée par les dieux grecs sur de pauvres mortels. Héroïne du tragédie, elle se retrouvait face à... Eaven ? A savoir le garçon qui lui inspirait le moins confiance dans tout Poudlard, celui qui avait provoqué une explication avec la directrice de Serpentard. En y réfléchissant, Lydia était très gênée de son propre comportement de l'époque ; petite fille trop choyée qui se faisait un plaisir de mépriser les autres. Dire qu'elle était préfète à présent, elle ne pouvait plus du tout se permettre un tel comportement.

Bon. Il était avec sa copine en plus, l'idiot.

« Bad ? Une danse ? proposa-t-elle en se mordillant la lèvre. T'inquiète Zarbi, c'est un défi qu'une amie m'a lancé et euh... Ton copain m'arrangerait beaucoup s'il acceptait, finit-elle en se tournant vers la Jaune. »

Les mots Go to hell Eryne s'affichaient en grandes lettres lumineuses dans son esprit.

Lydia, tout en souhaitant qu'Eryne aille au diable, propose une danse à @Bad Eaven en s'excusant auprès de @Lilly Zarbi.

#5d9686
Ancienne préfète inRP & PeCHRP, 4ème année RP - Bad, on your left !
faire une perle d'une larme
9 janv. 2022, 14:08
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 


- Tu me le présenteras un jour j'espère.

Quelques mots, comme un murmure dans son esprit.
Des pensées pour lui, celui sans qui rien n'aurait jamais été pareil.
Cet arrière-grand-père à qui il tenait tant, elle voulait le connaître.

- Un jour qui sait...
Je pense que ça lui fera plaisir. C'est quelqu'un de bien. Vraiment.
lança-t-il, les yeux scrutant toujours la foule, tous ces visages qui se mouvaient.
Au changement de musique, une mélodie plus lente et empreinte de douceur, il détourna son regard de la piste, reprenant sa bièraubeurre pour en avaler une nouvelle gorgée.
Un silence pesant s'était installé entre Unna et lui. Elle ne devait pas trop faire attention à lui, songea-t-il, remarquant du coin de l’œil le regard attentif que portait la Serdaigle sur la piste de danse. Il finit sa bouteille avant de la remettre dans sa poche, puis ne pu s'empêcher d'observer de nouveau toutes ces personnes qui s'amusaient, là-bas, à une dizaine de mètres d'eux.

Derrière ce simple regard porté sur la foule, il cherchait quelqu'un en particulier, un visage particulier, sans trop savoir pourquoi, et encore plus en cet instant.
Elle. Celle qui lui avait causé tant de douleur. Reproche et incompréhension.
* Ça fait presque deux ans. Il serait temps de penser à autre chose. C'est sa faute à elle de toute façon. C'est trop lointain et insignifiant pour que tu y accordes encore de l'importance. *
Le vide s'était créé entre eux de façon si brusque qu'aujourd'hui encore, il n'y comprenait toujours rien. Peut-être était-ce mieux ainsi...

...

Mattew laissa échapper un petit soupirement.
Il n'avait jamais rien vécu de tel depuis cette période là.
Il ne savait pas s'il pourrait un jour revivre ça.
Il ne pourrait pas supporter une deuxième fois une rupture comme celle-là.

- Tu t'souviens quand je t'ai parlé de ma petite amie en première année ? demanda-t-il à Unna. Je t'ai jamais dis comment ça s'était terminé. Je pouvais pas.

- J'crois... J'crois qu'ça m'a détruit de l'intérieur. acheva-t-il.



@Unna Bright

Je suis partout et nulle part à la fois
9 janv. 2022, 19:51
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
OC - ED - OC - LN - SP - ED - OC - LN - AN - ED - OC - ED - OC - ED - PE - OC - LG - JW - JT - ED - TW - BH - SP - OC - ED - BH - SP - ED - OC - ED - D - OC - SF - ED - OC - LC - ML - ED - LC - ML - D - BH - ED - LC - BH - ED - LC - ED
____________

... Et c'est parti pour un monologue de notre très chère Huggins sur sa capitaine. Meuf, tu voyais pas que j'étais avec Lili, là ?!

Je m'enveloppe de mon air le plus indifférent et le plus désintéressé possible lorsqu'elle commence à vainement essayer de réfuter les propos que j'ai tenus plus tôt dans la soir-... Oh. « Pas de joueurs mis de côté » par Ginger, hein ?

Pour seule réponse à cette phrase, je hausse mes deux sourcils, je me munis d'une moue et je penche légèrement la tête vers l'avant, l'air de dire « Vas-y, parle encore, mais t'as tort. ».

Or, je ne parviens pas à conserver cet air plus de cinq secondes : elle enchaîne sur un semblant de pique qui avait, je suppose, pour but de me blesser. Ma moue s'est brisée en un sourire amusé : c'est meugnoon, la manière dont elle essaye d'aligner des piques. Ça se voit qu'elle manque cruellement de pratique : celle qu'elle a balancé aurait pu être bien, si elle avait mieux tourné sa phrase et si elle avait directement fait référence au moment, au lieu de juste parler de l'avenir. Elle va être déçue, lorsqu'elle me verra esquiver tous les cognards de sa capitaine au prochain match...

Oh, dommage : elle a dû comprendre d'elle-même que sa "punchline" n'en était pas une digne de ce nom et a fui.

Bah alors ? On a peur de se prendre un retour donc on fuit ? Dire que je pensais que c'était une Gryffondor... Elle n'en est même pas digne : elle laisse la lâcheté prendre le dessus sur elle.

Dommage. Parce que j'allais me contenter d'un « Demande à Phoebe. ». Simple, direct, efficace. Je vois bien que tu ne souhaites pas me croire, de par ma position vis-à-vis des Griffes Ardentes. Eh bien demande à la première concernée, je t'en prie. Tu verras par toi-même.

Enfin... Ce n'est pas plus mal ainsi : cela me permettra de me concerter un minimum avec Everhart vis-à-vis de ce qu'elle devrait dire si Huggins devait l'aborder un moment ou un autre. Non pas que je n'aie pas confiance en ses capacités mais... Si, un peu, en fait. Surtout quand je vois comment elle a réagi face à Ginger tout à l'heure. Et je doute fort qu'elle n'amène Huggins vers la piste "c'est Tramontane qui rend Ginger comme ça". Donc bon.

ENFIN BREF. Au moins, maintenant, cette Gryffondor est partie. Maintenant, je vais peut-être enfin pouvoir passer ma soirée tranquillement. C'est fou quand même : même quand je ne suis pas dans "l'affaire Everhart", on vient m'interrompre. Il y avait du philtre d'amour spécial Edmund Dale dans le jus de citrouille ou ça se passe comment ?!

Enfin bref. Aussi rapide ait été son apparition, elle ne m'en a pas moins obligée à me détourner de Lili durant ses brèves secondes. Et c'était vraiment la dernière chose dont j'avais besoin en ce moment :

Rien d'important. Elle voulait juste m'insulter gratuitement, elle ne m'a même pas laissé le temps d'essayer de mettre les choses au clair ou de lui dire que je n'avais pas du tout été affecté... Bref.

Je porte finalement la serviette qui était entre mes mains à mes lèvres, histoire d'essuyer un tant soit peu le sang qui y prônait avant de la reposer sur la table. Puis je me permets tout simplement des tours de bras théâtraux afin que ma paume droite se retrouve tournée vers le ciel et dirigée vers mon interlocutrice.

M'accorderiez-vous cette danse ?

Cessons un peu de tourner autour du pot.

Tant pis si elle me répond par la négative. Je serai au moins fixé.
Edmund se dépite face à la réaction de @Britanny Huggins mais n'en tient pas compte longtemps pour reporter son attention sur @Lili Cooper.
@Maiy Lewis, petite espionne.
Noms soulignés pour Au fil des mots.
Dernière modification par Edmund Dale le 21 févr. 2022, 23:31, modifié 1 fois.

5ème année RP
Peut-être bien qu'il se passe quelque chose avec Katherine.
« Roi du Drama & du Suspens » — JT
10 janv. 2022, 21:55
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Bad se demandait s’il n’était pas en train de rêver.

Une danse ? Avec toi ? Tu t’es pris un coup sur la tête ?

Interloqué, le garçon regardait la nouvelle préfète avec de grands yeux plein d'incompréhension. Lydia et lui s’évitaient depuis leur rencontre houleuse qui avait fini sur une bataille de nourriture et sous le feux des réprimandes de miss Taylor. Et là, comme une fleur, elle l’abordait pour danser. Pour danser !

L'espace d'un instant, Bad voulut ignorer complètement Lydia et retourner à son tête-à-tête avec Lilly. La tension entre les deux élèves de cinquième était telle que le garçon souhaitait quitter les lieux au plus vite. Il voulait surfer cette vague ardente de tension sensuelle qui régnait entre eux. Mais cette demande si incroyable lui chatouillait l’arrière du crâne. Lydia, avec ses gros sabots, venait tout gâcher et pourtant Bad n’arrivait pas à s’en détacher. Qu’est-ce qui lui prenait d’avoir dit cela ?

Était-ce son rôle de préfète qui commençait à lui mettre du plomb dans la tête ? Avait-elle fini par apprendre la politesse ? Ou faisait-elle un réel effort pour tenter une approche amicale ? Même s’il ne l’appréciait pas, Bad ne pouvait récriminer la Serdaigle sans raison valable. Encore moins devant Lilly. L’image qu’il donnerait à cette dernière risquait de gâcher cette soirée magique. Pourtant, l’ancien préfet n’avait aucune envie de danser avec la troisième année. Il allait devoir trouver les mots pour ménager la chèvre et le chou.

Posant une main hésitante sur l’épaule de Lydia, il lui présenta un sourire crispé.

« Je vais passer mon tour pour ce soir. Mais merci de la proposition. Tournant la tête vers Lilly, son regard changea radicalement lorsqu’il ajouta. J’ai des projets plus importants pour le moment. »

Le désir qu’il avait en cet instant était insatiable et il était tant que le couple retrouvé quitte cette fête bondée.

@Lydia Holmes @Lilly Zarbi

6° année RP • Ex-préfet inRP (du 1/9/45 au 16/1/46)
Fiche - Ray pue ta Sion
Lydia Holmes, where are you ?!
11 janv. 2022, 23:10
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Reducio
Je crois que c'est le moment !! :woot: @Elina Montmort, on se lance dans l'inconnu, j'espère que tu es prête !

Le jeune homme a parfaitement oublié son costume, il fait fi des talons et déambule le plus naturellement du monde sur ses échasses inconfortables, frôlant les pavés de sa longue robe noire, balayant la poussière sur son passage, le rendant praticable pour Elina, comme si sur leur passage à tous les deux la mer d’Egypte s’ouvrait. Une fois dehors, à présent en tête à tête avec la sous-directrice, les choses se compliquent, c’est qu’il faut faire la conversation, il n’est pas possible d’être sorti et de rester à se regarder dans le blanc des yeux, ce serait trop dommage. Samy attaque le premier avec un compliment sorti tout droit de son cœur et retient son souffle, paniqué à l’idée d’avoir fait une grosse boulette. Il s’engage sur une pente glissante qu’il sera difficile de remonter une fois qu’il se sera jeté dedans et qu’il aura dégringolé le long du tobogan de l’amitié. Il n’est pas encore trop tard pour faire marche arrière, mais il faut le faire vite.

Elina et Samy sont des amis de longue, très longue date, un rien les a toujours rapprochés, et que l’année qu’ils ont passée loin l’un de l’autre n’est pas parvenue à effacer. Aujourd’hui, ils sont là, après avoir dansé à moitié gracieusement, à moitié horriblement, et Samy s’ouvre. Il sort une bribe d’aveu et l’envoie dans le visage de son amie sans crier gare. Voilà déjà presque un an qu’elle est en permanence dans sa tête, ce qu’il ressent est trop dur à contenir, il lui faut savoir. Pas à pas, il tâte le terrain. Une fois qu’il sera lancé, leur amitié va changer, pour le meilleur ou pour le pire. Soit elle se noiera dans la gêne et le malaise, soit elle évoluera vers une relation d’un tout autre type, un couple potentiel. C’est un risque que Samy est prêt à prendre, il angoisse mais il est confiant, et, au moindre signal contraire, il se rétractera et rira à coup de « je t’ai bien eue, si seulement t’avais pu voir ta tête ».

Contre toute attente, Elina est relativement réceptive et elle lui retourne le compliment… et va au-delà. Tout climat de plaisanterie a disparu, Samy peut le percevoir, elle est sincère et tente elle aussi une approche plus ou moins discrète. Perturbé, le professeur ne parvient pas à interpréter ce signe dans les secondes qui suivent. Eberlué il ne bouge plus, et lentement un sourire vient se dessiner sur ses traits. Il fait chaud tout à coup. Son cœur s’agite, ses mains se joignent et de serrent, il essaie d’avoir l’air imperturbable en surface quand au fond de lui tout son être danse la samba sur un rythme endiablé.

Un clignement des yeux plus tard, l’anglais se retrouve avec la main de la sorcière posée sur sa joue. Il tourne la tête pour faire face à celle qui est la cause de son tourment et constate que son visage s’approche très dangereusement du sien, bienveillant, souriant, doux, angélique. Le cœur de Samy s’effondre, il est perdu, affolé et excité à la fois, et tout cela se traduit par l’avancée de son visage vers celui d'Elina, il est comme poussé en l’avant par ses envies, incapable de réfléchir correctement. Au dernier instant, la sorcière se ravise, elle s’arrête et le regarde. Les yeux plongés dans les siens, Samy ne pense plus, il ne la laisse pas s’arrêter là, elle en a trop fait pour qu’ils ne se stoppent à cet instant. Il avance la tête de quelques centimètres, enivré par le souffle de la jeune femme qui le réchauffe. Puis il l’embrasse.

Leur premier baiser est bref, rapidement il recule pour respirer, pris par l’émotion. Même s’il est celui qui a interrompu le contact, il ne compte pas s’arrêter là. Après une ou deux inspirations, il tend le cou et place une de ses mains sur la taille d’Elina comme pour l’intimer à avancer, et il dépose un nouveau bisou sur ses lèvres, plus long cette fois-ci. Il a chaud dans son corset qui le serre trop, dans sa robe trop lourde, avec son maquillage qui commence à perdre toute son allure. D’ailleurs, après un rapide coup d’œil, Samy constate qu’il a déteint sur sa… sa quoi ? Une trace bleu foncé très visible couvre le dessus de la lèvre d'Elina et le jeune homme sourit face à ce constat, amusé. Il s’écarte doucement.

« Je… Woah. Tu m’as perdu, je sais plus quoi dire. C’était… Depuis le temps que… »

Incapable d’articuler une phrase complète et cohérente, il se contente de plaquer sa main contre l’arrière de la tête d’Elina et de l’approcher de lui, de sorte qu’elle se retrouve posée sur son épaule, puis il la serre au plus près de lui.

Voilà la suite promise de ton feuilleton d'amour favori haha !

#75803D
Hey, I just met you, and this is crazy, but here is my Niffleur, so call me Samy
12 janv. 2022, 15:38
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 


Un léger rire s'échappa des lèvres du garçon alors qu'à peine sa petite blague terminée, un poids se fit ressentir sur son pied. Soit la jeune fille était particulièrement légère, soit elle n'avait pas appuyé très fort. Dans tous les cas, Megan s'empressa de retirer son pied si bien que le contact fut assez bref et surtout indolore pour l'aiglon. C'était fascinant comme le garçon pouvait passer d'une seconde à l'autre d'un état de nervosité extrême à l'euphorie de par la présence de la blonde contre lui. Le gloussement nerveux de la poufsouffle à son faux pas avait provoqué des papillons dans le ventre au garçon, qui n'avait plus qu'une envie : recommencer de la faire rire. Et l'idée lui vint naturellement. Le sourire aux lèvres, il se pencha vers elle en essayant vainement de conserver un ton sérieux. « En vrai, je sais ce que tu essayais de faire. Tu voulais te reposer, en mettant tes pieds sur les miens pour que je fasse tout le boulot. Je faisais ça aussi avec mes parents petit. » Si sa plaisanterie ne sembla pas dérider Megan complètement, sa nervosité étant toujours apparente, au moins, elle rigola avec lui quelques instants(1).

Le silence retomba entre les deux élèves, chacun plongé dans ses pensées. Eridan aurait été bien incapable de dire depuis combien de temps ils se tenaient ainsi, trop hypnotisé par Megan qu'il était. Il dévisageait littéralement la jeune fille, glissant sur chacun des traits de son visage, essayant de ne pas s'arrêter trop longtemps sur ses lèvres qui semblaient l'appeler depuis plusieurs minutes. C'est Megan qui brisa sa contemplation, coupant par la même occasion le souffle au garçon. S'approchant encore plus de lui, elle posa sa tête contre son épaule, soustrayant ainsi son visage à son regard. Eridan laissa doucement ses mains glisser des hanches de la poufsouffle jusque dans le bas de son dos, resserrant à son tour l'étreinte.

Si ses mains gagnèrent facilement et presque naturellement la chute de reins de Megan, le garçon n'en menait pas large pour autant. Son rythme cardiaque, déjà particulièrement élevé, redoubla d'intensité aux mots prononcés par la quatrième année. « Moi aussi... Beaucoup même ... » souffla le garçon dans un murmure. Il resta là quelques secondes, à ne rien faire d'autre que respirer l'odeur qui se dégageait des cheveux de la jeune fille. Il ignorait ce que cela sentait, n'avait même pas envie de se concentrer pour essayer de reconnaitre les différentes fragrances. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il appréciait son odeur et qu'il appréciait plus que tout ce moment. Enivré par l'instant, il ouvrit à nouveau la bouche, ne réalisant qu'après coup ce qu'il avait dit. « tu sens vraiment très bon. »

(1) Action validée par ma partenaire. @Megan Arrington

6ème année RP - #004080
- - Réputation
13 janv. 2022, 09:23
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
J/C/J/C/J/C/J/C/JC


Ce baiser, qu'elle venait de poser sur sa joue brulante d'émotion, il ne s'y attendait pas. Jenna pouvait se montrer si distante d'ordinaire, si farouche et impulsive. Avec les autres, mais avec Cinead...

Avec moi, elle est différente.

Lui, en sa présence, se sentait en alerte. Il ressentait toujours le besoin de se sentir près d'elle, d'entendre sa respiration, de capter ses gestes, son regard... Il avait fini par savoir qu'elle aimait son contact, qu'elle devenait plus docile, apaisée.

Cinead chavirait presque sous l'effet d'un millier de fourmillements. Des traits de flèches enflammées perçaient sa poitrine, mettant en ébulition son sang. Les lèvres de Jenna étaient comme un électrochoc violent qui propulsait ses battements à lui arracher le coeur. A cet instant, le jeune garçon sut qu'en lui quelque chose avait changé.

La serrant contre lui, il posa sa tête sur son épaule. Il sentait sur son visage la caresse de ses cheveux. Le parfum de sa peau, à quelques millimètres de ses lèvres, avait quelques choses de familier, comme l'odeur des fleurs de sureau chauffées par le soleil. Il brulait de lui rendre son baiser mais avant, dans le creux de son oreille, il lui répondit :

"Ce soir, la seule chose importante, c'était d'être avec toi."

Il savait aussi qu'un seul soir ne lui suffirait plus.

@Jenna Cobain

5ème année RP en 2047/2048
13 janv. 2022, 11:28
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
La musique plus rythmée du groupe a très certainement déjà repris, peut-être même depuis quelques minutes. Cependant, je ne m’en rends pas compte, mon attention étant tournée dans une toute autre direction. La joue appuyée contre la clavicule du Serdaigle, cette proximité avec lui me calme autant qu’elle me perturbe. J’ai comme l’impression que mon rythme cardiaque fait d’étranges embardées, ne sachant plus quoi choisir entre accélérer et ralentir.

Ma dernière prise de parole, aussi confuse et maladroite soit-elle, représente tout de même une sorte d’aveu ce que je ressens à ce moment. Pas du tout dit de manière directe, je l’accorde, mais mes pensées tourbillonnent et font des nœuds, aussi, ça ne m'aide pas.

Alors quand la réponse murmurée d’Eridan parvient à mes oreilles, un petit sourire, mélange de soulagement et d’espoir, vient relever les coins de mes lèvres. Il aime danser avec moi. Et ses mains ont bougé aussi, nous rapprochant encore, je m’en suis bien rendu compte. Plus calme malgré mon cœur battant, je crois que j’aimerais rester comme ça pendant un long moment encore. Il a dit qu’il aime bien danser avec moi. Toute contente de les avoir entendu dire, je me répète mentalement ces mots jusqu’à ce que je me retrouve interrompue par une nouvelle phrase du garçon.

Celle-ci me surprend bien plus - je ne crois pas que quelqu’un m’ait déjà parlé de mon odeur, ou du moins pas lors de ces dernières années. C’est peut-être un peu étrange, mais ça me fait également remarquer que là où je me trouve, je suis submergée par celle du cinquième année. Comment est-ce que je ne m’en suis pas rendu compte avant ? Je ne sais pas, mais cette panique que j'ai ressentie pendant quelques instants n’a probablement pas aidé.

Je ne bouge toujours pas, restant également silencieuse pendant une poignée de secondes alors que j’apprécie l’odeur de mon cavalier. Je crois que je ne l'avais jamais réellement remarquée et je ne saurais pas dire ce qui la compose, mais je trouve maintenant ça fou. Comment ça se fait qu’il sent si bon, d’ailleurs ?

« Toi aussi, » dis-je doucement en réponse.

Mais aidées par cet échange, mes pensées de plus tôt recommencent à affluer, et plus encore les questionnements qui les accompagnent. Je crois que ça me plairait vraiment bien… Mais même si j’en ai envie maintenant, je ne sais pas si c’est le cas du brun. Et puis, je pourrais lui demander ce qu’il en pense, comme ça je serais fixée ? Cette dernière réflexion me paraît soudain ahurissante, complètement folle. Est-ce que j’oserais seulement lui demander ? Je crois que je vais me lancer avant de trop hésiter, sinon je vais recommencer à paniquer.

« Est-ce que je peux t’embrasser ? » je demande finalement en parlant rapidement, ne pensant réellement aux conséquences de cette question et à l’éventualité d’un rejet qu’une fois que j’ai relevé la tête pour le dévisager.

Précédemment
@Eridan Lowell

5ème année RP - 15 ans - #783F04
Préfète inRP depuis mai 2047 - MERLIN (Perly) - club de courses de balais - Hel's Angels
"Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !" #PouffyFamily
13 janv. 2022, 22:19
Banquet & bal d'Halloween  31.10.46 
Reducio
Image

Qu'une seconde pouvait sembler longue quand elle était la seule chose qui séparait d'un rejet ou d'une réciprocité. Et si, maintenant qu'elle lui laissait l'occasion de choisir, il détournait son visage pour l'éviter ? Que ferait-elle dans cette situation ? Allons, elle n'était pas mauvaise pour improviser. Elle pourrait toujours prétexter avoir voulu le secourir face à un faux cil prêt à lui pourfendre l'oeil n'est-ce pas ? Samy lui semblait désormais terriblement sérieux. Mais ses plans sur la comète s'arrêtèrent net lorsque ses lèvres entrèrent en contact avec les siennes. L'instant est bref. Désorientant. Lorsqu'il s'éloigna, elle ne réagit pas immédiatement, tentant de mettre de l'ordre dans ses idées. Tentant de déterminer si son rythme cardiaque pouvait encore être considéré comme normal, ou s'il était temps de s'en inquiéter. Elle se laisse guider par la main sur sa taille, se rapprochant un peu plus de Samy tandis qu'il échangent un nouveau baiser.

Lorsque ce nouveau contact est rompu, Elina a l'impression que toute la chaleur de son corps s'est rassemblée dans son visage et plus particulièrement ses joues et la pointe de ses oreilles. A bien y penser, est-ce que le bout de ses oreilles exceptionnellement pointues ce soir allait lui aussi virer à l'écarlate ? Elle entendit les balbutiements de Samy. Ne su quoi y répondre. Ses réponses auraient-elles été plus cohérentes de toute manière ? Elle profita de cette main chaude venant épouser l'arrière de son crâne pour enfouir son visage dans l'épaule de Samy. Là où il ne pourrait pas voir ce que son teint trop pâle ne pouvait cacher. Ses bras vinrent à leur tour enlacer le sorcier. Pelotonnée de la sorte, elle n'avait plus aucune envie de bouger. Samy n'avait pas changé depuis leurs années à Poudlard. Il semblait toujours aussi chaleureux et insouciant. Pourtant à l'époque il n'avaient jamais été plus que de très bons amis. Etait-ce parce qu'à ce moment-là, elle aussi était comme ça ? Maintenant qu'elle avait mis les pieds dans un monde froid et intraitable qui l'avait forcé à changer, elle ressentait le besoin de la proximité du sorcier comme un papillon de nuit viendrait se brûler les ailes à la flamme d'une chandelle. Quoi qu'il arrive maintenant elle protégerait son petit soleil. Mais pour l'instant, elle voulait juste le garder plus longtemps dans ses bras.

@Samuel Falkner Amour, Poudlard et Beauté, la suite ! T-)
@Lydia Holmes Je suis flattée par le bon goût de votre batracien !

22 ans inRP
Benjamine de la Pédagogie, Championne du Tournoi des Trois Sorciers, Rôtisseuse de Sang-Pur (BBQEAF), coeur du KEN et Briseuse de Rêves. La fille du FEU!
¤ Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce ¤